Partagez | .
 

 Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain (Mordred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragonnière (etre magique)
Feat : Emilia Clarke

Messages : 182

Message#Sujet: Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain (Mordred)   Jeu 31 Mar - 16:19

Mordred & Ena
Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain
Camelot… Camelot… Camelot, Ena avait l’impression de tourner en rond dans Camelot. Depuis qu’elle était venue dans la cité et qu’elle avait retrouvé Manon, elle avait le sentiment d’avoir déjà fait trois fois le tour complet de la cité et des alentour. L’endroit n’était pas vraiment désagréable non plus, il y avait des choses à faire, mais Ena avait quand même tendance à vite s’ennuyer. Les journées étaient longues quand Manon devait passer son temps au château pour servir la belle Guenièvre Pendragon. La sorcière ne passait pas tout son temps à Camelot non plus, elle en profitait pour sortir un peu, mais elle ne s’absentait jamais trop longtemps. En grande partie parce qu’elle avait envie de retrouver la femme qu’elle aimait après son service pour la reine. Il arrivait par moment que Manon se retrouve obligé de s’absenter quelque temps – quand elle suivait Guenièvre en Carmélide par exemple – ou qu’Ena le fasse quand elle avait des affaires à régler en dehors de Camelot, mais elle n’aimait vraiment pas ça. Depuis qu’elle avait retrouvé la jeune femme, elle n’aimait vraiment pas s’éloigner. Après tout, c’était quand elle s’était absenté un temps que Manon avait eu son accident et qu’elle avait perdu la mémoire.

Mais bon, en attendant, la jeune femme s’ennuyait ferme à Camelot. Elle avait déjà été faire un tour à la taverne, mais elle n’avait rien trouvé d’intéressant à faire. Elle avait donc décidé de faire un tour dans la cité. Elle n’allait sans doute pas tarder à rentrer chez Manon, elle ne pouvait pas vraiment s’absenter trop en fait. Le bébé dragon s’y trouvait. Il était encore suffisamment petit pour passer du temps dans la maison, sans que cela ne soit découvert. Ena ne savait pas combien de temps ça allait durer, elle devrait rapidement le laisser s’envoler pour qu’il puisse voguer elle ne savait où. Mais elle voulait s’assurer, avant ça, qu’il lui obéît bien. C’était qu’elle avait besoin de lui quand même après tout. Elle décida donc qu’il était sans doute temps pour elle de rentrer (et peut-être constater les dommages fait par le dragon, qu’elle aurait le temps de réparer avant le retour de sa belle), quand elle percuta par mégarde une personne qui allait en sens inverse d’elle dans les rues de la cité. Elle leva rapidement le regard, dans l’intention de l’envoyer se faire voir pour reprendre sa route, quand elle reconnut ce visage.

« Mordred ? » Elle ne pouvait évidemment pas oublier Mordred. Elle l’avait connu quand elle voyageait encore, avant de venir à Camelot et de retrouver Manon. Elle l’avait très bien connu d’ailleurs. « Qu’est-ce que tu fais à Camelot ? »

Elle était vraiment étonnée de ne le voir ici. Non pas que cela ne soit pas impossible, il faisait bien ce qu’il voulait de sa vie. Mais la jeune femme ne s’était vraiment pas attendu à tomber sur lui, c’était une vraie surprise. Une bonne ou une mauvaise, pour l’instant, elle ne le savait pas du tout encore.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecuyer (peuple)
Feat : Gaspard Ulliel

Messages : 220

Message#Sujet: Re: Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain (Mordred)   Ven 29 Avr - 22:34



Apprends d'hier, vis pour aujourd'hui, espère pour demain

Cela ne faisait que quelques jours que Mordred était arrivé à Camelot et, pourtant, il lui semblait être là depuis bien plus longtemps. Chaque jours dans la grande ville lui apportait tout un tas de découvertes et ces quelques jours à eux seuls relevaient parfaitement le niveau de ce qu'il avait pu vivre annuellement – et encore, il était généreux – aux côtés de son père adoptif et de la contrée dans laquelle ce dernier l'avait élevé. C'était donc toujours avec un réel enthousiasme qu'il se levait chaque matin – excepté peut-être lorsque cela signifiait qu'il devait quitter la couche d'une femme et de sa si agréable compagnie, ce qui en vérité relevait de la majeure partie de ses réveils pour l'heure. Enfin bon, l'idée était là et l'important était qu'il savourait son implantation dans ce nouvel univers et ce que ce dernier était en mesure de lui offrir. Mieux valait d'ailleurs qu'il profite à fond des effluves positives que lui inspirait Camelot, car bientôt son regard sur la grande cité ainsi, et surtout à vrai dire, que sur le dirigeant de cette dernière se verrait voilà d'une haine et d'une rancœur tenace. Bientôt, Mordred serait habité d'un tout autre désir, non plus celui d'être chevalier pour servir le roi, mais de l'être pour mettre fin au règne de ce dernier, et pourquoi pas à sa vie au passage. La réelle envie qu'il avait aujourd'hui de servir le souverain en se battant à ses côtés mourrait sous peu et son âme, comme son âme – doucement bercée par les mots habiles de sa mère – changeraient radicalement de camp.

Pour l'heure, tout du moins, les jours qui passaient le rendaient heureux et il n'était pas le moins du monde en mesure de savoir ce qu'il se profilait dans son futur proche. Voguant donc bien innocemment à ses occupations, Mordred revenait actuellement de l'une des zones où les chevaliers s’entraînaient au combat. Aucun recrutement n'avait pour le moment lieu, mais il lui semblait que plus il se montrait dans les parages des hommes déjà sacrés chevaliers et plus il témoignait de l’intérêt pour ce que ces derniers effectuaient chaque jour, plus ses chances d'intégrer à son tour l'autre côté de la barrière seraient grandes. Il ne passait donc pas une journée sans se manifester dans leurs sillages, attendant le moment propice pour créer quelques liens avec certains d'entre eux. S'imposer purement et simplement n'était pas la meilleure idée à ses yeux, mais faire en sorte qu'il le reconnaisse sans même lui avoir déjà adressé la parole, en revanche. C'était bel et bien là son plan, en effet. Mais son action du jour était terminée et il était temps à présent de rentrer au cœur de la cité. Il ne savait pas encore quelle serait la suite du programme de la journée – aller s'installer à la table d'une taverne et y accoster de belles créatures, sans doute – mais la personne qui le percuta alors sonna l'alarme d'un tout autre programme.

- Mais voyons Ena, tu sais bien que je te suivrais n'importe où, répondit-il dans un large sourire, non sans montrer au préalable une légère surprise de la croiser ainsi.

A bien y réfléchir pourtant, croiser Ena à Camelot n'était pas vraiment étonnant. Si ses souvenirs étaient bons, elle lui avait fait part de son désir de s'y rendre lorsqu'ils se côtoyaient tous les deux. Seulement, son esprit était tellement occupés par ses projets pour le futur qu'il n'avait pas le moins du monde pensé à la demoiselle en débarquant à la grande ville. Cela n'enlevait bien évidemment rien au fait qu'il était bien heureux de la voir, et qu'il la trouvait d'ailleurs toujours aussi belle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonnière (etre magique)
Feat : Emilia Clarke

Messages : 182

Message#Sujet: Re: Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain (Mordred)   Mer 25 Mai - 13:23

Mordred & Ena
Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain
Par moment, il était simple de se rendre compte que le monde était vraiment petit. Ena en avait la preuve en cet instant précis, alors qu'elle venait de percuter Mordred. La dernière fois qu'elle l'avait vu, il était encore auprès de son père dans sa contrée lointaine. La sorcière ne s'était vraiment pas attendue à le trouver dans les rues de Camelot et encore moins de le percuter. Pourtant, la cité était quand même grande et même si deux personnes se connaissant s'y trouvaient, la probabilité qu'ils se rencontrent de cette manière était mince quand même. Et il se trouvait actuellement sous ses yeux. Ena ne cacha rien de sa surprise, elle n'avait pas besoin de le faire. Elle lut de la surprise sur le visage du jeune homme également, avant que ce dernier ne prenne la parole. Sa remarque tira un sourire à la jeune femme, même si elle ne prenait évidemment pas du tout au sérieux les propos de celui qu'elle avait sous les yeux présentement. Les deux jeunes gens avaient eu une courte aventure, alors qu'elle se trouvait dans sa contré, avant qu'elle ne s'éloigne pour continuer son voyage. Mordred faisait partie des personnes qu'elle avait déjà eues dans sa couche donc, sans que cela n'ait la moindre importance. Non pas qu'elle n'apprécie pas le jeune homme, mais il était évident que leur relation n'avait aucune importance à ses yeux. Ils pouvaient être amis, ça lui suffisait largement. Alors non, elle ne prenait pas au sérieux les paroles du jeune homme.

« Je ne savais pas que je t'avais fait de l'effet à ce point pour que tu décides de me suivre jusqu'ici. »

Répliqua-t-elle donc sur le ton de l'humour. Quoi qu'elle avait très bien pu lui faire un grand effet quand même, ce n'était pas inenvisageable. Même si cela ne signifiait pas grand-chose pour la sorcière, ils avaient quand même passé du bon temps ensemble. La jeune femme avait connu pire relation en tout cas. Et mieux aussi... puisque celle que rien ne pouvait détrôner était celle qu'elle vivait avec Manon.

« Dis-moi donc ce qui t'emmène à Camelot ? Je n'avais pas souvenir que tu avais envie de quitter ta famille et ta contrée pour faire ce voyage. »

Ou alors, elle ne s'en souvenait pas, ce qui était possible aussi. Mais Ena se rappelait avoir mentionné à Mordred son envie de s'y rendre, ce qu'elle avait fait dès son départ de la contrée du jeune homme. A ce moment-là, elle cherchait encore un moyen de parvenir à son but, ne se doutant pas qu'elle tomberait sur la personne capable de l'y emmener plus rapidement qu'elle ne l'aurait cru. Si Mordred lui en avait touché un mot, elle s'en serait sans doute rappelée. Ou pas en même temps. On ne pouvait pas vraiment dire que la sorcière était particulièrement à l'écouter des autres (autre que Manon, cela va de soit), puisqu'elle avait quand même un caractère bien égoïste. Mais toute égoïste qu'elle était, la jeune femme avait vraiment envie de savoir ce que son ancien amant faisait dans les parages et ce qui avait bien pu le pousser à quitter sa vie près de son père pour venir à Camelot. Cela devait quand même être un sacré changement pour lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain (Mordred)   Aujourd'hui à 1:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Apprends d’hier, vis pour aujourd’hui, espère pour demain (Mordred)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste pour rire
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.
» Besoin de votre aide pour les postes vacants
» 07. Une pour toutes et toutes pour une !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Cité de Camelot-