Partagez | .
 

 Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 598

Message#Sujet: Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]   Sam 17 Déc - 14:49


Un service vaut ce qu'il coûte.
O

mbeline savait faire preuve de patience, quand il le fallait, parce que l'expérience lui avait appris qu'il ne servait à rien de se précipiter, et qu'il valait mieux frapper au bon moment, tout simplement, pour s'éviter des déconvenues. Et puis, plus on attendait, plus le gain était agréable à posséder. Pour cette raison, elle voulait bien prendre son mal en patience et attendre le temps qu'il faudrait pour obtenir pour elle et son frère le trône qu'ils convoitaient tant tous les deux. Mais il était des situations qui ne permettaient pas de faire preuve de patience. Dans le cas qui concernait l'héritière d'Autice, le temps lui était compté, en tout cas. À chaque jour qui passait, l'enfant qu'elle portait grandissait dans son ventre. Certes, pour le moment, ce n'était absolument pas visible encore, mais fine comme elle l'était, le moindre kilo supplémentaire se découvrirait assez vite. Ce n'était par conséquent pas concevable. Il fallait absolument trouver à cet enfant un père de paille, et ce dans les plus brefs délais. C'est là qu'Obéron Gabet devait intervenir, malheureusement, le vieillard lui donnait du fil à retordre. Non pas qu'il ne montrait pas un certain intérêt pour sa personne. Elle se plaisait à le croire, en tout cas (et osait penser, dans toute l'absence d'humilité qui la caractérisait, que nul ne se refuserait décemment à elle sans excellente raison) mais il freinait le processus, à croire que l'engagement le terrifiait. Ou bien était-ce cette parvenue, cette moins que rien qui tournait autour de lui, selon certaines rumeurs ? Quoi qu'il en soit, elle avait choisi Obéron pour futur mari (ou plutôt, Pellinore avait choisi et sa sœur s'était conformé à son choix pour le faire souffrir le moins possible), et elle l'aurait donc. Ce qu'elle voulait, elle l'obtenait toujours. Comme elle avait voulu, autrefois, la tête de son géniteur sur un plateau.

Mais pour obtenir son dû, force lui était de constater qu'elle ne pourrait pas compter seulement sur ses seuls charmes. Autant le reconnaître, c'était là un constat relativement frustrant, mais duquel elle savait s'accommoder car, disposant de plusieurs cordes à son arc, elle n'avait pas besoin de considérer cela comme un constat d'échec. Elle avait obtenu d'Ena Koad de disposer de ses pouvoirs magiques à chaque fois que cela lui serait nécessaire, elle considérait en l'occurrence que le moment était plus que jamais bien choisi. Elle avait besoin d'une réaction rapide et sans appel de son "soupirant", et dans ce cas de figure, qui de mieux qu'une sorcière douée et expérimentée pour lui accorder ce qu'elle souhaitait ? C'était donc sûre d'elle et déterminée qu'elle était venue une nouvelle fois frapper à la porte de la demeure d'Ena pour lui demander son aide et son soutien... ce non sans une certaine menace sous-jacente. Sitôt que la porte s'ouvrit, Ombeline adressa à Ena un sourire charmant.

-Bonjour Ena, contente de te voir, j'ai un service à te demander.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 215

Message#Sujet: Re: Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]   Mer 8 Fév - 23:07

Ombeline & Ena
Un service vaut ce qu'il coûte.
Ena vaquait, comme à son habitude, à ses occupations habituelles. Elle trainait donc autour de Camelot, elle trainait chez Manon, le temps de pouvoir retrouver son âme sœur une fois sa journée de travail terminée. A force, elle s’y faisait à cette vie là, mais c’était simplement parce qu’elle se disait que bientôt, elle allait pouvoir prendre le pouvoir. Bientôt, elle allait régner sur le royaume de Camelot. Elle savait qu’elle devait quand même se montrer encore patiente, mais avec ce que Manon avait découvert, la sorcière avait envie de croire qu’elles allaient bientôt arriver à leurs fins. Même si bon nombre de personne était sur le coup. Ena s’en rendait de plus en plus compte, la place d’Arthur Pendragon était vraiment convoitée. Mais Ena n’avait pas peur de se battre, elle le ferait si elle n’avait pas le choix. Et elle avait plus d’un tour dans son sac pour cela. Sa magie par exemple, son dragon. Elle avait de nombreux atout et Ena voulait croire qu’elle et Manon allaient arriver rapidement à leurs fins. Même si elles devaient encore faire preuve de patience. Mais ça arrivait, ça allait venir… Et une fois qu’elles seraient au sommet de tout ça, elles n’auraient plus aucune raison de se cacher. Ena avait hâte de pouvoir aimer sa bien-aimée au grand jour, de pouvoir proclamer haut et fort que Manon était la femme qu’elle aimait. Elle avait hâte qu’elles règnent ensemble sur le royaume, même si la sorcière avait bien conscience qu’elle pouvait ainsi s’attirer énormément d’ennemis.

Elle se trouvait chez Manon, comme d’habitude donc, à ranger un peu ses ingrédients pour les potions qu’elle fabriquait, quand on toqua à la porte. La sorcière alla ouvrir, se demandant qui venait encore la déranger. Et quand elle vit Ombeline d’Autice, elle comprit que c’était le moment de jouer les petits toutous pour la noblesse.

« Entre. » Lui dit-elle simplement en se décalant pour laisser la femme entrer chez Manon. Elle savait qu’à un moment donné, elle allait venir la trouver pour lui demander un service comme elle le disait si bien. Parce qu’elles avaient convenu de cette accord la dernière fois qu’elles s’étaient vus. Même si Ena connaissait le secret d’Ombeline et qu’elle pouvait décider de la faire tomber (mais pour ça, il fallait encore qu’on croit la parole d’une pauvre femme du peuple comparé à une Dame de la noblesse), la sorcière devait protéger son propre secret. « Il est donc arrivé le temps où je te donne tout ce que tu me demandes ? » Lança-t-elle, sur le ton de la plaisanterie. Elle prenait les choses à la légère, parce qu’elle savait qu’elle n’avait pas le choix, mais en réalité la jeune femme n’appréciait pas vraiment se retrouver ainsi au service d’une autre personne. « Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? »

Autant qu’elles rentrent tout de suite dans le vif du sujet. Ombeline avait besoin de ses services, alors Ena avait besoin de savoir ce qu’elle pouvait faire pour la jeune femme.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 598

Message#Sujet: Re: Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]   Mer 8 Fév - 23:37


Un service vaut ce qu'il coûte.
O

mbeline entra quand on interlocutrice le lui proposa, une politesse qui aurait tout à fait pu ne pas être nécessaire, en réalité, car la jeune femme, si sa présence avait vraiment dû importuner Ena (ce qui était sans doute le cas malgré tout), aurait quand même forcé l'entrée de sa demeure pour obtenir gain de cause. Elle préférait établir une sorte d'entente cordial entre elle et la sorcière plutôt qu'une véritable dynamique de domination, notamment parce qu'elle avait une certaine estime pour elle, mais il n'en demeurait pas moins qu'au bout du compte, elle comptait obtenir son dû, et que ses ambitions passeraient forcément toujours avant n'importe quelle considération personnelle (sauf si celle-ci devait concerner Pellinore). Bref, elle pénétra donc dans sa demeure, et s'installa sans y avoir réellement été invitée sur l'une des chaises qu'elle trouva à proximité. Ena embraya en constatant qu'était donc venu le temps pour elle d'exécuter ses ordres. On pouvait dire ça, oui. Et si la sorcière employait le ton de la plaisanterie, Ombeline ne pouvait que constater qu'elle pensait forcément ce qu'elle disait, elle lui avait suffisamment fait comprendre que les termes de leur accord ne lui convenaient guère. Pourtant, le but de la jeune femme n'était pas de faire figure d'autorité, consciente du fait que c'est contre ce même genre de figures que l'on finit inlassablement par se rebeller, surtout quand, comme Ena, l'on était pas d'un naturel docile. Elle ne voulait pas se présenter en ennemie ou en oppresseur. Et elle voulait vraiment que, dans l'idéal, Ena puisse finir par considérer les services qu'elle lui rendait comme de véritables services. Mais ce semblait mal parti. Tant pis, sans doute. Le principal restait qu'elle fasse ce qu'elle lui demandait, mais Ombeline trouvait tout de même ça dommage. Elle trouvait vraiment de nombreuses qualités à son interlocutrice, elle n'était pas de celles qu'elle voulait haïr ou soumettre. Pour cause, elle se reconnaîtrait presque en elle, en réalité.

-Je ne pense pas qu'il soit dans ta nature de faire tout ce que quiconque te demande, y compris moi-même,
répondit-elle posément en fixant son interlocutrice. Le cas contraire me décevrait, en tout cas. Elle se doutait bien que si elle devait trop tirer sur la corde, Ena s'insurgerait, et même si la souveraine d'Autice avait les meilleures cartes entre ses mains, elle en avait remis suffisamment à son interlocutrice malgré tout pour que cette dernière puisse réellement lui causer du tort si elle choisissait de prendre une telle décision. J'aimerais que tu me prépares un philtre d'amour, finit-elle alors par lui apprendre très posément, du ton le plus sérieux du monde. C'est dans tes cordes ?

Elle en était convaincue, cette remarque n'était pas tant là pour lui demander confirmation que pour inciter d'autant plus Ena à lui rendre ce service. Car si elle était comme elle, elle ne devait pas apprécier que l'on remette ses compétences en cause.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
avatar
Feat : Emilia Clarke

Messages : 215

Message#Sujet: Re: Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]   Hier à 7:00

Ombeline & Ena
Un service vaut ce qu'il coûte.
Ombeline n’avait pas tort, en soit, quand elle précisa que ce n’était pas dans la nature d’Ena de faire tout ce qu’une personne lui demande. C’était le cas, ce n’était vraiment pas son genre de devenir l’esclave de quelqu’un, de travailler sans en obtenir un certain avantage. Mais quand même, elle pouvait difficile dire non à la jeune femme qui se trouvait sous ses yeux en cet instant précis et qui s’était installé sur une chaise de la maison qu’elle partageait avec Manon. Parce que la seigneur d’Autice avait des cartes en main pour la faire tomber et que la sorcière savait parfaitement que sa parole n’aurait vraiment pas beaucoup de poids contre celle de la jeune femme. Parce que même si elle connaissait la nature de la relation entre la jeune femme et son frère, elle ne savait pas vraiment si elle pourrait s’en servir. Qui pourrait la croire ? Alors qu’elle n’était personne en ce royaume, contrairement à cette jeune femme qui avait les bonnes grâces du roi. Enfin… elle n’avait pas encore accepté d’aider Ombeline, mais Ena se doutait qu’elle aurait peu de raison de dire non.

Bon, en même temps, la dragonnière n’avait pas non plus l’intention de se faire entièrement manipuler, parce que ce n’était pas dans son intérêt. Pour son intérêt, pour l’heure, la jeune femme considérait qu’elle pouvait venir en aide à la seigneur d’Autice, parce qu’elle pouvait se servir de son avancée vers le trône de Camelot afin de pouvoir l’obtenir de son côté. Et puis, au fond, il fallait bien avouer qu’Ena avait quand même une bonne vision de cette femme, qui avait l’audace de venir la menacer pour obtenir ce qu’elle voulait. Ombeline faisait preuve d’une grande ambition, elle savait utiliser toutes les cartes qu’elle avait en main pour obtenir ce qu’elle voulait, c’était des choses qu’elle reconnaissait d’elle-même. Ena ne répondit pas donc à sa remarque, attendant simplement de savoir pour quelle raison Ombeline venait la voir en cet instant précis. Parce que si elle était là, c’était parce qu’elle avait envie d’obtenir quelque chose, c’était évident. Et elle ne tarda pas à lui faire cette demande. Un philtre d’amour donc.

« Bien sûr que c’est dans mes cordes. » Les philtres d’amour, c’était un peu la base dans la sorcellerie. Si une sorcière ne savait pas en faire, alors elle n’en était pas une. Mais il y avait divers philtres, diverses utilités, divers service, Ena avait besoin d’en savoir plus. Parce qu’il était évident que la jeune femme allait accepter de l’aider, elle ne se voyait pas faire autrement. Et si Ombeline lui demandait « seulement » un philtre d’amour, ça allait. « C’est pour quelqu’un d’autre ou pour toi ? » Demanda-t-elle dans un léger sourire, même si elle pensait connaître déjà la réponse. Ombeline avait peu de raison de vouloir tomber amoureuse de quelqu’un, mais on ne savait jamais. « J’ai besoin de savoir combien de temps tu veux qu’il fasse effet et pour quelle raison. »

Qu’elle sache si elle devait le corser ou non donc. Mais surtout, parce qu’elle était curieuse de savoir pourquoi elle en avait besoin.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 598

Message#Sujet: Re: Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]   Hier à 16:21


Un service vaut ce qu'il coûte.
E

na lui confirma, avec toute l'assurance du monde, qu'elle était parfaitement capable de lui préparer un philtre d'amour, et Ombeline afficha un sourire satisfait, même si, au fond, elle n'en avait pas vraiment douté. Les philtres d'amour, elle en avait déjà vu circuler sous le manteau de temps à autre, et en cherchant bien, elle aurait sans doute réussi à s'en procurer sans l'aide de la sorcière. Mais outre le fait que la jeune femme n'avait pas confiance dans le premier receleur venu, surtout quand il s'agissait de faire l'acquisition d'une potion magique, elle pouvait avoir ces mêmes services gratuitement, et de la part de quelqu'un en qui elle avait la plus totale des confiances, alors elle n'allait certainement pas passer à côté de ça. Elle n'avait pas douté une seule seconde des talents de la jeune sorcière, surtout pour quelque chose que l'on pourrait qualifier de "classique", mais elle était ravie de savoir qu'elle obtiendrait bien rapidement ce qu'elle souhaitait. Ena lui demandait seulement quelques précisions complémentaires, et la jeune femme serait ravie de les lui apporter. Elle ne savait pas si elles étaient vraiment forcément nécessaires à la conception du philtre d'amour, mais même si ces interrogations n'étaient que la preuve d'une légitime curiosité, Ombeline ne se retiendrait pas de la satisfaire. Parce qu'elle n'avait pas la moindre raison de garder le moindre secret à l'adresse de son interlocutrice. Certes, elles devaient leur relation au marché qu'elles avaient passé (si l'on pouvait réellement parlé de marché en l'occurrence, car c'était plutôt un deal à sens unique) ensemble, mais en attendant, Ena était à présent la seule à connaître son secret, et Ombeline était incapable de ne pas vouloir voir en elle une confidente. Et au vu de la tournure que prenait son existence, elle était plus que tentée d'en parler, elle n'avait vraiment pas à se faire prier, pas une seule seconde.

-C'est pour quelqu'un d'autre,
répondit-elle donc en toute honnêteté, tout en sachant bien que son interlocutrice n'avait pas dû en douter un seul instant. Je dois séduire un homme au plus vite afin qu'il me demande en mariage et assume la paternité de mon enfant. Ce ne sera l'affaire que de quelques mois.

Elle ne pensait pas avoir à se montrer plus explicite que ça. Il était évident qu'Ena comprendrait qu'elle n'était pas en quête désespérée d'un époux et d'une descendance, et que si elle parlait de son enfant, ce n'était pas qu'elle envisageait d'en avoir un mais que ce dernier grandissait dors et déjà au creux de son ventre. Et puisqu'elle ne pouvait que deviner l'identité de l'homme qui ne pouvait qu'être le véritable géniteur de son enfant, elle reconnaîtrait forcément l'urgence de sa situation.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un service vaut ce qu'il coûte. [pv Ena :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» Mieux vaut être pauvre mais maìtre chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Cité de Camelot-