Partagez | .
 

 À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 276

Message#Sujet: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Lun 1 Aoû - 21:36


À la cour du roi, chacun y est pour soi.
L

a nuit de Manon avait été très courte. Et pour une fois, elle ne pouvait même pas en blâmer le bébé dragon qu'elle gardait précieusement caché chez elle. Il était bien plus calme qu'elle ne l'aurait soupçonné. Sûrement parce que Ena savait infiniment prendre soin d'elle. Non, elle ne devait sa nuit courte qu'à elle-même. Elle avait été, comme cela lui arrivait parfois, ponctuée de cauchemars. Pas de ces cauchemars déplaisants certes, mais qui appartenaient sans le moindre doute au domaine de l'imaginaire. Ses cauchemars avaient l'air bien trop réels pour qu'elle parvienne à prendre les choses sereinement ou à rationnaliser tout ça. Ces rêves ressemblaient à des souvenirs, et même si Manon ne pouvait pas le moins du monde être sûre qu'ils en étaient bel et bien, le doute ne pouvait que s'insinuer en elle. La nuit, la barrière de son inconscient, celle qui conservait des fragments de sa mémoire, ne s'abaisserait-elle pas pour révéler à elle ses plus obscurs secrets passés ? Peut-être. Mais elle n'avait aucun moyen d'en être sûre. Si, à une époque, elle avait couru après le moindre élément qui lui permette de reconstituer les fragments de sa mémoire, ce n'était plus le cas aujourd'hui, elle appréciait sincèrement sa vie tel qu'elle était, elle n'aimait pas l'idée que son passé enfoui puisse la gâcher. Alors elle tenter de rejeter en boucle ces cauchemars sans savoir pour autant si elle en  était bel et bien capable. Quoi qu'il en soit, elle n'en avait presque pas dormi de la nuit. Et sa journée de travail s'en était ressentie. Elle avait accumulé les erreurs, avec plus ou moins d'incidences. Elle n'était pas franchement fière d'elle. Guenièvre n'était pas d'un naturel à lui faire des reproches, loin s'en faut, mais Manon savait qu'elle devait se ressaisir. Elle avait saisi l'occasion d'une pause pour prendre un peu d'air, elle mourait d'envie de fermer les yeux et de faire une sieste, mais c'était bien sûr la pire idée possible. D'autant qu'elle réalisa ne pas être seule dans ces jardins, et qui plus est, elle se trouvait en une compagnie qu'elle était contrainte de ne pas décevoir si elle ne voulait pas se défaire de sa couverture.

-Bonjour Sire
, le salua-t-elle en s'inclinant comme il se devait face à Arthur.

Si elle avait pris cette habitude, ces courbettes étaient toujours plus difficiles à adresser au roi qu'à la reine. Car si elle la trahissait, il est vrai, c'était vraiment lui qu'elle trahissait davantage, et un jour ou l'autre, il serait bel et bien déchu de son trône, et elle n'y serait pas pour rien. Des fois, elle craignait qu'en croisant son regard, plus lucide que son épouse, il comprenne la supercherie et devine ses véritables intentions. Ce serait vraiment dramatique.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 376

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Jeu 15 Sep - 22:25

Manon & Arthur
À la cour du roi, chacun y est pour soi.
Ces derniers temps, Arthur devait bien avouer qu’il était un peu troublé. Il n’avait pas plus de raison de l’être maintenant qu’avant, mais ces derniers temps des souvenirs d’autrefois ne manquaient pas de lui revenir à l’esprit. Notamment, sur ce qui concernait directement Morgane. Ces derniers temps, sa demi-sœur avait semblé prendre la décision de le maltraiter plus encore que d’habitude. Le pire, c’était qu’il n’avait pas la possibilité de la renvoyer, de l’éloigner de son champ de vision. Il n’y avait aucune raison qu’il le fasse en soit, puisqu’il n’avait officiellement aucune raison de la détester. Et il valait mieux que ça reste comme ça, mais le roi ne pouvait pas s’empêcher de douter de plus en plus. Est-ce qu’un jour Morgane n’allait pas le faire plus tomber encore ? Il savait parfaitement que c’était ce qu’elle cherchait, mais il ne savait pas encore comment elle allait s’y prendre. Alors forcément, le souverain ne pouvait pas s’empêcher de douter. En plus, à côté de cela, ils ne trouvaient toujours pas le Saint Graal. En gros, ces derniers temps, Arthur ne pouvait pas s’empêcher de douter et il ne savait trop quoi faire. Alors, le souverain avait pris la décision d’aller se promener un peu dans le jardin, pour être seul, et réfléchir avec lui-même à la situation. Parce que ce n’était pas vraiment facile pour lui de se retrouver seul, il y avait toujours quelqu’un pour venir le déranger. Quand ce n’était pas un chevalier qui avait besoin de quelque chose, c’était un serviteur qui voulait le voir, ou encore un des nombreux invités qui avaient une chambre dans le château de Camelot. Ce n’était donc pas évident pour Pendragon de se retrouver un peu seul avec lui-même, ce dont il avait besoin en ce moment. Et ce qu’il n’allait pas vraiment avoir, puisqu’alors qu’il se trouvait dans les jardins, il croisa la route de Manon.

« Bonjour Manon ».

Lui dit-il dans un fin sourire, pour la saluer en retour de ses propres salutations. Arthur était bien tenté d’en rester là, de juste passer son chemin. Ce qu’il avait envie de faire et parfaitement le droit de faire. En soit, puisqu’il était le souverain du royaume, il n’avait aucun compte à rendre à la jeune femme, ni à personne en réalité. Sauf qu’alors qu’il venait de la saluer, son regard se porta un peu plus précisément sur le visage de la servante de son épouse. Il l’avait peut-être croisé dans la journée, il ne s’en souvenait même plus. Il devait bien avouer, que par moment, le roi ne prêtait peut-être pas assez attention à la jeune femme. Mais en cet instant précis, alors que ses yeux se posaient sur elle, l’homme avait le sentiment qu’elle était un peu moins… lumineuse que d’habitude. Est-ce que c’était parce qu’elle n’était pas en présence de Guenièvre ? Il n’en savait rien.

« Tu me sembles fatiguée, tu vas bien ? »

Demanda-t-il alors, trouvant effectivement qu’elle était fatiguée. Et il ne pouvait pas s’empêcher de s’en inquiéter.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 276

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Ven 16 Sep - 17:24


À la cour du roi, chacun y est pour soi.
M

anon s'était attendue à ce que le roi lui rende au mieux sa salutation, mais que cela s'arrête là. Elle ne lui en aurait pas tenu rigueur, elle aurait même trouvé cela normal, à vrai dire. Elle avait beau être au service direct de la reine, ce qui lui donnait une place plus haute dans la hiérarchie, elle n'en était pas moins qu'une simple servante, et par conséquent facilement oubliable. Savoir se fondre dans le décor, cela faisait partie de son métier, quelque part. La discrétion était en tout cas une vertu appréciée dans son milieu. Aussi n'y avait-il rien de plus normal pour elle que de s'imaginer que le roi ne se soucierait pas davantage d'elle, ce qui au passage n'était pas pour lui déplaire. Plus elle passait inaperçu (auprès du roi du moins, pas de la reine, par contre - là, c'était impossible et quelque part tant mieux), plus elle pouvait agir dans l'ombre sans se faire remarquer, mieux c'était pour elle. Mais en l'occurrence, elle n'avait pas su se faire aussi transparente qu'elle l'avait voulue. Apparemment, la fatigue de la jeune femme se lisait sur son visage... Elle s'en doutait un peu. Avec la nuit qu'elle venait de passer, ce semblait assez logique. Même très logique. Et une journée de travail était venue ajouter à sa fatigue. Alors apparemment, sa fatigue latente était suffisamment visible pour que le monarque songeait à s'en inquiéter. La jeune femme hésita. Elle n'était pas certaine qu'il soit une bonne chose qu'elle s'engage dans une réelle conversation avec le roi. Si elle avait su se distancier de lui jusqu'alors (contrairement à Guenièvre), c'est parce qu'elle évitait de lui parler pour autre chose que de simples formalités. Elle ne voulait pas commettre deux fois la même erreur. Il était l'homme auquel elle devait nuire. Elle ne changerait pas d'avis à ce sujet, non, mais elle craignait de se laisser attendrir par l'absurde gentillesse de ce roi qui était décidément bien trop altruiste (altruisme qui se découvrait encore dans son attitude présent, elle savait que sa question ne dissimulait pas de reproches, mais un réel souci).

-Ce n'est rien, majesté, j'ai seulement manqué de sommeil,
affirma-t-elle, ce qui était après tout la pure et simple vérité, elle devait son état actuel à la multitude de cauchemars qui avait obscurci, malheureusement, sa nuit. Mais ça ne se reproduira plus, affirma-t-elle sans le penser (parce qu'elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas contrôler des rêves de cette nature... S'ils dépendaient d'elle, elle ferait tout ce qu'elle pourrait, absolument tout ce qu'elle pourrait, pour les étouffer une bonne fois pour toutes. Je vous remercie de vous en soucier.

Même si, en réalité, il ferait mieux de ne pas s'en soucier du tout, de ne pas se soucier du tout d'elle, en réalité.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 376

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Jeu 10 Nov - 15:12

Manon & Arthur
À la cour du roi, chacun y est pour soi.
Arthur n’avait pas pu s’empêcher de passer à côté de la fatigue de Manon et forcément, il s’inquiétait pour elle. Le roi ne pouvait pas se permettre de s’inquiéter pour tous les domestiques qui se trouvaient dans le château, même si c’était quelque chose qu’il aurait pu apprécier. Pour la simple et bonne raison qu’ils méritaient vraiment de travailler dans de bonnes conditions et que s’ils étaient bien trop fatigués, ce n’était pas une bonne chose, ni pour eux, ni pour leur travail. Sauf qu’Arthur manquait de temps tout simplement. Et s’il n’avait pas croisé Manon dans les jardins, il était évident qu’il n’aurait sans doute rien remarqué à son sujet. La jeune femme affirma alors que ce n’était rien, qu’elle avait simplement manqué de sommeil. Arthur ne pouvait que le comprendre, par moment il lui arrivait aussi de passer d’horrible nuit et dans ses conditions, ce n’était vraiment pas évident d’assurer une journée de travail. Même si l’homme savait parfaitement que son travail n’était pas comparable à ceux des domestiques, qui étaient quand même bien plus physiques. Le roi afficha un léger sourire quand Manon affirma que ça n’allait pas se reproduire. Honnêtement, il pouvait difficilement la croire. Non pas qu’il pense qu’elle lui mentait par plaisir, mais parce qu’il considérait qu’elle jugeait un peu trop ses capacités. Elle n’avait sans doute aucune envie que cela se reproduire, mais Arthur savait bien qu’on n’avait pas vraiment le contrôle sur les nuits de sommeils. Même si on le voulait vraiment. Et il était évident que le souverain n’allait pas en vouloir à Manon qu’elle soit fatiguée, bien au contraire. Tout comme il considérait qu’elle n’avait aucune raison de le remercier de s’en soucier, ce n’était finalement que la moindre des choses. Même si d’autre personne ne penserait pas comme lui, mais en même temps le roi avait l’habitude de faire les choses à son goût.

« Ne me remercie pas, c’est normal. » Et puis, l’homme devait bien avouer qu’il appréciait Manon. Il ne la connaissait pas énormément, mais il n’avait aucune raison de ne pas l’apprécier. En plus, elle était la servante de son épouse et il lui semblait qu’elles avaient une grande relation toutes les deux. En même temps, Guenièvre devait parfois se sentir un peu seule aussi et de ce qu’elle avait pu dire à Arthur, Manon était quelqu’un de bien. « Tu sais, je pense que si tu as besoin de te reposer et de rentrer chez toi, Guenièvre ne vas pas en voir d’objection. »

Il en était même persuadé en réalité. Si Manon avait besoin de se reposer, il était bien mieux qu’elle le fasse pour revenir en forme ensuite. Cela ne servait à rien de se surmener, ils savaient tous que ce n’était pas du tout productif. Même s’il s’avançait quand même un peu en parler au nom de son épouse. Mais il était persuadé qu’elle comprendrait. Si Arthur lui affirmait que sa servante avait eu grand besoin de repos, elle ne lui en voudrait pas du tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 276

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Ven 11 Nov - 9:46


À la cour du roi, chacun y est pour soi.
M

anon afficha un fin sourire quand son interlocuteur affirma qu'elle n'avait pas à le remercier. Même si elle avait bien l'intention de faire tomber cet homme de son trône, et qu'elle devinait que cette chute serait forcément violente, voire au-delà de violente, elle devait bien reconnaître qu'il était difficile de haïr cet homme à titre personnel. Oh, elle lui reprocherait toujours ce sombre passé qu'Ena avait si bien su lui rappeler. À ce sujet, rien ne changerait... Mais le roi possédait tout de même une humanité par moments confondantes. Il était prévenant, il ne faisait pas montre d'orgueil. Il était roi, il avait de hautes responsabilités à gérer, et pourtant, il prenait soin de parler à une simple servante, et il paraissait réellement soucieux de son sort et de son bien-être. Il aurait pu se contenter de quelques mots échangés, se moquer de sa fatigue et passer à autre chose, se soucier de ce qu'il avait de plus important à faire, mais non, il prenait le temps de lui parler et de la comprendre. Tout comme Guenièvre, il était difficile à haïr... mais si elle avait abandonné l'idée de détester Guenièvre et espérait la tenir à l'écart quand Arthur Pendragon serait déchu de son trône, il ne pouvait pas agir de la même manière avec ce dernier. Elle ne devait pas flancher, sa détermination devait être inébranlable. Faire ce qui était juste, c'était empêcher le roi de poursuivre son règne plus longtemps. C'était son gouvernement qu'il fallait faire tomber. Il fallait s'opposer au monarque, pas à l'homme... Et à ce sujet, elle n'avait pas l'intention de flancher, même si c'était difficile de trouver Arthur antipathique.

-Je vais y réfléchir,
répondit-elle dans un fin sourire quand son interlocuteur affirma que si elle avait besoin de repos, de s'éloigner le temps de se requinquer, Guenièvre n'y verrait pas d'objection.

Oh, ça, Manon n'en doutait pas, elle connaissait très bien la reine, à présent, elle était convaincue qu'elle lui permettrait de prendre du repos, quitte à se passer de sa dame de compagnie en son absence. La jeune femme la connaissait très bien, depuis le temps, alors il n'y avait aucun doute. Elle n'était pas sûre pour autant de vouloir s'éloigner du château et de la reine. Elle ne pensait pas que ce soit le bon moment. Il se passait trop de choses, au château, et aussi, elle craignait que Gaspard profite de son absence pour lui nuire. Elle devenait paranoïaque, c'est vrai, mais tant que Manon était en présence de Guenièvre, elle avait le sentiment de garder un certain contrôle, contrôle qu'elle pourrait bien perdre si elle n'y prêtait pas garde. Mais ce n'était bien sûr pas le genre d'arguments qu'elle pouvait avancer en présence du roi.

-Je m'en voudrais de rester loin de la reine très longtemps
, ajouta-t-elle dans un sourire. Et pour me reposer, il faudrait que je me débarrasse de mes cauchemars.

Et elle n'aurait vraiment pas dû aborder un sujet si personnel.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 376

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Lun 9 Jan - 22:23

Manon & Arthur
À la cour du roi, chacun y est pour soi.
Quand la jeune domestique de Guenièvre affirma qu’elle allait réfléchir à l’idée de prendre un peu de repos, Arthur comprenait qu’elle n’allait pas vraiment le faire. En même temps, le roi ne pouvait pas vraiment faire de remarque concernant ce genre de comportement. Arthur aussi était du genre à ne pas compter ses heures de travail, à se donner bien trop dans son travail sans vraiment se ménager. Il ne pouvait évidemment pas comparer son travail avec celui de Manon, qui était quand bien plus physique. Mais le roi pensait vraiment les paroles qu’il lui avait prononcé plus tôt. Si jamais la jeune femme avait besoin de prendre un peu de repos, elle ne devait pas hésiter à le demander à la reine, elle ne pourrait pas le refuser. Elle n’avait peut-être pas besoin de s’absenter trop longtemps, mais au moins le temps qu’elle puisse reprendre un peu de force, qu’elle puisse se reposer. D’ailleurs, la servante ne manqua pas de préciser qu’elle s’en voudrait de rester loin de la reine pendant trop longtemps. Arthur devait bien avouer qu’il appréciait que son épouse ait une jeune femme comme elle à ses côtés, qu’elle ne soit pas complètement seule. Non pas qu’elle avait de raison d’être seule, mais l’homme se doutait que ça ne devait pas être évident pour elle d’avoir juste des amis. Et il voyait bien que son épouse était très proche de sa servante. Ne se doutant pas qu’un tel rapprochement n’allait pas du tout lui être favorable d’ailleurs.

Arthur pensait rajouter quelque chose, dire à la jeune femme qu’elle pouvait quand même se reposer pendant quelques heures seulement avant de revenir au service de la reine. Guenièvre pouvait bien se passer un peu de Manon le temps que cette dernière puisse dormir quelques heures. Sauf que pour cela, il fallait encore que la jeune femme arrive à se reposer. Quand elle mentionna ses cauchemars, Arthur ne put s’empêcher de se montrer curieux.

« Tu fais beaucoup de cauchemar ? »

Cela ne le regardait pas, pas du tout même, mais le roi ne pouvait pas s’empêcher de se questionner un peu plus. Si jamais Manon ne souhaitait pas lui répondre – ce qu’il comprendrait bien sûr – il ne la forcerait pas du tout à le faire. Mais si la servante avait parlé de ses cauchemars en cet instant précis, Arthur ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’elle avait peut-être envie de lui en parler.

C’était la première fois cependant qu’ils avaient une conversation si personnelle. Si Arthur avait souvent l’occasion de croiser Manon, puisqu’elle passait ses journées auprès de Guenièvre, il n’avait jamais vraiment pris la peine de parler avec la domestique. Il ne savait au final vraiment pas grand-chose d’elle. Ce qui n’était pas plus mal, quand on avait un peu connaissance de ce que la jeune femme pensait vraiment du roi. Bon, en même temps, la jeune femme n’était pas la seule personne à ne pas porter le roi dans son cœur – pour rien, toujours à cause de son père, alors qu’il n’avait rien demandé lui – et à vouloir lui faire tomber.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 276

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Lun 9 Jan - 22:48


À la cour du roi, chacun y est pour soi.
M

anon se rendait bien compte qu'elle n'avait que trop parlé, et le pire dans tout cela, c'était qu'elle ne savait même pas vraiment pourquoi, exactement, elle s'était ainsi épanchée sur sa propre situation en présence d'un homme qu'elle voulait voir sombrer, mais elle l'avait fait. Elle ne se l'expliquait définitivement pas, à croire que c'était un don que possédaient les Pendragon (enfin, sans compter Uther, bien évidemment) : ils inspiraient très naturellement un véritable sentiment de confiance, ils étaient plus accessibles que ce que l'on imaginerait de la part du roi et de la reine, que l'on supposerait plutôt distants et moins que bienveillant. Manon s'y était laissée prendre avec la reine, déjà, mais elle était parvenue à se convaincre que, la concernant, ce n'était après tout pas si grave que cela, puisque ce n'était pas elle qu'elle et Ena cherchaient à atteindre précisément. Sauf qu'elle se rendait bien compte, en parlant un peu avec le roi, que si elle n'y prenait pas garde, ce dernier pourrait presque lui inspirer de la sympathie. Néanmoins, cela ne changeait absolument rien à ses résolutions. Elle savait qu'il lui fallait se venger, et pour cela, il était essentiel que le roi cède son trône. En attendant, ce n'était pas si grave qu'Arthur la prenne en affection (si elle y parvenait), non ? Elle voulait croire que ça pourrait même lui être avantageux, qu'elle pourrait en tirer profit comme elle tirait profit de sa relation avec la reine pour obtenir des informations intéressantes et créer des situations profitables. Elle n'était pas sûre de vouloir entrer dans un cadre trop personnel avec le roi, elle ne voulait pas qu'il lui inspire autre chose qu'un profond désir de revanche. Mais après tout, ça ne coûtait rien que d'essayer d'inspirer de la compassion à son interlocuteur. Aussi, les yeux baissés, elle choisit de se prêter au jeu, et hocha doucement la tête.

-Ça m'arrive souvent, oui,
admit-elle alors. Ce qui n'était pas faux, effectivement, même si elle dramatisait un tantinet les choses en cet instant, faisant trembler sa voix. C'est courant, depuis que j'ai perdu la mémoire. J'ignore si ce sont des souvenirs ou juste des images, mais certains sont très réels. Elle s'exprimait de nouveau avec la plus parfaite honnêteté, mais elle ne comptait pas flancher pour autant. Elle voulait simplement qu'il la prenne en pitié, voire en affection. C'était en baissant légèrement les armes qu'elle pourrait peut-être espérer qu'il baisse les siennes. C'était une stratégie à double-tranchant, mais une stratégie qui pourrait bien s'avérer payante. Elle releva les yeux, son regard était légèrement brillant. Je suis désolée, je dois vous ennuyer avec toutes mes histoires, et vous devez avoir fort à faire.

Et elle était parfaitement convaincue de cela, même si elle nourrissait le léger espoir qu'il choisisse malgré tout de lui consacrer du temps.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 376

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Lun 27 Fév - 21:38

Manon & Arthur
À la cour du roi, chacun y est pour soi.
Quand Manon affirma que cela lui arrivait souvent de faire des cauchemars, le roi entendit sa voix trembler et forcément, il ne pouvait que compatir. Il voyait bien que c’était une situation vraiment difficile pour la jeune femme, du moins c’était l’impression que cela lui donnait. Parce qu’évidemment, Arthur Pendragon ne pouvait pas s’empêcher de se laisser avoir par le jeu d’actrice de Manon. En même temps, le roi n’avait aucune raison de se croire qu’elle puisse tenter de le manipuler, elle n’avait aucune raison de le faire à ses yeux. Comme beaucoup d’autre, et c’était là sa plus grande erreur. Même si le souverain de Camelot ne connaissait pas bien Manon, puisqu’elle était la servante de sa femme et qu’il n’avait donc pas non plus vraiment à faire avec elle, il l’appréciait. Il trouvait qu’elle était sympathique en tout cas. Et forcément, son sort l’importait et Arthur ne pouvait pas s’empêcher d’être touché par le fait qu’elle fasse énormément de cauchemar. Surtout que c’était à cause d’un évènement tragique qui était arrivé dans sa vie. Evidemment, le roi savait parfaitement que la jeune femme avait perdu la mémoire. Mais il ne pensait pas qu’elle en subirait de tel désagrément, comme si le simple fait de perdre la mémoire n’était pas suffisant.

Arthur ne savait pas vraiment quoi dire cependant. Il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir concerné par les problèmes de la servante de sa femme, parce qu’il avait la fâcheuse habitude de se sentir toujours concerné par les problèmes des autres. Il ne pouvait pas s’empêcher de voir que Manon souffrait de cette situation et en un sens, il avait bien envie de l’aider. Mais pour autant, le roi ne savait pas vraiment comment il pouvait lui venir en aide. Ce n’était pas comme s’il avait un remède aux cauchemars qu’elle pouvait faire.

« Oh non, ne t’en fais pas. » Reprit-il quand Manon affirma qu’elle devait l’ennuyer avec ses histoires et qu’il avait fort à faire. Ce n’était pas le cas, elle ne l’ennuyait pas du tout. Bon, Arthur ne pouvait pas nier qu’il avait fort à faire, mais en même temps c’était le cas tout le temps. Il y avait peur de moment où il pouvait se reposer et ne rien faire, sans empiéter sur des moments où il pourrait avancer sur ce qu’il avait à faire. Mais il pouvait bien s’arrêter quelque minute et il devait bien avouer qu’il n’avait aucune envie de partir pour le moment. « Je suis navré que tu subisses tous ces cauchemars. » Et il était parfaitement sincère quand il l’affirmait. Il était désolé pour la jeune femme, il aimerait qu’elle n’ait pas à subir tous ces désagréments. Même si en soit, il n’y était pour rien et il ne pouvait rien y faire non plus. « As-tu déjà songé à demander à un magicien s’il pouvait t’aider ? »

Evidemment, le roi ne pouvait que penser directement à Merlin. L’homme avait peut-être une potion, pouvant permettre à Manon de dormir correctement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 276

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Lun 27 Fév - 22:23


À la cour du roi, chacun y est pour soi.
A

rthur avait beau dire que ses histoires ne l'ennuyaient pas, qu'il n'avait pas mieux à faire (c'est en tout cas ce qu'elle comprenait par l'intermédiaire de son "ne t'en fais pas"), la servante de la reine était très sceptique à ce sujet. Le roi, en tant que roi, il était certain qu'il avait mieux à faire et de nombreuses responsabilités, il n'avait pas forcément beaucoup de temps à lui accorder, et au fond ça l'arrangeait vraiment, ça l'arrangeait même beaucoup en réalité, car elle avait peur de trop s'exposer si elle continuait de s'épancher ainsi auprès de son interlocuteur. C'était elle qui était normalement supposée soutirer des informations au roi et à la reine, pénétrer leur intimité, découvrir leurs secrets, pas l'inverse... Cela étant, faute d'obtenir la moindre confidence de sa part, elle s'était peut-être attirée sa sympathie, et déjà c'était bien loin d'être un mal. C'était après tout en se faisant de Guenièvre une amie qu'elle était parvenue à obtenir d'elle qu'elle lui confie ses plus sombres et inavouables envies... Sa conversation avec Arthur l'aiderait peut-être à créer ce genre de climat entre eux également... mais elle considérait cela comme dangereux. C'était Arthur bien plus que Guenièvre, qu'elle devait faire sombrer, et elle n'arriverait de toute évidence à rien si elle finissait par s'attacher à lui comme elle s'était attachée à Guenièvre. Malheureusement, elle devait le reconnaître, Arthur Pendragon était en soi un homme sympathique. C'était peut-être son plus grand défaut en plus d'être une qualité que l'on devrait estimé, il voulait le bien des autres sans voir que les autres, eux, n'aspiraient qu'à son malheur. Elle compris, et il fallait que cela dure. Trouver un prétexte pour mettre fin à cette conversation ne serait sans doute pas un mal par conséquent. Mais au moment de chercher à se soustraire à la présence d'Arthur, ce dernier lui posait une nouvelle question, lui donnait réellement le sentiment qu'il se souciait d'elle. Est-ce que c'était vraiment le cas ? A vrai dire, c'était très probable. L'homme était beaucoup de choses, mais elle savait très bien qu'il n'était pas un manipulateur.

-A vrai dire, ça ne m'a jamais effleuré l'esprit,
reconnut la jeune femme très honnêtement.

Et en effet, si étrange cela pouvait-il paraître, alors même qu'elle fréquentait une sorcière au quotidien (et plus qu'intimement), elle n'avait jamais envisagé de demander à Ena de l'aider en quoi que ce soit, à taire ses cauchemars, à apaiser ces pensées emmêlées. Elle y tenait trop, en vérité, même s'il s'agissait de cauchemars.

-Ces cauchemars sont épuisants mais... c'est peut-être tout ce qui me reste de mon passé. Je me vois difficilement y renoncer.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 376

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Jeu 20 Avr - 16:44

Manon & Arthur
À la cour du roi, chacun y est pour soi.
Arthur Pendragon était vraiment soucieux du sort de Manon. Ce n’était qu’une servante et beaucoup dirait qu’il n’avait pas à se soucier d’elle. Mais le roi n’était pas issu de ce milieu après tout, il avait grandi dans un milieu bien plus modeste que la royauté de Camelot. Il ne pouvait donc pas ne prêter attention aux « petits gens » ce n’était pas son truc et forcément, savoir que Manon n’allait pas très bien parce qu’elle dormait peu à cause de cauchemar, ça le touchait. Et le fait qu’elle soit la servante de sa femme jouait peut-être un peu, quand bien même l’homme n’avait pas l’occasion de discuter bien souvent avec elle. Ils se croisaient plus qu’ils ne se parlaient au fond, ce qui ne l’empêchait pas d’être soucieux de son bien-être. C’était une erreur, Arthur ne s’en rendait même pas compte, comme d’habitude. Parce qu’il était incapable de se rendre compte qu’il était de nouveau en train de se soucier pour une personne qui attendait le bon moment de le faire tomber. Il se faisait bien trop avoir.

Manon lui apprit qu’elle n’avait jamais songé à demander à un magicien de l’aider concernant ses cauchemars, avant de préciser que puisqu’ils étaient les dernières brides de sa mémoire, elle ne se voyait pas vraiment y renoncer. Arthur ne pouvait comprendre exactement ce que vivait la jeune femme, parce qu’il n’avait aucune idée de ce que cela faisait de perdre la mémoire et de ne pas se rappeler de qui on était, mais il compatissait en tout cas. Et il pensait pouvoir comprendre que c’était difficile de renoncer justement à la seule chose qui nous raccrochait à ses souvenirs. En tout cas, Arthur comprenait qu’elle ne cherche pas à enlever ces cauchemars, même si c’était du coup difficile pour elle.

« Et peut-être qu’un magicien pourrait t’aider à retrouver la mémoire ? »
Il s’investissait un peu trop dans l’histoire de la servante de la reine, mais il n’y pouvait rien. Parce que dans tous les cas, l’homme ne se voyait pas ne pas prêter attention aux soucis de la jeune femme. Même si certain dirait qu’il en faisait trop, qu’il dépassait son rôle, que ce n’était pas sa place, mais en même temps il pouvait bien faire comme bon lui semblait. Il était le roi après tout. « Enfin, je dis ça, mais je ne sais pas si c’est possible. Ce que je sais, c’est que Merlin, le magicien de la cour, est capable de beaucoup de prodige. »

Et pour cause, il avait tant fait pour Arthur et Uther autrefois. Pas forcément de bonne chose soit-dit en passant, mais Arthur n’allait pas revenir sur le fait que son conseillé le plus proche avait aidé son père à avoir une autre apparence afin d’abuser de sa mère… lui donnant vie donc. On ne pouvait pas dire que ça soit le genre de chose que le roi était le plus fier. Mais quand même, Merlin avait de grands pouvoirs.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 276

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Jeu 20 Avr - 21:09


À la cour du roi, chacun y est pour soi.
M

anon était surprise, elle devait bien le reconnaître, de voir combien le roi paraissait se sentir concerné par ce qu'elle vivait, par ses cauchemars à répétition, par son bien-être. Oh, elle savait bien qu'Arthur Pendragon était un homme excessivement bon et généreux, c'était le lieu par lequel tout un chacun comptait le provoquait, c'était sa plus grande qualité et son plus grand défaut, mais elle avait quand même cru qu'il accorderait bien moins d'intérêt à ses états d'âme, à ses préoccupations... S'il savait... Il avait tout intérêt, plutôt, à la laisser avec ses problèmes, sachant que la jeune femme espérait bien le faire chuter de son trône. Oui, elle était un peu désarçonnée par l'excessive générosité de son interlocuteur. Elle voyait bien que, dans ces conditions, il pouvait bien vite devenir difficile de le haïr, et c'était bien évidemment hors de question. Elle avait choisi son camp, elle n'en changerait pas. Mais elle aimerait bien savoir s'épargner tout scrupule inutile. En ce sens, il serait une bonne chose qu'elle retrouve ses souvenirs, effectivement, car elle retrouverait également, ainsi, le souvenir du moment où était née sa haine viscérale des Pendragon, ce serait une excellente chose. Mais elle avait quelque peu abandonné cette possibilité. A une époque, elle avait cherché désespérément à recoller les morceaux, c'était moins le cas, à présent, ne serait-ce que parce que, en partie, elle appréhendait réellement de découvrir certaines choses, qui pourraient altérer sa perception de la vie de manière générale. Elle avait retrouvé son équilibre, et grâce à Ena, elle avait retrouvé un sens à sa vie par la même occasion. Alors ses priorités avaient manifestement changé. Et d'une manière ou d'une autre, Arthur Pendragon faisait partie de ces priorités. Il n'en avait pas la moindre idée, cela dit, et c'était tant mieux.

-Les magiciens que je suis allée trouver n'ont rien pu pour moi. Et c'était vrai. A l'époque, en tout cas, elle avait cherché toutes les solutions possibles, et aucun magicien, aucun sorcier, aucune fée n'était venu à bout de sa mémoire défaillante. Peut-être parce que son esprit faisait blocage. Son inconscient ne tenait peut-être vraiment pas à ce qu'elle découvre les événements qui jonchaient son passé, qu'elle en reprenne pleinement conscience. Mais il est vrai que je n'ai pas consulté de magicien aux talents et à la réputation de sir Merlin. Elle marqua une légère pause. Mais il doit avoir affaires bien plus urgentes à régler que mes simples problèmes de mémoires.

C'était sa manière à elle de lui dire qu'elle ne cherchait pas forcément à obtenir ce genre de services, même si, quelque part, la jeune femme serait assez curieuse de demander un tel service à Merlin si on lui en offrait l'opportunité. Dans tous les cas, ça n'avait rien d'une nécessité pour elle à ce jour.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 376

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Jeu 8 Juin - 23:25

Manon & Arthur
À la cour du roi, chacun y est pour soi.
Au fond, Arthur parlait sans savoir. Il se demandait si un magicien de la trempe de Merlin L’Enchanteur – qui était quand même le plus grand et le plus puissant magicien qu’il connaissait, capable de tout faire ou presque – pouvait aider la jeune servante de son épouse. Il se posait la question, ne sachant pas vraiment si c’était le cas. Peut-être qu’il était en train de donner de faux espoirs à la jeune femme – même s’il ne savait pas si c’était ce qu’elle voulait en fait – mais il n’y pouvait rien. Manon avait visiblement consulté de nombreux magiciens, mais elle n’avait pas eu l’occasion de voir Merlin. C’était quand même le magicien le plus puissant du royaume. Ce que Manon reconnu d’ailleurs, apparemment, puisqu’elle affirma qu’elle n’avait pas eu l’occasion de voir un magicien aussi puissant que Merlin l’Enchanteur. Quand elle lui dit ça, Arthur ne put s’empêcher de se dire qu’elle avait justement envie de le voir. En soit, elle avait dit qu’elle ne voulait pas perdre les cauchemars qu’elle faisait la nuit parce que c’était une part de sa mémoire (à priori), mais elle n’avait pas affirmé qu’elle ne voulait pas retrouver la mémoire. Du moins, Arthur ne le voyait pas du tout de cette manière et forcément, il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir l’aider. Pourquoi ? Il n’en savait rien, c’était comme ça, ça lui venait ainsi. Il ne pouvait pas s’empêcher de compatir aux ennuis de celle qui se trouvait sous ses yeux et de vouloir lui venir en aide. C’était sans doute ce qui allait le perdre un jour, cette envie constante de venir en aide aux autres. Celle aussi de faire toujours confiance aux autres, un peu trop. Parce qu’il ne se rendait pas compte que celle qui se trouvait sous ses yeux était justement le genre de personne qu’il devait se méfier, le genre de personne qui voulait le faire tomber.

Arthur ne pouvait pas vraiment donner tort à Manon sur le fait que Merlin avait des choses bien importantes à faire. C’était vrai, le magicien officiel de la cour de Camelot était vraiment occupé, mais cela n’enlevait rien au fait qu’il pouvait quand même lui venir en aide. En tout cas, c’était ce que le roi avait envie de croire.

« Si tu le souhaites, je pourrais lui demander ce service. »
Affirma-t-il alors en toute sincérité et en toute honnêteté. S’il faisait cette proposition, c’était quand même dans l’optique de lui rendre ce service, si elle le souhaitait évidemment. Est-ce que ça allait lui être utile ? Peut-être pas non, mais au moins elle pouvait peut-être essayer. « Il acceptera de te recevoir si je lui demande. Donc, si jamais tu en as envie. »

Il ne voulait pas lui forcer la main, seulement lui faire comprendre que si c’était ce qu’elle souhaitait, il l’aiderait. Parce que Merlin ferait ce que le roi lui demanderait. Du moins, normalement, mais il avait aidé Uther à prendre l’apparence d’un autre pour aller dans le lit d’une femme qu’il convoitait donc… il pouvait bien faire ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 276

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   Ven 9 Juin - 17:26


À la cour du roi, chacun y est pour soi.
M

anon avait bien conscience du fait que son interlocuteur lui faisait un offre au-delà de généreuse. Une fois encore, le roi faisait preuve de toute la bonté dont il était capable, et prouvait qu'il était quelqu'un de gentil... de beaucoup trop gentil, en fin de compte. Manon ne savait trop quoi penser de cette proposition. Une part d'elle avait envie de refuser tout en bloc, parce qu'elle ne voulait pas devoir quoi que ce soit à Merlin, qu'elle avait choisi de détester, pour des raisons pour le moins évidentes. Mais une autre part, plus vivace qu'elle ne l'aurait pensé, avait bien envie d'accepter. Il restait en elle cette curiosité, quasiment morbide, cette envie de faire la lumière sur son passé oublié une bonne fois pour toutes, quand bien même son présent n'avait plus besoin de l'éclairage de son passé. Elle savait qu'elle pouvait très bien vivre sans se souvenir, et que retrouver la mémoire pourrait même raviver un passé dont elle ne voulait pas tout garder... Elle ne savait pas trop quoi répondre. Pour se défendre, elle pouvait bien arguer (à elle-même, car ce débat était personnel, bien évidemment) que ce serait un moyen comme un autre d'approcher de Merlin, ce qui pouvait ne pas être un mal dans la continuité de ses projets avec Ena... mais c'était se dissimuler derrière de faux prétextes. Elle savait très bien que l'envie de céder à cette proposition qu'elle éprouvait avait un sens tout autre. Dans tous les cas, elle ne devait pas se précipiter. Elle devait réfléchir à cela, ne pas dire "non" ou "oui" trop rapidement. Manon se rendait bien compte qu'on lui offrait quelque chose de précieux, un don qui se refusait difficilement. Elle allait devoir y réfléchir sérieusement.

-Votre proposition me touche beaucoup
, répondit-elle dans un léger sourire. Mais je crois que j'ai besoin d'un peu de temps pour y réfléchir. Et elle savait qu'il se montrerait compréhensif, il l'était toujours, au point que c'était sérieusement exaspérant. Tant de bonté d'âme concentrée en un seul individu, ça avait de quoi vous rebuter. Même si c'était utile, à quelques occasions. Elle marqua une légère pause, laissa passer un peu de temps avant de se permettre de reprendre la parole. Pourquoi faire cela pour moi ? demanda-t-elle alors.

Oh, elle se doutait de la réponse, Arthur Pendragon était un homme généreux, et il n'y avait pas forcément grand chose à comprendre de plus que cela, mais la jeune femme était tout de même curieuse. Aurait-il fait preuve d'une telle grandeur d'âme avec tout le monde ou faisait-elle exception ? Il ne devait pas non plus "prêter" Merlin à n'importe qui, ce serait proprement absurde et suicidaire (même si, quelque part, elle aussi pouvait être considérée comme étant "n'importe qui"). Alors quoi ? C'est ce qu'elle demandait à comprendre.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la cour du roi, chacun y est pour soi. [pv Arthur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.
» cour des rois déchus
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Château de Camelot-