Partagez | .
 

 Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 550

Message#Sujet: Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)   Lun 11 Sep - 14:29

Chaque chevalier parle de ses armes.
Après toutes ces années, Arthur avait quand même l’impression qu’ils n’avançaient pas du tout sur la quête du Saint Graal. Bon, le roi de Camelot savait quand même que ce n’était pas quelque chose qui allait leur tomber tout cuit dans les mains. Ils devaient quand même montrer qu’ils en étaient dignes, mais justement… le roi commençait vraiment à se poser des questions. Même si, l’homme savait parfaitement que ça n’allait pas l’aider et qu’il était évident que douter n’allait pas lui permettre d’obtenir plus le Graal que s’il y croyait à fond. Arthur avait envie de croire qu’ils allaient vraiment parvenir à trouver la sainte relique, même si ce n’était pas évident, même si chaque piste qu’ils suivaient ne menaient à rien. Maintenant que les saxons n’étaient plus un souci pour le royaume, Arthur osait croire qu’ils allaient pouvoir se concentrer de nouveau entièrement sur la recherche de la relique. Parce qu’ils n’avaient pas besoin d’aller faire la guerre, de se rendre sur les champs de bataille.

Le roi préparait d’ailleurs la prochaine réunion des chevaliers de la table ronde, avec une partie des chevaliers autour de la table. Avec le nombre de chevalier sous ses ordres, ils ne pouvaient quand même pas tous se réunir autour de cette table. De toute façon, cela n’était pas possible de les rassembler tous. Parce que certain étaient en quête bien loin, d’autres avaient également d’autres choses à faire. Les seigneurs membres des chevaliers de la table ronde avaient quand même d’autres responsabilités. Une partie des chevaliers sera donc présent, comme d’habitude. Et lui, il sera là pour diriger la réunion, afin de voir tous les ordres du jour. Il se trouvait déjà dans la salle de la table ronde, en premier comme d’habitude. En même temps, la réunion ne devait avoir lieu que d’ici une heure, alors autant dire qu’il avait du temps. Mais pour une fois, Arthur avait bien envie de profiter un peu de cet endroit, tranquillement. Le roi avait quand même peu l’occasion d’être tranquille après tout, il avait constamment quelque chose à faire. Il n’y avait finalement que quand il allait se coucher qu’il pouvait être tranquille. Et encore, s’il n’y avait pas d’urgence à gérer pendant la nuit.

Mais alors qu’il était perdu dans ses pensées, la porte de la salle de la table ronde s’ouvrit, sur l’un des chevaliers d’ailleurs. Calogrenant, l’un des jeunes chevaliers. Le jeune homme était le cousin de ses neveux, relié à cette famille que Arthur avait découvert en apprenant la vérité sur son identité. Sans pour autant qu’ils soient liés tous les deux.

« Sir Calogrenant, comment allez-vous ? »

Si le roi appréciait de profiter un peu de la solitude, il était quand même agréablement surpris de de la présence du jeune homme. Avec tous les chevaliers dans le royaume, on ne pouvait pas vraiment dire qu’Arthur connaissait bien tout le monde. Par moment, ça pouvait être une bonne chose de pouvoir discuter avec quelqu’un, seul à seul.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chasseur)
avatar
Feat : Aidan Turner

Messages : 21

Message#Sujet: Re: Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)   Jeu 19 Oct - 19:25

Chaque chevalier parle de ses armes
Roi Arthur & Chevalier Calogrenant

Le réveil avait été dur. Et pour cause, la nuit avait été des plus courtes. Calogrenant en avait passé la majeure partie à une réunion secrète des chasseurs qui mettaient en place les prochaines expéditions. En comptant qu’il avait passé la journée à l’entrainement à l’épée, autant dire qu’il avait sombré dès l’instant où sa tête avait touché l’oreiller… Pour être réveiller à peine quelques courtes petites heures plus tard par son écuyer qui, au final, ne faisait que respecter ses ordres mais qui avait quand même eut droit à une volée d’insultes étouffées quand il lui rappela qu’il avait une réunion à la table ronde à 8 heures tapantes.
 
Dieu merci, il n’avait pas besoin de revêtir l’armure complète. En s’habillant, Calogrenant réalisait à quel point il avait peut-être trop forcé durant son entrainement de la veille. Il n’y avait probablement pas un muscle qui ne lui faisait pas mal en cet instant. Ajouté à la fatigue… Autant dire qu’il ne valait mieux pas espérer compter sur la réactivité du Chevalier aujourd’hui. Chose plutôt rare venant de lui. Mais cette double-vie était des plus épuisantes, il s’en apercevait de plus en plus.
 
Ce fut peu avant 8 heures que Calogrenant, ponctuel, entra dans la salle de réunion… vide. Ou du moins presque vide. Il fut tellement surpris qu’il ne réalisa pas tout de suite qui venait de le saluer. Généralement, les Chevaliers arrivaient toujours un peu avant, histoire de commencer les réunions à l’heure alors où Diable étaient-ils ?
 
Et c’est alors, après 2 ou 3 secondes de réflexions, que la lumière se fut dans son esprit.
 
8 heures, c’était l’heure de la réunion du mois passé…, réalisait-il à haute voix, bien plus pour lui-même que pour son interlocuteur. Il avait mélangé les heures la veille quand il avait demandé à son écuyer de venir le réveiller au matin. Au final le pauvre garçon c’était donc doublement prit une bordée d’insultes pour rien, sans raisons. Heureusement que le garçon était d’un naturel avenant et que sa relation avec le Chevalier était au beau fixe.
 
Cette découverte eut au moins le mérite de terminer de relier les neurones de Calogrenant entre eux et – enfin ! – il réalisa qui se tenait face à lui.
 
Mon Seigneur !, s’écria-t-il presque en tiltant qu’il s’agissait d’Arthur. Veuillez m’excuser, je ne voulais pas vous manquer de respect.
 
Tout en s’excusant, Calogrenant posa un genou à terre, une main sur le pommeau de son épée, son autre bras reposer sur son genou replié, tête baissée dans la posture que l’on attendait d’un chevalier face à son Roi.
 
C’était bien sa veine. Non seulement il arrivait bien trop tôt mais en plus il n’avait pas tout de suite réalisé qu’Arthur était devant lui. Décidemment, elle commençait bien mal cette journée. Par chance, ils étaient seuls justement. Au moins ses frères d’armes n’avaient pas été témoins de la scène sinon quoi, ils en auraient ri au moins jusqu’au lendemain.
 
J’ai bien peur de ne pas être encore très réveillé ce matin, ajouta-t-il alors avec un petit sourire mi-amusé mi-gêné en relevant son regard sur le Roi. Après tout, autant se montrer franc, surtout que cela devait bien se voir que son réveil était rude.


- code by l.mactans

_________________

Broken
Toute période difficile, endure-la avec patience, même si elle se prolonge. La patience conduit à la victoire © FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 550

Message#Sujet: Re: Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)   Lun 11 Déc - 15:52

Chaque chevalier parle de ses armes.
Visiblement, Calogrenant fut surpris en arrivant dans la salle de la table ronde. Arthur ne dit rien quand l’homme commenta le fait que l’heure à laquelle il pensait qu’était le début de la réunion – visiblement – était celui de celle du mois dernier. Le roi accueillit cette remarque avec un fin sourire, en prenant évidemment pas mal les propos du chevalier qui n’avait apparemment pas réellement remarqué qu’il était là. Jusqu’à ce qu’il le voit vraiment, et qu’il s’excuse à son adresse pour lui avoir manqué de respect. Le roi, encore une fois, ne fit aucune remarque. Il ne pensait pas que le chevalier ait besoin de s’excuser. Si Arthur devait s’agacer du moins dérapage de chaque personne qui se trouvait à ses côtés, il ne s’en sortirait pas du tout. Et pour le coup, il ne pensait pas que ça soit vraiment nécessaire de reprocher quoi que ce soit à Calogrenant. Surtout que le chevalier se rattrapait quand même très bien, à présent. Il venait de faire tout ce qu’il y avait à faire, quoi de plus ? Puisqu’ils n’étaient que tous les deux, ils n’avaient pas vraiment besoin de se prendre la tête.

« Ne vous en faites pas sire Calogrenant. »
Affirma-t-il donc dans un fin sourire. Au moins, l’homme savait mettre un peu d’ambiance dans cette salle de réunion parfaitement vide, et de bon matin. Tant mieux. Même si Arthur avait profité du calme et de la solitude pendant quelques minutes et qu’il pensait le faire, il ne voyait pas dérangeant le fait de rester un peu en compagnie de ce chevalier avant qu’ils ne soient rejoint par les autres chevaliers qui viendraient pour la réunion de la table ronde. « Je comprends que ça ne soit pas évident le matin. »

C’était en même temps quelque chose que tout le monde devait subir. Arthur n’était pas non plus vraiment du matin, par moment. Quand bien même, au vu de toutes les responsabilités qui se trouvaient sur ses épaules, il n’avait pas le choix. Il devait donc se lever tôt tous les matins, afin de faire tout ce qu’il avait à faire. Ces journées étaient loin d’être tranquilles, ça c’était le cas de le dire.

« Au moins, vous avez tout le loisir de choisir votre place avant que les autres chevaliers ne viennent pour la réunion. »

Ajouta-t-il alors dans un fin sourire. C’était un petit lot de consolation, mais le roi tentait simplement de dédramatiser la situation. Parce que Calogrenant n’avait aucune raison de se prendre la tête parce qu’il s’était levé bien trop tôt pour la réunion et qu’il était bien trop en avance. Il n’était pas en avance par choix, parce qu’il s’assurait de ne pas être en retard, d’être là bien avant tout le monde, mais parce qu’il s’était trompé dans les horaires.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chasseur)
avatar
Feat : Aidan Turner

Messages : 21

Message#Sujet: Re: Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)   Mer 11 Avr - 10:03

Chaque chevalier parle de ses armes
Roi Arthur & Chevalier Calogrenant

A vrai dire, Calogrenant était soulagé que ses frères d’armes ne soient pas là en cet instant car autant Arthur ne semblait pas avoir été offensé de ne pas l’avoir vu le saluer comme il se doit tout de suite en arrivant, autant les autres chevaliers n’auraient pas hésité à le charrier longuement sur le sujet. Il savait bien qu’ils ne faisaient jamais cela méchamment, que c’était là des boutades de camarades mais Calogrenant ne pouvait s’empêcher de se sentir légèrement blessé à chaque fois. Son père avait ben raison quand il disait ouvertement qu’il était bien trop sensible et n’avait pas la fibre guerrière de son si aimé cousin. Yvain n’aurait probablement jamais commis autant d’erreur stupide en moins de 15 minutes et même si cela avait été le cas, il en aurait certainement rit avec les autres au lieu d’être soulagé de n’avoir qu’un seul témoin de la scène.

Heureusement, le Roi n’était pas du genre à lancer des boutades insistantes des heures durant et c’était là une chose que le chevalier appréciait chez le Souverain. C’était un homme digne de respect, il le savait très bien et l’estimait comme tel. Le seul problème était sa politique envers la magie et les créatures. Ce monde surnaturel était une véritable menace, un fléau auquel il fallait mettre fin. Il était venu le moment pour l’Ere des Hommes de s’épanouir mais pour cela, celle de la magie devait prendre définitivement fin. Malheureusement, cette idée ne semblait pas faire partie de la politique du Roi, bien trop concentré sur ses devoirs – bien évidemment – mais également sur sa quête du Graal qui tenait un peu trop occuper les Chevaliers qui se retrouvaient à courir derrière un mirage qui semblait encore et toujours inatteignable au lieu de s’attaquer une bonne fois pour toute à l’éradication des créatures magique.

Calogrenant eu un petit sourire en se relevant. Il était vrai que depuis qu’il avait rejoint les Chasseurs, ses réveils en étaient devenus bien plus difficile. Il eut même un petit rire à la remarque d’Arthur sur le choix des places. La table était ronde, les sièges tous pareil, y comprit celui du Roi qui tenait à y siéger en égal à ce que l’on avait dit à Calogrenant. Autant dire que d’avoir le luxe de pouvoir choisir sa place équivalait à choisir entre une bière et une bière.

Mais une fois debout, le Chevalier fit tourner doucement ses épaules avec une petite grimace tout en maudissant intérieurement le sadique maître d’armes. Même dans son armure de plates il se sentait moins rigide qu’en ce moment. il espérait juste que le Roi ne l’enverrait pas crapahuter à travers la forêt pour un périple à cheval de trois jours juste après la réunion. D’habitude, il était le premier à se porter volontaire, se sentant obligé de se prouver encore et encore à lui-même qu’il était tout autant capable que ses cousins, mais là, il rêvait juste d’un bain chaud et d’un onguent musculaire aux herbes mentholées.

Si j’avais su, j’aurais pris la peine d’avaler un litre ou de deux Bochet avant de venir…

Calogrenant avait passé son enfance à en boire, sa mère lui en donnant pas uniquement pour quand il était malade mais aussi, justement, pour quand son père forçait trop sur ses entrainements. Il n’avait jamais vraiment trop su si cela était vraiment efficace ou pas mais il avait gardé cette habitude depuis.

Il prend sa retraite quand déjà le Maitre d’Armes actuel ?
, ajouta-t-il sur le ton de la plaisanterie.


- code by l.mactans

_________________

Broken
Toute période difficile, endure-la avec patience, même si elle se prolonge. La patience conduit à la victoire © FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 550

Message#Sujet: Re: Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)   Mar 12 Juin - 16:20

Chaque chevalier parle de ses armes.
Quand Arthur affirmait que Calogrenant allait avoir tout le loisir de choisir sa place autour de la table ronde, c’était d’un côté un peu ironique évidemment. Parce que les places ne changeraient rien. Quoi que le roi savait parfaitement que les chevaliers avaient des affinités entre eux et que tant qu’à faire, il préférait quand même que ceux qui ne s’entendaient pas ne soient pas à côté. Parce qu’il avait envie que ces réunions se passent dans le calme, qu’ils puissent avancer tous ensemble dans le bon sens. Qu’ils parviennent un jour à trouver le Saint Graal donc. Ça avait beau être ironique, donc, ça n’enlevait pas le fait que comme Calogrenant était le premier à arriver à la réunion – même avant lui donc – il allait pouvoir s’installer où il le voulait.

Arthur afficha un grand sourire quand son chevalier affirma que s’il avait su, il aurait pris un ou deux litre de Bochet avant de venir. Ça avait un rapport, sans aucun doute, avec la manière dont il avait tourné son épaule en se levant, il devait subir les contrecoups d’un entrainement un peu trop vif, puisqu’il mentionna le maître d’arme ensuite, lui demandant quand il allait prendre sa retraite.

« Le connaissant, tant qu’il sera capable de lever son épée, il ne partira pas en retraite. »

Est-ce qu’il y avait vraiment une condition de retraité dans une telle condition ? Le souverain ne pensait pas non. Arthur ne serait plus roi quand il mourra, de même de beaucoup de chevaliers qui n’allaient pas quitter leurs rôles tant qu’ils seraient encore capable de marcher, de se battre, de protéger leurs royaumes et surtout de chercher le Saint Graal.

« Vous allez donc devoir le supporter encore pendant longtemps. » Ça convenait très bien à Arthur, de son côté, parce qu’il considérait que le maître d’arme était excellent dans son domaine. « Mais je reconnais qu’il ne manque pas par moment d’être vraiment dur. » Quand il s’entrainait avec lui – et il le faisait quand même souvent mine de rien – le roi lui-même mettait par moment un peu de temps à s’en remettre. « Mais il fait ça pour votre bien. »

Ajouta-t-il dans un nouveau sourire, plaisantant évidemment. Bon, le souverain considérait vraiment que le maître d’arme faisait bien son travail et effectivement, c’était pour le bien des chevaliers, mais il se doutait que Calogrenant n’allait pas forcément le penser de cette manière en cet instant précis, puisqu’il était en train de subir les contre coup d’un entrainement un peu trop vif.

« Vous avez encore le temps de vous soigner avant le début de la réunion, si vous le voulez. »
Puisqu’il était vraiment en avance. S’il le voulait, il pourrait vraiment en profiter.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chasseur)
avatar
Feat : Aidan Turner

Messages : 21

Message#Sujet: Re: Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)   Mar 18 Sep - 12:00

Chaque chevalier parle de ses armes
Roi Arthur & Chevalier Calogrenant

Calogrenant fut tout bonnement incapable de masquer une grimace face à la réponse du Roi. Il n’avait rien conter le Maitre d’armes en lui-même mais merde, ce type qui semblait presque fossilisé arrivait à lui donner des courbatures durant des jours à lui, le Chevalier de même pas 30 ans ! Sans parler des coups vicieux dont le Maitre d’armes pouvait être capable. Calogrenant n’était pas encore marié, certes, mais il espérait bien avoir des enfants un jour et avec ce sadique aux commandes de ses entrainements, il commençait à douter du fait qu’il puisse en avoir un jour.

Youpi…, fut la seule réponse qui lui vain à l’esprit.

C’était ridicule. Calogrenan était un chevalier entrainé depuis sa plus tendre enfance. Il tenait l coup physiquement, il le savait très bien. Et jusqu’à peu, il suivait le rythme sans vraiment de problèmes. C’était depuis qu’il avait rejoint les Chasseurs… Il manquait de repos, il se battait deux fois plus étant donné qu’il le faisait avec les Chevaliers et avec les Chasseurs désormais. Et donc, son corps avait plus de peine à récupérer. Il dormait moins, se dépensait plus et… frôlait déjà les 30 ans.

Je peux prendre 1 mois ou 2 pour me soigner ?
, demanda-t-il avec un sourire rieur. Non, ne vous en faites pas. C’est juste musculaire donc ça passera tout seul. Il n’y a pas grand-chose à y faire quand on n’a pas une épouse pour masser le muscle en question avec del’onguent. Et il est hors de question que l’on des autres Chevaliers m’approchent avec ses mains de bourrins !

La dernière fois que Calogrenant c’était vraiment blessé à un muscle et que l’un de ses frères d’armes avait voulu l’aider, il s’était retrouvé à boiter durant plus de 3 semaines. Plus jamais.

Si je peux me permettre Sir… Moi je suis déjà là car je me suis trompé dans l’horaire mais vous ? Comment ce fait-il que vous soyez déjà ici d’aussi bonne heure également ?

Evidemment, le Roi faisait ce qu’il voulait dans son château mais Calogrenant avait toujours été légèrement curieux par nature. Et il ne doutait pas qu’Arthur n’hésiterait pas à le lui faire remarquer s’il se mêlait de ce qui ne le regardait pas.


- code by l.mactans

_________________

Broken
Toute période difficile, endure-la avec patience, même si elle se prolonge. La patience conduit à la victoire © FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaque chevalier parle de ses armes. (Calogrenant)
» Les Armes du chevalier
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» armes d'antan
» Le chevalier du pont. [Flourens]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Château de Camelot-