Partagez | .
 

 [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Jeu 31 Mar - 22:35


Le mal engendre le mal
D

ès lors que les noces du roi Arthur Pendragon et de la belle Guenièvre d'Orcanie avait été prononcés, le plan de Morgane s'était imposé de lui-même à son esprit. Simple, efficace, parfait, susceptible de détruire autant que nécessaire son ennemi juré, d'autant que ce mariage n'était pas un mariage d'intérêt, ce brave roi était fou amoureux de la donzelle qu'il avait libéré des griffes de Méléagant. Sa vengeance n'en serait que plus délectable. La tentation avait été grande pour Morgane d'agir immédiatement, mais elle ne pouvait pas se le permettre. Elle avait attendu si longtemps, déjà, elle n'était plus à cela près. Il fallait procéder par étapes, si elle voulait s'assurer d'obtenir le résultat tant espéré. Tout d'abord s'introduire à la cour du roi, apprendre à Arthur son histoire, pour qu'il puisse comprendre le moindre chaînon de cette vengeance qu'il découvrirait comme telle dès lors qu'il serait trop tard, puis s'attirer la sympathie de la reine pour savoir à la perfection imiter ses faits, gestes, et attitudes. Car telle était en effet l'intention de Morgane : usurper l'identité de Guenièvre, le temps d'une nuit, le temps de briser son ennemi juré. Elle s'appliqua donc à cet exercice un temps. Jusqu'au jour où elle sut qu'il était temps de frapper. Guenièvre était en voyage, elle ne devait rentrer que le demain, il suffirait de prétendre être revenu plus tôt de son séjour. La voie était libre, elle était prête. Il était temps. Elle revêtit donc la tenue de la reine en même temps que son apparence, vida d'une traite le breuvage confectionné par ses soins qui devait accroître sa fertilité, et alla trouver, sereinement, le roi, adoptant la démarche de cette épouse pour laquelle il fallait qu'il la prenne. Se rendant dans la chambre nuptiale de la demeure royale en Carleon, il ne s'y trouvait pas encore. Soit, c'est mieux encore. Morgane, dont le teint pâle, la chevelure de paille et les yeux intenses avaient à présent tout de ceux de la reine, attendit patiemment la venue du roi. Enfin, il ouvrit la porte.

-Arthur.
Sa voix avait la douceur de celle de la reine quand elle s'approcha du roi, glissa ses mains dans les siennes, et déposa un (bien trop) chaste baiser sur ses lèvres. Comme vous m'avez manqué.

Elle pourrait éprouver, en son fort intérieur, ce dégoût profond que pourrait lui inspirer le fait d'avoir à exprimer de la tendresse à l'égard de l'homme qu'elle haïssait le plus au monde, mais il n'en était rien. Morgane, intérieurement, jubilait. Depuis le temps qu'elle attendait de consommer cette magistrale vengeance ! Arthur allait goûter à ce même poison qu'Uther avait autrefois inoculé à sa mère, contraignant sa fille à la voir dépérir et mourir, pour que survive le bâtard qu'elle avait sous les yeux. Non, le jeu ne la révulsait pas, elle le trouvait, tout au contraire, follement amusant.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 17 Avr - 21:39

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Arthur n’en revenait toujours pas du tournant qu’avait pris sa vie. Il était passé en peu de temps un simple écuyer de son frère à roi du royaume de Logres. Et ça, simplement parce qu’il avait tiré une épée d’un rocher. On faisait quand même bien mieux comme preuve pour être à la hauteur d’une telle tâche, mais dans tous les cas Arthur était maintenant roi. Même si les débuts n’avaient pas été particulièrement simple parce que de nombreux chevalier de son père (qu’il avait découvert être son père par la même l’occasion et sa famille adoptive pas ses vrais parents du coup…), n’avaient pas accepté de le suivre dans l’aventure dans un premier temps. L’homme avait dû batailler pour prouver qu’il était digne du trône, même si par moment il se posait lui-même la question. Mais petit à petit, les choses se mettaient en place. Et maintenant il prenait donc concrètement ses marques, autant dans son nouveau rôle de roi que dans son nouveau rôle de mari. Parce qu’en plus, Arthur avait croisé la route de la magnifique Guenièvre qui était devenue sa femme. Evidemment, le jeune homme était loin de se douter que son épouse avait des sentiments un peu contraires à lui, qu’elle l’aimait mais que ses sentiments envers un autre homme étaient aussi importants. Situation qui allait se prolonger dans le temps, mais dont il ignorait de toute façon tout pour l’heure. Pour l’instant, Arthur se sentait simplement heureux dans son ménage et il considérait qu’il avait énormément de chance de l’avoir pour épouse. Elle était un soutien hors pair pour ses actes de roi. Il pouvait entièrement compter sur elle pour obtenir du soutien quand il lui arrivait par moment – plus souvent qu’il ne le fallait sans doute – de craindre pour la suite des évènements en tant que roi. Mais pour le moment, son épouse était absente. Du moins, c’était ce qu’il pensait juste que là. C’était la vérité, mais il ne se doutait pas du tout du plan machiavélique qui était en train de se mettre en place. Quand Arthur entra dans ses appartements du château de Carleon, il fut étonné d’y trouver son épouse. Elle s’approcha de lui, prenant ses  mains dans les siennes et déposa un baiser sur ses lèvres.

« Vous êtes déjà arrivée ? »
Cette question était évidemment parfaitement inutile puisqu’elle se trouvait actuellement sous ses yeux, mais il ne s’attendait pas à la voir arriver si tôt. Il pensait qu’elle ne rentrerait que le lendemain. Evidemment, cette surprise était plus qu’agréable. Du moins, c’était ce qu’il pensait, puisque la femme qu’il avait sous ses yeux n’avait rien à voir avec celle qu’il avait épousé. Bien au contraire. « Vous m’avez manqué également. » Ajouta-t-il dans un sourire, pour qu’elle ne pense pas qu’il n’appréciait pas sa présence. Bien au contraire, il trouvait ça plus qu’agréable de savoir qu’elle était de nouveau à ses côtés. « Je suis heureux de vous revoir. »

Précisa-t-il avant de venir déposer une nouvelle fois ses lèvres sur celle qu’il imaginait être son épouse.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 17 Avr - 22:28


Le mal engendre le mal
S

i Morgane avait été elle-même, il est certain qu'elle n'aurait pas manqué de reprocher à son demi-frère de l'interroger sur ce qui était l'évidence, à savoir qu'elle était bien là. Manifestement, puisqu'il l'avait sous les yeux... Quoi qu'en vérité, et assez ironiquement, la question pouvait bel et bien se poser, car contrairement à ce que laissaient supposer les apparences, Guenièvre n'était pas encore revenue de voyage, et la femme qu'Arthur avait sous les yeux n'était pas le moins du monde son épouse. Mais comme Morgane se devait de faire illusion, puisqu'elle devait passer pour la douce, calme et innocente (quoique, innocente, cela se discutait, sans l'ombre d'un doute) Guenièvre, elle se contenta d'un fin sourire qui pouvait tenir lieu de réponse par l'affirmative. En tous les cas, le subterfuge avait l'air de fonctionner de la meilleure manière possible, puisque Arthur semblait bel et bien mordre à l'hameçon et ne se douter d'absolument rien. Tant mieux... Misère, ce qu'il devait l'adorer, son épouse. Ce qu'il y avait de mièvrerie dans son regard et dans le ton de sa voix ! Ma foi, s'il fallait en passer par là pour mener à bien sa supercherie, eh bien soit. Il lui facilitait la tâche, quelque part. Il déposa un baiser sur ses lèvres (à noter que ses baisers n'étaient pas si désagréables, mais puisqu'ils avaient pour Morgane le goût de la pure et parfaite vengeance, ils ne pouvaient pas lui déplaire).

-J'ai écourté mon voyage.
dit-elle une fois ses lèvres détachées de celles de celui dont elle prétendait être l'épouse. À question redondante, réponse redondante, il était certain que si elle était ses yeux, c'était techniquement que son absence avait duré moins longtemps que prévu. Mais passons. Je me languissais de vous. affirma-t-elle sans la moindre gêne, adoptait le ton et la diction de la reine. Comment vous portez-vous ?

L'état de santé du roi n'avait que peu d'importance pour Morgane, même si elle aimerait entendre savoir qu'il allait mal, mais elle ne pouvait pas se permettre d'entrer directement dans le vif du sujet qui l'intéressait bel et bien. C'est que faire la causette au roi en se faisant passer pour sa femme lui apporter certes la satisfaction de se jouer de lui tandis qu'il n'y voyait que du feu, mais cela ne lui garantissait pas l'accomplissement de ses desseins. Elle devait avant tout faire mine de jouer son rôle d'épouse bien sous tout rapport (qui s'avèrerait bien moins... sage dès que la situation s'y prêterait, c'était en tous cas ainsi que la fée l'entendait). Elle devait abuser de sa confiance avant que d'abuser de son corps. Dans un cas comme dans l'autre, la partie lui semblait gagnée d'avance, Arthur ne se méfiait de rien, et il fallait que les choses se poursuivent ainsi.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 8 Mai - 20:03

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Effectivement, c’était évident que si Guenièvre se trouvait devant ses yeux, c’était que son voyage s’était écourté. La réponse était un peu bateau, devant sa question qui n’avait pas vraiment eu lieu d’être. Mais en soit, Arthur se demandait surtout pourquoi son épouse qu’il n’attendait que le lendemain se trouvait actuellement devant ses yeux. Evidemment, l’homme ne se rendait pas compte qu’il avait de bonnes raisons de poser cette question, puisque celle qui se trouvait devant son regard n’était pas du tout celle qu’il avait épousé. Sauf que la magie et les talents de comédien de Morgane ne lui permettaient pas de démêler le vrai du faux. Il avait vraiment le sentiment de voir son épouse, de goûter aux lèvres de sa femme quand il l’embrassait. Rien n’aurait pu lui permettre de savoir que ce n’était pas Guenièvre qu’il voyait, mais cette demi-sœur qui avait des projets diaboliques à son sujet. Des projets qu’il allait avoir l’occasion de découvrir ensuite, mais pour l’heure il ne s’attendait à rien du tout. Quand elle lui affirma qu’elle se languissait de lui, le jeune roi ne put s’empêcher de sourire. Il appréciait ces mots, parce qu’elle lui avait grandement manqué aussi. Les mariages dans leur monde n’étaient pas souvent par amour, mais il y avait de vrais sentiments entre Guenièvre et Arthur. Evidemment, le roi ne se doutait pas un seul instant – et il n’allait pas s’en douter pendant les nombreuses années suivantes – que les sentiments de sa femme étaient tournés vers un autre aussi. Mais de toute façon, celle qu’il avait sous ses yeux n’était pas sa réelle épouse.

« Je suis heureux que vous soyez arrivé plus tôt. »

Il l’était vraiment, parce qu’il allait pouvoir passer du temps en compagnie de son épouse. Avec ses fonctions de roi, l’homme n’avait pas vraiment l’occasion de se libérer même pour Guenièvre. Alors, puisqu’il avait terminé avec ses responsabilités pour la journée, il ne voyait pas pourquoi il ne pourrait pas en profiter pour passer du temps avec sa femme et qu’ils puissent discuter un peu. D’ailleurs, la reine lui demanda comment il se portait.

« Je me porte bien mieux maintenant que vous êtes à mes côtés. » Ce qui était vrai, effectivement. Il se sentait bien de toute façon, mais il était vraiment heureux que Guenièvre soit à ses côtés. Même si ce n’était pas elle bien sûr. Et par conséquence, l’homme ne se rendait pas compte qu’il avait un côté bien trop niais pour la personne qui se trouvait réellement devant lui. Mais c’était dans sa nature de toute façon, il avait l’âme d’un romantique et il était vraiment amoureux de sa femme. « Et vous, votre voyage s’est bien passé ? »

Arthur espérait que ça soit bien le cas en tout cas, même si le fait qu’elle soit présente confirmait qu’elle n’avait pas eu beaucoup d’embuche non plus. Mais sa question concernait aussi l’état de santé de la femme. Est-ce qu’elle se portait bien donc ?
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 8 Mai - 20:25


Le mal engendre le mal
C

e n'était pas une chose que Morgane ignorait, mais être aux premières loges pour le constater ne pouvait que lui donner envie de lever les yeux au ciel d'exaspération (ce qu'elle s'empêchait de faire, bien évidemment, pour ne pas trahir son rôle) : Arthur Pendragon faisait preuve d'une mièvrerie affligeante en présence de sa femme (ou tout court, en fait). Le couple qu'il formait avec Guenièvre avait de quoi lui donner la nausée, et franchement, presque de quoi la dégoûter de ce petit jeu, elle qui avait normalement avec ses partenaires en devenir une manière bien différente de procéder... Mais elle ne pouvait ni ne devait s'en plaindre, néanmoins, l'attitude ô combien révulsante du roi était une aubaine pour elle. Combien étaient-ils, ces rois qui n'aimaient pas leur épouse ? Ou ces hommes, même, car les mariages arrangés étaient après tout monnaie courante (et Morgane, d'ailleurs, n'avait pas fait exception à cette règle - pour la peine, elle n'éprouvait effectivement aucun attachement du cœur pour Urien) ? Arthur, lui, éprouvait pour son épouse un sentiment si fort qu'il se lisait dans le moindre regard de biche énamouraché qu'il adressait à sa chère et tendre. Oui, ça lui faciliterait la tâche, car Arthur n'avait sans doute pas à se forcer auprès de Guenièvre pour remplir ses devoirs conjugaux, encore moins alors qu'elle revenait juste de voyage et qu'ils avaient été séparés quelques temps... Bonne chose et mauvaise chose, car au lieu de pouvoir entrer immédiatement dans le vif du sujet, Morgane sous les traits de Guenièvre, devait accepter d'échanger cette conversation ô combien inintéressante avec le roi. Bien sûr, Madame a de la morale, elle n'ôte pas ses bas en deux secondes, il faut la courtiser un peu pour la voir révéler ses dessous... (encore que la jeune femme cachait en vérité bien son jeu). Vraiment, le couple Pendragon était affligeant. Et voilà qu'elle faisait mine d'en être. Heureusement que la fin justifiait très largement les moyens dans son cas. Et puis, au-delà du romantisme exacerbé qu'il fallait jouer, la situation restait amusante, puisque la manipulation demeurait intacte. Pour l'heure, il semblait n'avoir en rien deviné ne pas se trouver en compagnie de sa femme.

-Je vais bien
, répondit-elle du même ton qu'aurait employé la reine selon elle. Le voyage s'est déroulé sans dommages, mais il m'a semblé terriblement long. Elle marqua une légère pause. Allez, autant jouer la carte du romantisme niais jusqu'au bout, à tous les coups, il n'y verrait malgré tout que du feu. Chaque seconde semble plus longue quand je suis loin de vous. Elle serra plus fermement les mains de son époux. Je sais que je suis rentrée à l'improviste et que vous avez sans doute fort à faire mais... La fausse reine baissa doucement les yeux, les joues légèrement rosies (quelle bécasse, celle-là, aussi !). Si vous n'avez pour le moment aucune obligation, j'aimerai pouvoir ne passer ces prochaines heures qu'avec vous.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Ven 20 Mai - 10:47

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Arthur était heureux d’apprendre que le voyage de son épouse s’était bien passé. Bon, ce n’était pas son épouse qui se trouvait devant ses yeux, donc il n’en savait rien du tout en réalité, mais le roi n’y voyait que du feu. En dehors de la magie, Morgane avait réussi à prendre complètement l’attitude de Guenièvre. Même s’ils n’étaient mariés que depuis peu, Arthur osait croire qu’il connaissait quand même Guenièvre. Il ne s’imaginait pas un seul instant avoir une imposteur sous ses yeux, qu’une vilaine sorcière était en train de se jouer de lui pour le plus grande des desseins. Alors il était vraiment soulagé de savoir que la reine n’avait rencontré aucun problème pendant son voyage. Mais il fut plus heureux encore quand elle affirma que chaque seconde lui semblait plus longue quand elle n’était pas en sa présence. Arthur ne put s’empêcher de sourire et de sentir son cœur manquer un battement. Il était complètement fou amoureux de Guenièvre, il l’aimait depuis le moment où son regard s’était posé sur elle pour la toute première fois. Il ne pensait pas que ses sentiments puissent changer un jour et même au contraire, ils se renforçaient au fur et à mesure du temps. Arthur avait parfaitement conscience qu’il était sans doute un peu trop niai par moment et trop romantique, mais il n’avait de toute façon pas l’intention de changer. Et surtout pas quand il entendait de si belles paroles sortirent de la bouche de celle qu’il avait épousé et qu’il était si heureux d’avoir pour femme. Il ne perdit pas un seul instant son sourire, attrapant le menton de sa femme pour qu’elle relève son regard vers lui. Il aimait tellement ses yeux (bon, il aimait tout chez elle, c’était plus simple).

« J’ai tout mon temps pour vous. » Bon, Arthur était pas mal occupé et c’était normal pour un roi. Mais pour l’heure, il n’avait aucune envie de se préoccuper de ses responsabilités de souverain, il préférait se concentrer sur ce qu’il y avait de bien plus important à ses yeux pour l’heure. En soit, le jeune homme pourrait toujours trouver quelque chose à faire, mais là, il n’en avait vraiment aucune envie. Alors, il pouvait bien prendre du temps pour profiter de son épouse, c’était normal non ? « Pour l’heure, je n’ai envie que d’être avec vous. Vous m’avez tellement manqué. »

Affirma-t-il avant de venir déposer une nouvelle fois ses lèvres sur celle de sa femme, dans un baiser un peu moins chaste que ceux qu’ils avaient pu s’échanger précédemment. Ils allaient souvent se retrouver séparer, parce qu’Arthur allait avoir souvent besoin de voyager, ils devaient donc s’habituer. Mais Arthur ne pouvait rien contre le fait que son épouse lui manque. Si cela ne tenait qu’à lui, il ne passerait aucun moment de son existence loin de Guenièvre, malheureusement il n’avait pas le choix. Autant qu’ils profitent donc quand ils avaient l’occasion de passer du temps ensemble, même si ces instants n’étaient pas prévus. Justement s’ils ne l’étaient pas en fait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Ven 20 Mai - 11:02


Le mal engendre le mal
C'

était d'une simplicité enfantine, à la vérité. Ou du moins, c'était ainsi que Morgane se plaisait à percevoir les choses. À croire que ce brave Arthur était trop crédule, que cette pauvre Guenièvre était aussi plate et imitable qu'une limande, ou tout simplement qu'elle-même était une trop bonne actrice (à noter que ces diverses réflexions ne reflètent pas un seul instant la pensée de son auteure)... En tous les cas, il lui avait suffi de quelques mots tendres prononcés sur un ton sirupeux, de battre un peu des cils, et il était à sa merci. Tant mieux. Morgane devait quand même admettre qu'elle se serait sentie blessée dans son orgueil si le roi avait répliqué à son épouse ne pas avoir du temps à lui accordé. C'est qu'elle n'avait pas l'intention de rester dans cette fripe et de garder un tel visage trop longtemps non plus. Elle conserverait cette apparence juste le temps qu'il faudrait, et, elle était plutôt heureuse de le constater, le roi témoignait dorénavant de moins de retenue que tantôt, il n'allait sans doute pas être difficile de le mener droit au but qu'elle cherchait à satisfaire. Elle lui rendit son baiser avec une passion équivalente, songeant tout de même qu'elle aurait pu être plus mal loti. Si son roi de demi-frère avait été un abruti fini doublé d'un laideron total, elle aurait employé le même stratagème, en aurait éprouvé la même satisfaction à l'idée de satisfaire sa vengeance, mais en aurait éprouvait certainement moins de plaisir. Oui, ce baiser n'avait rien de déplaisant. Et après tout, quelle importance ? Ce n'était pas parce que le roi embrassait bien qu'elle allait lui laisser profiter de son trône sans mot dire, cela signifiait juste que de l'agréable se joindrait à l'utile, et elle n'était pas contre.

Tandis que ses mains glissaient le long de son dos, puis sous le haut d'Arthur, Morgane prit soin d'y mettre ce qu'il lui semblait falloir de douceur, de retenue et d'envie pour ne pas se laisser trahir. Si elle avait observé la reine dans le détail pour savoir l'imiter au mieux, elle ne pouvait juger de son comportement dans l'intimité, et c'était peut-être dans ce moment-là qu'elle prenait le risque d'être trahi. Ma foi, si sa reine se montrait trop entreprenante, pour une fois, Arthur pourrait bien n'y voir aucun mal. Quel raison aurait-il d'imaginer un instant qu'une autre ait pris l'apparence de son épouse ? Il fallait simplement qu'ils le fassent, après, le stratagème pourrait bien être découvert. D'ailleurs, elle tenait absolument à ce qu'il le soit. Ses mains caressèrent donc doucement la peau de son torse tandis que leurs lèvres demeuraient jointes. Elle devait bien avouer que ce premier avant-goût la mettait un rien en appétit, même si elle se contenait encore. Ce serait un jeu d'enfant, vraiment.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 12 Juin - 20:45

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
C’était vraiment agréable de pouvoir profiter de son épouse, de pouvoir être à ses côtés sans que cela ne soit prévu. C’était une agréable surprise et le jeune roi avait l’intention d’en profiter un maximum. Le baiser qu’il échangea donc avec Guenièvre était plus passionné que les premiers. Elle lui avait terriblement manqué, alors autant profiter d’elle du mieux qu’il le pouvait. Même si cela faisait peut-être d’eux des bêtes à se « sauter » dessus de cette manière, ils ne faisaient rien de mal après tout. Guenièvre et Arthur étaient mariés, il était normal qu’ils consomment leur mariage. Et visiblement, Guenièvre était aussi de cet avis alors qu’elle glissait ses mains sous son haut et caressait directement son torse. Arthur ne pouvait qu’apprécier ce contact physique, comme à chaque fois que c’était le cas. Les sentiments que le roi avaient pour son épouse étaient purs (même s’il ne se doutait pas que de son côté ce n’était pas entièrement le cas, tout comme il ne se doutait pas que ce n’était pas vraiment elle devant lui), mais elle lui faisait quand même de l’effet physiquement. Encore heureux, l’un ne devait pas aller sans l’autre à son avis et c’était pour cela que leur mariage ne pouvait qu’être parfait. Evidemment, Arthur était en train de se fourvoyer complètement, puisqu’il lui manquait quand même un grand nombre d’éléments. Des éléments particulièrement importants pour son avenir.

Arthur savoura donc le contact des mains de son épouse contre son torse, alors que leurs lèvres ne se quittaient plus. C’était d’autant plus agréable qu’elle ne devait normalement pas se trouver ici en cet instant, qu’elle ne devait arriver que le lendemain. C’était une agréable surprise que le jeune homme ne pouvait que savourer. Arthur se faisait de son côté, également, plus entreprenant. Il glissa ses doigts dans les cheveux de la jeune femme, avant que ses doigts ne glissent doucement le long de son cou. Il ne pouvait pas cacher le fait qu’il avait bien envie de profiter pleinement de son épouse et pas seulement de son agréable conversation. Même s’il apprécierait aussi de discuter avec elle, mais là ce n’était pas vraiment parler qu’il voulait. Malheureusement, parce qu’il ne se doutait pas que la jeune femme qu’il embrassait, qu’il caressait, qu’il désirait même n’était pas celle qu’il avait épousé. Bien moins de ça, mais il ne pouvait pas s’en douter. Il n’aurait pas pu s’imaginer une seule seconde d’être la victime d’une farce de ce genre. Il entraîna celle qu’il pensait être son épouse donc vers le lit, sans éloigner ses lèvres des siennes. Il entreprit ensuite de défaire les attaches de la robe de la reine, afin de découvrir son corps des tissus qui le recouvraient. Ce corps qu’il avait toujours désiré, depuis toujours, depuis le premier jour de leur rencontre. Et qu’il allait évidemment désirer pour toujours, puisqu’il n’imaginait pas son désir tarir pour son épouse. Celle qu’il avait dès le premier regard et jusqu’à la fin de sa vie. Et donc il pouvait à présent profiter de la vision de son corps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 12 Juin - 21:12


Le mal engendre le mal
G

rand bien fasse à Morgane, si elle avait imaginé le roi et sa reine de compagne adeptes de grandes et interminables confidences sur l'oreiller avant de passer enfin à l'acte, elle était plus que satisfaite de constater qu'elle n'avait en réalité pas à attendre si longtemps pour obtenir de son demi-frère ce qu'elle désirait. Guenièvre, si pure d'apparence, n'était donc peut-être pas si frigide que Morgane aurait pu le supposer. C'était bien loin de la déranger. Morgane était là pour une raison précise, et elle avait la ferme intention de la voir aboutir. Elle n'aurait pas à faire des pieds et des mains. Les paroles avaient bien rapidement laissé leur place aux actes, et les baisers autant que les caresses du roi ne pouvaient en rien prêter à confusion quant à ses intentions. La fée n'avait pas de mal à feindre le sourire qui ornait son visage, mais quand il devait passer pour un sourire d'aise et de plaisir, il était avant tout un sourire victorieux. C'était dans la poche. Ceci dit, ce serait mentir que de prétendre qu'il n'y avait rien de plaisant dans la situation. Les mains d'Arthur étaient expertes, il parcourait son corps d'empreint avec l'assurance de l'homme qui connaissait ce corps par cœur et en connaissait la moindre parcelle. Ma foi. Si elle pouvait joindre l'utile à l'agréable... Pour sa part, elle ne s'en voyait pas dérangée. Si elle devait avoir en horreur la notion d'inceste, elle n'aurait pas peaufiné son plan avec tant d'application jusqu'alors. Elle était parfaitement sûre de ce qu'elle faisait, et elle n'en éprouvait pas ne serait ce qu'un commencement de scrupule. Le résultat, cette vengeance si parfaite, importait bien plus que les moyens employés pour l'obtenir.

Tout en l'entraînant jusqu'au lit conjugal, il s'appliquait à la débarrasser de ces vêtements royaux qu'elle n'aurait jamais dû porter, et n'était pas déçue d'enlever. Elle ne mit pas longtemps à se retrouver nue comme un ver face au roi. Du moins, le corps de Guenièvre était nu comme un ver, l'esprit de Morgane, par contre, conservait son costume de circonstance pour la peine, tissé de duplicité. À son tour, elle débarrassa l'homme de tous ses vêtements, jusqu'à ce que l'un comme l'autre soient en tenue d'Adam et d'Ève. Morgane savait qu'elle devait se montrer prudente dans ses gestes, agir comme Guenièvre le ferait, l'ennui étant que, si la fée avait longuement observé la reine, elle n'avait pu jauger son attitude dans l'intimité. Ce fut avec la douceur d'une femme amoureuse qu'elle invita le roi à s'allonger sur le lit et s'installa à califourchon sur lui, couvrant ses lèvres de baisers, encore et encore, tandis qu'elle faisait onduler son bassin contre le sien afin d'attiser un désir que certains indices (de taille) semblait dors et déjà lui signifier.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Mar 28 Juin - 21:20

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Ils auraient pu discuter plus longuement, avant de se retrouver dans une telle situation, mais en même temps, Arthur ne pouvait pas nier qu’elle lui avait manqué dans tous les sens du terme. Ils avaient sans doute énormément de chose à se raconter l’un et l’autre, mais ça pouvait bien attendre. S’ils pouvaient se retrouver pleinement, physiquement, il n’y avait aucune raison qu’ils se retiennent. Et apparemment, ils en avaient tous les deux envies. Arthur n’aurait eu aucun mal à profiter platoniquement de la présence de son épouse bien sûr, mais leurs retrouvailles se trouvaient être plus physiques. Le jeune homme ne pouvait pas nier que ça lui faisait plaisir, en même temps il n’y avait rien qui pouvait lui déplaire de la part de la reine. Bien au contraire, il aimait tout en elle, quand elle parlait et quand elle se montrait plus entreprenante. Alors forcément, il appréciait cet instant. Et puis bon, ils ne faisaient rien de mal non ? Bien sûr que si, mais le jeune homme était loin de se douter que celle qui se trouvait en sa compagnie n’était absolument pas son épouse et donc, qu’il faisait quelque chose de mal oui. Quelque chose qu’il allait regretter longtemps et qui allait avoir de terribles conséquences également.

Les deux amants se retrouvèrent donc rapidement en tenu d’Adam et Eve, Arthur se laissa allonger sur le lit. Il avait parfaitement confiance en sa maîtresse – puisqu’il était évident qu’il pouvait la qualifier ainsi – alors qu’il devrait normalement se méfier. Mais comment se méfier, alors qu’il vivait un moment vraiment agréable. Elle s’installa au-dessus de lui, leurs lèvres se retrouvèrent avidement. Les mains d’Arthur n’arrêtaient pas de caresser la peau délicate de Guenièvre, alors que les mouvements de la jeune femme attisaient grandement un désir qui n’avait pas vraiment eu besoin d’être attisé. Parce qu’il était évident qu’il en ressentait déjà énormément, son corps ne le cachait pas, mais ce dernier augmentait en grande vitesse. Au point, qu’il était bien incapable de tenir bien plus. C’était peut-être un peu trop rapide, un peu trop précipité, mais en même temps cela faisait un moment qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de passer du temps ensemble. Et puis, de toute façon, ils n’avaient aucune raison de se poser de question logiquement. Evidemment, Arthur ne s’en posait pas, alors qu’il devrait sans doute le faire. Peut-être aurait-il vu des indices lui indiquant que quelque chose clochait ? Ou pas du tout, au vu des talents d’actrice de celle qu’il s’apprêtait à découvrir d’une manière bien plus intime.

Sans changer leurs positions, sans que leurs lèvres ne se quittent un seul instant, sans que les mains du roi ne quitte le corps parfait de celle qu’il aimait (du moins, c’était ce qu’il pensait), Arthur dans un mouvement de rein s’immisça. Le jeune homme accompagna son premier mouvement, dans un soupir d’aise qui ne cachait rien de la sensation qu’il ressentait actuellement. Et ce fut des mouvements lents qu’il entama ensuite, accompagné de soupirs qui se faisaient plus soutenus encore.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Mar 28 Juin - 21:49


Le mal engendre le mal
C

omplexe tâche que d'attiser le désir et en même temps veiller à ne point trop en faire pour ne pas se laisser trahir. Le moindre de ses gestes invitait son nouvel amant à s'empresser de s'emparer d'elle afin qu'elle soit assurée de la réussite de son plan, mais aussi, elle devait bien l'admettre, parce que si elle éveillait son envie, la sienne aussi ne manquait pas de gronder en elle, et elle était plus excitée encore par la perspective de de qui suivrait, l'accomplissement parfait et total de cette vengeance si longtemps ourdie et espérée, et qui se jouerait sur la durée. Les traitements qu'elle prodiguait à Arthur semblaient lui être bénéfique, en tous les cas, puisque, en guise de réponse favorable à ces derniers, il s'immisça en elle. Leurs corps étaient désormais unis, et force était de constater que le roi savait y faire dans ce domaine en particulier (elle serait au passage tentée de dire que c'était bien le seul), le mouvement de leurs reins s'harmonisaient, tout d'abord doucement. Morgane prenait grand soin de regarder Arthur dans les yeux. Si elle n'était généralement pas si favorable à ce genre d'échanges, elle était convaincue que cette sentimentale de Guenièvre devait être d'un naturel à aimer regarder son amant dans le blanc des yeux tout en lui faisant l'amour. Cela avait un avantage certain, ceci dit, c'était qu'elle pouvait mieux, de la sorte, regarder sa proie s'abandonner à tout le plaisir qu'elle s'évertuait à lui procurait. En cet instant d'abandon, il ne devait pas se douter qu'il ne signait ni plus ni moins que sa perte. Le rythme de leurs bassins se conjuguaient à la perfection, et c'était étonnamment naturel. Parce qu'ils avaient du sang commun, peut-être... Même si cette pensée répugnait Morgane au plus haut point.

Leurs mouvements s'accéléraient progressivement, et une fois encore, c'était relativement naturel. Au fil des mouvements et des positions, Morgane éprouvait de plus en plus de difficulté à jouer les Guenièvre, elle était plus abandonnée à son propre plaisir qu'à un souci de crédibilité, et ce plaisir se voyait décuplé par l'idée que son œuvre se façonnait avec une aisance incroyable. Elle allait tout avoir et il allait tout perdre. Et cela semblait renforcer la moindre de ses sensations. Elle exprima bien vite son plaisir par des soupirs et des gémissements qu'elle ne cherchaient en rien à dissimuler... C'était étrange que de pousser ces sortes de soupirs, ces sortes de gémissements, et sentir une voix différente de la sienne s'échapper de ses lèvres, mais ce n'était pas désagréable, au contraire, et surtout, cela lui permettait de garder totalement et pleinement à l'esprit ce qui était en train de se passer, que c'était un jeu, une manipulation sublime. Elle se souviendrait longtemps de cette nuit, c'était une certitude. Mais le meilleur restait tout de même à venir : l'humiliation.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Mar 26 Juil - 20:03

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Le corps des deux amants n’avaient pas tardés à s’unir dans la parfaite harmonie qu’ils connaissaient toujours. Du moins, c’était ce qu’Arthur avait en tête, puisqu’il ne se doutait pas une seule seconde que la femme qu’il était en train de posséder, n’était pas celle qu’il avait conduite à l’autel pour l’épouser. Elle était loin d’être celle qu’il aimait et il ne voyait rien, il ne remarquait rien. Parce qu’elle jouait bien la comédie et peut-être qu’il était aussi beaucoup trop aveugle. En tout cas, le jeune homme devait bien avouer qu’au fil de leurs mouvements, de leurs positions, il se laissait complètement transporter par le moment. Les mouvements de leurs corps s’étaient accélérés et le roi était bien incapable de retenir les râles de plaisirs qui ne demandaient qu’à sortir de sa bouche, témoignant donc de ce qu’il ressentait. Pour des retrouvailles, le jeune homme devait bien avouer qu’il était quand même bien servi. Arthur avait un peu le sentiment – qui ne durait pas vraiment – que Guenièvre était plus farouche, peut-être même plus libéré. Il ne saurait pas vraiment dire, mais il y avait quelque chose de différent. Cette idée qui traversait son esprit ne lui permettait pas de se rendre compte de la supercherie pour autant. Parce qu’il ne se doutait pas que la femme qui se trouvait présentement avec lui et avec qui il passait un bon moment, ne pouvait pas être son épouse. Cette idée était tout simplement saugrenue et incapable de naître dans son esprit. Non, le jeune souverain se disait simplement qu’ils étaient heureux de se retrouver et que c’était pour cette raison qu’ils se trouvaient ainsi. Non pas qu’ils soient du genre pudiques non plus, ils avaient largement eu l’occasion de consommer leur mariage depuis qu’ils étaient mariés, mais les choses semblaient plus… bestiales.

Cela étant, Arthur ne boudait donc pas son plaisir. Il passait vraiment un agréable moment en compagnie de celle qu’il croyait être son épouse, se laissant pleinement porter par ses sensations et ses émotions. Et il n’y avait, évidemment, aucune honte à avoir dans un moment pareille avec une personne qui était son épouse, si seulement il savait la vérité. Donc, au fil des positions et des accélérations de leurs corps, le désir se fit de plus en plus grand. Et plus les secondes et les minutes s’écoulaient, plus Arthur osait considérer que cet instant était sans doute le meilleur qu’il n’avait jamais encore connu avec Guenièvre. Ces jours d’absences n’avaient sans doute pas été en vain, ils leur permettaient de se retrouver d’une bien belle manière. Plus le désirait allait en augmentant, plus l’extase s’approcha donc. Et ce dernier ne tarda finalement pas à exploser, Arthur l’accueilli dans un ultime gémissement de plaisir. Ce fut donc complètement à bout de souffle qu’il se laissa retomber sur leurs couches.

Il ne se rendait, évidemment, pas compte en cet instant de ce qui venait de se dérouler. De quel démon venait de le tromper et des conséquences de cet acte sur le futur.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Sam 30 Juil - 21:25


Le mal engendre le mal
C

hacun des râles de plaisir qu'elle entendait s'échapper des lèvres de son nouvel amant accentuait les siens. Parce qu'elle en éprouvait également, bien sûr, il ne fallait pas se mentir, mais aussi parce qu'elle voyait, en temps réel, sa supercherie fonctionner à merveille, et elle était particulièrement fière de son effet, elle savait que plus la jouissance du roi serait grande, plus ses regrets seraient importants, le souvenir de cet instant aussi extatique que bestial se conjuguerait à celui de sa plus grande faute. Elle tenait sa vengeance, elle ne pouvait qu'en être sûr, et cet certitude accentuait son extase au point qu'elle songeait peut-être être en train de vivre le moment le plus exaltant de son existence. Chaque seconde l'intensifiait encore davantage, en une salve incontrôlable de frissons qui se propageaient depuis son bas ventre dans tout le reste de son corps. Et quand ils atteignirent ensemble le sommet ultime de leur jouissance, qu'elle sentit se répandre en elle la graine de laquelle elle ferait germer un mal contre lequel le monarque se verrait impuissant, elle songea qu'elle vivrait sans doute bien rarement un instant aussi jouissif que celui-ci. Au même titre que son demi-frère, Morgane s'allongea de tout son long sur le lit conjugal où elle n'avait normalement pas sa place. Tout en reprenant son souffle, un sourire triomphant au lèvre, elle se redressa pour venir se repositionner à califourchon sur lui, dans le seul but de toiser son regard, en espérant y découvrir toutes les réactions que devraient entraîner sa supercherie.

-Alors,
demanda-t-elle, toujours avec le visage et la voix aimée de la belle Guenièvre, tu as aimé ? Sa voix avait quelque peu changé sur ces trois mots, elle était devenue plus grave, et bientôt, son sourire carnassier s'accompagna de deux prunelles sombres, d'une peau diaphane et d'une longue chevelure marron foncé. Sa taille s'était faite plus grande, peut-être un peu moins élancée. Morgane avait retrouvé son apparence. Il n'avait plus la même femme sous les yeux. Mon frère.

Elle n'avait plus de raisons de mentir, à présent, et elle voulait qu'il constate sur l'instant le coup monté de toutes pièces dont elle l'avait rendu victime (et dont elle n'était pas peu fière). Elle voulait voir l'incompréhension puis l'horreur naître dans ses yeux alors que le stratagème allait commencer à être révélé. Ainsi, une partie de sa vengeance, déjà, serait accomplie. Arthur Pendragon, coupable consentant d'un inceste découvert à la dernière seconde, c'était un fait avéré, à présent, et qui comblait Morgane de satisfaction. Tout son plan avait fonctionné à la perfection. Il n'y avait pas eu le moindre grain de sable pour enrayer la mécanique, et l'apothéose finale, même, avait finalement été plus agréable que repoussante, comme elle avait pu craindre qu'elle ne le soit. Morgane avait réellement l'impression d'avoir gagné sur tous les tableaux.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Mer 14 Sep - 20:42

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Le souffle court, Arthur profitait de cette sensation de bienêtre qu’il ressentait après l’instant qu’il venait de passer avec sa femme – ou du moins, celle qu’il prenait pour son épouse – cette sensation qu’il devait bien avouer apprécier vraiment. Au vu de la situation, le jeune homme ne pouvait qu’apprécier de telles retrouvailles avec Guenièvre. Des retrouvailles dont il ne s’était pas du tout attendu d’ailleurs, puisque d’une part il n’avait pas su que la jeune femme serait arrivé si tôt de son voyage (puisqu’il ne l’attendait pas avant le lendemain) et surtout elle s’était montrée vraiment entreprenante. Ce n’était pas pour déplaire à Arthur non, bien au contraire. Il appréciait vraiment le moment qu’ils venaient de vivre et ne l’échangerait pour rien au monde. Du moins, c’était ce qu’il pensait en ce moment précis, alors qu’il était allongé de tout son long sur le lit conjugal aux côtés de celle qui avait l’apparence de celle qu’il avait épousé et qu’il aimait plus que tout. Et il valait mieux qu’il profiter de l’instant, parce que ça n’allait évidemment pas durer.

Quand Guenièvre – enfin Morgane, mais ça Arthur ne le savait pas encore – se positionna à califourchon au-dessus du souverain, ce dernier ne put s’empêcher de se montrer un peu surpris. Encore une fois, il ne trouvait pas ça désagréable, mais ça ne lui ressemblait pas vraiment. Et pour cause. Sur le moment, Arthur ne réagit pas, avant d’entendre la voix de son épouse devenir bien plus grave quand elle lui demanda s’il l’avait aimé (en le tutoyant qui plus est). Arthur commença donc à se poser des questions en cet instant précis, se demandant ce qui était en train de se passer. Il ne dépondit rien sur le coup, alors que la transformation de celle qu’il prenait pour son épouse ait lieu. Puisque, petit-à-petit, Guenièvre devint Morgane. Quand la transformation se termina, que Morgane l’appela « mon frère », Arthur sursauta et repoussa vivement la jeune femme.

« Morgane ? » Lança-t-il vivement, comme s’il avait besoin d’une réponse à sa question. Il voyait bien que c’était sa demi-sœur qui se trouvait là et il se rendait bien compte que c’était avec elle qu’il venait de vivre un tel moment. Il venait de… coucher avec Morgane. Cette information le chamboula complètement, ça lui donnait même la nausée. Rapidement, le jeune homme attrapa les vêtements qui se trouvaient au sol pour se vêtir rapidement, comme s’il avait vraiment besoin de couvrir son corps. « Qu’est-ce que tu as fait ? Comment as-tu osé ? » Le jeune homme ne cachait en rien de la colère qu’il ressentait soudainement pour sa demi-sœur, qui venait de le tromper pour le manipuler. Comme son père avait fait à l’époque pour coucher avec sa mère, ce que Morgane venait donc de faire maintenant alors qu’elle haïssait l’acte de son père. « Espèce de sorcière ! »

Le roi n’avait pas spécialement besoin de l’insulter, mais il ne pouvait vraiment pas s’y empêcher. Parce qu’il se rendait quand même compte qu’il venait de coucher avec sa demi-sœur, en pensant que c’était sa femme.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Mer 14 Sep - 21:05


Le mal engendre le mal
M

organe afficha un sourire amusé tandis qu'elle détaillait du regard l'attitude du roi alors qu'il découvrait de quel stratagème il avait été la victime, elle vit le dégoût traverser chaque expression de son visage, puis la colère envahir ses traits et le ton de sa voix. Autant de réactions qu'elle avait bien évidemment espérées, et qui avaient justifié son action. Voilà un moment qu'elle attendait de pouvoir accomplir ce stratagème, et elle éprouvait une réelle satisfaction à en observer le résultat. Elle l'avait tant imaginé, tant espéré, qu'elle avait craint d'être un tant soit peu déçue, mais il n'en était rien. Tout s'était déroulé à la perfection. Sa vengeance n'était pas complète encore, mais elle était en bonne voie, et tous cas, et il était on ne peut plus agréable de constater les effets premier de ses manigances sur l'homme qui avait su si aisément se faire berner. Tandis qu'Arthur récupérait autant de contenance qu'il le pouvait, enfilant rapidement ses vêtements, Morgane, elle mit bien moins de temps à se rhabiller, s'y prenant consciencieusement et lentement, exposant à son "frère" sa nudité (nudité dont elle n'avait jamais eu honte au demeurant), pour qu'il ne puisse fermer les yeux sur ce qui venait d'être fait, sur la femme qu'il venait d'"honorer". Son sourire s'élargit quand Arthur la traita de sorcière. Il en faudrait bien davantage pour qu'elle s'offusque. D'autant qu'il n'avait pas réellement tort. C'était une sorcière, quelque part, que Viviane, par son enseignement, avait fait d'elle. Et elle ne l'en remercierait jamais assez. Elle lui avait été d'une aide on ne peut plus précieuse dans ce qu'elle avait réussi à accomplir. Et c'était une réelle victoire. La réaction d'Arthur, sa rage et son désarroi, était tout simplement délectable.

-C'est désagréable, n'est-ce pas ? De se laisser abuser, de s'offrir à son ennemi ?
Elle ajusta tranquillement sa robe en tournant son regard vers Arthur. Songe que tu es né de cette ignominie, songe que notre mère l'a payé de sa vie. Tu n'as eu que ce que tu méritais, ajouta-t-elle, certaine de son opinion.

Bien sûr, elle aurait pu finir par admettre qu'Arthur n'était pas responsable de sa propre naissance. Mais sans cette dernière, sa mère serait en vie. Ce qu'il y avait de pire dans l'humanité, le sang d'Uther Pendragon, coulait dans ses veines. Cela, elle ne le lui pardonnerait jamais. Mais le plus beau n'était pas encore arrivé. Le plus beau à ses yeux en tout cas. Le meilleur restait à venir, et tenait dans les révélations qu'elle s'apprêtait à faire à Arthur... Et elle avait plus que hâte de découvrir quelle saurait être sa réaction à ce sujet.

-Et ne me traite donc pas de sorcière la future mère de ton enfant, c'est impoli.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Mer 9 Nov - 21:09

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
En d’autres circonstances, Arthur aurait pu se demander pourquoi Morgane avait agi de cette manière. Mais en réalité, il savait parfaitement. C’était à cause de ce qu’elle lui reprochait depuis toujours, de ce que son père avait fait à leur mère. D’ailleurs, la sorcière – puisque c’était ce qu’elle était après tout, plus encore aux yeux du roi après ce qu’elle avait fait – ne manqua pas de remettre le sujet sur la table, en précisant que ce qu’il ressentait, c’était exactement ce que leur mère avait ressenti. Bien sûr, il avait énormément de peine pour ce qui était arrivé à sa mère, pour ce que son père avait fait. Un père et une mère dont il ne connaissait rien au fond. Il ne savait que depuis peu finalement d’où il venait, que le sang de Pendragon coulait dans ses veines et qu’il avait ainsi abusé de sa mère. Encore une fois, Arthur ne se sentait pas responsable. Si son père était un enfoiré, ce n’était pas de sa faute et ce n’était pas juste qu’il en paie les conséquences. Il ne méritait pas ça non, mais en même temps le jeune homme savait parfaitement qu’il pouvait le dire encore et encore, sa demi-sœur n’allait pas l’accepter. Preuve en était de ce qu’elle venait de faire. Cependant, il n’avait pas l’intention de ne pas répliquer quelque chose.

« Je ne suis pas responsable de ce qu’Uther a fait à notre mère. » La manière différente d’appellation de ses parents prouvait un peu vers qui son intérêt se portait le plus. Son père était son père, il n’avait pas d’autre choix que de faire avec, mais il ne le considérait pas du tout comme une bonne personne. Bien au contraire, sur plusieurs points il avait eu la preuve qu’il n’était pas quelqu’un de bien. « Quand vas-tu enfin le comprendre ? » Parce qu’il lui avait déjà expliqué et il n’y avait vraiment aucune raison qu’elle continue de lui reprocher ce que son père avait fait, alors même qu’il n’avait pas encore vu le monde. Certes, cette nuit avait été le moment de sa conception, mais il n’y était pour rien. Arthur n’avait rien demandé à personne. « Tu ne vaux pas mieux que lui ce soir. »

Parce qu’après tout, la jeune femme venait quand même d’utiliser le même procédé qu’Uther Pendragon pour le tromper. Et encore, le roi ne réalisait pas encore des conséquences des actes de sa demi-sœur, qui ressemblaient énormément à ce qu’Uther Pendragon avait fait. A la différence que le roi n’avait peut-être pas cherché à avoir un héritier de cette manière, quoi qu’Arthur n’avait aucune idée de ce que son père avait eu en tête en se jouant ainsi de sa mère. Quand Morgane reprit la parole, l’homme sentit son sang ne faire qu’un tour.

« Qu’est-ce que tu racontes ? »
Demanda-t-il vivement, alors qu’il avait parfaitement entendu ce que sa demi-sœur venait de dire. Et il n’avait pas l’intention de se retenir et d’exprimer sa colère. « Mais qu’est-ce que tu cherches ? Tu es folle ! »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Mer 9 Nov - 21:42


Le mal engendre le mal
I

l est vrai, objectivement, qu'Arthur Pendragon ne pouvait être tenu responsable des méfaits que son père avait commis, mais cela n'ôtait en rien la haine et la rancœur de Morgane à son égard. Elle n'était pas capable, loin s'en faut, de se satisfaire de cette simple affirmation, toute véridique soit-elle. Pour elle, Uther avait été l'artisan du crime, et Arthur en était la personnification. Il n'avait pas demandé à naître, soit, mais peu importe : sans lui, sa mère serait sans doute toujours en vie, sans lui, sa vie tout comme celle de Morgause auraient été bien différente. Quand elle regardait Arthur dans les yeux, elle ne savait que voir le fils de cet homme et non son frère, elle voyait l'assassin, le crime, et non la victime. Le sang des Pendragon coulait dans ses veines, et en acceptant le nom et le trône de son père, le roi avait cautionné tous les outrages de son géniteur. S'il avait refusé le trône, s'il avait légué Excalibur à un autre pour se repentir des péchés de son père, des péchés des Pendragon, peut-être auraient-ils pu trouver un terrain d'entente... à présent, il ne faisait aucun doute qu'il était trop tard. En fait non, c'était même au-delà de cela... Avec le nouveau palier qui venait d'être franchi, la haine et l'amertume avaient atteint un seuil inégalé encore, et pour les taire, la seule solution serait la mort de l'un d'entre eux. Morgane n'envisageait aucune autre issue. Bientôt, Arthur n'en envisagerait pas non plus. Morgane ignora son demi-frère quand il affirma qu'elle ne valait pas mieux que lui. C'est vrai, elle venait d'utiliser les mêmes armes que lui, mais c'était à dessein, elle ne se rabaissait à son niveau que pour appliquer à la lettre la loi du Talion : Œil pour œil, dent pour dent.

Le sourire de Morgane s'élargit en voyant Arthur prendre conscience de la révélation qu'elle venait de lui faire : oui, elle était convaincue qu'il avait parfaitement entendu, et qu'il avait par conséquent compris. Le processus était dors et déjà en marche. Dans neuf mois, un héritier illégitime au trône naîtrait, et ce trône serait sien quoi qu'il puisse advenir, car cet enfant dont elle avait dors et déjà choisi le nom serait celui qui priverait Arthur de tous ses privilèges. Pour son plus grand plaisir.

-Oh, tu m'as parfaitement comprise, Arthur
, répliqua-t-elle d'une voix calme qui devait contraster avec la hargne et la colère (légitimes) du roi. Et si tu me trouves folle, sache que c'est toi qui m'a créée ainsi. Tu es l'artisan de ton propre destin, Arthur, et tu seras le seul responsable de ton déclin quand j'en aurais fini avec toi.

Elle ne perdait rien de son sourire et de son assurance en prononçant ces mots. À son frère, elle promettait le pire. Et c'était une parole qu'elle comptait bien tenir.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 27 Nov - 14:43

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Arthur n’en revenait pas de ce qui était en train d’arriver. Il n’en revenait pas de ce que Morgane venait de faire. Le jeune homme considérait vraiment qu’elle ne valait pas mieux qu’Uther, son père. Elle avait utilisé la même forme de magie pour le tromper et pire encore, pour féconder. Le roi avait bien entendu les propos de sa demi-sœur et elle se contenta d’ailleurs d’affirmer qu’il l’avait parfaitement comprise, sans prendre la peine de répéter. Elle était enceinte, c’était bel et bien le cas et Arthur n’avait aucune idée de ce qui était vraiment en train de se dérouler là. Il ne comprenait pas ce qui prenait à Morgane d’agir de cette manière, pourquoi elle faisait ça. Qu’elle décide de se venger, il pouvait éventuellement le comprendre puisqu’il ne savait que trop bien qu’elle souffrait de ce que son géniteur avait fait (même s’il trouvait ça vraiment idiot de le mettre sur son dos quand même, il n’y était pour rien, il n’avait rien demandé à personne), mais elle allait beaucoup trop loin. Il ne comprenait vraiment pas où elle voulait en venir ainsi, ce qu’elle cherchait à faire. Quand bien même elle lui affirma qu’elle avait la ferme intention de le faire décliner, même si elle mettait cela sur son dos encore une fois. Il la trouvait folle, évidemment parce que c’était ce qu’elle était, mais elle affirmait que c’était lui qui l’avait créé. Le roi savait parfaitement que cela ne servait à rien qu’il répète encore une fois qu’il n’était pas responsable de tout cela, qu’il n’avait rien demandé et que c’était à son père qu’il devait s’en prendre. Elle ne changerait pas d’avis, parce qu’elle avait besoin de répandre son venin et sa colère sur quelqu’un. Il ne voyait vraiment pas ce que la jeune femme aurait aimé qu’il fasse pour ne pas se retrouver dans cette position.

« Tu es responsables seule de ce que tu es ! »
Répliqua-t-il d’une voix qui s’opposait clairement à celle de sa demi-sœur. Alors qu’elle parlait calmement et posément, Arthur était incapable de retenir sa colère de se refléter dans sa voix. Parce qu’il était complètement déboussolé par ce qu’elle venait de faire. Il était en colère contre sa demi-sœur et il n’avait aucune envie de le cacher, de ne pas l’exprimer. Elle était complètement dingue et il n’avait aucune envie de la laisser dire que c’était de sa faute. Il n’avait rien fait. L’homme s’approcha d’elle d’ailleurs, l’attrapant par les bras. « Je ne te laisserais pas faire tu m’entends ? Je n’ai rien à voir avec mon père, je n’ai pas de raison d’être puni à sa place. Mets-toi bien ça dans la tête. »

Il ne la laisserait pas faire, il n’avait pas l’intention de la laisser gâcher ce qu’il mettait en place. Parce que même si certaines personnes avaient pensé pendant un temps qu’il n’était pas fait pour régner, Arthur faisait du mieux qu’il pouvait pour être un grand roi. Et il n’avait pas l’intention de laisser Morgane gâcher tous ses efforts.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Dim 27 Nov - 15:28


Le mal engendre le mal
M

organe ne pouvait pas être moins d'accord avec Arthur quant au fait qu'elle se soit créée elle-même, qu'elle soit la seule responsable de ce qu'elle était. Ce n'était certainement pas le cas, elle ne croyait pas dans le fait que chacun partait dans la vie avec des chances équitables. La vie forgeait les gens, et le moins que ces gens puissent faire, c'était de prendre leur revanche sur elle du mieux possible. C'était ce à quoi la fée s'employait présentement. Elle était ce que les circonstances avaient fait d'elle, et Arthur faisait partie intégrante de ces circonstances... Il était même la personnification de ces circonstances. Comment alors ne pas le haïr du plus profond de son être, comment ne pas chercher à tout prix à se venger ? Et c'était ce qu'elle allait faire. La revanche était en marche déjà, elle avait déjà un nom, même, dans l'esprit de Morgane : la vengeance se prénommait Mordred, et il serait désormais l'acteur et le fruit de cette dernière. Quoique Arthur puisse vouloir faire en présent, il ne pourrait pas empêcher le destin en marche. Toutes les conditions étaient réunies. Il souffrirait. Les pires souffrances qu'un homme puisse endurer seraient siennes. L'excès de sa souffrance serait à la hauteur de celle que Morgane pensait avoir elle-même endurée. Elle n'en démordrait pas. Elle ne comptait certainement pas laisser à son "frère" l'occasion de lui mettre des bâtons dans les roues. Il n'échapperait pas à sa punition. Il n'échapperait pas à son destin, c'était totalement hors de question. Et elle ne pensait pas qu'il puisse faire quoi que ce soit ? S'en prendre à elle ? Il n'y parviendrait pas. S'en prendre à Mordred ? C'était hors de question. Et pourtant... elle aurait dû prendre avec plus de sérieux cette seconde option.

-C'est trop tard, Arthur, trop tard !
affirma-t-elle avec la plus grande vigueur, ne comptant pas se laisser faire un seul instant, certainement pas. À ses yeux, oui, la part la plus délicate de ses plans s'était déroulée à merveille, le reste serait d'une simplicité enfantine. Elle avait tort. Mais elle saurait malgré tout rattraper ses bévues, en tout cas aurait-elle l'audace de le croire. Tu ne peux rien contre moi, tu ne pourras rien contre lui. À compter d'aujourd'hui, je te conseille de profiter de chacun des jours que tu passeras sur le trône... le temps file à vive allure... et il te rattrapera plus tôt que tu ne le penses. Elle marqua une légère pause. Et si tu décides malgré tout de faire quoi que ce soit contre moi, aie bien conscience que tu le paieras au centuple.

Et ce n'était pas une manière excessive de dire les choses, ce qui venait de se produire était bien la preuve qu'elle était capable de rendre avec force fréquence les offenses qui lui étaient faites... ou qu'elle imaginait lui avoir été faites en tout cas.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Jeu 16 Fév - 22:51

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Arthur n’en revenait pas de ce qui venait d’avoir lieu, de la traitrise de Morgane. Le roi n’avait aucune idée de comment il avait pu en arriver là. La jeune femme affirmait qu’il était trop tard et Arthur ne pouvait pas nier le fait qu’il craignait en effet que ça soit le cas. Qu’avait-elle donc fait ? Pourquoi prenait-elle à ce point plaisir à s’acharner sur lui. Le souverain savait qu’il pouvait répéter encore et encore qu’il n’avait rien à voir avec Uther – ce père qu’il n’avait jamais connu et qu’il n’avait aucune envie de connaître – il savait que ces propos de rentrerait pas dans le crâne de sa sorcière de sœur. Elle s’acharnait à vouloir se venger sur lui de ce que son géniteur avait fait, alors qu’il n’avait rien demandé à personne. Il aimait sa vie à l’époque, quand il vivait avec ses parents adoptifs et son frère adoptifs, il n’avait jamais cherché à devenir roi. Et évidemment, il n’avait pas demandé à naître, à être conçu de cette manière. Arthur ne comprenait vraiment pas pourquoi sa demi-sœur souhaitait à ce point se venger sur lui, pour quelque chose dont il ne pouvait pas être responsable. Lui non plus ne connaissait pas sa mère après tout. Et il n’en faisait pas tout un plat.

Les menaces de Morgane étaient claires en tout cas. Elle affirmait qu’il ne pourrait rien contre elle et lui (l’enfant qu’elle portait maintenant dans son ventre… malheureusement, Arthur se doutait qu’il ne devait pas douter des propos de sa demi-sœur et qu’elle était bel et bien enceinte), qu’il allait donc tomber dans un futur proche. Arthur ne savait pas dans combien de temps, mais dans tous les cas il n’avait aucune envie de laisser cette sorcière réussir son plan. S’il n’avait pas demandé le trône de Camelot, Arthur n’avait pas pour autant l’intention de le céder. Encore moins à celle qui se trouvait sous ses yeux et qu’il haïssait plus que tout en cet instant précis.

« Je ne te laisserais pas faire. »
Rétorqua-t-il alors, quand Morgane le mit en garde de tenter quelque chose contre elle et lui, sinon elle lui ferait payer grandement son affront. Le roi ne minimisait pas les menaces de sa demi-sœur, il y croyait bel et bien. Au vu de ce qu’elle avait fait ce soir, il ne pouvait pas douter de son investissement dans le but de le faire tomber. Mais pour autant, il n’avait aucune envie de se laisser avoir, de la laisser le menacer et je faire tomber sans rien dire. Même si pour l’heure, il n’avait aucune idée de comment il allait s’y prendre. Il n’osait même pas croire pouvoir l’arrêter seul. « Ta soif de vengeance va te consumer. »

Surtout qu’elle n’en valait vraiment pas la peine, qu’elle n’avait de bonne base. Pour l’heure, parce que les actes du futur d’Arthur allait donner encore plus de raison à la femme sous ses yeux de vouloir le faire tomber, comme elle venait de le mettre si bien en garde.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Jeu 16 Fév - 23:12


Le mal engendre le mal
L

a moindre menace proférée par Morgane était en effet sincère. Elle avait la ferme intention de faire payer à Arthur le mal qu'il avait occasionné autour d'elle, de par sa simple naissance, elle avait la ferme intention de se venger. Ce qui venait de se passer entre eux n'était qu'un début, et quoique puisse affirmer son frère, elle était convaincue de pouvoir lui faire plus de mal que celui que lui-même saurait lui faire. Mais elle le sous-estimait. Elle n'avait pas la moindre idée de ce qui finirait par l'attendre, et surtout, de ce qui allait attendre son fils. Pour l'heure, elle prenait le roi pour une cible ce qu'il y a de plus facile, de laquelle il n'y avait pas à se défier le moins du monde, et qui avait au contraire tout à craindre d'elle. Elle avait bel et bien le sentiment d'avoir à sa disposition les meilleures cartes possibles. Quoique Arthur puisse vouloir riposter, il ne saurait être à la hauteur. Elle parvenait en tout cas à s'en convaincre. Elle regretterait sûrement bien vite d'avoir su se montrer si présomptueuse. Mais elle ne chercherait à se venger que d'autant plus. C'était un cycle sans fin. Quand Arthur affirma que sa soif de vengeance allait la consumer, il ne croyait pas si bien dire. Morgane refusait de le reconnaître alors, et le refuserait toujours ensuite, il n'en demeurait pas moins que c'était entièrement vrai. Morgane ne vivait que par sa vengeance, sa vengeance et rien d'être. Elle était ronger par une haine viscérale, une rancœur que rien ne saurait jamais calmer. Son besoin de prendre sa revanche sur la vie en s'acharnant encore et encore sur Arthur deviendrait une obsession plus malsaine encore qu'il ne l'était déjà à ce jour. Mais bien sûr, elle ne pouvait que sourire d'une telle affirmation, et nier, purement et simplement, même face à l'évidence la plus totale.

-Non, Arthur, elle va te consumer. J'y veillerai.


Et même si son désir de vengeance devait bel et bien la consumer, alors Morgane prendrait grand soin d'entraîner Arthur dans sa chute. Elle pouvait accepter sans mal de sombrer pour sa part, si Arthur sombrait également. L'essentiel pour elle était de venger la mémoire de sa mère, de détruire ce qu'il restait d'Uther Pendragon en s'en prenant à son lamentable fils, et ainsi d'apaiser sa conscience une bonne fois pour toutes. Alors oui, même si c'était la dernière chose qu'il lui fallait faire, même si elle devait disparaître dans la foulée, elle n'hésiterait pas. Sa vengeance prenait le pas sur tout autre chose. En fait, Arthur avait vu juste, mais il avait tort de parler au futur. Sa soif de vengeance n'allait pas la consumer. Elle la consumait déjà. Elle faisait partie intégrante d'elle-même, et rien d'autre ne comptait à ses yeux dorénavant. Et les choses n'iraient pas en s'arrangeant.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 388

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Ven 14 Avr - 12:13

Morgane & Arthur
Le mal engendre le mal.
Arthur pensait sincèrement que la soif de vengeance de sa demi-sœur allait la consumer, parce qu’on ne pouvait pas avoir envie de se venger à ce point sans en payer les conséquences. Mais en même temps, le roi espérait que ça n’allait pas le faire tomber en même temps. Ce qui malheureusement pouvait très bien arriver. La preuve avec ce qui venait d’arriver. Le fait que Morgane soit capable de prendre l’apparence de Guenièvre afin de coucher avec lui, dans le seul but d’engendrer… un enfant. Arthur avait le sentiment de vivre un cauchemar, sérieusement, il n’en revenait pas de ce qui venait d’arriver. Il avait dû mal à réaliser qu’elle avait vraiment fait tout ça. Qu’elle se tenait bel et bien devant lui, après qu’ils aient couché ensemble sans qu’il ne sache que c’était elle, qu’elle porte leur enfant. C’était de la folie pure et dure. Malheureusement, Arthur était bien placée pour savoir à quel point sa demi-sœur était folle. Quoi qu’en même temps, elle dépassait vraiment des sommets en cet instant précis, elle battait tous les records. Mais le roi n’avait évidemment pas l’intention de la laisser faire, de la laisser le faire tomber. Il allait se battre, pour sa place, parce qu’il la méritait. Même si ce n’était pas ce qu’elle pensait, le roi n’en avait que faire. Il était peut-être le fils de Pendragon, il était né d’une manière particulière, mais il n’en était en rien responsable. Morgane n’avait aucune raison (pour le moment) de lui en vouloir, de vouloir se venger. Il n’allait pas se laisser faire, il ne savait pas encore comment, mais il allait l’empêcher de continuer, il allait l’empêcher de le faire tomber de ces ignobles manières.

Sans doute qu’il pourrait, en fait, faire quelque chose contre elle maintenant. C’était sûrement le moment pour lui d’agir, de l’arrêter, de s’épargner donc de nombreux soucis. Mais en même temps, il ne pouvait évidemment pas agir de cette manière. L’arrêter maintenant était particulièrement tentant, mais le roi ne pouvait pas se permettre de telles actes. Et au fond, il n’avait rien contre Morgane. Elle n’avait pas manqué de lui faire comprendre de nombreuses fois qu’elle ne pouvait pas le supporter, parce qu’il était le fils d’Uther Pendragon et que leur mère était morte à sa naissance. Mais au fond, de son côté, il n’avait vraiment rien contre la femme. Du moins, jusqu’à présent, parce que ses actes ne manquaient pas de faire preuve d’une grande folie. Il se disait, idiotement, qu’il pourrait peut-être la sauver. Et puis, raisonnablement, le souverain de Camelot savait qu’il ne pouvait rien faire contre Morgane maintenant, qu’il n’avait aucune justification pour s’en prendre à elle. Alors, ce fut pour cette raison qu’il se contenta d’une chose.

« Sors de là tout de suite ! »
Il devrait sûrement l’arrêter, mais il ne le faisait pas. « Sors d’ici, je ne veux plus te voir. »

Et il faudrait qu’il trouve un moyen de l’arrêter, qu’il cherche conseil et il savait parfaitement vers qui se tourner pour ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée (être magiques)
avatar
Feat : Eva Green

Messages : 798

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   Ven 14 Avr - 21:31


Le mal engendre le mal
M

organe avait longuement planifié ce moment, l'avant, le pendant, l'après, envisageant tous les scénarios possibles afin de ne pas être prise au dépourvu au cas où la mécanique créée par ses soins, même si elle la pensait très bien huilée, devait dérailler. Pour l'heure, pas une seule ombre au tableau. L'avant s'était déroulé pour le mieux, puisqu'Arthur n'avait pas soupçonné une seule seconde que la femme en présence de qui il se trouvait n'était pas celle qu'il avait épousée, le pendant avait été plutôt agréable, plus qu'elle ne l'avait planifié en tout cas, et lui avait permis sans l'ombre d'une difficulté d'accéder à son but, et pour ce qui était de l'après... Eh bien, elle était en plein dedans, et finalement, cela se passait même mieux qu'elle ne l'aurait pensé. Comme dit précédemment, Morgane avait envisagé plus d'un scénario possible, et elle avait supposé, entre autres, que Arthur, découvrant la supercherie, chercherait à l'arrêter ou à lui faire subir pire encore... mais finalement, il ne fit que la rejeter et la sommer de partir sur-le-champ. C'en était presque décevant, même si c'était une attitude en soi plutôt logique, et qui l'arrangeait bien, reconnaissons-le. Cela lui convenait très bien que de tout simplement s'en aller, de laisser au monarque le soin de digérer une information sur laquelle il n'avait aucune emprise (tout du moins le pensait-elle, sans s'imaginer un seul instant que la gentillesse proverbiale du roi Arthur Pendragon serait à reconsidérer au vu de ce qu'il se verrait capable de faire dans le seul et unique but de tuer son propre fils - qu'importe qu'il soit illégitime), aussi n'insista-t-elle pas pour répondre à ses ordre (pour une fois).

-Très bien, je m'en vais
, répondit-elle, avec aux lèvres un sourire qui en disait long quant aux nombreuses manigances qu'elle réservait à un demi-frère qu'elle détestait de toute son âme, au point d'inventer pour lui les plans les plus machiavéliques imaginables (elle en avait encore de nombreux autres en réserve). Mais n'espère pas ne plus me revoir. Tu ne te débarrasseras jamais de moi, Arthur.

Jamais. Elle y mettait un point d'honneur, hors de question pour elle de disparaître du paysage, de disparaître de sa vie. Elle n'avait mis qu'une miette de sa vengeance à exécution, le plus gros restait à venir, et quand bien même cela devait lui prendre des années et des années, quand bien même elle y consacrerait sa vie entière, elle y mettrait un point d'honneur. Elle serait dévouée à la plus sublime des vengeances, aussi insidieuse qu'irréprochable, à laquelle Arthur ne saurait échapper quels que puissent être ses effort. Oui, il ne se débarrasserait jamais d'elle. Mais elle, elle comptait bien se débarrasser de lui. Même si ça devait être la dernière chose qu'elle ferait.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: [FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Le mal engendre le mal [pv Arthur <3] (-16)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Arthur Ambre.
» Arthur Lockhart
» Où l'on converse avec sérénité | Arthur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Carleon-