Partagez | .
 

 Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Mer 1 Juin - 20:29


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
O

mbeline n'était pas quelqu'un de réellement sociable. Et pourtant, depuis la mort de son père, elle ne cessait d'enchaîner les rencontres diplomatiques, d'accepter les invitations venues des royaumes voisins sans y prêter d'intérêt et d'en lancer d'autre dans l'espoir d'en initier. Non pas qu'elle apprécie réellement ses nombreuses interactions. Si cela ne tenait qu'à elle, elle se contenterait sans mal, vraiment, de demeurer seule en ses terres en compagnie de son frère. Mais c'était une chose qu'ils ne pouvaient pas se permettre. Il était primordial pour les héritiers d'Autice d'asseoir une autorité et un réputation digne de ce nom que leur père avait trop longtemps rabaissé. Pour ressusciter leur patrimoine avant que de l'élargir, jusqu'à avoir la mainmise sur le trône, ils n'avaient pas d'autres options que d'en passer par ces courbettes et ronds de jambe. Ou du moins, elle n'avait pas d'autre option que de le faire, il y a bien longtemps qu'elle avait abandonné l'idée de joindre Pellinore à ses "missions diplomatiques", elle savait combien cela l'ennuyait (même si elle se doutait qu'il était tout aussi ennuyé de la voir s'éloigner de chez eux, en réalité), alors elle acceptait de jouer les interfaces, de s'occuper des relations publiques, et de parler en leur deux noms. Elle avait mis au point tout un itinéraire pour "travailler" plusieurs éventuels collaborateurs qui pourraient contribuer à faire fructifier leurs biens (avant de se voir trahis, cela va de soi), et sur le chemin du retour... Il y avait une étape qu'elle se serait bien épargnée mais qui était sans doute indispensable : le royaume de Gorre, où elle espérait être reçue par le chevalier de la table ronde Urien de Gorre en personne.

Ombeline avait pour cet homme une opinion très mitigée. Elle pensait vraiment que cet homme, qui avait manifesté sa volonté de faire tomber Arthur Pendragon de son trône, saurait se ranger du bon côté et servir au mieux leurs intérêts, mais elle s'était de toute évidence trompée, l'homme avait retourné sa veste et il avait gardé d'elle le souvenir intact d'une ennemie de la couronne, qu'elle était bel et bien, mais devait faire oublier être à ses yeux. Gorre était trop important, stratégiquement, pour qu'elle laisse couler sans chercher à entrer dans les bonnes grâces d'Urien. Alors non, ce n'était pas de gaité de cœur, car elle n'aimait pas la façon dont cet homme savait lire en elle comme si elle était aussi transparente que du cristal, mais il fallait bien, parfois, consentir à quelques sacrifices de cette nature (comme si le fait d'être éloignée pour l'heure de son frère n'était pas déjà un trop grand sacrifice en soi) était le seul moyen de parvenir à ses fins. Une entrevue désagréable, si elle parvenait enfin à l'orienter à son avantage, pourrait bien voir son sens altéré, pour le meilleur. Elle se rendit donc à Bade et se fit annoncer auprès d'Urien qui, s'il était très souvent à Camelot ou en voyage, était semble-t-il présent ce jour là (au fond, Ombeline aurait préféré l'inverse). Quand il se présenta à elle, elle prit soin d'afficher son sourire angélique sur son visage, consciente que s'il dupait bien des hommes, il n'avait jamais su le faire avec celui-ci. Qui sait, cette fois-ci serait peut-être la bonne.

-Urien. Je suis heureuse de vous revoir.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Lun 11 Juil - 13:23

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
Même si Urien avait l’habitude de passer énormément de temps à Camelot afin de servir comme il le fallait son roi, il devait quand même passer du temps à Gorre. C’était son royaume après tout, celui dont il était l’héritier. Si pour l’heure, l’homme n’avait pas besoin de passer tout son temps sur ses terres, il fallait bien qu’il s’y trouve de temps en temps afin de pouvoir s’occuper de ses affaires. Ce qu’il faisait donc en ce moment, puisqu’il était à Bade. Morgane et Yvain n’étaient pas présents de leurs côtés. Si le chevalier savait que son fils se trouvait à Camelot en ce moment, il n’avait aucune idée de l’endroit où pouvait être son épouse. Mais en même temps, il ne cherchait pas vraiment à le savoir non plus. Elle faisait ce qu’elle voulait, quand elle le voulait, tant qu’elle n’allait pas trop loin de ses actions. Parce qu’évidemment, Urien ne pouvait s’empêcher par moment de penser au fait qu’elle était capable de causer du tort à Arthur Pendragon. Cela faisait un moment qu’Urien ne se faisait plus tout d’illusion concernant les intentions de son épouse, même s’il ne faisait pas grand-chose non plus pour l’arrêter.

Il avait bien à faire d’ailleurs. Urien était occupé dans son bureau, à rédiger des courriers importants, quand on vint lui annoncer la visite improvisée d’une jeune demoiselle qu’il ne pensait pas voir venir sur ses terres. Ombeline d’Autice, l’héritière du royaume d’Autice au même titre que son frère jumeau. Urien connaissait bien cette famille, du moins elle faisait partie de ces grandes familles de l’île de Bretagne qu’il fallait connaître quand on se trouvait dans la haute société. Il la connaissait donc, mais il ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle lui rende visite. Il se rendit quand même à sa rencontre, c’était la moindre des choses. Quand bien même, Urien était bien incapable de se réjouir de cette visite.

« Ombeline, je ne m’attends pas du tout à vous voir par chez moi. »
Répondit-il dans un fin sourire, en s’adressant le plus cordialement possible à la jeune femme sous ses yeux. « Que me vaut le plaisir de votre visite ? »

Le ton était cordial, tout comme la tournure de ses phrases. Pour autant, le chevalier ne penser pas un seul instant les mots qu’il prononçait. Il avait effectivement envie de savoir quelles raisons pouvaient conduire l’héritière d’Autice à sa demeure, mais il n’avait pas vraiment de plaisir à la revoir. Il ne pouvait pas vraiment le confirmer, mais le chevalier avait toujours eu une étrange impression concernant cette jeune femme, ainsi que son frère d’ailleurs. Et la mort de leur père, survenu il y a peu de temps, lui paraissait vraiment suspecte. Evidemment, Urien se faisait peut-être des idées, mais il valait de toute façon mieux être trop soupçonneux que l’inverse non ? Urien était bien placé pour savoir qu’il ne fallait pas se fier aux apparences, que certain visage d’ange pouvait cacher le pire des démons.
Code by Gwenn


_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Lun 11 Juil - 22:30


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
O

mbeline daigna déposer un sourire de façade sur son visage quand Urien fit son apparition et la salua. L'homme se montrait poli et des plus sympathiques avec elle, mais Ombeline ne parvenait pas à croire dans ses propos. Elle avait toujours le sentiment qu'il y avait une tension, une défiance entre eux, à chacune de leurs rencontres, et elle avait à cœur de le convaincre qu'il n'avait pas à douter d'elle, quand bien même il avait parfaitement raison, mais Urien de Gorre avait oublié d'être idiot c'était bien ça le problème. D'un autre côté, il serait peut-être plus simple de l'amadouer s'il faisait mine de la laisser faire que s'il se braquait à chaque fois qu'elle tentait la moindre prise de contact. Elle savait qu'elle avait affaire à un adversaire redoutable, mais elle devait faire de son mieux pour avancer ses pions malgré tout, et faire en sorte que ce soit le plus subtilement possible. Elle ne pouvait prendre le risque de se mettre Urien à dos, le moment venu, une alliance avec le territoire de Gorre lui serait bien trop précieuse pour qu'elle puisse passer outre. Ils avaient décidé pour le moment de rester à la surface de ce qu'ils pensaient réellement, et la jeune femme comptait bien en profiter. Qui sait, elle parviendrait peut-être à gagner quelques points. auprès de lui. Qui ne tente rien n'a rien, quoi qu'il en soit, et elle devait profiter du moindre de ses voyages pour développer son réseau. Le jour venu, elle se féliciterait d'avoir pris à ce point sur elle, et elle espérait que Pellinore l'en remercierait également, quoi qu'il puisse être.

-Je reviens de Camelot, j'aurais regretté de revenir en Autice directement sans venir vous voir. Mais j'ose espérer que je ne vous dérange pas dans des affaires importantes.


Elle se moquait bien de le déranger ou non, c'était véritablement le cadet de ses soucis, mais quoi qu'il en soit, il fallait qu'elle puisse profiter de la situation autant que possible, et qu'elle tire autant profit que possible de cette conversation. Peut-être ne parviendrait-elle à rien, mais cela ne coûtait rien d'essayer quoi qu'il en soit. Elle serait bien mieux en compagnie de son frère, mais pour obtenir mieux dans la vie, il fallait parfois accepter le pire.

-Comment allez vous ? Voilà si longtemps que nous n'avons pas eu l'occasion de deviser, tous les deux.

Savoir comment il allait lui était foncièrement égal, mais elle se doutait bien que de telles politesses étaient de mise pour conserver la position de la personne réellement concernée qu'elle n'était pas vraiment. Pour l'instant, elle se contentait des civilités, d'usages un peu pompeux et impersonnels avant de passer à mieux. La jeune femme savait que ce n'était qu'une infime étape, toute préparatoire, mais il fallait bien commencer quelque part, après tout.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Dim 21 Aoû - 0:03

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
Urien n’avait normalement aucune raison valable d’être soupçonneux envers Ombeline d’Autice. Et pourtant, il y avait quelque chose chez elle, qui le rendait méfiant. Il n’avait aucune preuve, mais le chevalier était quand même habitué à ce genre de comportement. Il avait sans doute la plus grande comédienne du royaume de Logres comme épouse. Cette sorcière qui faisait croire à tout le monde qu’elle aimait son demi-frère, alors qu’il en était tout autre. Urien avait donc l’habitude de côtoyer des manipulatrices, c’était peut-être pour cette raison qu’il avait ce sentiment envers la jeune femme. Quand bien même, il n’avait vraiment aucune preuve. C’était le cas, rien ne pouvait lui dire de se méfier d’elle. Elle semblait très gentil, c’était ça le problème. Urien ne savait donc guère quoi penser de celle qui se trouvait présentement sous ses yeux, il se montrait cordiale parce que c’était comme ça qu’on lui avait appris à être quand il se trouvait en compagnie de la noblesse. Après tout, il était l’héritier du royaume de Gorre, il était important qu’il se montre cordial avec les autres personnes de son rang. Autrefois, Ombeline avait exactement la même position que lui, maintenant elle ne se contentait plus d’être l’héritière. La jeune femme lui apprit donc qu’elle avait fait un voyage vers Camelot et donc qu’elle avait profité de son retour à Autice pour passer le voir. Soit, cela tenait la route. Mais en même temps, le chevalier devait bien avouer qu’il aurait bien aimé qu’elle s’épargne cette peine. Non pas que sa présence le dérange vraiment, mais il avait sans doute mieux à faire. Et même s’il se montrait cordial et qu’il ne pouvait rien prouver concernant cette jeune femme, il ne lui ferait jamais confiance.

« Je me porte bien, j’espère que c’est votre cas aussi. »
Il disait ça, encore une fois, dans le seul but de se montrer poli, parce que ce n’était pas vraiment le cas en réalité. Quoi qu’il n’était pas non plus mesquin au point de vouloir du mal à Ombeline d’Autice et à son frère (pour le moment), alors qu’il se contentait simplement d’être soupçonneux envers elle. Mais il avait tendance à l’être énormément de toute façon, parce qu’il était bien placé pour savoir que les démons et les menaces pouvaient être vraiment très proches. Après tout, son épouse, la demi-sœur du roi, voulait du mal au royaume d’Arthur Pendragon. « Effectivement, je désole que nous ne puissions-nous voir plus souvent. » Le chevalier marqua une pause, avant de reprendre. « J’espère que vous parvenez à remonter la pente après la mort de votre père. »

Cette mort qui semblait bien suspecte aux yeux d’Urien et qui ne manquait pas d’ajouter un peu d’apriori dans ce qu’il pensait d’Ombeline et Pellinore d’Autice. Les accidents étaient si vites arrivés, c’était effectivement le cas. Mais parfois, le chevalier savait parfaitement qu’ils étaient loin d’être de vrais accidents. Est-ce que les jumeaux d’Autice s’étaient arrangés pour se débarrasser de leur père ? Encore une fois, il n’en savait rien. Mais ça avait traversé l’esprit d’Urien.
Code by Gwenn


_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Dim 21 Aoû - 11:30


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
L'

hypocrisie était un art que l'on se devait de pratiquer et d'exercer pour y exceller quand on appartenait comme Ombeline et Urien aux hautes sphères de la société. L'art du paraître s'était imposé très tôt à Ombeline, dès lors qu'elle avait dû taire les malsains agissements de son père et faire mine de rien jusqu'au jour où elle et Pellinore avaient enfin pu se débarrasser de lui. À présent, elle portait ce masque presque constamment. Il était rare qu'on la voit sous un jour parfaitement honnête. En fait, seul Pellinore pouvait obtenir d'elle une sincérité sans bornes - et elle ne voulait en accorder à une autre. Le mensonge était devenu comme une seconde peau pour elle. Tous ses sourires feints, quand elle se mêlait à la noblesse ou à la cour du roi Arthur, toutes ces larmes de crocodile quand elle évoquait le piteux état de son royaume et le décès encore relativement récent de son père... tout ça, c'était une comédie parfaitement orchestrée, de main de maître, même. Mais elle n'était pas la seule à savoir manier les mots et feindre des émotions qu'elle ne ressentait guère : Urien, de son côté, savait y faire, lui aussi, et leurs rencontres étaient toujours cordiales d'apparences, amères en sous-entendus. Raison pour laquelle elle n'aimait que peu discuter avec lui. C'était bien plus simple avec d'autres, à commencer par Arthur, qui ne compatissait que trop à la perte des jumeaux d'Autice, qui pourtant ne se portaient pas plus mal sans leur géniteur, qu'ils avaient balayé de leur paysage de leur propre chef, bien évidemment. Elle hocha doucement la tête quand son interlocuteur affirma espérer qu'elle aille bien, elle aussi... comme s'il s'en souciait réellement.

-Je me porte aussi bien que je le peux au vu des circonstances,
dit-elle en affichant la mine habituelle (ou dont elle avait pris l'habitude en tous cas) de la jeune fille blessée par la vie, mais qui avait la force de continuer tout de même (car elle ne voulait pas laisser croire qu'elle n'était pas en mesure de prendre avec Pellinore le relai de leur défunt père).

La mort de son père, Urien l'évoqua très frontalement, et Ombeline savait pourquoi. Si Pellinore et elle n'avaient laissé aucun indice de leurs méfaits derrière eux, il n'en demeurait pas moins que l'héritier du royaume de Gorre n'avait jamais qu'à mi-mot dissimulé ses soupçons (justifiés) à l'adresse des jumeaux. Quand il évoquait le père d'Autice, Ombeline était convaincue que c'était dans l'espoir de la voir faire un faux pas. Elle espérait que son discours généralement bien rôdé suffirait à faire taire ses soupçons, mais elle en doutait.

-Ce n'est pas simple tous les jours, mon père me manque à chaque instant.
Tu parles, comme si ce connard de violeur pouvait réellement lui manquer. Mais Pellinore et moi nous efforçons de rendre à Autice son prestige d'antan, et je ne doute pas que nous finissions par y parvenir.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Mar 18 Oct - 15:20

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
Le monde de la noblesse était forcément jonché de jeu d’acteur. Urien était bien aux faits de cette façon de faire, parce qu’il était l’héritier du royaume de Gorre, même s’il était principalement un chevalier de la table ronde. Il savait donc y faire, il savait jouer au jeu, ce qu’il faisait en présence d’Ombeline. Parce qu’il était évident que l’homme ne pensait pas une seconde les mots qu’il prononçait envers la jeune héritière. Il n’en avait que faire, honnêtement, de l’état dans lequel se trouvait la jeune femme sous ses yeux et plus encore du fait de la voir plus souvent ou pas. A moins que cela ne lui serve à obtenir des réponses à ses interrogations. Parce que même s’il n’avait aucune affection pour l’héritière d’Autice, il se posait quand même énormément de question. En premier lieu sur la mort du père des jumeaux. Honnêtement, le chevalier ne serait même pas vraiment étonné d’apprendre qu’il n’était pas mort accidentellement. En même temps, dans ce monde, rien n’était étonnant quand il était question de trahison. Urien était bien placé pour le savoir, puisqu’il était au fait de certaine chose. Ombeline répondit donc au chevalier que les choses n’étaient pas simples depuis le décès de leur père, que l’homme leur manquait énormément. Il ne pouvait pas dire si elle était sincère ou pas. Urien ne pouvait pas s’empêcher de douter, mais si ses doutes s’avéraient être vrais, la jeune femme était une très bonne actrice. Ou alors, il faisait simplement fausse route depuis le début. En soit, Urien n’avait pas forcément besoin de connaître la vérité, mais il ne pouvait pas s’empêcher de le vouloir. En partie pour protéger les intérêts de Camelot, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’être suspicieux.

« Je suis certain que vous allez y arriver. » Répondit-il alors, faisant preuve de son jeu d’acteur également. Qu’ils y arrivent ou pas, en soit cela n’était pas vraiment son affaire. Autice n’avait que peu d’intérêt pour Gorre, donc qu’ils restent une terre si blessé que maintenant, ça n’allait pas changer quoi que ce soit pour lui. En tant que chevalier de la table ronde, l’homme devait normalement voir l’intérêt du royaume avant tout, mais il ne pouvait pas s’empêcher quand même de mettre ses propres terres en avant. Mais c’était le cas pour tous les seigneurs, il ne fallait pas se faire d’illusion. « En tout cas, vous savez, je l’espère, que vous pourriez toujours compter sur le royaume de Gorre pour vous venir en aide. »

C’était une marque de pure politesse, évidemment, elle n’était pas vraiment obligée de réclamer l’aide de son royaume. Si elle le faisait, le chevalier n’avait pas vraiment de raison valable pour l’empêcher. Mais il était évident que l’homme n’avait pas spécialement envie qu’elle le fasse, quand bien même elle prenait la peine de venir le voir en ce moment. Gorre avait ses propres soucis, même s’ils étaient forcément beaucoup moins nombreux que ceux d’Autice. Il n’avait pas envie de devoir s’occuper de ceux des autres.
Code by Gwenn

_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Mar 18 Oct - 20:43


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
O

mbeline ne savait pas si elle pouvait prendre au sérieux les propos de son interlocuteur, connaissant sa défiance naturelle (et logique) vis-à-vis d'elle, mais elle choisissait malgré tout d'accepter ses encouragements et ses compliments avec le sourire, et d'autant plus facilement qu'elle pensait bel et bien y arriver. Elle n'avait aucun doute quant au fait qu'elle parviendrait à ses fins, qu'Autice retrouverait son prestige d'antan. Elle ne savait pas quand cela arriverait ni comment, mais en tous cas, cela arriverait bel et bien. Ses ambitions étaient immenses, et elle ne comptait pas laisser quoi que ce soit y contrevenir. Encore moins son interlocuteur. Elle espérait bien obtenir de lui son soutien, volontaire ou non, et rien d'autre. Elle y arriverait, quoi qu'on puisse d'elle, elle ferait de son mieux. Et elle les hisserait au sommet, elle et son frère. Ils gouverneraient sur le royaume de Bretagne, et ils seraient des menarques on ne peut plus parfaits. Rien ne les arrêterait, vraiment rien. Son sourire s'élargit quand le chevalier du roi Arthur lui assura sa sympathie, et surtout le fait que le royaume de Gorre serait prêt à lui porter assistance si besoin était. C'était exactement ce qu'elle avait voulu entendre. Elle en était satisfaite. Il était certain qu'elle n'était pas venue trouver Urien dans le but de faire la conversation ou tout simplement de le revoir. Elle se passerait très clairement de sa présence et de sa suspicion si elle le pouvait. Elle était venue dans l'espoir de pouvoir en effet compter sur le territoire de Gorre au moment opportun, et Urien venait de lui construire un chemin pavé d'or. Très bien. C'était parfait, en effet, la situation était presque idéale. Presque.

-Merci, cela me touche beaucoup,
affirma-t-elle avec une pointe d'émotion (feinte, évidemment) dans la voix. Oh, elle appréciait les propos et le geste, même si elle attendait de voir tout cela en application pour réellement y croire, mais elle était loin d'éprouver de la gratitude à l'égard de cet homme dont elle préférait largement se défier. Je ne voudrais pas abuser de votre générosité. Oh si, elle y comptait bien, en réalité. Mais elle comptait ne pas en profiter trop rapidement, tirer cette carte de son jeu au bon moment. C'était une chance dont elle voulait absolument profiter. Mais je ne l'oublierai pas, croyez-le bien.

Et s'il ne pouvait la croire sur rien, cette phrase faisait exception, largement. Car en effet, c'étaient là des mots qu'elle n'oublierait pas, elle comptait bien le lui rappeler en temps et en heure. Gorre n'était pas un territoire négligeable. Annexé à Autice, ce dernier pourrait véritablement être favorable à l'expansion de leurs terres. La jeune femme comptait bien sur son soutien financier... inconditionnel elle n'y croyait pas, mais financier, ce serait déjà bien. Apparemment, sa visite n'aurait pas été complètement vaine.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Lun 12 Déc - 11:24

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
Urien n’avait pas spécialement envie de s’embêter avec les problèmes des autres terres du royaume. L’homme avait ce qu’il fallait avec Gorre et même si Autice passait des épreuves difficiles, le chevalier n’avait vraiment aucune envie de s’occuper des affaires des autres. Sauf qu’il n’avait pas forcément le choix. L’homme savait parfaitement où était sa place, comment il devait agir normalement avec les autres. Il ne pouvait évidemment pas refuser de tendre la main, quand on lui demandait de le faire. Surtout que des bonnes relations avec ses voisins ne pouvaient que l’aider dans le futur, du moins en principe. Ce n’était pas parce qu’Urien n’appréciait pas vraiment les héritiers Autice, qu’il se méfiait d’eux (et à juste titre d’ailleurs), qu’il devait ne pas répondre à ses devoirs. Urien se contenta simplement d’afficher un léger sourire quand Ombeline d’Autice affirma qu’elle était vraiment touchée par ses paroles. Qu’elle le soit, ou pas, ne changeait finalement pas grand-chose à ce que pensait et ressentait l’homme. S’il affirmait que la jeune femme pouvait compter sur son aide, si elle avait besoin, c’était simplement par politesse. Parce que c’était son devoir de proposer son aide. Et quand elle affirma qu’elle ne voudrait pas abuser de sa générosité, le chevalier ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie qu’elle le fasse vraiment. Mais quelque chose lui disait que ça n’allait pas être le cas, surtout qu’elle ne manqua pas de préciser qu’elle n’allait pas oublier ses propos.

« Je compte sur vous. »

Il ne mentait pas, Urien ne se faisait pas vraiment d’illusion. Le chevalier se doutait qu’à un moment, ou à un autre, la jeune femme allait revenir à la charge et qu’il allait pouvoir difficilement lui refuser un service. En même temps, puisqu’il venait de lui dire qu’elle pourrait compter sur lui, il ne pourrait pas se défiler. Par moment, l’homme regrettait amèrement quand même de devoir se plier aux étiquettes, de toujours devoir montrer un bon visage. Il pourrait difficilement faire quelque chose, si elle désirait abuser de sa générosité.

« Je suis sûr que votre père serait fier de voir ce que vous devenez et ce que vous faites pour Autice. »
L’homme ne parlait pas du père de la jeune femme sans raison. La mort de ce dernier lui semblait étrange, même s’il ne savait pas exactement que les deux jumeaux avaient un rapport direct avec cette dernière. Urien ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie d’emmener l’homme dans leur conversation, juste pour voir comment la jeune femme allait réagir. D’ailleurs, en réalité, l’homme n’avait aucune idée de ce que l’homme aurait pensé de ses enfants en cet instant précis (comme il ne savait pas ce qu’il en pensait de son vivant). Urien avait des relations avec l’ancien seigneur d’Autice, mais c’était professionnel, comme c’était le cas avec Ombeline et son frère jumeau. « Vous avez énormément de mérite de faire tout ça sans lui. »

Parce qu’ils étaient quand même jeunes, trop jeune peut-être pour avoir toutes ces responsabilités.
Code by Gwenn

_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Lun 12 Déc - 21:19


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
O

mbeline pouvait-elle sincèrement croire dans les propos de son interlocuteur, quand ce dernier affirmait qu'il comptait sur elle ? Elle n'en était pas certaine, mais c'était des mots qu'elle appréciait d'entendre, surtout de la part d'un interlocuteur qui lui opposait plus de résistance que la plupart. Et quelle erreur c'était que de compter sur la jeune héritière d'Autice. Oh, dans un premier temps, elle s'arrangerait pour paraître la plus fiable au monde, parce qu'elle savait très bien que c'était sa réputation (ainsi que celle de son frère) qui était un jeu. Mais ce serait toujours ses intérêts qui prévaleraient sur tout le reste, quoi qu'il puisse arriver, c'était en tout cas ainsi qu'elle verrait toujours les choses, égoïste jusqu'à la moelle qui ne prétendrait savoir faire preuve d'une certaine indulgence, d'une certaine générosité, que pour duper son entourage et parvenir à servir ses objectifs. À ce sujet, elle se contenta de réagir par un léger sourire, elle faisait mine d'accepter ce propos avec l'humilité qui se devait de la caractériser. Mais au fond, elle avait réellement envie de jubiler. Ce sourire s'élargit légèrement quand Urien affirma qu'il était certain que son père serait fier de ce qu'elle était devenue, de ce qu'elle faisait pour le royaume qui avait été légué aux jumeaux. Oh, elle doutait que, d'où qu'il se trouve, son géniteur éprouve une quelconque fierté à l'égard de sa progéniture, étant donné la manière dont il avait lâché son dernier souffle. Cela étant, elle était d'avis que son père devrait être fier, s'il était un père digne de ce nom et pas un dégénéré, vicieux et malade. Car il avait fait d'Autice un territoire à peine viable, il avait légué à ses enfants un héritage empoisonné, des terres où tout était à reconstruire. Ombeline trouvait qu'elle et son frère avaient du mérite, oui, mais surtout, ce mérite, c'était d'aller au-delà des piètres ambitions de leur père, c'était d'aller au-delà des médiocres ambitions du paternel.

-Nous n'avons malheureusement guère le choix
, répondit-elle, affichant un air contrit pour faire mine que la perte de son père était encore un souvenir douloureux pour elle, alors même qu'elle n'avait jamais été aussi heureuse que depuis que ce monstre avait lâché son dernier soupir. Mais nous faisons tout notre possible, et j'ose croire que notre père n'aurait pas à rougir de notre œuvre. Tout n'est pas simple tous les jours, mais nous sommes déterminés. Et à ce sujet, la jeune femme était parfaitement honnête. S'il y avait bien une qualité qui la caractérisait parfaitement, c'était la détermination. Elle avait de l'ambition à revendre, et elle comptait bien aller jusqu'au bout de cette dernière. Cette épreuve nous a soudés, mon frère et moi, au moins pouvons-nous compter l'un sur l'autre.

Et elle aimait qu'il y ait dans cette sentence un double sens que son interlocuteur ne pouvait pas comprendre.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Lun 6 Fév - 22:20

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
Urien observait le visage de la jeune femme sous ses yeux, alors qu’il amenait son père sur le tapis. Le seigneur de Gorre avait envie de voir comment elle allait réagir, alors qu’ils parlaient de son père. Cet homme qui était mort, un peu étrangement donc, laissant les terres d’Autice aux mains de ses enfants. Bon, en même temps, ce royaume n’était pas non plus extraordinaire. Urien devait bien reconnaître que les seigneurs d’Autice partaient de loin, qu’ils avaient devoir se donner beaucoup de mal pour redonner à leurs terres leurs valeurs d’antan. La jeune femme affirma donc qu’ils n’avaient pas le choix, qu’ils faisaient donc avec ce qu’on leur avait laissé. Urien ne portait clairement pas Ombeline d’Autice dans son cœur, pas plus son frère d’ailleurs, mais il devait quand même reconnaître qu’ils ne partaient pas très bien dans le règne de leurs terres. La jeune femme affirma donc qu’ils faisaient de leur mieux et qu’elle pensait que leur père n’avait pas à rougir de la situation. Urien ne pouvait pas s’empêcher de continuer d’observer attentivement le visage de son interlocutrice. C’était sans doute idiot, mais il avait eu envie qu’elle lui donne de la matière, qu’elle lui montre d’une manière ou d’une autre qu’il y avait quelque chose par rapport à la mort de son père. Mais ce ne fut pas le cas. En tout cas, ils étaient déterminés et Urien ne pouvait pas nier le fait que c’était quelque chose d’important. C’était une qualité que le chevalier appréciait, mais cela chez les personnes qu’il appréciait de base, ce qui n’était pas le cas de la jeune femme. Même, si en réalité, il n’avait rien contre elle non plus.

Quand Ombeline affirma alors que tout cela l’avait rapproché avec son frère jumeau, Urien ne pouvait évidemment pas se douter du sous-entendu de la jeune femme. Il ne pouvait pas savoir que les deux jeunes seigneurs étaient vraiment proches, bien plus qu’un frère et une sœur n’étaient censés l’être. Il ne pouvait pas le deviner et c’était bien mieux comme ça. Il entendait par là, du coup, qu’elle était juste bien plus unis avec son frère et qu’ils faisaient fronts contre les ennuis qu’ils pouvaient donc les surpasser ensemble.

« La famille c’est vraiment quelque chose d’important. »

Dit-il, sincèrement. S’il avait l’habitude de parler simplement dans le but d’emmener la conversation où il voulait, parce que c’était un peu un « noble jeu », pour le coup il était vraiment sincère. Il pensait ce qu’il disait, il considérait que la famille était quelque chose d’important. Même si, en un sens, cela dépendait un peu de la famille quand même. Urien n’aimait pas son épouse, mais il n’empêchait que les intérêts de la femme le touchait directement. Ceux de son fils bien plus encore d’ailleurs. Urien faisait beaucoup de chose au nom de la famille.

« Votre frère n’a pas l’intention de se montrer aussi déterminé que vous ? Il est dommage que vous ne puissiez pas voyager ensemble, puisque vous êtes soudés. »
Code by Gwenn

_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Lun 6 Fév - 22:55


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
O

mbeline savait qu'elle se faisait peut-être des idées, qu'il était tout à fait possible qu'elle soit seulement en train de succomber à un certain sentiment de paranoïa, mais elle avait vraiment le sentiment que son interlocuteur la passait au crible en un seul regard, et c'était désarmant. Elle faisait de son mieux pour donner le sentiment de ne pas être décontenancée. Comme d'habitude, elle jouait la carte de celle qui n'avait absolument rien à se reprocher. Avec les autres, ça passait très bien, elle parvenait même à en apitoyer certains (à commencer par le roi, mais il faut dire qu'Arthur Pendragon était particulièrement crédule), mais avec Urien, elle voyait bien qu'il ne tombait pas dans le panneau. Et à ce jeu-là, il pourrait bien être redoutable. Elle ne comptait pas laisser sa réputation, qu'elle gagnait à la force de ses manipulations, être écrasée par cette simple erreur de parcours. D'une façon ou d'une autre, il fallait qu'elle réussisse à endormir la vigilance de cet homme. Mais elle ne voyait pas de quelle manière procéder puisqu'il demeurait insensible à tous les subterfuges qui fonctionnaient si bien avec d'autres. Mais elle comptait bien tenir bon. Avec le temps, elle parviendrait peut-être à l'avoir à l'usure. Ou réciproquement, va savoir. Elle préféra donc poursuivre la conversation.

Elle hocha la tête quand son interlocuteur affirma que la famille était importante. Là encore, sa remarque était peut-être générale, mais Ombeline ne pouvait s'empêcher de se demander si ce n'était pas une façon déguisée de lui dire "Je sais ce que toi et ton frère avez fait"... Elle extrapolait certainement, mais elle ne pouvait pas lutter contre ça. Et mieux valait trop de défiance que pas assez, après tout. Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait en effet pas lui donner tort. La famille était effectivement une chose des plus importantes, une chose essentielle. Étant donné la relation fusionnelle qu'elle avait avec son frère, elle ne pouvait penser différemment. Pour ce qui était de leur géniteur, certes... Bon... disons que c'était encore une autre histoire, voilà. C'était d'ailleurs parce que la famille était si importante pour elle qu'elle se sentit piquée à vif à la réplique suivante d'Urien. Elle refusait qu'on fasse quelque reproche que ce soit à Pellinore. Et dans ce genre d'occasions, elle pouvais aisément montrer les crocs. Elle prenait sur elle, d'ailleurs, pour lui répondre avec diplomatie.

-Je ne connais pas homme plus déterminé que Pellinore, je regrette que vous puissiez penser le contraire.
Elle afficha néanmoins un doux sourire, qui contrebalançait son discours. Puisque je suis ici, il faut bien que l'un de nous demeure à Autice, ajouta-t-elle alors, il y a bien trop d'affaires à gérer sur place pour que nous puissions nous permettre d'abandonner en même temps des terres qui nous sont si chères. Elle marqua une légère pause. Mais je suis entièrement d'accord avec vous, la présence de mon frère me pèse beaucoup quand je dois m'absenter trop longtemps.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Sam 25 Mar - 20:59

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
Urien cherchait peut-être un peu trop à provoquer Ombeline d’Autice, mais il n’y pouvait rien. Depuis le décès de leur père, l’homme ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il n’y avait pas quelque chose d’étrange chez les jumeaux qui devaient maintenant gérer les terres de leur défunt père. C’était plus fort que lui, l’homme se posait des questions et donc, alors qu’il discutait avec Ombeline, il ne pouvait pas s’empêcher de la provoquer un peu. Tout en restant cordiale, bien évidemment, comme d’habitude. C’était des années de maitrise de discussion politique et noble qui étaient en jeu en cet instant précis, alors que le chevalier cherchait à obtenir des réponses de la part de la jeune femme sans éveiller les soupçons. Quand bien même, Ombeline pouvait très bien s’en rendre compte, cela n’allait rien changer pour le chevalier de la table ronde. En tout cas, ce ne fut donc pas pour rien qu’Urien de Gorre mentionna le frère de la jeune femme, qui était donc absent parce qu’il était resté chez eux, pendant que sa sœur s’occupait des rencontres diplomatiques. En même temps, il fallait bien reconnaître que la jeune femme était bien plus douée pour ce genre d’exercice que son frère jumeau, si on pouvait ne serait-ce que qualifier Pellinore de doué dans ce domaine. N’importe qui s’en sortirait sans doute bien mieux que lui dans une telle situation. En tout cas, Ombeline se chargeait des rencontres, pendant que Pellinore se la « coulait douce » à Autice, Urien ne pouvait pas s’empêcher d’en parler.

Le chevalier afficha un léger sourire, en réponse à celui de la jeune femme, quand elle lui fit la remarque que son frère était l’homme le plus déterminé qu’elle connaissait, regrettant qu’il pense le contraire. Eh bien, on ne pouvait pas dire que le seigneur de Gorre avait imaginé une seule seconde que son interlocutrice ne prenne pas la défense de son frère jumeau, il était servi. Elle lui fit tout de même remarquer que puisqu’elle se trouvait ici, lui devait rester là-bas, au vu de toutes les affaires qu’il y avait à régler sur leur terre. Cela se tenait en effet. Urien ne pouvait pas vraiment contrebalancer l’argument d’Ombeline d’Autice. Elle marquait un point, il devait le reconnaître.

« J’espère pour vous que vous allez donc que vous allez rapidement pouvoir rentrer chez vous. » Et ne plus l’importuner sur ses terres par exemple. Puisqu’Ombeline et Pellinore d’Autice avait fort à faire chez eux, autant qu’ils restent tous les deux chez eux. Sur ces terres qu’ils avaient hérité de leur père, sans qu’Urien ne considère vraiment qu’ils les avaient méritées. Mais en même temps… honnêtement, le chevalier de la table ronde n’avait absolument rien contre la jeune femme. Il pouvait bien penser ce qu’il voulait, il n’avait aucune preuve pour étayer ses pensées. « C’est bien trop cruel de votre part de vous imposer cela. »

Il ne pensait pas un seul instant les propos qu’il venait de prononcer, évidemment. Même s’il n’y avait pas vraiment de raison de le préciser.
Code by Gwenn

_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Dim 26 Mar - 17:41


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
P

eut-être Ombeline se leurrait-elle, mais la jeune femme ne put s'empêcher d'imaginer une pique déguisée de la part de son interlocuteur quand il affirma qu'il espérait qu'elle puisse bientôt rentrer chez elle. A ses yeux, le sous-entendu était clair : il avait envie qu'elle s'en aille. Est-ce que c'était vraiment le cas ? Aucune idée, mais dans tous les cas, elle se sentait copieusement agacée par cette interprétation des faits qu'elle était incapable de ne pas faire. Elle mentirait, cependant, si elle affirmait ne pas être impatiente de rentrer chez elle. Elle ne demandait que cela. A ses yeux, son voyage n'avait déjà que trop duré. Tout ce qu'elle voulait, elle, c'était retrouver les bras de Pellinore, sentir le souffle de sa respiration contre sa peau, la chaleur de ses baisers sur ses lèvres... mais pour accomplir les hautes ambitions qu'étaient les leurs, ils n'avaient d'autre choix que de se plier aux exigences de leurs fonctions, et la diplomatie (apparente) faisait partie des attributions naturelles d'Ombeline, raison pour laquelle la souveraine d'Autice prit sur elle et fit de son mieux afin que son agacement, bien difficilement, il faut bien le dire. Cette conversation avait le don de mettre ses nerfs à rudes épreuves. Ou plutôt, c'était un don propre à Urien de Gorre, et elle mentirait si elle prétendait qu'il n'excellait pas en la matière. Il faut dire que son intégrité était un barrage coriace à sa propre duplicité, et ou d'autres - le roi en tête - pouvaient plus aisément se laisser duper, elle savait faire face à une force implacable. Et qui ne lui devait absolument rien, qui plus est, tout au contraire.

-Je vous remercie de vous faire tant de souci pour moi,
répondit-elle d'un ton qui, l'espérait-elle, ne laissait pas transparaître un trop plein d'ironie. Mais ce n'était pas des plus simples. Urien de Gorre avait le don de faire (brillamment, cela va sans dire) resurgir ce qu'il y avait de plus cynique en elle. Et ce n'était pas forcément beau à voir. Mais je suis d'avis que mon devoir devra toujours passer avant mes considérations personnelles. En tant que chevalier, je suis convaincu que vous pensez la même chose.

Et quelque part, elle se disait que lui le pensait sans doute, encore qu'elle était loin de savoir ce qu'il était capable de passer sous silence dans le but de se protéger et de protéger son fils, lui qui était sans doute marié à l'ennemie la plus redoutable du roi (mais c'était là une information qui manquait bien trop cruellement à Ombeline, malheureusement). Elle, de son côté, mentait, sans l'ombre d'un doute. elle faisait très clairement passer ses intérêts personnels avant ses devoirs. Pour elle, Pellinore aurait toujours la priorité sur la moindre de ses obligations. Et leur intérêt commun différait de très loin de ce qui était supposé être son devoir.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Sam 20 Mai - 21:54

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
Urien adressa un léger sourire à son interlocutrice, quand elle le remercia de se faire autant de soucis pour elle. Le chevalier n’était pas vraiment dupe, ou alors il était paranoïaque au choix, il se disait qu’il y avait de forte chance pour que la jeune femme ne pense pas un traite mot de ce qu’elle venait de dire, comme elle ne devait pas prendre pour comptant les mots qu’il lui disait. Et elle aurait vraiment raison de ne pas se fier à ses paroles, puisqu’il n’était absolument pas sincère. Le chevalier n’en avait que faire en réalité qu’elle rentre chez elle, ou du moins pas pour les raisons qu’il avait semblé exprimé. Si cela l’intéressait qu’elle rentre, c’était simplement pour qu’elle s’en aille tout simplement. À choisir, l’homme devait bien avouer qu’il aimerait bien qu’elle le laisse tranquille, qu’elle arrête de venir l’importuner sur ses terres. Quand bien même, Urien ne pouvait pas faire grand-chose pour elle. Enfin, pas plus que ce qu’il ne faisait donc et c’était déjà de gros efforts. Elle avait bien plus de chance d’aller obtenir des faveurs auprès du roi, qui malheureusement était bien trop généreux avec tout le monde et qui manquait cruellement de soupçons par moment.

Ombeline affirma alors qu’il était de son avis que son devoir devait dépasser ses intérêts personnels, sans manquer en prime de parler de lui pour justifier ses propos. Urien ne pouvait clairement pas lui donner tort, mais en même temps il n’agissait sans doute pas vraiment de la bonne manière. Il était fidèle à son roi, il considérait vraiment qu’Arthur avait sa place sur le trône de Camelot. Mais en tant que chevalier, il était évident que l’homme devrait sans doute dénoncer certaine chose qu’il savait et dont le roi n’avait pas conscience. Comme les agissements de son épouse, quand bien même ce détail le souverain le savait parfaitement, ou encore ceux de son cousin, qu’Arthur considérait comme un ami, alors qu’il n’en méritait rien du tout.

« Évidemment, nous ne pouvons pas nous permettre de penser autrement. »
Affirma-t-il alors, se montrant le plus convaincant possible. Ce qui n’était pas vraiment difficile en réalité, parce qu’il pensait quand même de la sorte. Le seul truc, c’était qu’il était capable de cacher certaine chose, pour protéger sa famille et son fils en priorité. « Votre frère ne souhaite pas intégrer nos chevaliers d’ailleurs ? Il aurait sa place parmi nous. »

Pourquoi est-ce qu’il demandait ça comme ça d’un coup, juste dans le but de pousser encore un peu plus Ombeline d’Autice. Bon, il ne pouvait pas vraiment savoir ce qu’elle penserait de cette situation, mais tout était bon pour tenter. Pellinore d’Autice était l’un de ces seigneurs qui ne se trouvait pas autour de la table ronde, c’était dommage. Du moins, du point de vu d’Urien de Gorre, qui aurait bien aimé voir le frère de son interlocutrice devoir faire passer les intérêts du royaume avant celui de ses terres. Quand bien même, ce n’était finalement pas vraiment ce que faisait Urien.
Code by Gwenn

_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 759

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Dim 21 Mai - 9:34


Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
O

mbeline préférait se méfier des moindres propos qui s'échappaient des lèvres de son interlocuteur, mais elle ne put s'empêcher de considérer Urien sincère quand il affirma qu'un chevalier ne pouvait penser différemment, se verrait toujours obligé de faire passer la cause qu'il défendait, le rôle qu'on lui confiait, à ses considérations personnelles. L'homme ne lui donnait pas vraiment lieu de douter, il faut dire, il s'exprimait avec ce que la jeune femme avait la faiblesse de prendre pour de la sincérité. En même temps, de ce qu'elle savait de son interlocuteur, en tant que chevalier, il était pour le moins irréprochable, c'était d'ailleurs ce qu'il y avait de plus frustrant le concernant. Les reproches qu'Ombeline avait à lui faire concernaient justement le fait qu'on ne puisse techniquement rien lui reprocher du tout : le fait qu'il ait totalement changé son fusil d'épaule et décidé de se dévouer totalement à son roi quand elle avait caressé l'espoir qu'il fasse ne serait-ce qu'émettre le souhait de renverser du trône un homme qui, à ses yeux, n'était pas à sa place, et le fait qu'elle soit loin d'être la seule à penser ainsi était bien la preuve que quelque chose clochait, non ? Bien sûr, Ombeline ignorait qu'Urien n'était pas blanc comme neige du tout dans l'affaire, ce serait même plutôt l'inverse. En protégeant les arrières de son cousin et de sa chère et tendre épouse, il se rendait au final tout aussi coupable de complicité que s'il acceptait honnêtement de s'associer à elle pour redonner au trône de Camelot un dirigeant digne de ce nom.

La jeune femme garda contenance quand son interlocuteur lui demanda si Pellinore avait l'intention de se joindre aux chevaliers de la table ronde. De la part de quelqu'un d'autre, elle y aurait peut-être entendu un encouragement, un message positif et valorisant adressé à son frère qui, donc, avait la possibilité de se joindre aux chevaliers. De la part d'Urien, par contre, elle entendait plutôt un reproche, une accusation, de type : puisqu'il en a les moyens, la possibilité, pourquoi Pellinore ne fait-il pas l'effort de servir la couronne, comme s'il se voyait accuser de laxisme et de fénéantise. Forcément, quand il s'agissait de son frère, Ombeline avait du mal à ne pas sortir de ses gonds, mais elle sut rester calme quand elle répondit à son interlocutrice.

-J'en suis convaincue,
répondit-elle alors avec un sourire de façade. Mais devenir chevalier de la table ronde exige une dévotion et une énergie que nous nous efforçons pour l'heure de consacrer à nos terres. Ce qui, au fond, était le cas, même si ce n'était pas la seule raison pour laquelle Pellinore ne rejoignait pas la table ronde (et Ombeline gageait que c'était surtout parce qu'il ne pouvait se résoudre à être loin d'elle). Dès lors que nous aurons rendu à Autice ses lettres de noblesse, il se fera un plaisir, je pense, de rejoindre la table ronde.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Jeremy Irons

Messages : 269

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   Aujourd'hui à 12:29

Ombeline & Urien
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde.
En temps que seigneur du royaume de Logres, Pellinore d'Autice avait forcément sa place autour de la table ronde. D'ailleurs, il devrait normalement aux yeux d'Urien être un chevalier de la table ronde. À la place du père Autice, l'homme n'aurait pas spécialement laissé le choix à son fils. D'ailleurs, il n'avait pas réellement laissé le choix à Yvain, même si ce dernier avait pris lui même la décision de devenir chevalier. Mais il avait été élevé dans le but d'être chevalier, dans le but de faire de grande chose. Sans doute que l'ancien seigneur d'Autice n'avait pas eu assez de fermeté avec ses enfants. Enfin, l'homme n'avait clairement pas son mot à dire, mais il se permettait de penser quand même que le frère d'Ombeline devait normalement être autour de la fameuse table ronde. C'était leur rôle. Mais ce dernier n'y était pas et il comprenait par les paroles de la jeune femme qu'il n'avait pas spécialement l'intention d'en faire partie. Elle affirma qu'être chevalier demandait une dévotion que le jeune homme consacrait à ses terres. C'était bien là quelque chose qu'Urien ne comprenait pas non plus. Que Autice ait besoin de temps et d'énergie pour remonter la pente, cela le chevalier le comprenait bien. Mais cela n'empêchait pas Pellinore de faire preuve de dévotion pour le royaume également, de mettre ses forces au service du roi. Après tout, Urien devait s'occuper de Gorre et il le faisait tout en remplissant son rôle de chevalier. Bon, Gorre se portait évidemment bien mieux que Autice, mais quand même. Il ne pouvait pas s'empêcher de se dire que c'était surtout une excuse, une manière pour lui de se dédouaner et qu'il n'avait simplement pas envie de s'engager en tant que chevalier.

« J'imagine. »
Se contenta-t-il de dire, quand Ombeline précisa qu'une fois que Autice allait avoir retrouver ses lettres de noblesse, son frère allait se faire un plaisir de rejoindre la table ronde. Malheureusement, Urien ne pouvait pas s'empêcher de se dire que leur terre n'allait pas si facilement retrouver leur gloire d'antan. Qu'ils se donnaient même beaucoup de mal pour pas grand chose. Même si, en même temps, Urien voulait bien reconnaître qu'ils n'étaient pas responsable et que c'était leur père qui avait fait l'erreur. Mais Autice était mal partie. « Il est vrai qu'il vaut mieux que vous concentriez tous vos efforts pour vos terres, avant de vous éparpiller. » Il disait cela, mais il ne le pensait pas réellement. Ou du moins, c'était une manière pour lui – tout en se montrant parfaitement cordiale – de leur faire des reproches, de les rabaisser. S'ils n'étaient pas capable de remonter leur terre, tout en servant leur roi, alors ils ne valaient pas grand chose. Et puis, Ombeline pouvait se concentrer sur ses terres pendant que Pellinore prenait par au combat. Puisque la jeune femme n'avait pas sa place à leur côté. « Je serais ravi de voir un jour votre frère enfin nous rejoindre. »

Même si la table ronde ne gagnerait peut-être pas grand chose.
Code by Gwenn

_________________
Urien de Gorre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Même un visage d'ange ne saurait duper tout le monde. [pv Urien :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BIRDY-LOU ♣ le diable a un visage d'ange
» Mavis, visage d'ange
» Yuliya Evangeline Ivanov - une taupe au visage d'ange
» Un visage familier. [Glèzabel]
» Méfie-toi du diable au visage d'ange .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Gorre :: Bade-