Partagez | .
 

 Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Dim 11 Mai - 14:30


Ça fait longtemps
L

a perspective de pouvoir posséder l'un de ces objets magiques qui lui permettraient de communiquer aisément avec son interlocutrice, quelque soit la distance qui les séparait, qu'elles soient proches ou très loin l'une de l'autre, avait provoqué chez Manon un enthousiasme dont elle s'était trouvée elle-même surprise. Oh, très clairement, elle réalisait l'ampleur de ce qu'elle éprouvait en présence d'Ena, même si elle ne s'expliquait pas complètement en quoi cela était dû, mais elle n'aurait pas pour autant pensé qu'une telle initiative ferait naître en elle tant de joie, tant d'espoir, comme si, l'air de rien, insidieusement, elle retrouvait une part d'elle-même, cette part d'elle-même qu'on l'avait obligé à refouler sans qu'elle en ait vraiment eu l'envie au demeurant... Elle se sentait tout à coup utile, tout à coup aimé, valorisée... Et même si la contrepartie devait être la plus ignoble des trahisons, elle l'embrassait avec une sorte de douceur tranquille. Se retrouver auprès d'Ena lui apportait un sentiment de paix et d'équilibre qu'elle n'avait jamais retrouvé autrement qu'en présence de Jehanne. Elle voulait profiter de cette force qu'elle insufflait en elle à tous moments. Si ces objets magiques pouvaient le leur permettre, comment pourrait-elle ne pas éprouver autant d'intérêt qu'elle en manifestait. Mais son enthousiasme eut tout de même le don de retomber un peu quand la jeune femme lui apprit que le chemin pour obtenir ces précieux moyens de communication était long, très long... Beaucoup de temps qui serait peut-être gâché si les rumeurs s'avéraient fausses. À cette pensée, son sourire s'était quelque peu crispée. Elle avait tellement envie d'y croire, pourtant, mais elle ne pouvait obliger Ena à un tel voyage, même si elle semblait tout à fait prête à le faire. Elle ne pouvait lui demander ou l'obliger à une telle chose même si elle en crevait d'envie. D'autant que, de son côté, il lui était impossible de faire un tel voyage. Elle avait des obligations auprès de sa reine (et au demeurant - même si elle ne saurait jamais l'admettre qu'à mi-mot en présence de son interlocutrice - elle tenait à respecter ses engagements, par égard et amitié envers Guenièvre), elle ne pouvait s'absenter du château trop longtemps. D'autant que sa position privilégiée auprès de la reine serait apparemment utile sous peu.

-Je ne peux effectivement me permettre un tel voyage. admit-elle, peinant à dissimuler un ton quelque peu dépité. Quand bien même je voudrais le faire avec toi... Il n'y aurait pu avoir plus de sincérité dans ses propos. Sincérité qui contrastait très nettement avec ce qu'il y avait de mensonge dans les mots qu'elle prononça ensuite. Ne te sens pas obligé de te rendre si loin uniquement pour moi.

Même si au fond, elle espérait vraiment qu'Ena lui rétorque qu'elle en valait la peine.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Ven 16 Mai - 13:37

Ce n'était pas rien de posséder de telles objets, ils semblaient avoir énormément de valeur autant pécuniaire que magique. Ena savait bien qu'il y avait énormément de magie noire en dessous, parce que sinon de telles objets ne pourraient pas exister. La sorcière qui les avait crée devait être extrêmement puissante et il n'y avait rien de mieux pour attiser la curiosité de la jeune femme. La dragonnière aurait sans aucun doute décidé d'aller voir cette femme dans tous les cas, afin de se procurer ces objets bien étrange et apprendre un peu plus sur ce pouvoir. Mais également pour rencontrer cette femme puissante, qui devait avoir énormément d'énergie à revendre et des choses à apprendre. Ena n'avait aucune idée du genre de personne qu'elle était, si elle pouvait s'en faire une alliée ou non. Au fond, cela ne l'importait pas énormément. La seule chose qui l'intéressait vraiment, c'était ces objets de communication. En plus d'avoir une forte puissance magique entre les mains, Ena avait trouvé l'utilité de ces choses sans aucun mal. Ainsi, elle allait pouvoir garder contacte constamment avec Manon, ce qui avait le don de lui mettre du baume au coeur.

Mais pour obtenir ces objets, il fallait faire un très long voyage. Les choses auraient été bien trop simple si cette fameuse sorcière s'était trouvé à deux pas de Camelot, royaume qui peu encore bannissait l'usage de la magie. Pour le moment, ce n'était que des rumeurs qui parcouraient le monde, rien ne prouvait qu'il existait bien cette sorcière et ces objets plein de magie. Pourtant, Ena avait bien envie d'y croire et en réalité elle était prête à faire ce voyage. Pas que pour elle, mais également pour Manon. Sans cette rencontre dans les ruelles de Camelot, la dragonnière ne se serait sans doute pas décidé aussi vite de faire ce long voyage. Elle aurait trouvé un autre moyen de se renseigner, afin de s'assurer de la véracité de cette rumeurs, avant de partir en voyage. Elle aurait même peut-être envoyé quelqu'un de sa connaissance à sa place, au cas où. Mais là, elle n'avait tout simplement pas envie d'attendre et elle souhaitait faire les choses elle même. L'enthousiasme dont fit preuve la servante en apprenant l'existence de tel objet retomba quand elle apprit que c'était un long voyage. Ena la connaissait bien, sans doute même mieux que Manon se connaissait elle même. Elle sentait bien la tristesse dans ses propos. Elle n'était pas en train de baisser les bras, mais cela se voyait qu'elle se sentait bien moins satisfaite de cette information. Cela en était terriblement craquant en réalité.


« Je n'en suis pas obligée. » Reprit Ena, posant sa main libre (celle qui ne tenait pas la main de Manon) sur le visage de la jeune servante. « Mais je vais le faire. »

Au fond, la dragonnière n'avait en effet pas de raison de se sentir obligé de le faire, elle ne se sentait d'ailleurs pas. Si elle le faisait, c'était simplement par envie. Est-ce qu'elle le faisait uniquement pour Manon ? Oui et non. La druide était ce qui avait décidé Ena à prendre les choses en main maintenant, à se rendre dans les prochains jours loin de Camelot pour récupérer ces objets. Cependant, elle aurait sans aucun doute cherché à les acquérir dans le futur même sans la présence de la servante de Guenièvre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Mar 20 Mai - 20:41


Ça fait longtemps
A

u contact de ses doigts contre sa joue, avec ce regard qui lui réchauffait le coeur bien plus sûrement que quoi que ce soit d'autre, Manon se sentait étrangement bien. Une fois de plus, Ena parvenait à dissiper tous ses doutes. Si elle pouvait avoir peur ou ne pas être sûre d'elle (autant de sentiments et émotions qui lui étaient étrangères à l'époque bénie où elle était encore elle-même), la jolie blonde savait immédiatement tout dissiper, elle en annihilait presque sa raison. Manon aurait dû s'en inquiéter. À l'heure où elle ne pouvait être plus influençable, elle n'aurait pas dû faire preuve de tant de légèreté, elle aurait dû se méfier plus, ne pas faire preuve d'autant d'affection naïve. Mais que voulez-vous, quand on a pas de repère, quand l'on se sent si proche du vide, l'on veut se raccrocher à la moindre branche qui peut se trouver sur notre chemin. Ena semblait la plus solide qui ait croisé son chemin. Même Jehanne ne l'était pas tant que cela, si l'on tenait compte du fait qu'elle n'avait plus donné la moindre nouvelle depuis leur dernière rencontre. Fantôme du passé disparu aussi vite qu'il était apparu. Pourvu qu'Ena ne fasse pas la même chose. Si elle entreprenait ce long voyage, Manon voulait l'assurance qu'elle lui reviendrait malgré tout. Elle supposait que ce serait le cas, après tout, quand bien même elle serait seulement intéressée, elle avait besoin d'elle pour atteindre la reine Guenièvre. Ce n'était pas le constat le plus agréable du monde, mais c'était un fait, elle ne comptait pas faire comme si elle n'en avait pas conscience.

-Reviens-moi vite alors.
dit-elle avec douceur.

Elle savait bien qu'en prononçant ces mots, elle manifestait un sentiment de dépendance un peu trop fort, qu'elle n'aurait pas dû éprouver, très clairement, mais qui l'envahissait. Si elle avait eu sa fierté d'autrefois, elle ne se serait peut-être pas montrée aussi démonstrative, mais c'était plus fort qu'elle. Elle disait les choses comme elle les pensait, et elle ne se restreignait pas. Si elle n'était pas certaine qu'on puisse lui faire confiance à elle, elle, elle voulait donner toute sa confiance, pour avoir quelque chose sur quoi se reposer, ni plus ni moins. Et aussi parce qu'Ena continuait d'exercer sur elle une influence qu'elle s'expliquait à peine. Et qu'elle ne fit que confirmer en venant doucement poser ses lèvres contre les siennes.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Ven 23 Mai - 15:04

Manon & Ena
Ca fait longtemps.
Ena savait bien qu'elle avait quand même une certaine influence sur Manon, elle ne l'avait pas créer mais en était parfaitement consciente. Cela ne faisait que quelques minutes qu'elles s'étaient retrouvées et le comportement de la druide avait changé comparé au début. La dragonnière voyait bien que son amie avait changé, qu'elle était légèrement différente de la femme qu'elle était autrefois. Mais elle savait bien qu'elle allait vite redevenir cette druide sanguinaire, quand la mémoire allait lui revenir. Cela n'était pas de leur faute si leurs chemins s'étaient un peu éloignés, un incident était responsable. Si Manon n'avait pas eu son accident et qu'elle n'avait pas perdue la mémoire, les deux femmes ne se seraient jamais éloignées de cette manière. Ena tenait bien trop à la druide, c'était sans aucun doute la seule relation qui pouvait la mener à sa perte. La sorcière savait bien que la situation devait être difficile pour la femme, elle n'avait plus aucun repère. Elle devait donc se montrer forte pour toutes les deux, elle allait y arriver sans problème. La dragonnière avait assez de force pour tout le monde, surtout pour Manon. Finalement, elles étaient presque seule dans leurs combats. Ena avait besoin de Manon, elle n'avait aucune intention de le cacher. La druide le savait, sa place près de Guenièvre Pendragon était importante pour la sorcière. Mais même quand elle aurait terminé avec les Pendragon, Ena n'avait pas l'intention de laisser la druide sur le côté, comme pouvait le faire Jehanne apparemment. Depuis que la reine avait annoncé à son amie que Manon était vivante et à Camelot, elle n'avait pas donné signe de vie. Avait-elle décidé d'abandonner ses proches ? Ou alors quelque chose lui était arrivée ? Ena n'en savait rien, mais elle le découvrirait rapidement.

Ena allait devoir entamer un voyage pour se rendre dans une contré lointaine, afin de rencontrer cette sorcière au pouvoir incroyable. Elle voulait en savoir plus sur ces objets et avait bien l'intention de le faire, parce que Manon et elle en avait besoin. Cela allait lui prendre du temps évidemment, mais elle n'avait pas le choix. Elle ne pouvait pas confier cette tâche à quelqu'un d'autre, même si elle n'avait pas spécialement envie de laisser la druide seule. Maintenant qu'elles s'étaient retrouvées, elle n'avait aucune intention de ne pas profiter d'elle. Mais elle allait revenir, elle n'avait pas tellement le choix de toute façon. Cela prendrait du temps, mais quand elle sera de retour, les deux femmes n'auraient plus besoin de se séparer. Et si jamais elles devaient s'éloigner encore, elles auraient le moyen de se contacter facilement. Enfin, si les informations que la dragonnière avait eu était vraies. L'influence qu'Ena pouvait avoir sur Manon se manifesta une nouvelle fois dans les paroles de la druide. Cela plaisait à la sorcière.

« Compte sur moi... »

Répondit-elle avait la même douceur. Ena devait bien avouer qu'elle ne savait pas jusqu'où elle pouvait aller avec Manon, même si elle avait bien envie de se laisser aller. Manon n'était plus tout à fait la même et la dragonnière n'avait pas envie de trop jouer avec cette influence qu'elle avait visiblement sur elle. Mais comment résister quand elle avait ses lèvres en contactent avec les siennes. Ena répondit au baiser de la jeune femme, d'une manière bien plus passionnée. Ses doigts se plongèrent dans les cheveux de la druide, prolongement encore plus ce contacte. Elle n'avait pas envie de partir, pas envie de la laisser et aucune envie de séparer ses lèvres de celles de Manon, mais elle savait bien qu'elle n'allait pas avoir vraiment le choix. Finalement, elle montrait quand même une certaine dépendance tout comme la druide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Dim 25 Mai - 12:04


Ça fait longtemps
L'

attirance que Manon avait pour Ena était manifeste, elle l'avait éprouvé à la seconde même où leurs regards s'étaient croisés, où elles s'étaient retrouvé, alors même qu'elle ne se souvenait plus de son nom, alors même qu'elle ne savait plus rien de ce qui les avait lié ou non. L'embrasser ainsi qu'elle le faisait lui paraissait si simple, si naturel, comme si ses lèvres ne pouvaient qu'appartenir aux siennes. Et quand elle prolongeait ce contact, il lui semblait plus essentiel encore, primordial. D'abord douce et tendre, elle se faisait plus passionnée. Elle ne voulait plus la quitter, même pas une minute, elle ne voulait pas se séparer d'elle, ses mains glissaient le long de son dos, ses doigts devinaient la douceur de la peau fine qui se dissimulait derrière l'étoffe qui le recouvrait. Elle sentait grandir en elle un impérieux désir. Elle ne savait rien encore de cette femme. Qui était-elle ? Étaient-elles à ce point liées à l'époque ? Peut-être était-elle mariée, avait-elle des enfants ? Peut-être lui mentait-elle, la manipulait-elle ? Le fait est qu'être manipulée de la sorte l'ennuyait moins qu'il ne l'aurait fallu, si tel était le cas. Elle voulait compter sur elle, oui, même si c'était totalement fou, même si elle avait peut-être tort. Elle voulait croire que la passion qu'elle mettait dans son baiser était la preuve qu'elle ne lui mentait pas, qu'il y avait de la sincérité dans... ce lien étrange qu'elle voulait les voir partager.

-Tu ne comptes pas partir de suite, ...si ?


Il y avait comme une invitation dans le ton de sa voix. Et dans son regard aussi, qui ne lâchait plus celui de la femme dont elle tenait à présent la main, la serrant fermement contre la sienne. Elle ne voulait pas se séparer d'elle maintenant. Elle le sentait, le ressentait, elle avait besoin d'elle. Cette rencontre impromptue était trop importante pour elle. Elle ne voulait pas qu'elles se séparent, et que finalement, la belle dragonnière ne donne plus la moindre nouvelle. Comme avait pu le faire Jehanne. Elle voulait savourer chaque moment d'une rencontre qu'elle craignait de voir finir trop tôt. Elle en savait si peu, encore, de cette femme qui la fascinait pourtant, qui exerçait sur elle une indéniable attraction. C'était l'une des rares évidences qu'elle possédait à l'heure où tout, pourtant, semblait flou, impénétrable. Comme si quelque chose était en train d'être percé à jour. Quelque chose sur elle-même, sur elle dans son intégralité. Passée, présente, future.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Mer 28 Mai - 21:05

Manon & Ena
Ca fait longtemps.
Il y avait quelque chose de fort entre les deux femmes, Ena le savait bien plus que Manon. Elle se souvenait de ce passé qu'elles avaient en commun, de ces moments qu'elles avaient passé ensemble. Chaque moment qu'elle avait eu en compagnie de la druide, la sorcière s'en souvenait. Comment les oublier ? Il n'y avait qu'une seule personne qui avait réussit à prendre autant d'importance dans sa vie depuis bien longtemps. Elle était celle qui comptait, celle pour qui elle était prête à faire n'importe quoi. Bien sûr, Ena n'oubliait pas son objectif et n'avait pas de scrupule à jouer un peu avec l'amnésie de son amie. Elle s'était rapproché de Guenièvre Pendragon, mais l'influence qu'elle avait pour la sorcière lui faisait oublier ce lien. La dragonnière en profitait donc, elle ne voulait pas laisser cette Pendragon lui voler son amie. Elle ne laisserait pas la Reine lui prendre la seule personne qu'elle pouvait considérer comme faisant partie de sa famille. Alors oui, elle profitait de cette influence visible qu'elle avait sur Manon, mais c'était pour la bonne cause. Si elle se souvenait de son passé, la jeune femme se serait maudite de travailler comme servante au château de Camelot, comme servante de la reine en plus et futur mère de l'héritier du trône.

Ce baiser qu'elles échangeaient se faisait de plus en plus passionné, de plus en plus important. Ena n'avait aucune envie que se contact s'arrête, elle avait bien envie que cela continue comme elles avaient pu le faire dans le passé. Ses doigts fins vinrent glisser dans les cheveux de la druide, alors que son corps frissonnait du contacte de son dos avec sa main. Elle n'avait aucune idée de la limite qu'elle avait avec Manon en ce moment, elle n'était plus la même. La jeune femme ne se souvenait pas de leurs relations, elle n'avait aucune idée de ce qui les lié autrefois. Partir de suite ? Elle en était tout bonnement incapable, à se demander qui était la plus attiré par l'autre.

« A moins que tu désir que je parte maintenant... » Dit-elle dans un souffle, sans que son regard ne quitte celui de Manon. Leurs mains restaient jointent. « Tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement. »

Taquinerie, malice, Ena avait hâte de retrouver son amie comme elle l'était avant. Et n'y avait-il pas meilleur remède que de faire comme si rien n'avait changé ? Ainsi, peut-être que des brides de souvenirs allaient revenir dans l'esprit de la belle, qu'elle allait pouvoir retrouver un peu sa vie d'avant. Ena ne faisait pas cela que pour Manon évidemment, elle l'aimait toujours autant, mais elle préférait de loin son amie d'autrefois. Celle qui n'avait aucun scrupule à entrer dans la cause, celle qui n'avait aucun lien avec cette Guenièvre. La dragonnière n'avait rien contre la Reine, elle l'avait toujours pensé et revendiqué. Cependant, la jalousie était un vilain défaut et clairement, Ena était jalouse de la relation entre la Reine et sa servante.

« Tu m'invites chez toi ? »

Elle l'aurait bien conduite directement chez elle, elle avait plus ou moins vu où elle vivait. Mais, elle voulait se montrer galante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Sam 31 Mai - 14:24


Ça fait longtemps
I


l y avait, dans la façon dont elles s'adressaient l'une à l'autre, une sorte de complicité, un ton bien à part, que Manon redécouvrait tout naturellement, comme si cela avait toujours fait partie d'elle, comme si elle ne pouvait entretenir d'autres relations avec cette femme qui, de toute évidence, lui faisait plus d'effet que n'importe qui d'autre en ce monde. Alors même qu'il y a un jour, elle avait oublié jusqu'au nom de cette femme, elle n'arrivait désormais plus à se séparer d'elle. Elle lui disait qu'elle ne se débarrasserait pas d'elle si facilement, la jeune servante ne demandait qu'à le croire, parce qu'elle-même peinai à s'imaginer trop longtemps éloignée de son interlocutrice trop longtemps. Oh, pourtant elle l'avait été, pourtant, elle aurait dû, vu les circonstances, ne la percevoir que comme la plus parfaite des étrangères. Sauf qu'elle frissonnait au moindre contact de sa peau contre la sienne. Elle se sentait autre, quand leurs lèvres se retrouvaient, elle avait l'impression que son esprit divaguer dans d'autres sphères, des sphères de contentement et de plénitude. Plus rien ne pouvait l'atteindre, plus rien ne pouvait la toucher. Elle s'abandonnait à ses sensations, et ce faisant, elle avait le sentiment d'être plus elle-même qu'elle ne l'avait jamais été, plus proches que jamais de se retrouver. Et si c'était cela, que signifiait redevenir l'ancienne Manon, elle se pliait avec plaisir à cela, prête, pour succomber à son soi d'autrefois, à trahir l'une des seules qui lui ait accordé sa confiance après qu'elle ait tout perdu. Quand Ena proposa à Manon que celles-ci se rendent toutes les deux chez elle, un fin sourire s'esquissa sur les lèvres de la servante, ravie de ne pas avoir à abandonner son interlocutrice si tôt, même si cela signifiait de l'accueillir dans son humble chez-elle, qui était on ne peut plus humble, en effet. Mais cela ne la dérangeait pas, elle ne pensait pas qu'Ena la jugerait sur sa richesse. Ou son absence de richesse, plutôt. Elle approuva donc d'un geste de la tête et la conduisit jusque chez elle, lui attrapant la main. Elle ne la lâcha pas une fois à l'intérieur.

-Voilà... c'est assez modeste...


Elle ne s'en justifia pas vraiment. Si elle avait été complètement elle-même, elle n'aurait même pas fait cette réflexion. Elle était fière de ses choix et de ses opinions, elle n'avait aucun besoin de s'en justifier. De toute façon, elle n'avait pas envie de s'appesantir en bavardage. Sitôt la porte verrouillée derrière elle, ses lèvres s'empressaient déjà de retrouver celles de la belle dragonnière. Ses mains lâchaient enfin les siennes, uniquement pour se perdre en caresses encore douces et un peu chastes.
Plus pour très longtemps, certainelement.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Dim 1 Juin - 18:39

Manon & Ena
Ca fait longtemps.
Cela était plus qu'évident que les deux femmes qui se trouvaient en ce moment dans les rues de la citée de Camelot étaient proches, même si cela ne faisait que quelques minutes qu'elles s'étaient re rencontré. Ena se souvenait parfaitement de tous les moments qu'elle avait passé avec Manon, elle n'en avait oublié aucun. Malheureusement, ce n'était pas le cas pour la druide. Mais cela ne les empêchait pas d'être proches. Elles retrouvaient leurs habitudes d'autrefois, même si l'une d'entre elle ne s'en souvenait pas. La dragonnière ne savait pas trop jusqu'où elle pouvait aller avec Manon, puisque cette dernière n'avait sans aucun doute pas pensé qu'elles puissent être proches à ce point autrefois. Cependant, elle ne se voyait pas tellement repartir comme cela, elle aimait tellement la présence de la druide. Si elle pouvait, elle ne la quitterait jamais. Malheureusement, les deux êtres magiques ne pouvaient pas être constamment ensemble, elles avaient des choses à faire de leurs côtés. Alors quand elles avaient du temps à partager ensemble, elles devaient en profiter. Et Ena avait bien l'intention d'en profiter, quoi que puisse penser les autres. On ne pouvait donc pas dire qu'à leur époque, ce genre de relation soit très bien vu.

Ena avait proposé à la jeune femme de la conduire chez elle, sachant parfaitement où se trouvait sa demeure. Mais elle souhaitait que ce soit Manon qui la conduise, qu'elle la laisse entrer dans son antre en lui prouvant un peu plus qu'elles étaient presque redevenue comme avant. Si la dragonnière avait eu une demeure à elle, peut-être qu'elle aurait entraîné Manon là bas. Cependant, elle ne se voyait pas aller dans une chambre de l'auberge en sa compagnie, surtout qu'elles avaient la possibilité de profiter de l'intimité parfaite de l'endroit où vivait la druide. Leurs mains jointent, les deux femmes allèrent donc dans la maison de Manon.

« C'est parfait voyons ! »

Ena était bien la dernière personne à juger de la modestie de quelqu'un. Elle passait le plus clair de son temps à vivre dehors ces derniers temps, depuis la mort de son époux. Elle avait eu l'occasion parfois de vivre dans le luxe, mais ce n'était pas la majorité de son temps. Elle trouvait d'ailleurs la demeure de Manon très agréable. Enfin, la sorcière n'avait pas spécialement le temps, ni l'envie, de se perdre en détail sur la maison de son amie. Elle avait bien plus intéressant à voir et à faire et ses lèvres ne tardèrent pas à retrouver celles de Manon. Maintenant qu'elles se trouvaient dans cet endroit clos, Ena avait encore plus de mal à se contenir. Elle n'en avait clairement pas envie de toute façon. Les mains de la sorcière vinrent retrouver le corps de la druide, elle lui avait tellement manqué. Ces gestes, elle les faisait presque mécaniquement. Les caresses au début chastes devinrent bien moins sages. Elle n'avait plus envie de jouer les filles sages, elle n'en pouvait de toute façon plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Mer 4 Juin - 20:13


Ça fait longtemps
C

ette rencontre, c'était à présent une certitude, était la plus importante de toute son existence. Elle devait tout chambouler, à tout jamais. Déjà, la demoiselle ne se sentait plus tout à fait elle-même, comme si quelque chose avait radicalement changé. Ou peut-être n'était-ce pas véritablement un changement, juste une reconquête de son vrai soi. En rencontrant Ena, elle avait l'impression d'avoir rencontré la femme qu'elle avait été avant son amnésie. Tout lui venait naturellement, rien n'avait jamais été si loin, finalement. Cette voix à son oreille, comme une mélodie familière, cette envie qui grondait en son sein, vigoureuse, indéniable, irrévocable... Ce bouillonnement de sensation qu'elle avait dû éprouver plus d'une fois, elle avait l'impression qu'il s'était intensifié. Manon s'était réveillée au milieu de cette forêt, incapable de se souvenir ne serait-ce que de sa propre identité, elle avait dû tout réapprendre, se réapprendre, dans les moindres détails, et quand Ena était là, c'était comme si cet apprentissage se faisait de manière accélérée. Oui, accélérée, comme l'étaient les battements de son coeur alors qu'elle sentait poindre l'envie avec une intensité toujours plus grande. Les bases de ce qui était moral, elle les avait. Étrangement, c'était l'une des rares choses que sa mémoire n'avait pas cherché à occulter après "l'accident", comme quoi, la vie sait vous jouer les pires tours avec une ironie à peine voilée. Oui, elle savait que ce qui lui inspirait tant d'envie et d'impatience à l'instant était moralement répréhensible, désapprouvé par le commun des immortels. Mais elle n'aurait pas pu s'en moquer davantage. Pour elle, rien ne comptait plus, si ce n'était le regard de la belle dragonnière, qui lui brûlait très sûrement les rétines dans la plus belle des douleurs, rien ne comptait plus non plus que le contact de leurs peaux l'une contre l'autre, que les frissons qui couraient le long de son échine quand elle était ainsi, à quelques centimètres seulement d'elle. Si douce, si belle, si parfaite. Ses lèvres ne demandaient qu'à se rejoindre, qu'à s'embraser l'une contre l'autre, alors elles le firent.

À l'abri des regards, dans l'intimité la plus totale, elle pouvait pour de bon accomplir ce qu'elle désirait depuis bien avant de le pouvoir. Les caresses ses succédaient, chacune moins chaste l'une que l'autre. Manon sentait un feu grandir en son bas ventre. Ne cachant plus rien de son impatience, elle s'appliqua à débarrasser la belle blonde du moindre de ses vêtements. Avant d'enlever elle-même les siens, guidée, presque inconsciemment, elle n'avait pas besoin de réfléchir, elle savait parfaitement quoi faire. Ses envies la guidaient, et elle comptait obéir à chacune d'entre elles, sans réfléchir la moindre seconde. Nue comme un vers, elle entraîna sa maîtresse jusqu'à sa couche où elle l'allongea, le tout pour pouvoir recouvrir à nouveau sa peau blanche de baiser. Sur ses lèvres, au creux de son cou, sur ses seins...



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Sam 7 Juin - 23:33

Manon & Ena
Ca fait longtemps.
Ena avait vraiment cru perdre Manon, quand elle avait découvert de la bouche de Jehanne que la druide avait perdu la mémoire. Elle s'était dite que la jeune femme ne devait plus être elle-même, qu'elle avait complètement changé. Surtout qu'elle se retrouvait être la servante de Guenièvre Pendragon, l'ancienne Manon n'aurait jamais accepté une chose pareille autrefois. Elle pensait donc l'avoir perdu, qu'elle ne serait plus jamais elle-même. Mais ces quelques minutes de discussion lui avait montré qu'elle n'était pas complètement égarée. La druide avait perdu la mémoire et avait oublié une grande partie de sa vie, mais cela ne lui avait pas empêché de faire confiance à la sorcière. Elle avait même accepté de l'aider dans son projet d'agression de l'enfant de la Reine. C'était bien la preuve que Manon n'était pas complètement perdue, que celle qui plaisait tant à Ena se trouvait toujours quelques pars au fond. Et elles étaient sur le point de se le prouver de nouveau. Les échanges de baisers, ce n'était pas grand-chose. Les deux femmes avaient bien souvent été bien loin, même si cela n'avait absolument rien de morale. Mais la morale, la dragonnière n'en avait que faire. Cela faisait bien longtemps qu'elle avait arrêté de suivre les bonnes manières, ce n'était que des règles trop bridant à ses yeux. Evidemment, ce qui était en train de se passer dans la demeure de Manon ne devrait pas sortir de cet endroit. Il n'y avait pas que le faite qu'elles soient deux femmes, ce genre de jeu n'était tout simplement pas très bien vu. Ce n'était finalement que réservé aux hommes de pouvoirs et aux prostitués, ce que Manon et elle étaient loin d'être. Elles avaient du pouvoir, mais elles n'étaient pas des hommes et tant mieux. La sorcière avait bien l'intention de prouver à ces nombreux males qu'ils devaient se méfier d'elle.

Les baisers chastes avaient laissé place à quelque chose de bien plus intense, bien plus intime. Le corps de Manon avait tellement manqué à Ena, elle ne savait même pas comment elle avait réussit à tenir aussi longtemps. Elles étaient sur la même longueur d'onde, elles se comprenaient parfaitement. Elles n'avaient pas besoin de mot pour savoir ce que l'une attendait de l'autre, parce qu'elles attendaient tous simplement la même chose. Le corps d'Ena était parcouru de frisson, alors que les caresses qu'elles s'échangeaient se faisaient de moins en moins chaste. Elles avaient envie de cela toutes les deux depuis un moment, elles n'allaient clairement pu tenir longtemps. De toute façon, à l'écart des regards indiscrets, elles pouvaient faire tous ce dont elle désirait. Et c'était justement ce qu'elles étaient en train de faire. Ena aurait cru Manon bien moins expéditive, puisqu'elle ne se souvenait pas de son passé. Mais ce fut bien elle qui prit les devants et débarrassa la sorcière de ses vêtements, avant de faire de même avec elle. La dragonnière devait bien avouer qu'elle adorait cela, la voir prendre les choses en mains. Elle retrouvait complètement son ancienne amie, comme si rien n'était arrivé. Ce fut donc avec grand plaisir qu'elle se laissa guider jusqu'à la couche de la jeune femme, s'y retrouvant finalement allongée et couverte de baiser. Chaque fois que les lèvres de Manon touchaient sa eau délicate, le corps de ma blonde était traversé de frisson. Elle adorait cela, elle se demandait bien comment elle pourrait s'en passer de nouveau. Elle ne le pourrait surement pas d'ailleurs. Simplement le temps de rendre la pareille à Manon, parce qu'elle adorait ce que la druide lui faisait, elle n'avait pas l'intention de la laisser faire tous le travail. Ses mains et ses lèvres parcouraient également le beau corps, si désirable, de la servante de la Reine. Elle avait tellement envie d'elle et n'avait pas du tout l'intention de se retenir, un feu brûlant en son sein. Un feu qu'elle n'avait aucune envie d'éteindre, simplement se laisser consommer par lui. L'attention d'Ena se concentra sur une zone particulière de l'anatomie de Manon, s'abandonnant complètement au plaisir de la chair.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Mer 11 Juin - 11:41


Ça fait longtemps
C

e que Manon éprouvait à ce moment précis était à peine descriptible. Elle se sentait portée, transportée, ailleurs, non pas extérieure à son propre corps, mais à ses propres gestes davantage. Elle ne s'en souvenait plus, elle ignorait quelle importance son goût de la chair et de la luxure avaient pu avoir dans le temps où elle n'avait pas à subir le contrecoups de son accident, elle ignorait quelle ardeur elle éprouvait à tout cela, quelle était la constance de ses rapports, elle ne savait plus. Son esprit avait totalement occulté ces heures de plaisir au cours desquelles elle s'était abandonnée sans le moindre ménagement, mais son corps, lui, n'avait apparemment rien oublié. C'était un lieu commun que de dire que le corps avait une mémoire. Des souvenirs inscrits dans l'épiderme. Mais Manon était prête à le croire, désormais, car c'était comme si sa peau, tout à coup, voyait rejaillir tous ces contacts tombés dans l'oubli, toutes ces expériences merveilleuses et sublimes, et elle éprouvait tout avec d'autant plus de plaisir et d'intensité. Chaque fois qu'Ena, qui se chargeait à son tour de la couvrir de baisers, posait ses lèvres contre son corps, qui brûlait tout à l'intérieur d'une chaleur proche de la consumer, elle éprouvait autant de douceur que de plaisir, alors qu'elle n'avait encore rien vu. Seuls les quelques gémissements qu'elle ne savait retenir venaient troubler le silence. Sa poitrine s'élevait et s'abaissait au rythme d'un souffle de moins en moins régulier, altéré par ses soupirs, altéré par l'excitation qu'elle éprouvait, et qui s'intensifia quand la belle dragonnière se hasarda dans le lieu le plus sensible de son anatomie, le seuil de son plaisir, pour ne pas dire de l'extase. Car si dans ce domaine, Manon découvrirait ne pas s'en sortir si mal, Ena n'était pas en reste non plus, et la servante, qui ne cherchait pas le moins du monde à se contrôler, s'abandonnait totalement au plaisir qu'elle lui procurait. Les soupirs et gémissements s'intensifiaient, de plus en plus forts et bruyants. Elle ne se contenait pas, éprouvait seulement ce qu'elle n'avait pu éprouver depuis bien longtemps, et c'était un véritable bonheur.

Quand elle en eut fini, ce fut un peu pantelante, chancelante, toute transie de plaisir encore, qu'elle se redressa et vint déposer sur les lèvres de son amante le baiser le plus passionné que l'on puisse imaginer. Elle l'éprouvait avec tant d'intensité, qu'elle imaginait avoir toujours été liée à elle de la sorte. Elle ne tarda pas, de son côté, à la couvrir de caresse, ses mains s'attardant sur ses seins irrésistibles avant que le bout de ses doigts ne glissent bas, plus bas, pour d'autres sortes de caresses, bien moins conventionnelles, sûrement bien plus agréables pour sa partenaire, du moins le voulait-elle.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Mar 17 Juin - 22:37

Manon & Ena
Ca fait longtemps.
C'était comme si elles ne s'étaient jamais quitté, comme si elles n'avaient jamais été séparée l'une de l'autre. Elles se retrouvaient complètement, comme autrefois. Même si Manon n'avait toujours pas les souvenirs de son passé et donc les souvenirs de ce qu'elles avaient partagé, Ena voyait bien qu'elle n'avait pas changé. Son amie, celle qu'elle aimait, se trouvait au fond et n'attendait qu'à être réveillé. La sorcière n'avait pas eu envie d'aller trop rapidement avec la druide, elle ne voulait pas la pousser de trop. Mais il était plus qu'évident qu'elle n'avait pas la possibilité de résister à Manon. Avec cela, elle espérait bien que la femme allait retrouver la mémoire, avec un peu de chance des souvenirs allaient lui revenir. Enfin, la blonde n'avait pas spécialement envie de penser pour le moment. Elle se laissait complètement aller à ce moment si agréable, à ce feu de plaisir où elle voulait brûler. Ena avait l'habitude du corps de la jeune druide, ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans une telle situation avec elle. Manon ne s'en souvenait pas et apprenait donc, même si elle se montrait extrêmement douée. La dragonnière usa de toutes ses compétences pour faire plaisir à son amie, s'occuper de cette zone si sensible du corps d'une femme. Il était plus qu'évident que si quelqu'un arrivait à ce moment même, elles seraient vite vue comme des démons. Mais au fond, c'était sans doute ce qu'elles étaient.

Ena prit un plaisir immense à en donner à son amie. Son désir montait à chaque fois que les gémissements de Manon prenait de l'ampleur et encore plus quand elle sentit l'extase arriver. Et ce moment arriva, alors plongeaient complètement dans la luxure. Leurs lèvres ne tardèrent pas à se rejoindre de nouveau, dans un baiser bien plus passionné que ce qu'elles avaient pu échanger ces dernières minutes et même ces dernières années. Ena ne savait pas si c'était parce que Manon ne savait pas sa vie d'autrefois, mais ce qu'elles étaient en train de vivre était bien plus intense que tous ce qu'elles avaient partagé dans le passé. La dragonnière n'allait d'ailleurs pas tarder à expérimenter les capacités de son amie. Ses mains ne quittaient pas le corps de la jeune druide, ses lèvres n'arrêtaient pas d'embrasse ses lèvres, alors que le feu en elle bouillonnait bien plus intensément. Ses gémissements remplirent à leur tour le silence de la maison. Elle n'avait jamais connu cela avec d'autre, Manon était bel et bien la seule capable de lui faire autant de bien. L'extase ne tarda pas à arriver rapidement à son tour, elle se laissa complètement aller au plaisir. Que c'était bon et elle n'avait pas l'intention de se contenter que de cela. Pas seulement pour aujourd'hui, mais pour le long terme. Ena n'avait plus aucune envie de se retrouver loin de Manon aussi longtemps.

Ena était complètement vidée de son énergie, son corps tremblaient encore puisqu'il était parcouru de nombreux frissons. Mais elle se sentait bien, plus que bien même. La dragonnière s'allongea tout simplement à côté de Manon, laissant sa tête reposer sur sa poitrine ferme. Elle garda la silence, elle n'avait rien à dire. Il n'y avait pas besoin de mot pour exprimer le fait qu'elles venaient de passer un super moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   Sam 21 Juin - 10:48


Ça fait longtemps
T

out n'était plus que sensations, un univers sensoriel, de plaisir et de luxure. Elle laissait sa conscience dans un coin reculé de sa tête, et pour une fois, son esprit toujours trop confus et désordonné s'abandonnait à l'idée de ne plus penser. Ses tourments intérieurs, sa crainte de ne jamais recouvrer la mémoire, son dilemme quant à la voie à suivre, aux personnes à apprécier. Rien d'autre ne comptait que cette peau blanche contre la sienne, cette peau à la fois étrangère et incroyablement familière, ce corps dont elle avait dû déjà par le passé et dont elle n'avait clairement pas tout oublié. Certains gestes tenaient du mécanismes, d'autres.... il était assez difficile de décrire, en fait, ce qu'elle éprouvait à l'instant. Ce que l'on pouvait affirmer dans tous les cas, c'est qu'elle ne s'était jamais sentie aussi bien, aussi complète, aussi elle-même qu'à cet instant. Comme si rien ne pouvait l'atteindre, entre ses bras, elle se sentait bien, invincible, et au rythme de ses baisers et de ses caresses, elle se voyait atteindre un sentiment de plénitude qu'elle n'espérait plus. Et elle redécouvrait une extase qu'elle avait certes déjà connu par le passé (mais peut-être pas aussi intensément) et dont elle avait tout oublié.  Ce fut à bout de souffle, mais totalement extatique, encore troublée, mais positivement, par ce qui venait de se produire, qu'elle se reposa finalement sur sa couche, le regard fixé au plafond, caressant doucement la chevelure blonde de celle qui reposait désormais sur son sein, et dont elle appréciait la simple chaleur, tout contre son corps.

Elle avait envie de croire que cet instant, qui était très clairement le plus agréable qu'elle ait vécu depuis ce jour où elle s'était réveillée en pleine forêt, dénuée de toute mémoire, marquait une étape décisive, constructrice de son existence. Ena la menerait loin, et Manon, très clairement, serait capable de la suivre jusqu'au bout du monde. Peu importe ceux qu'elle devrait trahir dans le processus. Elle savait que des instants tel que celui-ci, il y en avait eu d'autres, et il y en aurait d'autres, elle l'espérait en tous cas. Ils viendraient clairsemer sa vie, lui amener un à un des fragments de souvenirs, et un beau jour, elle se retrouverait, pleine et entière, et ce serait grâce à la belle dragonnière. Puisqu'aucun autre personne au monde, pas même Jehanne, ne semblait capable d'avoir sur elle une telle influence, d'inspirer en elle tant de sentiments. Elle laissa le silence les envelopper, elle avait le sentiment que le moindre mot aurait pu tout gâcher, ruiner un moment qu'elle considérait comme étant ce qu'il y a de plus parfait. Alors elle ne prononça mot, se contentant de fermer les paupières, s'abandonnant à sa satisfaction, et sans s'en rendre compte, sa respiration prenait progressivement ce rythme qui menait inexorablement au sommeil.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Rudy] Oh, salut, ça fait longtemps. [Petramilyyyyyy] 1/4
» Euh...ça fait longtemps que tu es là ? [PV Danny]
» Ca fait longtemps (pv Manon) (-16)
» Ça fait longtemps [ Chelsy Foster Maddox]
» [Journal] Hainoa Stewart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Taverne :: Archives Camelot-