Partagez | .
 

 Serviabilité, royauté sans couronne [pv Aslan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Serviabilité, royauté sans couronne [pv Aslan]   Lun 9 Sep - 10:48


Serviabilité, royauté sans couronne
A

u détour du premier miroir qu'elle croisa, Manon arrangea légèrement sa coiffure et ses cheveux. Elle n'était, en soi, pas quelqu'un de très coquette. Elle considérait qu'il existait bien d'autres priorités dans la vie, qui nécessitaient très clairement de passer avant le soucis du physique. La magie, ces plans vengeurs qu'un destin facétieux lui avait fait oublier.. Mais elle apprenait, au fil des jours qu'elle passait au château, découvrant un mode de vie très éloigné de celui qu'elle avait pu avoir jusqu'alors, à ne plus faire l'impasse sur ce qui ne lui semblait pas essentiel avant. En tant que servante, et même si, en vérité, les gens de son rang avaient tendance à passer inaperçu, il fallait savoir se montrer impeccable. L'image de ceux qui travaillaient pour les roi et reine, c'était également, par extension, l'image des roi et reine en question, il fallait donc faire meilleure figure possible, surtout auprès des royaux invités des Pendragon. C'est une chose que, quelques mois plus tôt, elle ne se serait pas donné la peine de faire. Au contraire, elle aurait plutôt tout mis en oeuvre pour ternir la réputation de ses maîtres. Mais en fait, jamais elle n'aurait accepté de travailler au service de la reine Guenièvre, si elle avait encore tous ses esprits, alors la question ne se posait pas.

Une fois sûre de se montrer sous un jour correct, elle récupéra les linge de maison propre laissé à son soin, destinés à optimiser le confort des royaux invités qui, en ce moment, résidaient dans la demeure des Pandragon. Il s'agissait d'Aslan Greatheart, de sa femme et de sa fille. Leurs noms ne disait rien à Manon. Ce qui ne voulait rien dire quant à leur popularité ou leur renommée. Manon avait presque tout oublié, si elle avait un jour eu la connaissance des grands de ce monde, leurs noms avaient fui sa mémoire après qu'ait eu lieu l'incident. Heureusement, Guenièvre lui avait apprit les informations les plus utiles à savoir au sujet de ces invités qu'il fallait traiter avec le plus d'égard et de politesse possibles. Une fois devant la porte des appartements qui avaient été réservés à la famille Greatheart, elle toqua à la porte, qu'elle ouvrit une fois qu'on l'eut invité à entrer. À peine eut-elle mit un pied à l'intérieur qu'elle s'inclina. Toutes ces courbettes... elle en faisait plus qu'à son tour depuis qu'elle avait trouvé sa place au château de Camelot. Aucun doute, la Manon d'autrefois aurait clairement craché au visage de la Manon d'aujourd'hui pour faire preuve de tant de décence et de respect envers des personnes qu'elle aurait dû considérer comme ses ennemis naturels.

-Majesté.


Elle se redressa légèrement, déposa le linge propre sur une commode. La femme et la fille n'étaient pas là. Elles avaient sans doute décidé de faire le tour de la résidence. Quoi qu'il en soit, ça ne la regardait pas.

-Son altesse la reine m'a demandé de m'assurer que vous ne manquiez de rien.




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Serviabilité, royauté sans couronne [pv Aslan]   Sam 9 Nov - 18:59

Cela faisait trois jours désormais que la famille Greatheart occupait les quartiers des chambres d'invités du château de Camelot. Les négociations avec Arthur et Guenièvre Pendragon avançaient plutôt bien. Bientôt, le souverain de Daobeth ainsi que sa femme et sa fille n'auraient plus à profiter davantage de l'hospitalité chaleureuse de leurs hôtes et pourraient à leur tour, peut être, les inviter à leur tour dans leur royaume où ils seraient évidemment les bienvenus. Daobeth continuait sa reconstruction en l'absence de leur roi. Très vite, il redeviendrait le royaume aussi puissant qu'il ne l'était autrefois. Certes, il ne deviendrait pas aussi puissant que l'est Camelot actuellement, cependant il a bon espoir de remonter à la seconde place de la ville la plus puissante du pays avec, pourquoi pas, le soutient de la première ville du territoire. Daobeth devrait désormais vivre dans une ère de prospérité et de paix. Elle avait déjà trop souffert de sa dernière guerre contre les dragons.

C'était un magnifique soleil printanier qui illuminait le somptueux château de Camelot. Hélèna et Eleanor, sa femme et sa fille, se promenaient dans les jardins du royaume tandis qu'Aslan était resté dans a chambre, en train d'écrire et de répondre aux courriers en provenance de Daobeth. Même en temps de repos, le souverain était occupé à s'occuper de la gestion de sa cité. Bien que ses quatre conseillers, ses quatre vieux amis ayant combattu et survécu à ses côtés lors du combat contre les dragons étaient très compétents pour combler son absence, il était tout naturel qu'ils cherchent à connaître l'avis de leur roi en ce qui concernait les décisions importantes. Une fois le courrier terminé, Aslan quitta le bureau sur lequel il s'était installé pour écrire ses lettres puis alla en direction de la fenêtre de sa chambre donnant une vue prenant sur une partie de la ville. De là, il pouvait voir toute la fourmilière au travail, chacun à son poste, menant à bien le bon fonctionnement du royaume. Le souverain de Daobeth imagina les habitations devenir blanche, comme elle allait le devenir une fois la reconstruction terminée. Quittant sa rêverie, il partit se changer pour mettre sa belle et somptueuse armure blanche pour descendre rejoindre des hommes et des femmes de la cour de Camelot. Hélas, Arthur et Guenièvre Pendragon n'étant pas disponibles pour le moment, Aslan devrait se trouver une autre compagnie.

Prêt à sortir, une servante du château vint toquer à sa porte pour lui déposer une pile de linges propres. Aslan vint lui ouvrir puis lui adressa un sourire chaleureux en la faisant entrer. ''Majesté.'' Le roi de Daobeth lui répondit d'un hochement de tête. Il sentait en elle un fort potentiel et une certaine aura qui se rapprochait plus de la bienveillance qu'autre chose. ''Son altesse la reine m'a demandé de m'assurer que vous ne manquiez de rien.'' Aslan lui sourit de nouveau. ''Je puis vous assurer que nous ne manquons de rien. Votre hospitalité nous est très agréable. Maintenant, pensez-vous que vous pourriez tenir compagnie à un vieil homme comme moi le reste de la journée ? Vous m'avez l'air d'être quelqu'un de très agréable, et ce serait un plaisir que vous restiez pour boire un verre avec moi. Je justifierai votre absence auprès de votre reine, ne vous inquiétez pas. Qu'en pensez-vous ? '' Aslan prit place sur la chaise en face de se bureau et l'invita à faire de même. Il en sortit deux verres qu'il remplit du contenu d'un bon vin venu tout droit de son royaume. Une fois servi, il trinqua avec la jeune fille avant de demander : ''Et quel est votre nom, mademoiselle ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Serviabilité, royauté sans couronne [pv Aslan]   Lun 11 Nov - 21:57


Serviabilité, royauté sans couronne
E

n dépit de son amnésie, il était des notions profondément ancrées en l'esprit de Manon qui n'avaient pas disparu en dépit de sa mémoire, notamment celles qui concernaient la royauté, le rapport entre les classes sociales. Elle savait que ceux qui disposaient d'un titre de noblesse devaient être traités avec respect et égard, et considéré comme supérieurs. Elle n'y voyait pas forcément une forme d'injustice comme ce pouvait être le cas pour d'autres, elle considérait seulement que certains étaient nés avec une chance plus grande, et qu'il fallait faire avec ce que la fortune avait daigné vous accorder. Néanmoins ces principes établis en elle en dépit de ce qu'elle avait traversé semblait demander à être revus, au fur et à mesure qu'elle évoluait au sein d'une royauté qu'elle ne devait normalement que servir. Arthur et Guenièvre Pendragon témoignaient envers elle d'une très grande générosité, au point qu'il lui semblait même parfois qu'ils la considéraient comme son égal, en dépit de toute convenance. Elle s'était dit que ce ne devait pas être chose courante que d'avoir de tels monarques, et que cela venait certainement du fait que la reine Guenièvre avait elle-même était servante... Mais voilà que le roi de Daobeth faisait montre d'autant de gentillesse et de sympathie que ses propres maîtres, au point que Manon finissait par s'en trouver décontenancée. Elle ne s'était pas attendue, pas le moins du monde, à ce que son interlocuteur lui propose aimablement de passer un peu plus de temps avec lui. Elle avait pensé s'acquitter de sa tâche et retourner à ses travaux quotidiens, ni plus ni moins.

Mais non, il la complimentait, la qualifiait de personne aimable alors qu'ils se connaissaient à peine (et que toute la politesse et la courtoisie dont elles faisaient preuve étaient forcément le fruit de convenances auxquelles il fallait bien qu'elle se plie), il lui proposait de lui tenir compagnie. Manon demeura un instant indécise. Elle était tentée de croire que le roi plaisantait, mais il n'en donnait pas l'air. Pouvait-elle véritablement lui refuser cette conversation alors qu'elle était chargée de veiller à son bien-être, d'autant plus s'il l'excusait auprès de la reine ? Pas vraiment, non. Et en soi, pourquoi refuserait-elle ? Il serait sans doute plus agréable et constructif pour elle de discuter avec cet homme que de s'affairer à ses tâches quotidiennes. Elle finit donc par hocher légèrement la tête et alla s'asseoir en face du monarque, un peu mal à l'aise, trinquant timidement.

-Je m'appelle Manon Deschênes.
se présenta-t-elle donc quand son interlocuteur lui demanda de décliner son identité. J'ignore si ma compagnie vous permettra vraiment de pallier à votre ennui. Ma conversation n'est pas bien intéressante. admit-elle humblement.

Et après tout, que pourrait-elle lui dire, en sa simple qualité de serveuse. Rien qui l'intéresse, pensait-elle. D'autant qu'elle avait moins encore d'anecdotes intéressantes à apprendre à qui que ce soit sur sa vie, puisqu'elle ne la connaissait plus que par fragments souvent flous. Elle but une nouvelle gorgée de vin, attendant qu'il prenne la parole, considérant qu'il serait malvenu de sa part d'être celle qui orientait la conversation.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Serviabilité, royauté sans couronne [pv Aslan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serviabilité, royauté sans couronne [pv Aslan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)
» Reines sans couronnes [2/5]
» L'étude consacrée à SM par Villiers du Terrage...
» Booya~ | Liens
» Sleon la Minustah, l'insecurite est liee a la richesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Taverne :: Archives Camelot-