Partagez | .
 

 La liberté ne se donne pas, on la prend. (Manon <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 413

Message#Sujet: Re: La liberté ne se donne pas, on la prend. (Manon <3)   Lun 16 Oct - 18:17


La liberté ne se donne pas, on la prend.
M

anon ne put s'empêcher de sourire, d'une oreille à l'autre, quand Ena lui assura qu'elle avait déjà ce qu'il y avait de mieux, et donc ce qu'elle méritait, sous-entendu elle. Ces propos touchaient sincèrement la jeune femme. Elle qui aimait si follement Ena ne pouvait clairement pas être insensible à de telles déclarations, c'était au contraire tout l'inverse, elle se sentait pousser des ailes quand elle s'adressait ainsi à elle. Car oui, elle devait bien l'avouer, en certaines occasions, il lui arrivait de douter, à certains moments, elle avait peur, peur de ne pas suffire à Ena, peur que cette dernière, un jour, se détourne d'elle. Parce qu'elle était tout ce que Manon avait la sensation de ne plus être : plus forte, plus digne, plus brillante qu'elle. Parce qu'elle aspirait au pouvoir et à la liberté. Mais cette liberté, en l'invitant à vivre chez elle, la servante de la reine l'avait restreinte et elle craignait toujours qu'elle lui en tienne rigueur. Des conversations comme celle-ci la rassuraient néanmoins. Oui, Ena était avide de pouvoir et de libertés, ce n'était pas pour autant que ses sentiments pour elle étaient moindres ou qu'ils sauraient s'altérer. Elle passait avant tout cela, comme Ena passait avant tout le reste pour Manon, et ça, ça faisait définitivement un bien fou à entendre, ça donnait à Manon la force d'aller plus loin, de se battre, de ne jamais céder. Elles affronteraient tout ensemble et c'était ensemble qu'elles atteindraient le sommet. Qu'elles partagent le même état d'esprit, c'était d'une importance primordiale, et c'était le cas, alors tout allait au mieux.

-Alors j'ai tout intérêt à n'aller nulle part,
observa Manon dans un sourire en coin.

Comme si, de toute façon, elle avait l'intention de fuir ou de rebrousser chemin. Quand bien même elle retrouverait sa mémoire (et elle n'y tenait plus tant que ça maintenant qu'elle avait adopté sa nouvelle vie, une nouvelle vie qui lui plaisait tant), elle ne changerait rien, elle n'aurait aucune envie de retourner à son ancienne vie, parce qu'elle avait pris goût à celle-ci, et surtout, qu'elle la trouvait parfaite. Alors oui, il est évident que Manon avait la ferme intention de consacrer tout son temps à Ena, de ne pas la lâcher d'une seule semaine. Elle était du même avis qu'elle, sa vie n'aurait aucun sens si elle n'en faisait pas partie, alors la solution était simple, pour que l'existence garde toute sa saveur, elles devaient juste rester lune avec l'autre. Et ça n'allait clairement pas être difficile. C'était être loin de la belle dragonnière qui s'avérait être une véritable épreuve.

-C'est bien, j'avais pas l'intention de te lâcher d'une semelle.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 430

Message#Sujet: Re: La liberté ne se donne pas, on la prend. (Manon <3)   Ven 8 Déc - 11:33

Manon & Ena
La liberté ne se donne pas, on la prend.
Il n’y avait pas si longtemps que cela, en soit, Ena n’aurait sans doute pas tenu le même discourt. Le pouvoir, ce qu’elle cherchait à obtenir depuis tant d’année, n’aurait pas été juste un bonus à ses yeux. Mais maintenant, les choses avaient changé. Parce qu’elle considérait qu’avoir le pouvoir, sans pouvoir le partager avec Manon, ça n’avait aucun intérêt. Sa vie entière n’aurait plus aucun intérêt sans la belle servante. Elle ne l’aurait pas cru avant que Manon ne revienne dans sa vie si vivement, mais c’était ainsi maintenant. Ena savait qu’elle ne parviendrait plus à goûter à quoi que ce soit si la jeune femme n’était pas à ses côtés. Même son dragon n’aurait pas d’intérêt si elle ne pouvait pas le partager avec celle qu’elle aimait, quand bien même, elle l’avait cherché pendant de nombreuses années. Elle avait une vie bien différente maintenant, puisqu’elle ne quittait plus Camelot et qu’elle restait chez Manon. Mais ce n’était pas pour la déranger. Oh, bien sûr, par moment, elle avait un peu le sentiment d’étouffer à ne plus voyager, mais la sorcière savait que c’était de toute façon qu’une question de temps. Parce que bientôt, elle allait prendre le trône de Camelot et là, elle pourrait avoir toute la liberté qu’elle désirait. Même s’il allait reposer bien plus de chose sur ses épaules ensuite.

Ena afficha un sourire quand Manon affirma qu’elle n’avait d’intérêt à aller nulle part, ce qui était plus que vrai. Et à choisir, la jeune femme préférait en effet qu’elle ne s’en aille nulle part, qu’elle reste à ses côtés. Pour toujours. Visiblement, c’était quelque chose qu’elle avait bien l’intention de faire, puisqu’elle ajouta qu’elle n’avait pas eu envie de la lâcher d’une semelle. Parfait donc.

« Ça me va parfaitement. » Ajouta-t-elle avant de venir déposer une nouvelle fois ses lèvres sur celle de sa petite amie. Elle aimait l’idée qu’elle ne la lâche pas d’une semelle en effet. Même si la jeune femme avait beaucoup de confiance en elle en temps normal, il lui arrivait par moment de douter un peu. Simplement parce qu’elle craignait qu’un jour, Manon ne supporte plus ce qu’elle lui imposait. Tout cela était nouveau pour elle encore une fois, il n’y avait pas eu de personne comptant pour elle et dont elle pouvait se soucier de l’opinion depuis des années.

Llewellys se mit à mordiller la chaussure de Ena, qui comprit qu’il avait besoin d’attention et sans doute d’un peu de nourriture au passage. Heureusement qu’elle avait prévu ce qu’il fallait et elle pu lui donner quelques morceaux de viandes crues. Ça devrait suffire pour un temps, mais en même temps ils n’allaient pas pouvoir s’éterniser beaucoup plus longtemps. Ena savait qu’elle allait avoir pas mal de chose à faire une fois qu’elles seraient de retour à Camelot, concernant Llewellys. Mais c’était le prix à payer, un prix qui ne la dérangeait pas tant que ça.

« Il vaut mieux qu’on se remette en route. »
Affirma-t-elle alors, parce que c’était le cas. Il était temps qu’elles rentrent.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La liberté ne se donne pas, on la prend. (Manon <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camlann-