Partagez | .
 

 Rien de si aimable qu'un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu'un séducteur. [pv Mordred]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 930

Message#Sujet: Rien de si aimable qu'un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu'un séducteur. [pv Mordred]   Sam 4 Juin - 11:30


Rien de si aimable qu'un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu'un séducteur.
V

oilà trois jours qu'Ombeline se trouvait à Camelot, sur invitation du roi Arthur. Si elle n'avait pas pu décliner une telle offre sous peine de se montrer bien trop désobligeante envers un roi qu'elle ne craignait pas de malmener mais voulait voir entrer dans ses bonnes grâces, elle devait bien reconnaître qu'il ne lui avait fallu que peu de temps pour éprouver l'envie de repartir. Elle ne le pouvait pas, pas encore, elle devait profiter de ce séjour pour y faire toutes les rencontres nécessaires au bon mouvement de son projet et devait surtout saisir cette occasion de voir et d'être vue, pour qu'Autice et ses souverains ne puissent être oubliés. C'était une épreuve de tous les instants. Ombeline n'était pas un être réellement sociable, elle devait s'y forcer, mais la force de l'habitude le rendait plus simple et presque mécanique, ce qui ne l'empêchait pas d'éprouver à chaque jour qui passait un désir un peu plus vif d'aller rejoindre ses terres et surtout, de retrouver son frère. Elle le devinait sans mal, son absence devait le rendre fou. Et cette perspective étai plaisante, sauf qu'elle comportait un écueil et non des moindres : cette folie certain la guettait tout autant. Encore quelques jours à Camelot.. Et après, il faudrait encore compter le temps que lui prendrait le trajet pour revenir jusque chez elle. Tout cela pour consacrer son temps si précieux à l'ennemi... Mais c'était à dessein, bien sûr. Elle était lasse de ces faux-semblants, fatiguée de ces incessants ronds de jambes et amabilités prononcées sans rien penser, lasse de se faire passer pour qui elle n'était pas pour se laisser apprécier. Mais ainsi devait fonctionner le monde, et se plier à ses règles était encore la meilleure manière d'espérer y régner.

Quand enfin, elle trouva l'occasion, entre quelques repas longuissimes et entrevues aussi stratégiques qu'ennuyeuses, de quitter un peu le château pour se retrouver seule, Ombeline n'hésita pas un seul instant. Marcher un peu dans les rues de la cité, et surtout, profiter d'un moment d'accalmie où le paraître n'aurait plus qu'une place infime (même si elle prenait toujours garde aux regards que l'on posait sur elle), ne serait pas pour lui faire du mal. Ne connaissant encore que peu ces lieux qui, l'espérait-elle, finiraient par lui devenir familier, elle allait de rue en rue sans invoquer d'autres motifs que celui de se dégourdir un peu les jambes et de laisser ses pensées vagabonder au gré de réflexions qu'elle ne cessait de devoir taire en présence du haut peuple. Ce fut alors que son regard, jusque là indifférent à ce qui l'entourait, se posa sur un homme de sa connaissance, quoi que le terme soit peut-être un peu biaisé. Elle ne savait, en définitive, de Mordred, que ce qu'elle avait bien envie d'y voir et avait gardé de lui l'image de ce séducteur qui avait sans succès voulu faire sa conquête, comme il devait faire quotidiennement celle de bien d'autres.

-Ne serait-ce donc pas le séducteur de ces dames ?
demanda-t-elle sans détours. Alors, on est en quête d'une nouvelle proie ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rien de si aimable qu'un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu'un séducteur. [pv Mordred]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a rien de plus terrible qu'un roi en colère et rien de pire que d'en être l'objet [Evangeline - Guillaume]
» anna × non, monsieur : l’homme n’a jamais rien inventé qui procure autant de bonheur qu’une bonne taverne ou une bonne auberge. (terminé)
» « On ne peut rien comprendre à la vie tant qu'on n'a rien compris à la mort. »
» Osez, Osez Joséphine. [Hayden]
» Rien, mais rien à voir avec le JDR, les gars : ma boutique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Cité de Camelot-