Partagez | .
 

 Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance (Morgane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier (chevalier)
Feat : Ben Barnes

Messages : 22

Message#Sujet: Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance (Morgane)   Lun 9 Jan - 15:26

Sa dernière quête avait été aussi éprouvante que vaine. Elle avait exigé de la part d'Yvain de très longues heures de voyages, avec pour lui très peu d'occasions de se reposer, et toujours dans des conditions peu agréables. Résultat des courses, il avait accumulé une réelle fatigue, qui se conjuguait à un déplaisant sentiment d'inachèvement, car tous ces efforts fournis, tout ce chemin parcouru, n'avait finalement servi à rien. Il revenait tête basse, cette fois, et il en éprouvait des scrupules auprès de tout le monde, y compris auprès d'Arthur, auquel il avait appris à vouloir autant plaire qu'à ses deux parents.

Dans des moments comme celui-là, il se résignait au constat déplaisant qu'il n'était qu'un bien piètre chevalier, et qu'il ne devait peut-être son rang, sa condition et son adoubement qu'au sang noble et royal qui coulait dans ses veines. Il était le neveu du roi, après tout, peut-être qu'on l'avait proclamé chevalier simplement par convenance, ou bien pour se donner bonne conscience.

Yvain n'était pas toujours aussi démoralisé, bien sûr, parfois, il lui arrivait d'accepter sa valeur, ne serait-ce que lorsqu'il revenait triomphant d'une mission (et ce cas de figure n'était heureusement pas trop rare), mais il laissait reposer sur ses épaules une telle pression que, pour peu qu'il échoue ne serait-ce qu'une seule fois, il avait toutes les peines du monde à s'en remettre. Les reproches qu'il se faisait à lui-même étaient constants, il était devenu perfectionniste avec le temps. La conjugaison de la fatigue et du défaitisme lui procuraient donc un vrai sentiment d'abattement.

Et ce sentiment d'abattement ne le lâchait pas d'une semelle, c'était insupportable. Il était revenu sur Camelot la veille, afin de se reposer un peu et d'assister aux prochaines réunions des chevaliers de la table ronde. Il ne s'était permis qu'un rapide détour par le territoire de Gorre, où il avait pu parler un peu à son père, mais certainement pas se ressourcer. Où il continuait d'espérer vainement trouver de la douceur, de la compassion et un certain amour filial, il s'opposait à un mur où il entrevoyait parfois certaines fissures. Pas suffisamment grandes quand même pour qu'il parvienne à distinguer une brèche par laquelle s'infiltrer.

Il s'était levé tôt ce matin-là, et comme tous les autres en fait, pour s'entraîner comme il avait toujours eu pour habitude de le faire depuis si longtemps qu'il ne se souvenait même plus de la dernière fois où il s'était réveillé après le chant du coq. Cela lui avait permis de se dépenser et de se défouler un peu, pas assez quand même pour oublier le tenace sentiment qu'il avait envers lui-même et qui le poursuivait depuis son récent échec.

Alors qu'il s'apprêtait à rejoindre ses appartements, il tomba nez à nez sur une figure particulièrement familière. Sa mère se tenait là, devant lui.


"Mère... j'ignorais que vous étiez ici."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Re: Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance (Morgane)   Lun 9 Jan - 18:49


Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance
C

ela faisait plusieurs semaines que Morgane se trouvait à Camelot, à vrai dire, elle n'avait pas envisagé de revenir à Gorre depuis la fameuse soirée au cours de laquelle avaient eu lieu les festivités en l'honneur de la victoire (prématurée) contre les Saxons. Elle avait bien compris que si elle voulait véritablement trouver à ses jours l'intérêt qu'ils méritaient, elle devait rester au plus près d'Arthur et de sa cour... mais aussi et surtout au plus près de Mordred, qui à présent s'était établi à Camelot. Il faudrait bien, évidemment, qu'elle retourne en son domaine à un moment ou à un autre, mais elle prenait son temps. Elle aimait la tournure que prenaient les événements. Car ils s'orientaient tous à son avantage, et surtout au désavantage de son frère, bien évidemment. Il paierait bientôt les pots cassés. L'heure de sa déchéance avait sonné, et elle avait hâte d'y assister, le tout pour lui asséner, bien sûr, au moment propice, le coup fatal. Morgane s'était absentée un temps du château, afin de retrouver Mordred, à qui elle avait donné rendez-vous. Leur entrevue s'était bien passé, comme à chaque fois. Son fils avait ce mérite et ce don assez incroyables de lui rappeler qu'elle avait un cœur. Elle avait toujours le plus grand mal du monde à le quitter et à retourner à ses occupations. Pour autant, la vie continuait, et il fallait bien que tous deux vaquent à leurs occupations respectives. Ils se reverraient bien asse vite, après tout. Morgane y comptait bel et bien, en tout cas. Alors qu'elle retournait au château, qu'elle traversait un couloir pour rejoindre ses appartements, elle trouva une silhouette qui était loin de lui être inconnue. Et pour cause, il s'agissait d'Yvain.

Elle laissait un fils pour en retrouver un autre, manifestement. Sauf que quand elle adorait par-dessus tout le fils qu'elle n'était pas supposé connaître, elle acceptait à peine de reconnaître l'existence de son fils pourtant légitime. Pour cette raison, elle se montra moins qu'agréable et enthousiaste quand le jeune homme le salua. Yvain était peut-être le fils idéal pour de nombreux parents, mais Morgane était incapable de le voir comme tel. À ses yeux, il n'était jamais que le fils d'Urien, et même si elle pouvait estimer son mari par instants, elle était bien loin de l'aimer pour autant. Alors pourquoi aimer son fils, fruit d'un mariage qu'elle se serait bien épargné ? Bon, d'accord, il y avait deux poids deux mesures. Après tout, Mordred était plus encore le fils d'un homme qu'elle détestait. Mais lui, elle avait décidé de sa naissance, et elle croyait en lui et en son glorieux avenir, quand elle n'attendait rien de la part de Yvain, son existence était dors et déjà de trop.

-Parce que je devrais te prévenir chaque fois que je me rends quelque part ?
demanda-t-elle avec froideur.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
Feat : Ben Barnes

Messages : 22

Message#Sujet: Re: Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance (Morgane)   Ven 13 Jan - 9:49

Croiser le regard de sa mère et y lire de l'amour, de la tendresse, de la fierté, Yvain en rêvait. Il aimerait que l'instinct maternel que l'on prétendait réel saisisse Morgane au coeur et qu'elle se rappelle qu'elle avait un fils, un garçon qu'elle devait chérir depuis sa naissance...

...Malheureusement, une fois encore, alors qu'il croisait sa mère, le chevalier de la table ronde ne voyait rien dans son regard à part le mépris, l'agacement, la déception... Mais qu'avait-il donc fait pour lui déplaire à ce point ? Il savait qu'il n'était pas parfait, mais il redoublait d'efforts pour le devenir, pour lui plaire. Et elle ne paraissait jamais observer le moindre de ces efforts. C'était comme faire face à un mur infranchissable. Un mur d'indifférence.

Est-ce que c'était parce que ses parents ne s'aimaient pas ? Peut-être. Mais il n'avait jamais demandé d'être le fruit d'un mariage certes consommé et sans amour, le descendant d'une lignée digne mais qui n'était que l'objet d'une éternelle déception pour ses géniteurs. Il était si épuisant de courir sans cesse après leur approbation.

Certains couraient après le Graal et en faisaient l'objectif de leur vie... Yvain en faisait partie, puisque lui aussi tenait à trouver cette sainte relique, mais pour lui, la relique n'était pas l'ultime récompense. Ce n'était pas une fin, c'était un moyen. Le moyen d'obtenir enfin l'assentiment, la confiance et le respect de Morgane et Urien de Gorre.

Il en était encore très loin. En cet instant, il ne pouvait pas se faire d'illusions. Loin d'elle, il pouvait s'imaginer que sa mère tenait un peu à lui, qu'elle trouvait juste faiblesse de le lui montrer. Mais près d'elle, il réalisait vraiment qu'il n'était rien, rien du tout à ses yeux. Rien d'autre qu'une personne proprement insignifiante.


-Parce que je devrais te prévenir chaque fois que je me rends quelque part ?

Yvain, mal à l'aise, baissa les yeux, et fit doucement non de la tête dans un soupir résigné. Elle n'avait aucun compte à lui rendre, bien évidemment, elle était libre de faire ce qu'elle voulait, et il savait que sa mère était un esprit libre, que même son père ne pouvait pas museler (est-ce qu'il avait seulement essayé ?).

Non, il n'avait nul besoin d'être prévenu, il avait seulement cherché un moyen d'engager la conversation. Et comme toujours, il semblait qu'il ait lamentablement échoué. Il ne savait vraiment pas ce qu'il devait faire pour trouver grâce aux yeux de sa mère. Peut-être disparaître de cette Terre. Ce serait peut-être à ses yeux la seule situation de repli satisfaisante.

"Non, bien sûr que non"
, répondit-il, vraiment confus. "J'étais seulement... surpris de vous voir. Agréablement surpris, bien sûr." Même si sa présence n'était pas si surprenante, elle allait souvent à Camelot. "Comment allez-vous ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Re: Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance (Morgane)   Ven 13 Jan - 16:48


Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance
Y

vain n'y était pour rien, pour rien du tout, même, s'il ne parvenait pas à gagner l'affection de sa mère en dépit de tous ses efforts. Il pourrait bien devenir le plus grand héros de tous les temps, être respecté de l'entièreté de l'humanité, que Morgane ne changerait d'opinion à son sujet. Parce qu'elle avait choisi et décidé, dès sa naissance, qu'elle ne l'aimerait pas, qu'il ne lui inspirerait jamais que de la déception, de l'indifférence et, s'il avait un peu de chance, de la colère. Yvain, au fond, était un brave garçon, et qui courrait résolument après son affection, mais il n'obtiendrait rien pour autant. Ce fut d'ailleurs avec la plus entière des impassibilités qu'elle accueillit sa réponse, quand il reconnut que sa génitrice n'avait effectivement pas le moindre compte à lui rendre. Elle faisait bien ce qu'elle voulait, au fond. Il affirma donc qu'il avait simplement été surpris de la voir. Soit... Même si la surprise n'avait pas forcément de raisons d'être de mise en la circonstance. Car même s'il est vrai qu'ils ne s'étaient pas croisés depuis un moment, s'il y avait bien un endroit où ils avaient toutes les chances de se croiser, outre le territoire de Gorre, c'était bien Camelot, où Yvain officiait en tant que chevalier de la table ronde, et où Morgane aimait à passer du temps. Pour des raisons diplomatiques, pourrait-elle prétendre, mais ce n'était pas le cas, le plus souvent, c'était pour rester dans le giron de son frère et, si possible peaufiner ses plans qui revenaient tous au même objectif : celui de faire tomber Arthur Pendragon de son trône. Il le paierait, et très chèrement, c'est vrai. Elle ne réagit pas plus quand son fils affirma que s'il était surpris, c'était, bien évidemment, agréablement, qu'elle ne pouvait pas s'imaginer autre chose. Autant dire que Morgane n'en avait que faire. Qu'il soit heureux ou au désespoir de la revoir, cela lui était complètement, définitivement égal. Vraiment, c'était aux antipodes de ses considérations et de ses priorités. C'était déjà lui demander un certain effort que de lui accorder ne serait-ce qu'un millième de son temps. Elle considérait toujours qu'elle avait des choses plus importantes à faire. Toujours.

-Je me porte comme un charme,
répliqua-t-elle sans pour autant souhaiter engager quelque conversation que ce soit avec son interlocuteur. Elle n'avait vraiment pas envie de s'éterniser trop longtemps auprès de lui. Raison pour laquelle, d'ailleurs, elle ne fit pas un seul instant l'effort de lui retourner la question. Que le jeune homme aille bien ou non, elle n'en avait vraiment que faire, c'était le cadet de ses soucis. Ça n'avait pas la moindre importance pour elle. Tu n'as pas des choses à faire ? demanda-t-elle afin de lui faire comprendre (subtilement) qu'elle voulait qu'il lui débarrasse le plancher.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance (Morgane)   Aujourd'hui à 11:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Agis avec gentillesse mais n'attends pas de la reconnaissance (Morgane)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Refuge (à temps plus que partiel.) de Bastien.
» Un pari débile [Surtout avec Solenn, mais c'est pas un pv]
» On me confond souvent avec Alfred, mais, je le jure, je... je suis Matthew ! [En cours]
» Diana • J'ai essayé, de t'aimer tellement fort pour que tu restes avec moi mais son amour à elle était plus fort que le mien...
» CORAYA ☠ Mais j'attends un être charmeur, mon marin riche et sans peur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Château de Camelot-