Partagez | .
 

 S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Dim 11 Juin - 20:14

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Ena avait entendu plusieurs fois des rumeurs concernant la présence d’un dragon autour de Camelot, ce qui ne l’inquiétait pas outre mesure. Parce que dragon, il y avait bien. La dragonnière n’avait pas l’intention d’enfermer Llewellys dans la grotte, l’empêchant d’aller se promener. Il avait besoin d’espace, ce n’était pas dans l’intention de la sorcière de l’empêcher d’en avoir. Mais bien sûr, il devait se montrer prudent et Ena faisait en sorte que ça soit le cas. Parce que même s’il était fort, parce que par définition il était un dragon, il était encore jeune. La jeune femme n’avait pas envie qu’il lui arrive quoi que ce soit. Elle ne s’était donc pas plus que ça alarmée, elle aurait sans doute dû le faire. Comme à son habitude, la sorcière avait quitté la cité afin de se rendre dans la grotte où Llewellys « vivait », afin de s’assurer que tout allait bien. Elle ne pouvait plus vraiment lui apporter de quoi manger, elle était bien incapable de transporter ce qu’il aurait besoin. Il était capable de chasser seul, ce qu’il faisait donc. Elle allait simplement le voir, en bonne dragonnière qu’elle était. Elle était donc arrivée à la grotte et rapidement, elle avait constaté que quelque chose n’allait pas. Avant même de rentrer à l’intérieur, elle l’avait ressenti. Et elle avait vite eu l’occasion de constater que la situation était grave.

Elle n’avait pas mis longtemps avant de reprendre le chemin vers Camelot afin de rejoindre la demeure de Manon, qui était au final autant la sienne que celle de la jeune femme (même si elle était incapable de le concevoir, trop nomade dans son esprit). La nuit était tombée entre temps, elle ne croisa donc personne dans les ruelles de la cité jusqu’à la maison de Manon, ce qui valait sans doute mieux. Parce qu’il y avait peu de chance qu’elle se montre particulièrement avenante envers la moindre personne qui croiserait sa route. Elle arriva donc bien rapidement – et surtout sans encombre – chez Manon, ouvrant la porte de la demeure dans un même mouvement. Manon était là, seule. Heureusement, parce qu’elle avait eu de la visite plus tôt, mais celle-ci n’était plus présente.

« Llewellys n’est plus là. » Dit-elle alors, vivement, en tournant son regard vers Manon. Le tremblement dans sa voix ne manquait pas de témoigner de la gravité de la situation, qu’elle ne s’était pas contenté de ne pas trouver le dragon qui aurait très bien pu être « sorti ». « Je ne sais pas ce qui s’est passé… mais j’ai trouvé des traces de lutes sur place. » Précisa-t-elle alors, pour expliquer la situation à sa petite amie. « Et du sang. » Elle n’avait aucune idée de ce qui avait bien pu se passer, mais elle savait qu’il y avait eu un affrontement. Le fait que Llewellys ne soit plus présent ne lui disait rien qui vaille. « Il faut que je le retrouve. »

Dit-elle rapidement en s’approchant de ses affaires de magie, pour fouiller les fioles. Elle n’avait pas trouvé le cadavre du dragon… c’était déjà un bon signe.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Lun 12 Juin - 23:09



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
P

ellinore avait quitté les lieux il y a un peu moins d'une heure, et Manon gardait de leur conversation la même impression que celle qu'elle avait déjà ressenti au cours de leur première rencontre, cette impression diffuse et en même temps certaine de familiarité, ce sentiment prégnant et évident d'une amitié non feinte et parfaitement honnête. Pellinore avait-il été le seul ami qu'elle ait jamais eu au monde ? Elle pouvait difficilement le dire, mais elle avait un peu cette impression, comme elle avait l'impression que Pellinore n'avait pas beaucoup d'amis à part elle. Enfin... Le jeune homme était donc reparti vaquer à ses affaires, et Manon était occupée à remettre de l'ordre dans son humble demeure quand Ena pénétra chez elle (ou du moins chez elles), la servante de la reine voulut l'accueillir avec un grand sourire de circonstance mais celui-ci s'estompa bien vite en découvrant la mine catastrophée de son interlocutrice. Elle n'eut pas à prononcer le moindre mot, ni le temps de demander ce qui se passait, Ena lui répondit directement, ce furent même les premiers mots qu'elle prononça en passant le pas de la porte, et ces mots étaient bien loin d'être anodins. C'était même tout l'inverse. Llewellys n'était plus là, et toutes deux savaient combien la situation pouvait par conséquent être grave et urgente. Elles auraient pu venir en conclusion que la bête avait juste prendre quelques libertés, mais ce que la dragonnière ajouta, réfuta cette hypothèse, il y avait des traces de lutte, des traces de sang. La situation était urgente, et Manon comprenait parfaitement la détresse de sa petite amie et l'urgence de la situation. Elle n'était pas autant qu'elle liée au dragon, mais ce qui était important pour Ena était important pour Manon, et ça allait bien au-delà de leur soif de conquête, qui déjà justifiait que la situation soit prise au sérieux.

-Je vais t'aider,
assura aussitôt Manon, qui ne s'imaginait bien évidemment pas attendre les bras croisés qu'Ena se désespère à trouver une solution. Dis-moi ce que je peux faire, ajouta-t-elle en regardant la sorcière déballer tout son nécessaire de magie.

Faire appel à ses pouvoirs surnaturels semblait en effet et plus qu'évidemment être la meilleure option si elles tenaient à obtenir des résultats aussi rapidement que faire se peut, mais en la circonstance, Manon, qui n'avait pas le moindre pouvoir au monde, ne savait trop ce qu'elle pouvait faire. Elle n'avait pas envie d'être un boulet pour Ena, elle voulait l'assister du mieux possible, et pour cela, elle considérait qu'il était préférable de laisser la jeune femme prendre les rênes de la situation et d'obéir à ses directives. Elle savait mieux qu'elle quoi faire pour retrouver Llewellys, en espérant qu'elles le retrouveraient entier et en bonne santé. Ce qui n'était malheureusement pas garanti.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Lun 7 Aoû - 11:59

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Ena savait qu’elle pouvait évidemment compter sur Manon, c’était toujours le cas. Si à une époque, la sorcière s’était contentée de ne compter que sur elle-même, de ne faire confiance qu’à elle-même, aujourd’hui la situation est bien différente. Elle continue d’être égoïste et de ne pas faire confiance aux autres. Elle continuer de penser à ses intérêts avant celui des autres. Mais elle le fait avec Manon. La jeune femme était la seule personne qui comptait pour elle (la seule humaine disons, parce que son dragon comptait aussi énormément). Ena n’était donc pas surprise que Manon lui affirme qu’elle allait l’aider, même si en même temps elle ne pouvait pas s’empêcher d’être touchée par ces mots. Encore une chose que seule la jeune femme était capable de faire, la toucher au point qu’elle se sente particulièrement reconnaissante. Elle aimait cette femme plus que tout et il était évident pour elle qu’elle ferait tout pour elle, elle savait que c’était réciproque. La sorcière s’était toujours considérée forte, mais elle savait qu’elle l’était d’autant plus que Manon était à présent à ses côtés. Elle allait donc l’aider et Ena pensait qu’elle allait pouvoir réellement l’aider.

Même si pour l’heure, la dragonnière elle-même ne savait pas ce qu’elle allait pouvoir faire pour localiser le dragon. Elle ne pouvait pas se contenter de parcourir les alentours de Camelot dans l’espoir de le trouver (vivant ou mort malheureusement). Même s’il n’était pas encore de taille adulte Llewellys pouvait quand même parcourir de nombreux kilomètres en quelques battements d’aile. Donc, c’était peine perdue de le chercher de cette manière. Elle devait utiliser la magie, mais elle ne savait pas encore comment. Il existait plusieurs sorts de localisation, mais c’était sans doute inutile dans leur cas. Elle réfléchissait à toutes vitesses à ce qu’elle pouvait faire, observant son nécessaire de magie, avant de lever son regard vers Manon.

« Je ne peux pas le localiser comme ça, mais peut-être que je pourrais parvenir à voir ce qui s’est passé, via son esprit. »
Ena ne savait pas si elle se montrait vraiment très clair dans ses propos. « Je dois parvenir à lier deux âmes, entre elles, ce qui pourrait permettre d’entrer dans l’esprit de Llewellys pour voir les évènements de ces dernières heures. » Elle marqua une pause, avant de reprendre. « Mais je dois impérativement maintenir le sort pour que ça puisse marcher… »

Autant dire qu’elle ne pouvait donc pas lier sa propre âme dans le but d’avoir la vision des souvenirs du dragon, sinon elle ne serait pas capable de lancer le sort en continue. Ena savait qu’elle pouvait compter que Manon, qu’elle pouvait sans doute tout lui demander, mais quand même… elle ne voulait pas la forcer à faire quelque chose qu’elle n’apprécierait pas. Et si elle refusait, Ena comprendrait parfaitement d’ailleurs et elle chercherait une autre solution, quand bien même elle n’était pas réellement sûre d’en trouver d’autre. Pas d’aussi efficace sans doute, mais surement des moins désagréable aussi…
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Mar 8 Aoû - 19:50



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
D

e toute évidence, Ena avait rapidement surmonté sa rage et sa crainte pour se focaliser sur l'essentiel : il fallait comprendre ce qui était arrivé à son dragon, et pour cela, il y avait quelques solutions apparemment très concrètes : qui incluaient de la magie, bien évidemment. Ena lui expliqua qu'il existait un moyen de savoir très précisément quel sort avait subi Llewellys et déterminer où ils pourraient bien se trouver, très exactement. Elle pouvait connecter deux âmes entre elles, ce qui permettrait à la personne rentrant en connexion avec la créature de tout savoir du passé et de la suite. Seulement, Ena ne pouvait pas le faire d'elle-même. De son côté, il fallait qu'elle puisse maintenir le sortilège en place. La belle dragonnière ne s'exprimait pas plus clairement, mais pour la servante de la reine, c'était l'évidence, Ena lui demandait, indirectement, d'être la personne qui, pour quelque temps, saurait voir à travers les yeux du dragon et pourrait par conséquent aider à le localiser et à démêler toute cette histoire. Elle était assez effrayée à cette perspective, à vrai dire, elle devait bien le reconnaître, mais en même temps, elle savait bien que si Ena lui en parlait, c'est qu'elle ne devait pas envisager une autre solution. Manon prit une grande inspiration. Oui, cette perspective ne l'enchantait clairement pas, il faut bien le dire, mais en même temps, si cela pouvait véritablement les aider à localiser Llewellys, elles n'avaient pas le choix, il fallait qu'elles fassent avec. Qu'elle fasse avec. Elle faisait confiance à Ena. Si elle proposait cela, c'est qu'elle savait ce qu'elle faisait. En tout cas, Manon parvenait à se convaincre.

-D'accord,
dit-elle après avoir hoché doucement la tête. Je vais le faire, ajouta-t-elle d'un ton déterminé.

Elle n'avait pas pour Llewellys le même attachement que la femme qu'elle aimait, mais elle savait combien ce dragon était important, pour leurs projets mais pour la sorcière, surtout, et parce qu'elle aimait Ena plus que tout, forcément, elle était capable de tout pour elle. Elle allait se plier à toutes les directives la jeune femme, sans la contredire une seule fois. Elle avait du mal à imaginer la manière dont les choses allaient se passer exactement, mais elle allait faire avec. Elle prenait sur elle pour montrer le moins possible de sa crainte, même si la belle dragonnière ne serait sans doute pas dupe. Elle savait voir en elle comme personne d'autre n'en était capable.

-Qu'est-ce que je dois faire ?
demanda-t-elle alors.

Est-ce qu'elle devait se mettre dans des conditions précises, est-ce qu'elle devait prendre une potion particulière ? Elle n'avait pas la moindre idée de la manière dont ce genre de choses pouvaient bien fonctionner, exactement. Quoi qu'elle doive faire, cependant, elle le ferait.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Mar 19 Sep - 21:55

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Ena savait bien qu’elle demandait quand même beaucoup à sa petite amie, qu’elle ne devrait peut-être pas lui en demander autant, mais en même temps elle ne voyait pas beaucoup d’autre solution. Elle n’avait aucune idée d’où le dragon pouvait se trouver et surtout dans quel état il se trouvait. Elle n’avait pas retrouvé son corps dans la grotte, c’était une bonne chose en soit. Mais ça ne voulait pas dire qu’il était en grande forme. Ena ne savait pas du tout comment s’y prendre autrement et si elle pouvait lier son esprit avec celui de son dragon, elle le ferait immédiatement. Elle ne voudrait pas faire subir cela à Manon, surtout qu’elle savait bien que sa petite amie n’avait pas autant d’affection pour le dragon qu’elle. Et le fait qu’elle accepte – ce qui ne manqua pas de soulager la dragonnière d’ailleurs – elle savait qu’elle ne le faisait que pour elle. Et elle ne pouvait que l’en remercier davantage. Ena ne voulait pas forcer sa petite amie à quoi que ce soit, elle ne voulait pas que Manon se sente obligée de faire quelque chose pour elle. Mais en même temps, elle savait bien qu’elle ne pouvait pas y arriver seule et elle ne pouvait pas faire confiance à personne d’autre que Manon. La jeune femme était la seule en qui Ena avait suffisamment confiance pour l’aider, la seule à qui elle pouvait demander ça donc.

« Merci, je ne sais pas ce que je ferais sans toi. »
Ena s’empara vivement des lèvres de sa petite amie, en signe de remerciement. Elle ne voulait vraiment pas qu’elle se sente obligé, mais en même temps elle n’avait aucune idée de comment elle ferait autrement.

Rapidement, la jeune femme prépara donc les affaires dont elle allait avoir besoin pour ce sort, attrapant un gros grimoire à la couverture noir. Si elle demandait à Manon de le faire, c’était qu’elle était sûre d’elle et qu’elle savait que c’était sans danger. Mais cela n’enlevait pas non plus le fait qu’elle pratiquait une magie bien noire.

« Viens. »
Dit-elle en prenant la main de sa petite amie pour l’assoir sur une chaise en face de la table où elle avait disposé un petit chaudron remplit d’eau, entouré de bougies noires. Elle y mit plusieurs ingrédients, dont un morceau de la coquille de l’œuf de Llewellys. Il ne manquait plus qu’une chose. « J’ai besoin d’un peu de ton sang. »

Dit-elle alors, en attrapant un couteau. Il fallait deux choses permettant d’identifié les deux âmes qui devaient être reliées, la coquille d’œuf pour le dragon et le sang de Manon pour la jeune femme. Elle ne voulait vraiment pas la contraindre à faire quelque chose qu’elle n’apprécierait pas, mais en même temps, Ena n’avait pas réellement le choix. Elle l’aurait fait, s’il n’était pas important qu’elle maintienne le sort inscrit sur son grimoire pendant tout le long du processus. Elle aurait pu chercher une autre sorcière, quelqu’un capable de le lancer, mais encore une fois elle n’avait confiance qu’en Manon et seulement en Manon.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Mer 20 Sep - 19:22



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
M

anon adressa à Ena un sourire empli de tendresse et d'affection quand la jeune femme lui affirma qu'elle ne savait pas ce qu'elle ferait sans elle. La servante de la reine était convaincue qu'elle s'en sortirait très bien quoi qu'il arrive. Mais la jeune femme était heureuse malgré tout qu'elle le pense. Parce que, de son côté, la belle dragonnière comptait plus que n'importe qui d'autre en ce bas monde. Elle était folle amoureuse d'elle, vraiment, et si elle pouvait la rendre heureuse, si elle pouvait l'aider, elle le ferait sans l'ombre d'un hésitation. Oui, elle se souciait moins de ce dragon que de la femme qu'elle aimait, mais ce n'était pas grave, c'était important, pour Ena et pour leurs ambitions... C'était ce qui importait.

Elle se laissa donc faire quand la jeune femme l'entraîna par la main pour l'asseoir sur une chaise afin qu'elle puisse joindre son sang à la préparation qu'elle avait déjà concocté. Manifestement, elle avait déjà tout prévu, mais Manon ne lui en tint pas rigueur. Elle avait raison de croire qu'elle lui rendrait ce service, parce que la jeune femme ne voyait pas ce qu'elle pourrait bien faire d'autre, Ena était tout pour elle, et la situation était critique, alors il fallait agir, un point c'est tout. Prenant son courage à deux mains, elle tendit sa paume au-dessus du chaudron où plusieurs ingrédient avaient d'ores et déjà été disposés. Elle pourrait se l'entailler elle-même, mais elle avait toute confiance en Ena, et elle ne voulait pas, par ailleurs, faire un geste de travers. Après tout, peut-être que c'était elle qui devait le faire ? Que c'était le rituel, sans compter que Manon ne savait pas du tout de quelle quantité de sang sa petite amie avait besoin, exactement.

La coupure sur sa main lui fit mal et lui tira une vraie grimace, mais elle prit sur elle. La blessure n'était jamais que superficielle et la plaie cicatriserait bien vite. Ce qui importait, c'était le résultat, rien d'autre que le résultat... Et elle ne savait pas, à présent, comment les choses allaient se dérouler, précisément. Elle s'en faisait une idée en imagination, mais elle ne pouvait pas savoir si c'était pure fiction ou réellement ce à quoi elle devait s'attendre, mais elle le découvrirait bien assez vite, dans tous les cas, elle s'en doutait... Elle appréhendait malgré tout. C'était une chose que de remplir une part du marché aussi triviale que de donner son sang, et elle pouvait le faire sans difficulté. Mais pour la suite, elle ne savait pas du tout comment ça allait se dérouler, et elle espérait qu'elle se montrerait à la hauteur des attentes d'Ena. Elle ferait tout pour ça, en tout cas.

-Et maintenant ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Lun 13 Nov - 14:45

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Ena était vraiment soulagée de pouvoir compter sur Manon. En un sens, la jeune femme osait croire qu’elle n’avait aucune raison de se faire du souci à ce sujet, que son aimée l’aimait suffisamment pour l’aider. Pour faire pour elle ce dont elle avait besoin, comme elle serait capable de tout faire pour la servante de la reine. Elle était heureuse de pouvoir compter sur son aide, surtout qu’elle en avait besoin. Si Ena avait pu faire les choses autrement, elle les aurait fait d’une autre manière. Mais Manon était la seule personne en qui elle avait confiance, la seule à qui elle pouvait demander ce genre de service. Heureusement qu’elle était là. Ena avait préparé rapidement tout ce dont elle avait eu besoin pour le rituel aussi rapidement que possible, dès que Manon avait accepté de l’aider. Et maintenant, il ne manquait plus que son sang.

Délicatement, la jeune femme entailla donc la main de sa petite amie, dans le but de faire couler quelques gouttes de sang dans le chaudron. Elle n’avait pas spécialement envie de faire du mal à Manon, mais c’était nécessaire. Même si elle ne put s’empêcher de regretter de voir cette grimace s’installer sur son visage, au moment de la coupure. Et maintenant ?

« Fermes les yeux et détends toi. »
C’était peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais c’était pourtant nécessaire. « Vide ton esprit. Respire à fond. »

Ena attrapa les poignets de sa bien aimée les posant de part en part du chaudron, alors que les bougies noires s’allumaient toutes seules. Ena tourna son regard vers son grimoire, se concentrant à son tour afin de prononcer correctement la formule.

« Quand je vais commencer à réciter l’incantation, ton esprit sera relié au sien. Les images risquent d’être troubles au début, mais en restant calme et concentrée, tu parviendras à les maitriser toi-même. »

En théorie, Ena se doutait cependant que ça allait quand même être plus compliqué que ça au final. Mais elle avait confiance en Manon et elle savait qu’elle allait y parvenir. De toute façon, elle n’avait pas le choix, la sorcière devait avoir confiance en la situation pour parvenir à lancer le sort comme il le fallait. Si elle se déconcentrait de son côté, Manon ne parviendrait pas plus à voir les images de l’esprit du dragon.

« Prête ? » Demanda-t-elle alors, parce qu’elle voulait être certaine que Manon ne changerait pas d’avis. Ou qu’elle ne soit simplement pas prête. Ce ne fut donc que quand Manon lui confirma qu’elle était prête que Ena commença à réciter l’incantation qui était inscrite dans son grimoire. Dès qu’elle prononça les premiers mots, le chaudron se mit à bouillir ce qui était bon signe. La sorcière ne détourna pas ses yeux du livre, dans le but de ne rater aucun mot de l’incantation. Elle n’était pas si complexe que ça, en soit, mais en même temps elle n’avait pas le droit à la moindre erreur non plus.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Lun 13 Nov - 23:50



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
M

anon suivit à la lettre les recommandations d'Ena, même si c'était tout sauf simple pour elle, parce qu'elle était stressée. Elle avait peur de ne pas être à la hauteur. Elle avait peur de ne pas supporter cette magie... Mais elle ferait tout son possible pour aider la femme qu'elle aimait. Alors elle ferma les yeux à sa demande et fit de son mieux pour se détendre. Ce n'était pas simple du tout. Elle prit une grande inspiration, une grande expiration, elle avait du mal à faire le vide. Elle ne pouvait s'empêcher de laisser son esprit être perturbé par des pensées parasites, les picotements au creux de sa main, à l'endroit de sa coupure, qui lui étaient désagréables, même si pas insupportables non plus, la crainte de ne pas réussir... Il lui fallut un bon moment pour réussir à se vider totalement la tête. La jeune femme prit tout son temps avant de hocher la tête quand elle lui demanda si elle était prête. Elle ne voulait pas prétendre l'être si c'était pour tout faire foirer ensuite. Elle se focalisa sur elle-même, jusqu'à presqu'oublier où elle était et avec qui elle se trouvait. De crainte que le simple fait de prendre la parole la déconcentre, elle demeura muette et se contenta de confirmer être prête d'un hochement de tête. Pourvu que ce soit vrai.

Tout d'abord, elle eut le sentiment que ça ne marchait pas. Il n'y avait rien sous ses paupières closes, rien d'autre que l'obscurité la plus totale. Jusqu'à ce que... tout à coup... des nuages, un ciel gris et ténébreux. Une profonde sensation de douleur, un élancement affreux à son épaule. C'était... incroyable... et très perturbant. Peu à peu, sa vision se clarifiait. Elle volait dans le ciel... c'était fou... et ça aurait pu être grisant si elle n'avait pas si mal. Elle se sentait étourdie, elle volait bas, très bas, ou plutôt, c'était le dragon qui volait au ras de ce que sa vision de plus en plus claire reconnut être un lac... ce décor lui était familier... elle pensait reconnaître Avalon sans pour autant en être sûre. Sous ses paupières clauses, elle voyait le reflet de la créature briller à la surface de l'au. La bête était mal en point. L'une de ses ailes semblait comme atrophiée et des coupures profondes striaient ses écailles, et la bête hurlait de douleur. Et sans qu'elle s'en rende compte, par mimétisme, elle aussi se mit à crier. Peut-être devrait-elle, au fur et à mesure qu'elle apprivoisait cette situation étrange, décrire ce qu'elle voyait et ressentait, mais elle en était incapable, c'était trop puissant pour être exprimé sur le moment, elle oublierait presque qui elle était et où elle se trouvait, d'ailleurs. Quelques instants, elle était devenue Llewellys.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Jeu 4 Jan - 21:46

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Si ce n’était pas Manon qui se trouvant devant elle, Ena aurait quand même moins d’inquiétude concernant l’issus de son sort. En soit, la jeune femme tenait réellement à savoir où son dragon se trouvait, dans quel état il se trouvait, mais en même temps, elle craignait que cela fasse du mal à sa petite amie. Elle appréciait énormément ce que faisait sa petite amie pour elle, elle ne pouvait que la remercier énormément pour ses actes, pour son dévouement. Elle se concentrait énormément donc, ne pouvant pas s’empêcher d’être un peu tendue tout de même parce qu’elle craignait que les choses ne se passent pas bien. Il n’y avait aucune raison que ça soit le cas – même si stresser ne l’aiderait pas à s’assurer que tout allait bien se passer – mais le risque n’était jamais négatif et donc… forcément, elle ne pouvait pas nier qu’elle s’inquiétait quand même pour la jeune femme sous ses yeux. Elle l’aimait trop pour avoir envie de la faire prendre des risques, mais elle n’était rien sans elle. C’était donc plus sous pression que jamais qu’elle lançait se sort, ne quittant pas du regard le grimoire qui lui permettait de lancer le sort.

Pendant quelques secondes, il n’y eu rien et Ena ne put s’empêcher de se demander si ça marchait réellement. Mais elle ne devait pas baisser les bras, elle ne pouvait pas arrêter maintenant, alors elle continua. Et puis soudainement, elle eut comme le sentiment qu’il se passait bel et bien quelque chose. Ena continua, ne s’arrêtant sous aucun prétexte, mais à un moment donné, Manon commença à crier. La jeune femme sentit son cœur se serrer, elle avait mal pour sa petite amie. Elle hésita quelques secondes parce qu’elle ne savait pas exactement ce que voyait Manon, ce que ressentait Manon non plus. Elle comprenait qu’elle était liée au dragon, que ça avait marché, mais ce n’était pas pour autant qu’elle pouvait savoir ce qu’elle vivait. Elle criait parce qu’elle avait mal ? Parce que Llewellys avait mal ? Elle n’en savait rien et dans le doute, Ena décida de tout arrêter. Parce que ce n’était pas possible, elle ne pouvait pas continuer d’entendre Manon crier. Cela aurait été n’importe qui d’autre, la sorcière n’aurait eu aucun scrupule et elle aurait continué encore et encore, mais là, elle devait arrêter. Elle espérait simplement que Manon aurait des réponses et si ce n’était pas le cas, eh bien elle trouverait un autre moyen. La jeune femme stoppa donc rapidement l’incantation, ce qui stoppa l’ébullition de l’eau dans le chaudron, ce qui éteignit également les bougies qui se trouvaient là.

« Ça va ? » Demanda-t-elle la voix tremblante, en prenant les mains de sa petite amie dans les siennes. Elle se doutait que le retour à la réalité n’allait pas forcément être très simple, mais elle espérait qu’elle allait bien… qu’elle allait aller bien. Qu’elle n’avait pas eu mal. Parce que sinon, elle ne pourrait que se sentir coupable parce que la jeune femme avait fait tout cela pour elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Jeu 4 Jan - 22:40



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
M

anon ne pouvait nier qu'elle avait mal, très mal... pourtant, une part d'elle avait bien conscience que cette souffrance n'était pas la sienne, que les blessures dont elle ressentait les élancements ne se trouvaient pas sur son propre corps. Mais même si elle réussissait à s'en rendre compte, ce n'était pas forcément simple pour autant, et en dépit de ses efforts, elle n'arrivait pas à réprimer les cris de douleur qui s'échappaient de ses lèvres. C'était une expérience terrible, une expérience intense, si intense qu'il lui fallut un certain temps pour s'en remettre, pour reprendre ses esprits. Ce fut la voix d'Ena qui parvint à la ramener quelque peu à la réalité, même si elle restait tremblante et plutôt fébrile, bien malgré elle... elle mit un certain temps à répondre, le temps de rassembler un minimum ses esprits afin de répondre le plus posément possible à son interlocuteur sans que son discours ne varie. Manon hocha doucement la tête. Elle était perturbée, secouée, c'est un fait. Mais on ne pouvait pas dire qu'elle allait si mal que cela. C'était juste une expérience assez... éprouvante. Mais elle n'avait aucune raison de s'en plaindre. Si quelqu'un était à plaindre, c'était clairement Llewellys. Manon s'attachait à ce dragon avant tout pour Ena, mais avec ce qu'elle venait de vivre, elle ressentait un attachement tout différent envers l'animal. On peut dire que ça aurait au moins ce mérite-là. Pour le reste, ça restait à voir. Elle avait le sentiment qu'elles avaient interrompu l'expérience trop rapidement. Bon, Manon appréciait la considération d'Ena, et il n'était pas franchement certain qu'elle aurait tenu le coup plus longtemps, mais quand bien même.

-Il est blessé
, dit-elle afin d'aller à l'essentiel. Il souffre, beaucoup... Je crois qu'il survolait le lac d'Avalon mais je n'en suis pas certaine, ajouta-t-elle dans un fin sourire d'excuse.

Si elles savaient le localiser, c'était une excellente chose, mais ce n'était vraiment pas assez. Il ne fallait pas seulement qu'elles le retrouvent, il fallait qu'elles se renseignent sur ce qui s'était bel et bien passé, et qui l'avait agressé, surtout. Après avoir éprouvé sa douleur, elle ne pouvait que ressentir une immense colère à l'égard de ceux qui lui avaient fait subir de tels sévices, et sans aucun doute possible, elle le leur ferait payer cher, aussi cher que faire se peut.

-On peut recommencer...

L'expérience lui serait douloureuse et complexe, ça c'est certain, mais elle s'y sentit prête quoi qu'il en soit, il fallait juste qu'elle prenne sur elle, qu'elle fasse preuve d'un peu plus de self-control. Il fallait qu'elles aillent jusqu'au bout, c'était vraiment très important.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Ven 2 Mar - 17:31

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Manon mit quelques secondes à répondre à la question de Ena, ce qui eut le don de l’inquiéter forcément. Elle avait le sentiment qu’elle était encore un peu ailleurs, ce qui était parfaitement normal au vu de ce qu’elles venaient de faire. Mais quand même, la jeune femme s’inquiétait énormément pour sa petite amie, même si celle-ci hocha la tête pour lui dire qu’elle allait bien. La sorcière n’était pas si sûre que cela, mais pour le moment, elle n’avait pas d’autre choix que de la croire sur parole. En espérant qu’elle aille réellement bien et que la situation n’allait pas trop l’affecter non plus, même si celle-ci était nécessaire. Manon lui donna quelques détails concernant Llewellys en affirmant qu’il était blessé et à ces propos, la sorcière sentit son cœur se serrer. La jeune femme précisa en plus qu’il souffrait beaucoup. La sorcière ne savait pas du tout si elle pouvait faire quelque chose en cet instant précis pour le dragon, parce que s’il se trouvait au-dessus du Lac d’Avalon, ce n’était pas tout de suite qu’elle allait pouvoir l’aider. Et elle avait vraiment envie de l’aider…

En plus, la jeune femme ne savait pas plus ce qui s’était passé, en dehors du fait qu’il était blessé, ce qu’elle avait crain en voyant le sang au niveau de la grotte, puisqu’elle ne savait pas les détails des événements. Ena avait envie d’en savoir plus, mais elle n’avait aucune envie de mettre Manon dans la même position. Elle ne voulait pas la forcer à se lier de nouveau au dragon, après ce qu’elle venait de subir. Mais la jeune femme affirma qu’elles pouvaient recommencer.

« Tu es sûre ? » Demanda-t-elle parce qu’elle n’avait aucune envie que Manon se sente forcé de faire quoi que ce soit.

Bien sûr, elle avait envie de recommencer de son côté parce qu’elle avait besoin de plus de réponse à ses questions, d’être sûre de l’endroit où se trouvait Llewellys. Mais en même temps, il était hors de question qu’elle force Manon à souffrir de nouveau, si elle ne voulait pas le faire. À quoi bon venir en aide à son dragon – même si l’idée qu’il soit seul et blessé, souffrant, lui arrachait le cœur – si c’était pour faire souffrir celle qu’elle aimait ? Elle attendit donc que sa petite amie le confirme, parce qu’elle tenait à ce qu’elle soit sûre d’elle, qu’elle ne décide pas ça que sur un coup de tête et qu’elle le regrette ensuite. Elle ne voulait pas que sa petite amie ait le moindre reproche à lui faire ensuite… même si elle appréciait évidemment qu’elle le fasse.

Elle attendit donc le signale de la jeune femme afin de recommencer, rallumant les bougies, le chaudron qui se met à bouillir et les paroles que la sorcière lançait pour l’incantation afin que Manon puisse de nouveau se lier avec Llewellys et qu’elle puisse déterminer un peu plus de chose sur la situation, sur l’endroit où il se trouvait, sur les événements qui avaient eu lieu.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Ven 2 Mar - 19:05



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
M

anon était épuisée, perturbée, et subissait encore le fantôme douloureux des blessures subies par Llewellys. Elle était presque à bout de force, et si elle ne devait prendre que ses propres émotions, ses propres sensations en considération, elle mettrait le holà tout de suite, elle serait tout bonnement incapable d'aller plus loin... Mais il ne s'agissait pas que d'elle. Elle l'aurait fait dans tous les cas, parce qu'elle aimait Ena plus que tout, qu'elle était la femme de sa vie, et qu'il n'y avait rien qu'elle serait incapable de faire pour elle, qui incarnait absolument tout ce qu'elle aimait, et désirait. Mais ce n'était pas la seule raison. Se projeter dans le corps et la conscience du dragon lui avait fait réaliser ses souffrances, sa colère, et elle s'investissait à présent personnellement dans ce qui le concernait. Elle avait besoin de le venger, de l'aider, de le protéger. Llewellys était l'"enfant" d'Ena, maintenant, Manon voulait croire qu'il était également le sien, et c'était donc à deux qu'elles devaient lui rendre justice. Elle hocha donc la tête, déterminée, quand sa petite amie lui demanda si elle était sûre de vouloir continuer. Manon en était convaincue, si elle devait dire non, Ena ne le lui reprocherait pas, quand bien même elle avait impérieusement besoin de son aide, et ça la touchait. Qu'elle sache la faire passer avant tout le reste ne la convainquait que d'autant plus à aller jusqu'au bout, sans la moindre crainte ni la moindre hésitation. Aussi, elle laissa Ena reprendre le cours du rituel.

Et bientôt, elle retrouva le dragon où elle l'avait laissé, retrouva ce sentiment terrible de souffrance physique, mais cette fois, Llewellys ne volait plus, et il fut plus simple pour Manon de s'assurer de l'endroit où il se trouvait. C'était bien Avalon. La créature se trouvait au bord du lac et léchait ses plaies saignantes dans l'espoir qu'elles cicatrisent, sans doute. Elle sentait sourdre en elle - en lui - une profonde colère... et après un moment, l'objet de cette dernière se matérialisa sous ses paupières à travers les souvenirs de la créature. Elle ouvrit les yeux, choquée mais surtout en colère. Maintenant, elle savait.

-C'est Arthur,
répondit-elle sans l'ombre d'un doute, convaincue de ce qu'elle venait de découvrir. Le roi était responsable de ce carnage. Tout à coup, ce qu'elle avait nourri d'estime pour lui s'effondrait complètement. Il était avec un de ses chevaliers, Méléagant.

L'avantage, c'était qu'il s'agissait là de personnes qu'elles connaissaient, et qui étaient à leurs yeux des ennemis naturels quoi qu'il en soit. Elles pourraient donc en découdre avec d'autant plus de facilité et de conviction. Même si cela prendrait certainement plus de temps qu'elles ne le voudraient.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Lun 30 Avr - 21:20

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Quand Manon retourna dans l’esprit de son dragon, Ena n’avait pas d’autre choix que d’attendre que sa petite amie en découvre un peu plus avec ce nouveau voyage. Elle espérait qu’elle allait en découvrir assez pour qu’elle n’ait pas besoin de revivre une telle chose. Tant qu’à faire, la sorcière avait envie d’avoir ses réponses tout de suite, ainsi, elles allaient pouvoir savoir quoi faire. Outre le fait que Ena avait envie de pouvoir retrouver son dragon, se doutant que ce dernier n’allait pas se contenter de rentrer à Camelot et la chercher dans la cité du roi Arthur, elle espérait aussi savoir qui avait causé tout cela, qui était responsable des malheurs de son dragon. Dragon qui était en vie, mais blessé, c’était suffisant pour que Ena se sente piqué au vif. Il y avait deux personnes à qui il était clair qu’elle ne pourrait pas supporter de voir quoi que ce soit arriver, c’était Manon et Llewellys. Elle attendit donc, que Manon voit quelque chose. Elle sentait son trouble, elle regrettait de lui imposer ça. Mais en même temps, elle en avait vraiment besoin.

Manon finit par ouvrir de nouveau les yeux et Ena s’attendait à ce qu’elle lui confirme où se trouvait le dragon, mais ce ne fut pas ce qu’elle fit. Elle prononça un prénom… celui du roi de Bretagne, celui du souverain de Camelot. Arthur Pendragon, c’était Arthur Pendragon. Ce roi de pacotille s’en était pris à son dragon en compagnie d’un de ses chevaliers du nom de Méléagant. Forcément, Ena ne put s’empêcher de sentir une colère gronder en elle, en découvrant cela. Elle savait que quelqu’un s’en était pris à son bébé, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait imaginé que ça puisse être le roi en personne. Déjà qu’elle ne le portait pas dans son cœurs, elle le détestait quand même beaucoup plus simplement parce qu’il avait osé faire l’affront de s’en prendre à son dragon, de blesser ce dernier, au point qu’il soit parti dans des contrés lointaines. Et ce Méléagant… elle le mettait dans le même panier. Elle ne portait pas les chevalier de la table ronde dans son cœur, parce qu’ils travaillaient pour le roi qu’elle avait l’intention de descendre de son trône.

« Pourra-t-il me montrer qui est ce Méléagant ? » Elle voyait qui était le roi, par la force des choses et elle n’avait donc pas besoin de plus de détail le concernant. Mais cet homme, ce chevalier, il était évident qu’il devenait une nouvelle cible à abattre pour lui. Et pourquoi pas quelqu’un qu’il allait avoir l’occasion de faire tomber avant même d’arriver à faire tomber le roi. Parce que forcément, il allait être une cible bien plus facile à atteindre. Arthur… elle mourrait d’envie de le faire tomber tout de suite, de faire couler le sang des Pendragon pour que ce dernier ne persiste plus, mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait pas faire n’importe quoi… qu’elle devait se montrer prudente, patiente.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Lun 30 Avr - 21:37



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
M

anon avait toujours eu du mal à comprendre ce qui liait Ena à son dragon, parce que même si elle faisait de son mieux pour se montrer compréhensive, il lui était difficile de se mettre à sa place. Elle acceptait la présence de cet animal parce qu'elle comprenait son importance et parce qu'elle savait combien sa maîtresse avait besoin de l'avoir à ses côtés, mais maintenant, c'était différent. A présent qu'elle avait pénétré l'esprit de Llewellys, elle comprenait mieux, et elle se sentait plus que jamais concernée par son sort. La colère qui était également celle d'Ena, elle l'éprouvait au centuple. Elle qui se surprenait à éprouver parfois de la sympathie pour le roi n'éprouvait plus à l'heure actuelle qu'une haine profonde et viscérale. Elle haïssait le roi, de toutes les fibres de son âme, et Méléagant, pour avoir fait tant souffrir une créature innocente, qui aurait pu y laisser la vie, à n'en pas douter. Maintenant, elle ressentait le besoin de se venger, pas seulement par amour pour Ena, même si ce dernier pesait bien évidemment dans la balance, parce qu'elle aimait la belle dragonnière plus que tout, mais parce qu'elle avait le sentiment que tout ce qui concernait cette créature le concernerait toujours à présent, il était impossible qu'il en soit autrement. Alors oui, il était évident qu'elle lui montrerait qui était Méléagant, et elle lui apprendrait tout ce qu'il pouvait y avoir à savoir sur lui, parce qu'il fallait qu'il paye, elle ne pouvait considérer les choses d'une autre manière. Elle hocha vivement la tête, plus déterminée qu'elle ne l'avait jamais été toute sa vie durant.

-Bien sûr. Et je te dirais tout ce qu'il y a à savoir sur lui si cela peut te permettre d'obtenir réparation.

Car même si elle se sentait terriblement concernée, et qu'elle aiderait Manon de toutes les manières possibles, elle savait que ce n'était pas à elle d'agir, c'était Ena qui était et devait demeurer la maîtresse de la situation, et elle n'avait pas l'intention de céder ce terrain à qui que ce soit d'autre ni de se l'accaparer. Elle savait pertinemment que ce ne serait pas une bonne idée, loin de là. Elle se tendrait à ses cotés quoi qu'il en soit, et c'était ce qu'elle voulait que la jeune femme retienne. Elle la soutenait toujours, ce serait toujours le cas, et cet instant plus jamais. Elle pouvait compter sur elle, et elle ne voulait pas qu'Ena puisse avoir le moindre doute à ce sujet.

-Qu'est-ce que tu comptes faire ?
demanda-t-elle, tout à fait prête à l'aider à échafauder le plan le plus cruel possible, du moment que cela leur permettrait de s'en sortir au mieux.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Sam 7 Juil - 11:50

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Ena savait qu’elle pouvait compter sur Manon, elle pouvait toujours compter sur elle. C’était comme ça, c’était parce qu’elles étaient un roc toutes les deux. Par moment, la dragonnière ne pouvait pas nier qu’elle aurait aimé que celle qu’elle aimait ne soit pas au service de la reine, mais en même temps ça n’enlevait rien au fait qu’elle la soutenait. Et c’était ça qui était beau. En cet instant précis, Ena savait qu’elle avait le soutien de Manon et pas seulement parce qu’elle était sa petite amie, mais aussi parce qu’elle se sentait concernait. Elle lui affirma qu’elle lui dirait tout ce qu’elle aurait besoin de savoir sur le chevalier qui était auprès de Arthur Pendragon, afin qu’elle puisse obtenir réparation. La sorcière appréciait, forcément, parce qu’elle avait plus que besoin de la jeune femme en cet instant précis. Plus que besoin de son soutien, qu’elle soit à ses côtés. Ena n’avait personne d’autre en même temps. Quand bien même elle avait réussi à se faire des alliés avec les seigneurs d’Autice, ils n’étaient rien au final. Pour la simple et bonne raison que le moment venu, Ena n’allait pas hésiter une seule seconde à planter un couteau dans leur dos pour les empêcher d’atteindre le trône. Ils étaient alliés pour le moment, mais ça n’allait pas durer parce que si Ena devait choisir entre elle et eux, c’était évidemment elle qu’elle choisirait. Concernant Manon, tout était différent. Elle serait capable de tout abandonner pour la femme qu’elle aimait en réalité, si celle-ci le lui demandait. Mais elle n’en faisait rien, elle la soutenait, elle l’aidait. Et quand elle lui demanda ce qu’elle comptait faire, la sorcière savait que Manon avait l’intention de l’aider entièrement.

Il était évident qu’il valait mieux que la sorcière s’occupe elle-même du chevalier, le roi ça viendrait ensuite quand elles prendraient le trône toutes les deux, parce que Manon ne pouvait pas prendre de risque, ne pouvait pas risquer d’être découverte. Même si par moment, Ena regrettait un peu la proximité que Manon avait avec la reine – mais ce n’était au final qu’une question de jalousie pure et dure – cette placé était très importante. La preuve, la servante avait beaucoup d’information pour elle.

« Je veux le brûlé vif pour avoir osé croire être capable de s’en prendre impunément à Llewellys. » Dit-elle en n’aillant évidemment aucune honte à parler si durement de l’homme dont il était question. En quoi avoir honte en même temps ? L’homme s’en était pris à son bébé, il était normal qu’elle demande réparation. Et qu’elle s’arrange pour qu’il paie. « Je peux peut-être l’approcher, d’abord, voir ce qu’il en est, le faire parler. Et trouver un moyen de le faire souffrir. » Ena n’était pas encore entièrement décidée sur ce qu’elle ferait, mais elle ferait de toute façon. « A-t-il de la famille ? Une femme ? Des enfants ? »

Parce que ça ne la dérangerait absolument pas de brûler ce petit monde, histoire de bien faire comprendre à Méléagant ce qu’elle ressentait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Sam 7 Juil - 12:25



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
L

a réponse d'Ena n'eut rien pour surprendre Manon, et la jeune femme n'en attendait aucune autre de sa part. Pour avoir vécu d'aussi près que l'on puisse ce qu'avait enduré cette pauvre créature, elle n'estimait pas que Méléagant puisse mériter quoi que ce soit qui ressemble à de la clémence. Mourir brûlé vif, c'était un châtiment trop doux encore aux yeux de la servante de la reine. Et elle avait d'autant moins de scrupule que de toute façon, elle n'avait jamais vraiment apprécié ce chevalier, ne serait-ce que pour la manière dont il se comportait vis-à-vis de Guenièvre (même si elle savait bien qu'elle ne devrait pas prendre si personnellement ce qui concernait cette reine qu'elle finirait immanquablement par trahir, mais c'était juste plus fort qu'elle). Qu'il périsse par les flammes ou par n'importe quelle méthode plus cruelle encore serait forcément quelque chose d'on ne peut plus satisfaisant à ses yeux.

Ena suggéra d'abord d'approcher le chevalier en question, afin de mieux le cerner et de pouvoir s'en prendre à lui plus judicieusement. Manon était totalement d'accord avec cette proposition, qui rejoignait l'idée qu'elle se faisait d'une vengeance plus ciblée et donc plus douloureuse. Il fallait que Méléagant paye, et s'l devait se contenter seulement de mourir, alors il était plutôt évident que ce ne serait jamais assez. Manon esquissa un léger sourire en entendant sa compagne l'interroger sur l'existence d'une femme ou d'enfants éventuels. Voilà qui aurait été parfait pour rendre au chevalier de la table ronde la monnaie de sa pièce : s'en prendre à tous ceux qu'il aimait. Mais ce n'était bien évidemment pas possible une seule seconde... parce que Méléagant n'avait pas vraiment de famille, ou moins encore de famille à laquelle il tienne. Ce qui ne voulait pas dire que personne en ce bas monde n'avait jamais su gagner son affection, bien au contraire. Il avait ses faiblesses, comme n'importe qui. Manon fit malgré tout non de la tête. Parce qu'en soi, c'est vrai, Méléagant n'avait pas de famille.

-Non, pas d'épouse, ni d'héritiers
. Elle marqua une légère pause, avant de reprendre. Méléagant n'a jamais eu d'yeux que pour la reine. Il aurait dû l'épouser, autrefois.

Pas sûr que cette information serve vraiment Ena, mais dans tous les cas, mieux valait qu'elle ait à sa disposition les informations les plus cruciales sur son ennemi. Et autant le dire, cette information là était pour le moins... fondatrice. Bien sûr, ce n'était pas comme si elles pouvaient se permettre de s'en prendre à Guenièvre comme elles le feraient avec n'importe qui (et Manon n'en avait aucune envie). Mais c'était bon à savoir, malgré tout.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Mar 11 Sep - 16:32

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Cela aurait été bien plus simple si ce chevalier avait de la famille, des personnes qui l’importaient. S’il tenait à quelqu’un, il suffisait simplement qu’elles lui prennent ceux à qui ils tenaient. Au vu de la situation, elle se disait justement que ça ne serait qu’une bonne chose. Puisqu’il avait osé s’en prendre à son dragon, elle pourrait lui rendre la monnaie de sa pièce en s’en prenant aux personnes à qui ils tenaient. Malheureusement… il n’y avait ni femme, ni héritiers. Quel dommage, ça aurait été parfait. Manon, lui apprit qu’il n’y avait finalement qu’une seule personne en ce bas monde qui l’avait intéressé, qu’il n’avait eu d’yeux que pour la reine. Il aurait même dû l’épouser autrefois. C’était une information que la jeune femme ignorait et clairement, elle se demandait surtout ce que tous les hommes trouvaient à cette Guenièvre. Elle serait une bonne cible, sans doute, si c’était la seule qui comptait pour le chevalier de la table ronde, mais ce n’était pas évident de s’en prendre à la reine. Quand bien même, ça ferait une pierre deux coups, puisque le roi ne manquait pas d’être de la partie aussi.

Plus le temps passait, plus Ena se disait que définitivement la reine Guenièvre était une cible de choix, mais elle garda cette pensée pour elle. Elle avait entièrement confiance en Manon, bien entendu, elle savait que si la jeune femme devait choisir entre elle et la reine, son choix se ferait vers elle bien évidemment. Mais ça n’enlevait pas le fait qu’elle craignait encore bien trop souvent que Manon soit trop attachée à cette femme, qu’elle ne pouvait pas s’empêcher bêtement de ressentir de la jalousie envers elle. Et elle avait conscience que Manon n’aurait pas forcément envie qu’elle soit la cible de sa vengeance. Alors, elle allait se concentrer sur Méléagant et s’en prendre directement à lui si elle ne pouvait pas s’attaquer à des proches de l’homme.

« Eh bien, nous allons lui prendre le peu qu’il a donc. » C’était décidé de toute façon, Ena ne pouvait pas laisser les actes du chevalier impuni. Peu importait le fait qu’il ait pu vouloir protéger la population – et il n’avait pas tort de se méfier du dragon –, la seule chose qui comptait pour la sorcière c’était qu’il s’en était pris à son bébé et il était hors de question qu’elle laisse une telle chose se produire sans se venger. Lui et le roi allaient payer pour ce qu’ils avaient fait, lui pour commencer parce que le roi ne manquait pas d’être la cible de nombreuses autres choses. « S’il n’a que sa vie, alors on lui prendre sa vie. »

Non sans manquer de le faire souffrir avant de le tuer, bien évidemment, parce que sinon ça allait être beaucoup trop rapide. À ses yeux, Méléagant méritait les plus grands tourments possibles. Et c’était ce qu’il allait avoir, parce qu’il était hors de question qu’elle n’aille pas au bout de sa vengeance.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Mar 11 Sep - 20:18



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
M

anon se doutait bien que la première proposition d'Ena ne serait pas de s'en prendre à la reine, car il était assez évident qu'elle était par trop inaccessible, une cible qui deviendrait peut-être indispensable par la suite (et la jeune femme redoutait que ce moment arrive), mais impossible pour le moment... S'en prendre à Guenièvre était sans doute exclu d'office, mais cela n'empêcha pas la servante de la reine de se sentir soulagée quand sa petite amie lui confirma qu'ils allaient prendre à Méléagant le peu qu'ils avaient sans évoquer une seule fois Guenièvre. La reine restait un sujet sensible, entre elles. Ce n'était pas pour rien qu'elles ne l'abordaient presque jamais, il y aurait de quoi redouter quelques frictions proprement déplaisantes. Manon aimait Ena, elle la choisirait toujours, c'est certain, mais elle n'avait pas envie d'avoir de choix à faire malgré tout.

S'en prendre au roi, oui, d'accord, et en s'en prenant à Arthur, Guenièvre serait forcément touchée, d'une façon ou d'une autre, mais elle n'envisageait clairement pas de pousser plus loin le vice, c'était même totalement hors de question. Elle ne rebondit pas sur le sujet, puisque l'occasion lui était donnée de ne pas le faire, et à la place, elle se concentra sur ce qui devait les concerner. Arthur payerait tôt ou tard pour ce qu'il avait fait à Llewelys, mais il était leur cible depuis bien plus longtemps, de toute façon. Il était évident qu'il finirait par payer, et dans les grandes largeurs, puisqu'elles s'empareraient du trône qu'il occupait pour l'heure. Mais cela exigeait qu'elles l'oublient pour le moment... en revanche, rien ne les empêchait de s'en prendre à Méléagant, et Ena paraissait définitivement déterminée à lui faire payer le prix de son crime. Manon ne pouvait que suivre, surtout après avoir subi la souffrance du pauvre dragon. De toute manière, le chevalier de la table ronde ne lui inspirait que les sentiments les plus hostiles, alors ça n'allait pas vraiment être compliqué pour elle. Méléagant n'avait que sa vie, il est vrai, mais c'était clairement, et de loin, le bien qui lui était le plus précieux, alors autant se faire un plaisir de le lui dérober, non ? Manon, en tout cas, n'éprouverait aucun scrupule à s'en prendre à lui. Elle ne l'aimait déjà pas sans toutes ces histoires, mais là c'était pire encore. Et elle avait hâte de le rayer de la carte pour de bon (d'autant que cela écraserait également un homme qui pourrait bien être l'un de leurs concurrents les plus directs).

-Je peux lui tendre un piège, si tu veux, le mener à toi... ça ne devrait pas être bien difficile.

Mais Ena, en définitive, se débrouillerait autrement.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 446

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Mar 13 Nov - 11:07

S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
Il n’y avait pas grand-chose à prendre à Méléagant, mais ce n’était pas un souci, elles avaient quand même moyen de se venger. Et il était évident qu’elles allaient se venger, il n’y avait aucune raison qu’elles se retiennent de le faire, bien au contraire. Même s’il n’avait pas grand-chose, même si elles ne pouvaient pas lui prendre une femme, des enfants, ou elle ne savait quoi d’autres, elles trouveraient forcément quelque chose à lui prendre. Rien que sa vie déjà sera un grand soulagement pour la dragonnière. Prendre la vie de cet homme en le faisant souffrir le plus possible, c’était la moindres des choses. Il allait souffrir, c’était la seule chose qui comptait vraiment.

La liste des personnes qu’elles devaient anéantir s’agrandissait donc, ce qui n’était pas forcément une bonne chose pour la quête principale, celle de faire tomber Arthur Pendragon et de parvenir à prendre sa place sur le trône de Camelot. Mais ce n’était pas grave, elles attendaient depuis un moment, elles pouvaient donc attendre un peu plus encore avant de faire tomber le souverain de Camelot. Quand bien même, la jeune femme n’avait pas l’intention de mettre de côté tout ce qu’elle faisait non plus, elle avait simplement l’intention de faire les deux. Et Méléagant était en haut de sa liste maintenant, même si Arthur était quand même au sommet. Ce sommet qu’elle espérait pouvoir atteindre rapidement, même si ce n’était pas évident, que ça allait leur demander du temps.

« Je vais en avoir besoin oui. »
De l’aide de Manon pour tendre un piège à Méléagant afin qu’elle puisse le mener à elle. Manon avait l’avantage d’avoir des accès au château, elle pouvait donc mener la sorcière à un point qu’elle ne pouvait pas atteindre normalement. « Et si tu découvres quoi que ce soit d’autre sur lui, ça pourra nous être utile. »

Comme pour tout le reste d’ailleurs. Ena comptait quand même beaucoup sur Manon, pour s’en sortir. Elle avait besoin des informations de sa petite amie afin de parvenir à ses fins. La jeune femme avait une place importante au château après tout. Puisque même si elle n’était qu’une domestique, elle était quand même la servante de la Reine et en prime d’être sa servante, elle était aussi sa confidente. Après tout, Guenièvre avait confié à Manon qu’elle en pinçait pour un chevalier de la table ronde. Ce n’était pas une information que Ena avait encore utilisé contre la reine, mais en même temps c’était en grande partie parce que la sorcière attendait le bon moment pour utiliser cette information. Le fait que ça concerne Guenièvre était justement en grande partie ce qui poussait la sorcière à ne pas s’en servir tout de suite. Même si ça allait être quand même utile à un moment donné. Tout comme le fait que la sorcière décidait de s’en prendre directeur au chevalier plutôt que de s’en prendre à la femme qu’il aimait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 426

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   Mer 14 Nov - 17:54



S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère.
M

anon hocha la tête avec un mélange de douceur et de gravité. Au regard de ce qu'elle venait d'expérimenter, et bien consciene qu'elle était de la situation d'Ena, de la détresse dans laquelle elle serait si son dragon devait périr de ses blessures et ne pouvait pas être vengé... Elle ne pouvait que vouloir apporter sa pierre à l'édifice et aider Ena autant que possible. Elle allait avoir besoin de son aide, et Manon comptait mettre tout son potentiel en oeuvre pour l'aider à obtenir gain de cause. Certes, elle ne connaissait pas réellement Méléagant, mais elle pensait pouvoir l'approcher aisément, et plus facilement encore le convaincre de lui faire confiance. Pas parce qu'il aurait la moindre estime pour elle (elle savait qu'il ne la considérait que comme un sous-fifre), mais parce qu'elle était proche de Guenièvre, elle connaissait de la reine des secrets que personne d'autre ne soupçonnait. Elle savait ce qu'était la corde sensible du chevalier de la table ronde, et il ne lui serait par conséquent pas difficile d'aller au bout de ses idées. Pour ce qui était de découvrir quoi que ce soit de plus que les faibles informations qu'elle avait sur lui, elle ferait tout son possible, en tout cas. Elle ne savait pas dans quelle mesure elle serait capable d'accéder aux désirs de la femme qu'elle aimait, mais en tout cas, elle avait la ferme intention de tout mettre en oeuvre pour parvenir à ses fins.

-Je vais tout faire pour,
répondit-elle en regardant Ena dans le blanc des yeux afin de bien lui faire comprendre que la situation, elle la prenait très au sérieux. C'est vrai qu'elle était peut-être un peu moins concernée par la situation, mais cette situation concernait Ena, et donc, forcément, Manon se sentait directement touchée. Il n'est pas l'homme le plus facile d'accès, mais il me sait proche de la reine. Ce n'était pas forcément le genre de choses qu'il fallait dire en présence d'Ena, même si Manon ne voulait rien faire pour attiser la jalousie de celle qu'elle aimait. Je devrais réussir à l'amadouer sans difficulté.

Elle ne pouvait pas en être certaine, bien sûr. La jeune femme ne savait même pas si elle réussirait à approcher, de près ou de loin, l'homme qui les intéressait, mais maintenant qu'elle l'avait dans le colimateur, elle avait la ferme intention de ne pas les lâcher. Elle savait quels étaient les enjeux, elle les comprenait et les embrassait, et elle n'avait pas la moindre intention de les laisser échapper. Elle comptait bien faire tout ce qui était en son pouvoir pour résoudre cette situation. A deux, elles étaient plus fortes. A deux, elles s'en sortiraient. Elle en était vraiment sûre et certaine.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'en prendre à un enfant, c'est s'en prendre à sa mère. (Manon <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Amy Rose" Hikari Key-Relyse ♔ Believe in your dreams
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Cité de Camelot-