Partagez | .
 

 Une visite officielle (pv Aslan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Une visite officielle (pv Aslan)   Mer 4 Sep - 22:36

Au fil des années, Guenièvre avait prit l’habitude de ses obligations royales. Cela n’était pas facile tous les jours, mais ce n’était pas plus difficile que le travail de servante. C’était juste, différent. Elle le faisait avec plaisir de toute façon pour son peuple, mais principalement pour son époux. Bon bien sûr, elle avait beaucoup moins de responsabilité qu’Arthur, qui prenait toutes les décisions importantes. Elle était principalement présente en tant que soutient et parfois pour donner quelques conseils. Comme par exemple après le retour d’Arthur et Merlin, après leurs victoirs sur Morgane, quand la femme apprit les pouvoirs de son ami. Comme tout le monde, Guenièvre fut surprise d’apprendre que Merlin était un sorcier, mais surtout qu’il le lui avait caché cela pendant tellement d’année. Pourtant, elle pensait qu’il pouvait lui faire confiance et donc qu’il pouvait se confier à elle. Sur le coup, la reine en voulu au serviteur de son époux de ne pas lui avoir fait confiance. Cependant, elle mit peu de temps à se rendre compte qu’il était idiot de lui en vouloir tout simplement parce qu’il avait eu raison de cacher son secret. Ainsi, il était encore en vie ce qui n’aurait sans doute pas été le cas autrement. Guenièvre savait très bien comment les personnes liés plus ou moins avec la magie étaient traité à l’époque d’Uther Pendragon.

Guenièvre prenait donc son rôle de souveraine très au sérieux, même quand son époux n’était pas dans les parages. Ce qui n’était pas toujours des plus faciles, puisqu’elle n’avait pas l’expérience d’Arthur. L’homme était né pour devenir souverain, pour diriger le peuple de Camelot. Mais ce dernier faisait confiance à sa femme, ce qui faisait énormément plaisir à l’ancienne servante. Mais parfois, elle devait bien avouer qu’elle stressait un peu. Aujourd’hui par exemple, il y avait une visite importante puisqu’ils recevaient le souverain du royaume de Daobeth. L’homme avait envoyé un message au couple afin de demandé une rencontre, qu’ils acceptèrent avec plaisir. Après les quelques détails réglés, une dâte fut décidé et ils n’avaient plus qu’à l’attendre. Malheureureusement, Arthur n’eut pas d’autre choix que de quitter Camelot. En effet, au nord du royaume plusieurs villages venaient d’être attaqués par une créature étrange. Les témoignages que le château reçu n’étaient pas clair du tout. Ainsi Arthur avait prit la décision de se rendre sur place, en compagnie des meilleurs chevalier laissant donc Guenièvre seule pour recevoir Aslan. La femme stressait un peu, mais elle n’avait pas le choix de toute façon. Par chance, Sir Leon était à ses côtés pour l’épauler.

Aisni donc, la reine se leva comme tout les matins et se prépara pour recevoir son invité de marque. Elle verrifia une dernière fois que tout était en place et se rendit en bas des marches de l’entrée du château en attendant l’arrivé de son invité. Cela ne fut pas très long avant que la femme voit arriver l’homme en compagnie de ses accompagnants. Quand ce fut le moment, Guenièvre s’approcha de l’homme, un large sourire sur le visage.

« Je vous souhaite la bienvenue Seigneur GreatHeart ! C’est avec plaisir que je vous accueil à Camelot. Malheureusement, j’ai le regret de vous apprendre que mon époux ne sera pas présent, il a dut partir d’urgence dans le nord de notre pays en apprenant des attaques de villages. »

Guenièvre regrettait vraiment l’absence de son mari, elle devait donc porter sur ses épaules le succès de cette rencontre. Mais Arthur semblait lui faire absolument confiance pour cela, ainsi donc elle ne doutait pas trop d’elle.

« Mais je présume que vous devez être fatigué après ce long voyage. Si vous le souhaitez, l’un de nos serviteurs va vous conduire à votre chambre. Ensuite je vous propose de diner avec moi pour que l’ont puisse faire plus ample connaissance. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite officielle (pv Aslan)   Sam 7 Sep - 18:54

Une nouvelle voie venait de s'ouvrir pour le souverain de Daobeth. Celle de la solidarité inter-royaume avec celui de Camelot. Après des années de dur labeur, il avait enfin réussi à arriver au bout de ses objectifs et à refaire de sa cité un endroit où il était bon de vivre. Bien entendu, les autres rois et reines ayant apprit la nouvelle, ceux-ci ne manquèrent pas l'occasion de ressortir les courriers qu'Aslan leur avait adressé pour profiter de sa situation maintenant que Daobeth avait reprit de l'importance. Heureusement pour eux que le souverain avait besoin de soutien pour éviter à son royaume de nouveaux ennuis tant que celui-ci n'était pas encore complètement reconstruit. Se servir des gens, les manipuler, pomper toutes les ressources qu'ils ont en leur possession et ensuite se débarrasser d'eux une fois qu'ils n'étaient plus d'aucune utilité, voilà ce qui décevait profondément Aslan alors il devait faire le choix de ses alliés. Heureusement, ce genre de comportement n'était pas à l'honneur avec toutes les personnes de ce monde. Ce fut le cas des souverains de Camelot, royaume dans lequel il devait se rendre pour conclure un partenariat commercial avec son roi et sa reine.

Les affaires enfin chargées sur le carrosse, Aslan proposa son bras à sa femme et à sa fille pour les aider à monter dedans puis y entra à son tour. Ne pensez pas qu'en partant pour Camelot, il avait laissé le royaume sans surveillance, au contraire. En temps normal, quand il devait se rendre à des rendez-vous en dehors de Daobeth, c'était sa femme qui était à la charge du peuple. Cependant, quand elle aussi devait s'absenter, le pouvoir revenait alors aux quatre autres compagnons d'armes d'Aslan qui avaient combattus à ses côtés lors de l'attaque des dragons. C'étaient quatre anciens soldats très vieux désormais, et très sages également en qui il avait pleinement confiance. Chacun donnerait jusqu'à sa vie pour préserver celle de l'autre. C'est donc là que partit la famille royale de Daobeth pour se rendre à Camelot.

Le trajet dura toute la journée. Plusieurs arrêts furent effectués pour permettre aux chevaux de se reposer. Cela faisait longtemps qu'Aslan n'avait pas quitté son royaume. Ce n'est qu'en fin de journée qu'il arriva à destination. Le soleil commençait déjà à se coucher sur le puissant royaume de Camelot. Aslan aida sa femme et sa fille à descendre du carrosse et, accompagné de quelques gardes étant sous ses ordres, arpenta les rues de Camelot jusqu'à arriver au château du roi Arthur. Pendant le trajet, tous les passants se retournèrent sur l'arrivée de la famille royale. Il fallait dire qu'Aslan n'avait pas vraiment le physique pour passer inaperçu. Tout d'abord, il avait une silhouette très imposante. Il était large d'épaule et mesurait plus de 1 mètre 90. De plus, il avait un visage très reconnaissable et assez marquant de surcroit. Une fois arrivé au château, la reine elle-même vint le recevoir ainsi que sa femme et sa fille.

''Je vous souhaite la bienvenue Seigneur GreatHeart ! C’est avec plaisir que je vous accueil à Camelot. Malheureusement, j’ai le regret de vous apprendre que mon époux ne sera pas présent, il a dut partir d’urgence dans le nord de notre pays en apprenant des attaques de villages.''

''Je vous en prie, votre majesté. Mes amis m'appellent Aslan. Quelle tristesse de savoir votre mari absent. J'espère que ce n'est rien de grave et que ce combat ne fera pas trop de victimes innocentes. Trop de personnes sont partit de ce monde alors que leur heure n'était pas encore venue''
Le roi de Daobeth s'inclina et baisa la main de la reine Guenièvre avant de se redresser pour présenter sa famille. ''Permettez-moi de vous présenter ma femme, Hélèna, ainsi que ma fille, Eleanor.'' Toutes deux s'inclinèrent devant la souveraine de Camelot.

''Je présume que vous devez être fatigué après ce long voyage. Si vous le souhaitez, l’un de nos serviteurs va vous conduire à votre chambre. Ensuite je vous propose de diner avec moi pour que l’ont puisse faire plus ample connaissance.''

''Merci beaucoup de votre hospitalité. Nous allons juste déposer nos affaires puis nous vous rejoindrons aussitôt. Il me tarde d'en savoir plus sur vous ainsi que sur l'histoire de cette belle cité qu'est Camelot.''

Un serviteur les emmena jusqu'à leur chambre pendant que d'autres prirent leurs bagages. Le château de Camelot était vraiment sublime. Il était agréable, très grand, chaleureux, luxueux... Un peu trop peut être aux yeux d'Aslan. Il n'était pas encore tout à fait habitué à ce luxe, sachant qu'à Daobeth le château n'avait pas encore été complètement restauré. Une fois les affaires déposés et rangés, la famille Greatheart suivit de nouveau le serviteur pour rejoindre Guenièvre qui les attendait pour le dîner. A leur arrivée dans la salle en question, plusieurs mets et repas étaient disposés sur une grande table.


Dernière édition par Aslan Greatheart le Dim 22 Déc - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite officielle (pv Aslan)   Lun 9 Sep - 16:15

Les échanges avec les autres royaumes étaient l’une des choses les plus importantes pour la prospérité d’un peuple. C’était pour cela que Camelot prenait grand soin de ses partenaires, de ses alliés. Il n’y avait pas que pour les ressources qu’il était utile d’avoir des alliés, pour les guerres également. Guenièvre espérait bien que plus jamais les chevaliers de son royaume se retrouvent à combattre ainsi d’autres royaumes ou tout simplement une sorcière avide de pouvoir. Malheureusement, le monde était loin d’être rose tout le temps et les dangers étaient multiples. La reine savait donc parfaitement qu’il était important de pouvoir compter sur des alliés, puissant ou non. Arthur était un homme bon également, prêt à aider un royaume en pleine reconstruction. Ainsi donc, ils devaient rencontrer Aslan Greatheart  qui leur avait envoyé un courrier. Malheureusement, le roi avait d’autre obligation à régler et Guenièvre se retrouva donc seule pour l’accueillir. La femme était légèrement stressée puisqu’elle avait l’alliance des deux royaumes sur ses épaules. Elle ne voulait pas trahir la confiance que son époux lui portait, ne pas être à la hauteur de ses demandes.

La reine attendit tranquillement les invités aux pieds des marches de son château. Ces derniers ne mirent pas bien longtemps avant d’arriver. Il y avait Aslan Greatheart bien entendu, ainsi que sa femme et sans doute sa fille. Guenièvre ne les connaissait pas, mais elle se doutait bien de l’identité de ces personnes. En plus de la famille royale, il y avait également leurs gardes. Tout avait été prévu pour que ce petit monde soit correctement accueillit au sein du château. La femme s’avança donc vers eux afin de leur adresser la bienvenue.

« Appelez moi Guenièvre alors. Je porte les mêmes espérance que vous Aslan et j’espère que mon époux sera rapidement de retour, qu’il puisse au moins faire votre connaissance. » Guenièvre se tourna ensuite vers la femme et la fille d’Aslan, qu’il venait de lui présenter. Elle se courba légèrement afin de les saluer. « Je suis ravie de faire votre connaissance et j’espère que votre séjour à Camelot va vous satisfaire. »

Ensuite, la reine proposa à ses invités de se reposer un peu avant de la rejoindre pour le diner. Ces derniers acceptèrent d’aller poser leurs affaires avant de diner en sa compagnie, ils se séparèrent donc à ce moment là. Guenièvre prit la direction de la salle de réception, où le couvert avait déjà été dressé. La femme vérifia une dernière fois la disposition des plats afin de s’assurer qu’il y avait tous ce qu’il fallait. Ensuite, elle s’installa à sa place près du siège d’Arthur. Pendant qu’elle attendait ses invités, ses pensées étaient uniquement tournées vers son époux. Elle ne pouvait pas s’empêcher, à chaque instant, de s’inquiéter pour lui. Elle savait parfaitement que ce qu’il était en train de faire n’était pas l’épreuve la plus dangereuse qu’il avait eu, mais cela ne calmé aucunement son inquiétude. Au moment où Aslan et sa famille arrivèrent dans la salle de réception, Guenièvre se leva.

« Installez vous ! » Guenièvre reprit place aux moments où ses invités s’installaient. « Parlez moi un peu de Daobeth, est-ce que sa reconstruction avance bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite officielle (pv Aslan)   Dim 22 Sep - 16:24

Une ère de prospérité et de tranquillité s'était installé en Albion. Cela faisait un moment désormais qu'aucun réel conflit n'avait éclaté au sein du pays. Du moins, c'est ce que pensaient les habitants du royaume de Daobeth. Les années avaient défilé à une telle vitesse qu'ils n'avaient pas vraiment eu le temps de se rendre compte des derniers évènements qui avaient eu lieu, trop occupés à travailler durement pour redonner à leur cité sa grandeur d'antan. Une chose était évidente, jamais elle ne pourrait redevenir la première puissance la plus importante du pays. Le royaume de Camelot avait pour cela prit beaucoup trop d'avance. Cependant, en tirant bien son épingle du jeu et en réussissant à bien manier les bonnes ficelles, il arriverait surement au rang numéro deux, ainsi qu'à s'attirer les bonnes faveurs du roi Arthur et de la reine Guenièvre Pendragon. Cependant il ne fallait pas trop accélérer les choses au risque de se prendre un mur. Pour le moment, le plus important était de créer un partenariat commercial entre les deux puissances. Pour le roi de Daobeth, une chose était sûr. Il était hors de question que son peuple ait à souffrir des conflits des autres. C'est pour cela qu'il rejettera toute les demandes qui concerneront l'entrée en guerre du royaume de Daobeth. Son peuple avait trop souffert. De plus, maintenant que la cité était presque entièrement reconstruite, la voir s'écrouler de nouveau aurait signifié que toute leur implication aurait été inutile.

Une fois installée dans ses appartements, la famille Greatheart alla rejoindre la reine Guenièvre qui les attendait dans la salle de réception. Aslan et Hélène occupaient à eux deux une chambre en face de celle de leur fille, Eleanor. Un domestique les conduisit auprès de Guenièvre qui les attendait debout derrière son siège. Elle les invita à s'asseoir puis prit elle même place à côté du siège vide de son mari. Autour d'eux, les serviteurs commençaient déjà à s'activer. Une multitude de plats étaient désormais disposés sur la table.

''Parlez moi un peu de Daobeth, est-ce que sa reconstruction avance bien ?''


''On ne peut mieux. Le château est quasiment entièrement rénové, et la cité en elle même retrouve un peu de son allure d'antan. Désormais, nous essayons de rendre les lieux plus accueillants. Pour le moment, il s'agit encore d'un champ de construction. Bientôt, le soleil éclairera de nouveau Daobeth. Cette cité retrouvera, je l'espère, la beauté qu'elle avait autrefois.''


''Une chose à la fois, mon chéri.'' Dit sa tendre femme en posant doucement sa main sur la sienne. ''Avant de devoir s'occuper de l'esthétique de notre royaume, nous devons nous assurer que notre peuple soit correctement bien installé dans sa nouvelle ville et qu'il ne manque de rien.''

''J'y ai pensé, ma douce. Mais tu sais que je me projette souvent trop loin dans l'avenir. Heureusement, tu as toujours été là pour me ramener les pieds sur terre.''

Les deux amoureux s'échangèrent un regard doux puis reportèrent leur attention sur Guenièvre.

''Et vous de votre côté ? Comment se porte Camelot ? Est-elle toujours en rivalité avec les alliés de la magie ? '' Se risqua-t-il à demander en sachant très bien qu'il abordait surement un sujet sensible.


Dernière édition par Aslan Greatheart le Dim 22 Déc - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite officielle (pv Aslan)   Mar 24 Sep - 11:30

Guenièvre laissa le temps à Aslan et sa famille de s’installer avant de la rejoindre pour le diner. Ils devaient être très fatigué après ce voyage et ils avaient surement faim. La reine espérait qu’ils allaient se plaire à Camelot et passer un bon séjour, elle avait fait tout pour cela en tout cas. En l’absence d’Arthur, elle devait gérer les choses seule. Heureusement qu’elle avait l’habitude à force, même son expérience de servante l’aidait. A l’époque, elle était souvent chargé de s’occuper des invités du Roi Uther, même quand il s’agissait de personne que le prince devait épouser à l’époque. Elle avait beau ne pas avoir grandit dans l’apprentissage du protocole, elle le connaissait bien. Après s’être installé dans la salle de réception, elle se contenta d’attendre l’arrivé de ses invités. Ceux là ne tardèrent pas à arriver et ils s’installèrent tous à table, pendant que les domestiques apportaient les plats pour le repas.

Guenièvre ne manqua pas de temps avant de lancer la conversation sur le royaume d’Aslan, demandant si la reconstruction avançait bien. La reine était très intéressé par la renaissance du royaume, prouvant qu’il pouvait très bien renaitre de ses cendres. La femme était heureuse d’apprendre que cela était possible, au cas où que Camelot connaisse ce genre de sort. Le royaume d’Arthur avait connu beaucoup de problème, pour le moment il était en paix. Mais cela n’allait peut-être pas durer bien longtemps, les ennemies étaient légions dans le monde. Même si Morgane n’était plus, il y avait sans doute d’autre personne qui avait des soucis avec Camelot. Guenièvre écouta Aslan lui répondre, sa femme parler également. Elle trouvait cela très beau un couple heureux, même si bien sûr cela lui faisait penser à l’homme qu’elle aimait et qui se trouvait très loin pour le moment.

« Je suis vraiment ravie d’apprendre que votre royaume renait de ses cendres, c’est une très bonne nouvelle ! »

Guenièvre savait qu’Uther n’avait sans doute pas répondu au premier courrier d’aide d’Aslan, cela ne l’étonnait guère au vu du personnage. La femme continuait de considérer son beau-père comme responsable de beaucoup d’ennui, même après sa mort d’ailleurs. L’homme n’avait jamais approuvé l’amour de son fils pour la servante, Gwen avait encore des ressentiment envers lui à cause du meurtre de son père. Elle pensait toujours que c’était le roi qui l’avait assassiné, elle le penserait toujours d’ailleurs. La femme ne se montrait respectueuse simplement par amour pour son époux. Aslan ne manqua pas d’ailleurs de demander si Camelot avait toujours des soucis avec les alliés de la magie.



« Camelot se porte bien oui. » Commença la femme, avant de manger un bout de viande de son assiette. « Pour la magie, il est évident que beaucoup de ressentiment existe encore contre feu roi Uther. Mais maintenant que la magie n’est plus interdite dans le royaume, j’ose espérer que les tensions vont se calmer. Nous avons également... réussit à vaincre Morgane Pendragon qui était sans doute la plus grande ennemie du royaume. »

Guenièvre ne put s’empêcher d’avoir la voix légèrement cassé à la fin de ses paroles, en mentionnant Morgane. Elle lui en voulait énormément pour les choses qu’elle avait fait, tout le mal qu’elle avait produit, mais elle ne pouvait effacer de sa mémoir cette gentil Dame qu’elle avait servit pendant des années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite officielle (pv Aslan)   Lun 6 Jan - 23:48

On pouvait trouver à Camelot tout le confort moderne. Les serviteurs faisaient bien leur boulot, l'hôtesse d’accueil était on ne peut plus agréable, les murs du château portaient en leur sein quelque chose de rassurant, de chaleureux et de très protecteur... On pouvait vraiment dire sans nulle doute que le royaume de la famille Pendragon méritait on ne peut mieux son prestigieux titre de première puissance territoriale d'Albion. Titre qui avait appartenu antérieurement au royaume de Daobeth avant de le perdre tragiquement dans cette tuerie orchestrée par ces créatures magiques assoiffées de sang. Aslan ne pouvait s'empêcher de penser que Camelot constituait nettement un meilleur royaume si on devait le comparer avec l'ancien régime qui constituait celui de Daobeth. Au sein du royaume des Pendragon, on pouvait voir que chaque citoyen vivait sur le même pied d'égalité. Tout le monde mangeait à sa fin, les privilégiés n'existaient pas et aucun membre du peuple ne semblait souffrir de l'oppression de la couronne. Un royaume aussi équilibré semblait presque relever de l'utopie. C'est cette harmonie qu'Aslan espérait retrouver un jour au sein des murs de Daobeth. Cependant chaque chose en son temps, l'important était de subvenir au besoin du peuple, mais avant tout de s'occuper de la reconstruction du royaume.

Aslan descendit les marches du château de Camelot en compagnie de sa femme et de sa fille pour rejoindre la reine Guenièvre à la salle de réception. La jeune femme seule avait organisé un repas digne de ses convives. Malgré l'absence de son époux, elle n'avait aucune difficulté pour occuper le vide qu'il pouvait occuper durant ses absences. Cela était étonnant pour le roi Greatheart de voir autant de similitude entre son épouse et la reine de Camelot. Aslan semblait partager la même confiance que pouvait éprouver Arthur envers Guenièvre pour confier les rennes de son royaume à sa douce Hélèna. Il ne doutait pas un instant que les deux femmes durant ce séjour ne pourrait que s'entendre. En revanche, il avait plus peur pour sa chère fille Eleanor que l'ennuie vienne prendre possession d'elle au fur et à mesure du temps que la famille passerait à Camelot. La jeune femme étant plus une personne d'action avait déjà du mal à rester en place dans sa robe de princesse. En même temps, occuper le poste de chef des armées du royaume de Daobeth n'est pas un métier qui force à rester enfermée des jours entiers dans un château. Cependant, Eleanor ne fit rien remarquer. La jeune fille se doutant qu'il devait s'agir d'un entretien décisif pour l'avenir de son royaume, elle savait se tenir lors des grandes occasions.

Lors du repas, les deux représentants de leur royaume s'échangèrent quelques amabilités, sans véritablement rentrer dans le vif du sujet concernant leur rencontre. Bien que cela faisait infiniment plaisir à Aslan de discuter avec la charmante Guenièvre Pendragon, il n'oubliait pas les raisons de sa présence entre les murs de Camelot. Daobeth avait besoin de recouvrer ses alliés d'antan. Le royaume était vulnérable à quelconque menace venant de l'extérieur. Il était important pour lui d'être protégé en plus de son armé. Et le soutien de Camelot jouerait surement un rôle majeur pour la sureté de Daobeth. Avant de se concentrer sur la raison de sa venue, il interrogea le jeune reine pour savoir où en était la magie dans son royaume. Aussi étonnant que cela puisse paraître, malgré l'attaque de créature magique, Aslan ne refusa pas l'utilisation de la magie au sein de son propre royaume, à condition qu'elle soit utilisée à petite dose. Pourquoi ? Parce que lui même depuis qu'il avait réussi à triompher de ce dragon lors du massacre. Heureusement, personne ne connaissait l'existence de ses pouvoirs en dehors des fréquentations à qui il a bien voulu confier son secret. En tant que praticien de la magie, le nom de Morgane Pendragon n'était pas inconnu aux oreilles du souverain de Daobeth. Ne masquant pas sa connaissance de la personne, il essaya de partir sur un autre sujet.

''Hum, oui je vois... Vous m'excuserez mais je n'ai absolument aucune idée de qui cela peut s'agir. Cependant, je suis bien content d'apprendre que ce fléau ne cause plus d'ennuis à vous ainsi qu'à votre royaume.''

Ne soulignant pas l'émotion qui traversa la voix de Guenièvre à ce moment là, de peur de ressasser de vieux souvenirs douloureux, Aslan marqua un silence en buvant sa coupe de vin avant de continuer. 

''Vous n'êtes sans doute pas étrangère aux raisons de ma venue dans ce magnifique royaume, Guenièvre. En tant que nouveau souverain, il est à ma charge de garantir la sécurité et la survie de mon peuple. Pour cela, Daobeth a absolument besoin de renouer le lien avec ses alliés d'antan. Comme je vous l'ai annoncé par mon courrier qui a précédé notre arrivée, nous aurions bien besoin de renouer ce partenariat commercial que nous entretenions autrefois. Daobeth dispose de ressources que Camelot est dans l'impossibilité de reproduire dans les environs de son domaine. En échange de ses marchandises, j'aimerai pouvoir bénéficier du soutien commerciale de Camelot, mais aussi militaire dans le sens où vous jurez sous serment de ne jamais porter d'attaque sur mon royaume. En échange, vous pouvez vous assurer que jamais Daobeth ne constituera un ennemi pour Camelot'' 

Aslan avait beau être direct, il savait trouver les mots justes pour montrer les points important où il voulait en venir. Peut être qu'il avait été trop brusque dans ses propos. Au moins, désormais elle était fixée sur les attentes du souverain de Daobeth.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite officielle (pv Aslan)   Lun 13 Jan - 14:37

Camelot avait besoin de ses alliés pour survivre, même si le royaume s'en sortait très bien en apparence. Les alliances étaient la meilleure chose pour la survit de royaume tel que Camelot ou même Daobeth. Il était important de pouvoir faire des échanges de denrées par exemple, des choses qu'on ne trouvait pas partout par exemple. Mais il y avait aussi l'aide militaire également qui était importante.  Guenièvre s'en était bien rendu compte depuis qu'elle avait épousé Arthur et qu'elle était devenu reine de Camelot. La femme n'avait pas eu d'autre choix que de s'intéresser aux affaires du royaume, afin de pouvoir seconder parfaitement son époux. Elle n'était pas calé en tout et était loin de s'en sortir sans l'aide de son mari, mais elle s'y intéressait bien plus qu'à l'époque où elle n'était qu'une servante. La femme savait donc parfaitement que ce simple repas, qui pouvait paraître bien anodin, était très important. Guenière n'allait pas se contenter de discuter avec le roi Aslan et sa famille, elle allait également être une actrice du soutient que les deux royaumes allaient se porter. Camelot s'en sortait bien ces dernières années, depuis la mort de Morgane rien de malheureux n'était arrivé, mais rien ne garantissait que cela allait continuer comme cela longtemps. La reine ne voulait pas se montrer pessimiste, mais elle craignait quand même le futur. La femme ne savait pas si l'avenir allait continuer sur cette progression ou si un nouveau malheur allait toucher le royaume. Elle espérait bien que la deuxième solution n'était pas la bonne, cependant les souverains ne pouvaient pas laisser le destin régner sur Camelot. C'était pour cette raison qu'il était important pour eux d'entretenir des alliances. C'était la même chose pour Aslan et son royaume en train de renaître de ses cendres.

Les deux souverains discutèrent rapidement de banalité, afin de simplement parler pendant que le repas commencé. Cela ne servait à rien de trop vite rentrer dans le vif du sujet, même s'ils n'allaient pas tarder à le faire. Aslan demanda comment se portait Camelot en mentionnant l'utilisation de la magie. Cette pratique avait été pendant de très longues années bannies du royaume, cela sous les ordres du roi Uther. Guenièvre comprenait bien la peur de l'homme envers la magie, mais ce dernier était entré dans un jeu bien trop sordide. Beaucoup de personne, dont elle, avait souffert des règles trop strictes de l'homme concernant la pratique de cette art. Pourtant, la magie n'était pas directement lié aux problèmes des hommes. Elle n'était qu'un outil comme tant d'autre et elle pouvait s'avérer très utile. Merlin en était la preuve vivante, sans lui et sa magie, le royaume aurait perdu depuis bien longtemps Arthur Pendragon. La femme expliqua alors que le royaume se portait bien et que la magie n'était plus source de problème, maintenant qu'elle était autorisé. Bien sûr, les gens continuaient sans doute d'en avoir peur, mais il n'y avait plus ces vilaines chasses aux sorcières.

« Je vous remercie ».

Se contenta de répondre la femme quand l'homme lui annonça qu'il était ravie que Camelot se porte bien. Guenièvre n'était pas mécontente de changer de sujet, elle n'avait pas réellement envie de parler de Morgane très longtemps. Pendant des années elle avait adoré cette femme, c'était son amie proches. Et puis, tout avait changé quand elle avait entièrement pris place dans la magie en désirant prendre le trône de Camelot. Au moins, à présent, les deux souverains pouvaient entrer dans le vif du sujet. Tout en buvant du vin, la femme écouta les paroles de l'homme devenu bien sérieux tout d'un coup. Il mentionna ses demandes, ses exigences également. Guenièvre n'était pas étonnée, elle avait sa part à négocier également.

« Je ne suis en effet pas étrangère à la raison de votre venue, c'est d'ailleurs dans ce but que nous vous accueillons. » Avait-elle répondu dans un sourire avant de reprendre. « Votre offre est très intéressante, Camelot a en effet besoin de trouver des ressources impossibles à produire sur notre royaume. Il me semble tout a fait évident que nous procédions à des échanges commerciaux et il cela serait avec plaisir que nous vous apporterons un soutient commercial. Cependant, vous comprenez que pour la partie militaire, nous souhaitons un échange du même genre. Malgré les temps de paix du moment, il n'est pas impossible que nous aillons besoin de forces alliés dans le futur. Ainsi donc, nous pouvons conclure un accord d'entraide à double sens. Si Daobeth est menacé, nous nous engagerons à vous soutenir et inversement pour Camelot. Ainsi nous pourrons également signe ce traité de non conflit. Évidemment, il semble logique qu'en cas de rupture d'une condition, nos accords seront caduc. »


La femme faisait confiance à Aslan, l'homme avait réellement besoin d'aide. Cependant, elle ne pouvait pas partir du principe que jamais il ne les trahirait, la trahison était fréquente dans leur monde malheureusement. Guenièvre tourna un instant son regard vers Léon qui se trouvait à ses côtés, ce dernier lui adressant un signe de la tête. Elle n'était pas complètement à l'aise encore dans son rôle de reine et elle avait besoin de savoir de la part de son ami si elle s'en sortait bien. Cela semblait être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une visite officielle (pv Aslan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite officielle (pv Aslan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite officielle en Haïti, du Président du Venezuela
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Taverne :: Archives Camelot-