Partagez | .
 

 Des intérêts communs [pv Véra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Des intérêts communs [pv Véra]   Sam 27 Aoû - 16:06


Des intérêts communs
C

omment Morgane avait-elle fait pour passer tant de temps loin de son fils (Mordred, hein, pas l'autre dont elle se moquait totalement) ? Elle n'en savait rien et n'avait vraiment rien envie d'en savoir, elle voulait faire table rase de cet absence, en asphyxier le souvenir en le canalisant via une douce et parfaite vengeance qu'il l'aiderait à accomplir. Depuis qu'elle l'avait retrouvé, sa haine envers Arthur (qui n'en avait pourtant guère besoin) avait décuplé. Elle était plus que jamais motivé à lui faire payer le prix du moindre de ses affronts. Et l'heure était proche, pour son plus grand plaisir. Même s'il lui restait encore de nombreuses choses à accomplir, un tableau d'ensemble à peaufiner, ne serait-ce que pour déterminer la place de tous les protagonnistes de cette délectable histoire de vengeance. Morgane venait tout juste de quitter Mordred, ravi de le savoir installé à Camelot (ce qui l'invitait d'autant plus à prolonger son séjour dans les appartements d'Urien à Camelot, en plus du fait que cela incommodait son frère et qu'elle en avait parfaitement conscience), ainsi pourraient-ils se voir et se parler plus régulièrement tous les deux, et cela ne la réjouissait pas seulement au nom de sa vengeance, cela ravissait son cœur de mère, tout simplement. Elle devait à présent se rendre à un rendez-vous dans une taverne de la cité de Camelot. Avec qui avait-elle exactement rendez-vous ? Elle n'en avait pas la moindre idée, et c'était là tout l'intérêt de l'affaire. Elle avait reçu un courrier anonyme lui demandant de la rejoindre ici pour parler d'Arthur Pendragon. Ce pouvait très bien être un piège, mais cela lui importait peu. Piège ou pas, elle était curieuse, et impatiente de savoir à qui elle pourrait bien avoir à faire.

Attablée un peu à l'écart, à une table suffisamment éloignée de la foule pour qu'aucune oreille indiscrète ni aucun gêneur ne vienne mettre son grain de sel dans la discussion, elle patientait donc, sirotant tranquillement son verre d'hydromel. Peut-être lui ferait-on faux bond et ne serait-ce là que le courrier d'un plaisantin qui avait voulu user de son temps, mais au moins la liqueur était-elle savoureuse. Quand on prit place à côté d'elle, elle ne sut si elle avait affaire à son mystérieux correspondant ou à un intervenant du hasard, néanmoins, Morgane accueillit la nouvelle venue avec un léger sourire aux lèvres.

-Bonjour.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fille de joie (peuple)
Feat : Natalie Dormer

Messages : 38

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Sam 27 Aoû - 23:24


Le matin se levait sur Camelot. Comme d'habitude, Véra se réveillait avec un homme à ses côtés. Il y a des jours où elle aimerait bien que l'homme contre qui elle se trouve soit son mari mais ce n'est jamais le cas. Et ce ne sera jamais le cas. La jeune femme connait très bien les désavantages de cette situation. Jamais un homme n'acceptera de l'épouser pour la simple et bonne raison qu'elle n'est pas vierge. C'est les idées ailleurs que l'homme se réveilla à son tour. Il ne put s'empêcher de vouloir profiter un peu de ces derniers instants avec la fille de joie. Mais Véra souhaitait expédier ça très vite. Elle avait un rendez-vous, quelque chose de très important pour elle. Il y a quelques jours, elle avait envoyé une missive anonyme afin de donner rendez-vous à Morgane de Gorre. Véra avait dut prendre sur elle pour le faire car elle connaissait les risques si jamais on apprenait cela. Morgane était une femme redoutée et surtout, elle haïssait son frère ce qui pourrait mettre en danger la vie de Véra.

Mais la fille de joie ne voulait reculer devant rien et elle allait se venger. Les hommes qu'elle côtoyait lui avaient souvent parlé de la grande Morgane et elle avait beaucoup réfléchie avant de lui envoyer cette missive.
Quelques heures plus tard, Véra était seule dans sa chambre. Elle prit le temps de se laver et de se parfumer, mettant une tenue qui lui permettrait de cacher un peu sa condition, même si le décolleté la trahirait sûrement. Elle prit sa cape afin de dissimuler un peu son visage avant de sortir par l'arrière de la maison.

La journée, l'activité était plutôt calme à la maison close, si bien que les filles comme Véra pouvait se permettre de sortir car la matriarche ne les embêterait pas pour ce genre d'absence. La belle brune avait donné rendez-vous à Morgane dans une taverne de Camelot, très peu d'hommes importants se rendaient dans celle-ci ce qui faciliterait l'anonymat de la jeune femme.
La capuche sur sa tête, Véra entra dans la taverne et vit très vite que Morgane avait choisit une table au fond de la salle, loin des regards. Elle se dirigea vers elle mais interrompit une serveuse.

- " Un verre d'hydromel." lui ordonna-t-elle.

Elle reprit sa route vers Morgane et s'assit en face d'elle. Sans broncher son interlocutrice la salua poliment. Véra enleva sa capuche et la salua également.

- " Je dois avouer que je suis étonnée, je ne pensais pas que vous oseriez venir ici." avoua-t-elle à la femme en face d'elle.

La serveuse amena le verre et Véra lui dit qu'elle s'arrangeait avec le tavernier. Celle-ci comprit de suite ce que cela voulait dire. Il faut dire que les femmes comme Véra avait un certains pouvoir sur les hommes et les meilleures étaient connues de presque tout le monde dans les tavernes. La serveuse repartit donc sans demander son reste.

- "Comme je vous l'expliquais dans ma lettre, j'aimerais discuter de votre frère..." commença-t-elle.

Véra avait volontairement utiliser ce terme afin de voir la réaction de son interlocutrice et de vérifier si elle détestait vraiment cet homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Dim 28 Aoû - 11:14


Des intérêts communs
M

organe détailla la jeune femme qui venait de prendre place à côté d'elle du regard. Elle retira sa capuche pour révéler à son regard le visage d'une femme des plus séduisante, et qui en avait manifestement conscience. La fée avait beau chercher, elle ne pensait pas avoir croisé son chemin avant ce jour, néanmoins, c'était bel et bien à elle qu'elle devait sa missive et donc son déplacement. Soit, Morgane était à vrai dire d'autant plus curieuse qu'elle ne savait pas encore à qui elle avait affaire. La jeune femme fit remarquer qu'elle ne pensait pas qu'elle oserait venir en ces lieux. Il est vrai que des tavernes de la sorte n'étaient pas exactement son milieu naturel, mais Morgane n'avait aucun mal à se mêler à quelque décor que ce soit pour peu qu'elle y trouve de l'intérêt. Et en l'occurrence, sans trop savoir ce qu'elle aurait à tirer de cette conversation, elle avait suivi son instinct, et ce dernier ne le trompait que très rarement. À cette réflexion, Morgane se contenta d'afficher un léger sourire. Inutile de s'épancher sur la question, elle préférait les voir entrer rapidement dans le vif du sujet. Et cela ne manqua en effet pas d'arriver puisque la jeune femme affirma vouloir lui parler de son frère. Le visage de Morgane demeura impassible quand Arthur fut mentionné en ces termes, quand bien même elle n'aimait pas être associé à cet homme par cet indigne lien de sang qu'ils partageaient. Si elle pouvait employer ces mots avec malice en présence du roi, uniquement pour faire pression sur lui, il l'agaçait profondément, autrement. Arthur et elle n'avait qu'une moitié de sang commun, par la force des choses, mais pour Morgane, Arthur ne serait jamais l'enfant de sa mère, il était le fils d'Uther Pendragon, et avait contribué au même titre que lui au décès de cette dernière. Jamais elle ne pourrait voir en lui un frère. Encore moins depuis Mordred.

-Vous avez toute mon attention
, se contenta-t-elle donc finalement de répondre tout en fixant son interlocutrice dans les yeux.

Elle était véritablement curieuse d'en apprendre plus sur les intentions de son interlocutrice, afin de savoir si celles-ci pourraient lui être profitables ou non. Elle osait croire que oui à vrai dire, car pour quelle autre raison lui aurait-on adressé ce courrier anonyme, pour quelle autre raison ce rendez-vous clandestin ? Elle considérait ces signes comme étant plutôt encourageants. Pour quiconque voyait au-delà des apparences, Morgane pouvait être considérée comme l'ennemie naturelle du roi. Rien d'étonnant, donc, à ce que d'autres de ses ennemis s'intéressent à elle.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fille de joie (peuple)
Feat : Natalie Dormer

Messages : 38

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Dim 28 Aoû - 23:01

Véra n'avait pas imaginé voir un jour Morgane Pendragon. Après tout quand elle était encore une petite fille Véra jouait avec des poupées portant les prénoms des grands personnages et Morgane était sans aucun doutes son préféré. Il lui arrivait des fois de se demander si cela aurait changé quelque chose à sa condition si elle avait vécut à Camelot, mais aujourd'hui elle était bien contente d'y vivre. Cela lui avait permis de vivre d'une manière qu'elle n'avait jamais imaginé mais aussi d'avoir des opportunités... Comme celle qui était en train de se produire.

La fille de joie distingua un léger sourire de la part de son interlocutrice lorsqu'elle lui dit qu'elle ne pensait pas qu'elle viendrait. Mais Véra passa rapidement là-dessus. Elle ne décela rien sur le visage de Morgane lorsqu'elle utilisa le terme frère pour désigner Arthur si bien que Véra ne savait trop comment aborder le sujet. D'autant plus que la jeune brune hésitait à lui parler de sa condition de fille de joie, elle avait peur que la soeur d'Arthur ne parte sans demander son reste...

- " Les femmes comme moi entendent beaucoup de choses et si les rumeurs sont vraies alors j'aimerais me joindre à vous. " commença Véra.

A présent, elle se doutait que Morgane allait comprendre qu'elle était une fille de joie, même si elle paraissait un minimum respectable. Mais Véra devait mettre toutes les chances de son côtés et obtenir l'aide de Morgane pour se venger d'Arthur. La jeune femme avait bien eut l'idée de le séduire, mais le roi Arthur semblait être diablement envoûté par la reine Guenièvre ce qui rendait la tâche presque impossible pour la belle brune.

- " Je veux voir Arthur souffrir autant qu'il est possible. " laissa-t-elle tomber sans attendre une réaction de Morgane.

Véra avait enfin prononcé ses pensées à voix haute. Enfin assez pour que son interlocutrice l'entende mais pas assez pour que les autres tables en entendent un murmure. Le fille de joie profita de ce silence afin de boire une grosse gorgée d'hydromel. Elle savait que boire n'était pas une solution mais elle avait l'habitude avec son rôle, d'ailleurs c'était souvent lorsque ses clients étaient ivres qu'ils révélaient les plus grands secrets de Camelot...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Mar 30 Aoû - 19:41


Des intérêts communs
P

our quiconque ne demeurait qu'en surface des choses, et ne s'attardait pas à ce qu'on pouvait trouver plus en profondeur, Morgane de Gorre n'était jamais que la demi-sœur du roi et l'épouse et mère de deux chevaliers de la table ronde parfaitement loyaux envers leur roi. Il semblerait donc logique que Morgane aussi fasse montre d'une loyauté à toute épreuve envers son roi. Mais ce n'était pas le cas, et Arthur était le premier à le savoir (il ne pouvait pas l'ignorer au vu de ce qu'elle lui avait fait, sans oublier qu'elle ne manquait pas la moindre occasion de le lui répéter). Pour cette raison, son secret pouvait bien vite être découvert par qui dressait l'oreille, et la fée ne s'en formalisait pas, bien au contraire. Qu'importe qu'on la sache ennemie de son frère, après tout, puisque ce frère lui-même n'était pas dupe (comme il pouvait l'être concernant bon nombre de personnes de son entourage, que Morgane s'amusait à voir graviter autour de lui sans qu'il se rende compte de quoi que ce soit), et cette rumeur qui se répandait parmi ceux qui avaient bien envie de l'entendre lui permettait de s'associer à des alliés de choix, alors elle n'allait certainement pas s'en plaindre. C'était apparemment au nom de cette dernière que sa mystérieuse interlocutrice avait entendu parler d'elle qui plus est, alors elle n'allait pas passer à côté de l'occasion d'en apprendre davantage sur cette jeune femme qui semblait déterminée à faire de la vie d'Arthur Pendragon un enfer. Elle voulait le voir souffrir autant que possible. Déjà, elle lui plaisait bien. Le sourire de connivence que Morgane affichait en disait long sur ce qu'elle pensait de cette initiative. Leurs ambitions étaient les mêmes.

-Nous sommes faites pour nous entendre, alors
, affirma-t-elle sans se départir de son sourire. Dites m'en plus. Pourquoi souhaiter tant de mal au roi.

Morgane avait hâte de découvrir les motivations de son interlocutrice. Pas seulement par curiosité, même s'il est certain qu'elle se posait très honnêtement la question indépendamment de tous ses projets, mais parce que si elle devait décider d'inclure la jeune femme dans ses plans, il fallait qu'elle en apprenne autant que possible sur ce qui avait pu déclencher son animosité. Par ailleurs, c'était une excellent moyen de trouver une vengeance à la hauteur du mal qu'il avait pu créer. Morgane aimait les vengeances personnalisées, qui respectaient au pied de la lettre la loi du Talion (elle l'avait déjà prouvé à plus d'une reprise... et elle ne verrait aucun mal à réitérer).




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fille de joie (peuple)
Feat : Natalie Dormer

Messages : 38

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Sam 3 Sep - 22:42

Quelle meilleure alliée que la soeur du roi pour sa vengeance ? Il faut avouer que Véra avait vus grand pour se venger de son souverain. Elle savait très bien qu'elle aurait put demander à l'un de ses soupirants de l'aider dans cette cause, mais elle n'en fit rien. Elle devait continuer à paraître pour la jeune femme innocente, protégée de la matriarche et l'une meilleure compagnie de Camelot. Tous les hommes de Camelot la connaissait, enfin presque tous. Seuls les hommes respectables ne se risquaient pas à aller la voir. Imaginez le chevalier Lancelot venir passer une nuit dans les bras de Véra... Cela salirait sa réputation à jamais voyons ! Alors la jeune femme se faisait connaître de la meilleure des façons, par le bouche à oreilles. Mais elle avait la chance d'être un produit de luxe que seuls certains hommes pouvaient s'offrir, pas les ivrognes des bas-fonds de Camelot.

Morgane semblait intéressée à l'idée de s'allier à la jeune prostituée. Elle semblait également très intriguée par les raisons qui poussaient Véra à vouloir se venger de son roi. Le sourire de Morgane amena la fille de joie à se détendre un peu. Il faut dire qu'elle n'avait pas l'habitude de prévoir une vengeance avec quelqu'un.

- " Disons que c'est lui qui a provoqué ma condition. " commença Véra, devenant plus grave.

Après tout, si son père n'avait pas été renvoyé de l'ordre des chevaliers de Camelot, Véra aurait put vivre à Camelot. Peut-être aurait-elle put vivre parmi les bourgeois de la ville, elle aurait put avoir un mariage arrangeant, peut-être même qu'il l'aurait élevé dans la société. Mais non. Elle faisait partie de ce qui était la plus pauvre population de Camelot.

- " Mon père était chevalier pour Camelot. Il sacrifiait sa vie pour son roi, il n'était pas là pendant la grossesse de ma mère, ni même présent lors de l'accouchement. Ma mère est décédée plusieurs jours après ma naissance. Elle avait attendu le retour de mon père avant de mourir. "

C'était la première fois que Véra racontait son histoire. Elle n'avait jamais parlé à qui que ce soit de son enfance et de ce qui l'avait amené à devenir une fille de joie. Malgré tout elle continua sans flancher, tout en regardant Morgane dans les yeux.

- " Le deuil l'a anéanti mais il se battait pour Arthur, il lui vouait un culte sans failles. Mais lorsqu'il eut le plus besoin de son roi, celui-ci le laissa sombrer avant de le renvoyer de l'ordre des chevaliers. "

Véra regarda autour d'elle, vérifiant que personne n'écoutait cette conversation. Elle reporta son regard vers son interlocutrice.

- "Je suis sûre que vous avez comprit ce que je suis. Et tout cela est à cause de celui qui est sur le trône. " finit-elle par lâcher avant de boire une nouvelle gorgée d'hydromel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Dim 4 Sep - 12:14


Des intérêts communs
M

organe écouta avec la plus grande des attentions le récit de son interlocutrice, consciente dès ses débuts qu'il ne pourrait que lui plaire, pas tant parce qu'elle se réjouissait du sinistre destin de la jeune femme (elle réservait cela à d'autres) que parce qu'elle savait avant même qu'elle ne précise son propos qu'elle s'était trouvée une alliée. Si la jeune femme devait au roi sa condition misérable et sa profession peu enviable, alors il était certain qu'elle ne pouvait que demander à le voir souffrir et tomber de son piédestal, ne serait-ce que pour récupérer la place qu'elle devait penser lui être due (à juste titre peut-être). Le père de la jeune femme avait donc légué son temps et sa fidélité au roi, au point d'en négliger sa famille, le tout pour être ensuite renvoyé comme un malpropre (à quel titre ? Morgane ne le demanderait pas, seule importait la haine qu'elle voyait luire dans le regard de son interlocutrice, et cela lui plaisait beaucoup). Sans tenir le roi pour responsable de la mort de sa mère, elle semblait y voir une cause indirecte. Cela leur faisait un très net point commun. Morgane aussi avait vu sa mère dépérir sous ses yeux après son accouchement, avant de se laisser tout simplement mourir, parce que son mari n'était plus, et parce que Arthur était. À la différence qu'elle était alors suffisamment grande pour que ces souvenirs restent profondément gravés dans sa mémoire, douloureux.

-Je comprends, en effet
, approuva Morgane d'un ton compatissant. Et Arthur paiera pour tout ce qu'il vous a fait subir. Il paierait pour tout, pour tous, et plus encore pour son sort à elle, mais ça... Tant que Morgane se trouvait des alliés (et elle en avait de plus en plus), peu lui importait que l'on parle de sa vengeance ou de la leur, tant que le résultat était ce qu'il était. Je suppose que venir quémander mon aide est un dernier recours, dit-elle simplement, convaincue que la jeune femme n'était pas allée la trouver sur un coup de tête mais y avait au contraire mûrement réfléchi. Qu'avez-vous déjà tenté à l'encontre du roi ?

Il se pouvait que ses présomptions soient fausses, mais elle voulait néanmoins savoir, ne serait-ce que pour se faire une idée de ce jusqu'où la jeune femme était prête à aller pour satisfaire sa soif de vengeance. Morgane ne savait pas encore quelle place accorder à Véra dans ses desseins, mais elle escomptait bien se laisser aiguiller par son discours.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fille de joie (peuple)
Feat : Natalie Dormer

Messages : 38

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Sam 10 Sep - 23:12

Jamais Véra n’aurait pensé éprouver une telle haine pour une personne. Elle ne s’en était jamais rendu compte mais sa haine pour le roi était bel et bien ancrée en elle. Sa condition lui rappelait chaque joue ce qu’elle avait dut subir à cause de ce roi qui ne pensait qu’à lui. La jeune femme avait longuement réfléchi à sa vengeance, elle avait planifié beaucoup de choses mais jamais elle n’avait réussi à mener ses idées à termes. Alors avec Morgane comme alliée, elle était persuadée que tout était possible. Après tout, la sœur du roi avait accès à tout ce qu’il fallait pour détruire le roi. Mais avant elle devait convaincre sa possible alliée de ses plans.

Depuis qu’elle avait perdu sa virginité, Véra réfléchissait au moyen de se venger. Elle avait essayé d’apprendre à manier une arme, mais il s’est avérer que très peu d’hommes acceptaient cela. Aussi elle n’hésitait pas à blesser les clients irrespectueux afin qu’ils changent leur comportement. Mais cela marchait très peu.
Lorsque Morgane affirma que le roi allait souffrir pour ce qu’il lui avait fait, la fille de joie ne put s’empêcher de laisser un sourire mauvais lui échapper. Depuis le temps qu’elle attendait que quelqu’un vienne l’aider… Aussi, lorsque son interlocutrice lui demanda ce qu’elle avait essayé, Véra n’hésita pas à lui répondre.

- « Vous savez, avec ma profession, la manipulation et la comédie sont de grands atouts. Je connais certaines personnes qui n’apprécient pas vraiment Arthur. » laissa-t-elle tomber en premier.

Il faut dire que cela lui arrivait régulièrement de simuler certaines choses afin de pouvoir avoir ce qu’elle veut tels que des aveux ou des révélations. Mais ce que Véra préférait, c’était les secrets. Après tout savoir ce qui se passaient dans les cuisines ou dans les chambres du château, était quelque chose dont Véra ne pouvait négliger l’importance.

- « Mais très peu d’hommes sont prêts à aider une femme… Alors imaginez lorsqu’il s’agit d’une prostituée. Et je n’avais pas les moyens d’engager des mercenaires non plus... »

La fille de joie regarda autour d’elle afin d’être sûre que personne ne les épiaient. Elle ne voulait pas que cette conversation tombe entre de mauvaises mains.

- « Au début, je songeais à faire kidnapper la reine afin de briser le cœur du roi… Cependant j’ai trouvé le moyen d’intégrer les rangs de ses domestiques. Je vais tout faire pour me rapprocher de lui, me faisant passer pour une pauvre jeune fille orpheline d’un père chevalier… » laissa-t-elle tomber avant de reprendre une gorgée d’hydromel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Lun 12 Sep - 23:24


Des intérêts communs
M

organe hocha la tête aux premiers propos de Véra, elle ne doutait pas en effet que, son corps de métier, le plus vieux métier du monde, on puisse trouver quelques avantages. La manipulation et la séduction faisaient partie de ce dont elle devait faire usage au quotidien pour survivre dans ce monde phallocrate gouverné par des pulsions malsaines. Elle ne doutait pas qu'elle ait pu faire quelques rencontres intéressantes, mais en effet, en tant que femmes, leur crédibilité était moins facilement acquise. L'avantage que Morgane avait sur son interlocutrice, à ce niveau, résidait de le fait qu'elle était sœur du roi, épouse et mère de chevalier, et savait faire usage de la magie. Il lui était plus simple, de la sorte, de s'assurer quelques soutiens honnêtes et précieux. C'était certainement ce qui avait manqué à Véra jusqu'alors, mais plus pour longtemps, Morgane comptait bien soutenir la jeune femme dans son projet. Après tout, leur objectif final était le même. Elles ne sauraient que trouver l'une et l'autre leur compte. L'essentiel était, au final, que le roi sombre. Et trahi de toute part par ceux en qui il avait eu grand tort de faire confiance, nul doute que la chute serait brutale pour lui et savoureuse pour elle. Oui, Morgane, sans savoir grand chose de son interlocutrice, avait bien envie de s'associer en elle. Quelque chose dans sa posture, le ton déterminé de sa voix, son assurance et ce sourire qui s'était fiché sur son visage lui laissait entendre sans l'ombre d'un doute qu'elle disposait de toutes les qualités nécessaires à la bonne marche de ses projets.

Elle avait abandonné l'idée de recourir à des mercenaires. Elle avait bien fait, ce n'était pas la méthode la plus fiable, et le poisson à ferrer était un peu trop gros, sans doute. Pour ce qui était de faire enlever Guenièvre pour le désespoir du roi, la méthode serait certes efficace, mais sans doute prématurée (ce même si Morgane avait un candidat idéal pour cela... Peut-être même plus d'un). Finalement, elle avait trouvé la meilleure méthode, oui, intégrer le rang de ses chevaliers était une excellente idée, effectivement.

-Vous n'aurez aucun mal à vous attirer sa compassion ainsi. Arthur a la faiblesse de compatir au sort de tout orphelin qu'il rencontre.
Elle marqua une pause. Sa manière, peut-être, de se dédouaner pour tous les enfants qu'il a lui-même privé de parents. Et évidemment, elle évoquait son propre cas, car pour elle, Arthur était définitivement responsable de la mort de sa mère. Leur mère. Et pour tous les parents qu'il a privé de leurs enfants. Et là encore, elle pouvait en parler à titre personnel. Même si son ton restait parfaitement détendu et détaché, et que son léger sourire n'avait pas quitté ses lèvres. Si vous devez demeurer à Camelot, il nous sera plus simple de communiquer. Elle marqua une pause. Je pense que notre collaboration saura être très fructueuse, mais pour cela je dois être sûre : êtes-vous prêtes à vous armer de patience pour satisfaire notre ambition commune ?

Car rien ne devait être laissé à la légère. Morgane ourdissait sa vengeance depuis trop longtemps pour laisser un grain de sable faire dérailler le système.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fille de joie (peuple)
Feat : Natalie Dormer

Messages : 38

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Mer 26 Oct - 23:50


Véra réalisait petit à petit qu’elle allait pouvoir se venger au vue de comment cette conversation tournait. Jamais elle ne s’était permis de croire en une telle alliance. Et pourtant elle était en train de comploter contre le roi avec Morgane de Gorre. Peu importe ce que l’on disait de cette femme, Véra était prête à s’allier à elle pour sa vengeance. Même si elle avait commencé à se rapprocher de son roi, elle prendrait son temps. C’était sa règle d’or pour se venger. Elle avait connu bien trop d’hommes qui cherchaient à se venger sans prendre leur temps et c’était souvent eux qui finissaient mal d’ailleurs.

Véra sentait que le rendez-vous commençait à prendre fin. Même si elle était contente, elle ne pouvait s’empêcher de penser aux conséquences d’une telle alliance. Elle avait bien conscience qu’on l’avait vus en compagnie de Morgane et sûrement que certains clients poseraient certaines questions mais elle saurait jouer les manipulatrices. Après tout, elle le faisait déjà depuis plusieurs années alors qu’est-ce que cela changerait ?

Morgane commenta le plan de Véra et celle-ci confirma ce qu’elle pensait. Elle était persuadée qu’Arthur était bien trop bon pour se laisser attendrir par une personne dont il ne connaissait rien. C’était sûrement son point faible d’après Véra d’ailleurs.

- « Peut-être est-ce pour cette raison que la reine ne porte toujours pas d’enfants… » laissa en suspens Véra.

Tout le monde savait que le roi et la reine était fou amoureux alors pourquoi la reine n’attendait-elle toujours pas d’héritier ? Mais ce n’était pas vraiment le problème. Véra n’avait que faire de l’héritier des Pendragon, tout ce qu’elle voulait c’était se venger de cette maudite famille.

- « Je sais que peu de mes riches clients l’apprécient. Ils pensent que si Uther le voulait vraiment en tant qu’héritier, il ne l’aurait pas caché ainsi… »

Oui la royauté et la noblesse étaient deux mondes totalement égoïstes où chaque geste était épié afin de voir ce qui pourraient être fait pour s’élever au-dessus des autres. Mais ainsi aucun d’eux ne voyait les plus faibles s’élever sur leur dos. Véra comptait bien faire partie de ceux-là d’ailleurs. Elle côtoyait déjà des grands personnages du royaume, il ne lui manquait plus qu’un mariage arrangeant et ainsi… Enfin, Véra devait encore attendre un petit moment, d’abord la vengeance.

- «  Cela fait plus de dix ans que je réfléchis à cette vengeance, j’ai toute la patience qu’il faut pour me venger de ce maudit roi. » lâcha Véra sans parler trop fort pour que personne ne l’entende.

Véra termina son verre d’une traite par la suite. Elle savait qu’elle ne pouvait pas rester éternellement avec cette femme qu’elle admirait pourtant. Puis elle ne voulait pas qu’on la reconnaisse non plus, si jamais des rumeurs venaient à circuler, elle ne se le pardonnerait pas.

- « Je ne voudrais abuser plus de votre temps. Si vous avez besoin de me transmettre un message, demandez Véra à l’arrière de la maison « L’Etoile ». » expliqua la courtisane attendant une réponse de son interlocutrice avant de partir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
Feat : Eva Green

Messages : 563

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Jeu 27 Oct - 22:44


Des intérêts communs
U

n sourire amusé vint décorer les lèvres de Morgane quand son interlocutrice fit le lien entre les propos qu’elle venait de prononcer et le fait qu’après tant d’années de mariage, Guenièvre et Arthur n’aient jamais eu d’enfants. Morgane aurait eu plaisir à crier à l’impuissance du roi, mais elle était bien placée pour savoir qu’il était parfaitement en mesure de procréer. Si aucun héritier légitime ne pointait le bout de son nez pour l’heure. Un héritier tout illégitime avait, lui, bravé la mort et attendait à présent sa vengeance. Ah, Mordred ! Comme Morgane adorait son fils. Elle n’aurait jamais pensé pouvoir aimer autant quelqu’un et le devoir en partie à l’homme qu’elle haïssait le plus au monde, il n’empêche que c’était bel et bien le cas. Enfin, ce n’était pas la question pour l’heure. Morgane laissa la jeune fille de joie poursuivre, se réjouissant de ses propos suivants même s’ils n’étaient pas des plus surprenants à ses yeux. Même si Arthur faisait davantage l’unanimité depuis sa victoire contre le peuple saxon, nombreux étaient ceux qui considéraient encore l’ascension du bâtard Pendragon au trône comme une insulte, et Morgane comptait bien jouer de cette animosité, en tirer le meilleur profit le moment venu. Véra acceptait de s’armer de la patience nécessaire à la souffrance promise au roi de Camelot. Tant mieux. La patience serait la clé, même si celle de Morgane finissait elle-même par être mise à rude épreuve. En tout cas une chose était certaine, la fée ne regrettait en rien cette entrevue, elle l’aimait bien, cette petite, elle avait du cran, et son désir de vengeance était réel, pas de ceux qui peuvent flancher en un battement de cils. Leur collaboration ne saurait qu’être fructueuse, la sœur du roi en était on ne peut plus convaincue. Elle hocha doucement la tête quand son interlocutrice lui apprit comment la joindre.

-Je n’y manquerais pas,
affirma-t-elle tranquillement.

En plus du reste, Morgane appréciait sincèrement que son interlocutrice n’a pas pris la décision de lui tenir la jambe des heures et des heures durant, le tout pour finalement l’assommer de frivoles banalités. Elle avait été droit au but, elle avait été concise et sûre d’elle, autant de qualités qu’elle ne pouvait que sincèrement lui apprécier. Et qui avaient la fâcheuse tendance à manquer à beaucoup d’autres à ses yeux.

-Ce sera un réel plaisir de faire affaire avec toi.


Pour cette dernière sentence, elle avait abandonné le tutoiement, il ne lui semblait plus nécessaire. Au vu de ce qui se tramait à présent entre elles, une déférence trop excessive entre elles lui aurait semblé bien absurde.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Des intérêts communs [pv Véra]   Aujourd'hui à 11:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Des intérêts communs [pv Véra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double nationalité : l’heure de l’intérêt national a sonné
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» L'intégrale
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Cité de Camelot-