Partagez | .
 

 [Intrigue] Célébrations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 405

Message#Sujet: [Intrigue] Célébrations.   Mar 25 Oct - 0:09

Célébrations
Les saxons étaient vaincus – du moins, c’était ce que pensait le royaume de Camelot, parce qu’ils se cachaient bien maintenant – et donc Arthur osait croire qu’il pouvait célébrer cette victoire. Et c’était bien ce qu’il avait l’intention de faire. Cela faisait des années que son royaume était en guerre contre les saxons, cela faisait des années qu’ils se battaient les uns contre les autres. Arthur osait donc croire qu’il allait pouvoir enfin respirer de ce côté-là, même s’il se doutait quand même que d’autre conflit allaient voir le jour à un moment donné. Mais pour l’heure, ils pouvaient quand même se permettre de de célébrer cette victoire. Pour une fois, ils pouvaient quand même se permettre de se réjouir de la situation. Même si, le roi ne pourrait concrètement se réjouir que lors qu’il serait en possession du Saint Graal. Mais puisqu’ils n’avançaient pas encore suffisamment de ce côté-là, ils n’avaient d’autre choix que de se réjouir de ce qu’ils avaient pour le moment. Et pour le moment, ils avaient vaincus les saxons. Cela faisait quelque temps maintenant qu’officiellement les saxons étaient vaincus, mais il fallait un peu de temps pour organiser ce genre d’évènement. Après tout, il fallait prévoir d’un moment, prévenir tous les invités et le temps que ceux-ci puissent arriver, et puis tout simplement le temps des préparations. Parce que ce n’était pas des petites cérémonies, Arthur ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de quelque chose de grand. Et donc, c’était grand.

Les festivités avaient commencé par un tournoi dans la journée, ce qui plaisait toujours au peuple et aux chevaliers. Et après un banquet digne de ce nom, venait le tour du bal. C’était le genre de chose qu’Arthur n’avait pas souvent eu l’occasion de vivre dans sa jeunesse, avant qu’il n’arrive sur le trône de Camelot et découvre le monde de la noblesse. Il n’était donc pas toujours adepte des protocoles et il aimerait bien parfois se décharger de certaine responsabilités. Comme celles qui le poussaient à prendre la parole en cet instant précis, parce qu’il fallait bien qu’il fasse un petit discourt pour les nombreux invités qui se trouvait actuellement dans la grande salle qui servait de salle de bal du château. Il se trouvait donc en face des nombreux invités et il s’apprêtait à parler. Par chance, il avait eu l’occasion de réfléchir à ce qu’il allait dire. Il prit donc une grande inspiration avant de prendre la parole.

« Mes amis. » Commença-t-il alors, en s’adressant à tout le monde. Même si bien sûr, il n’y avait pas que des amis à lui dans la salle. Il voyait certaine personne – une en particulier – qu’il aurait aimé ne pas voir ici. Mais il ne voulait pas se focaliser sur ce détail. Il reprit donc, après une courte pause. « Aujourd’hui nous sommes réunis ensemble pour fêter la fin des combats contre les saxons. Pendant des années nous les avons repoussés de nos terres, nous avons parfois payé le prix fort, mais aujourd’hui tout est terminé. » Arthur marqua une nouvelle pause avant de reprendre. « Et pour cette raison, je vous souhaite une bonne fête. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse (noblesse)
avatar
Feat : Gemma Arterton

Messages : 62

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Mar 25 Oct - 18:55

Azilis & Groupe
Célébrations.



Pour célébrer la victoire de Camelot sur les envahisseurs Saxons, le roi avait organisé une journée complète d'amusements en tous genres. Fascinée par les activités masculines plus qu'elle ne le devrait, Azilis s'était bien entendu rendue au tournoi et avait acclamé les chevaliers et autres concurrents, même si certains n'étaient pas très doués et auraient pu être terrassés par la princesse elle-même. Cependant, elle s'était tenue tranquille, bien assise sur un siège digne de son rang, avec les nobles. Son regard s'était porté naturellement sur les performances de Gaspard Gabet pour lequel elle nourrissait un mélange d'attirance magnétique et d'agacement naturel. Elle fut agréablement surprise de le voir obtenir d'aussi bons résultats et se jura de lui réserver une danse au bal le soir même. Celui-ci arriva d'ailleurs assez vite. grace à l'aide de quelques servantes, Azilis s'était faite plus belle qu'elle ne l'avait jamais été, sans aucun doute possible. D'ordinaire habillée avec des robes et des tissus typiques de son royaume, la princesse avait pour une fois fait l'effort de se vêtir comme une noble de Camelot. Le corset fut le plus désagréable, mais elle s'y habitua relativement vite.

A peine Azilis eut-elle fait deux pas dans la salle de bal que plusieurs mains masculines se tendirent vers elle, espérant la faire danser. Arthur avait clairement fait passer le mot à propos des recherches de la princesse concernant un fiancé et potentiel roi d'Orion. La lèvre inférieur mordue pour retenir quelques remarques acerbes, elle s'inclina respectueusement et profita de la prise de parole d'Arthur pour s'esquiver de toutes ces mains tendues dont aucune ne lui faisait envie. Le discours fut bref mais agréable l'aida à se détendre. Cette célébration n'était pas à propos d'elle, après tout, mais à propos des saxons repoussés. Peut-être que les nobles célibataires allaient rapidement l'oublier pour profiter des festivités. Son regard balaya la salle quand une nouvelle main tendue entra dans son champs de vision. C'était un homme de bien cinquante ans, un peu bedonnant dans ses vêtements satinés. Clairement un seigneur, mais qui semblait bien ridicule tant son accoutrement était riche. Devait-il vraiment afficher à ce point qu'il n'avait pas de problèmes d'argent ? Un peu dégoûtée à l'idée de danser avec cet homme, elle chercha des yeux une échappatoire, mais cette fois-ci personne ne pris la parole pour un discours. Elle était piégée.




© GHOST

_________________
Azilis Ravenlime
There are those who say fate is something beyond our command. That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.


Dernière édition par Azilis Ravenlime le Jeu 2 Mar - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 821

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Mer 26 Oct - 17:36


Célébrations
B

on, d'accord, Morgane pouvait bien accorder ce succès-là à son demi-frère (même si elle le trouvait surfait et la victoire clamée haut et fort prématurée), il avait, semble-t-il, bel et bien bouté les Saxons hors du royaume de Bretagne et méritait peut-être pour la peine que l'on festoie dans les règles de l'art. Bref, il n'était peut-être pas qu'un sombre naïf absorbé par la quête encombrante d'une relique qu'il n'obtenait guère et s'était peut-être avéré pour une fois digne de la couronne qui ornait son crâne, plus qu'Uther en tout cas (ce qui en soi n'était pas bien difficile). Oui, cela faisait beaucoup de "peut-être", mais Morgane ne les considérait pas comme étant de trop. Jamais elle n'irait accordait à la situation plus de valeur que nécessaire, jamais elle ne hisserait son frère sur un piédestal. Son ambition était de le faire tomber plus bas que terre, pas de le propulser vers les plus hauts sommets. Cela étant, elle n'avait pas boudé son plaisir à la perspective de se rendre au bal organisé par le roi. Elle aimait ce genre de festivités, et lui était d'avis que celle-ci, tout particulièrement, pourrait s'avérer amusante. La journée avait dors et déjà bien commencé, même si les joutes et tournois l'avaient lassée depuis longtemps et qu'elle préférait largement ce qui succédait au dîner, quand les mouvements des danseurs trompaient leurs intentions et que l'abus de substances alcoolisées déliait certaines langues et révélaient certaine nature. Ce fut des plus hypocritement qu'elle applaudit le discours d'Arthur. Elle attendit que la foule s'éparpille quelque peu sur la piste de danse pour se positionner près du roi, un sourire trop agréable pour être sincère aux lèvres.

-Très beau discours, Arthur. Un peu concis, je le reconnais mais... ta naïveté n'aura jamais de cesse de me toucher
, ajouta-t-elle cette fois d'un ton plus bas, afin qu'il soit le seul à intercepter ces derniers mots. Ici, elle se devait de faire bonne figure, elle ne pouvait afficher trop frontalement son animosité envers son souverain. Celle-ci devait se satisfaire de sous-entendus. En soi, ce n'était pas pour lui déplaire. D'autant qu'elle savait pertinemment que son frère serait lui aussi contraint et forcé de ravaler la sienne, de fierté. Je ne suis sans doute pas la première à te le demander, mais j'ose espérer tout de même que tu accorderas la prochaine danse à ta chère et tendre sœur.

Devant témoins, il n'avait pas de raisons de le lui refuser. Et bien évidemment, elle ne manquait pas de chercher à en tirer avantage, non sans une certaine délectation. Avait-elle une raison particulière d'exiger cette danse ? Ne devrait-ce pas être un sacerdoce pour elle aussi ? Pas particulièrement, non. Elle aimait l'idée de pouvoir le narguer ainsi, et de pouvoir constater par ailleurs avec quelle impuissance il se verrait contraint de valser avec son ennemie naturelle. Celle dont il aurait préféré l'absence à celle de n'importe quelle autre. Même s'il était infini, le nombre de personnes dont il devait se méfier en ces lieux.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Dim 30 Oct - 18:01

Célébrations et festivités avaient toujours fait grand plaisir à Guenièvre, et en l'occurrence, l'occasion se prêtait vraiment à la fête. Le royaume s'était débarrassé de la menace saxonne, ce qui laissait présager un futur plus harmonieux et pacifique, qui permettrait aux chevaliers de la table ronde de se concentrer sur leur quête de toujours, la quête du Graal. Guenièvre devrait avoir le coeur léger, participer à ce cérémonial avec autant d'enthousiasme que ses pairs, seulement, elle était tourmentée, et elle ne parvenait pas à avoir le coeur à la fête. Cela faisait longtemps à présent que son esprit n'était pas en paix, était perturbé de pensées qu'elle ne savait taire. Et sa dernière conversation avec Lancelot n'avait en rien arrangé les choses, tout au contraire. Depuis lors, elle savait moins encore penser à autre chose qu'à lui. C'était bien plus simple, quand elle savait se convaincre que ses sentiments étaient à sens unique et croyait possible de les enfouir jusqu'à ne plus rien éprouver. Seulement les choses ne fonctionnaient pas de la sorte. Elle n'oubliait pas, elle n'enfouissait rien, elle y pensait constamment. Lancelot, leur baiser échangé. Et la honte rétrospective qu'elle éprouvait à chaque fois qu'elle se tenait aux côtés du roi, qui la couvait d'un amour inconditionnel, qu'elle voulait lui adresser, oui, mais ne parvenait qu'à accorder au mauvais objet. Non, vraiment, Guenièvre n'avait pas le coeur aux festivités, et si ces célébrations n'étaient pas si importantes pour son époux, elle aurait sans doute trouvé un prétexte pour se faire porter pâle et éviter tout cela.

Mais elle était bien là, se tenant aux côtés du roi comme la plus digne des épouses. La plus digne des épouses qu'elle n'était pas. Elle adressa à Arthur un sourire encourageant quand il formula son discours et l'applaudit au même titre que d'autres. quand il l'eut achevé. Peu de temps après, ils furent rejoint par Morgane, qui offrit à son frère de danser avec elle. Guenièvre n'y vit pas la moindre malice. Elle savait l'histoire de la naissance d'Arthur, elle ignorait le reste, ne savait rien des manigances de la demi-soeur et de la fourberie dont elle avait été capable pour se venger. Elle pensait seulement que leur passé commun rendait parfois les relations entre Morgane et Arthur un peu tendues, mais qu'ils s'appréciaient malgré tout comme un frère et une soeur devaient s'apprécier. Elle ne se rendait pas compte... Aussi hocha-t-elle la tête en signe d'encouragement à l'adresse de son mari afin de lui signifier que ça ne la dérangeait pas. Elle ne se sentait pas d'humeur à danser, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecuyer (peuple)
avatar
Feat : Gaspard Ulliel

Messages : 224

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Ven 4 Nov - 22:50



Célébrations

Le jour des grandes célébrations était arrivé. Depuis l'annonce faîte par le roi lui même concernant les festivités données en l'honneur de la victoire de Camelot contre le peuple Saxon, Mordred avait attendu ce moment avec impatience, quand bien même il était bien loin d'être un invité d'honneur aux vues de son statut au sein de la société – point très ironique à présent qu'il savait être le fils de celui qui posait allègrement son popotin sur le trône du royaume. De ce qu'il avait pu comprendre, les petites gens n'étaient pas interdit de passage au sein du château puisque la fête était au nom du royaume de Camelot tout entier. Pour autant, et il n'y avait rien d'étonnant à cela, rares étaient ceux qui, simples gens du peuple, se sentait suffisamment à leur place parmi la noblesse et autres personnes de hautes importances, pour pointer le bout de leur nez à une soirée d'aussi grande ampleur. Oh, ils allaient eux aussi faire la fête, mais pour la plupart au delà des remparts du château, là où commence et reste la pauvreté. Mordred, quand à lui, et quand bien même il n'était, aux yeux du reste du monde, qu'un simple écuyer sans réel patron, comptait bel et bien profiter de cette soirée haute en couleur pour mettre un pied au sein de la haute société et, idéalement, se faire quelque contacts intéressants pour, comme il le souhaitait, monter en grade. Il ne perdait bien évidemment pas le nord et comptait bien en profiter également pour analyser d'un peu plus près cet homme qui était à la fois son père et son pire ennemi, deux points qui étaient curieusement et brutalement nés au même moment dans son esprit.

Cela faisait plusieurs semaines à présent que Mordred et sa mère étaient réunis, et ils comptaient bien tous les deux mettre au point une vengeance digne de ce nom en réponse aux actes « manqués » d'Arthur Pendragon. Ses allures d'homme et de souverain parfait n'auraient bientôt plus de sens pour personne, ils s'en étaient fait la promesse. Ce soir cependant, l'heure était encore au jeu. Poussé le roi dans ses retranchements étaient une première étape à franchir avant de lancer les premiers coups. Mordred n'avait eu aucun mal à rejoindre les festivités. Convenablement habillé, il avait fait ce qu'il savait, pour l'heure, faire de mieux : offrir son bras à une jeune demoiselle de la cour qui, sans lui, aurait eu le malheur de passer les portes de la salle de cérémonie en solitaire. Il avait d'ailleurs continué la conversation avec cette dernière une fois arrivé à destination afin de ne pas errer seul entre les groupes de nobles s’esclaffant ou dansant. On ne se méfiait pas des jeunes « couples » et le jeune écuyer savait que la prudence était à mettre en œuvre le plus tôt possible lorsqu'on préparait ainsi ce qui pouvait s'apparenter à un coup d'état. Quand bien même il en donnait l'air, il n'avait pas la moindre idée de ce que lui raconter la demoiselle inconnue, son regard suivant les gestes de sa mère avec délectation. Oh elle était douée et il savait pertinemment à quel point elle jubilait en cet instant précis, alors qu'Arthur, son très cher frère, se voyait obligé, au nom des bonnes manières, de danser avec elle. Un fin sourire s'installa sur ses lèvres, sourire qu'il offrit à sa mère lorsque leurs regards se croisèrent furtivement.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 310

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Mar 29 Nov - 10:48

Célébrations
C’était le genre d’évènement dont Pellinore se passerait à merveille, s’il avait le choix. Mais il ne l’avait pas vraiment. Oh, s’il avait vraiment voulu éviter les fêtes pour fêter la fin de la guerre contre les saxons, il aurait sans doute trouvé une bonne excuse. Mais Autice avait été ravagé par ces derniers, il était plus que logique que les nouveaux seigneurs se réjouisse de la fin de cette guerre. Et avec Ombeline, ils avaient des projets en tête. De toute façon, les seigneurs d’Autice devaient représenter leurs terres lors de ces célébrations, au moins l’un des deux. Ombeline était la mieux placé, logiquement il aurait pu la laisser y aller seule et trouver une excuse pour ne pas s’y rendre (affirmant peut-être qu’il avait trop de travail chez lui). Mais vous le voyez vraiment laisser sa sœur jumelle se rendre à Camelot, pour ce genre de fête, sans la suivre ? Pas du tout, ce n’était pas question. Non pas qu’il n’avait pas confiance en sa sœur, évidemment qu’il avait confiance en elle (sinon son état de jalousie serait pire que tout), c’était les autres qui ne lui faisait pas confiance. Les autres et un de ces hommes plus particulièrement. Parce que forcément, les jumeaux Autice ne pouvaient qu’avoir envie d’avancer un peu dans leurs plans, afin de permettre à Ombeline de cacher sa grossesse. Pour cela, elle devait se rapprocher d’Obéron Gabet.

Les deux jeunes gens avaient déjà invité l’homme à diner chez eux, ça avait été la première partie de leur plan. Maintenant, il fallait continuer et avancer plus rapidement. Parce qu’ils ne pouvaient pas prendre le risque que la situation soit découverte avant le mariage, que quelqu’un se pose des questions. Et au fond de lui, Pellinore avait surtout hâte de pouvoir se débarrasser de celui qui allait devoir épouser Ombeline pour sauver les apparences, celui que tout le monde allait prendre pour le père de son enfant. Cette situation allait vraiment le tuer… Les deux jumeaux étaient donc arrivés au bal, qui clôturait les festivités. Pellinore devait bien avouer qu’il avait hâte d’en terminer et de rentrer chez lui avec sa sœur, mais bien sûr ça n’allait pas arrêter ce qu’ils avaient mis en place. Il ne pouvait qu’avoir hâte que tout cela passe, même si rien n’allait vraiment changer leur situation. Pas avant qu’ils ne puissent accéder aux trônes. Après le discourt d’Arthur Pendragon, qui donna envie de vomir à Pellinore, le jeune homme tourna son regard vers la salle pour repérer des têtes connues. Il y avait Gabet père dans un coin et il ne put s’empêcher de serrer des dents en le voyant (alors que c’était lui qui avait proposé cet homme, mais n’importe qui le rendait malade de toute façon). Il y avait d’autre personne qu’il connaissait, comme Mordred même s’il ne savait pas ce qu’il faisait là, Gaspard et bien évidemment la reine aussi. Pellinore tourna son regard vers Ombeline, elle était si belle… comme d’habitude.

« Personne ne verra d’inconvénient à ce qu’un jeune homme invite sa sœur à danser non ? »

Demanda-t-il alors, son regard plongé dans celui de sa jumelle. Danser ce n’était pas vraiment son for, mais danser avec Ombeline c’était une autre affaire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 841

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Jeu 1 Déc - 18:50


Célébrations
O

mbeline n'était véritablement pas adepte de ce genre de célébrations, et elle se les épargnait sans mal quand elle le pouvait... sauf que, justement, elle ne le pouvait pas réellement. L'un des objectifs des jumeaux d'Autice devait être de se faire bien voir de la bonne société. Copinage, négociations, messes basses, pour tout cela, il fallait vraiment assister à des célébrations telles que celle-ci. Bon, au moins, pour cette fois, la jeune femme n'était pas seule. Ces moments étaient encore bien pires quand Pellinore n'était pas là. Au moins était-il cette fois à ses côtés, ce qui ne pouvait pas être pour lui déplaire, loin s'en faut, quand bien même elle aurait toutes les difficultés du monde à se détourner de lui pour se concentrer sur son objectif... car si l'objectif général était toujours d'obtenir le trône, elle en avait un plus particulier ce soir-là. Obéron Gabet, sa cible, serait présent aux festivités, et il était plus qu'important qu'elle saisisse cette occasion, puisqu'elle comptait bien faire de cet homme son mari, et par la même le père présumé du futur enfant d'Ombeline et Pellinore. Elle avait déjà initié un premier rapprochement avec cet homme qui la révulsait au plus haut point, mais cette occasion ci était plus belle encore. Se "rapprocher" d'Obéron Gabet aux yeux de tous donnerait plus de légitimité à la décision de la jeune femme d'épouser cet homme. Même si elle n'était pas pressée le moins du tout de mettre ce plan à exécution dans l'immédiat, vraiment pas. Alors que les invitations à danser pleuvaient, Pellinore prit le parti de l'inviter. Ombeline n'allait certainement pas dire non. Certes, elle ne pourrait pas passer la soirée entière en compagnie de son jumeau (que cela plaise ou non à ce dernier, d'ailleurs), mais il n'était pas nécessaire qu'elle se jette sur Obéron tout de suite... D'autant qu'elle comptait bien le voir de lui-même faire un premier pas vers elle.

-Puisque le roi lui-même le fait, pourquoi nous en priverions-nous ?
remarqua-t-elle en faisant un léger signe en direction d'Arthur Pendragon, qui se trouvait en compagnie de sa sœur Morgane.

Quoiqu'il en soit, elle ne s'en serait pas privée, bien sûr, mais elle aimait l'idée qu'ils suivent l'exemple royal... Avant d'accéder à la souveraineté d'eux-mêmes. Son regard se tourna vers l'assemblée, son regard croisa celui d'Obéron, elle lui adressa un sourire charmant avant de focaliser son attention sur Pellinore. Elle se laissa entraîner sur la piste de danse, au bras de son frère. Elle se faisait violence pour ne pas trop le dévorer des yeux, bien consciente qu'ils devaient s'éviter toute attitude qui se révèlerait trop suspecte.

-Il y a longtemps que nous n'avions plus dansé ensemble
, remarqua-t-elle, ça m'avait manqué.

Même si dans son esprit, la danse faisait office de préliminaires qu'ils ne pouvaient pas espérer pour l'heure.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chasseur)
avatar
Feat : Karl Urban

Messages : 246

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Mar 27 Déc - 1:01

Célébrations
Ce qu’avait le plus apprécié Gaspard dans ces célébrations pour la victoire contre les saxons, c’était évidemment le tournoi. Le chevalier adorait les tournois, ce genre d’évènement où il pouvait donner le meilleur de lui-même et montrer son talent. Parce qu’il se considérait évidemment talentueux. Le jeune homme appréciait donc de pouvoir donner le meilleur de lui-même et de montrer de quoi il était capable. Le tournoi avait donc été très important pour lui et au final, Gaspard considérait qu’il ne s’en était pas sorti trop mal. Bien au contraire, il s’en sortait même très bien. Même si, bien sûr, il aurait pu faire bien mieux que ça quand même. Malheureusement, les bonnes choses avaient toujours une fin et maintenant, il n’était plus question de tournoi, mais de bal. C’était quelque chose que le chevalier appréciait quand même beaucoup moins. C’était toujours des moments barbants, du moins tous ceux qu’il avait eu l’occasion de vivre depuis sa tendre enfance. Forcément, en tant que chevalier de la table ronde, il était normal qu’il s’y trouve afin de fêter dignement la victoire contre les saxons. Mais en tant que Gabet, il était encore plus important qu’il s’y trouve pour représenter sa famille. Son père serait présent évidemment, ainsi que sa sœur, et ce dernier allait surement encore l’agacer sur le fait qu’il devait trouver un bon parti à épouser. Comme s’il avait la tête à ça sérieusement…

Gaspard s’était donc préparé pour l’évènement et s’était rendu comme les autres à la salle de réception du château. Il se trouvait aux côtés de son géniteur au moment du discourt du roi, qu’il n’écouta qu’à peine. Son regard avait dévié sur les invités présents et était tombé sur la princesse Azilis. Le jeune homme n’avait jamais vu encore la jeune femme aussi belle que maintenant… elle était complètement renversante. Ce qui était plaisant et déplaisant en même temps. Parce que Gaspard avait entendu parlé du fait qu’elle cherchait un époux et cette idée l’agaçait. Il ne savait même pas pourquoi au fond, mais ça l’énervait de se dire que ces hommes autour d’elle cherchaient à l’épouser. Même si c’était normal, il n’y avait aucune raison que les évènements ne se passent pas de cette manière. La princesse devait épouser quelqu’un digne de son rang, de son royaume. Quelqu’un qui n’avait rien à voir avec lui évidemment… (mais pourquoi donc pensait-il de cette manière ?). Après le discourt du roi, les festivités commencèrent donc. Gaspard tourna un instant son regard vers son père avant de s’éloigner de lui. Sa simple présence avait le don de l’agacer et les derniers évènements n’arrangeaient pas vraiment les choses. Sans vraiment réfléchir, le chevalier s’approcha de la princesse qui avait si longuement retenu son attention quand le souverain de Camelot avait pris la parole. Celle-ci se trouvait en compagnie d’un seigneur digne de son rang sans doute, vieux et bedonnant.

« Princesse… » Dit-il en arrivant à la hauteur de la jeune femme. « M’accordez-vous cette danse ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 405

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Lun 2 Jan - 20:50

Célébrations
Après son discourt, Arthur s’était douté qu’il serait surement abordé par de nombreuses personnes. Soit parce que quelqu’un aurait besoin de lui dire quelque chose, soit pour juste lui donner une opinion ou il ne savait quoi d’autre. Il s’était donc attendu à ne pas vraiment être tranquille, il savait parfaitement qu’il ne serait pas tranquille pendant toute la soirée, parce que c’était normal. En tant que roi, il était normal qu’il soit accaparé pendant une soirée de ce genre, alors qu’il célébrait la fin des saxons sur le royaume breton. Il s’y était préparé, mais quand il vit Morgane approcher, l’homme aurait tout donné pour ne pas se trouver là en cet instant présent. Il s’était douté que sa sœur aînée se trouverait à la cérémonie, parce que c’était l’endroit idéal pour elle pour le taquiner comme elle savait si parfaitement le faire. En présence d’autres personnes, ils devaient faire bonne figure et ne rien laisser transparaître de leur relation quelque peu houleuse (pour ne pas dire qu’ils se détestaient foncièrement tous les deux). La jeune femme ne perdit d’ailleurs pas de temps avant de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas vraiment goûté à son discourt, ne manqua pas de le titiller sur sa naïveté. Le roi se retint de soupirer, mais l’envie de l’envoyer balader était bien présente.

« Je te remercie chère sœur et je suis vraiment ravi de pouvoir te compter des nôtres ce soir. »

Évidemment, le souverain ne pensait pas une seule seconde les mots qu’il venait de prononcer. Il aurait bien aimé que sa sœur ne prenne pas la peine de venir avec eux, qu’elle se contente de faire ce qu’elle faisait quand elle n’était pas dans ses pattes. Malheureusement, il avait trop espéré pour rien du tout apparemment. Et le pire fut quand la fée lui demanda de lui accorder une danse. Arthur, par instinct, tourna son regard vers Guenièvre qui se tenait à ses côtés depuis le début. Il attendait de sa part qu’elle le sauve de cette situation, qu’elle lui donne une bonne excuse pour ne pas accepter la danse que lui réclamait sa demi-sœur. Après tout, si Arthur dansait, il préférait largement le faire avec son épouse. Malheureusement pour lui, elle lui fit un signe pour lui indiquer que ça ne la dérangeait aucunement, autant dire qu’il n’avait pas trop le choix. Le roi ne pouvait pas se permettre de refuser une telle requête de la part de sa sœur quand même.

« Si tu y tiens, je ne peux rien te refuser. »
Se contenta-t-il de répondre à sa sœur du coup, juste avant d’apercevoir Lancelot. « Oh Lancelot, mon ami. » Le salua-t-il, heureux de le voir même s’il savait parfaitement qu’il n’allait pas pouvoir le sauver de cette danse non plus. Et il ne devrait sans doute pas être aussi ravi de le voir et encore moins lui dire ce qu’il s’apprêtait à lui dire. « Je peux vous laisser en compagnie de mon épouse ? Prenez soin d’elle. »

Quelle connerie… le roi s’approcha un instant de Guenièvre, déposa un baiser sur la commissure de ses lèvres avant de reporter son attention sur Morgane et lui faire signe de s rendre sur la poste de danse. S’il n’avait pas le choix hein.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 821

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Lun 2 Jan - 21:07


Célébrations
M

organe adressa à son frère un sourire de circonstance quand il affirma qu'il était heureux qu'elle soit des leurs. Elle ne se leurrait pas, bien sûr, elle savait pertinemment que le roi aurait largement préféré qu'elle se trouve n'importe où sauf ici, mais pour cette raison, elle n'était que d'autant plus ravie d'être là. Il est certain que si elle était des festivités, ce n'était pas pour adresser à Arthur les louanges que d'autres devaient penser qu'il méritait, c'était simplement pour le narguer, pour le chercher sur son propre terrain, et elle pensait y parvenir à la perfection puisque si l'homme contenait son agacement pour faire bonne figure et donner le change auprès des personnes présentes, Morgane, qui pensait connaître Arthur mieux que personne, pouvait ressentir son agacement, et s'en délectait au possible. Et son sourire s'élargit plus encore quand il ajouta qu'il ne pouvait rien lui refuser. Ce n'était pas tout à fait vrai - malheureusement pour elle - mais ce n'en était pour autant pas loin, leur secret commun lui donnait l'avantage, et ce depuis de nombreuses années. Un secret commun dont le fruit se tenait d'ailleurs à quelques mètres d'eux. Tandis qu'Arthur adressait quelques mots à Lancelot, le regard de Morgane se posa sur Mordred, et leurs yeux se croisèrent un instant. Elle lui adressa un sourire complice, heureuse de le savoir présent pour l'occasion. Il se trouvait là, sous le nez de son père, et ce dernier ne remarquait rien, ne savait pas, la situation était pour le moins savoureuse, et elle devait l'être plus encore quand elle entendit Arthur confier son épouse aux bons soins de Guenièvre. S'il savait... de ce que Morgane avait appris de source pour le moins sûre, le chevalier de la table ronde n'avait pas forcément attendu après la bénédiction du roi pour veiller sur Guenièvre. Ah, son naïf de frère ! Il y avait tant pour lui nuire concentré en un seul et même endroit, et il osait penser que l'heure était aux festivités et à la liesse. Pauvre de lui. Il était cerné et il ne comprenait pas.

Enfin,elle ne pouvait pas lui ôter cela, il voyait au moins ses serres à elle, et qu'elle voulait croire être les plus redoutables entre toutes, se refermer sur son bras tandis qu'ils se dirigeaient l'un comme l'autre vers la piste de danse. Au même titres que d'autres cavalières et cavaliers, ils se mirent à danser au rythme de la musique. Le regard rivé à celui de son frère, Morgane jubilait à l'idée qu'Arthur préfèrerait très certainement se trouver à peu près n'importe où si ce n'était sur cette piste de danse, et en n'importe quelle compagnie si ce n'était la sienne. Tant mieux, tant mieux, elle n'avait pas la moindre envie de lui faire quelque plaisir que ce soit.

-Je crois que cette soirée s'annonce sous les meilleurs auspices pour moi, Arthur,
observa-t-elle dans un sourire, où l'on célèbre ta victoire, j'entends la foule hurler ta défaite.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse (noblesse)
avatar
Feat : Gemma Arterton

Messages : 62

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Dim 5 Mar - 14:27

Azilis & Groupe
Célébrations.



Les yeux d'Azilis cherchaient inlassablement une issue à la situation dans laquelle elle se trouvait. Le vieux seigneur tendait sa main vers elle, attendant qu'elle la prenne pour danser, mais la simple idée de le toucher lui donnait des frissons de dégoût. L'homme s'était arrosé visiblement d'un parfum puissant pour cacher son absence d'hygiène corporelle, et l'odeur âcre prenait la princesse à la gorge. Comment diable un tel personnage pouvait se retrouver à la cour d'un roi aussi propre et sain qu'Arthur ? Sans doute ne pouvait-il pas se permettre de trier ses seigneurs sur le volet selon le nombre de bains qu'ils prenaient par mois. Beurk. Azilis commençait à désespérer lorsque la silhouette de Gaspard entra dans son champs de vision. Surprise, elle sursauta d'abord un peu de ne pas l'avoir vu approcher plus tôt, puis ce sentiment fut rapidement remplacé par le soulagement lorsqu'il l'invita galamment à danser. Sans vraiment y réfléchir, elle passa devant le vieux seigneur sans lui accorder un regard et déposa sa main dans celle du chevalier.

« Mais avec joie, messire Gabet ! » répondit-elle avec un sourire.

Ouf. Elle était sauvée. Du moins pour le temps d'une danse. Dans la foule, elle devinait quelques regards insistants sur elle. Dire qu'Azilis avait fait exprès de faire passer le mot discrètement par le roi afin d'éviter d'être harceler par tous les royaumes de l'ile de bretagne... Finalement elle se retrouvait quand même mise au pied du mur, même si elle devait bien avouer que le nombre de prétendant se trouvait grandement réduit. Heureuse de quitter la foule, elle s'avança avec Gaspard sur la piste centrale de la pièce, réservée aux danseurs. Son regard trouva aisément celui de son cavalier et elle le laissa diriger la valse. Oh elle pouvait bien le laisser faire un peu, après tout il venait de la sortir d'une sacré mauvaise posture. Avec une lueur amusée, elle chuchota :

« Heureusement que vous êtes arrivé. Un peu plus et je me retrouvais au bras du vieux puant là-bas. Vous m'avez sauvée. »

Bon, certes, le terme " sauvée " était peut-être bien abusé. Elle ne serait pas morte d'une danse avec cet homme repoussant, mais le fait est que danser avec Gaspard lui semblait bien plus intéressant comme activité pour la soirée.




© GHOST

_________________
Azilis Ravenlime
There are those who say fate is something beyond our command. That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 310

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Mer 8 Mar - 22:55

Célébrations
Pellinore n’était pas vraiment du genre à se lancer sur la piste de danse, pour enchaîner les valses et autres danses avec des partenaires. Mais quand il pouvait danser avec Ombeline, c’était une toute autre affaire. Le jeune homme tourna son regard vers le roi, qui dansait en compagnie de sa sœur, en même temps que sa jumelle. Il afficha un léger sourire en coin à la remarque d’Ombeline, puisqu’Arthur Pendragon dansait lui-même avec sa sœur (même s’il s’agissait d’une demi-sœur), il n’y avait aucune raison qu’il n’emmène pas Ombeline sur la piste de danse pour partager un moment en sa compagnie. Une manière pour lui de profiter un peu de sa sœur jumelle, avant qu’ils ne se retrouvent à devoir passer à autre chose. Parce qu’évidemment, les frangins d’Autice ne pouvaient pas oublier le but premier de leur présence ici. Ils avaient besoin de cette soirée, qui tombait bien, pour avancer dans leur plan, pour qu’Ombeline se rapproche encore plus d’Obéron Gabet. D’ailleurs, Pellinore vit sa sœur adresser un sourire à Obéron. Cela le rendait dingue, mais ils n’avaient pas le choix. Le jeune homme devait prendre sur lui, parce qu’ils n’avaient pas le choix. Il faisait ça pour Ombeline, pour l’enfant qu’elle portait. Parce qu’ils n’avaient pas le choix.

Ils se retrouvèrent donc sur la piste de danse, partageant ces quelques pas ensemble. Pellinore devait vraiment prendre sur lui pour ne pas se laisser aller, pour ne pas déposer ses lèvres sur elles, pour ne pas la serrer contre lui. Pourtant, il en mourrait d’envie. Mais il devait évidemment se contenir. Il avait l’habitude de le faire, il le faisait depuis si longtemps. Mais il y avait des moments, comme maintenant, où c’était plus difficile que d’autre. Parce que le jeune homme était mort de jalousie à cause d’Obéron, parce qu’elle était si belle, si proche. Mais bon, il allait prendre sur lui. Il se contentait donc de danser, d’échanger ces quelques pas, avec sa sœur, comme un homme le ferait avec sa sœur normalement. Comme deux personnes s’aimant, sans être des amants.

« Ça m’a beaucoup manqué aussi. » Dit-il en plongeant son regard dans celui de sa sœur jumelle. « Mais je préfère quand même quand on le fait tous les deux, sans toutes ces personnes autour. »

Il avait parlé faiblement afin qu’Ombeline soit la seule à l’entendre, même s’il y avait peu de chance que quelqu’un l’entende, puisqu’ils se trouvaient en plein milieu de la piste de danse, avec d’autres danseurs. Personne ne les écoutait, il n’y avait aucune raison qu’ils les écoutent. Pellinore afficha un léger sourire en coin, laissant soin à sa sœur jumelle, à son âme sœur, de comprendre ce qu’il voulait dire. Pellinore préférait largement quand ils dansaient, seuls dans une pièce, et qu’ils pouvaient donc terminer cette danse de la plus belle des manières.

« Heureusement que tu m’as appris à danser. »

Non parce qu’il ne se sentait pas vraiment doué. Et il n’y avait qu’avec Ombeline qu’il arrivait à danser.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 841

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Jeu 9 Mar - 17:34


Célébrations
O

mbeline adressa à Pellinore un sourire sincère quand ce dernier affirma que, à lui aussi, cela lui avait manqué que de passer tant de temps sans danser avec elle. Ou plutôt, si, il leur arrivait de danser, ce n'était absolument pas d'une manière conventionnelle ou comme un frère ou une soeur se devraient normalement de le faire. Là, ils étaient en public, ils assistaient à un bal, et même s'il était frustrant de ne pas céder à la tentation de s'enlacer, de s'embrasser, comme les circonstances y invitaient, Ombeline aimait pouvoir participer à ce genre d'événements mondains avec son frère. Elle n'avait rien contre ces festivités. Elle les échangerait toutes contre un moment d'intimité avec Pellinore, mais elle leur reconnaissait un certain charme malgré tout. Et puis, ce n'était pas à eux deux qu'ils pouvaient se targuer de valser au rythme d'un tel orchestre. Le sourire d'Ombeline se fit plus amusé quand son frère lui affirma qu'il préférait les moments où ils dansaient, soit en d'autres circonstances. Elle n'était en rien surprise de l'entendre dire cela. Elle le savait. Et au fond, ça ne la dérangeait pas. D'ailleurs, à l'idée de devoir danser avec l'autre hideux d'Obéron Gabet et de devoir laisser le jeune homme aux bras d'une autre cavalière, elle en éprouvait un sentiment plus que mitigé. Elle préfèrerait plutôt que cette danse ne finisse jamais, et que toutes les personnes autour d'eux finissent par disparaître au passage, se dissipent comme de la fumée. Mais il ne fallait pas trop en demander non plus. Il fallait qu'ils profitent de cet instant, c'était déjà bien comme cela. La musique allait bien cesser à un moment ou à un autre, et viendrait un moment où ils n'auraient plus d'excuses pour ne pas se disperser.

-Tu m'as appris tant de choses, Pellinore
, répliqua Ombeline d'un ton amusé, c'était bien la moindre des choses.

Elle avait prononcé ces mots sur le ton de la plaisanterie, mais il n'empêche qu'elle le pensait malgré tout. Elle devait vraiment beaucoup de choses à son frère. Sans lui, il était certain qu'elle ne serait pas la femme qu'elle était aujourd'hui. Il l'avait rendue plus forte, plus courageuse, plus prompte à affronter tous les obstacles qui pouvaient jalonner son existence. Il lui avait appris à affronter ses démons, pas seulement à leur faire face mais à les vaincre, en un clin d'oeil. Il lui avait appris à aimer, de toutes les forces de son être, il lui avait appris à se battre pour ce qu'elle désirait, il lui avait appris à ne pas avoir peur... En comparaison, quelques pas de danse n'étaient absolument rien, bien au contraire. C'était le moins qu'elle pouvait faire, et elle l'avait fait à coeur joie, ne serait-ce que pour ce genre d'instant, ça en valait la peine.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jonathan Rhys-Meyer

Messages : 160

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Jeu 13 Avr - 0:21

Cette soirée, Lancelot y avait réfléchis longuement avant de prendre la décision d’y aller. Il n’avait pas revus Guenièvre depuis qu’il avait parlé à Manon de son possible mariage. Il s’en voulait de faire subir une telle douleur à la femme qu’il aimait mais comment faire ? Il savait très bien qu’il ne pourrait jamais épouser la femme qu’il aime plus que tout alors il préférerait avoir un mariage qui serait heureux malgré tout. Puis cela brouillerait les pistes. Lancelot du Lac est le chevalier le plus respectée et respectable, qui songerait un instant que ce dernier tromperait son épouse ?

Le chevalier décida malgré tout d’aller à cette célébration. Le roi se battait depuis de nombreuses années contre les Saxons et Lancelot avait combattus à ses côtés à plusieurs reprises. Il ne pouvait renoncer à assister à une telle fête. C’est donc dans un costume d’apparat que chaque chevalier possédait qu’il se rendit à la cérémonie. Si Lancelot ne remarqua pas de suite sa future promise, il fut ébahi par la beauté de la reine. Il ne voyait qu’elle dans sa robe somptueuse qui la mettait en valeur. Lancelot en tomba de nouveau amoureux. Il espérait qu’il pourrait passer du temps avec elle, parler avec elle. Après tout ils étaient de bons amis officiellement, ce qui n’était pas vraiment le cas officieusement…

Lancelot écouta le discours du roi. Il applaudit ce dernier puis se dirigea vers les souverains tandis que Morgane s’approcha d’Arthur. Le chevalier ne put s’empêcher de la regarder du coin de l’œil, se remémorant leur conversation. Il était tiraillé entre révéler ce qu’elle lui avait proposé au roi et attendre avant de sauver Guenièvre de la ruine qu’elle semblait lui promettre aux côtés d’Arthur.
Le roi demanda à Lancelot de s’occuper de la reine pendant son absence. Cela ne dérangea pas le chevalier du Lac qui se retourna vers sa belle. S’inclinant devant elle, il lui proposa sa main.

- « Souhaiteriez-vous danser Majesté ? » demanda-t-il avec un léger sourire charmeur.

Depuis leur dernière rencontre, Lancelot ne voulait qu’une chose, embrasser de nouveau sa reine, la prendre dans ses bras comme il ne l’était pas permis pour eux deux. Mais il ne pouvait dépasser les barrières protocolaires et encore moins en public.

- « Ou bien souhaitez-vous prendre l’air dans les jardins ? »

Lancelot regretta immédiatement ses paroles. Certes il ne voulait qu’une chose, se retrouver seule avec elle mais cette proposition indécente pouvait la mettre dans une situation plus que gênante. Elle était une reine et lui qu’un pauvre chevalier… Il devait réussir à mieux se retenir…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Mer 17 Mai - 23:50


Guenièvre ne voyait aucun inconvénient à ce qu’Arthur danse avec sa demi-sœur (mais parce qu’elle ignorait bien des choses, elle avait plus conscience des faits, elle ne laisserait pas les choses faire aussi facilement). Elle ne pensait pas être de bonne compagnie du tout, elle aurait bien du mal à feindre en présence de son époux, et elle n’avait pas envie de lui adresser des faux sourires, des faux discours qui lui donneraient l’impression de se jouer d’un homme qui ne le méritait pas. Mais si la situation ne la dérangeait en rien en soi, elle sentit son sang se glacer et son cœur s’arrêter de battre un instant, par contre, quand Arthur appela Lancelot pour lui demander de tenir compagnie à la reine. Quand les yeux de Guenièvre se posèrent sur le chevalier de la table ronde, elle sentit son cœur s’emballer. C’était toujours le cas, quand il était dans les environs, mais là, c’était pire encore, car elle gardait encore le souvenir brûlant de leur dernière conversation, et elle n’était pas sûre de savoir faire illusion au milieu de la foule. Quand elle voyait son sourire, quand elle entendait sa voix, elle avait envie de poser ses lèvres sur les siennes. Elle se sentait chavirer, et ce n’était pas le moment de perdre contenance. Il lui proposa une danse… puis de se retrouver seul à seule avec lui. Guenièvre savait ce qu’elle avait envie de répondre, mais elle ne pouvait pas se permettre de perdre à ce point ces moyens. S’isoler avec Lancelot, c’était une très mauvaise idée, encore moins ce soir qu’un autre jour, elle ne pouvait pas faire cela à Arthur… même si au fond, le mal était déjà fait. C’était en regardant Lancelot que son cœur s’emballer. Face à Arthur, il y avait beaucoup de tendresse, mais plus rien que de la tendresse.
 
« Je serais ravie de danser avec vous »
, répondit-elle alors, soutenant son regard même s’il la brûlait complètement.
 
Des deux situations, elle choisissait la moins dangereuse, encore qu’elle n’en était pas complètement sûre, en fin de compte. Danser avec lui, l’avoir si proche d’elle, plonger son regard dans le sien, c’étaient autant de pièges plus dangereux l’un que l’autre dans lesquels elle pourrait se laisser prendre beaucoup trop volontairement.

 
« Pour le moment. », s’entendit-elle ajouter.
 
Elle n’aurait rien dû dire de cela. Mais les mots s’étaient échappés seuls de ses lèvres. Elle avait peur d’éteindre complètement les espoirs de Lancelot, alors qu’en vérité, elle avait envie de les entretenir comme il entretenait les siens. C’était une torture à double sens, bien sûr, elle souffrait et il devait souffrir aussi, car elle ne savait rien lui promettre, et en même temps, elle voulait tout lui offrir. Elle était incapable de se départir de ce dilemme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chasseur)
avatar
Feat : Karl Urban

Messages : 246

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Ven 21 Juil - 0:20

Célébrations
Sans vraiment de surprise, la princesse accepta de venir danser avec lui. Il n’avait pas spécialement réfléchi à la situation, il s’était laissé aller dans un élan, mais il se doutait quand même que ça enlevait une sacrée épine dans le pied de la jeune femme. Parce que mine de rien, cet homme avait vraiment l’air horrible. La jeune femme accepta donc son invitation et sans plus de cérémonie, ils se dirigèrent donc sur la piste de danse. Gaspard ne put s’empêcher de remarquer quelques regards curieux qui s’étaient dirigés vers eux. Normal en un sens, Gaspard ne pouvait pas oublier qu’elle était un cœur à prendre, qu’elle cherchait un mari. Et qui ne voudrait pas épouser une princesse, l’héritière d’un royaume. Les seigneurs devaient être nombreux à vouloir en faire leur épouse. Et cette pensée ne manquait pas d’agacer le chevalier. Il savait que c’était idiot, parfaitement idiot. Mais en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher de s’agacer en se disant que lui, il n’avait pas du tout le rang requit pour prétendre faire la cour à une femme comme elle. Même si présentement, ils dansaient bel et bien ensemble. Gaspard sourit à la remarque qu’Azilis fit dans un chuchotement, plongeant son regard dans le sien.

« Ça devient récurent. »

Dit-il alors, ne pouvant pas s’empêcher de faire cette remarque. Évidemment il n’avait aucune raison de parler de cette manière à une femme comme elle… mais on ne pouvait pas vraiment dire qu’ils agissaient comme il le faudrait depuis le début. Et c’était un peu ce que Gaspard aimait avec Azilis. Elle était une princesse, mais elle avait du piquant. Malheureusement, Gaspard ne pouvait quand même pas entièrement mettre de côté le fait qu’elle était bel et bien une princesse, une princesse à mariée, une héritière d’un royaume à prospérer qui demandait un souverain. Et alors qu’il posait son regard sur la jeune femme, il ne pouvait qu’y penser. Sans raison, normalement il ne devrait pas du tout en avoir. Mais il n’y pouvait rien.

« Il faut dire que vous êtes particulièrement séduisante ce soir. »
Encore une fois, le jeune homme sortait un peu de son cadre de chevalier en face d’une noble, mais tant pis. Il osait croire qu’elle n’allait pas le lui reprocher, au contraire. « Vous risquez d’être grandement courtisé ce soir. » Et ça l’agaçait, même s’il ne devait rien y montrer, que c’était normal et qu’il ne pouvait rien y faire. « Vous allez sans doute trouver votre futur mari parmi les invités. »

Il valait sans doute mieux qu’il n’aborde pas le sujet, mais il ne parvenait décidemment pas à s’en empêcher. La princesse Azilis cherchait un mari, elle se trouvait à une soirée dans une tenue plus que sublime, il était évident qu’elle allait être courtisée par de nombreux hommes. Et par lui, même, en un sens. S’il osait seulement se permettre, ce qu’il ne devrait même pas envisager de faire normalement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 405

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Mar 8 Aoû - 9:42

Célébrations
À choisir, Arthur aurait bien aimé avoir une autre cavalière, se trouver à tout autre endroit que sur la piste de danse avec sa demi-sœur. Mais bon… en même temps, il n’avait pas spécialement le choix. Malheureusement, Morgane ne manquait pas de se montrer particulièrement vicieuse et Arthur se retrouvait un peu pris au piège. Parce qu’il était évident qu’il ne pouvait pas se permettre de trop la contredire, de la pousser à parler de secret dont elle avait connaissance. Jamais Arthur n’avait parlé, en dehors d’avec Merlin, de ce qui s’était passé avec Morgane alors qu’elle avait utilisé le même stratagème ignoble que Uther Pendragon. Jamais il n’avait parlé à Guenièvre donc de l’enfant qui était né de cette relation. En même temps, Arthur pensait que c’était un souci dont il n’avait pas réellement besoin de se préoccuper, parce qu’il pensait l’avoir réglé de nombreuses années auparavant. Ce qui n’était pas le cas, parce que sans se rendre compte, son fils était bien plus proche de lui. Mais même si l’enfant n’était plus – ce qu’il pensait donc – le roi ne voulait pas prendre le risque qu’on apprenne ce qui s’était passé. Ce n’était pas du tout dans son intérêt, en grande partie aussi parce qu’on ne pouvait pas dire qu’il soit très fier de ce qu’il avait fait à ce moment-là. Arthur avait envie d’être un bon roi, bien meilleur que ce père dont il ne connaissait finalement que les histoires et qu’il n’avait pas eu l’occasion de rencontrer (ce qui ne lui manquait pas du tout au passage), il avait envie d’être quelqu’un de juste, d’ouvert à ses sujets, mais à ce moment-là… il avait quand même pris la vie de nombreux enfants. Il culpabilisait, mais il ne pensait pas avoir vraiment eu le choix à cette époque. Bien au contraire, c’était le seul moyen qu’il y avait eu à sa disposition.

Enfin, de toute façon, pour l’heure, il était donc sur la piste de danse en compagnie de Morgane, la personne qu’il détestait le plus au monde. Et comme les autres « couples » présents sur la piste, le frère et la sœur se mirent donc à suivre le rythme de la musique. Arthur leva les yeux au ciel aux propos de sa demi-sœur. Les menaces de Morgane étaient récurrentes, le roi en avait entendu un bon nombre de fois. Même si bien sûr, certaine de ces menaces n’était pas prise suffisamment au sérieux… alors que l’homme ne se rendait pas compte qu’il était entouré de plus d’ennemi qu’il ne pensait. Se concentrant uniquement sur celle avec qui il partageait une danse en cet instant précis.

« Tu devrais sans doute faire attention aux choses que tu entends Morgane. »
Dit-il alors, pour répondre à ses propos. « Tu commences à perdre la tête. »

Arthur n’avait aucune envie de laisser sa sœur gâcher la soirée et sa bonne humeur. Le royaume de Logres n’avait plus à se soucier des Saxons, le roi avait envie de célébrer cette grande nouvelle. Même Morgane ne pourrait pas gâcher son plaisir.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 821

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   Jeu 10 Aoû - 9:29


Célébrations
M

organe se contenta d'afficher un sourire amusé quand son interlocuteur lui assura qu'elle devrait faire attention à ce qu'elle pouvait bien entendre... Elle y était vigilante, pourtant, oui, et elle revérifiait toujours à plusieurs fois ses informations. C'était parce qu'elle était très renseignée sur les choses qu'elle entendait qu'elle pouvait affirmer si promptement à son demi-frère que la fin de sa suprématie était proche. Bon, en réalité, elle savait que ce n'était qu'un trait d'esprit de la part d'Arthur pour lui faire remarquer qu'en tout état de fait, la foule scandait bel et bien sa victoire et non sa défaite. C'était vrai, Arthur était un roi aimé, si ce n'est de son entourage, au moins de son peuple, mais le peuple peut si facilement être influençable, en quête du moindre prétexte pour retourner prestement sa veste. A ce sujet, Morgane ne se faisait pas d'illusion. Le moment venu, quand Arthur se verrait déchu et qu'un autre homme prendrait sa place sur le trône, personne n'irait le pleurer si ce n'est un peu plus tard, quand on découvrirait que le succésseur ne faisait pas mieux que son prédecesseur. Le peuple était un éternel insatisfait. C'est du moins ainsi que Morgane le percevait, et à ce titre, elle ne se faisait pas de souci, ce n'était pas de leur part qu'il faudrait escompter une révolte pour sauver le bon roi en place, certainement pas. Quoi qu'il en soit, Morgane s'amusait beaucoup d'entendre son interlocuteur blâmer sa surdité quand il était certainement l'homme le plus sourd et le plus aveugle qu'elle ait jamais rencontré. Ils étaient si nombreux, et si proches de lui, ceux qui n'attendaient qu'un vague signal pour lui arracher sa couronne ! Et lui qui ne voyait rien, et lui qui faisait confiance ! Morgane n'avait pourtant qu'à pencher la tête de côté, qu'à laisser son regard tomber sur le charmant couple en apparence innocent que formaient en cet instant Guenièvre et Lancelot, pour savoir exactement ce qu'il en était.

-Ce que j'ai perdu de raison, Arthur, c'est à toi seul que je le dois,
répondit-elle alors, très sereine. Mais crois-moi, j'ai tous mes esprits. Elle marqua une légère pause. Tu devrais me faire confiance, que tu le croies ou non, je suis la personne la plus sincère à qui tu t'adresseras au cours de cette soirée.

Et ça, elle le pensait sincèrement. Elle était digne de foi. Ce qui ne signifiait pas, bien sûr, qu'elle était pour autant plus déterminée à faire preuve de sincérité pour le bien de son roi, bien au contraire, même, mais parfois, la vérité pouvait faire plus de mal que certains mensonges. Elle le savait et elle en jouait.

-Mais si tu ne veux rien entendre, je reconnais que cela m'arrange,
ajouta-t-elle tout de même, non sans une pointe de malice dans la voix.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: [Intrigue] Célébrations.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] Célébrations.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Château de Camelot-