Partagez | .
 

 La vengeance engendre la vengeance | Morgane & Mordred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ecuyer (peuple)
avatar
Feat : Gaspard Ulliel

Messages : 42

Message#Sujet: La vengeance engendre la vengeance | Morgane & Mordred   Mar 20 Nov - 16:27

La vengeance engendre la vengeance
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La nuit était calme et fraîche, appréciable aux yeux de Mordred. Il avait tout le loisir de s’aérer et de prendre un peu de recul sur la situation actuelle. Elle était loin d’être simple, pourtant, aux yeux du jeune homme, elle était facile à régler, la mort du roi règlerait tout. Ou du moins, elle calmerait cette colère qui nourrissait son cœur depuis qu’il était au courant de toute la vérité. Il n’était plus habité que par elle. Il était monté à Camelot pour faire ses preuves, des rêves plein la tête, et au final, tout s’était effondré dès lors où il avait croisé la route de lady Morgane. Devait-il l’en blâmer ? Non, ou du moins par pour ça.

Mordred avait grandi sans présence féminine, sans contact maternel, alors bien sûr, la tendresse dont Morgane semblait vouloir faire preuve à son égard était des plus tentants. Mais une partie de lui ne cessait de se demander si elle n’essayait pas là de l’amadouer pour pouvoir s’en servir plus facilement. Après tout, peut-être n’attendait-elle de lui que la vengeance qu’il pourrait lui apporter en tuant Arthur. Il avait pourtant envie de la croire sincère, mais il demeurait encore un peu sceptique. Surtout lorsqu’il voyait ses relations avec son fils légitime, Yvain. Son demi-frère donc, pourtant il ne se sentait aucun point commun avec lui, ni aucune envie de sympathiser avec lui.

Il savait bien qu’il le méprisait, et l’enviait à cause de l’intérêt que Morgane lui portait, peut-être même pensait-il qu’il était son amant, qu’importe, Mordred ne s’en souciait guère. Même, il le jalousait un peu d’avoir eu une vie qu’on lui avait refusé dès sa naissance. Même si son père adoptif lui avait tout donné, Mordred se rendait compte de ce qu’il aurait pu avoir. Et cela le mettait en colère, encore une fois. Il gravitait autour de personnes dont il savait qu’ils faisaient partie de la même famille, pourtant, tous ignoraient qui il était, beaucoup l’ignoraient aussi. Ce n’était pas vraiment évident de savoir comment agir dans ces conditions-là. Mais Mordred faisait de son mieux.

Assis sur les remparts du château, les jambes dans le vide et le regard porté sur l’horizon, tout était calme. Tous dormaient, enfin sauf lui, et quelqu’un qu’il sentait s’approcher de lui.

« Une dame de votre rang ne devrait-elle pas dormir à cette heure ? »


black pumpkin

_________________
Mordred
Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.  ▬  Simon Dussault
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 1198

Message#Sujet: Re: La vengeance engendre la vengeance | Morgane & Mordred   Mar 20 Nov - 18:45


La vengeance engendre la vengeance
D

epuis les révélations paniquées de son époux, qui lui avait rapporté les prophéties potentiellement mensongères d'une sorcière qui prédisait un avenir sinistre à son fils, Morgane n'était pas sereine. Elle en était convaincue, ces prédictions ne concernaient pas ce bon à rien d'Yvain... Elle aurait été rassurée, voire soulagée si cela avait été le cas, mais non, en son coeur, en son esprit, elle avait su se convaincre : c'était Mordre que les mots de la sorcière concernaient, et par la force des choses, elle s'inquiétait. Tant d'années passées loin de lui, à l'espérer vivant sans avoir la moindre trace de lui, et à présent qu'elle l'avait retrouvé, on voudrait la priver de son fils, du seul être au monde pour qui elle ait su nourir un sincère sentiment d'attachement ? Il n'en était pas question. Pour la première fois, Morgane n'avait pas toutes les cartes en mains, et cette pensée lui déplaisait profondément... Enfin, qu'importe le destin, les oracles et les manigances, Morgane ferait ce qu'il faudrait pour protéger Mordred, et le moment venu, il monterait sur le trône à la place de son assassin de père. Et l'ordre des choses serait rétabli.

En parlant de Mordred, c'était dans l'espoir de le voir qu'elle avait longé les remparts du château. Il y avait, dans la présence de Mordred à Camelot, quelque chose d'infiniment satisfaisant. Pas seulement parce qu'elle pouvait garder Mordred près de lui (même si ses obligations la contraignaient trop souvent à rejoindre les terres de Gorre), mais parce que le jeune homme évoluait au su de son géniteur, qui comme d'habitude aveugle à tout ce qui se trouvait pourtant juste sous son nez, n'y voyait que du feu. Plus dure serait la chute. Et son impatience grandissait à chaque jour écoulé.

-Ce temps que l'on perd à dormir !
répondit-elle, un léger sourire aux coins des lèvres. Mais elle le pensait bel et bien. L'état de sommeil, Morgane l'avait en horreur, l'absence de contrôle de soi, le temps perdu, la vulnérabilité des endormis, rien de cela ne devait l'encourager à y prêter de l'intérêt. A vrai dire, j'espérais tomber sur toi, ajouta-t-elle en venant s'asseoir à ses côtés. Elle savait qu'il était préférable qu'on les voie le moins possible l'un avec l'autre, mais il faisait nuit noire, les lieux étaient déserts... Aussi ne risquaient-ils pas grand-chose. Comment les choses se passent-elles, pour toi ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecuyer (peuple)
avatar
Feat : Gaspard Ulliel

Messages : 42

Message#Sujet: Re: La vengeance engendre la vengeance | Morgane & Mordred   Ven 7 Déc - 19:32

La vengeance engendre la vengeance
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Même si Mordred tentait de garder quelques réserves quand aux réelles intentions de Morgane envers lui, et le fait qu’il était possible qu’elle tente de le manipuler, et de l’utiliser, le jeune écuyer oubliait bien vite tout cela lorsqu’il était en sa présence. Tout simplement parce qu’il avait besoin, et envie d’une mère, et que si Morgane voulait lui apporter tout ce qu’elle aurait dû faire depuis sa naissance, il ne pouvait tout simplement pas le lui refuser. Au final, il lui ressemblait pour beaucoup de choses, et il ne pouvait qu’en être fier et satisfait. Même si elle ne respectait pas toujours les codes et l’éthique, même si ses intentions étaient sombres et obscures, Mordred était fier et heureux de lui ressembler, de pouvoir retrouver ses racines. Et surtout, il était prêt à tout pour la rendre fière de lui, pour ne pas la décevoir. C’était devenu presque aussi important que de tuer Arthur et obtenir sa vengeance, leur vengeance. Il ne comptait pas défaillir, c’était bien la dernière chose qu’il souhaitait, et chaque jour un peu plus, son cœur désirait que cela d’Arthur cesse de battre. Mais Mordred savait qu’il n’était pas encore temps, qu’il fallait patienter, attendre le bon moment, et surtout, qu’Arthur sache tout. Qu’il sache que si de nombreux enfants étaient morts innocemment sous ses ordres, celui qui était la cible respirait toujours à ce jour.

Quoiqu’il en soit, Mordred savait que pour cette tâche périlleuse, il pouvait compter sur l’aide nécessaire et avisée de Morgane. Cette alliée ne serait pas de trop, bien au contraire, c’était grâce à elle que tout avait débuté. Et rien que le fait de l’avoir près de lui en ce moment, réchauffait son cœur et renforçait son esprit en même temps. De quoi le conforter dans tout cela.

-Ce temps que l'on perd à dormir ! A vrai dire, j'espérais tomber sur toi

Mordred sentit une douce chaleur l’envelopper et s’insinuer en lui, lorsqu’elle avoua désirer le voir. Il l’espérait sincère, mais au fond de lui, ces seuls mots suffisaient à l’apaiser. Lui aussi, était toujours content de la voir, de pouvoir discuter avec elle, passer un peu de temps en sa compagnie. Ce n’était pas toujours possible, elle n’était pas tout le temps à Camelot, mais avec son autre famille… Même si au final, Mordred ne faisait partie d’aucune.

Comment les choses se passent-elles, pour toi ?

Il se demandait si elle voulait parler de son quotidien en général, ou si elle attendait des précisions sur la mission qu’il s’était fixé de tuer Arthur. Il n’y avait pas grand-chose à dire sur aucune des deux. Malheureusement… Mordred n’était pas malheureux, bien sûr, il s’était trouvé des occupations fortes agréables, une notamment, qui ne rentrait pas du tout dans le cadre de sa formation à devenir chevalier, mais qui en tant qu’homme, lui faisait beaucoup de bien.

« Ce n’est pas faux, et c’est toujours un grand bonheur de vous voir ma Dame. Je n’ai rien de très intéressant à vous faire savoir, je continue mon rôle d’écuyer, j’ai quelques occupations à côté. Ce n’est pas toujours simple d’être en présence d’Arthur, mais heureusement, ce n’est pas si fréquent… Il m’a parlé la dernière fois. »

black pumpkin

_________________
Mordred
Le pardon est la plus belle des choses, mais la vengeance est tellement plus satisfaisante.  ▬  Simon Dussault
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 1198

Message#Sujet: Re: La vengeance engendre la vengeance | Morgane & Mordred   Sam 8 Déc - 8:20


La vengeance engendre la vengeance
M

organe afficha un fin sourire en réponse aux propos de son interlocuteur quand ce dernier affirma qu'il était toujours un plaisir pour lui que de la revoir... Elle n'était en rien insensible à ces propos, bien au contraire, et ce sourire qu'elle lui adressait était l'un des rares et sincères qu'elle daignait bien afficher, quand ils n'étaient pas seulement destinés à narguer son demi-frère. Elle avait craint que dans le coeur de Mordred, une autre la remplace en tant que mère, mais quand bien même ils avaient encore à s'apprivoiser tous les deux, l'amour maternel qu'elle éprouvait pour lui était la chose la plus sûre qu'elle ait ressenti, exception faite de sa haine envers Arthur, et elle voulait que ce soit réciproque, bien évidemment.

Il lui dit ne rien avoir d'intéressant à lui faire savoir, elle était convaincue qu'il minimisait les choses mais ne se permit pas de commenter quoi qu'il en soit, elle n'attendait pas de lui que chaque jour apporte son lot de progrès. Mordred était né d'une vive intention de vengeance, et cette mission qui lui avait été commandée dès la naissance, elle escomptait bien le voir l'accomplir, mais elle tolérait que chaque seconde n'apporte pas de nouveau progrès. Elle avait longtemps attendu, même si c'était trop, elle pouvait attendre encore. Et il n'était pas vrai d'ailleurs que rien n'était à signaler, puisque Mordred lui apprit qu'Arthur s'était adressé à lui.

-Et que t'a-t-il dit ?
demanda-t-elle, plus que curieuse.

Et envahie, elle devait bien l'admettre aussi, d'un nouvel élan de posséssivité. Mordred avait toutes les raisons de haïr son père, Morgane avait tout fait pour que ce soit le cas, mais si elle devait reconnaître à son demi-frère un talent particulier (et ce n'était pas de gaité de coeur, mais il fallait bien reconnaître ce qui était), c'était celui de s'attirer les faveurs de beaucoup (même si le nombre de ses ennemis, et surtout d'ennemis qu'il avait sous les yeux était proprement significatif de l'aveuglement de messire), et après avoir trouvé une mère, Morgane ne souhaitait rien moins que Mordred reconnaisse en Arthur un père qu'il puisse aimer en tant que tel. Mais soit, si elle n'avait aucune confiance en Arthur, elle n'avait aucune envie de perdre confiance en son fils, en ce qu'elle avait de plus précieux, en somme.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La vengeance engendre la vengeance | Morgane & Mordred   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vengeance engendre la vengeance | Morgane & Mordred
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Le test de Moticia Morgane Mathews
» Présentation Morgane Lestrange [validée]
» [Répondeurs Moldus] Roxane - Morgane
» LA FEE MORGANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Château de Camelot-