Partagez | .
 

 La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mar 31 Mai - 22:38

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Quand on était un jeu seigneur de terres, quand on avait l'intention de rendre ses dernières plus prospères, il était évident qu'il fallait avoir des relations et surtout de bonnes relations. Sauf que ce n'était pas du tout un exercice qu'appréciait Pellinore. Sauf qu'Autice en avait besoin et le jeune homme devait bien prendre sur lui. Lui et sa soeur n'étaient pas aidés par l'héritage de leur père, mais ils avaient l'intention d'être bien meilleur seigneur que lui. En même temps, ils n'avaient pas vraiment moyen d'être pire que lui, quand on savait quel genre d'homme il était dans sa face caché. Par chance, Pellinore pouvait compter sur sa soeur pour savoir comment s'y prendre avec les autres. Elle était bien plus douée en relation humaine que lui (en même temps, ce n'était vraiment pas difficile). Ils se trouvaient donc à table, en compagnie d'un ami de leur père, avec qui ils devaient s'efforcer d'avoir de bonnes relations. L'homme était venu pour leur prodiguer des conseils - comme s'ils en avaient besoin de sa part - et pour leur témoigner une nouvelle fois de sa compassion dans la perte de leur père. Bien sûr, ils étaient vraiment très tristes de la disparition de l'homme, c'était une évidence. Pellinore devait vraiment prendre sur lui pour ne pas envoyer tout simplement bouler cette personne, qu'il ne supportait pas au plus haut point. En grande partie parce qu'il y avait quelque chose dans son regard quand il posait ses yeux sur Ombeline qu'il n'aimait pas du tout.

A la fin du repas, Pellinore ne fit pas beaucoup plus d'effort pour saluer son invité. Il se contenta même de s'éclipser et de laissait sa soeur gérer ce petit détail. Il se contenta lui de retourner dans sa chambre, celle qu'il partageait avec Ombeline. Officiellement, ils avaient chacun leurs chambres, mais ça c'était juste pour donner le change. Parce qu'il n'était pas question pour Pellinore de passer une nuit loin de sa jumelle. Il n'y avait pas de raison qu'il le fasse en tout cas, maintenant que leur père était mort, ils étaient bien plus tranquille. Et il n'y avait plus aucune histoire de mariage ou il ne savait quoi pour venir poser problème. Même s'il était évident qu'ils ne pouvaient laisser personne découvrir leur petit secret. Leur avidité de pouvoir ne pouvait pas vraiment le tolérer, même si la possessivité de Pellinore ne tolérait pas grand-chose non plus. Quand la porte s'ouvrit, Pellinore savait parfaitement que c'était sa soeur qui venait de la passer. Il ne se retourna même pas pour prendre la parole, d'une voix suffisamment sèche pour qu'on devine qu'il était loin d'être de bonne humeur (si on pouvait vraiment dire qu'il l'était à un moment dans sa vie).

« Tu as vu comment ce gros porc t'as regardé toute la soirée ? »

Et en prime, il était jaloux. En même temps, il ne fallait pas grand-chose pour que le jeune homme soit jaloux. Mais pour ce cas précis, il avait vraiment le sentiment de pouvoir se permettre de l'être au vu de la manière dont l'ancien ami de leur père se permettait de la regarder. Il attendait quoi au juste ? Sans doute une chose qu'il n'était évidemment pas question pour Pellinore d'envisager. Comme il aurait aimé pouvoir lui mettre son poing dans la figure.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mar 31 Mai - 22:41



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
O

mbeline n'irait pas jusqu'à dire qu'elle avait fini par prendre goût aux nombreuses formalités auxquelles elle était contrainte au nom de sa famille et du prestige qu'elle voulait rendre à son nom et à ses terres, mais au moins parvenait-elle à gérer cet exercice très naturellement, et si la compagnie de quelque individu que ce soit, s'il n'était pas son frère, l'ennuyait terriblement, elle aimait l'idée de découvrir dans le regard des hommes qu'elle amadouait la conviction qu'ils avaient affaire à une proie facile, un ange auquel l'on pouvait sans craintes donner le bon Dieu s'en confession, parce qu'elle attendait avec impatience le jour où elle les détromperait tous, et où ils découvriraient qu'ils avaient été dupes de ses machinations et de celles de son jumeau. Mais avant cela, il fallait en passer par quelques courbettes, compliments de façades et dîners ronflants. Le regard que l'ami de leur père posait sur elle n'avait pas non plus échappé à Ombeline. Elle s'imaginait sans mal ce qu'il devait voir en elle. Une femme frêle et fragile qui ne saurait supporter les charges qui pesaient à présent sur sa famille et devait avoir besoin d'un homme fort et expérimenté pour prendre le contrôle de ses terres et de son corps. Il avait l'âge de leur défunt père, c'est vrai, mais ce n'était sans doute pas ce qui l'arrêterait malgré tout. D'autant que, pour peu qu'elle imagine son géniteur se vanter de ses exploits lubriques auprès de son cercle le plus proche, il devait savoir que son corps était moins pur qu'il n'y paraissait, cela justifiait même sans doute la façon dont il savait si bien l'observait telle une savoureuse pièce de viande. Elle fit pour autant mine de l'ignorer, autant qu'elle prétendit ignorer l'attitude de son frère, qu'elle sentait bouillonner intérieurement. Il devait sans doute crever de jalousie, en cet instant... et elle devait quand même admettre prendre plaisir à ne soulager en rien cette jalousie, se montrant aimable au possible avec l'homme qui pourrait bien, sous couvert de la séduire, contribuait à la restauration de leur patrimoine.

Tout de même, quand l'homme décida de prendre enfin congé. Et il fut bien long à le faire, des minutes à rallonge après le départ de Pellinore, qu'elle supporta comme elle le put, toujours courtoise mais suffisamment distante pour que son invité ne daigne pas franchir un pas inacceptable. Quand il eut enfin quitté les lieux, Ombeline se rendit alors jusqu'à la chambre qui avait connu les premiers émois de nos amants contre nature. À peine fut-elle entrée que son jumeau l'accueillit aussi froidement que possible. Pour autant, sa remarque le fit sourire. La possessivité de son frère, Ombeline l'adorait, comme elle aimait la moindre parcelle de son âme, et la moindre fibre de son être. Raison pour laquelle, parfois, elle s'amusait - sans doute trop - à jouer avec les nerfs de l'homme qui ne tolérait pas le moindre rival, et qui ne saurait jamais en avoir aux yeux de la jeune femme, car elle n'avait d'yeux que pour son frère.

-Il n'a pas été très discret, je le reconnais.
répondit-elle sans chercher un seul instant à contredire Pellinore. Il sait que je n'ai aucun prétendant et il nous croit aux abois, je ne serais pas surprise qu'il se voit déjà devenir mon époux.

Oui, elle en rajoutait une couche, elle n'y pouvait rien, elle aimait le voir à ce point jaloux, et se sentir ainsi à ce point compter pour lui.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mar 31 Mai - 22:50

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Ombeline n’avait aucune raison de devoir supporter la mauvaise humeur de son frère, mais Pellinore était bien incapable de se contenir. Cela faisait des heures qu’il se retenait, qu’il ne disait rien du tout, maintenant il avait besoin d’exprimer ce qu’il ressentait. Ce n’était pas comme si Ombeline apprenait qu’il était jaloux, c’était comme ça depuis toujours. Il était possessif envers sa sœur, il ne parvenait pas à supporter la moindre ombre de rival. Evidemment, le jeune homme savait bien que le vieux pervers avec qui ils venaient de manger n’était rien aux yeux de sa jumelle, mais s’il était raisonnable cela se saurait. Il était donc en train de bouillir de l’intérieur et maintenant qu’il avait vraiment la possibilité de s’exprimer, il n’avait pas l’intention de le retenir. Même si la possessivité qu’il ressentait pourrait ressembler à une simple protection envers sa sœur, il ne pouvait pas vraiment montrer ce qu’il ressentait. Et puis, il savait bien qu’il devait prendre sur lui quand il était question de moyen de restaurer leurs patrimoines. Même s’il n’était vraiment pas question pour Pellinore d’envisager une seconde que cet homme puisse s’approcher de sa jumelle, de sa moitié.

Mais évidemment, la jeune femme ne manquait pas d’en rajouter une couche. Elle ne contredit pas une seconde les propos de son frère, mais en même temps c’était normal. Elle n’avait pas pu passer à côté de ces regards que l’ami de leur père lui avait lancés pendant toute la soirée. Mais entendre Ombeline affirmer que ce porc devait déjà croire qu’elle allait devenir son épouse. Il devait forcément avoir envie de profiter de la situation, du fait que leur père était mort et qu’ils avaient normalement besoin de ce genre de chose pour remonter leur nom et leur terre.

« Qu’il essaie, je lui réserverai le même sort qu’à père. »

Répondit-il de nouveau sur le ton de la colère, incapable de se contenir d’une quelconque manière. Il était sincère dans ses propos, il était prêt à tuer n’importe quel homme capable d’imaginer poser ses mains sur sa jumelle. Après tout, leur père était mort et il était le seul en dehors de lui à l’avoir fait déjà. S’il en avait été capable avant, Pellinore aurait évité que cela n’arrive d’ailleurs. Maintenant ils étaient débarrassés de son existence, mais la simple idée qu’il ait fait ce genre de chose avec sa sœur le rendait malade. Mais en même temps, il ne fallait pas grand-chose pour le rendre malade. Pellinore tourna finalement son regard vers Ombeline.

« Tu n’envisages quand même pas ça ? »

C’était sans doute idiot de sa part de poser cette question – ça l’était à coup sûr en fait – mais il ne pouvait pas s’empêcher de le faire quand même. Parce que sa jalousie était tout simplement en train de le ronger. Il craignait constamment de la perdre, parce qu’elle était son tout et qu’il serait bien incapable de vivre sans elle. Il ne savait pas du tout ce qu’il deviendrait s’il devait la voir s’éloigner de lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mar 31 Mai - 23:01



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
L

e sourire d'Ombeline s'élargit en entendant son frère jumeau affirmer qu'il réserverait à leur invité qui venait de s'en aller le même sort qu'à leur père, parce que la perspective était plaisante d'une part, parce qu'elle aimait à se rappeler ce moment charnière de leur existence, et enfin parce qu'elle aimait savoir à quels extrêmes Pellinore était capable d'obéir par amour pour elle. Ce n'était pas pour rien qu'elle se jouait de sa jalousie à ce point, en réalité, elle aimait apprécier ce qu'elle considérait comme de réelles et transcendantes preuves d'amour, à la auteur de ce que leur relation avait de passionnée. Elle perdit son sourire, néanmoins, quand il lui demanda si elle serait capable d'accepter une telle union, pas tant parce qu'elle était contrariée par le propos de son interlocuteur que parce qu'elle voulait lui signifier l'absurdité de son propos. Non, évidemment, qu'elle ne pouvait pas envisager une chose pareille. Jamais elle n'épouserait qui que ce soit, puisque la morale lui interdisait d'épouser Pellinore. Pour ne s'unir à personne, ils avaient tué, elle serait prête à recommencer encore. Et encore. Et encore. Elle n'appartenait qu'à lui, à tout jamais. Oui, des mariages d'intérêts auraient pu arranger leurs affaires, mais ils sauraient très bien conquérir le pouvoir sans l'aide de personne, ils étaient bien assez forts pour cela.

-Comment oses-tu douter de moi ?
demanda-t-elle en plantant son regard dans le sien. En vérité, ses reproches étaient de faux reproches.

Elle savait que Pellinore ne pouvait pas lutter contre sa jalousie, contre sa possessivité, et cela n'avait rien à voir avec une absence de confiance en elle. Il avait peur de la perdre, et elle pouvait sans mal le comprendre, car elle même ne pouvait envisager sa vie sans lui. Si elle devait le perdre, elle se perdrait elle-même, c'était aussi simple que ça. Non, elle ne lui reprochait pas son attitude. Elle l'aimait, même, ce comportement incontrôlable et sanguin. Elle s'approcha de lui pour ne laisser entre eux qu'un infime espace, qu'elle brisa le temps de lui adresser le plus intense des baisers.

-C'est toi et moi.
dit-elle, son regard toujours plongé dans les siens, son souffle se déposant sur ses lèvres. Il n'y a toujours eu que toi et moi, il n'y aura toujours que nous deux. Personne d'autre.

Et il pouvait la croire sur parole, c'était bien de cette manière que la jeune femme concevait les choses et les avait toujours conçues. Le monde leur appartenait, rien qu'à eux, et personne d'autre, et ils pourraient en faire ce qu'ils voudraient. Pour toujours. Il avait été son rempart contre la folie, la rage, l'obscurité, sans lui, elle ne serait plus rien, avec lui, elle pouvait tout accomplir. Et ils allaient le faire, sans secours, puisqu'ils n'avaient besoin que l'un de l'autre, ni plus ni moins.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mar 31 Mai - 23:49

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Elle souriait et elle était magnifique quand elle souriait. Si Pellinore n’avait pas en tête ce porc qui avait osé poser son regard avide sur sa sœur, il aurait peut-être sourie aussi en pensant à ce qu’ils avaient fait à leur père. Ce dernier avait connu un sort tragique, celui qu’il avait amplement mérité. Il avait été une épine dans leurs vies pendant très longtemps, maintenant ils en étaient débarrassés. Pellinore était heureux de ça oui, mais en cet instant précis il avait juste envie d’arracher les yeux de ce porc, l’ancien ami de leur père qui voulait sans doute profiter de la situation. Et en même temps, il aimait se perdre dans ce sourire qu’elle affichait, alors qu’il était énervé. Il le savait, sa sœur jouait de sa jalousie et elle était tout simplement douée dans ce domaine. Mais elle perdit ce sourire quand Pellinore mentionna l’union possible. Est-ce qu’elle l’accepterait ? Il connaissait déjà la réponse, mais il ne pouvait pas s’empêcher de poser cette question. C’était absurde pourtant, complètement absurde. Ils avaient tué leur père au moment où ce dernier avait voulu les unir à d’autre, parce qu’ils ne supportaient pas l’idée qu’ils soient séparés. Même si ce n’était que par intérêt, pour redorer leurs affaires, leur permettre plus de fortune.

Les yeux de Pellinore ne quittaient pas ceux de sa jumelle quand elle lui demanda comment il pouvait douter d’elle. Comme si elle pouvait croire une seconde qu’il doutait d’elle, c’était impossible. Il ne doutait pas d’elle, il doutait de toutes ces personnes autour d’eux qui pouvaient avoir envie de la lui prendre. Toutes ces personnes qu’il ne voyait que comme des rivaux, parce qu’il n’avait aucune envie de partager sa jumelle. Parce que sans elle, le jeune homme savait parfaitement qu’il serait incapable de respirer si elle était loin de lui. Elle se rapprocha de lui, elle déposa ses lèvres sur les siennes et ils échangèrent un baiser intense. Le temps était loin où ils se contentaient de contacts chastes. Pellinore sentit tout son corps se détendre, elle avait tant de pouvoir sur lui. Ses yeux ne quittaient pas les siens, pendant que son souffle se déposait sur ses lèvres à chaque mot qu’elle prononçait, des mots qu’il adorait qu’elle prononce. Le jeune homme attrapa son visage de ses mains, collant son front contre le sien.

« Tu me rends complètement fou… tu sais ça ? »

Bien sûr qu’elle le savait. C’était comme ça depuis toujours, il perdait complètement ses moyens quand il était question d’elle. Il était capable de tout pour elle, mais surtout le pire. Pellinore glissa ses mains dans les cheveux de sa sœur, avant de déposer de nouveau ses lèvres sur les siennes, de l’embrasser passionnément. Il n’oubliait pas entièrement la jalousie qu’il ressentait, mais il pouvait bien la mettre de côté pour l’instant. Parce qu’elle était là, contre lui, qu’elle était à lui et qu’il n’y aurait jamais qu’eux deux. Ils allaient tout accomplir l’un et l’autre, parce qu’ils étaient ensemble tout simplement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mer 1 Juin - 18:58



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
L

e sourire d'Ombeline s'agrandit quand elle sentit les mains de son frère se déposer sur ses joues et son front se plaquer contre le sien, la proximité de leurs corps et de leurs souffles faisait battre son cœur à mille à l'heure. Ça avait toujours été le cas, ça le serait toujours, sans le moindre doute. Il lui affirmait qu'elle le rendait complètement fou, elle devait bien admettre apprécier cet état de fait, et même l'entretenir avec soin, parce qu'elle se délectait de cette folie puisque n'importe quoi d'autre, puisqu'elle était sienne, elle aimait sentir chaque atome d'air l'environnant s'épaissir de jalousie à la vie du moindre rival potentiel, elle aimait la passion qui savait si bien lire dans son regard, elle aimait la chaleur qu'il savait se répandre dans tout son être au simple contact de sa peau contre la sienne. Oh, elle le rendait peut-être dingue, mais lui-même n'était pas en reste. L'effet qu'il avait sur elle était au-delà de ce qu'un être humain pouvait concevoir selon elle, et au-delà de la folie, aussi, sans doute.

-Je sais.
se permit-elle de répondre sans perdre son sourire un rien mutin.

D'un autre côté, elle avait toutes les raisons de le savoir, il le lui avait déjà dit, et le moindre de ses gestes, la moindre de ses paroles, étaient autant de preuves sublimes de cela. En témoignait encore le baiser passionné qu'il lui adressa. Parfait, si parfait. Elle ne se laissa pas prier pour venir prolonger ce baiser autant que possible, sentant poindre en elle une envie qui ne la chassait jamais complètement quand elle avait son frère dans son champ de vision, mais qui prenait à l'instant une ampleur conséquente.

-Mais, toi, alors.
ajouta-t-elle en laissant se mains glisser doucement le long de ses jambes, toujours un peu plus haut. Ton attitude, ce soir... Elle glissa ses lèvres le long de sa joue avant de les poser au creux de son cou. Tu n'imagines même pas comme j'ai eu du mal à me retenir. J'avais envie de toi comme jamais.

Comme jamais, ça restait à déterminer, mais il avait en tous cas su exacerber son envie au point qu'elle n'avait eu de pensée que pour lui tout au long du repas (ce qui n'était pas très différent de d'habitude, au final). Son envie de lui était constante, mais quand elle le découvrait à ce point jaloux, son emprise sur elle, celle qu'il lui témoignait et qui lui était complètement acquises, n'en avait que plus d'ampleur. Et si elle l'avait pu dans les règles de l'art, elle aurait fissa renvoyé leur hôte pour se jeter sur son jumeau. À présent, ils étaient seuls, ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient. Et autant dire qu'ils n'en manquaient jamais la moindre occasion, et ne se privaient jamais d'aller jusqu'au bout de ce qui leur était supposé amoral et interdit.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Dim 5 Juin - 17:06

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Elle le rendait complètement dingue oui, Pellinore était tout bonnement fou de sa sœur. Elle savait exactement quoi faire pour qu’il perde l’esprit, ce qui lui arrivait donc assez souvent. Quand elle affirma dans un sourire mutin – qui était vraiment à croquer, mais après tout elle était à croquer toute entière – qu’elle savait qu’elle le rendait dingue, Pellinore n’en doutait pas une seule seconde. Elle le savait et elle en jouait énormément, ce qui ne manquait pas de le rendre encore plus dingue. Leurs lèvres se retrouvèrent dans un baiser passionné, de ceux qu’un frère et une sœur n’étaient pas censés s’échanger. Ce qu’ils ne faisaient donc pas en public, malgré que cela ait un côté vraiment frustrant. Sans doute que la jalousie et la possessivité de Pellinore ne seraient pas à ce point « destructrice » s’il pouvait assouvir sa passion pour sa jumelle aux yeux de tous. Si le monde entier pouvait savoir qu’elle était à lui, autant qu’il était entièrement à elle. Quoi que le goût d’interdit avait quand même un certain attrait dans leurs rapprochements, dans leurs gestes. Ces gestes qui le rendaient tout aussi dingue. Quand la jeune femme vint glisser ses mains sur ses jambes, remontant plus encore, il sentit un long frisson parcourir son échine. Plus encore quand ses lèvres se glissèrent à leur tour dans son cou. Pellinore ferma les yeux, se laissant porter par ses sensations. Il ne fallait vraiment pas grand-chose pour qu’il ait envie d’elle.

Oh, il se permettait aisément de croire être capable de savoir ce que sa sœur avait ressenti au cours de la soirée, puisque c’était exactement la même chose que lui. Même si sa jalousie prenait clairement le dessus sur tout autre chose, quand il était question d’Ombeline, il aurait vraiment eu envie de pouvoir envoyer leur hôte se faire voir pour pouvoir profiter de sa jumelle comme il se devait. Comme il avait plus qu’envie de faire en cet instant présent. Parce que son désir pour sa sœur jumelle était présent constamment, mais qu’il devenait bien plus passionné quand il laissait ses défauts – si nombreux – prendre le dessus. Cet homme avait eu l’audace de poser ses yeux sur lui, mais c’était bien lui qui avait la possibilité de l’avoir maintenant.

« Ça te plaît hein ? »
Demanda-t-il dans un souffle alors que ses doigts glissaient sur la peau de son cou. Cette peau si douce qu’il affectionnait tant. Mais en même temps, il n’y avait rien en sa sœur qu’il n’aimait pas, même sa capacité à le rendre fou et à jouer avec sa jalousie. « De me rendre jaloux. Quand je suis en train de bouillir de l’intérieur. » Tout en parlant, le jeune homme entrepris de défaire les liens de la robe de sa jumelle. Une belle robe de circonstance qui était vraiment de trop sur elle. Ces gestes témoignaient d’une certaine impatience qu’il pouvait ressentir en cet instant, du désir qu’il avait pour sa jumelle, mais ils atteignirent leur but quand la robe d’Ombeline tomba au sol. « Tu te joues de moi. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Dim 5 Juin - 17:30



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
O

mbeline ne perdit en rien son sourire quand Pellinore mit en lumière la plus grande des évidences. Oh oui, elle adorait le voir et le savoir jaloux, elle n'avait même pas l'intention de prétendre l'inverse. Le voir fulminer comme ce soir parce qu'un autre homme daignait poser les yeux sur elle et lui témoigner de l'intérêt la rendait complètement folle. Elle savait que ce sentiment ne devait pas être agréable pour lui, mais il découlait d'un sentiment si passionné et interdit qu'elle ne pouvait tout simplement pas ressentir les choses différemment. Le moindre de leurs baisers, la moindre de leurs caresses ne témoignaient que trop bien du feu qui les embrasait et de l'intensité de leur passion mutuelle, c'est vrai, mais elle aimait l'éprouver en chaque instant, sous ses différents aspects. Tandis que son frère s'appliquait à le débarrasser de sa robe, elle-même prenait grand soin de débarrasser le jeune homme du tissu qui dissimulait honteusement à sa vue un corps qu'elle savait absolument parfait. Ils achevèrent de se retrouver dans leur plus simple appareil d'un même mouvement, et elle les préféraient ainsi, dans leur plus pure vérité, sans ambages, sans artifices, livrés seulement à la pure honnêteté de sentiments qui transcendaient la morale et la bien-pensance. Nus comme ils l'étaient à présent, elle considérait qu'ils étaient bien plus parfaits encore. Les mains d'Ombeline s'étaient posées sur le torse de Pellinore, qu'elle explorait du bout de ses doigts fins, impatiente de réexplorer, encore et encore, cette chair connue mais chaque fois plus appréciée, au sang identique au sien. Si elle avait constamment envie de lui et que cette envie était allée augmentant tout au long de la soirée, elle atteignait à présent des seuils insurmontables, qu'elle avait grand hâte de pouvoir enfin soulager.

-Jamais je ne me jouerai de toi
, répondit-elle, son regard planté dans le sien. Et elle le pensait en effet, ce n'était pas tant de lui que de sa jalousie maladive, qu'elle se jouait, et elle trouvait cela bien innocent. Jamais, par contre, elle ne lui ferait de mal à dessein, elle l'aimait bien trop pour cela. Mais tu as raison, ça me plaît. J'adore ça, sentir à quel point je compte pour toi...

Tout en prononçant ces mots, ses mains avaient glissé plus bas, jusqu'où siégeait un plaisir qu'elle ne demandait qu'à encourager de ses massages et caresses. Sa jalousie était sa manière à lui, très prononcée, de lui signifier qu'elle lui appartenait, Ombeline lui aurait sans doute rendu la pareille si son frère s'avérait plus sociable, mais rares étaient les occasions où l'ombre d'une rivale se présentait à leur porte. Alors elle lui témoignait sa propre appartenance par le don entier et sûr qu'elle lui faisait de son corps, qui était sien autant que son âme, son cœur et son esprit avaient su l'être dès leur naissance.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Sam 11 Juin - 18:33

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Pellinore ne croyait pas vraiment que sa sœur puisse se jouer vraiment de lui, qu’elle puisse vouloir le « manipuler » comme pouvait sous-entendre ces propos. Non, les mots qu’ils prononçaient n’avaient pas du tout cette signification. C’était simplement qu’elle se contentait d’apprécier une situation qu’elle subissait par la force des choses. Parce que cela faisait des années maintenant que le jeune homme faisait preuve d’une jalousie extrême envers sa sœur, quand le moindre homme osait s’approcher d’elle. Ils n’étaient que des enfants quand ils avaient réalisés à quel point ils étaient fait l’un pour l’autre, autant mentalement que physiquement. Cela n’avait donc pas aider Pellinore à ne pas voir un rival dans chaque personne qui osait poser son regard sur le visage et le corps parfait de sa jumelle. Et il le faisait, il crevait constamment de jalousie et ça plaisait à Ombeline. Alors qu’il avait entreprit de retirer sa robe, elle en fit de même. Le désir qu’il ressentait pour sa jumelle était constant, mais le jeune homme en ressentait bien plus après ce genre de soirée. Quand ils avaient dû passer toute la soirée en compagnie d’un homme s’imaginant qu’il allait pouvoir mettre le grappin sur elle – sans donner vraiment le choix aux jeunes gens évidemment – sans pouvoir faire quoi que ce soit, en devant se contenir un maximum. S’il avait été possible pour lui de montrer les sentiments qu’il avait envers sa sœur, il le ferait directement, devant les autres, sans se soucier des regards. Sauf que malgré le fait qu’ils avaient de forts sentiments l’un pour l’autre, Ombeline et Pellinore savaient parfaitement tous les deux qu’ils ne pouvaient pas ternir à ce point leurs images. Surtout s’ils voulaient obtenir, ensemble cela va de soi, le pouvoir qu’ils convoitaient.

Le regard du jeune homme était plongé dans celui de sa sœur, alors qu’elle lui affirmait les mains posées sur son torse (lui provoquant une douce sensation agréable) qu’elle ne se jouait pas de lui. Les mains de la jeune femme avaient souvent eu l’occasion de se poser sur son corps, de le connaître par cœur, mais c’était toujours une sensation forte de sentir leurs peaux en contact. Plus encore quand les mains d’Ombeline descendirent vers une zone bien sensible de son anatomie et qui était déjà bien tendue, pendant qu’elle reprenait la parole. Un léger sourire apparu sur son visage, sans qu’il ne détourne une seule seconde ses yeux, en entendant sa sœur affirmer qu’elle aimait sentir à quel point elle comptait pour lui. Evidemment qu’elle comptait énormément pour lui, qu’elle comptait plus que tout d’ailleurs. Même si Pellinore était avide de pouvoir, il était prêt à abandonner tout pour Ombeline. Et la jalousie qu’il ressentait était effectivement une belle preuve, même si elle le rendait complètement fou. Pendant une seconde, le jeune homme ferma les yeux, profitant du contact des mains de la jeune femme sur cette zone bien particulière de son corps.

« Tu n’imagines pas à quel point tu comptes pour moi. » Affirma-t-il en ouvrant ses yeux, pour plonger une nouvelle fois son regard dans ses yeux. Oh, elle devait s’en douter bien sûr, mais quand même. Il mourrait pour elle, il vivait pour elle, tout tournait autour d’elle, maintenant et à jamais. Pellinore glissa ses mains dans le dos nu de sa sœur, l’approchant de lui pour s’emparer une nouvelle fois de ses lèvres, dans un baiser plus que passionné. « Je t’aime tellement… » Souffla-t-il quand leurs lèvres se séparèrent un instant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Sam 11 Juin - 18:51



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
U

n léger sourire s'esquissa sur les lèvres d'Ombeline tandis qu'elle voyait son frère - qui était au-delà d'un simple jumeau de chair et de sang pour elle - céder à ses caresses, les yeux fermés, elle pourrait passer sa vie entière à le satisfaire sans espérer nourrir un autre but, simplement parce que son plaisir contribuer au sien, simplement parce qu'elle aimait croire qu'il n'y avait qu'entre ses mains que Pellinore pouvait s'abandonner et éprouver les mêmes frissons d'extases qu'il savait lui aussi lui procurer en un seul geste, une seule caresse, un seul baiser. Ou un seul regard, d'ailleurs, car elle sentit un frisson traverser son échine quand, rouvrant les yeux, il les planta dans les siens, avec une intensité incroyable, qui lui était totalement addictif. Elle n'imaginait pas à quel point elle comptait pour lui, disait-il. Elle n'en était pas si certaine, des regards comme celui-ci ne trompaient pas, et les crises de jalousie qu'il lui faisait sans cesse semblaient être des preuves plus grandes et plus puissantes encore. Ceci dit, elle aimait sans cesse recevoir des nouvelles preuves de cet amour aussi puissant que d'autres pouvaient le qualifier d'impur et d'amoral, elle aimait mettre ses sentiments au défi à chaque instant pour le simple plaisir de se sentir aimée et désirée comme tant d'autres aimeraient l'être à sa place et ne le seraient jamais. "Je t'aime", il le lui avait dit très souvent également, mais elle éprouvait toujours la même sensation chaque fois qu'il prononçait ces mots, elle sentait son cœur s'emballer, la chair de poule donner du relief à son épiderme... Ombeline lui rendit aussitôt le baiser qu'il lui avait adressé avant cette sublime déclaration, y mettant autant de passion qu'il l'avait fait lui-même l'instant d'avant, toujours sans oublier d'honorer cette zone sensible de son anatomie, accélérant le rythme de ses caresses.

-Je t'aime aussi, plus que tout.
Plus que tout au monde, oui, au-delà de ce qu'il pouvait être tolérable d'aimer. Ses lèvres détachées de celles de son amant, elle les laissa glisser doucement le long de sa joue avant de venir embrasser son cou, augmentant encore un peu la cadence de ses caresses, juste ce qu'il fallait pour attiser l'excitation sans lui laisser l'opportunité d'exploser encore. Elle connaissait le corps de son frère comme personne, en tous cas le pensait-elle, comme lui-même n'avait pas son pareil pour la faire frémir de plaisir. Si je n'imagine pas à quel point je compte, si tu m'aimes à ce point..., ajouta-t-elle, son souffle déposé à son oreille... alors prouve le moi.

Ses mains abandonnèrent alors leurs caresses pour venir simplement se déposer sur ses hanches, dans l'attente de cette preuve dont elle n'avait pas réellement besoin, mais que tout son être, pour sa seule et unique satisfaction, réclamait à corps et à cris.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Dim 12 Juin - 23:07

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Ombeline n’avait pas son pareil pour satisfaire le corps de son frère jumeau. En même temps, depuis le temps, ils se connaissaient par cœur. Le jeune homme savait parfaitement la manière dont il devait s’y prendre pour attiser le plaisir de sa sœur, il savait comment elle devait s’y prendre. Et elle s’y prenait à merveille évidemment, Pellinore avait bien du mal à garder un minimum de contenance, ce qu’il avait envie de faire pour profiter pleinement de la situation. Il aimait sentit les mains de la jeune femme s’attarder à ce point sur son anatomie, tout en l’entendant lui affirmer qu’elle l’aimait également. Ils avaient déjà eu de nombreuses fois l’occasion de se faire ce genre de déclaration, mais à chaque fois c’était agréable. A chaque fois, Pellinore sentait un frisson parcourir son échine quand il entendait sa sœur lui dire qu’elle l’aimait, plus que tout. Parce que les sentiments qu’il avait pour elle était si forts, si importants, qu’il ne pourrait pas supporter de ne pas avoir de réciprocité. Sa jalousie maladive ne le supporterait pas non plus d’ailleurs, même s’il n’avait aucune raison de douter de sa sœur. Aucune raison de douter des sentiments qu’elle avait pour lui. Les yeux du jeune homme se fermèrent de nouveau quand elle accéléra le rythme de ses caresses tout en déposant ses lèvres sur sa joue, puis dans son cou. Elle savait parfaitement s’y prendre pour le rendre dingue, dans tous les sens du terme. Il était complètement fou d’elle.

Mais elle arrêta ses traitements, après lui avoir demandé de lui prouver à quel point il comptait pour elle. Comme si elle avait vraiment besoin de preuve pour ça, elle le savait parfaitement. Depuis toujours elle comptait énormément pour lui, plus que quiconque, plus que n’importe quoi d’autre. Sa vie tournait finalement complètement autour de sa sœur jumelle et il n’avait pas spécialement envie de changer ça. Il aimait bien trop ce qu’ils vivaient tous les deux pour avoir envie de changer quoi que ce soit à son existence. Pellinore plongea une nouvelle fois son regard dans celui de la jeune femme, un léger sourire s’afficha sur son visage. S’il lui fallait une preuve de toute façon, il n’allait pas reculer devant la possibilité de lui en donner une. Pellinore ne prononça aucun mot avant de venir de nouveau s’emparer des lèvres de sa jumelle, dans un baiser passionné de nouveau, aussi chaleureux que pouvait l’être son corps tout entier. Sans que leurs lèvres ne se séparent, le jeune homme entraîna la jeune femme vers le somptueux lit qui se trouvait dans cette chambre et qu’ils avaient eu déjà bien des occasions de partager. Il l’allongea sur le lit, laissant son regard traîner sur le corps parfait de sa jumelle. Comme il l’aimait, elle toute entière bien sûr, mais son corps également. Pellinore glissa à son tour ses lèvres dans le cou de sa sœur, l’embrassant pendant que ses mains caressaient son corps. Ce corps qu’il connaissait par cœur, mais qu’il adorait découvrir encore. Pendant que ses lèvres descendait vers cette poitrine généreuse, ses doigts vinrent explorer plus profondément l’anatomie d’Ombeline.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Dim 12 Juin - 23:39



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
O

mbeline n'avait pas besoin de preuve des sentiments de son frère, elle savait pertinemment que ce dernier l'aimait, et elle savait pertinemment combien cet amour était puissant. Leur relation entière, dans toute son intensité, reposait sur la force de leurs sentiments mutuelles, des sentiments qui n'avaient fait qu'augmenter avec le temps, sans jamais s'altérer. La jeune femme aimait Pellinore, et plus le temps passait, plus elle découvrait à quel point. Elle n'avait pas besoin de preuves, non, mais elle aimait en exiger malgré tout. Pour le bonheur de se sentir aimé plus que n'importe qui d'autre ne saurait espérer l'être, et aussi, bien sûr, parce qu'elle savait que le témoignage qu'il lui ferait de ses sentiments sauraient répondre à tous ses besoins, à toutes ses envies du moment, et autant dire qu'elles étaient à leur comble tandis que leurs corps nus se côtoyaient d'aussi près, tandis qu'elle en avait eu envie comme jamais tout au long de la soirée qui avait précédé, tandis qu'il l'entraînait sur le lit. Il ne prononça plus le moindre mot, il n'y avait plus le moindre mot à prononcer, il faut dire. Tout avait été dit, il ne restait plus qu'à agir, à présent, à savourer surtout, et c'était exactement ce qu'Ombeline faisait en cet instant, tandis qu'elle se laissait allonger de tout son long sur la couche qui avait accueilli tant de leurs ébats. Elle ferma doucement les yeux quand Pellinore vint déposer un baiser au creux de son cou, savourant autant que possible le contact de ses lèvres contre sa peau frissonnante. Ses lèvres glissaient vers sa poitrine tandis que ses mains se dirigeaient entre ses jambes, parcourant cette zone plus que réceptive de son anatomie de caresses auquel elle ne savait que réagir à grands renforts de soupirs et de gémissements un peu plus prononcés à chaque fois à mesure qu'il laissait agir ses mains expertes, qui faisaient sur elle un effet de tous les diables, que nul autre homme n'aurait su lui procurer. De toute façon, même le plus fougueux des amants n'aurait su lui procurer plus de plaisir que son frère. Ils étaient faits l'un pour l'autre, et cela changeait tout. Laissant ses sens prendre le dessus sur sa conscience, elle ne dit rien, longtemps, se contentant tout simplement de savourer l'instant, mais son corps exigeait plus encore que ce qui pourtant la transportait d'extase mieux que n'importe quoi d'autre. Ouvrant les yeux, elle caressa doucement les cheveux du jeune homme et déposa son souffle à son oreille pour y laisser ces quelques mots, dont il ne pourrait qu'apprécier et comprendre le sens.

-Je te veux en moi.


Le propos était on ne peut plus clair, et elle songeait qu'il accèderait sans difficulté à sa demande. Il devait en avoir envie autant qu'elle, elle était certaine qu'il en avait autant envie qu'elle car leurs corps et leurs esprits s'accordaient toujours, et qu'ils avaient excité leurs envies respectives jusqu'à un seuil certain, qui ne pouvait nullement prêter à confusion. Elle voulait que leurs corps s'unissent pour de bon, comme ils savaient si bien le faire. Et, de la sorte, elle voulait éprouver ce sentiment unique de jouissance et de plénitude qui ne les envahissaient que lorsque leurs corps ne faisaient qu'un.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Dim 10 Juil - 18:46

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Pellinore ne pouvait qu’avoir envie de prouver à sa sœur – même si elle n’avait vraiment pas besoin de preuve – à quel point il l’aimait et elle comptait pour lui, si cela lui permettait de parcourir son corps comme il aimait tant le faire. Oh oui, elle comptait énormément pour lui. Elle était bien la seule à compter en fait, elle était la seul qu’il aimait. Et ce corps, qu’il découvrait une nouvelle fois encore, était le seul qu’il était bien capable de désirer. Sa sœur était le centre de son univers, tout simplement et elle était bien plus une âme sœur qu’une sœur au final. Pellinore adorait sentir la chair de poule orner la peau d’Ombeline alors que ses lèvres se déposaient sur sa poitrine et que ses mains lui prodiguait des caresses expertes au creux de ses jambes. Il aimait entendre ses soupirs se transformer en gémissement sous ses traitements, ce qui ne manquait pas d’attiser plus encore son propre désir puisque ce dernier était directement lié à celui de sa jumelle, comme leurs âmes étaient liées, au point qu’il grimpe avec force au sommet. C’était comme cela, il suffisait qu’elle soit bien – et il osait croire qu’elle l’était quand même, sinon il le prendrait très mal – pour qu’il le soit aussi. Son bonheur dépendait entièrement de celui de sa jumelle, tout comme tout dépendait d’elle en fait. Elle était capable de tirer le meilleur comme le pire de lui, parfois même plus souvent le pire. Mais le pire, quand il se montrait particulièrement jaloux et ronchon, pouvait tirer le meilleur. Cette soirée avait été un véritable désastre pour lui jusqu’à présent, elle savait rattraper tout. Pellinore n’avait aucun mal à oublier sa frustration, sa jalousie, puisqu’il l’avait maintenant pour lui tout seul. Il l’avait et il allait l’avoir encore plus.

Les quelques mots qu’Ombeline prononça à son oreille ne manquèrent pas d’intensifier encore plus ses sensations, laissant glisser un long frisson dans son échine. Elle le voulait en lui, c’était particulièrement clair et Pellinore ne pouvait évidemment pas accéder à sa requête. Cette demande qu’il allait prendre grand plaisir à satisfaire d’ailleurs, puisqu’il ne pouvait que la désirer. Il désirait tout autant qu’elle que leurs deux corps ne fassent plus qu’un, au même titre que leurs âmes. Les lèvres du jeune homme s’emparèrent une nouvelle fois de celles d’Ombeline, dans l’un de ces baisers que deux jumeaux ne devraient pas s’échanger (mais au point où ils en étaient, ce n’était vraiment plus grand-chose). En même temps que sa langue se frayait un chemin vers celle de sa jumelle, afin d’entamer une danse lascive, il s’immisça en elle pour enfin ne faire plus qu’un. Ce fut d’abord des mouvements lents de va et vient que le jeune homme entama, profitant de chaque sensation que ce contact savait lui créer. Ce sentiment unique qu’il ressentait dès qu’ils ne faisaient plus qu’un, autant physiquement que mentalement. Ils étaient loin d’être à leur coup d’essai, mais c’était toujours une jouissance absolue. Ce qu’il serait bien incapable de ressentir avec quiconque, ce qu’il n’avait pas envie de ressentir avec une autre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Dim 10 Juil - 19:32



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
O

mbeline avait connu et découvert le désir avec son frère. Elle n'avait jamais su ni voulu en éprouver pour qui que ce soit d'autre. Elle ne pouvait envisager en présence de quiconque d'autre de se sentir à ce point abandonnée à une autre personne. Elle aimait généralement avoir le contrôle sur la situation, un besoin presque maladie de conserver un pouvoir, une emprise sur autrui, mais tout ceci se voyait oublié pour peu qu'elle se retrouver avec Pellinore. Quand il était là, avec elle, il n'y avait plus qu'eux deux au monde, tout le reste disparaissait, et elle ne pensait plus à rien si ce n'est à lui, les sensations qu'il savait lui faire vivre mieux que quiconque mêlées aux puissants sentiments qu'elle éprouvait pour lui formaient un ensemble explosif, qui la menait toujours aux combles de l'extase. Il lui suffisait de quelques gestes pour la rendre complètement dingue, et elle avait tout bonnement laissé son envie et son impatience prendre le dessus sur tout le reste, elle le voulait en lui, oui, parce qu'elle savait que dans cet instant où il ne formeraient plus qu'un tous les deux, dans ces moments là, elle se ressentait en harmonie avec l'entièreté de l'univers, capable de tout parce qu'elle était en lui et à lui. Et ce pour toujours. Il ne mit pas longtemps à accéder à sa requête, pour son plus grand plaisir. Elle aurait bien été incapable d'attendre trop longtemps encore, vraiment pas, son corps était entièrement dévoué au sien, et il ne demandait qu'à s'unir à lui.

Elle ne décolla pas un seul instant ses lèvres des siennes quand il s'immisça en elle, goûtant encore et encore aux caresses de sa langue contre la sienne. Un seul baiser de sa part avait le don de la rendre complètement dingue, alors quand leurs corps se joignaient en plus en ce lent mouvement de va et vient, c'était plus agréable encore. Elle atteignait le paradis avant même la jouissance ultime. Chaque nouveau coup de rein déclenchait en elle une nuée de frissons chaque fois plus intense. Son regard se perdait dans le sien, sa langue contre la sienne, son corps dans le sien, ils atteignaient un seuil incontestable d'harmonie suprême dans lequel elle accepterait de se perdre indéfiniment, elle n'avait pas vécu avant que d'éprouver ce plaisir intense, elle en était certaine, et elle en avait une certitude plus grande encore à mesure que les positions s'enchaînaient et que les mouvements de leurs bassins, à l'unisson, s'intensifiaient, déclenchant en elle nombre de soupirs et de gémissements qu'elle était tout bonnement incapable de retenir tant il l'y invitait plus que puissamment. Pourquoi les retenir, cela dit ? Ils étaient l'expression vive et certaine de la passion qu'elle éprouvait pour lui. Autrefois, ils devaient étouffer leurs gémissements pour taire leur secret, aujourd'hui, il n'y avait plus qu'eux. Rien ne les retenait.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mar 9 Aoû - 11:19

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Autrefois, Pellinore et Ombeline étaient bien obligés de se retenir, de faire attention, de se montrer prudent pour que leur secret ne soit jamais découvert. Si, aujourd’hui encore, ils devaient faire attention bien sûr à ce que le monde ne découvre pas leur relation (ce qui n’allait pas manquer de poser problème bientôt, mais pour l’heure ils n’avaient aucune idée de tout ça), mais ils n’avaient plus besoin de se contenir autrefois qu’avant. Ils n’avaient pas besoin de se montrer silencieux, il n’y avait plus qu’eux dans cette maison. Plus de parent pour découvrir ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre et pour juger leur relation, que personne ne pouvait sans doute comprendre à part eux. Ce que Pellinore appréciait d’ailleurs, en un sens. Parce que même s’il savait que si un jour quelqu’un découvrait qu’ils s’aimaient de cette manière, que leurs corps s’attiraient ainsi et qu’ils ne manquaient pas une occasion de s’unir comme maintenant, ils allaient avoir des ennuis… le jeune homme ne pouvait qu’aimer plus encore ce côté dangereux, ce côté hors norme. Il aimait pouvoir aimer d’une manière que personne ne comprenait, parce qu’il ne voulait pas que quelqu’un puisse comprendre tout l’amour qu’il ressentait envers sa sœur jumelle. Il aimait l’idée que tout cela n’appartienne qu’à eux, que tout cela soit unique. Ça ne pouvait que rendre tout cela plus fort encore, même si en soit ils n’avaient pas besoin de ça pour que ça soit fort.

Le simple mouvement de leurs corps unis rendait complètement dingue le jeune homme, qui se laissait tout simplement porter par ses sensations. Leurs lèvres ne se quittaient et le jeune homme gardait ses yeux plongés dans ceux de sa jumelle alors que les mouvements de leurs corps s’intensifiaient. Pellinore ne retenait aucune exclamation du plaisir qu’il ressentait en cet instant précis, il ne pouvait qu’avoir envie de partager ça avec sa jumelle, comme il aimait entendre ses gémissements. Comme il aimait l’idée qu’ils puissent ressentir tout cela ensemble, qu’il puisse la combler et l’emmener aux portes de l’extase. Elle était la seule qui comptait pour Pellinore, la seule qui ne compterait jamais, celle qu’il avait aimé depuis toujours et qu’il aimerait jusqu’à la fin, il voulait que cela en soit de même pour elle. C’était évidemment le cas et forcément, quand ils se le prouvaient de cette manière, il n’y avait rien de mieux. C’était la représentation d’un amour que le jeune homme considérait plus pur que n’importe quel autre, même si ce n’était sans doute pas l’opinion du monde. L’intensité augmenta encore, au rythme de diverses positions qu’ils enchaînaient et des mouvements de leurs bassins. Pellinore se perdait dans cette harmonie de corps qu’ils créaient tous les deux. Si le temps avait pu s’arrêter en cet instant, cela ne l’aurait pas du tout déranger. Quoi que plus le désir montait en plus – ce qui n’était pas bien compliqué – plus il approchait de l’ultime sensation, u’il ne pouvait que désirait le voir l’envahir. Ce qui fut le cas, il n’y avait qu’elle pour le mener à un tel point d’extase.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Jeu 11 Aoû - 22:33



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
A

u creux des bras et des reins de Pellinore, au seuil de ses lèvres, il y avait comme un autre monde, un monde où plus rien n'existait. Plus aucun interdit, plus aucune barrière morale, plus personne. Il n'y avait qu'eux, et ils étaient le maître de leur propre monde. Leur amour les enveloppait dans une infinie bulle de tendresse et d'harmonie, de plaisir et de sensualité, comme elle voulait croire que personne n'en serait jamais capable sinon eux. Ils détenaient un secret d'autant plus précieux qu'il était interdit, et ce secret tenait dans tout ce que le commun des mortels pensait connaître sans jamais l'avoir éprouvé : l'amour véritable. Pur dans son impureté, et en lui-même ce que le monde avait pu créer de plus parfait. En cet instant, Ombeline se sentait parfaitement bien, pas seulement parce que le plaisir envahissait chaque fibre de son corps (même si cela y contribuait, c'est évident), mais parce qu'elle se savait à sa place, quoi qu'on puisse en penser. Elle avait, quelque part, envie que ce moment ne s'arrête jamais, et d'un autre côté, elle éprouvait une impatience toute naturelle, celle d'atteindre le point de rupture, celui où son plaisir atteindrait ce seuil si élevé qu'il en bouleverserait ses sens, la dépossèderait d'elle-même pour ne faire, une fraction de seconde, réellement plus qu'un avec son frère et amant. Et ce moment arriva, bien sûr, et il était parfait, comme toujours. Essoufflée, étourdie mais surtout heureuse, elle se laissa reposer sur son lit, tout contre son frère, ses doigts caressaient doucement son torse.

-Je devrais inviter de vieux pervers à dîner plus souvent
, plaisanta-t-elle, amusée, tout en levant les yeux vers son frère.

Elle n'en pensait pas un mot, bien sûr, d'autant qu'elle savait qu'elle n'avait pas besoin d'une crise de jalousie de la part de Pellinore pour que leur soirée s'achèvent ainsi. Tant qu'ils pouvaient passer leurs nuits ensemble (ce qui n'était malheureusement pas toujours le cas), elles s'achevaient toujours ainsi, pour son plus grand plaisir. Mais la jalousie attise le désir. C'est un lieu commun, évidemment, mais son frère n'avait jamais de cesse que de le lui confirmer. Ceci dit, elle préférait s'épargner la compagnie de vieux pervers trop récurrente à sa table. Un peu était déjà bien assez suffisant. Il était assez épuisant de devoir éconduire de stupides prétendants, seigneur en mal de terre qui se pensaient irrésistibles et voyaient en elle une pauvre chose fragile et désœuvrée qui serait capable de sauter sur le premier époux potentiel pour s'assurer une stabilité, ainsi qu'au territoire d'Autice. C'était bien mal la connaître. Ce serait toujours peine perdue. Quoi qu'il en soit, elle comptait bien profiter autant que possible de la présence de Pellinore. Elle savait bien que, très rapidement, l'un ou l'autre devoir diplomatique allait l'éloigner quelque temps de l'homme qu'elle aimait.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Jeu 6 Oct - 19:57

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Quand Pellinore vivait un tel moment en compagnie de sa sœur jumelle, il ne pouvait qu’avoir le sentiment d’être parfaitement à sa place. Ombeline était tout simplement le centre de son univers, de sa vie, de ses sentiments. Elle était son tout et quand elle s’offrait ainsi à lui, quand ils pouvaient monter à ce point vers l’extase en même temps (parce qu’il était forcément inconcevable qu’ils n’atteignent pas l’extase ensemble), tout était parfait. Le jeune homme savourait donc pleinement la situation, complètement essoufflé, allongé sur le lit, Ombeline contre lui. Il était vraiment heureux, c’était agréable après la crise de jalousie qu’il venait de faire à sa sœur. D’ailleurs, Ombeline ne manqua pas de le taquiner sur ce point, puisqu’elle affirma qu’il faudrait qu’elle invite plus souvent de vieux pervers à dîner. Pellinore savait parfaitement qu’elle plaisantait, mais ça ne lui plaisait pas forcément. Il n’aimait vraiment pas l’idée qu’elle passe son temps à inviter des vieux seigneurs qui ne rêvaient que d’une chose, faire d’Ombeline leur femme afin de pouvoir avoir la main sur Autice. La jeune femme était un bon partie après tout, l’héritière d’un royaume qui même s’il était en mauvais état, était quand même grand. Ce n’était pas pour rien que leur père avait eu envie de les marier avant son « malheureux » décès.

« Tu n’es pas obligée non. »

Dit-il dans un sourire en coin, tout en caressant lentement la peau douce de sa sœur, baissant son regard vers elle. Il tentait d’avoir un ton le plus détachée possible, mais il n’empêchait qu’il était quand même vraiment sérieux. Elle était loin d’avoir l’obligation d’inviter encore une fois des pervers de ce genre, ou surtout ce pervers en particulier. Même si, bien sûr, la soirée était bien terminée et que sa jalousie avait tendance à le rendre plus fougueux encore. Mais elle n’avait pas besoin de ça pour qu’ils terminent leur soirée de la sorte.

« Si tu veux que je te prouve à quel point je t’aime, tu peux simplement me le demander. » Dit-il alors, sur un ton un peu plus léger. Parce qu’il savait bien que sa jumelle se jouait (un peu) de sa jalousie. En même temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il faisait dans la dentelle quand il était question de sa sœur. Sa jalousie était à la hauteur de son amour pour elle. Le jeune homme approcha de nouveau son visage de celui de sa sœur pour lui prendre un baiser, de ceux que deux jumeaux ne devraient évidemment pas s’adresser (mais vu ce qu’ils venaient de faire, ce n’était vraiment pas grand-chose). « Je t’aime tellement. »

Et c’était dit avec le cœur, parce qu’il avait simplement besoin de le dire. Alors qu’elle le savait parfaitement, il savait qu’elle savait. Mais c’était toujours bon de se le dire et Pellinore était du genre à apprécier l’adresser, parce que ses sentiments étaient vraiment forts. Plus purs sans doute que la plupart des personnes qui se mariaient, qui s’unissaient. Alors qu’ils n’en avaient pas le droit.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Jeu 6 Oct - 21:35



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
O

mbeline sourit à la remarque de son frère quand elle l'entendit affirmer qu'elle n'était pas obligée d'inviter d'autres prétendants, vieux et croulants (ou prétendants tout court) à leur table. Elle souriait car elle savait que si son ton était plus détendu, il y avait toujours un fond de vérité et de jalousie dans son propos. Et elle adorait ça. Bien sûr, il n'y avait pas forcément besoin de jalousie pour pimenter leur relation, leurs sentiments suffisaient, mais c'était un petit bonus qu'elle adorait. Ceci dit, elle aussi s'épargnait sans mal la présence d'ancêtres fripés qui venaient lui faire la cour en la pensant aux abois... comme s'ils avaient la moindre chance. Si elle voulait savoir à quel point il l'aimait, elle n'avait qu'à le demander... mais en vérité, elle n'avait pas besoin de le demander. Elle le savait. Elle n'avait pas le moindre doute. Parce qu'eux deux, c'était une évidence. Ça l'avait toujours été, ça l'avait été depuis toujours, ça le serait éternellement, c'était le cas depuis leur naissance... Et ils se l'étaient prouvés une fois de plus, physiquement. Non, elle n'avait pas le moindre doute, mais elle n'en apprécia pas moins le baiser qu'il lui adressa, et les mots qu'il prononça. Car si elle le savait, elle ne connaissait pas mots plus tendres au monde quand ils venaient de lui. C'était les sons les plus beaux du monde, vraiment. Une mélodie incroyable. Il pouvait les répéter autant qu'il le désirait, elle ne s'en lasserait jamais. À aucun moment, surtout pas.

-Je t'aime aussi, Pellinore,
affirma-t-elle, son regard planté dans le sien. Lui aussi ne devrait pas avoir de doutes, mais elle savait pertinemment qu'il devait constamment être rassuré... Ce n'était pas une chose qui la dérangeait. Au contraire. Si elle ne se lasserait jamais de l'entendre dire qu'il l'aimait, elle ne se lasserait jamais de le lui dire non plus. Tu es tout pour moi, et encore au-delà, et tu n'as rien à craindre de personne, parce que personne ne t'arrive à la cheville.

Et c'était sincère. Ce n'était pas des mots prononcés en l'air. Elle le pensait réellement. Il était tout ce qu'elle aimait, tout ce qu'elle désirait, tout ce qu'elle adorait. Le reste n'existait pas, le reste n'avait pas d'importance. Seul lui comptait. Lui, son âme sœur. Il n'avait aucune raison d'être jaloux, de qui que ce soit. Les autres hommes qui passaient dans sa vie, elle ne les voyait pas, ça lui était complètement égal. Si elle avait pu prendre son frère pour mari, il le serait depuis bien longtemps, ils étaient complémentaires, ils formaient un tout, ensemble, et ensemble, ils pouvaient tout. Un jour, oui, ils vivraient cet amour au grand jour. Et ce jour serait parfait.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mer 7 Déc - 0:07

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Si Pellinore ne se lassait jamais de dire à Ombeline qu’il l’aimait, il ne se lassait pas plus de l’entendre le lui dire. C’était toujours comme un baume au cœur, alors que le jeune homme savait parfaitement que sa jumelle avait les mêmes sentiments que lui. Ils ressentaient exactement la même chose, c’était comme ça. Ils étaient des âmes sœurs après tout. Alors le jeune homme ne pouvait pas douter des sentiments de sa sœur envers lui, il savait qu’elle l’aimait. Mais quand même, ça lui faisait du bien de l’entendre le lui dire, alors qu’elle plongeait son regard dans le sien. Et plus encore de l’entendre dire le reste, affirmant qu’il était tout pour elle, et qu’il n’avait rien à craindre de personne. Pellinore le savait – oui, il le savait – mais cela ne lui permettait pas vraiment de taire sa jalousie. Il avait parfaitement confiance en sa sœur, il savait qu’elle ne le trahirait pas (même si sa paranoïa avait tendance à le pousser à douter par moment, mais c’était vraiment en cas de grande crise). Pellinore ne doutait pas de sa sœur, c’était envers les autres qu’il n’avait pas confiance. Cependant, il ne pouvait qu’appréciait de l’entendre le lui dire. Son cœur s’emballait simplement en entendant de telles paroles, alors même qu’Ombeline venait de lui prouver physiquement ce qu’elle ressentait. Tout ce qui venait d’elle le touchait de toute façon, elle était la seule personne qui comptait vraiment pour lui. Elle était son tout, son univers. Pellinore savait que sa jumelle pensait les mots qu’elle lui adressait, c’était encore plus agréable. Et il valait mieux qu’il en profite maintenant, au vu de ce qui était en train de se tramer à l’instant même justement.

« Je suis loin d’arriver à ta hauteur. »
Dit-il dans un souffle, en souriant légèrement. Il le pensait vraiment, Ombeline était la perfection incarnée à ses yeux. Alors que lui n’était finalement qu’une boule de nerf jalouse. Pellinore ne pouvait pas s’empêcher d’être possessif, jaloux, parce qu’il craignait de la perdre. Alors que c’était tout simplement absurde, il n’y avait aucune raison qu’il la perde. Ou alors ils se perdraient tous les deux et la vie n’aurait simplement plus aucune valeur. Ils s’aimaient, depuis toujours, c’était ainsi. Ils n’avaient pas choisi, c’était comme ça. Et si cela avait été possible, ils ne se cacheraient pas du tout. Pellinore aimerait ne pas se cacher, montrer à tous ce qu’il ressentait vraiment pour sa sœur jumelle. Un jour, quand ils prendraient le pouvoir… mais ce n’était pas pour tout de suite encore. « Je t’épouserais sur le champ si j’en avais la possibilité. »

Il le pensait vraiment, il aimerait pouvoir l’épouser. Parce qu’elle n’était pas sa sœur pour lui en réalité, elle était son âme sœur, la femme de sa vie. Sauf qu’ils ne pouvaient pas le montrer, ils ne pouvaient pas l’assumer encore. Et Pellinore ne se rendait pas encore compte de l’ironie que prenait soudainement cette simple remarque, ne se doutant pas que les paroles d’Ombeline ne l’empêcherait pas de devoir se sacrifier légèrement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Mer 7 Déc - 18:47



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
O

mbeline sourit doucement quand son frère affirma qu'il n'arrivait pas à sa hauteur. Le compliment était agréable, mais la jeune femme n'en croyait pas un seul mot. C'était totalement faux. Elle le savait, Pellinore avait tendance à la mettre sur un piédestal, et Ombeline le laissait faire, parce qu'elle aimait particulièrement savoir importer autant pour le jeune homme, parce qu'elle ne voulait jamais le voir cesser de l'admirer... mais par ailleurs, elle craignait bien souvent de ne pas être à la hauteur de ce que son jumeau, qu'elle considérait comme son âme sœur, voyait en elle. Elle savait qu'il était capable de tout pour elle, parce qu'il la plaçait au-dessus de tout. Mais il avait tort, vraiment. Car des deux, pour Ombeline, c'était vraiment Pellinore qui méritait tous les honneurs possible. Il incarnait la perfection à ses yeux, et surtout, il avait fait d'elle ce qu'elle était. Sans le jeune homme, elle se serait laissée happer par ses démons au lieu de les dompter, il avait fait d'elle quelqu'un de plus fort, de plus déterminé, de plus sûr d'elle. Tout ce qu'il chérissait en elle n'existerait pas s'il n'était pas là. Il était l'artisan de tout ce qu'elle était... Ils savaient tirer le meilleur l'un de l'autre (ou le pire aussi), ils étaient la force l'un de l'autre, tout simplement. Le sourire de la jeune femme s'élargit encore quand son interlocuteur affirma qu'il l'épouserait sur-le-champ s'il le pouvait. Oh, comme elle adorerait qu'il le puisse ! Si elle devait se marier un jour, elle voulait que ce soit avec le jeune homme, lui et personne d'autre. Il incarnait tout ce qu'elle aimait, tout ce qu'elle adorait, même, plus que sa propre vie. Quelle injustice qu'ils ne puissent pas vivre leur amour au grand jour !

-Et moi donc !
approuva-t-elle avec un grand sourire, qui faute de pouvoir accomplir son rêve, préférait se satisfaire de l'idée qu'ils pensent la même chose plutôt que de souffrir de ne pouvoir l'accomplir... Pour le moment, de toute façon, parce que la jeune femme restait convaincue que, à un moment ou à un autre, ils changeraient la donne. Ombeline déposa ses lèvres sur celles de son frère. Les règles sont injustes..., remarqua-t-elle d'un ton particulièrement sérieux, parce que c'était ce qu'elle pensait vraiment. Le moment venu, on changera les règles. Elle y comptait bien. Le moment venu, ce serait bien sûr celui de leur règne, et même s'ils en étaient encore loin, Ombeline y croyait, elle y croyait même dur comme fer. Les jumeaux avançaient leurs pions au fur et à mesure, et le moment venu, quand personne ne les attendraient, il frapperaient. Et alors, ils feraient de réelles étincelles. Un peu de patience, et je serai ta femme. Elle marqua une pause. En attendant... je ne suis qu'à toi, dans tous les cas.

Même si sous peu, elle allait malheureusement devoir en épouser un autre.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Dane Dehaan

Messages : 244

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Ven 3 Fév - 17:09

Ombeline & Pellinore
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
Quand Pellinore affirmait à Ombeline qu’il avait envie de l’épouser, il le pensait sincèrement. Si cela ne tenait qu’à lui, le jeune homme prendrait sa sœur comme épouse dans la foulée. Il l’aimait, il l’aimait plus que tout, il était donc tout à fait normal à ses yeux qu’il l’épouse. Malheureusement, comme Ombeline et sa sœur, ils ne pouvaient pas se marier alors qu’ils s’aimaient plus que n’importe qui. Pellinore considérait que l’amour qu’il y avait entre eux était plus fort que tous, bien plus sincère que la plupart des personnes qui étaient mariés. Et pourtant on ne leur permettait pas d’être officiellement ensemble. Il devait se cacher constamment, cacher leur sentiment. Mais le jeune homme était sincère, si on le laissait faire il épouserait sa sœur tout de suite. Le jeune homme afficha un grand sourire quand sa sœur lui affirma que c’était pareil pour elle. Pellinore n’avait aucune raison de douter des sentiments de sa sœur pour lui, mais c’est lui faisait quand même plaisir d’entendre ces mots, ça le rassurait.

Les règles étaient injustes, Pellinore ne pouvait pas penser le contraire. Un jour, ils allaient prendre le pouvoir, ils allaient tous contrôler. Ce jour-là, ils allaient changer les règles comme Ombeline disait. Pellinore rêvait du jour où il allait pouvoir à aimer sa sœur au grand jour, sans se cacher. Ce jour-là, les autres hommes ne tournerait autour de sa sœur parce qu’il serait qu’elle lui appartient tout entier. Le jeune homme afficha un sourire en coin, quand Ombeline lui dit d’être patient et elle pourrait être sa femme. On ne pouvait pas vraiment dire que la patience était une qualité du jeune homme, mais pour sa sœur jumelle il était prêt à tout. L’idée de pouvoir épouser la jeune femme, de la considérer comme sa femme, lui donnait suffisamment de motivation pour patienter. Pour attendre le moment où ils allaient avoir le pouvoir est où plus personne ne pourrait dire quelque chose contre leurs relations. Le jeune homme déposa une nouvelle fois ses lèvres sur celle de sa sœur, dans un baiser passionné qui disait long sur ce qu’il ressentait après avoir entendu les mots de la jeune femme. Il aimait l’entendre parler de cette manière.

« J’aime que tu sois rien qu’à moi. »
dit-il, quand leurs lèvres se séparèrent un instant.

Evidemment, le jeune homme était bien loin de se douter que bientôt, il allait accepter que sa sœur épouse un autre homme pour protéger leurs secrets. Pour le moment il était incapables de l’imaginer, parce qu’il avait envie de croire que la seule personne pouvant épouser la jeune femme était lui. Un jour, Ombeline allait devenir sa femme et ça serait le plus beau jour de sa vie. Mais avant ça, ils allaient devoir passer plusieurs épreuves, ce qui n’allait pas être vraiment évident. Surtout pour Pellinore, le jeune homme avait montré plus d’une fois qu’il était jaloux et qu’il avait du mal à laisser d’autres hommes l’approcher. Autant dire que ça allait être vraiment une épreuve.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse (noblesse)
avatar
Feat : Alicia Vikander

Messages : 707

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   Ven 3 Fév - 17:43



La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour.
O

mbeline connaissait son frère jumeau, elle le connaissait mieux que personne, même, aussi, elle savait trouver les mots, généralement, pour le rassurer, apaiser sa jalousie, et aussi, l'espérait-elle, lui plaire plus encore qu'elle ne lui plaisait déjà (car si elle pouvait supporter la haine, le mépris et les jugements de n'importe qui, elle ne supporterait jamais de perdre l'estime de Pellinore, de ne pas lire dans ses yeux tout l'amour qu'il lui portait). Aussi savait-elle que les mots qu'elle lui avait adressés lui iraient droit au cœur. Et quoi qu'il en soit, ils étaient plus que sincères. Bien sûr, qu'elle n'appartenait qu'à lui, bien sûr qu'elle lui était entièrement dévoué. Le reste était accessoire, le reste pouvait devenir néant, elle le supporterait tant qu'elle pouvait profiter de l'amour et des sentiments de son jumeau. En ce sens, il est certain qu'elle ne pouvait voir en lui que son âme sœur, l'homme qui rendait sa vie meilleure, qui la rendait, elle, meilleure. Elle ne le voudrait pas (mais ce n'était pas le cas) qu'elle n'aurait pas le choix pour autant. Elle lui était entièrement dévouée. Elle avait beau être égoïste, naturellement, elle ferait toujours passer l'intérêt de son frère avant le sien. Manifestement, sa déclaration avait porté d'agréables fruits, puisque Pellinore lui répondit par un baiser des plus intenses, révélateur de tous les sentiments qu'il avait pour elle. Ce genre de baisers la rendaient folle. Il la rendait folle. Elle se sentait heureuse, euphorique, dans des moments comme celui-là, car elle avait alors le sentiment qu'il n'y avait qu'eux-deux pour exister en ce bas monde. Eux deux et personne d'autre.

-J'espère bien
, répliqua Ombeline, mutine, quand Pellinore affirma qu'il aimait qu'elle ne soit qu'à lui. L'inverse ne manquerait pas de la décevoir, il faut bien le dire. Mais elle n'envisageait pas les choses d'une autre manière. Elle embrassa à son tour les lèvres de son frère. Elle se sentait si bien avec lui, prête à braver les interdits. Il leur restait beaucoup de chemin à accomplir, c'est vrai, mais elle ne pensait pas que quoi que ce soit puisse entamer leur bonheur. Ils se complétaient à merveille, leur histoire était une évidence, et les crises de jalousie qui la jalonnaient n'étaient jamais la que pour renforcer cette dernière. Je crois que je vais me mettre au lit, ajouta-t-elle alors, avant d'ajouter dans une esquisse de sourire : tu m'as épuisée.

Et dans le meilleur sens du terme, bien évidemment. La soirée avait été longue, surtout parce que l'autre vieux lourdaud l'avait bien trop accaparée. Ils avaient su la parachever en beauté, finir en apothéose comme ils savaient si bien le faire, et maintenant, elle voulait juste rejoindre les bras de Morphée ainsi que, le souhaitait-elle, ceux de Pellinore, car bien sûr, ses propos avaient tout d'une invitation.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La jalousie, cette preuve indiscutable de l'amour. (Ombeline <3) (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La jalousie est la seconde plus belle preuve d'amour, après le don de soi. (Eponine et Hélio)
» L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait mourir l'amour... | AMETHYSTE
» ROMAN&TYLER - Le sacrifice de soit est une belle preuve d'amour
» l'amour est à la portée de tous, mais l'amitié est l'épreuve du cœur | liana ♥
» [ Amour, Jalousie, et autres Péripéties ] -PV-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Autice-