Partagez | .
 

 L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)   Sam 20 Mai - 17:48

L'admiration est la fille de l'ignorance.
En temps que roi de Camelot, Arthur était forcément constamment occupé. Mais ce n'était pas pour autant qu'il avait envie de négliger les quêtes qu'il pouvait faire lui même. Les chevaliers de la table ronde étaient nombreux, il y avait constamment de nouveau prétendant. Il y avait donc de nombreuses personnes pour chercher le Graal, pour protéger le royaume. En soit, donc, le roi n'avait pas forcément besoin de se rendre sur le terrain – surtout que maintenant, les saxons ne leur posaient plus d'ennuis – mais il le faisait quand même. Parce que ce n'était pas seulement aux chevaliers qu'on avait donné « l'ordre » de trouver le Saint Graal, c'était à lui même. Il était normal qu'il mette la main à la pâte. De toute façon, Arthur ne se voyait vraiment pas rester à Camelot se tourner les pouces (quand bien même, il y avait peu de raison pour qu'il se tourne les pouces tout de même, parce qu'il y avait constamment quelque chose à faire) alors que ses chevaliers parcouraient le royaume (voir plus) dans le but de trouver des indices sur le Saint Graal. Donc, il partait aussi sur le terrain de temps en temps, comme en cet instant précis.

La piste qu'ils avaient eu était loin d'être sûre, mais par principe Arthur avait quand même envie de l'exploiter. On leur avait rapporté que dans une grotte, en Orcanie, un trésor monumental attendait la visite de courageux pour être dilapidé. Cela n'avait peut-être aucun rapport avec le Saint Graal dit comme cela, mais des rumeurs couraient sur le fait que la magie était puissante à cet endroit pour le protéger, ce qui ne pouvait que faire croire qu'il y avait quelque chose de précieux. Graal ou non, il y avait de toute façon un trésor qui pourrait être bien utile, s'il y avait donc la possibilité d'entrer dans cette grotte sans encombre. Au vu de la situation, Arthur ne s'était pas vu se contenter d'envoyer ses chevaliers sur place, sans s'y rendre. Il avait hésité pendant un temps à demander à Lancelot du Lac, l'un de ses plus fidèle chevalier, de l'accompagner, mais ce dernier avait déjà fort à faire. Alors Arthur s'était contenté d'emmener avec lui une poignet d'homme, pour faire le voyage jusqu'en Orcanie, donc Florian Manceau. C'était un jeune chevalier qu'Arthur n'avait pas encore eu la possibilité de voir sur le terrain. Il ne connaissait pas grand chose de lui donc, quand bien même il pensait qu'il était prometteur. Il verrait bien cela pendant la quête de toute façon.

Après un long voyage, le groupe de chevalier arriva donc sur place. Ils mirent un peu de temps avant de trouver l'entrée de la grotte, mais elle était là. Arthur descendit de son cheval, prenant toutes ses affaires pour être prêt à entrer dans cette grotte.

« Vous êtes prêt ? »
Demanda-t-il aux chevaliers présents. Il était évident qu'ils ne pouvaient pas entrer dans cette grotte sans être prêt. Cela serait du suicide sinon, ce qui était déjà un peu le cas en réalité.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalière (chevalier)
avatar
Messages : 16

Message#Sujet: Re: L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)   Sam 20 Mai - 21:12

L'admiration est la fille de l'ignorance

Le voyage avait été une expérience compliquée pour la jeune femme. Dissimuler son sexe lorsqu'elle disposait d'une chambre privée à Camelot était une chose. Faire de même en pleine campagne, tandis qu'elle voyageait avec ses pairs – et son roi – était une autre paire de manches. Elle avait pourtant réussi à garder son secret, tant bien que mal, et trouvé des parades aux moments les plus problématiques. Elle avait maintenu les autres à distance pour plus de sécurité. Florian était après tout bien connu de ses camarades pour sa pudibonderie maladive et son attrait pour la solitude.
La conséquence malheureuse, c'était qu'elle s'était peu liée aux jeunes chevaliers qui faisaient le voyage avec elle et Arthur. Tandis que les longs jours passés sur la route avaient rapproché ses frères d'armes, Florian restait pour eux un étranger, le gamin coincé qui refusait de boire, de piquer une tête dans les rivières ou d'aller conter fleurette aux bergères.
Mais elle n'y pouvait rien, de toute manière. Inutile de se lamenter. Tout ce qu'elle avait accompli ces dernières années la menait à ce moment précis, à l'entrée de cette grotte. C'était le début de sa quête.

Jusqu'ici ce n'était qu’entraînements et jeux. Voici ta véritable épreuve du feu.
Flore pris une longe inspiration, se forçant à rester parfaitement calme. Il lui fallut quelques secondes pour s'assurer que son esprit était clair.
Elle n'aurait jamais osé rêver que sa première quête se ferait en présence du souverain lui-même. C'était pour ce genre de décisions qu'elle admirait son roi. Arthur avait un royaume entier à gouverner, plusieurs royaumes même, mais ce n'était pas pour autant qu'il se détournait de ses autres devoirs. Il ne se contentait pas d'envoyer d'autres risquer leurs vies à sa place, il prenait part activement à la quête du Graal, comme n'importe quel chevalier. Comme s'il se sentait leur égal.
Mais n'était-ce pas là justement le sens de la Table Ronde ?
A voir les regards anxieux des jeunes chevaliers qui accompagnaient le souverain, cependant, on ne pouvait se méprendre sur qui gouvernait, et qui suivait. Bien qu'elle partageât leur nervosité, Flore s'efforça de ne pas le montrer. Quand le roi demanda s'ils étaient prêts, elle hocha la tête avec vigueur.
« Prêt, sire. »
Elle dégaina son épée, celle qu'elle avait volée au maître d'armes de son père, une vie auparavant, et s'avança vers l'entrée de la grotte sur les talons d'Arthur.
« Avec votre permission, sire, je suis volontaire pour ouvrir la marche. »
Avait-elle quelque chose à prouver ? Absolument. C'était le moment ou jamais de faire ses preuves, après tout. C'était sans doute pour cela que le roi les avait emmenés. Il souhaitait voir de quel bois étaient faits ses plus jeunes chevaliers, et Flore était déterminée à le convaincre qu'elle était digne de son adoubement. Elle avait reçu ce qu'elle considérait comme le plus grand honneur possible, et il était maintenant temps de se montrer à la hauteur.
Son ton était ferme, calme, et elle fixait le souverain dans les yeux en attendant sa réponse. Quoi qu'il y ait dans cette grotte, cela l'effrayait moins que la possibilité de le décevoir.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)   Ven 21 Juil - 14:20

L'admiration est la fille de l'ignorance.
Arthur ne détournait pas son regard des jeunes chevaliers qui l’accompagnaient, dans le but de savoir qui était réellement prêt. La mission n’était pas évidente, c’était un cas avéré. Les jeunes chevaliers étaient encore peu expérimentés, mais en même temps il fallait bien qu’ils fassent leurs preuves. Ce n’était pas pour rien qu’ils étaient venus si nombreux et qu’Arthur lui même avait voulu les emmener ici. S’ils se montraient prudents, il n’y avait pas de raison que les choses se passent mal. Cependant, Arthur comprenait quand même qu’ils appréhendent légèrement la situation. Quand on était chevalier de la table ronde, il fallait aussi et surtout faire preuve d’énormément de courage. Tout en se montrant prudent et modeste bien sûr, mais le courage était l’une de leur plus grande qualité. Afin de pouvoir affronter le plus d’ennemis possible, le plus de quête possible. Il n’y eut qu’un seul chevalier qui répondit être prêt, avec assurance. Ce fut Florian, qui dégaina en même temps son épée. Arthur ne se retint pas d’afficher un léger sourire en coin en le voyant. Il était évident que ce jeune homme ne manquait pas de courage, il ne pensait pas que c’était de l’inconscience. Quelque chose disait au roi que c’était parce qu’il cherchait à faire ses preuves, à montrer sa valeur. Tant mieux, c’était quelque chose qu’il appréciait. Comme il aimait entendre Florian demander à ouvrir la marche. Vraiment, plus ça allait, plus ce jeune homme lui plaisait. D’une manière générale, Arthur ne se montrait pas vraiment trop dur avec les nouvelles recrues non plus, mais quand même il avait quelques exigences. Et pour le moment, Florian lui plaisait énormément.

« Tu as ma permission. »
Répondit-il alors, en dégainant sa propre arme également. Il tourna son regard vers les autres chevaliers, qui se montrait visiblement moins confiant. Il ne leur en voulait pas, c’était normal. Trop de confiance ne serait pas une bonne chose non plus, ils devaient se montrer prudent. Mais forcément, ça devenait tout d’un coup sérieux. C’était bien plus difficile que leur chemin, que le trajet où ils avaient pu s’amuser à de nombreuses reprises. Ce que Florian n’avait pas réellement fait, de ce qu’Arthur avait pu voir. « Passes devant donc, je te suis. Les autres, vous nous suivez et vous couvez les arrières. »

Parce qu’il ne fallait évidemment pas négliger le fait qu’ils pouvaient se retrouver confronté à un ennemi par l’arrière aussi, quand bien même ils entraient dans une grotte. Il fallait vraiment se montrer prudent. Les chevaliers semblaient prêts en tout cas, de toute façon le souverain n’avait pas l’intention de leur laisser le choix. Ils devaient y aller, cette grotte n’attendait plus qu’eux. Arthur fit signe à Florian pour qu’il s’avance donc, le suivant de prêt. A choisir, Arthur n’avait quand même pas spécialement envie de perdre l’un des ses jeunes chevaliers aujourd’hui, ce n’était pas le but de la manœuvre. Sans attendre trop longtemps, le roi sortie une torche qu’il alluma et tendit à Florian. Autant qu’ils parviennent à voir quelque chose quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalière (chevalier)
avatar
Messages : 16

Message#Sujet: Re: L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)   Ven 4 Aoû - 0:50

L'admiration est la fille de l'ignorance

Flore sentit le regard approbateur de son roi se poser sur elle et tâcha de ne pas détourner les yeux, heureuse que la pénombre du sois-bois dissimule la chaleur qui lui montait aux joues. Elle fit de son mieux pour ignorer la nuée de papillons qui s'étaient soudain mis a danser la gigue dans son ventre, et hocha respectueusement la tête quand il lui accorda sa permission de mener la marche. Elle se força ensuite à reporter son attention sur la grotte et ce qu'elle pouvait bien contenir. Un trésor, selon la rumeur, mais sans doute aussi autre chose. Monstre ? Pièges ? Un seul moyen de le savoir : Avancer. Elle pris la torche qu'on lui tendait, murmurant un « merci, Sire » sincère, et éclaira d'un geste les premiers mètres de tunnel.

L'endroit était constitué d'une roche noire et humide, dont quelques gouttes froides suintaient par moment pour venir s'éclater au sol, sur leurs armures, ou sur la tête des plus infortunés chevaliers qui avançaient précautionneusement. Le couloir, plutôt large à l'entrée, se rétrécissait rapidement, et il eut été difficile à plus de deux hommes de progresser de front une fois passé les premiers mètres. Son épée dans une main, la flamme dans l'autre, Flore avançait à pas prudents mais déterminés, Arthur sur ses talons. Le sol était loin d'être égal, et descendait de manière plutôt abrupte. La jeune femme percevait dans son dos les autres chevaliers s'agiter et échanger des murmures inquiets, mais elle s'efforça de les ignorer pour se concentrer sur sa tâche : ouvrir la voie. Elle était tout ce qui se tenait entre son roi et un danger potentiel, il était donc primordial qu'elle soit sur ses gardes. Trouver le trésor, vaincre de potentiels ennemis, même garder sa propre vie, à cet instant, tout cela était secondaire. La priorité était de protéger Arthur.

Comme si un combattant aussi aguerri que lui pouvait avoir besoin de la protection d'une gamine.
Elle étouffa la voix cynique dans sa tête avec vigueur. Je ne suis pas une gamine, je suis un chevalier.

Et elle comptait bien le prouver. A elle-même, au monde, et à lui en particulier. A cette pensée, les papillons de son estomac se remirent à tourbillonner, et elle serra les dents. La grotte. Concentre-toi sur la grotte.

Un coude les priva bientôt de toute lumière extérieure, et seules les flammes des torches permettaient leur avancée. Celle-ci était ralentie par les stalactites et stalagmites qu'il leur fallait régulièrement contourner. Malgré cette marche difficile, le passage s'était à nouveau élargi et le petit groupe commençait presque à se détendre, rassuré par l'apparent calme des lieux, quand un crissement sinistre retentit. Les moins concentrés de la troupe hoquetèrent de surprise. La jeune femme parvint à retenir un sursaut mais n'en sentit pas moins son cœur s'emballer. Elle s'arrêta et dirigea la flamme de la torche dans la direction du bruit, resserrant la prise sur son épée. Tandis qu'elle éclairait les parois, une ombre furtive s'anima à la limite du halo de lumière. Elle leva sa lame.

« Vous avez vu ?! » Murmura-t-elle au roi et à ses compagnons, indiquant la pierre maintenant inerte ou quelque chose avait bougé un instant auparavant. Le crissement s'éleva à nouveau, plus proche cette fois. Flore veilla à se placer de manière à ne pas gêner le souverain en cas de combat, mais suffisamment proche pour qu'ils puissent se porter mutuellement assistance. Au delà de cela, la situation dépassait de très loin son expérience, et elle comptait sur celle d'Arthur pour faire face du mieux possible à l'apparente menace qui se rapprochait.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'admiration est la fille de l'ignorance. (Flore)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Orcanie-