Partagez | .
 

 L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 359

Message#Sujet: L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)   Sam 20 Mai - 17:48

L'admiration est la fille de l'ignorance.
En temps que roi de Camelot, Arthur était forcément constamment occupé. Mais ce n'était pas pour autant qu'il avait envie de négliger les quêtes qu'il pouvait faire lui même. Les chevaliers de la table ronde étaient nombreux, il y avait constamment de nouveau prétendant. Il y avait donc de nombreuses personnes pour chercher le Graal, pour protéger le royaume. En soit, donc, le roi n'avait pas forcément besoin de se rendre sur le terrain – surtout que maintenant, les saxons ne leur posaient plus d'ennuis – mais il le faisait quand même. Parce que ce n'était pas seulement aux chevaliers qu'on avait donné « l'ordre » de trouver le Saint Graal, c'était à lui même. Il était normal qu'il mette la main à la pâte. De toute façon, Arthur ne se voyait vraiment pas rester à Camelot se tourner les pouces (quand bien même, il y avait peu de raison pour qu'il se tourne les pouces tout de même, parce qu'il y avait constamment quelque chose à faire) alors que ses chevaliers parcouraient le royaume (voir plus) dans le but de trouver des indices sur le Saint Graal. Donc, il partait aussi sur le terrain de temps en temps, comme en cet instant précis.

La piste qu'ils avaient eu était loin d'être sûre, mais par principe Arthur avait quand même envie de l'exploiter. On leur avait rapporté que dans une grotte, en Orcanie, un trésor monumental attendait la visite de courageux pour être dilapidé. Cela n'avait peut-être aucun rapport avec le Saint Graal dit comme cela, mais des rumeurs couraient sur le fait que la magie était puissante à cet endroit pour le protéger, ce qui ne pouvait que faire croire qu'il y avait quelque chose de précieux. Graal ou non, il y avait de toute façon un trésor qui pourrait être bien utile, s'il y avait donc la possibilité d'entrer dans cette grotte sans encombre. Au vu de la situation, Arthur ne s'était pas vu se contenter d'envoyer ses chevaliers sur place, sans s'y rendre. Il avait hésité pendant un temps à demander à Lancelot du Lac, l'un de ses plus fidèle chevalier, de l'accompagner, mais ce dernier avait déjà fort à faire. Alors Arthur s'était contenté d'emmener avec lui une poignet d'homme, pour faire le voyage jusqu'en Orcanie, donc Florian Manceau. C'était un jeune chevalier qu'Arthur n'avait pas encore eu la possibilité de voir sur le terrain. Il ne connaissait pas grand chose de lui donc, quand bien même il pensait qu'il était prometteur. Il verrait bien cela pendant la quête de toute façon.

Après un long voyage, le groupe de chevalier arriva donc sur place. Ils mirent un peu de temps avant de trouver l'entrée de la grotte, mais elle était là. Arthur descendit de son cheval, prenant toutes ses affaires pour être prêt à entrer dans cette grotte.

« Vous êtes prêt ? »
Demanda-t-il aux chevaliers présents. Il était évident qu'ils ne pouvaient pas entrer dans cette grotte sans être prêt. Cela serait du suicide sinon, ce qui était déjà un peu le cas en réalité.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalière (chevalier)
avatar
Messages : 12

Message#Sujet: Re: L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)   Sam 20 Mai - 21:12

L'admiration est la fille de l'ignorance

Le voyage avait été une expérience compliquée pour la jeune femme. Dissimuler son sexe lorsqu'elle disposait d'une chambre privée à Camelot était une chose. Faire de même en pleine campagne, tandis qu'elle voyageait avec ses pairs – et son roi – était une autre paire de manches. Elle avait pourtant réussi à garder son secret, tant bien que mal, et trouvé des parades aux moments les plus problématiques. Elle avait maintenu les autres à distance pour plus de sécurité. Florian était après tout bien connu de ses camarades pour sa pudibonderie maladive et son attrait pour la solitude.
La conséquence malheureuse, c'était qu'elle s'était peu liée aux jeunes chevaliers qui faisaient le voyage avec elle et Arthur. Tandis que les longs jours passés sur la route avaient rapproché ses frères d'armes, Florian restait pour eux un étranger, le gamin coincé qui refusait de boire, de piquer une tête dans les rivières ou d'aller conter fleurette aux bergères.
Mais elle n'y pouvait rien, de toute manière. Inutile de se lamenter. Tout ce qu'elle avait accompli ces dernières années la menait à ce moment précis, à l'entrée de cette grotte. C'était le début de sa quête.

Jusqu'ici ce n'était qu’entraînements et jeux. Voici ta véritable épreuve du feu.
Flore pris une longe inspiration, se forçant à rester parfaitement calme. Il lui fallut quelques secondes pour s'assurer que son esprit était clair.
Elle n'aurait jamais osé rêver que sa première quête se ferait en présence du souverain lui-même. C'était pour ce genre de décisions qu'elle admirait son roi. Arthur avait un royaume entier à gouverner, plusieurs royaumes même, mais ce n'était pas pour autant qu'il se détournait de ses autres devoirs. Il ne se contentait pas d'envoyer d'autres risquer leurs vies à sa place, il prenait part activement à la quête du Graal, comme n'importe quel chevalier. Comme s'il se sentait leur égal.
Mais n'était-ce pas là justement le sens de la Table Ronde ?
A voir les regards anxieux des jeunes chevaliers qui accompagnaient le souverain, cependant, on ne pouvait se méprendre sur qui gouvernait, et qui suivait. Bien qu'elle partageât leur nervosité, Flore s'efforça de ne pas le montrer. Quand le roi demanda s'ils étaient prêts, elle hocha la tête avec vigueur.
« Prêt, sire. »
Elle dégaina son épée, celle qu'elle avait volée au maître d'armes de son père, une vie auparavant, et s'avança vers l'entrée de la grotte sur les talons d'Arthur.
« Avec votre permission, sire, je suis volontaire pour ouvrir la marche. »
Avait-elle quelque chose à prouver ? Absolument. C'était le moment ou jamais de faire ses preuves, après tout. C'était sans doute pour cela que le roi les avait emmenés. Il souhaitait voir de quel bois étaient faits ses plus jeunes chevaliers, et Flore était déterminée à le convaincre qu'elle était digne de son adoubement. Elle avait reçu ce qu'elle considérait comme le plus grand honneur possible, et il était maintenant temps de se montrer à la hauteur.
Son ton était ferme, calme, et elle fixait le souverain dans les yeux en attendant sa réponse. Quoi qu'il y ait dans cette grotte, cela l'effrayait moins que la possibilité de le décevoir.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Orcanie-