Partagez | .
 

 L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 352

Message#Sujet: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Jeu 31 Mar - 15:17

Guenièvre & Arthur
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.
Arthur attendait avec une grande impatience le retour de son épouse. Guenièvre avait passé quelque temps chez ses parents en Carmélide, un voyage un peu improvisé. Le roi savait parfaitement que ce n’était pas évident pour son épouse de vivre tout le temps à Camelot, d’avoir quitté ainsi son royaume natal. La Carmélide n’était pas la porte à côté en plus, il fallait traverser une mer et cela prenait du temps d’y aller et donc d’y revenir. Elle ne pouvait pas faire le voyage trop souvent donc. Heureusement, Léodagan passait beaucoup de son temps à Camelot aussi de son côté – même si ses devoirs de roi le ramenaient souvent chez lui – ainsi Guenièvre avait quand même la possibilité de voir ses parents. Mais ce n’était pas non plus la même chose et Arthur comprenait qu’elle avait besoin, par moment, de rentrer un peu chez elle. Camelot était chez elle bien sûr, mais ce n’était pas la même chose. On ne pouvait pas vraiment dire que de son côté, le roi ressente le même besoin qu’elle de retourner à sa « source ». Il ne vivait pas vraiment loin avec Antor et Keu à l’époque et Arthur n’avait pas du tout de souvenir de Tintagel (même cet endroit n’était plus qu’un amas de ruine de toute façon), puisqu’il n’avait que quelque jour quand il avait quitté son lieu de naissance. Il n’avait donc pas le même besoin qu’elle de retrouver les lieux de son enfance et en toute honnêteté, il voyageait suffisamment comme cela pour avoir envie de le faire quand il pouvait rester un peu à Camelot. D’ailleurs, pendant le séjour de son épouse en Carmélide, le roi n’était pas resté à Camelot non plus tout le temps. Il avait toujours plein de chose à faire aux quatre coins du royaume qu’il gouvernait.

Mais maintenant, il était à Camelot et il attendait vraiment le retour de son épouse. Elle lui avait manqué, terriblement manqué. C’était comme ça à chaque fois qu’ils devaient s’éloignés l’un de l’autre, que ce soit parce qu’il partait en voyage ou qu’elle le faisait. D’ailleurs, Arthur préférait largement quand il devait s’absenter de Camelot en compagnie de son épouse, mais ce n’était pas toujours possible (surtout quand il devait se rendre sur un champ de bataille). Bien sûr, Arthur était loin de se douter des troubles de celle qu’il avait épousée et qu’il aimait de toute son âme. Il ne se doutait pas que la femme avait eu besoin de respirer en dehors de Camelot parce qu’il y avait cet homme qui avait une plus grande place dans son cœur. Il n’en savait rien et c’était bien mieux comme cela (pour l’instant). Quand l’un des gardes du château vint trouver Arthur pour l’informer du retour de Guenièvre, l’homme ne tarda pas à se rendre à sa rencontre.

« Guenièvre, je suis heureux de vous revoir. » Dit-il en arrivant à sa rencontre, prenant ses mains dans les siennes et posant un chaste baiser sur ses lèvres. « Vous m’avez manqué. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 73

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Dim 24 Avr - 23:52

L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.


Guenièvre était heureuse de ces quelques jours passés en Carmélide, dans son pays natal. Cela ne pouvait toujours faire que du bien de passer un peu de temps avec sa famille, et de renouer avec ses sources, avec les lieux qui avaient forgé son enfance, et la reine avait vraiment eu besoin de se ressourcer. Parce qu'il n'y a sans doute personne dans ce monde qui n'en éprouve pas le besoin à un moment ou à un autre, c'est vrai, mais pas seulement pour ça. Elle aimait sa vie à Camelot, mais elle avait l'impression d'y étouffer, comme si l'étau de la culpabilité serrait et broyait ses poumons au point de l'empêcher de respirer. Elle avait penser que passer du temps loin de Camelot, et surtout loin de Lancelot, lui permettrait de se raisonner un peu, de reprendre ses esprit, d'oublier cette inclination amorale, cette passion qui devait être un feu de braise, destiné à s'éteindre sitôt allumé. Mais même à des lieues et des lieues du chevalier de son époux, ses pensées se tournaient encore et toujours vers lui. Dans son esprit, c'était une lutte constante pour taire des pensées qui n'attendaient pas sa raison pour traduire ce que voulait exprimer son coeur. Si le but de la manoeuvre avait été de s'isoler un peu et d'en profiter pour tenter d'oublier Lancelot, afin de revenir auprès de son roi et époux, le coeur léger et l'âme en paix, elle avait lamentablement échoué, mais quand même, prendre de la distance avec ces deux hommes qui avaient chacun une place distincte dans son coeur, ne lui avait pas fait de mal, bien au contraire.

Toutefois, toute chose a une fin. Et au fond, Guenièvre avait été impatiente de retrouver Camelot, tout comme elle avait eu hâte de pouvoir retrouver Arthur. Mais en même temps, l'appréhension tirait des traits fatigués par la lutte constante qui opposait ses sentiments et sa raison. Elle mettrait ça sur le compte d'un voyage long et éprouvant. Elle était, quoi qu'il en soi, de retour en ces lieux qui étaient à présent chez elle, auprès de ce roi qui était aussi son mari, et l'homme pour lequel elle éprouverait toujours la tendresse des premiers instants. Elle lui rendit un charmant sourire quand il affirma être heureux de la retrouver avant de déposer un chaste baiser sur ses lèvres. Elle aussi, elle était heureuse de le retrouver, malgré ses dilemmes intérieurs.


"Vous m'avez manqué aussi."
Et c'était vrai. Si cela pourrait sembler contradictoire à qui jugerait mal ses sentiments, elle tenait à Arthur, et passer tant de temps loin de lui n'était pas un plaisir. Ce n'était pas lui qu'elle avait voulu fuir. "Mon père vous transmet ses amitiés. Il sera bientôt de retour à Camelot, lui aussi." Elle serra plus fermement les mains du roi dans les siennes. "Comment allez-vous ? Et comment s'est porté le royaume en mon absence ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 352

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Lun 23 Mai - 11:23

Guenièvre & Arthur
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.
Arthur était vraiment heureux de pouvoir revoir son épouse, elle lui avait terriblement manqué. Depuis le temps qu’ils étaient unis, ils avaient bien souvent été séparé l’un de l’autre, la plupart du temps parce que le roi devait voyager à travers le pays pour rencontrer des personnes ou pour simplement se battre sur un champ de bataille. Ils avaient donc bien souvent été séparé l’un de l’autre, mais c’était toujours une épreuve. Dès qu’Arthur se trouvait loin de Guenièvre, elle lui manquait. Evidemment, il était bien incapable de se rendre compte que la situation était un peu différente pour celle qu’il avait épousée. Arthur détailla plus précisément sa femme, maintenant qu’elle se trouvait en face de lui. Elle était toujours aussi belle, bien sûr, mais elle semblait fatiguée. Cela n’inquiéta pas plus que cela le roi, après tout sa femme venait quand même de faire un long voyage pour rentrer du royaume de ses parents. La Carmélide ne se trouvait pas à la porte d’à-côté, malheureusement, sinon Guenièvre pourrait rentrer chez elle plus souvent. Mais maintenant qu’elle était rentrée, elle allait pouvoir se reposer. Arthur adressa à son épouse un sourire quand elle lui affirma qu’elle lui avait manqué aussi, c’était toujours plaisant à entendre. Elle l’informa ensuite que son père lui transmettait ses amitiés et qu’ils seraient bientôt de retour à Camelot également. C’était une bonne chose, même si pour le moment la seule chose qui intéressait Arthur c’était le retour de son épouse. Il savourait le contact de leurs mains, que la reine serra plus fermement d’ailleurs.

« Le royaume s’est très bien porté pendant votre absence. » Il n’y avait en effet rien eu de problématique pendant l’absence de la reine de Camelot. « Et je vais bien. »

Il allait bien effet, même si Guenièvre lui avait terriblement manqué. Il le lui avait déjà dit, il n’avait pas besoin de le répéter encore et encore, ce qu’il ferait sans doute s’il ne se retenait pas un peu. Mais en dehors de cela, il se portait bien oui. Depuis que les Saxons avaient perdu – ce qu’il croyait vraiment évidemment – Arthur avait le sentiment d’avoir un poids en moins sur ses épaules de roi. Certes, ils n’avaient toujours pas mis la main sur le Graal et aucune piste jusqu’à présent n’avait été vraiment sérieuse, mais c’était déjà un bon point. Arthur avait envie de croire que le royaume allait connaître la paix pendant un long moment.

« Comment s’est déroulé votre voyage ? Et votre séjour en Carmélide ? » Puisqu’elle se trouvait devant lui, Arthur osait croire qu’elle n’avait pas rencontré de souci sur le chemin du retour. Mais c’était une question plus générale, puisqu’il n’avait pas eu l’occasion d’avoir de ses nouvelles pendant toutes son absence. « Vous me semblez fatiguée. Voulez-vous aller vous reposer maintenant ? »

En tout cas, la femme avait des traits tirés. Elle méritait de se reposer donc, maintenant ou plus tard comme elle le voudrait. Même si Arthur devait bien avouer qu’il n’avait pas envie de la voir disparaitre si vite.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 73

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Lun 27 Juin - 23:42

L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.

Guenièvre était heureuse d'apprendre que les affaires du royaume s'étaient portées au mieux en son absence. Oh, elle n'en avait pas vraiment douté, voilà longtemps à présent qu'Arthur menait un règne prospère et sans embuches. Il arrivait parfois, bien sûr, qu'il rencontre quelques détracteurs, et la reine se disait des fois que sa trop grande confiance en l'humanité pourrait bien le perdre un jour, mais en attendant, elle ne s'inquiétait pas outre mesure. Si quelque chose de grave avait dû se produire, et même si elle se trouvait à une si longue distance de son époux, elle était convaincue que son père en aurait eu connaissance, et par conséquent elle également. Elle avait posé la question par convenance mais apprécier de savoir qu'elle ne méritait pas qu'on s'y attarde, elle préférait largement changer de sujet, si cela pouvait lui être permis. Lui aussi allait bien, et une fois encore, elle en était contente. Oui, Guenièvre était heureuse du bonheur de son époux. D'ailleurs, même, elle ne voulait que cela, le bonheur son époux (ou en tous cas, elle le voulait en plus d'autres choses qui étaient beaucoup moins avouables), mais elle doutait de plus en plus d'être celle qui saurait être capable de le lui apporter, même si son sourire et ses mots tendres laissaient entendre tout l'inverse. Mais c'était parce qu'il ne savait pas qui elle était vraiment, ce qu'elle se découvrait être alors que ses sentiments devenaient de plus en plus compliqués à gérer et à tolérer.


"Le voyage a été très long, sans la compagnie de Manon, je serais morte d'ennui."
répondit-elle dans un léger sourire. "Mais j'étais heureuse de revenir en Carmélide, ma famille m'avait manquée." C'est vrai, son père était souvent à Camelot, mais alors, il n'avait pas tant d'occasions que cela de la voir, et c'était une chose que de voir son père au château que de retrouver sa famille sur les terres où elle avait vu le jour. Elle s'était ressourcée. Oui, c'est ça, un retour aux sources, c'était ce qu'elle avait voulu. Pour se débarrasser des pensées qui la hantaient. Mais ça n'avait pas été aussi efficace qu'elle l'aurait voulu. Lancelot n'avait pas quitté ses pensées, et elle s'en voulait. Surtout quand elle avait ainsi Arthur sous les yeux. "Je suis fatiguée, c'est vrai." ajouta-t-elle sans perdre son sourire. "Mais nous ne nous sommes pas vus si longtemps, je peux bien me reposer plus tard."

Et profiter de la compagnie de son époux, pour peut-être réussir à se convaincre que là était sa place, même si elle ne savait pas y croire complètement, et ne le saurait peut-être plus jamais. Passer du temps en compagnie du roi n'était pas une corvée, pourtant, et il était certain qu'il lui avait manqué, sincèrement manqué, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se sen hypocrite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 352

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Mar 26 Juil - 14:37

Guenièvre & Arthur
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.
Arthur pouvait comprendre sans mal le fait que Guenièvre avait trouvé son voyage vraiment long. Le roi savait parfaitement que la Carmélide n’était pas proche de Camelot, bien au contraire. L’homme avait eu l’occasion de faire plusieurs fois le voyage, vers la Carmélide et vers ailleurs aussi. Le royaume de Logres était grand déjà et si on y ajoutait les royaumes fédérés, ça augmentait encore énormément les distances. Le roi pouvait donc parfaitement comprendre que son épouse avait trouvé le chemin long et il était ravi que sa servante ait pu lui tenir compagnie. Au moins, elle avait eu de la compagnie. Et de la bonne compagnie d’ailleurs. Même si le roi ne connaissait pas tant que cela Manon, puisqu’il n’avait pas autant l’occasion de passer du temps en sa compagnie, il l’appréciait. En tout cas, l’important était que la reine avait eu l’occasion de pouvoir profiter un peu de sa famille. Elle n’avait pas autant l’occasion de les voir autant qu’elle le voudrait, et pas toujours sur ses terres qui l’avaient vu grandir. Autant dire que ça ne pouvait que lui faire du bien de rentrer de temps à autre. Parfois, Arthur prenait aussi le temps de retrouver là où il avait grandi avant d’apprendre la vérité sur son histoire. Même s’il ne pouvait évidemment pas comparer son ancien lieu de vie avec celui de son épouse, qui avait quand même grandit dans la noblesse. Arthur continuait donc de sourire à son épouse, heureux pour elle. Parce que cela n’avait pu que lui faire du bien et donc, ça lui faisait du bien aussi à lui. Si Guenièvre allait bien – quand bien même, elle était fatiguée pour l’heure – il allait bien aussi de son côté.

Arthur ne fut pas particulièrement étonné d’apprendre que Guenièvre était fatiguée, elle le confirma elle-même. Cela se voyait sur son visage qu’elle était fatiguée, ce qui était normal après un voyage comme elle venait de faire. Le roi aurait donc parfaitement comprit qu’elle ait besoin de repos, qu’elle veuille prendre un peu de temps pour elle. Mais Guenièvre affirma alors qu’ils ne s’étaient pas vus depuis si longtemps qu’elle pouvait bien se reposer plus tard. Arthur sourit de plus belle, avant de venir déposer ses lèvres de nouveau sur celles de son épouse. Il appréciait de pouvoir profiter de la compagnie de son épouse en effet, elle lui avait tellement manqué. A choisir, il devait bien avouer donc qu’il appréciait qu’elle se repose plus tard. Puisque l’homme n’avait rien de particulier à faire maintenant, autant qu’ils puissent en profiter tous les deux.

« Je vais faire apporter de quoi manger, vous devez avoir faim. »
Et ainsi, ils allaient pouvoir partager un repas ensemble. Arthur devait bien avouer que de son côté, il avait faim en tout cas. Ca serait une bonne occasion de discuter, tout en se nourrissant, et pouvoir juste profiter de la présence l’un de l’autre. La réalité ne manquerait pas de vite les ramener sur terre de toute façon, puisqu’ils avaient tous les deux de grandes obligations.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 73

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Mar 6 Sep - 23:44

L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.

Il fut un temps, pas si lointain que cela, où le sourire d'Arthur Pendragon, charmant et charmeur, mais uniquement pour elle dans ce dernier cas, savait faire fondre la reine mieux que quoi que ce soit d'autre, elle n'avait d'yeux que pour ce sourire, que pour son regard, pour sa voix, pour tout ce qu'il était... Elle l'avait sincèrement aimé. Elle l'aimait toujours... Le contact de ses lèvres sur les siennes ne la laissait pas une seule seconde indifférente. Mais quelque chose avait changé. À présent, son sourire et ses baisers ne lui réchauffaient plus le coeur, ils y imprimaient comme une douloureuse morsure. Il n'était pas responsable de cela, rien n'avait changé dans son attitude, il était toujours aussi prévenant, aussi intentionné, et les sentiments qu'il avait pour elle se lisaient nettement dans ses yeux. Il n'était pas responsable de ce qui lui traversait l'âme et la blessait autant. Non. Son seul tort était de l'aimer encore aussi fort et inconditionnellement quand elle-même voyait ses sentiments trouver avec de plus en plus d'insistance un tout autre objet. Elle aimerait toujours Arthur, mais pas de cette amour qu'elle devrait encore éprouver pour lui. Elle savait que c'était injuste, mais elle ne savait pas lutter. Toutes les tentatives qui allaient dans ce sens étaient anéanties en un regard, en une pensée... Le tout était douloureux... Mais elle essayait vraiment d'écarter ces pensées de son esprit. Elle avait vraiment envie de passer un bon moment en compagnie de l'homme qu'elle avait épousé. Elle voulait lui accorder temps, attention et affection, pour se convaincre que la flamme n'était pas éteinte, pour l'aimer de nouveau comme au premier jour, et n'avoir que cette certitude là. À son tour, elle embrassa son époux, en espérant lui communiquer une passion qu'il ne lui inspirait peut-être plus vraiment.


"Je suis affamée, c'est vrai."
répondit-elle avec un sourire. "C'est une excellente idée." Partager un bon repas tous les deux, c'était certainement ce dont ils avaient besoin l'un comme l'autre pour profiter au mieux, pour se retrouver et savourer cet instant qui filerait bien vite quand Arthur serait rappelé à ses obligations (et Guenièvre aux siennes, sans doute, car même si les siennes étaient moindres, elle en avait également en tant que reine). "Voilà trop longtemps que nous n'avons pas partagé de repas en tête à tête, juste vous et moi." Et pour cause, toute collation était bien souvent prétexte à l'une ou l'autre rencontre avec tel ou tel magistrat ou autre prestigieux invité qu'il fallait assommer de bon vin pour engager de dignes négociations. "Je ne demande qu'à m'épargner un temps la présence de quiconque d'autre. Ces prochaines heures, je ne veux être qu'à vous. Et que vous soyez tout à moi."

Et pourtant, même si ses mots étaient honnêtes, une partie d'elle ne lui appartenait sans doute déjà plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 352

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Lun 7 Nov - 11:19

Guenièvre & Arthur
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.
Après un tel voyage, il était tout à fait normal pour la reine d'avoir faim. Arthur ne put que sourire encore plus en entendant son épouse affirmer que l'idée de manger ensemble était bonne. Après tout, cela allait leur donner l'occasion de passer du temps ensemble. Comme le souligna Guenièvre, cela faisait bien longtemps que les époux Pendragon n'avaient pas eu l'occasion de manger en tête à tête, sans aucun autre invité. Malheureusement, il y avait toujours des invités plus ou moins de marques dans les murs du château de Camelot et il était du devoir d'un souverain d'être un bon hôte. Et les repas étaient souvent parfaits pour signer des accords, pour discuter de l'avenir des terres. Au final, cela arrivait plus souvent à Arthur de manger en compagnie de seigneur, en compagnie d'allié, ou encore d'invités prestigieux qu'en compagnie de son épouse. Certes, Guenièvre participait souvent à ses repas aussi, mais il était évident que les deux époux ne pouvaient pas parler tranquillement. Autant dire qu'Arthur était vraiment ravi de pouvoir passer un peu de temps en compagnie de la femme qu'il avait épousé et qu'il aimait plus que tout. Plus encore quand elle affirma qu'elle avait envie de n'être qu'à lui pendant les prochaines heures et qu'il ne soit qu'à elle. Comment pourrait-il, une seconde, en la voyant ainsi, en l'entendant ainsi, se rendre compte qu'une part d'elle lui était déjà perdue (si ce n'était pas tout). Il était bien incapable d'imaginer une seconde que les pensées et le coeur de la reine voguait ailleurs, alors que lui-même n'avait d'yeux que pour son épouse.

« Je ne vais être qu'à vous pendant les heures à venir. »

Répondit-il à sa femme, avant de faire préparer un repas qu'ils allaient pouvoir partager tous les deux, sans la présence d'autre personne. Arthur savait bien que ses responsabilités allaient rapidement le rattraper et qu'il n'allait pas pouvoir accorder tout le temps qu'il voudrait à la femme qu'il aimait. Il avait parfaitement conscience que ce temps lui était compté, ils en avaient parfaitement conscience. Malheureusement, c'était ainsi depuis qu'il était devenu roi. L'homme avait énormément de responsabilité, Guenièvre aussi en avait de son côté et ce n'était pas toujours facile de gérer tout cela en s'accordant du temps. Mais ils y arrivaient par moment, comme maintenant alors qu'ils n'avaient plus qu'à s'installer à table pour remplir leurs estomacs des divers mets se trouvant sur la table.

« J'aimerais bien un jour que nous fassions un voyage tous les deux, sans trop de responsabilités. »
Parce qu'il ne se leurrait pas non plus, Arthur avait de toute façon énormément de responsabilités, où il se trouvait. « Sans doute pas très longtemps, mais quelques jours peut-être. » Ce qui était déjà énorme, un ou deux jours c'était beaucoup dans l'emploi du temps chargé des souverains. « Cela pourrait nous permettre... de nous retrouver un peu. »

Même s'ils n'avaient pas forcément besoin de le faire. En soit, Arthur ne voyait pas qu'il y avait quelque chose qui cloché, mais il sentait bien qu'il n'avait pas assez de temps pour son épouse.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 73

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Mar 22 Nov - 21:54

L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.

Il y avait tant de tendresse dans son regard, la même qu'au premier jour, la même qui l'avait fait succomber autrefois, alors qu'est-ce qu'il lui manquait ? Pourquoi est-ce que ça ne fonctionnait plus ? Pourtant, il n'était pas différent avec elle, bien au contraire, il était charmant, prévenant, le mari dont toute femme qui n'était pas ingrate ne pouvait que rêver... et la magie n'opérait plus. Il y avait toujours des sentiments, oui, ce qui faisaient penser à la reine qu'elle serait ravie de passer ces prochaines heures avec cet homme prévenant qu'il était impératif qu'elle réapprenne à aimer si elle ne voulait pas déshonorer tous ceux qui comptaient pour elle, mais la passion n'était plus là, elle avait définitivement volé vers d'autres horizons, et ce n'était clairement pas une bonne chose. Elle devait se focaliser sur l'instant et oublier le reste. Arthur faisait tout pour la rendre heureuse, après tout. Elle savait que ce n'était pas si simple pour lui de se libérer le temps nécessaire afin de passer ces prochaines heures en sa compagnie, à savourer un délicieux repas... Elle devait faire des efforts, et qui sait, il se pouvait bien qu'ils finissent par payer, non ? Il était impératif, en tout cas, qu'elle y croie. Sinon, elle n'aurait vraiment plus rien à quoi se raccrocher et elle serait perdue pour de bon (si tel n'était pas déjà le cas). Guenièvre s'installa à table, sentant son estomac se creuser, cet encas arrivait à point nommé.

"J'aimerais beaucoup faire un tel voyage avec vous"
, approuva Guenièvre quand le roi en émit la possibilité.

Elle ne disait pas cela pour le rassurer et pour lui plaire, elle était certaine que ce genre de voyage pourrait lui être bénéfique (sans savoir encore que Lancelot, de son côté, lui volerait d'autres rêves de voyage, bien différent, et qui pourraient bien la détourner définitivement des efforts qu'elle fournissait pour ne surtout pas se détourner de son époux). Un tel voyage serait l'occasion de se retrouver, loin de leurs obligations respectives, de prendre du temps l'un pour l'autre, de raviver la flamme, qui sait... C'était peut-être le léger coup de fouet dont ils avaient besoin pour retrouver leurs sentiments des premiers jours, c'est tout.

"Où aimeriez-vous aller ?"


N'importe quelle destination lui irait, pour peu qu'elle soit dépaysante et qu'ils y soient tranquille. Le lieu importerait moins que l'occasion d'être tous les deux ensemble, de profiter l'un de l'autre, de se retrouver... Ce ne serait que quelques jours, ce que Guenièvre comprenait très bien, le roi ne pouvait se permettre d'abandonner son trône trop longtemps, mais ce serait toujours cela de pris. Peut-être serait-ce assez pour retrouver l'étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 352

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Sam 21 Jan - 12:51

Guenièvre & Arthur
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.
Arthur ne put s’empêcher d’afficher un nouveau sourire en entendant Guenièvre lui affirmer qu’elle aimerait beaucoup faire un tel voyage avec lui. Il n’avait pas vraiment cru qu’elle puisse ne pas le vouloir, il n’avait pas vraiment songé qu’elle puisse refuser. Mais il s’était quand même dit qu’elle ne trouverait pas cela forcément raisonnable. Peut-être parce qu’au fond de lui, le roi savait parfaitement que ça ne l’était pas tant que ça. Il ne pouvait évidemment pas s’absenter souvent de son trône, de son rôle de souverain. Mais justement, il avait besoin de prendre un peu l’air, de profiter un peu de son épouse et d’arrêter de penser aux autres constamment. Arthur s’en rendait bien compte qu’il ne passait pas assez de temps avec Guenièvre. Il était incapable de voir qu’il y avait quelque chose qui clochait, que celle qu’il aimait était quelque peu perturbée, mais il avait conscience qu’il n’était pas assez présent pour elle. C’était sans doute normal, mais en même temps Arthur avait envie de pouvoir être un peu seul à seul avec son épouse, pouvoir la retrouver comme au début. Enfin, au final, dès le début il avait été souverain du royaume de Logres, il avait donc toujours porté la couronne et il avait toujours été un homme occupé. Mais plus le temps passait, plus Arthur avait par moment le sentiment qu’ils s’éloignaient un peu. Il était incapable de savoir d’où cela venait, si ce n’était que lui qui avait ce sentiment, cela étant c’était un peu ce qu’il ressentait. Il était donc heureux que son épouse accepte.

« Je ne sais pas encore. »
Répondit-il en toute franchise. En même temps, le roi n’avait aucun intérêt de cacher quoi que ce soit à son épouse (bon en réalité, il avait des secrets, mais il préférait ne pas y penser). « Tant que je peux passer du temps avec vous, n’importe où me conviendra. »

Au fond, le but de ce voyage était bien qu’ils puissent profiter un peu l’un de l’autre sans leurs responsabilités respectives, sans être constamment dérangé. Si maintenant, Arthur parvenait à accorder du temps à la femme qu’il aimait pour son retour à Camelot, il savait que les affaires du royaume allaient vite revenir à la charge et qu’il allait devoir la laisser. Il osait espérer avoir quelques heures devant lui, le temps de profiter de ce repas déjà, mais il ne pouvait rien garantir. Comme il ne pouvait pas vraiment garantir le fait de pouvoir s’absenter quelques jours. Mais quand il partait dans un endroit ou un autre du royaume, il n’était pas non plus présent à Camelot et les choses se passaient bien.

« Peut-être… Cela vous plairait-il d’aller visiter un peu ma ville natale ? »
Demanda-il soudainement, après quelques secondes de réflexion. « Enfin, celle où j’ai grandi avec ma famille adoptive. » Précisa-t-il tout de même, après s’être rendu compte que ça pouvait porter à confusion. Tintagel n’était à ses yeux pas sa ville natale, quand bien même c’était l’endroit où il avait été conçu et où il était né.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 73

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Jeu 2 Fév - 0:50

L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.

Partir, s'éloigner de Camelot, prendre de la distance, profiter d'un moment qui n'appartiendrait qu'à eux... tout ça plaisait réellement à Guenièvre, elle était convaincue que ça lui ferait du bien, que ça leur ferait du bien. C'est vrai que s'éloigner (pour ne pas dire fuir), c'était déjà ce qu'elle avait tenté de faire en rendant visite à ses parents, ça n'avait pas marché. Mais elle était seule alors, c'était peut-être le problème. En s'isolant, elle avait pensé taire ses pensées absurdes. Mais ce n'était pas le cas, ça avait renforcé ses pensées et ses sentiments. Parce qu'elle était seule. Ce qu'il lui fallait, c'était renouer avec Arthur, partager de réels moments de douceur, de tendresse et d'intimité avec lui à l'écart de tout. Elle devait se rappeler, à son contact, le moment où elle était tombée amoureuse de lui, elle devait se rappeler pourquoi elle avait voulu être son épouse. Parce que son amour pour lui, elle le ressentait toujours, mais quelque chose se dissipait, se résorbait, alors que ces sentiments naissaient de nouveau pour porter sur un autre objet. Elle pouvait peut-être encore inverser la tendance, il n'était peut-être pas trop tard encore. Il fallait qu'elle inverse la tendance, oui. C'était même important. Pour préserver leur union, pour qu'elle ne devienne pas la femme qu'elle ne voulait pas devenir... et qu'elle avait pourtant l'air de rêver devenir. Ce voyage à l'écart de tout et de tous, ce serait peut-être une manière d'éteindre les rêves une bonne fois pour toutes. Elle redeviendrait l'épouse et la souveraine qu'elle se devait d'être. Alors, avec une certaine impatience, elle attendait la proposition d'Arthur, qui finit par lui suggérer de se rendre dans sa ville natale, ou du moins en pélerinage sur les lieux de son enfance. À cette perspective, un sourire sincère s'afficha sur le visage de Guenièvre.

"J'adorerais découvrir les lieux qui ont jalonné votre enfance."
affirma-t-elle en toute sincérité.

C'était en effet le cas. Elle avait besoin de raviver une flamme qu'elle craignait de voir s'éteindre alors que celui qui en était l'objet ne méritait ni mépris ni ignorance mais la sincère affection, l'entier amour qu'elle se sentait de moins en moins capable de lui adresser. Pour mieux renouer avec Arthur, quoi de mieux que d'aller à la découverte de ces pans de son existence qui, sans lui être obscurs, regorgeaient peut-être encore de secrets qui ne lui avaient pas été révélés. L'idée lui paraissait excellente. Elle avait bien envie de la mettre en application. Cette suggestion la réjouissait réellement.


"Quand pensez-vous que cela serait possible ?"


Aux yeux de la reine, le plus tôt serait le mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 352

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Mer 22 Mar - 7:17

Guenièvre & Arthur
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.
Arthur ne savait pas vraiment si l’idée plairait à Guenièvre et si ce n’était pas le cas, ce n’était en soit pas très grave. Parce qu’au final, n’importe où ils iraient, cela conviendrait parfaitement au roi. Ce dernier avait simplement envie de pouvoir, pendant un court temps au moins, penser uniquement à la femme qu’il aimait. Il ne se rendait pas compte qu’il était justement en train de la perdre, au profit d’un autre, mais ce qu’il savait c’était qu’ils ne parvenaient pas à être réellement le couple qu’ils étaient autrefois. Rien de plus normal en un sens, puisqu’ils étaient le souverain d’un royaume qui demandait évidemment du temps. Arthur était constamment occupé, Guenièvre aussi, ils peinaient par moment à juste se retrouver. Même quand ils étaient au même endroit ce n’était pas évident, alors c’était pire quand ils devaient voyager l’un ou l’autre d’un bout à l’autre du royaume. Guenièvre revenait justement de voyage – même si ce dernier avait été plus personnel – et Arthur n’avait pas envie de devoir si rapidement s’éloigner d’elle encore. Et pourtant, d’ici quelques heures – voir minute, le temps passait si rapidement – il allait devoir reprendre son rôle de souverain et travailler encore si durement. Arthur était sûr que ce petit voyage, rien qu’eux, sans visite diplomatique, sans travail, allait leur faire du bien. Ils n’allaient pas pouvoir s’absenter très longtemps, mais ça serait déjà mieux que rien. En tout cas, c’était vraiment ce que pensait le souverain. Il se trompait peut-être, il n’avait pas envie de croire qu’il puisse se tromper. Et en cet instant, il avait juste envie de retrouver son épouse, comme autrefois, quand ils avaient encore du temps à s’accorder l’un à l’autre.

Alors, en soit, le but du voyage n’avait guère d’importance, mais Arthur afficha un sourire heureux quand Guenièvre souriante (avec ce genre de sourire qui savait encore faire craquer le souverain) affirma qu’elle adorerait se rendre sur les lieux qui avaient jalonné son enfance. L’homme ne pouvait pas nier que cela ne lui ferait pas de mal non plus, un petit retour aux sources. Parce qu’avec tout cela, par moment, il avait un peu peur d’oublier d’où il venait.

« Je suis heureux que l’idée vous plaise. » Même s’il n’aurait pas été malheureux non plus si ça n’avait pas été le cas. Mais en un sens, il appréciait qu’il se rende sur ces terres qu’il avait adoré quand il était enfant et encore ignorant de son histoire ainsi que son rôle dans l’Histoire. « Que diriez-vous de partir d’ici quelques jours ? » Si cela ne tenait qu’à lui, il proposerait même tout de suite en fait. Mais cela ne tenait évidemment pas de lui, il ne pouvait pas faire n’importe quoi. « Le temps de vous reposer, de régler quelques petites choses et nous devrions pouvoir partir. »

Le temps de s’arranger qu’une absence, même de quelques jours, ne serait pas problématique. Qu’ils puissent partir serein, ce dont ils avaient évidemment besoin pour que ce voyage soit utile.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 73

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Mer 29 Mar - 23:08

L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.

Guenièvre sourit quand son époux assura qu'il était ravi que l'idée lui plaise. Elle le pensait vraiment. Ce n'était pas du tout un mensonge de sa part. Elle ne disait pas cela seulement pour se dédouaner ou se déculpabiliser, elle pensait vraiment que ça leur ferait du bien de passer du temps, juste tous les deux, ne serait-ce que pour fuir ses démons, et pour retrouver son intimité et sa complicité avec Arthur. Se rappeler pourquoi elle l'avait tant aimé (ce à quoi elle pensait au passé, maintenant, ce qui ne la rassurait pas du tout). Revenir aux sources, à ses racines, c'était important par ailleurs. Guenièvre le voyait bien, ça lui avait fait du bien pour sa part, en tout cas, beaucoup de bien, de revenir en Carmélide le temps de reprendre ses repères, même si, même de là-bas, elle n'avait su séparer ses pensées de Lancelot. Comme toujours. Même maintenant, elle s'armait du plus de volonté possible, ce qui n'était pas simple du tout, pour focaliser toute son attention sur son mari et ne pas penser à autre chose.

Le sourire de la reine s'élargit quand il assura qu'ils pourraient partir d'ici quelques jours. À ses yeux, c'était vraiment une excellente chose. Elle avait un sentiment d'urgence, le sentiment qu'ils ne pouvaient plus attendre trop longtemps. Elle devait leur donner une chance, et pour ce faire, elle ne voyait pas d'autre manière de procéder. Il fallait qu'il n'y ait qu'eux deux, loin des pressions quotidiennes et de leur décor habituel, qui ne leur faisait pas que du bien. Quelques jours, c'était bien. Elle avait quand même besoin de se remettre de son précédent voyage. Si elle avait pu se ressourcer comme il se doit, la route avait quand même été très longue, et elle ne se sentait pas prête à repartir tout de suite, même si elle n'avait aucune envie d'attendre trop longtemps non plus. Et il était normal que le roi ait quelques affaires à régler. Il avait bien trop de responsabilités pour partir sur un coup de tête.  La spontanéité ne lui faisait pas défaut, mais elle faisait défaut à sa très haute fonction.

"Ce me semble être une excellente idée"
, assura-t-elle. Elle n'aurait pas pu dire non dans tous les cas, elle avait bien trop hâte de repartir, uniquement avec lui, même si elle devrait avoir compris, à force, que ce n'était pas en fuyant les problèmes qu'ils allaient disparaître. "Mais s'il vous faut plus de temps, je comprendrais."

Elle le comprendrait vraiment, mais elle espérait que ce ne serait pas le cas. Elle n'avait pas envie que leur projet soit constamment repoussé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 352

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   Mar 23 Mai - 15:30

Guenièvre & Arthur
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison.
Maintenant qu’ils en avaient parlé, Arthur avait grand hâte de pouvoir se retrouver un peu seul à seul avec son épouse. Il avait le sentiment que cela faisait une éternité qu’il n’avait pas pu profiter pleinement de sa femme, qu’ils n’avaient pas été un peu tranquille tous les deux. Ce qui était normal en soit, parce qu’ils étaient quand même des souverains et qu’ils avaient des responsabilités tous les deux. Guenièvre en avait de son côté, même s’ils étaient moindres que ceux d’Arthur. Ils avaient énormément de charges sur les épaules, on comptait beaucoup sur eux. Et par moment, ça devenait clairement pesant. L’absence de Guenièvre n’avait pu que rappeler à Arthur à quel point il appréciait quand son épouse était à ses côtés et à quel point il ne lui accordait peut-être pas suffisamment de temps. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas, s’il le pouvait l’homme passerait tout son temps en sa compagnie. Mais c’était bien plus compliqué que cela. Et leurs complicités d’autrefois lui manquait quelque peu. Sans pour autant que le souverain de se doute que son épouse état tout bonnement en train de s’éloigner de lui, qu’il était en train de la perdre que ça soit en pensée et en corps. Qu’elle était là, devant lui, mais que son esprit n’était pas entièrement à lui. Et encore moins concernant son cœur.

Arthur afficha donc un sourire quand Guenièvre précisa que c’était une excellente idée qu’ils partent rapidement, laissant tout de même à son épouse le temps de se reposer parce qu’elle venait à peine de rentrer d’un long voyage. Arthur avait envie qu’elle puisse profiter de leur voyage, il fallait donc qu’elle soit en forme pour ça. Et bien sûr, de son côté, le souverain avait quand même besoin de temps pour régler son départ et s’assurer que tout se passe bien pendant son absence. Quand bien même, par la force des choses, ils n’allaient pas pouvoir être absent très longtemps.

« Ne vous en faites pas pour ça. »
Affirma-t-il alors quand Guenièvre lui assura que s’il fallait plus de temps, elle le comprendrait. Non, pour une fois, le roi avait vraiment envie de se faire passer et surtout de faire passer son épouse, avant tout le reste. Pour une fois, il avait envie de ne penser qu’à eux, quand bien même c’était sans doute égoïste. Mais il sentait qu’ils en avaient vraiment besoin, tous les deux. Ça ne pouvait qu’être bénéfique pour eux qu’ils s’absentent quelques jours, afin de pouvoir revenir chargé d’une nouvelle énergie à leurs trop nombreuses responsabilités. Arthur prit la main de son épouse dans la sienne. « J’ai hâte de partir seul avec vous. De n’être qu’à vous pendant plus que quelques heures et que vous ne soyez qu’à moi. »

Quand bien même, en réalité, Guenièvre ne lui appartenait plus vraiment entièrement. Le roi ne se rendait pas encore compte qu’il avait d’ores et déjà perdu une partie d’elle et que ce n’était que le début, avant qu’il ne la perde entièrement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour supporte mieux l'absence ou la mort que le doute ou la trahison. (Guenièvre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort plus forte que l'amour.
» (m) BRANDON QUINN - Lee Andersen - L'amour plus fort que la mort
» aipom → La vie est une cerise - La mort est un noyau - L'amour un cerisier.
» Le café doit être noir comme l'enfer, fort comme la mort et doux comme l'amour. [Tous]
» [Jour2] - L'amour est mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Camelot :: Château de Camelot-