Partagez | .
 

 Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 415

Message#Sujet: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mar 29 Mar - 18:18

Méléagan & Arthur
Qui fait confiance au monde sera trahi.
On peut aisément croire que la vie de souverain est plutôt calme, qu’il suffit simplement de poser son postérieur sur un trône et de donner des ordres. Arthur avait toujours cru que les rois avaient la belle vie avant d’en devenir un lui-même. Il les avait enviés, comme n’importe quel jeune homme qui rêvait de gloire. Mais il avait vite fait de se rendre compte qu’être souverain, ce n’était pas aussi simple. Il ne regrettait en rien sa vie – Arthur serait quand même bien mal placé pour se plaindre, quand on voyait ce qu’il avait – mais il n’empêchait que ce n’était pas facile tous les jours. Quoi qu’avec un peu de chance, le futur allait être beaucoup moins mouvementé que ces dernières années. Arthur, à juste titre, pensait avoir vaincu les saxons. L’homme n’était pas complètement dupe non plus, il se doutait que ces derniers avaient des forces dans leur pays natale ou il ne savait où. Il se doutait qu’ils pouvaient peut-être tenter de reprendre les combats quand ils auraient rassemblés leurs forces, mais actuellement, les chevaliers de la table ronde étaient les grands gagnants. Cela faisait des années que son royaume était en guerre contre les saxons, c’était peut-être enfin le moment de vivre un peu en paix. Même s’il y avait toujours d’autres menaces, d’autres adversaires venu d’autres royaumes ou encore de son propre royaume. Arthur savait parfaitement qu’il ne devait pas se reposer sur ses lauriers, mais il osait croire quand même que la paix allait avoir lieu encore quelque temps.

Mais même après la victoire sur les saxons, le seigneur ne pouvait pas pour autant se reposer et se contenter d’attendre que le temps passe. Il aurait bien aimé, il appréciait quand il pouvait rester un long moment à Camelot en compagnie de son épouse et de ne pas repartir en voyage. Il avait le sentiment d’être bien trop absent par moment, même si ce n’était pas vraiment sa faute. Heureusement qu’il avait une femme compréhensive et qu’elle ne manquait pas d’être entouré (par un certain chevalier par exemple, même si Arthur ignorait tout de cette idylle entre son fidèle ami et sa femme). Enfin, Arthur se trouvait donc encore en voyage. Actuellement, il était sur la route avec certain chevalier de la table ronde, dans le but de se rendre dans un village où des rumeurs avaient été entendues. Le souverain espérait pouvoir trouver le Graal et pour cela, il ne minimisait pas ses efforts. Il prenait au sérieux toutes les rumeurs qu’il pouvait entendre. C’était le but des chevaliers de la table ronde – et donc le sien aussi – que de chercher toutes informations capables de les mener vers le saint calice. Parmi les chevaliers présents à ses côtés, il y avait Méléagant. Arthur ne pouvait pas oublier les premiers temps après sa rencontre avec le chevalier, mais il osait croire que les choses avaient changés depuis le temps. Arthur avait sans doute bien trop confiance en l’être humain – ce qui allait finir par se retourner contre lui – mais il pensait sincèrement que l’homme avait ravalé la colère qu’il avait ressentie contre lui (au même titre que son frère). Il marchait d’ailleurs actuellement en compagnie de l’homme en question (ou plutôt son cheval marchait pour lui).

« Pensez-vous que ces rumeurs pourront nous mener quelque part cette fois-ci ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mar 29 Mar - 22:46


Qui fait confiance au monde sera trahi.
P

our être tout à fait honnête, l'acharnement du roi, répercuté sur ses chevaliers, à vouloir à tous prix mettre la main sur un récipient magique qui, potentiellement, n'existait que dans les légendes, lui échappait quelque peu. Des deux, s'il était sans conteste le plus fou, il se pensait lucide de considérer que ce n'était pas un simple réceptacle qui allait apportait la paix et la prospérité à tout un royaume. Arthur y croyait-il lui-même ? Il en donnait l'impression, bien sûr, mais peut-être n'avait-il inventé cette histoire de relique que pour donner à ses chevaliers un os à ronger. Ou alors était-ce un coup fourré de Merlin... Ce qui ne serait pas davantage surprenant, au demeurant. Déjà qu'il le soupçonnait très sérieusement d'avoir usé de quelque sortilège pour propulser Arthur et personne d'autre au trône, alors qu'Excalibur aurait dû lui revenir de droit... Quoi qu'il en soit, c'était ce à quoi ils occupaient beaucoup de leur temps, la quête de cet objet inaccessible. De folles rumeurs les menaient d'une terre à l'autre. Portés par des rumeurs souvent infondées, il brassait du vent. Pourquoi Méléagant cautionnait-il cela s'il y croyait si peu ? D'une part, parce qu'il était devenu chevalier de la table ronde (certainement pas par loyauté envers un roi détesté, mais dans l'espoir de lui nuire à l'avenir), ce qui exigeait au moins qu'il feigne au moins une loyauté totale envers son roi (son roi, tsss) et la cause que ce dernier défendait. Et puis, s'il ne croyait pas véritablement dans les pouvoirs infinis du Saint Graal, si celui-ci devait véritablement exister, il voulait être l'homme qui mettrait la main sur cette relique sacrée. Qui pourrait contester le pouvoir qu'il cherchait si fermement à obtenir s'il se rendait capable d'un tel exploit ? Alors il rongeait son frein, faisait ce qu'on lui demandait de faire, et attendait son heure. Sa seule satisfaction résidait dans le fait que le roi, crédule, demeurait à ses côtés sans imaginer quelle jalousie et quelle haine le rongeaient au quotidien, et qu'il en était à l'entière origine.

-Je l'ignore.
répondit sincèrement Méléagant, qui dissimulait sa profonde envie d'arracher le visage du roi en lui accordant un léger sourire. Espérons-le, en tous cas.

À vrai dire, Méléagant y croyait fort peu. Quand beaucoup conservaient une foi inébranlable dans leur cause et se raccrochaient au moindre espoir, il n'en était rien pour lui, qui avait plutôt le sentiment de brasser du vent. Si, lui, était au pouvoir, ce serait une toute autre affaire, ça il en était certain ! Il n'enverrait pas ses meilleurs éléments courir après un vase rouillé, il avait de plus hauts dessein ! Comment se pouvait-il vraiment que l'on se joue ainsi d'un trône au point de le laisser aux mains du hasard. Excalibur. Ah ! Quelle sinistre farce...

-D'où tenez-vous ces rumeurs, d'ailleurs ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 415

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Ven 6 Mai - 18:32

Méléagan & Arthur
Qui fait confiance au monde sera trahi.
Le Saint Graal était peut-être une simple légende, mais elle était quand même au centre des esprits de tous les chevaliers de la table ronde. Parce que c’était leur but ultime. C’était parce qu’ils devaient trouver le calice qu’Arthur avait fondé la table ronde, afin d’y rassembler les chevaliers. C’était ce dont il s’était vu confier quand il était devenu le roi du royaume de Logres, même si ce n’était pas sa seule tâche. Il était évident que le roi devait défendre son royaume, s’assurer que son peuple y vivait convenablement. Ce n’était pas une tâche vraiment évidente, puisqu’elle demandait énormément de sacrifice de la part d’Arthur. Il se réveillait roi de Bretagne, il s’endormait roi de Bretagne, il mangeait roi de Bretagne. Il ne pouvait pas oublier pendant quelques jours son rôle, il ne pouvait pas faire pendant un temps comme si sa vie n’avait pas tourné différemment quand il avait sortie l’épée du rocher. Mais cela ne posait pas de souci à Arthur, il n’avait aucun souci à se sacrifier pour son royaume. Et il espérait vraiment qu’il allait pouvoir un jour avoir le Saint Graal dans les mains, permettant ainsi à son royaume d’avoir la paix à jamais et une grande prospérité. Ils le méritaient après tout non ? Même si les chevaliers pouvaient donner l’intention de brasser de l’air quand ils recherchaient le calice.

Méléagant ne semblait pas beaucoup plus serein qu’Arthur sur l’intérêt de leur voyage. Ce n’était pas évident d’avoir entièrement confiance dans leur projet, puisqu’ils avaient rarement de nouvelle information quand ils partaient en voyage. Méléagant espérait en tout cas que les rumeurs qui les conduisait sur ce chemin actuellement. Arthur aussi, ils se rejoignaient sur cette pensée donc. Pendant un temps, le roi avait quand même eu un peu de « mal » avec le chevalier, mais cela faisait longtemps maintenant qu’il avait oublié les différents qui les avaient affrontés autrefois. Même si ce n’était pas du tout le cas de l’homme qui se trouvait à ses côtés.

« C’est un paysan près du village où l’on se rend qui est venu à Camelot nous parler de ces rumeurs. » Répondit-il à Méléagant, quand l’homme lui demanda d’où il tenait les rumeurs. Puisque le royaume tout entier était au courant que les chevaliers de la table ronde avait pour but de trouver le Saint Graal, ce n’était pas étonnant que certaine personne souhaite les aider. Ils ne pouvaient pas négliger toutes les pistes qui pouvaient les mener au Saint Graal, mais par moment ils n’allaient pas bien loin avec les rumeurs de ce genre. C’était pour cela qu’ils perdaient par moment beaucoup de temps. « J’aimerais que ces rumeurs nous mènent enfin à quelque chose de concret, mais je dois bien avouer que je n’ai pas beaucoup d’espoir. »

Arthur n’avait aucune envie de se montrer défaitiste, mais il était quand même réaliste. Il y croyait, il voulait croire qu’ils allaient vraiment arriver à trouver le calice, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne pouvait pas douter par moment.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Ven 6 Mai - 19:04


Qui fait confiance au monde sera trahi.
A

insi, ils s'abandonnaient bel et bien, comme il l'avait présumé, à de simples spéculations. Et celle d'un simple paysan, qui plus est. Non pas que la parole d'un paysan vale moins que celle d'un autre, mais si, c'était exactement ce que Méléagant pensait. Enfin, il fallait malgré tout qu'il garde ses opinions pour lui, cela valait mieux... Même s'il considérait d'avance que tout ceci n'était jamais qu'une pure et simple perte de temps ! Ah ça, s'il occupait le trône que son interlocuteur accaparait à sa place, il ne gèrerait vraiment pas les choses de la même manière. Pour commencer, il abandonnerait pour de bon cette quête du Saint Calice, qui éparpillait ses meilleurs chevaliers à la recherche d'une chimère. Alors d'accord, peut-être que cette relique existait bel et bien, mais si son royaume devait prospérer, il préférait le devoir, franchement, à ses propres mérites plutôt qu'aux vertus magiques du Saint Graal. Non, vraiment, le chevalier n'était ni enthousiaste, ni optimisme quant à ce qu'ils allaient trouver en chemin, encore moins alors qu'il venait d'apprendre quelle était la source sur laquelle le roi se permettait de fonder ses espoirs. Mais il n'en montrait rien. Il jouait le jeu, métamorphosait ses réticences en appréhensions, se préparait mentalement à jouer la déception une fois que leur quête, comme d'habitude, ne mènerait nulle part. Arthur n'avait pas beaucoup d'espoir, lui qui en avait pourtant bien plus en réserve que lui-même. Déjà, cela voulait tout dire, d'un autre côté, c'était une bonne chose que le roi s'exprime à ce sujet avant qu'il ne le fasse lui-même. Ainsi Méléagant pouvait-il s'autoriser à parler un peu plus librement.

-Malheureusement, c'est un risque à courir.
Ou non. Rien ne les obligeait à atteler leurs chevaux à la moindre rumeur, mais la quête sacrée d'Arthur dépassait de très loin l'entendement du chevalier. S'il était à sa place, en vérité, peut-être avancerait-il dans la même direction, avec la même foi et la même ferveur, et s'aggriperait-il à chaque indice comme le faisait l'homme à ses côtés. Il était bien simple de juger quand on ne pouvait jamais que jalouser. Un jour ou l'autre, nous obtiendrons gain de cause. ajouta-t-il avec dans la voix un optimisme qu'il n'éprouvait guère. Qui sait, faute de trouver le Graal en ce jour, peut-être obtiendrons-nous au moins un indice décisif pour nos recherches ?

Qui les obligerait encore à courir la Grande-Bretagne, le tout pour un simple réceptacle peut-être imaginaire. Mais que le Graal occupe ainsi l'esprit du roi n'était pas une mauvaise chose, cela permettrait peut-être à Méléagant de l'attaquer sur un autre terrain... En attendant, mieux valait que toutes ces errances ne mènent à rien, car si le Graal devait exister, et si Arthur devait l'avoir en sa possession, les chances pour l'homme de remplacer le roi sur le trône passeraient de faibles à inexistantes.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 415

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Ven 3 Juin - 10:07

Méléagan & Arthur
Qui fait confiance au monde sera trahi.
Arthur Pendragon savait parfaitement que par moment, on devait le croire fou de chercher à ce point un objet qui n'existait peut-être pas. Mais l'homme ne doutait pas une seule seconde de son existence, il savait que le Graal était quelque part, mais qu'il fallait faire preuve de beaucoup de détermination pour le trouver. C'était bien pour cela que lui et les chevaliers qui travaillaient à ses côtés, devaient mettre toutes leurs compétences dans la recherche du calice. Pendant des années le royaume de Logres avait été attaqué par des saxons - et le serait encore prochainement, mais ça Arthur n'en savait rien - ils n'avaient donc pas pu se concentrer à cent pour cent sur leurs recherches. C'était pour cela qu'aux yeux d'Arthur, ils ne l'avaient pas encore trouvé. Mais maintenant qu'ils avaient vaincu les saxons - ce qui n'était pas le cas donc - ils pouvaient se concentrer dessus et c'était bel et bien ce que l'héritier Pendragon faisait. Même si par moment, il suivait des pistes qui ne lui donnait pas forcément beaucoup d'espoir. L'homme en avait vu des hommes et femmes venir à Camelot pour donner une piste sur l'endroit où se trouvait le Saint Graal. Ce n'était souvent que des rumeurs, parfois de fausses rumeurs que des personnes avaient entendus ou pire encore avait lancé eux-mêmes. Sauf qu'Arthur ne pouvait pas savoir quand quelqu'un lui parlait, si c'était une fausse rumeur ou une vraie, alors il était important pour lui de vérifier. Même s'il n'avait pas grand espoir de trouver le Saint Graal aujourd'hui, il ne regrettait pas du tout d'avoir suivi la piste. C'était ce qu'il fallait faire de toute façon. Et dans ces moment-là, il était agréable pour l'homme de se sentir soutenu. Ce qui était le cas présentement avec Méléagant. Même s'ils n'étaient pas partie sur de bonne base, les deux hommes avaient fini par trouver un terrain d'entente (du moins, c'était ce qu'il croyait encore une fois). Méléagant était vraiment un soutien pour lui en cet instant et il appréciait sa présence, tout comme d'entendre qu'il prenait un risque nécessaire. Effectivement, ils devaient courir ce risque pour être certain. Et il était agréable de savoir que ses chevaliers savaient faire preuve d'autant d'optimisme que lui, cela lui éviter de flancher de son côtés. Ils se portaient tous les uns et les autres au final.

« Cela serait merveilleux. » Répondit le roi quand Méléagant affirma que faute de trouver le Graal, ils allaient peut-être avoir un indice capital pour leur recherche. C'était sans doute le mieux à espérer dans cette situation. Arthur appréciait vraiment que Méléagant le pense, il était vraiment d'un grand soutien (s'il savait...). « Même si ce n'est pas le cas, au moins nous pourrons enlever une piste de notre liste. »

Et ils n'auraient donc plus de raison de se pencher plus encore sur cette rumeur et pourraient se concentrer sur d'autre. C'était ainsi qu'ils procédaient et c'était ainsi qu'Arthur voulait croire qu'ils trouveraient le Graal. Même si cela demandait énormément de temps, même si le roi ne voyait son royaume prospère que peu de temps, il devait trouver ce calice. C'était après tout la mission qu'on lui avait confié et qu'il avait bien l'intention de respecter, en plus de celle de diriger le royaume de Logres après avoir tiré Excalibur de son rocher.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Sam 4 Juin - 12:19


Qui fait confiance au monde sera trahi.
L'

optimisme béat du roi ne manquait jamais d'agacer profondément Méléagant, qui devait véritablement prendre sur lui pour ne pas tout simplement lui cracher au visage et lui exprimer toute la haine et la rancœur que sa simple existence invoquaient chez lui. Ce serait faire une croix sur ses plans bien trop rapidement par pur accès d'orgueil, il n'y comptait pas, mais dans des instants comme celui-ci, il mourait d'envie de lui remettre les pieds sur terre, ou encore la tête sous terre. Comment ne pas éprouver, en cet instant, l'envie de presser ses doigts autour de sa gorge ? Ils étaient seuls, il n'y aurait pas de témoin, ce serait si simple de faire passer cela pour un accident. Mais si la satisfaction de tuer le roi de ses propres mains serait grande, il lui préférait une mort publique et plus humiliante. Il mourait dans l'honneur, s'il devait être assassiner, et sa légende transcenderait les siècles. Ce n'était clairement pas ce que le chevalier pouvait bien vouloir. Méléagant, lui, voulait son déclin, et que le souvenir de lui après sa mort s'efface de tous les esprits. Quoi qu'il en soit, le tuer de ses propres mains serait d'autant moins judicieux qu'il n'aurait pas pour autant l'assurance de pouvoir monter sur le trône à sa place. Il allait donc prétendre partager les illusions de son roi, en prétendant croire lui aussi que cette mission ne serait pas vaine, quand bien même ils ne descelleraient aucun indice. Certes, cela leur ferait une piste de moins à explorer. Mais combien d'autres s'y substitueraient alors ? Depuis que la quête du Graal était un fait connu du peuple, nombreux parmi ses membres étaient ceux qui prétextaient disposer d'un indice dans l'unique but d'une entrevue avec leur souverain. Pour une piste écartée, bien d'autres y succèderaient. La quête du Graal était comparable à l'hydre de Lerne. Coupez une tête, trois autres venaient la remplacer au pied levé.

-Aucune de nos actions n'est vaine. Chacune est une pierre de plus apportée à l'édifice.
poursuivit-il de l'encourager dans la plus grande des hypocrisies, se dégoûtant lui-même de faire preuve de temps. Je ne jouerai pas les oiseaux de mauvais augure, j'ai foi en vous et en votre dessein. Oui, il lui léchait concrètement les bottes, mais après tout, s'il fallait cela pour entrer dans ses bonnes grâces pour mieux le trahir, il pouvait bien faire un tel effort, quand bien même cela le faisait bouillonner intérieurement. Mais s'il devait advenir que notre quête demeure vaine, que feriez-vous ?

La question était insidieuse, et il était convaincu que le roi avait dû se la poser à plus d'une reprise déjà, mais justement, il était plutôt curieux de savoir quelle était ses intentions à ce sujet. Si jusqu'au dernier souffle de son règne, la chimère qu'il cherchait à atteindre lui restait inaccessible, que resterait-il à retenir de ce règne en question ? Il ne devrait pas trop se faire de soucis, cela dit. Méléagant avait bien l'intention de faire en sorte que ce règne se voit écourté autant que possible.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 415

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mar 12 Juil - 21:59

Méléagan & Arthur
Qui fait confiance au monde sera trahi.
Arthur avait envie de croire, en effet, qu’ils allaient finir par trouver le Graal. Le roi n’avait pas envie de perdre espoir, même si par moment après tant d’année, l’homme pouvait quand même se poser des questions. Il ne pouvait pas s’empêcher de se demander par moment s’ils allaient vraiment le trouver, mais il n’avait pas l’intention de baisser les bras. Parce qu’un jour, l’une de ces pistes qu’ils étaient en train de suivre actuellement avec Méléagant allait forcément mener à quelque chose. C’était évident et pour le coup, le roi ne pouvait qu’apprécier que son chevalier le soutienne. Pendant un temps – c’était encore le cas, mais Arthur ne s’en rendait évidemment pas compte – les deux hommes avaient été ennemi. Mais maintenant, ils étaient alliés et ils avaient réussi à passer outre les choses qui les avaient opposés autrefois. Evidemment, ce n’était pas le cas, mais le roi était incapable de le voir. Il ne risquait pas de le faire en entendant des propos comme ceux que le chevalier venait de lui adresser. Il lui affirmait que leurs actions n’étaient pas vaines, que même s’ils ne trouvaient pas le Graal aujourd’hui, ils mettaient quand même une nouvelle pierre à l’édifice. C’était exactement ce que le roi tentait de se dire à chaque instant, que chaque piste qui ne menait à rien était une piste en moins sur la liste. Un jour, ils allaient bien tomber sur le Graal.

Mais en même temps, la question que Méléagant lui posa alors, était parfaitement justifiée. Au final, Arthur n’était pas non plus très étonné de l’entendre le questionner de cette manière. Le roi ne répondit cependant pas tout de suite, réfléchissant plus précieusement à la réponse qu’il devait lui donner. Il avait déjà plusieurs fois réfléchis à cette option. Il était évident qu’il s’était posé cette question, c’était normal. Après toutes ces années de recherche, ils n’avaient rien trouvé encore après tout.

« Eh bien, je ne pourrais sans doute pas faire grand-chose. » Malheureusement, s’il ne trouvait pas le Graal, il n’allait pas pouvoir changer quelque chose à ce détail. « Je ne me repose pas entièrement sur la découverte du calice pour la survie du royaume de toute façon. »

Autant dire que même sans le Saint Graal, Arthur ferait toujours tout pour que le royaume de Logres soit prospère. Même si évidemment, il était bien mieux qu’ils trouvent le calice. Parce qu’avec ce dernier, ils allaient pouvoir vraiment protéger le royaume, sans plus jamais craindre les menaces venues de l’extérieur. Comme les saxons, qu’ils avaient réussi à battre (du moins, c’était ce qu’il pensait) mais après de nombreuses années de guerre quand même.

« Mais nous allons le trouver. Il n’y a pas de raison que nous n’y parviendrons pas. »

Arthur voulait vraiment rester optimiste et par chance, c’était quelque chose de facile pour un homme de son caractère. Trop facile sans doute par moment, puisqu’il était bien incapable de voir la noirceur du futur, ce dernier qui risquait bien de le perdre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mar 12 Juil - 23:07


Qui fait confiance au monde sera trahi.
M

éléagant savait qu'il prenait un certain risque en confrontant le roi à l'éventualité de son échec, cela pouvait donner la preuve qu'il n'avait pas changé, qu'il contestait toujours le règne d'Arthur Pendragon, qu'il n'avait pas foi dans sa quête (et bien sûr, tout cela était effectivement vrai), mais c'était un risque qu'il avait décidé de prendre, pour le plaisir de confronter le roi à ses doute, à ses limites et à ses interdits. Dans l'espoir également de l'entendre se laisser aller à quelque confidence, car la moindre d'entre elles pouvait s'avérer devenir une brèche dans laquelle il prendrait grand plaisir à s'engouffrer pour affaiblir son interlocuteur et, bien sûr - cela va sans dire - finir par prendre sa place. Fort heureusement, il avait su regagner la confiance d'Arthur et, semble-t-il, utiliser les mots qu'il faut, si bien qu'il ne sembla pas prendre ombrage de sa remarque et daigna même répondre à ses interrogations avec le plus grand naturel. Au fond, le chevalier de la table ronde en était sûr, cette question le travaillait plus qu'à son tour, lui aussi. S'il affirmait ne pas se reposer entièrement sur le saint Graal (dont on ne pouvait tout de même pas ignorer les vertus) pour la pérennité de son royaume, Méléagant considérait tout de même que le temps qu'il passait à chercher le calice sacré par monts et par vaux était une énergie qu'il ferait bien mieux de dépenser ailleurs. Mais ce n'était pas là un conseil qu'il lui donnerait, cela va sans dire. Il préférait, sans conteste, le voir s'évertuer à courir après le Graal, lui accordant à lui plus d'opportunité de peaufiner ses plans afin que de lui dérober son trône. Dans un élan d'optimisme, d'ailleurs, le roi ne manqua pas d'affirmer qu'ils parviendraient bien à leurs fins, ce que Méléagant n'avait pas la moindre envie d'espérer avec autant d'enthousiasme. À moins bien sûr de devenir le preux chevalier parvenu à cet exploit. Ainsi, sa gloire et sa réputation (quelque peu ternis par d'anciens faits d'arme) se verraient renforcés. Et sa légitimité à s'accaparer la couronne d'Arthur, qui n'aurait jamais dû être sienne, serait enfin reconnue. Il hocha finalement la tête, jouant le jeu, faisant mine d'y croire.

-Vous avez parfaitement raison. Nous avons les meilleures armes de notre côté.
Il marqua une pause avant de reprendre. J'espère que vous ne prenez pas mes propos pour de la réticence. C'est seulement de l'impatience. Vous méritez cette ultime victoire, il me tarde qu'elle vous soit accordée.

Bien sûr, rien de tout ceci n'était vrai, mais après avoir prononcé quelques mots qui pouvaient en dire trop long sur la noirceur de ses intentions, il préférait contrebalancer avec d'autres, qui pour leur part laissaient comprendre qu'il soutenait entièrement un roi qu'il n'espérait que de voir mort.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 415

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mar 23 Aoû - 12:14

Méléagan & Arthur
Qui fait confiance au monde sera trahi.
Arthur n’avait vraiment pas envie de trop penser à l’optique de ne jamais trouver le Saint Graal. Bien sûr, au fil des années, l’homme ne pouvait pas s’empêcher de douter par moment. Parce que cela faisait quand même de nombreuses années maintenant qu’il était à la recherche du saint calice, cela faisait des années que les chevaliers de la table ronde cherchaient des indices, sans vraiment trouver de piste acceptable. Ils en avaient suivi énormément, toutes s’étaient relevées vaines. Au moins, les hommes avaient avancé en quelque sorte, puisqu’ils savaient que certaines pistes ne menaient vraiment à rien. Mais c’était tout, il n’y avait rien pour leur dire où se trouvait le Saint Graal. Vraiment rien… Donc, oui, par moment Arthur doutait énormément. Il ne voulait pas considérer complètement qu’ils ne le trouveraient jamais, ou qu’ils parviendraient à le trouver quand son règne allait arriver à sa fin. Mine de rien, le roi Arthur ne se faisait plus tout jeune non plus. Il n’était pas un vieux crouton non plus, mais il n’avait clairement plus vingt ans. Arthur aimerait vraiment pouvoir trouver le calice maintenant, ou alors savoir s’il ne le trouverait jamais. Parce qu’il était évident que les chevaliers de la table ronde passait quand même énormément de temps à la recherche du calice, sans succès. Ils pourraient faire d’autre chose, plus « utile ». Mais le roi ne voulait pas trop douter, il ne voulait pas que sa foi se fasse moins grande. Ce n’était pas facile tous les jours, mais il ne devait pas baisser les bras. Ils allaient bien finir par le trouver non ?

Arthur apprécia les propos de Méléagant, qui affirma qu’il avait raison et qu’ils avaient les meilleurs armes de leur côté. Le roi ne pouvait qu’apprécier ces propos de la part du chevalier, surtout de sa part en réalité. Parce que le fait que Lancelot soit de son côté, qu’il le soutienne, c’était normal. L’homme avait toujours été fidèle à son règne depuis le début, c’était même le chevalier en qui il avait le plus confiance (et il ne devrait pas, comme pour beaucoup d’autre chose d’ailleurs, sa trop grande confiance en l’être humain allait finir par le mener à sa perte). Ce n’était pas le cas de Méléagant, qui n’avait pas manqué de se montrer haineux au début (et il pouvait le comprendre, Arthur avait pris le trône de Camelot et sa fiancée…), alors ça lui faisait plaisir de l’entendre dire ce genre de chose.

« Je vous remercie. »
Répondit Arthur dans un léger sourire, appréciant sincèrement les propos de l’homme. Il ne se rendait évidemment pas compte que l’homme se contentait simplement de mentir et qu’il ne pensait pas une seule seconde ce qu’il disait. « Je dois avouer que j’apprécie grandement vos propos. » Dit-il d’ailleurs à son chevalier. « Je suis heureux que vous aillez réussi à passer outre nos anciennes querelles. »

Qui n’étaient pas si anciennes que cela en réalité, mais Arthur ne s’en rendait pas du tout compte.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mar 23 Aoû - 18:31


Qui fait confiance au monde sera trahi.
L

es propos de Méléagant, tout mielleux qu'ils puissent sembler être, dissimulaient une grande hypocrisie et la haine viscérale que le chevalier éprouvait en réalité à l'adresse de son monarque. Mais apparemment, l'illusion prenait. Elle prenait même extrêmement bien au vu de la réaction du roi à son adresse, qui au passage lui adressa un léger sourire tout en le remerciant, affirmant que ces propos, de sa part, le touchaient. Touchants, ces propos auraient pu l'être, en effet, ceux d'un chevalier repenti, conscient de ses erreurs, et qui avait à cœur dorénavant de se rattraper. Sauf que rien de ce que Méléagant disait ne se conformait à ce qu'il pensait réellement de la situation. En vérité, rien n'avait changé, si ce n'est peut-être que sa haine était plus présente encore aujourd'hui qu'elle ne l'avait été autrefois. Plus les jours passaient plus l'homme éprouvait du mépris à l'adresse de celui qui, à ses yeux, lui avait tout volé. Quoi qu'il en soit, il comptait bien profiter de la crédulité de son interlocuteur et l'entretenir autant que possible, raison pour laquelle il lui rendit à son tour ce fin sourire, tout en baissant légèrement la tête, comme s'il éprouvait de la honte en songeant à ses actions passées. Le roi ajoutait qu'il appréciait qu'il soit passé outre leurs anciennes querelles. C'était trop beau ! Encore un peu et Arthur se rendrait lui-même responsable des atrocités que Méléagant avait commises de son propre chef. Oh, s'il savait, il n'avait pas changé. Pas d'une once. Leurs querelles, à ses yeux, n'appartenaient pas au passé, elles étaient leur présent et seraient leur futur, jusqu'à ce que, enfin, Méléagant récupère ce qui aurait toujours dû lui appartenir.

-J'étais jeune, majesté, et présomptueux. Je ne voulais pas voir l'évidence. Je n'arrivais pas à admettre que le destin ait pu vous choisir avec raison.
Il marqua une légère pause. Je me croyais amoureux, aussi... Il afficha un sourire, comme s'il riait de sa propre bêtise. Alors pourtant que s'il n'était certes plus jeune, il était toujours aussi présomptueux et amoureux qu'autrefois. Et se pensait toujours dans son bon droit par ailleurs. Je suis bien heureux de ne plus être cet homme. Vous faites un bien meilleur monarque que je n'aurais jamais pu l'être.

Ça lui écorchait la langue que de devoir dire ça. D'un autre côté, il fallait bien qu'il prenne sur lui pour parvenir à ses fins. S'il gagnait pour de bon la confiance d'Arthur, alors il aurait définitivement le champ libre. Cela méritait bien quelques ronds de jambe et de déshonorer sa propre pensée, non ? Cette mission n'était sans doute et définitivement pas un mal, au fond. Cela leur permettait enfin de revenir sur ces événements passés et d'affirmer l'un comme l'autre faire table rase. Sauf que l'un y tenait véritablement et l'autre mentait délibérément.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi (chevalier)
avatar
Feat : Viggo Mortensen

Messages : 415

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mer 19 Oct - 20:58

Méléagan & Arthur
Qui fait confiance au monde sera trahi.
Vraiment, Arthur appréciait de pouvoir s’entendre avec Méléagant. En même temps, dans un cas contraire, l’homme n’aurait pas vraiment pu être chevalier de la table ronde. Quand bien même le roi n’avait pas besoin d’être ami avec tous les hommes qui travaillaient pour lui, mais quand même il avait l’intention d’avoir une bonne entente avec tout le monde. En même temps, le souverain ne pourrait pas avoir quelqu’un dans ses rangs en qui il n’avait pas confiance. Il avait confiance en Méléagant donc, qui avait su rattraper depuis les querelles qui les avait opposées tous les deux. Et ce n’était pas vraiment des petites querelles, il fallait bien le dire. Le chevalier avait quand même tenté de renverser le jeune souverain qu’était Arthur, mais comme il ne manqua pas de le dire lui-même, ils étaient jeunes. Ils étaient tous les deux jeunes à l’époque en effet, les évènements les avaient quelque peu dépassé. Ils n’avaient pas été les seuls à être dépassé d’ailleurs, nombreux avaient été les hommes à contester la place d’Arthur en tant que souverain. L’homme pouvait parfaitement les comprendre, ce n’était pas évident de voir une personne inconnue débarquer d’ils ne savaient où et prétendre au trône de Camelot. Il comprenait et il appréciait que maintenant, tout cela soit derrière eux. Arthur afficha un léger sourire quand Méléagant parla des sentiments qu’il avait cru avoir pour Guenièvre, cela encore c’était compliqué. Mais maintenant, Arthur se disait qu’ils avaient vraiment dépassé tout cela et qu’il n’y avait aucune raison qu’il ne fasse pas confiance à son chevalier. Arthur se sentit même un peu gêné par les propos de l’homme à ses côtés, ne pensant tout de même pas exactement comme lui. Arthur n’avait jamais cru que Méléagant ne soit pas un bon souverain, mais c’était juste que la situation avait été compliquée à l’époque.

« Ne vous sous-estimez pas pour autant. »
Lui répondit-il, plus sérieux que jamais. « Vous auriez fait un très bon souverain aussi. »

Le pire dans tout cela, c’était que l’homme pensait vraiment les propos qu’il adressait à son chevalier. Il était incapable de penser du mal de celui qui se trouvait à ses côtés, quand bien même ce dernier n’avait pas été son allié dans son début d’aventure. Maintenant, il avait sincèrement confiance en lui, il buvait ses paroles sans se douter une seconde qu’elles n’étaient que mensonge. Comment pourrait-il le croire alors que Méléagant lui parlait si ouvertement, qu’il lui semblait si sincère. Par moment, Arthur savait se méfier de certaine personne, mais il ne savait évidemment pas se méfier des bonnes personnes. Alors qu’autour de lui, il y avait énormément de personne apte à le trahir, plus qu’il n’osait une seconde l’imaginer.

« Je suis vraiment heureux de vous avoir à mes côtés aujourd’hui. C’est en s’alliant qu’on peut aller bien plus loin. »

Il était sincère, même si ça faisait sans doute de lui un souverain bien trop crédule. Sauf qu’il ne pouvait pas l’imaginer ou encore le croire, il ne voyait rien de ce qu’il devait voire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier (chevalier)
avatar
Feat : Aiden Gillen

Messages : 475

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   Mer 19 Oct - 21:42


Qui fait confiance au monde sera trahi.
C'

était facile. Presque trop simple, même. À se demander, à la vérité, à se demander parfois si Arthur ne le faisait pas exprès, s'il ne se jouait pas des autres, quand ces autres pensaient, au contraire, se jouer de lui. Le chevalier avait quand même envie de croire que non. Ça l'arrangeait de croire que non. Ainsi parvenait-il à se convaincre que les propos du roi jouaient définitivement en sa faveur. Arthur affirmait que lui aussi aurait fait un excellent souverain. Méléagant n'avait pas besoin de l'entendre pour le penser, il le savait, même. Il ne se sous-estimait pas du tout contrairement à ce qu'il prétendait, bien au contraire, il avait bien davantage la fâcheuse tendance à se surestimer. Il se considérait définitivement comme supérieur au souverain actuel. Il aurait l'occasion de le prouver, et ça l'amusait d'avoir quelque part l'aval de l'homme auquel il comptait bien finir par succéder. Oh oui, il le prouverait, qu'il était bel et bien digne de gouverner, et il prendrait un malin plaisir à récolter les lauriers que certains refusaient à remettre à Arthur. Oui oui, il était bien présomptueux. Et il niait très clairement la réalité. Car en vérité, il diviserait sans doute bien plus encore ses ouailles que son interlocuteur s'il devait un jour parvenir à ses fins. D'autres ne tarderaient sans doute pas à vouloir le renverser à son tour. Mais quoi qu'il en soit, il tiendrait bon, et il comptait bien réussir là où il était parvenu à se convaincre que le roi échouerait forcément. Quoi qu'il fasse, quoi qu'il décide, il ferait forcément mieux. Il osait le croire en tous les cas. Il faisait tout pour, vraiment tout. Méléagant afficha un sourire parfaitement hypocrite quand Arthur lui assura être heureux de l'avoir à ses côtés. Le plaisir n'était pas réellement partager, mais il n'eut aucun mal à prétendre le contraire. La force de l'habitude.

-Je suis d'accord, l'union fait la force.


Il ne le pensait pas du tout. À ses yeux, ces rêves d'unité étaient beau dans les textes mais ne fonctionnaient jamais dans les faits. Il en était la preuve formelle, selon lui. Le chevalier de la table ronde préférait croire dans le pouvoir de l'adversité, ni plus ni moins que le pouvoir de l'adversité. Et un jour ou l'autre, il était convaincu que la stratégie serait on ne peut plus payante. Ça le serait forcément, parce qu'il s'y employait à cent pour cent, autant que possible. Méléagant regarda face à lui, à force de cheminement, il lui semblait qu'ils arrivaient sur les lieux de leur périple, qu'ils atteignaient leur but. Ils allaient bientôt se retrouver dans le feu de l'action, mais en attendant, leur conversation avait été loin d'être vaine, elle avait même apporté à Méléagant une très honnête satisfaction.

-Je crois que nous arrivons bientôt.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui fait confiance au monde sera trahi. (Méléagant)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [17/06/11] The Old Republic a fait un carton à l'E3
» Parce que le monde est fait de crétins...
» C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleurs soupes...
» Pendant que tout le monde est anmésique, fait des rituels bizarres...
» MAELYS ♣ Tout le monde sait comment on fait les bébés, mais personne sait comment on fait des papas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Île :: Autres lieux-