Partagez | .
 

 Dangereuse alliance [pv Alwenn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   Mer 30 Mar - 23:57


Dangereuse alliance
A

ux grands maux les grands remèdes. Méléagant savait pertinemment que, quand bien même il avait réussi à endormir la confiance du roi au point d'être nommé chevalier de la table ronde (et à cause de cela, en fait, car il devait conserver sa couverture aussi longtemps que cela serait possible pour agir au mieux), il était loin de disposer encore de toutes les cartes nécessaires pour mener à bien ses plans. Plans d'une simplicité enfantine, au demeurant. S'approprier le trône d'Arthur Pendragon, ce trône qui aurait depuis toujours dû lui revenir (s'approprier n'était pas vraiment le terme approprié, d'ailleurs, il se contentait de récupérer ce qui lui revenait de droit, tout simplement), et posséder l'épouse qui lui avait été promise et qu'il s'était accaparé. La finalité était simple, oui, mais elle nécessitait des moyens qu'il n'avait pas encore complètement à sa disposition. Il ne pouvait rien laisser au hasard. Il se devait de mettre toutes les armes de son côté. Pour frapper bien, frapper fort. Sans rien laisser au hasard, sans laisser à son ennemi la moindre chance. S'allier à Morgane était un avantage non négligeable, c'est un fait. Méléagant savait pertinemment que ses dons magiques, à son profit, pourraient lui être d'une grande utilité. Mais pouvait-il s'assurer qu'elle honorerait sa promesse, qu'une fois Pendragon vaincu, elle lui préparerait un chemin pavé d'or jusqu'à la couronne ? Va savoir... Il ne pouvait pas se permettre, dans tous les cas, de mettre tous ses œufs dans le même panier. Il devait s'allier aux plus grands ennemis de la couronne. Quitte à pactiser avec ses propres ennemis.

Demandez à n'importe quel quidam quelle pourrait être la plus grande menace au trône de Camelot, ils ne vous parleront pas de sa demi-sœur maléfique, de son fils incestueux, de son rival jaloux, mais bel et bien de ce peuple contre lequel l'île de Bretagne a si longtemps été en guerre. Les Saxons avaient été vaincus, c'est vrai. Mais la rumeur voulait qu'ils se tapissent dans l'ombre, que quelques guerriers saxons se trouvent encore en ces terres, attendant le moment de frapper à nouveau. Si ce jour devait arriver, nul doute que Méléagant préférait se trouver du bon côté de la barrière. C'est pour cette raison qu'il avait fait chemin jusqu'à Cantorbéry, un informateur lui ayant révélé la localisation d'une poignée de Saxons d'un mauvais genre qu'il ne fallait pas chercher de trop près. Mais le chevalier avait toujours été bien trop téméraire. Ce fut une blonde qui aurait sans doute pu être belle si elle n'avait pas été si... l'adjectif ne lui venait pas, mais il était certain que ce n'était pas elle qui saurait faire oublier sa passion obsessionnelle pour la belle Guenièvre.

-Je souhaiterais parler à votre chef.
dit-il en guise de salutation, sans se présenter davantage pour l'heure, d'une voix assurée (sans qu'il le soit complètement, en témoignait la main qu'il conservait sur la poignée de son épée, prêt à dégainer à tout instant si la situation devait dégénérer).


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guerrière (saxon)
avatar
Feat : Katheryn Winnick

Messages : 161

Message#Sujet: Re: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   Lun 25 Avr - 19:43



Dangereuse alliance

Les jours passaient tranquillement dans le campement des saxons. La saison des attaques sérieuses n'était pas encore venue, il restait encore à parfaire certains points qui permettrait une réussite d'autant plus satisfaisante lorsqu'ils envahiraient la cité de Camelot, mais celle des entraînements en revanche était bel et bien en route. Le bruit des épées et des haches s'entrechoquant avec force parsemait chaque recoin du « village » et beaucoup arborait déjà des bandages autour de leurs abdomens, de leurs bras ou de leurs jambes. C'est que chez les saxons on ne rigolaient pas lorsqu'il s'agissait de s'entraîner et de parfaire ses techniques de combat. S'il fallait blesser l'autre pour qu'il se rende compte que sa défense était à améliorer, alors on le blessait. Il arrivait parfois que les blessures soient fatales, mais là n'était bien évidemment pas le but premier. On se consolait cependant en se disant que le défunt n'aurait servi à rien sur le champ de bataille s'il n'était pas même fichu de se défendre face à l'un de ses semblables. Et les combats d'entraînement reprenaient de plus belle, avec autant, si ce n'était plus encore, d'ardeur. Femmes, hommes, enfants, tous participaient aux festivités, s'invitant avec plaisir à la débauche qu'offrait les fins d’entraînements une fois le soir venu. Ces journées pleines de rebondissements, de perlées de sueur et de naissances de nouveaux guerriers en herbe parmi les plus jeunes plaisaient à Alwenn et elle se délectait avec grand plaisir des « victoires » et de l'alcool qu'elle encaissait chaque jour.

Aujourd'hui cependant était un jour plus ou moins « off » pour elle puisqu'elle supervisait l’entraînement nécessaire des jeunes filles. Quand bien même ces dernières n'iraient, pour la plupart en tout cas, pas au combat, il leur fallait être préparées à tout éventuel envahissement de l'extérieur. Chez les saxons, on ne se contentait pas de se barricader au sommet des plus grandes tours du royaume, tout le monde, sans exception, se battait pour sa survie, et s'ils étaient aujourd'hui encore si nombreux et puissant, c'est que cette façon de faire était bien loin d'être obsolète. Seulement, ce n'était pas la partie préférée d'Alwenn, elle qui savourait bien plus les combats qui lui demandaient toute son énergie. Après deux bonnes heures d'apprentissage des techniques rudimentaires, la guerrière renvoya donc les jeunes filles chez elles, non sans leur ordonner de mettre en pratique ce qu'elles avaient appris auprès de leurs frères. Ce n'était certes pas sa mission préféré mais elle la menait tout de même à bien, car voir plus de femmes puissantes au combat lui tenait particulièrement à cœur. Ce fut de cette réflexion qu'elle fut tirée lorsqu'une voix s'éleva dans son périmètre. Sans qu'aucune surprise ne se manifeste ni sur son visage ni dans ses gestes, elle se tourna doucement vers l’intrus, lui servant un sourire légèrement moqueur lorsqu'elle remarqua sa main sur la poignée de son épée.

- Et qui vous dit que vous ne l'avez pas devant vous ?

Ce n'était bien évidemment pas le cas, mais elle n'appréciait pas vraiment le ton de cet étranger et encore moins la façon dont il semblait catégoriser la place de la femme par cette remarque. Son regard perçant continua à le fixer, sans qu'aucun de ses gestes ne se dirige vers sa propre épée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   Mar 26 Avr - 20:48


Dangereuse alliance
M

éléagant fit mine d'ignorer le sourire qui lui sembla un rien moqueur (mais peut-être était-il en proie à une quelconque paranoïa) qui s'affichait sur le regard de son interlocutrice tandis que son regard se baissait sur la paume de son épée, à la proximité de laquelle il conservait sans doute sa main, qu'importe que sa crainte et sa défiance attire les quolibets de cette femme qui lui semblait bien sûre d'elle, il tenait à sa peau, tout de même, et il avait bien conscience que sa vie pourrait bien ne tenir qu'à un fil si elle ou l'un des siens le décrétait ennemi sans même l'avoir laissé parlé. Cependant, outre son comportement un rien hautain, qui retirait d'elle ce qu'elle avait d'autrement séduisant (mais Méléagant appréciait davantage, quoi qu'il en soit, la grâce moins... brute chez une femme... comme Guenièvre, pour ne pas la citer), elle ne semblait pas vouloir faire preuve à son égard de la moindre agressivité. Elle se contenta d'émettre l'hypothèse que ce puisse être elle, le chef à qui il souhaitait s'adresser. Cette réponse eut le don de le surprendre. Devait-il supposer qu'il se trouvait bel et bien face au chef de ce groupe ? Ou se jouait-elle de lui ? Ces sauvages avaient-ils poussé le vice jusqu'à promouvoir une femme à un tel rang d'autorité. Sans considérer la gente féminine en esclave, le chevalier lui avait toujours accordé dans son esprit la place que la société lui donnait. Mais il en avait bien assez entendu sur le peuple saxon pour savoir que leurs mœurs étaient bien différentes. Alors, au fond, devrait-il vraiment être surpris ? Pas forcément, non. Dans tous les cas, il ne voulait pas se laisser déstabiliser par cette information potentielle. Il se trouvait ici pour une raison précise, et il espérait bien obtenir gain de cause. Ne serait-ce que pour ne pas avoir fait tout ce chemin pour rien.

-En ce cas, je souhaiterais m'entretenir avec vous, si toutefois vous avez du temps à m'accorder.
Au fond, il n'était pas plus mal qu'elle soit une dame (ou apparenté), il était plus simple pour Méléagant de s'adresser à elle avec la déférence nécessaire à leurs éventuelles négociations. Quand bien même un rien de politesse ne suffirait sans doute pas à l'alliance qu'il lui faudrait conclure. Il en avait dors et déjà conscience, ce marché devrait certainement se payer d'une toute autre manière, et il était dors et déjà prêt à en payer le prix. Je me nomme Méléagant, je suis un chevalier du roi Arthur. Et j'ai un marché à vous proposer.

Se présenter d'office comme un partisan d'Arthur (ce qu'il était bien loin d'être, en dépit de ce qu'il prétendait au roi lui-même, suffisamment crédule pour le croire) était un pari risqué, il en avait bien conscience, mais étant donné les circonstances, il ne voulait ni ne pouvait se permettre de tourner autour du pot.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guerrière (saxon)
avatar
Feat : Katheryn Winnick

Messages : 161

Message#Sujet: Re: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   Mer 1 Juin - 23:09



Dangereuse alliance

Alwenn ne s'était pas attendue à la moindre visite de l'extérieur. A vrai dire, le camp n'en recevait d'ailleurs que très peu et, la grande majeure partie du temps, c'était des alliés, autrement dit des membres des camps saxons alentours, qui montraient le bout de leurs nez, pas de totals inconnus. Et encore moins des inconnus qui portaient la bannière de leur ennemi et qui ne s'en cachaient pas le moins du monde. A l'annonce de ce détail, le regard de la saxone, jusqu'alors légèrement moqueur, se durcit, son bleu azure donnant soudainement l'impression d'un charbon ardent. Alwenn n'était pas particulièrement du genre à cacher ses émotions, et ce encore moins lorsque l'ennemi dont la mort était tant convoitée se pointer devant elle la bouche en cœur. Pour l'heure, tout cela n'avait aucun sens dans son esprit. Se pouvait-il qu'il soit un éclaireur et qu'une armée entière se cache aux alentours, attendant un signal quelconque ? La possibilité était en effet à garder à l'esprit, on n'était jamais trop prudent, mais Alwenn en doutait tout de même fortement. D'une part, cet homme, de par son physique et son allure, semblait être bien trop haut placé pour être relégué au rang d'éclaireur et, d'autre part parce qu'elle doutait qu'il serait alors nécessaire de prétendre avoir un marché ou quoique ce soit d'autre à leur proposer. Les saxons étaient une menace on ne peut plus forte pour l'empire de Camelot, Arthur n'était pas assez bête – quand bien même la saxone ne le tenait très clairement pas en haute estime, elle lui accordait au moins cela – pour avoir un quelconque lien avec l'ennemi juré, et cela même à travers un marché, quel qu'il soit.

- Vous avez beaucoup de culot pour un chevalier, répondit-elle plus durement que le ton qu'elle avait prit jusqu'alors. Le simple fait d'avoir prononcé le nom de ce prétendu roi fait de vous un homme mort, j'espère que vous le savez ?

Ce n'était pas réellement une question, ni même une menace. Uniquement la mise en mots d'une vérité. Alwenn était féroce et sanguinaire, mais elle n'était pas impulsive au point de gâcher la mort de cet homme. Elle ne doutait pas d'elle même, elle ne l'avait jamais fait, et avait donc confiance en le fait que s'il tentait de fuir ou de la faire taire, elle serait en mesure d'inverser la tendance. Elle ne comptait bien évidemment pas le laisser repartir comme il était venu, mais elle cherchait d'abord à comprendre s'il n'était qu'un simple idiot doublé d'un inconscient ou s'il avait bel et bien un marché digne d'être proposé. Il fallait dire que cette visite surprise avait quelque chose d’intrigant. Si sa curiosité à ce sujet se trouvait être déçue, alors oui, elle le tuerait probablement. En attendant, elle se contentait de le toiser d'un regard neutre, prétendant toujours d'être le chef que l'homme cherchait en premier lieu. Ce détail se réglerait plus tard, s'il valait la peine d'être réglé, bien entendu.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   Jeu 2 Juin - 22:43


Dangereuse alliance
Q

uand Méléagant évoqua le nom d'Arthur, il constata que le regard de son interlocutrice avait changé, et il en était plutôt satisfait, il se faisait plus froid, plus dur, forcément, il avait prononcé le nom de l'ennemi juré en présence de ceux qui avaient une revanche claire et nette à prendre sur lui (tout comme lui-même, d'ailleurs). C'était un risque, elle ne manqua pas de le lui affirmer, d'ailleurs, mais un risque un rien calculé (même si c'était un tantinet suicidaire), il fallait bien, pour attirer pour de bon l'attention de son interlocutrice, aborder d'emblée le sujet qui s'avérait le plus susceptible d'attirer son attention. Certes, il ne l'inviterait que davantage à se défier, et c'était tout naturel, mais il ne pouvait de toute manière s'établir d'office un climat de pleine confiance entre eux. Il fallait en passer par là, il le savait pertinemment. Il se permit l'esquisse d'un sourire en coin quand elle le qualifia de culotté, qui plus est pour un chevalier. Tant mieux, il ne tenait en rien à répondre en quoi que ce soit à la description commune des chevaliers du roi Arthur, lui qui ne l'était que par pure hypocrisie, pour servir ses desseins, et certainement pas par loyauté, qui se riait complètement de la quête du Graal, qu'il considérait comme absurde, et qui n'attendait que le moment d'arracher au roi son épée, sa couronne et son épouse. Même s'il allait s'épargner, tout de même, d'évoquer cet aspect de l'affaire avec la jeune femme, par contre. Il gageait que ce ne serait pas une façon productive d'avancer son propos. Déjà qu'il marchait sur des œufs. S'il se donnait l'air plus détendu qu'il ne l'était réellement, il le savait très bien, il devait peser le moindre des mots s'il ne voulait pas finir égorgé sur-le-champs. Les menaces d'Alwenn étaient on ne peut plus explicites.

-J'en ai conscience.
répondit-il d'un ton toujours aussi posé que possible. Mais pour l'heure, je suis toujours en vie. Et il comptait bien expliciter son propos avant que de ne plus l'être. Aussi vais-je me permettre de poursuivre. Il soutint le regard de son interlocutrice. Je veux déchoir Arthur Pendragon de son trône, et je veux son humiliation. Qui donc serait mieux placer pour accéder à mes désirs que ses plus anciens et redoutables ennemis ? Et passer un peu la pommade aux Saxons pouvait toujours avoir son utilité. Il se permit une esquisse de sourire. Voyez, nos intérêts ne sont pas si divergents.

À vrai dire, ils l'étaient tout de même plus que ce que les propos du chevalier de la table ronde voulait bien laisser entendre. Car s'il espérait effectivement le déclin, l'humiliation et la mort de son rival de toujours, ce n'était pas pour autant qu'il espérait voir son royaume aux mains de Saxons. Mais ce n'était pas seul qu'il parviendrait à un résultat. Il allait devoir unir ses forces à l'ennemi, il en avait pertinemment conscience.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guerrière (saxon)
avatar
Feat : Katheryn Winnick

Messages : 161

Message#Sujet: Re: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   Mer 23 Nov - 23:44



Dangereuse alliance

La curiosité d'Alwenn était piquée au vif. Quand bien même elle ne montrait encore aucun signe d'agressivité pure, elle ne baissait pas sa garde. L'homme qui se trouvait sous ses yeux n'était pas un simple étranger, il faisait partie de ceux qui étaient à bannir du territoire saxon et, dans un futur que ces derniers espéraient proche, de l’Île de Bretagne dans sa totalité. Aux yeux des saxons, l'existence même de Camelot était une imposture et la haine qu'ils éprouvaient pour celui qui se tenait à la tête du royaume ainsi que tous ceux qui maintenaient l'ordre de ce dernier s'était transmise de génération en génération. Pour autant, elle avait bel et bien l'intention de laisser une chance à cet homme de faire ses « preuves », et ce quand bien même son petit sourire en coin suite à sa première remarque ne l'invitait pas le moins du monde à le prendre au sérieux. Il annonçait avoir un marché à lui proposer, et elle entendait bien le laisser aller au bout de sa proposition, dans l'unique optique, bien entendu, que cette dernière ne soit pas complètement foireuse dès l'entrée en matière. La jeune femme pensait être suffisamment lucide pour sentir le roussi avant même que la viande n'ai été mise à cuire, une odeur qui stagnait actuellement dans les parages mais qui ne s'installaient pas encore complètement. Interloquée donc, elle attendait patiemment la réponse que son interlocuteur avait à lui donner suite à sa menace à demi sous-jacente, menace qui, il fallait bien le comprendre, serait bien entendu mise à exécution au moindre geste suspect, à la moindre parole déplacée, ainsi qu'à la première pointe d'ennui que ressentirait Alwenn.

De l'ennui, pour autant, elle n'en ressentit pas. Le culot de cet énergumène avait même tendance pour l'heure à la divertir. C'était d'ailleurs sans doute en grande partie la raison de sa non mise à mort immédiate. L'homme était bien loin d'être fade et ça jouait en sa faveur. Pour combien de temps encore, c'était une bonne question. Lorsqu'il annonça la raison de sa présence en ces lieux, Alwenn haussa un sourcil tout en penchant légèrement la tête sur le côté. Elle devait bien admettre qu'elle était surprise mais, l'émotion la plus forte qu'elle ressentit s'apparenta à celle de la victoire. Si cet homme pouvait allier son rôle de chevalier de la table ronde à celui d'ennemi de la couronne, cela ouvrait une bien belle brèche dans les défenses de Camelot. Peut-être, et elle l'espérait bien, n'était-il pas le seule à mûrir de telles pensées dans l'ombre.

- Quel piètre chevalier vous faites, répondit-elle dans un fin sourire satisfait.

Elle marqua un court temps de silence, entamant un cercle lent et rapproché autour de son interlocuteur. Oh, elle avait bien entendu les louanges qu'il venait de lui faire, à elle ainsi qu'à son peuple. Ils étaient certes agréables à recevoir, mais elle les savait déjà parfaitement véridiques et elle cherchait ici à savoir si ce chevalier aux mœurs peu coutumières en avait lui aussi pleinement conscience.

- Et pourquoi au juste pensez-vous que les redoutables saxons se mettraient au service de votre petite cause ? ajouta t-elle une fois son petit tour terminé. Nous ne vous avons pas attendu pour mûrir notre propre haine et je ne vois pas bien en quoi vous pourriez nous être utile, finit-elle en enfonçant son regard perçant dans le sien. En vérité, elle voyait bien des points sur lesquels l'homme pouvait les satisfaire mais elle voulait voir jusqu'où ce dernier était près à aller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   Jeu 24 Nov - 19:29


Dangereuse alliance
M

éléagant afficha un fin sourire quand son interlocutrice le qualifia de "piètre chevalier", il aurait peut-être dû s'en offusquer, mais il n'en était absolument rien, pour la simple et bonne raison qu'il considérait bel et bien cela comme un compliment. C'était en effet ce qu'il était. En trahissant son roi, il faisait vraiment un piètre chevalier... Ce même si, en soi, il n'y avait que peu d'autres personnes pour le savoir. Morgane, son cousin... et à présent cette inconnue contre laquelle il aurait peut-être combattu en d'autres temps, si leurs intérêts n'avaient pas fini par se rejoindre à ce point. Ces propos prononcés, elle commença à tourner autour de lui, tel un vautour autour de sa proie. Il la laissa faire. La méthode d'intimidation était classique, mais il devait bien admettre que la belle Saxonne en imposait, elle disposait d'un charisme naturel, qui devait aisément impressionner ses ennemis... Mais Méléagant n'avait pas l'intention de la considérer comme son ennemie. Pas encore en tout cas. Il la laissa faire sans mot dire. Qu'il la considère comme une proie, comme quelqu'un d'insignifiant, l'arrangeait bien au fond. L'on pouvait frapper plus fort et plus douloureusement quand on était pas attendu au tournant... C'était déjà ainsi qu'il procédait avec Arthur. Il resta donc tout autant impassible quand elle qualifia ses intérêts de mineurs. Manifestement, la jeune femme avait une très haute estime d'elle-même. Ils étaient deux, mais le chevalier aurait tendance à penser qu'elle l'affichait un peu trop. Il se retint de lui faire remarquer que tout redoutables les Saxons pouvaient-ils être, ils n'en avaient pas moins été vaincus une première fois, et devraient peut-être tirer une leçon d'humilité de leur précédente défaite. Qu'ils n'aient pas tous été vaincus ne signifiait pas que l'île de Bretagne soit déjà leur. Il garderait cela pour lui. Il préférait sortir de cette entrevue indemne. Il devait plaider sa cause, pas se faire prendre en grippe. Contre son interlocutrice, tout entraîné au combat était-il, il ne ferait peut-être pas long feu.

-En plus d'être redoutable, je ne doute pas que vous soyez intelligente
, répondit-il, caressant son interlocutrice dans le sens du poil. Je pense que vous avez dors et déjà une très bonne idée des services que je saurais vous rendre. Il marqua une légère pause, soutint le regard de la jeune femme, et se plia tout de même à ses règles en répondant directement à sa question. Vous ne pouvez pas négliger l'utilité d'un espion infiltré de longue date dans la cour du roi. Je peux vous communiquer toutes les informations nécessaires pour défaire Arthur Pendragon sans éveiller sa méfiance.

Il ne pensait pas que le rôle d'espion ait été encore accaparé par quiconque pour le moment, aussi se permettait-il d'être confiant en avançant ses arguments. Il savait quelle utilité il pouvait avoir aux yeux des Saxons. Il savait aussi qu'il risquait cher une fois cette utilité perdue, mais il restait confiant, sûr de sa stratégie.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Dangereuse alliance [pv Alwenn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dangereuse alliance [pv Alwenn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plante dangereuse
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]
» Promenade dangereuse(PV fleur enflamée)FINIII
» Une enquète dangereuse[Terminé]
» une chasse dangereuse !!(tornade des plaines)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Cantorbéry-