Partagez | .
 

 Plus l'ami est ancien, meilleur il est [pv Pellinore :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 255

Message#Sujet: Plus l'ami est ancien, meilleur il est [pv Pellinore :3]   Dim 11 Juin - 16:36


Plus l'ami est ancien, meilleur il est
D

epuis son amnésie, l'horizon affectif de Manon se révélait très limité. Elle ne savait pas si c'était dans son tempérament ou s'il en avait toujours été ainsi, mais le fait est que son univers se réduisait à un nombre très restreint de personnes, et ça lui convenait très bien ainsi, elle ne demandait pas plus, elle n'était d'ailleurs pas certaine d'apprécier plus. Lui semblait-il qu'elle n'avait plus de famille, eh bien ça l'arrangeait, elle avait Ena, Ena était sa famille, le reste n'était pas bien important, cela considéré. Bon, bien sûr, il y avait également Guenièvre, parce qu'elle pouvait parfaitement nier, mais le fait est qu'elle s'était bel et bien attachée à la reine de Camelot, plus qu'elle ne le voudrait, elle lui vouait une estime qu'elle se faisait violence pour ne pas accorder également au roi. Mais dans tous les cas, elle n'hésiterait pas à faire tomber Guenièvre, et donc, son univers pourrait très bien se réduire à Ena, ce qui était amplement suffisant en soi. Mais il apparaissait que l'amitié ne lui était pas quelque chose de si peu familier qu'elle l'avait cru. Elle l'avait compris en retrouvant Pellinore. Elle ne se souvenait pas de leur passé commun, mais elle était convaincue que leur amitié avait été sincère et partagée, et elle n'avait pas envie de la négliger, elle avait envie de donner une chance à une relation qui en fin de compte n'était peut-être pas éteinte. A plus forte raison que les révélations qu'Ena lui avait faites au sujet du jeune homme et de sa soeur ne l'invitaient que d'autant plus à mieux le connaître, leurs destins semblaient devoir être liés à celui des jumeaux d'Autice, alors autant voir ce que cela pourrait bien donner, non ?

Ils avaient donc gardé contact après leur première rencontre. Ils s'écrivaient assez régulièrement, mais bien sûr, des mots glissés sur un papier ne valaient pas une conversation franche et honnête. Pour cette raison, quand Pellinore lui avait appris devoir se rendre à Camelot pour quelques jours, au nom de motifs qu'elle n'avait pas cherché à creuser, elle lui avait proposé de passer la voir chez elle. Ena n'était pas là, elle était partie voir son dragon (qui en avait d'ailleurs grand besoin, même si Manon ne savait pas encore cela). Tant mieux, chaque chose en son temps, Manon préférait, pour se confier au sujet d'Ena, que Pellinore lui-même se soit confié au sujet d'Ombeline de son côté (même s'il était également possible qu'il soit déjà au courant par l'intermédiaire de sa soeur qui aimait jouer les maîtres chanteurs à ses heures perdues). Au cours de la soirée, il frappa donc à sa porte, peu de temps après que Manon ait quitté le château.

-Bonsoir, Pellinore. Je suis heureuse de te revoir.

Et elle n'avait pas besoin de forcer le trait. Elle le pensait bel et bien.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: Plus l'ami est ancien, meilleur il est [pv Pellinore :3]   Mar 13 Juin - 23:39

Plus l'ami est ancien, meilleur il est.
Pellinore devait se rendre sur Camelot, parce qu’Ombeline devait s’y rendre et qu’il avait décidé de le faire aussi. En soit, les deux seigneurs d’Autice n’avaient pas vraiment besoin de se rendre à Camelot en même temps, mais le jeune homme n’avait pas pu s’en empêcher. La jeune femme devait continuer d’avancer avec Obéron Gabet, pour qu’il la demande en mariage. Le jeune homme savait que cela ne serait plus qu’une question de jour, au vu de la potion que sa sœur avait donné à l’homme. Il savait qu’Ombeline avait été voir une sorcière pour obtenir un philtre d’amour. Du moins, il savait que sa sœur faisait « chanter » une sorcière pour qu’elle travaille pour eux. Sauf que Pellinore ignorait qu’il connaissait un peu plus l’objet du chantage de sa sœur qu’il ne croyait. Au final, il laissait bien souvent soin à sa sœur de planifier les choses, de s’occuper des menues détails (à se demander ce qu’il pouvait bien foutre en réalité de son côté en dehors de râler… pas grand-chose, c’était évident, heureusement que sa jumelle était là).  Il ne savait donc pas que l’objet du chantage de sa sœur sur la sorcière, qui lui avait donné le filtre d’amour pour Obéron Gabet, n’était autre Manon.

Depuis qu’il avait revu la jeune femme par hasard, ils avaient gardé contact. Cela lui faisait très plaisir, parce que le jeune homme ne pouvait pas nier qu’elle lui avait manqué. Il était heureux de l’avoir retrouvé (et il y avait quand même peu de chose, peu de personne, qui le rendait heureux en ce moment en dehors de sa sœur jumelle), de s’être rendu compte qu’elle n’avait pas tant changé que cela au final. Elle avait simplement… oublié. C’était une histoire assez étrange, mais c’était la vérité. Manon avait perdu la mémoire et donc elle ne se souvenait plus de leur passé commun. Visiblement, elle avait l’intention de se forger de nouveau souvenir. Pellinore n’avait vraiment pas beaucoup d’ami, alors ça lui faisait du bien d’avoir une relation amicale avec quelqu’un. Et donc, comme il devait se rendre à Camelot, il avait prévenu la jeune femme. Ils avaient convenu de se retrouver chez elle, un soir. Cela convenait bien à Pellinore parce qu’il savait qu’Ombeline devait passer la soirée avec son « prétendant ». Ainsi, il penserait peut-être moins à sa sœur qui se trouvait en présence de l’homme qui devait devenir son époux, devenir le « père » de son fils. Bref… Il se rendit donc comme convenu chez la jeune femme et il afficha un léger sourire quand elle lui ouvrit la porte.

« Je suis heureux de te revoir également. » Il ne mentait pas, il le pensait sincèrement. Il ne savait pas vraiment comment les choses allaient complètement évoluer avec Manon, mais il appréciait de retrouver cette amitié d’autrefois. « Comment tu vas ? »

Et contrairement à souvent – tout le temps – il était sincèrement curieux de savoir comment se portait Manon. Il ne se contentait pas de poser la question par politesse.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 255

Message#Sujet: Re: Plus l'ami est ancien, meilleur il est [pv Pellinore :3]   Mer 14 Juin - 11:02


Plus l'ami est ancien, meilleur il est
C'

était assez singulier, comme sentiment. Même s'ils avaient repris contact, ils s'étaient finalement peu vus, dans les faits, c'était un peu comme s'ils venaient à peine de se rencontrer, et il en fallait normalement plus pour construire une solide et durable amitié, et pourtant, Manon pensait vraiment pouvoir dire de Pellinore qu'il était un ami précieux. Quand elle affirmait être heureuse de le revoir, elle n'avait pas à le feindre, et quand il lui répondait la même chose, le croire sur parole. Et elle était d'autant plus ravie que de pouvoir l'accueillir, que de pouvoir parler un peu avec lui. Il lui demanda comment elle allait. Tout en l'installant dans la petite pièce qui lui servait de salon et où les attendaient deux verres d'hydromel, elle lui répondit.

-Je vais bien.
C'était le cas, de manière générale, elle n'avait vraiment pas de raisons de se plaindre de sa vie (elle ne pourrait sans doute pas en dire autant d'ici quelques heures, quand Ena reviendrait, paniquée, lui apprendre que son dragon avait disparu). Elle aimait son travail (plus qu'elle ne le devrait, sans doute), elle était heureuse avec Ena, elle ne se laissait plus tourmenter par sa mémoire perdue - même si la proposition d'Arthur de faire appel à Merlin ne manquait quand même pas de lui faire de l'oeil, elle devait bien le reconnaître. Oui, il restait des choses à ajuster, des objectifs à accomplir, sa vie n'était pas parfaite, aucun e vie ne pouvait l'être, mais ce n'était pas pour la déranger. Bref, elle n'avait rien à répondre de négatif à Pellinore, elle n'avait aucune raison de l'alarmer. La vie suit son cours, ajouta-t-elle alors, faute d'avoir grand-chose de palpitant à apprendre à son interlocuteur. Oh, il y avait peut-être deux-trois choses, en fin de compte, comme les confidences de Guenièvre, ce qu'elle savait de la soeur de Pellinore, sa dernière conversation avec le roi, mais c'était le genre de choses qu'elle lui apprendrait au fur et à mesure, pas tout d'emblée. Elle ne s'imaginait pas mettre tous les sujets envisageables sur le tapis directement. Et toi, comment vas-tu ? Tu as fait bon voyage ? demanda-t-elle ensuite avant de porter son verre à ses lèvres.

Elle était curieuse, elle espérait qu'il avait fait bon voyage et songeait qu'il avait peut-être plus de choses à lui dire que l'inverse. Et pour cause, grâce à Ena, Manon savait certaines choses qu'elle n'était pas supposée savoir concernant les jumeaux d'Autice. Pellinore aimait sa soeur et devait accepter qu'elle fasse son possible pour qu'un autre succombe à ses charmes, Pellinore allait devenir père et ne pourrait assumer son enfant. Autant de choses qui devaient lui peser sur le coeur et la conscience. Et au sujet desquelles Manon espérait qu'il se confie à elle.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Plus l'ami est ancien, meilleur il est [pv Pellinore :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus l'ami est ancien, meilleur il est [pv Pellinore :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre meilleur trade et votre pire!
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]
» Ryan Bradford ► Devenir meilleur ...
» 5 meilleur pointeur nhl
» Tournoi annuel du "Meilleur tireur de West Blue"[PV Ivan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Cité de Camelot-