Partagez | .
 

 Confidences pour confidences (pv Manon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Confidences pour confidences (pv Manon)   Mer 30 Mar - 0:28

Confidences pour confidences

Depuis ses fiançailles, puis son mariage avec Arthur, les occasions avaient manqué à Guenièvre de rejoindre sa Carmélide natale. La jeune femme savait où était sa place (même si une personne en particulier serait susceptible de la lui faire oublier) et elle s'était engagée à rejoindre Camelot en toute connaissance de cause. Mais parfois, tout de même, elle éprouvait de la nostalgie et un peu de tristesse en pensant à toutes ces années passées en ces lieux et à sa famille. Certes, elle voyait souvent ses parents, qui avaient une place privilégiée à Camelot du fait de leur rang et de la place de chevalier de son père, mais ce n'était pas la même chose. De temps à autres, donc, elle appréciait de retourner en Carmélide, retrouver les paysages qui avaient marqué sa jeunesse, revenir en enfance, quelque part. Cet endroit possédait une forte charge symbolique pour elle, et ce serait toujours le cas. Ce retour aux sources avait été le fruit d'une impulsion plutôt qu'un voyage préparé, cette fois. Elle avait l'impression d'étouffer au château de Camelot, ces derniers temps. Quand elle revenait en Carmélide, elle parvenait à oublier. À presque oublier. Tout semblait plus doux, plus calme, les tourments de son coeur s'appaisaient un petit peu, elle arrivait à se raisonner, à se rappeler où était bel et bien sa place.

Elle avait tout pour être heureuse à Camelot, pourtant, c'est vrai. Elle avait un mari attentif et aimant, et elle avait la chance d'être une reine respectée, qui tenait bien son rôle, et elle appréciait la vie qui lui avait été offerte. Mais à Camelot, eh bien... Il y avait... Eh bien, il y avait Lancelot. Elle ne devrait pas y penser. Mais elle y pensait tout le temps. S'éloigner un temps de Camelot, ça avait aussi le mérite de l'éloigner de lui. Mais de ses pensées, par contre, jamais vraiment. Elle ne savait pas quoi faire. Cette passion allait le détruire, et détruire Arthur s'il devait découvrir...
Il ne devait jamais découvrir.

Quoi qu'il en soit, ce séjour lui avait fait beaucoup de bien. Elle se sentait requinquée, même si elle aurait bien aimé le faire durer un peu plus longtemps. Mais elle ne pouvait pas se le permettre. Elle était sur le départ. Elles étaient sur le départ, puisque Guenièvre n'était pas venue seule, Manon, sa servante, dame de compagnie, plutôt, étant donné l'amitié qu'elle avait fini par lui porter, l'avait accompagnée à se demande. Considérant sa chambre à présent vide, elle adressa un regard à Manon, et réprima un léger soupir quand elle s'adressa à elle, même si elle fit avec le sourire.


"Nous n'avons rien oublié ?"


Ce genre de voyage prenait du temps, elles ne pouvaient pas se permettre d'oublier quoi que ce soit, même si elle voyageait toujours légèrement (et qu'elle avait les moyens de se fournir ce qui lui manquait, c'est vrai).


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 308

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Jeu 31 Mar - 20:44


Confidences pour confidences
M

anon avait sans doute été d'un naturel contestataire, autrefois. Ce n'était plus le moins du monde le cas. Bien au contraire, la jeune femme avait, avec son amnésie, gagné quelque peu en docilité. Cela ne signifiait pas qu'elle oubliait d'agir au nom de ses intérêts ou de sa vengeance, loin s'en faut, mais elle parvenait à se satisfaire de situation contraignante, et n'y rechignait pas. Elle n'avait pas débordé d'enthousiasme à l'idée d'accompagner la reine jusqu'au domicile parental, en Carmélide, mais elle s'était confirmée aux attentes de Guenièvre, qui avait voulu que sa servante et dame de compagnie vienne avec elle et l'accompagne durant ce voyage. Elle n'avait pas grand chose contre le voyage en soi. Elle appréciait, pour tout dire, le temps qu'elle passait auprès de Guenièvre, tout comme il lui était également plaisant de passer du temps avec le roi, même si les occasions de le faire étaient plus rares. Elle n'en était pas fière. Elle aurait voulu que les Pendragon soit un couple haïssable, à l'image d'Uther, l'homme qui lui avait tout pris, ou presque, mais ce n'était pas le cas. Viendrait l'heure, un jour, de leur nuire, de se venger, elle le savait très bien, et sa place en tant que servante n'avait (normalement que ce but), elle s'y conformerait, parce qu'il le fallait, mais elle pressentait dors et déjà que la tâche serait bien plus ardue que ce qu'elle avait crue en se faisant engager comme servante de la reine, pour le bien-fondé de ses plans. Non, ce voyage n'était pas désagréable en soi, mais cela signifiait qu'elle serait séparée un certain temps d'Ena, et se concentrer sur cette pensée, sur le manque qu'elle éprouvait loin d'elle, lui rappelait où allait ses préférences et son allégeance, malgré son amitié pour le couple royal.

Le séjour s'était bien déroulé. Néanmoins, Manon était plus que satisfaite d'en voir le terme. Elles n'étaient pas parties si longtemps, mais cela lui avait semblé durer une réelle éternité, et elle brûlait de retrouver Camelot ainsi que la femme qu'elle aimait. Guenièvre s'en doutait, d'ailleurs (du moins, elle lui connaissait un amant, Manon s'était gardée de lui apprendre son sexe), et Manon devinait que c'était pour cette raison qu'elle lui avait offert de prendre congé à son retour. Autant dire qu'elle n'était pas contre. Les bagages étaient fin prêts, les au revoirs étaient adressées. Elles allaient pouvoir y aller.

-Je ne crois pas.
répondit Manon à la question de Guenièvre. Et pour cause, elle avait bien vérifié consciencieusement que rien n'avait été oublié. Elle était - étrangement - très appliquée dans sa fonction. Nous pouvons y aller. Elle tourna son regard vers la reine, elle avait le sentiment que son retour à Camelot ne la réjouissait qu'en partie. Pardonnez mon indiscrétion mais... vous semblez soucieuse.

C'était le genre de questions qu'elle ne devrait pas se permettre de poser, mais leur relation avait dépassé le cadre strictement professionnel depuis un petit moment déjà, force lui était de l'admettre. Et la reine semblait effectivement un rien préoccupée. La curiosité de Manon était sincère, mais la servante parvenait tout de même à se convaincre qu'elle ne cherchait ainsi qu'à extorquer davantage d'informations à son interlocutrice.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Sam 7 Mai - 1:10

Confidences pour confidences

Manon était curieuse, intelligente, et honnête. Ce n'était pas forcément des qualités, quand on se trouvait au service de la royauté... La noblesse aime à conserver ses secrets, et elle pouvait préférer la discrétion à l'intrusion. Mais ce n'était pas parce que Manon était curieuse et honnête qu'elle n'était pas discrète. Guenièvre lui faisait entièrement confiance pour ne pas divulguer le moindre de ses secrets (elle avait peut-être tort, là-dessus). Après tout, si Manon se permettait de se montrer indiscrète, c'est parce que la reine, de base, avait laissé beaucoup de liberté à sa dame de compagnie, qu'elle considérait bien plus comme une amie à elle que comme une servante, même si elle endossait les deux rôles.

Quand la jeune femme se permettait de remarquer qu'elle avait l'air soucieuse, donc, Guenièvre ne le lui reprochait en rien. Elle était heureuse de voir que son amie était suffisamment attentive à son bien-être. La reine observa Manon un instant, et lui adressa un sourire teinté d'une très légère tristesse. Elle hésitait. Elle savait que s'il y avait bien quelqu'un auprès de qui elle pourrait s'épancher sur ses problèmes, c'était son interlocutrice. Elle l'écouterait, elle se tairait (ou pas), peut-être qu'elle la jugerait... Mais ça ne lui ferait pas de mal. La jeune femme était complètement perdue, elle savait qu'elle avait besoin de se confier pour faire le tri dans ses pensées et se sentir mieux. C'était le mieux qu'elle puisse faire. Oui, il fallait qu'elle lui parle. Mais cette seule perspective emballait douloureusement son coeur.


"Ton indiscrétion t'honore, Manon, je ne veux jamais que tu me caches ce que tu penses."
Ce qu'elle pensait. Elle en savait si peu sur sa servante, qu'elle croyait entièrement fidèle et loyale. "Tu auras sans doute une bien prête opinion de moi quand tu sauras ce qui me tourmente." ajouta-t-elle dans un léger sourire, qui n'avait pourtant rien d'heureux.

Elle ne savait pas comment amener les choses, la honte lui serrait le coeur au moindre mot qu'elle était susceptible de prononcer. Elle avait le sentiment d'être un être abjecte, qui en révélant ses démons ne l'exorciserait sans doute pas, mais le rendrait plus manifeste et irréfutable. Une fois qu'elle aurait parlé, il n'y aurait pas de retour en arrière possible.


"En rencontrant Arthur, je pensais avoir découvert ce qu'est aimer, et c'est vrai mais..." Elle hésita, baissa la tête, se tut, puis reprit. "Je ferais mieux de ne rien dire, tu n'as pas à supporter ce secret, toi aussi."


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 308

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Sam 7 Mai - 10:29


Confidences pour confidences
À

chaque témoignage de confiance que la reine pouvait bien lui faire, sa servante sentait son cœur se serrer, son estomac se nouer. Quand Guenièvre affirmait qu'elle ne voulait jamais que Manon lui cache ce qu'elle pensait, cette-dernière avait véritablement envie de respecter comme il se doit ce désir. Mais elle s'en voyait malheureusement incapable. Il y avait tous ces secrets non révélés, cette trahison en continu, et forcément, elles hantaient sans cesse la pensée de Manon, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, au point que cela en devienne presque insoutenable, et pire encore lorsqu'elle se trouvait en présence de l'épouse du roi. Elle ne pouvait pas s'engager à ne rien lui cacher, même si elle outrepassait en propos ses fonctions bien souvent, ayant tendance à traiter Guenièvre en amie plutôt qu'en supérieure. Elle se contenta d'une esquisse de sourire pour répliquer à ce propos. Cette expression pouvait laisser imaginer qu'elle s'engageait à se montrer transparente auprès de la reine, qui lui faisait l'honneur de ses confidences, mais le fait est qu'elle ne saurait jamais tout... Et si elle devait un jour tout savoir, alors ce serait le début de la fin. Dans tous les cas, Manon éprouvait la curiosité de savoir ce que Guenièvre avait sur le cœur, par amitié, oui, vraiment, mais aussi au nom de cette curiosité malsaine qui ne manquait pas de lui rappeler que n'importe quelle information pourrait bien être exploitée à son avantage et à celui d'Ena... au désavantage d'Arthur Pendragon. Quand Guenièvre affirma que la jeune femme aurait certainement une bien piètre opinion d'elle quand elle saurait ce qui la tourmentait, Manon ne pouvait y croire. Guenièvre était un exemple de douceur et de droiture, à ses yeux, même, elle l'admirait beaucoup, ce qui ne simplifiait en rien les choses en certaines circonstances.

-Rien ne saurait altérer l'opinion que j'ai de vous.
répondit-elle simplement. Ne craignez pas de vous confier à moi, vous pouvez être assurée que je ne répéterais rien à personne, et jamais je ne me permettrai de vous juger.

Bien sûr, elle mentait. Oui, elle répéterait forcément ces informations compromettantes si elles devaient vraiment l'être, parce qu'elle ne pouvait pas ne pas exploiter de telles informations. Et de toute évidence, ces confidences étaient effectivement croustillantes. La reine n'en avait dit que peu, mais Manon en déduisait déjà certaines choses. Guenièvre doutait-elle de ses sentiments envers Arthur ? Et en ce cas, pour quelle raison. Autant dire que la réponse à ces questions pourrait bien lui être on ne peut plus précieuse.

-Vous pouvez partager votre secret sans crainte, soulager votre conscience si cela peut vous faire du bien. Partager vos fardeaux fait aussi partie de mes attributions, non ?


Ou pas, elles n'étaient pas celles d'une servante, d'une dame de compagnie, mais certainement celles d'une amie, et Manon se complaisait d'autant plus dans ce rôle en cet instant que sa curiosité la poussait à en apprendre plus.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Sam 4 Juin - 21:43

Confidences pour confidences

Guenièvre adressa à Manon un sourire un peu confus. Elle avait envie de la croire quand elle venait lui affirmer qu'elle était prête à la soutenir quoi qu'il advienne, que rien ne modifierait jamais l'opinion qu'elle avait d'elle, mais Guenièvre avait beau être naïve, bien souvent, elle n'était pas une idiote, loin s'en faut. Elle était heureuse d'avoir trouvé en sa servante une amie sincère, mais elle ne savait pas si, pour autant, elle pouvait dépasser ces limites qu'elle n'avait jamais franchies jusqu'alors. Peut-être qu'elle devrait se taire, tuer cette voix dans sa tête et garder ses tourments pour elle. Il n'était pas juste, d'ailleurs, que Manon ait à garder son secret pour fardeau. Et pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de vouloir parler. Il fallait que les mots sortent. Il était égoïste de vouloir échanger ses tourments avec une autre pour que son fardeau semble beaucoup moins lourd, mais c'était peut-être l'occasion ou jamais de l'autre. Elle avait besoin à tout prix de libérer sa conscience. Son problème resterait le même, mais elle pourrait au moins se confier à ce sujet. Et elle était sûre et certaine que ça lui ferait le plus grand bien. Elle se posait beaucoup de questions, pour savoir si c'était la bonne chose à faire ou pas, mais elle avait commencé à parler, déjà. C'était bien la preuve qu'il était trop tard. Elle avait besoin de se rassurer, et les propos de Manon étaient faits pour cela, ils la rassuraient effectivement, lui donnaient le sentiment que s'exprimer sur les sentiments qui lui dévoraient les entrailles était la meilleure chose à faire, une entreprise saine et juste. Ce ne serait juste que si elle se confiait à Arthur, mais elle n'était pas prête à ça, par contre. Toute son hypocrisie se jouait là, invariablement.

"Je crains que ce fardeau-là ne pèse plus que tout autre sur ta conscience."
Elle poussa un profond soupir. "Il pèse sur la mienne, en tous cas." Elle planta son regard dans celui de son interlocutrice. "Je me confie à toi car tu as toute ma confiance. Tu n'as pas à me promettre quoi que ce soit, je sais que tu ne me trahiras pas." Ou alors elle allait un peu trop vie en besogne, elle n'en savait trop rien. "Es-tu déjà tombée amoureuse, Manon ?" Elle poussa un nouveau soupir. "Quand j'ai rencontré Arthur, j'étais convaincue d'avoir rencontré l'homme de ma vie, que mes yeux ne daigneraient jamais se poser sur aucun autre, qu'aucun autre ne saurait à ce point me combler. Mais il y a Lancelot."

Tout était dit. Elle était convaincue que Manon comprendrait immédiatement où elle voulait en venir, et le rose lui montait dors et déjà aux joues. Elle se sentait coupable rien que par les mots qu'elle prononçait, elle n'avait rien fait, mais elle avait ressenti. C'était déjà bien trop.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 308

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Sam 4 Juin - 22:08


Confidences pour confidences
P

lus Guenièvre en disait sans en dire, plus sa servante se voyait curieuse d'en savoir plus. Elle ne savait pas quelle était la nature du secret qu'elle s'apprêtait à lui relever, mais de toute évidence, c'était un grave secret, suffisamment important, fort, et passionnant pour qu'elle semble trembler à la simple perspective de lui en dire davantage. Manon avait pour les secrets une passion réelle, du moins quand ils appartenaient aux autres, quand on en gardait pour soi, c'était une autre affaire, même si elle vivait le sien au mieux jusqu'alors, quand bien même cela lui pesait de temps à autres, vraiment, et qu'elle préfèrerait vivre son histoire au grand jour sans avoir le sentiment d'enfreindre les bonnes mœurs et la morale. Elle ne dit rien aux premiers propos de la reine. Elle pensait l'avoir suffisamment encouragée sans avoir à insister davantage, elle n'aurait fait que répéter des promesses et des engagements qui lui avaient déjà été faits (et sans forcément les penser pour autant, d'ailleurs), ce n'était pas nécessaire. D'ailleurs, Guenièvre le lui prouva en affirmant qu'elle avait toute sa confiance. Quel grand tort de sa part. La jeune femme se sentait à la fois touchée et embarrassée par ces propos. Elle ne devrait vraiment pas lui accorder sa confiance, à aucun moment, c'était un tort qui allait lui coûter terriblement cher, à n'en pas douter, car le secret qu'elle s'apprêter à lui révéler trouverait en effet une oreille attentive autre que la sienne, et servirait des intérêts qui ne seraient jamais les siens.

Manon hocha la tête quand Guenièvre lui demanda si elle était déjà tombée amoureuse. Oui, et amoureuse, elle l'était toujours, follement, folle d'Ena comme elle ne se serait jamais crue capable d'aimer qui que ce soit. Alors oui, elle savait parfaitement ce que c'était. Guenièvre ajouta à son tour qu'elle aussi, ou du moins qu'elle avait cru éprouver ce sentiment avec Arthur, être convaincue qu'il était l'homme de sa vie. Mais il semblait bien qu'elle s'était trompée. Il y avait un autre homme, Manon en avait été convaincue avant même que le nom fut prononcé. Et il le fut finalement : Lancelot. C'était la dernière confidence à laquelle Manon s'était attendue.

- Lancelot du Lac ?


Elle n'avait pas besoin de confirmation, elle savait pertinemment qu'il n'y avait pas d'autre Lancelot dans ses connaissances, c'était forcément lui, ce beau chevalier qui lui avait manifestement tourné la tête. Simple attirance ou problème plus grave ? Étant donné l'attitude de Guenièvre, elle penchait sans mal pour la seconde option. Sans quoi elle ne lui parlerait pas de la sorte, elle aurait attendu d'être au clair avec son attirance pour comprendre que son affection et son allégeance allaient quoi qu'il en soit à son cher et tendre mari. Qui ne lui était peut-être pas si cher et si tendre que cela, à la vérité.

-J'ignorais que lui et vous...


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Dim 17 Juil - 23:17

Confidences pour confidences

Guenièvre hocha doucement la tête quand sa servante demanda confirmation quant au fait que l'homme dont elle parlait était bel et bien Lancelot du Lac. Évidemment, oui, il s'agissait de lui. Elle ne connaissait aucun autre Lancelot, et encore moins un autre du même nom qui soit susceptible de la bouleverser à ce point. Il n'y avait que lui, dont le charme la subjuguait à un point presque obsessionnel et surtout dangereux. Elle n'avait pas voulu ça, elle n'avait pas eu de contrôle sur ses sentiments. Ils lui étaient tombés dessus comme un orage qui tonnerait au beau milieu d'une nuit étoilée, et maintenant elle ne savait pas quoi faire. Encore qu'elle n'avait pas vraiment de choix, contrairement à ce qu'elle se plaisait à prétendre au cours de ses nombreux dilemmes intérieurs, ou encore à ce moment précis, où elle attendait après l'opinion de Manon, sans doute parce qu'elle espérait la voir se ranger à son avis. Elle était mariée au roi, et cette situation ne devait ni ne pouvait changer. Elle avait l'adultère en horreur et considérait les femmes qui s'y abandonnaient avec tout le mépris que, à ses yeux, elles méritaient très largement. Alors non, elle ne pouvait pas, juste comme ça, se dire qu'il suffirait qu'on l'encourage pour suivre la voie de son cœur, et puis, ça ne concernait pas qu'elle, aussi, toute cette histoire. C'était toute sa famille et le peuple de Carmélide, dont elle était l'une des figures de proue, qui patirait de sa légèreté si elle poursuivait sur cette pente descendante. Mais cette dernière était déjà très bien engagée, elle ne pouvait pas dire le contraire, puisque cette discussion était une preuve de plus qu'elle était incapable de réellement lutter contre des sentiments de plus en plus prégnants.


"Non, il ne s'est rien passé entre nous"
, voulut la rassurer Guenièvre un peu abruptement.

La reine se sentait déjà suffisamment mal comme cela pour ne pas vouloir en plus passer pour une femme adultère aux yeux de sa servante et confidente. Voilà bien le pire de l'affaire. Elle n'avait à se reprocher que ses pensées, cette manière qu'elles avaient de s'égarer vers des territoires interdits, car son attitude, en elle-même, était restée irréprochable. Guenièvre n'avait jamais trompé Arthur, ne voulait pas lui faire tant de mal, et ne pensait même pas vraiment, quoi qu'il en soit, qu'il puisse partager ses sentiments. Elle était même convaincue que ce n'était pas le cas... Ce ne pouvait pas être le cas. Il était intègre et droit, jamais il ne se laisserait corrompre pour ses "beaux yeux".

"Mais je n'arrive pas à me résoudre à cesser de penser à lui"
, reconnut-elle ensuite. "Et crois-moi, j'ai essayé, pourtant. J'ai vraiment essayé."

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 308

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Lun 18 Juil - 19:09


Confidences pour confidences
A

u fond, Manon était un peu déçu qu'il ne se soit concrètement rien passé entre la reine Guenièvre et le chevalier Lancelot. Une romance impossible comme la leur aurait pu être d'un usage remarquable pour elle, même s'il n'était pas temps bien sûr de songer à son propre profit. Quoiqu'il était peut-être justement temps. Quoi qu'il en soit, ça ne changeait pas grand chose, et ça n'avait rien de très étonnant non plus. Manon connaissait suffisamment Guenièvre, maintenant, pour savoir qu'elle était droite et honnête, certainement pas le genre de femme à courir tous les lits des environs pour son seul plaisir. Si elle devait trahir Arthur, ce serait forcément par amour, et même l'amour ne suffisait pas comme prétexte à son infidélité. Elle avait foi dans les vœux qu'elle avait adressé à Arthur Pendragon (quelle idée), et une parole donnée était sacrée pour elle... Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore, et pour la première fois, Manon découvrait chez la reine des tourments qui ne devaient sans doute pas dater d'hier, car pour qu'elle décide finalement de se confier à sa servante, cela devait signifier qu'elle luttait depuis bien longtemps contre ses sentiments inextricables. Elle ne lui en aurait pas parlé si elle avait pensé avoir la moindre chance d'oublier Lancelot... ou du moins était-ce ainsi que Manon ne put s'empêcher de voir les choses et de les comprendre. Ce que Guenièvre lui apprenait éprouver pour Lancelot, c'était de l'amour pur. Manon en était convaincue pour l'éprouver elle-même. Elle aurait cherché, à corps et à cri, d'oublier Ena et de renoncer à elle qu'elle n'y serait pas parvenu, elle était sa moitié, tout simplement. Et il était possible que Lancelot soit celle de la reine. Elle l'avait seulement découvert trop tard.

"Et..."
Manon tentait de s'exprimer avec le plus de douceur et de prudence possible, elle savait très bien que le moindre mot qu'elle pouvait prononcer pourrait avoir des conséquences, elle se trouvait dans une situation épineuse et séduisante à la fois, car elle réalisait bien qu'elle disposait dorénavant d'une information précieuse, qui pouvait changer le destin de Guenièvre, mais peut-être aussi celui de tout le royaume de Bretagne. "Le seigneur Lancelot, pense-t-il également à vous ?"

En prononçant ces mots, elle cherchait à lui faire comprendre qu'elle ne portait aucun jugement sur ses pensées (d'autant qu'elle n'était jamais passée des pensées aux actes), et qu'elle voulait seulement se montrer aussi compréhensive que possible, en bref, qu'elle serait digne de ses confidences. Dans l'espoir d'en recueillir d'autres ? Oui, elle ne pouvait prétendre que cela ne la motivait pas, en effet.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Dim 4 Sep - 23:51

Confidences pour confidences

La douceur, la prudence, la sympathie dont faisait preuve Manon en dépit des révélations qui lui avaient été faites et qu'elle trouvait particulièrement honteuses, faisaient chaud au cœur de la reine. Elle considérait que sa servante était décidément quelqu'un de bien. Elle était bien plus qu'une simple servante, elle n'était pas une dame de compagnie comme les autres, vraiment pas, elle était son amie, sa confidente. Sa seule amie, peut-être. Elle redescendrait bien vite sur Terre si elle apprenait la vérité nue sur la jeune amnésique qu'elle avait engagée par bonté d'âme. Mais en attendant, elle appréciait de pouvoir confier enfin le sujet qui lui rongeait le coeur sans se sentir jugée, sans avoir le sentiment d'être une horrible personne (même si c'était certainement le cas tout de même). Guenièvre ne devrait peut-être pas faire tout ça. Parler rendait tout concret et évident, ses sentiments pour Lancelot révélés au grand jour ne pouvaient plus à présent être niés, et la réaction de Manon rendait peut-être légitime l'espoir qu'elle sentait naître en elle à l'idée qu'une idylle soit possible. Alors qu'il ne fallait pas, alors qu'elle ferait un mal terrible à l'homme qu'elle avait épousé. C'était une mauvaise chose, oui, et pourtant, l'attitude de Manon la rassurait résolument, pas parce que ses pensées étaient légitimées ou pardonnées, elles étaient toujours on ne peut plus honteuses, mais au moins, elle pouvait en parler à quelqu'un qui prenait soin de ne pas la juger, qui entendait sans faire de commentaires inappropriés.


"Non."
répondit Guenièvre, tout d'abord un peu vivement, avant d'ajouter, avec un peu plus de douceur : "J'en doute fort, en tous cas." Pourquoi nourrirait-il la moindre affection à ce sujet. Ils avaient peut-être un rapport privilégié parce que c'était-elle qui l'avait adoubé, c'est vrai, mais elle n'en était pas moins la femme du roi auquel il avait juré loyauté, et elle ne connaissait pas homme plus fidèle et droit que Lancelot... À part Arthur, peut-être, justement (qui n'avait jamais pu la tromper qu'avec elle-même, même si elle ignorait cela). Non, elle ne pensait pas que ses sentiments soient réciproques, et quelque part, même si elle savait pertinemment que c'était mieux ainsi, ça lui faisait du mal. Bêtement. Parce qu'elle avait envie que ses tourments et sa douleur n'appartiennent qu'à elle. "Et c'est bien mieux ainsi."

Oui, c'était mieux ainsi. Comme cela, ses pensées ne resteraient que des pensées. Des fantasmes qui ne seraient jamais assouvis, rien d'autre. Sinon, tout serait bien compliqué. Elle ne le voulait pas. Elle le voulait. Elle ne savait pas.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 308

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Mar 6 Sep - 20:01


Confidences pour confidences
M

anon dut dissimuler sa déception quand Guenièvre lui donna la réponse à sa question avec vigueur et de façon peut-être un peu trop brusque : elle aurait aimé apprendre qu'il y avait entre elle et le chevalier Lancelot une idylle qui aurait été cachée aux yeux de tous. Elle aurait alors prit grand plaisir à encourager cet amour qui devrait être impossible, puisqu'il était défavorable à Arthur et favorable à la reine. À vrai dire, si la reine pouvait vraiment se détourner de son époux, Manon en éprouverait un total soulagement, réellement sincère car Guenièvre pourrait demeurer son ennemi, et en gâchant la vie d'Arthur, elle n'aurait pas le sentiment de gâcher la vie de celle dont elle se sentait vraiment proche, qu'elle considérait comme une amie et dont elle aimait être la confidente. Même si, en l'occurrence elle la manipulait, semblant de rien. Elle se ravisa néanmoins, affirmant qu'elle doutait, plutôt que ces sentiments soient réciproques. Cela changeait tout. Manon ne s'était jamais intéressée outre mesure à Lancelot, elle n'avait jamais essayé de déceler chez lui d'éventuels sentiments qu'il pourrait avoir pour sa reine. Mais elle comptait bien y être attentive, à présent. S'il ne devait rien y avoir au départ, elle était convaincue qu'il ne faudrait pas grand-chose pour que l'homme porte sur sa reine un tout autre regard. Après tout, elle était très belle, très intelligente, très gentille, très douce... quiconque n'était pas insensible (ou n'avait pas le cœur déjà pris comme c'était son cas) ne pourrait résister à tant de charmes. Et Manon y comptait bien.

-Sans doute.
répondit Manon d'un ton peu convaincu.

Bien sûr, en soi, c'était mieux ainsi, pour elle en tout cas, car devenir l'épouse infidèle du roi, c'était s'assurer une réputation terrible, et peut-être même un sort funeste. Mais en même temps... Elle avait d'autant moins envie de voir Guenièvre accepter son sort qu'elle sentait qu'elle n'était pas complètement heureuse, et elle voulait qu'elle le soit. Même si prétendre qu'elle n'agissait que pour le bon plaisir de sa reine sans faire attention à ses considérations personnelles serait un réel mensonge.

-Mais... pardonnez-mon indiscrétion, mais... aimez-vous encore le roi ?


Elle s'exprimait de sorte que son interlocutrice ne puisse en rien douter du fait qu'elle ne la jugeait pas, comme elle n'avait pas songer à la juger jusqu'alors. Elle cherchait autant que possible à se donner l'image d'une confidente et amie, qui ne craignait pas les secrets du cœur puisqu'elle en possédait elle-même, et qui voulait inviter son interlocutrice à ouvrir le sien. Ça n'avait rien d'entièrement faux, en définitive. Elle correspondait à cette description, elle y correspondait vraiment. La seule chose qui savait réellement différer, c'était qu'elle était une ennemie naturelle du roi, et cela depuis quasiment toujours, même si elle avait su l'oublier.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Sam 1 Oct - 0:14

Confidences pour confidences

"Sans doute", ce n'était pas la réponse que Guenièvre attendait de la part de sa dame de compagnie. Elle s'attendait à ce qu'elle hoche la tête, à ce qu'elle approuve le fait qu'elle devait renoncer à la folie qui lui perturbait l'âme et l'esprit, à ce qu'elle confirme le fait qu'elle ne devait pas faire preuve de faiblesse, qu'elle devait oublier l'homme qui faisait battre son coeur trop fort, qu'elle devait l'oublier. Elle aurait voulu un "oui" sûr et catégorique, mais Manon lui servit simplement un "sans doute". Guenièvre tourna son regard vers la jeune femme. Manon avait beau être à son service, elle avait beau lui être hiérarchiquement supérieure, ça ne l'empêchait pas, au contraire, de tenir compte de son opinion. Elle la tenait en grande estime, tout au contraire. Alors elle ne pouvait pas entendre les mots prononcés sans vouloir comprendre le fond de sa pensée. Qu'est-ce qui traversait l'esprit de Manon ? Qu'est-ce qu'elle pensait réellement de cette situation ? Est-ce qu'elle la jugeait ? Quelle opinion avait-elle d'elle, à présent ? Elle avait l'impression que le jugement premier s'échapperait de sa bouche, et décevoir, inquiéter ou baisser dans l'estime de Manon lui ferait du mal. Elle attendit que la jeune femme reprenne la parole, suspendue à son jugement, craignant qu'il lui porte un coup fatal et espérant en même temps qu'il allait la ramener à la raison. Sauf que Manon semblait prendre le parti des sentiments plus qu'autre chose. Guenièvre aimerait abandonner la raison aux sentiments, mais elle était reine, elle ne le pouvait pas.


"Bien sûr !"
répondit-elle vivement, sans même réfléchir, comme on se défend d'un secret honteux, parce que c'était le cas. Mais c'était la vérité, elle aimait toujours Arthur. Il était son premier amour, il lui avait tout appris dans ce domaine. Mais ce premier amour... n'était peut-être pas le dernier. Il n'était pas le dernier, elle s'en rendait bien compte. "Je l'aimerai toujours..." répondit-elle d'un ton un peu plus réfléchi, cette fois, mal à l'aise de parler si directement avec ses sentiments... Mais en même temps, elle était contente d'en parler enfin. Depuis tant de temps, elle gardait ça pour elle, c'en était vraiment trop. "Mais mes sentiments pour Lancelot sont... différents..."

Comme il y avait une véritable différence entre la passion et la tendresse, entre le désir et l'affection. Peut-être qu'elle se lasserait de Lancelot, peut-être qu'elle le fantasmait parce qu'il lui était inaccessible, que si quoi que ce soit se passait entre eux, tout s'éteindrait et qu'il n'y aurait plus que des regrets. Mais c'était comme ça qu'elle voyait les choses.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servante de la reine (peuple)
avatar
Feat : Marie Gillain

Messages : 308

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Sam 1 Oct - 10:30


Confidences pour confidences
A

u fond, Manon aurait espéré de Guenièvre qu'elle fasse preuve d'une résignation totale, qu'elle soit convaincue de ne plus avoir de sentiments du tout pour l'homme qu'elle avait épousé. Ce serait ainsi plus simple pour Guenièvre, qui serait au moins au clair avec ses pensées et ses sentiments, et ce serait ainsi plus simple pour Manon, qui espérait bien pouvoir arracher Guenièvre au trône et à son roi avant que celui-ci ne soit déchu. Était-ce possible sans qu'elle ne subisse le préjudice, la honte, le mépris de ses pairs ? Ce n'était pas certain, mais Manon, qui avait appris à croire en l'amour, voulait penser qu'une issue était possible pour Guenièvre, une issue où elle ne souffrirait pas de la déchéance de son époux, où elle trouverait ses repères auprès de l'homme qui avait aisément obtenu les clés de son cœur. Elle n'aurait plus le confort et la fortune (d'un autre côté, l'avait-elle seulement un jour voulu ? La servante n'imaginait pas la reine être vénale, le cœur avait parlé avant le reste quand elle avait épousé Arthur - et peut-être l'urgence d'échapper à Méléagant, il est vrai), mais elle aurait plus précieux encore. Pour Manon, c'était là une pensée réconfortante. C'était la seule chose qui l'avait jamais bloquée dans sa soif de vengeance, dans les plans qu'elle ourdissait avec Ena. Elle ne voulait pas rendre Guenièvre malheureuse. Mais qui sait ? Il semblerait qu'elle sache être heureuse quoi qu'il en soit, il fallait seulement lui donner un petit coup de main. Et Manon voulait bien prendre les atours du destin pour guider Guenièvre à présent, d'autant que cette dernière semblait définitivement avide de conseils, sans savoir vers qui se tourner pour les obtenir bel et bien. Manon serait sa confidente, puisqu'elle avait manifestement endossé ce rôle. Même si ses conseils ne seraient pas ceux qu'il serait le plus simple de suivre.

-Vous savez... si cela ne tenait qu'à moi, je vous conseillerai simplement de suivre ce que vous dicte votre cœur. Je n'aime pas vous savoir troublée ou malheureuse.

Mais elle savait d'avance que son interlocutrice ne pouvait guère se plier si facilement à ces conseils. Parce qu'elle avait une réputation à préserver qui n'offrait pas une telle légèreté de sentiments. Une femme adultère, reine ou non, s'exposait au pire. Mais dans la situation de Guenièvre.

-J'ai bien conscience que rien n'est jamais si simple, mais sachez seulement que je vous soutiens. Je ne veux pas que vous hésitiez à me parler, si cela peut vous soulager.

Elle lui adressa un sourire apaisant, sa manière à elle de lui faire comprendre qu'elle serait toujours présente pour elle, qu'elle pouvait compter sur son soutien le plus total, qu'elle ne l'abandonnerait pas, à aucun moment. Même si c'était intéressé... et pas tant que ça non plus, quelque part, car Manon devait bien se rendre à l'évidence, le sort de Guenièvre lui importait plus qu'elle ne devrait se soucier du sort de n'importe quel Pendragon.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine (noblesse)
avatar
Feat : Charlize Theron

Messages : 77

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   Ven 7 Oct - 21:38

Confidences pour confidences

Guenièvre n'était pas dénuée de défauts, bien au contraire. Et parmi tous les nombreux défauts dont elle avait su se rendre coupable, il y avait la crédulité, sans aucun doute. La reine croyait fondamentalement dans la bonté humaine. Elle pensait réellement qu'il y avait du bon dans chaque personne, que l'on pouvait tirer le meilleur même des personnalités les plus nocives (même si dans certains cas exceptionnels, c'était plus difficile de rester sur cette philosophie : elle avait beau chercher, elle ne voyait vraiment pas quelle qualité elle pourrait trouver à Méléagant, l'homme qui l'avait enlevé et qui aujourd'hui encore la menaçait par sa seule présence). En Manon, elle ne voyait donc aucun mal. Elle était convaincue que s servante était digne de confiance, qu'elle méritait de recueillir ses confidences, qu'elle appartenait à cette catégorie précieuse de personnes sur qui l'on pouvait compter sans conditions, qui ne vous jugeait pas. Guenièvre croyait dur comme fer aux propos de son interlocutrice. Elle croyait dans sa bonne foi, elle ne voyait pas qu'elle se faisait manipuler. Elle se laissait avoir. Peut-être parce qu'elle avait trop besoin d'y croire ? Oui, c'était possible. Elle ressentait le besoin de se confier et d'être comprise, pour se convaincre qu'elle n'était pas une souveraine et une épouse abominable. Mais en faisant ça, elle échappait à un déni en se réfugiant dans un autre, tout simplement.

Oui, Guenièvre croyait dans le fait que sa dame de compagnie ne voulait pas la savoir malheureuse, dans le fait qu'elle se souciait  d'elle, qu'elle voulait honnêtement être là pour elle, quelles que soient les décisions qu'elle puisse choisir de prendre. Elle se laissait manipuler avec facilité. Avec un peu de laisser-aller, peut-être aussi, en fait. Elle était heureuse d'avoir trouvé une confidente, c'était aussi simple que ça. La reine sourit doucement. Elle entendait les conseils de Manon, mais elle n'était pas décidée à les appliquer. Écouter son coeur ? Ce ne serait pas sa perte à elle, ce serait aussi celle d'Arthur, et même de Lancelot. Elle les aimait trop, beaucoup trop l'un et l'autre pour se sentir capable d'exprimer ses sentiments et de trahir ceux de l'homme qu'elle avait épousé, et pour lequel elle conservait un profond respect.

"Je n'hésiterai pas."
, promit Guenièvre, toujours le même fin sourire aux lèvre. "Je te remercie, Manon, j'ai de la chance, de pouvoir compter sur toi. Tu m'es très précieuse." De la chance, de la chance... Tout était relatif. "Allons, il est temps d'y aller." ajouta-t-elle pour couper court à la discussion, en tout cas pour l'heure. "Une longue route nous attend."

Il était temps de retrouver Camelot et ses responsabilités. D'endosser de nouveau son rôle de reine.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Confidences pour confidences (pv Manon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confidences pour confidences (pv Manon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Monde :: Irlande :: Carmélide-