Partagez | .
 

 Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Dim 17 Mai - 21:08

Tu la veux comment ton omelette ?

Après des semaines de maigres récompenses, à tourner en rond et à se creuser les méninges, Alwenn était enfin sur une piste qui promettait, si on lui avait dit vrai, d'être alléchante. Tout allait bien trop lentement depuis qu'elle avait fait nauvrage et elle avait presque l'impression de ne plus connaître la sensation que pouvait procurer l'air marin. Ce n'était pas en amassant quelques pièces par ci par là qu'elle pourrait se racheter une flotte – ou plutôt se retrouver un équipage, le bateau, elle avait plutôt l'intention de s'en emparer tout compte fait – et rejoindre les océans. Toute sa vie s'y trouver, elle n'appartenait à personne d'autre qu'à la mer et, pour tout dire, quand elle pensait à cette dernière, elle avait parfois le sentiment d'être orpheline. Tout était trop compliqué sur terre. Alors qu'avec sa flotte il suffisait d'un pillage en bonne et dû forme pour remonter la pente, les règles du jeu étaient bien plus complexes là où elle se trouvait actuellement. Sans son bateau, sans ses canons, sans les bourrasques de vent dans les cheveux, elle était démunie. Qu'importait les alliances qu'elle avait pu faire depuis qu'elle avait posé les pieds sur la terre ferme, il était temps qu'elle retrouve le chemin de sa véritable destinée, et un certain château abandonné – ou tout du moins ce que renfermait ce dernier – pouvait apparemment en être la clé. 

A peine avait-elle eut l'information qu'elle s'était mise en route, enfourchant le premier cheval qu'elle parvint à voler. Si tout se passait bien et si on lui avait dit vrai, ce qu'elle trouverait là bas lui redonnerait ses ailes, et c'était après tout tout ce qu'elle attendait. Au bout de deux journées entières de trajet, elle se retrouva enfin devant les impressionnantes ruines de ce qui devait être par le passé le fief du royaume de Fyrien. La nuit commençait déjà à tomber mais elle ne se permit qu'une courte demi heure de repos avant de s'aventurer, le ventre plein et les yeux reposés, dans l’enceinte du château sans vie. Enfin, sans vie, c'était vite dit. Elle ne pouvait pas faire un pas sans se prendre le pied dans une ronce coriace ou encore qu'un rat se carapate à l'approche de son pied. Ce château était bel et bien abandonné par l'homme, il n'y avait aucun doute là-dessus, mais la nature et les animaux, eux, y avaient trouvé refuge depuis un moment déjà vu l'état des lieux. Elle resta prudente, épée à la main, ne sachant pas justement quels genres d'animaux pouvaient bien se cacher au milieu des ruines.

Et en parlant d'animaux, ce qu'elle aperçut alors au milieu des ronces n'en était pas encore un, mais vu la taille de l’œuf qui se trouvait sous ses yeux, ça n'allait pas être un poussin. Le chemin se fit de lui même dans son esprit et, quand bien même elle pensait s'échapper très vite sur les mers, elle restait fidèle à ses alliances terriennes. Attrapant un morceau de parchemin et une plume dans ses affaires, elle écrivit un court mot à Ena pour qu'elle se joigne à elle au plus vite. Une fois que ce fut fait, elle tendit le bras, sifflant avec force entre ses dents. Un grand aigle royal apparu dans le ciel dans la seconde et vint se poser sur le trépied qu'on lui tendait. Elle enroula la feuille de parchemin sur sa patte et lui souffla la direction à prendre à l'oreille, avant qu'un battement d'ailes puissant ne le fasse disparaître aussi vite qu'il n'était venu. Elle reprit doucement son inspection des lieux, consciente qu'elle avait un peu de temps devant elle avant de ne voir la sorcière débarquer. A moins bien sur que ses pouvoirs ne lui permette un quelconque voyage rapide.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Lun 8 Juin - 13:07

Ena & Alwenn & Manon
Tu la veux comment ton omelette ?
Ena avait été assez étonnée quand elle avait vu cet aigle s'approcher d'elle pour lui apporter un message. Sur le coup, elle n'avait d'ailleurs pas remarqué le message. Il fallait dire qu'elle n'avait pas spécialement l'habitude que de tels animaux viennent lui en donner. Enfin, elle avait donc lu le message découvrant qu'Alwenn avait une information plus qu'importante pour elle. La pirate sans bâtiment avait trouvé un oeuf de dragon, rien que ça. Evidemment, la sorcière avait de suite voulu prendre la route pour se rendre dans le royaume de Fyrien afin de voir cet oeuf de ses propres yeux, sauf qu'elle n'avait eu aucune envie de faire le voyage seul. Prendre un peu l'air de Camelot ne pouvait que lui faire du bien, mais surtout cela ne pouvait que faire du bien à Manon également. Cela ne pouvait donc que leur faire du bien à toutes les deux de partir un peu de la cité de Camelot et voir d'autre chose, le temps de faire une pause avant de revenir plus forte que jamais. Parce qu'évidemment, il était hors de question de ne jamais revenir. Outre le fait que Manon était la servante de Guenièvre (ce qu'au fond Ena n'appréciait pas), elles avaient entamé ensemble le projet de réduire les Pendragon à zéro. Cela faisait des années que la sorcière attendait de pouvoir éteindre la lignée des Pendragon, comme feu Uther avait fait avec la sienne (quoi que vu qu'elle n'était pas morte, sa lignée était encore parfaitement intacte, mais il faudrait qu'elle enfante ce qui n'était vraiment pas dans ses projets. Sa soeur oui, mais sa soeur était morte aujourd'hui également). Ena avait tout simplement envie qu'Arthur Pendragon paie pour ce que son père avait fait.

Ce n'était donc qu'une simple pause, permettant à Ena d'obtenir ce qu'elle cherchait depuis si longtemps. Le voyage fut long évidemment et elles avaient diminué le temps en prenant des chevaux pour l'occasion. A choisir, Ena préférait largement faire ses voyages à pieds, mais elle n'avait pas vraiment eu le choix. Outre le fait qu'elle était sur le point d'aller trouver un oeuf de dragon, la sorcière dû bien avouer qu'elle appréciait ce voyage. Voyager c'était dans sa nature, comme dans celle de Manon même si elle ne s'en souvenait pas. Ce voyage allait peut-être lui rappeler certain souvenir de sa vie qu'elle avait oublié. C'était en partie pour cela qu'elle lui avait demandé de l'accompagner, pour profiter de sa présence également ainsi que de ses pouvoirs. Ena n'avait aucune idée de ce qu'elles allaient rencontrés au royaume de Fyrien. Après deux jours de voyage donc, sans trop d'embuche, elles arrivèrent à destination.

« Normalement, elle devrait être dans le coin. » Prononça Ena en observant de ses yeux le grand château abandonné. Il semblait n'y avoir pas âme qui vivait dans le coin, mais Alwenn était forcément là. La sorcière espérait vraiment qu'elle n'avait pas fait ce chemin pour rien. Elle espérait vraiment qu'il y avait bel et bien un oeuf de dragon dans le coin, ils étaient tellement rares.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Mar 9 Juin - 20:38


Tu la veux comment, ton omelette ?
F

inalement, il n'avait pas été bien difficile de convaincre la reine de lui accorder quelques jours de congés pour qu'elle puisse accompagner Ena jusqu'au Royaume de Fyrien. Cela avait même été d'une simplicité enfantine. Elle n'avait eu qu'à demander à s'absenter en stipulant des raisons personnelles, qu'elle n'avait pas précisé (elle ne le pouvait pas, en même temps) et cela avait suffi. Peut-être parce qu'elle avait confié à Guenièvre ses présumés soucis de coeur il y a de cela quelques semaines, ou alors tout simplement parce qu'elle avait travaillé assidument et sans rechigner tout le temps qu'elle avait passer au service de la reine sans lui demander de faveur avant ce jour. Quelque part, Manon éprouvait un rien de scrupule à l'idée de s'éloigner de sa maîtresse qui était également devenue son amie, quand elle savait dans quelle détresse psychologique elle devait se trouver encore suite à la mort de cette enfant qui n'avait pas eu le temps de naître, et dont elle était entièrement responsable, mais justement, prendre l'air loin de Camelot serait sans doute un bon moyen de taire sa culpabilité, et aussi, cela va de soi, et c'était le motif principal de son absence, de passer un moment privilégié avec la femme qu'elle aimait. Elle le lui avait dit, elle la suivrait ou qu'elle aille, et elle avait à coeur de lui prouver à présent que ce n'était pas des paroles en l'air. Par ailleurs, il lui semblait primordial de l'accompagner dans un moment aussi important, ou qui promettait en tous cas de l'être bel et bien. S'il y avait bel et bien un dragon à la clé, alors le jeu en valait très nettement la chandelle, et cet oeuf valait ces longues heures, pour certaines épuisantes, qu'elles avaient pensé à cheminer jusqu'à leur destination finale. Oui, ce voyage ne pouvait que leur être bénéfique, pour renforcer ce qui s'étiolait, et pour prendre de la distance avec ce qui leur rongeait à toutes les deux l'esprit, même si elles voulaient, l'une comme l'autre, revenir, puisque leur mission en Camelot n'était pas encore terminée, elle ne le serait pas tant que la lignée des Pendragon ne serait pas tombée et éteinte.

Le trajet fut long, Manon en avait sans doute connu d'autres, mais puisqu'elle ne s'en souvenait plus, elle devait reconnaître que la route était tantôt plaisante, tantôt très pénible. Mais quelque part, elle aimait ce vent de liberté qui soufflait tout autour d'elles. Hors de ces quatre murs, elle avait le sentiment que tout lui était accessible, qu'elle pouvait absolument tout faire et tout accomplir, et elle commençait à comprendre pourquoi Ena ne voulait pas s'arrêter aux seuls murs de Camelot. Après plusieurs jours de route, ils étaient donc arrivés au Royaume de Fyrien, devant un imposant château abandonné... Il ne semblait pas y avoir âme qui vive dans les environs, mais la pirate devait être dans le coin, et avec elle, l'oeuf de dragon tant convoité. Il ne restait donc plus qu'à attendre que cette-dernière se manifeste.








code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Jeu 13 Aoû - 13:34

Tu la veux comment ton omelette ?

Une fois le message faisant part de sa découverte envoyé à Ena, Alwenn s'était octroyé une petite pause victuailles, un œil toujours posé sur ce qui lui semblait définitivement être un œuf de dragon. En vérité, elle n'osait trop s'en approcher. Les aigles, ça la connaissait mais les grosses bêtes volantes cracheuses de feu, elle préférait s'en méfier, et ce qu'importait si celle qui s’apprêtait sous peu de temps à sortir de son cocon ne soit pas plus grande que son aigle royal. Jusqu'à ce qu'elle rencontre la sorcière – qui, rappelons-le, avait bien failli la tuer cette nuit là – l'existence même de ces bêtes lui était inconnue. Alors, elle devait bien l'avouer, elle attendait encore de le voir pour le croire et, bien que la description qu'avait pu lui en faire Ena lui permettait de soupçonner la bête sous la coquille, cet œuf resterai un œuf tant que cette dernière ne se briserait pas. Et elle avait d'ailleurs tout intérêt à se tenir tranquille avant l'arrivée de celle avec qui elle avait signé une alliance.

Les premières heures d'attente, Alwenn n'eut aucun mal à les supporter. Outre son petit remplissage d'estomac, elle avait aiguisé ses lames, trouvé un point d'eau pour remplir sa gourde et même piqué un petit roupillon. Mais le temps commençait à se faire long dans ces vieilles ruines qui, en dehors de l'énorme œuf, ne semblaient finalement abriter que très peu de richesse. Tout cette route pour rien, si ce n'est quelques petites choses qu'elle allait éventuellement pouvoir revendre à prix respectable et qu'elle n'avait pas mis bien longtemps à récolter dans son chargement. Elle espérait bien qu'en contrepartie Ena saurait se montrer généreuse pour la découverte qu'elle avait faite et l'appel qu'elle lui avait lancé sans attendre. En attendant, elle n'avait plus même la compagnie de son aigle pour passer le temps et elle commençait presque à désespérer de le voir revenir. Sur les flots, au moins, le paysage ne cessait de changer aux grès des courants et elle n'avait jamais été condamnée à rester enfermée dans un même lieu pendant un temps qui lui apparaissait interminable. Elle partageait, à son grand désarroi, l'inactivité de l’œuf qui, comme elle l'avait espéré, n'avait pas bougé d'un pouce depuis qu'il était apparu sous son nez.

Puis, finalement, du mouvement se fit dans les parages et les sens de la pirate s'aiguisèrent. On était jamais à l'abri d'une mauvaise rencontre et elle devait s'assurer que la personne qui s'approchait des ruines était celle qu'elle attendait. Enfin, la personne n'était apparemment pas seule et, même si elle avait à présent reconnu la voix d'Ena, elle ignorait qui accompagnait cette dernière. Le meilleur moyen de se savoir était d'aller à leur rencontre, ce qu'elle fit.

- Et bien, c'est pas trop tôt, lança t-elle, en toisant légèrement Manon pour la surprise de sa présence lui faisait. J'ai presque failli succomber à la tentation de me faire une omelette, ajouta t-elle sur le ton de l'humour, sans trop de provocation pour ne pas froisser la sorcière qui, de ce qu'elle savait d'elle pour le moment, n'était pas tellement encline aux rires. C'est qu'elles étaient alliées, pas amies.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Dim 13 Sep - 12:07

Ena & Alwenn & Manon
Tu la veux comment ton omelette ?
Il semblait clair que le jour où Ena avait décidé de s'allier à Alwenn, elle avait pris une bonne décision. La pirate avait, apparemment, trouvé un oeuf de dragon, mais Ena avait bien l'intention de le voir en personne. Elle avait apprécié ce voyage en compagnie de Manon. Outre le fait qu'elle aurait trouvé difficile de s'éloigner d'elle pendant ces nombreux jours (et de la savoir en compagnie de Guenièvre - la jalousie était un défaut qui était quand même bien tenace chez la sorcière), elle aimait le fait qu'elle participe à ce moment qui pouvait être plus qu'important pour la dragonnière. Si l'oeuf que la pirate avait trouvé était bien un oeuf de dragon, cela signifiait que la vie d'Ena allait changer énormément. Il n'y avait que deux choses qui lui tenaient à coeur dans sa vie actuellement (en dehors de Manon évidemment), c'était de tuer les Pendragon et de ramener les dragons à la gloire qu'ils avaient autrefois. Et elle devait bien avouer qu'elle avait bien envie d'allier les deux. Elle se disait qu'avec un dragon (qui allait quand même avoir besoin d'un peu de temps pour grandir et devenir vraiment "utile"), elle pouvait plus facilement s'en prendre aux souverains de Camelot. Surtout qu'elle n'avait pas trop de soucis à se faire concernant les dommages collatéraux, elle n'avait aucun souci à tuer des personnes pour arriver à ses fins. Ce n'était pas la première et cela ne serait évidemment pas la dernière.

La sorcière et la druidesse étaient donc arrivées sur place et Ena attendait un signe de vie de la pirate, espérant qu'elle n'avait pas décidé de partir pendant ces jours d'attentent. Elle avait fait le plus vite possible (elle aurait pu vraiment difficilement arriver avant), mais le voyage avait quand même était long. La jeune femme n'avait vraiment pas envie que son alliée décide de lui faire fond bond parce qu'elle avait été un peu longue à arriver (elles n'avaient pas vraiment d'affinité l'une pour l'autre après tout). Cependant, elle fut soulagée de la voir arriver. Sans surprise, elle ne manqua pas de préciser le temps qu'elles avaient mis pour arriver, avant de faire une plaisanterie qui n'était pas vraiment au gout de la sorcière. Mais ce n'était qu'une blague, alors elle n'allait pas s'amuser à le relever. Après tout, ce n'était pas le moment de se prendre la tête. Même si vraiment, elle n'aimait pas l'idée que la pirate puisse parler ainsi du peut-être dragon qu'elle avait trouvé.

« Camelot n'est pas la porte à côté. »
Se contenta dont-elle de répondre, non sans le faire d'une voix un peu sèche. Alwenn n'était pas son amie, elle était simplement une alliée de fortune. En même temps, Ena n'avait pas d'amis c'était aussi simple que cela. « Je te présente pas Manon. »

Après tous, les deux jeunes femmes avaient eu la "chance" de se croiser à Camelot justement, lors de cette attaque bien étrange où elles avaient eu besoin de la pirate pour s'en sortir. Une nouvelle raison qui laissait penser à Ena qu'elle avait bien fait de s'allier à elle.

« Il est où ? »

Demanda-t-elle ensuite, ne cachant pas l'impatience qu'elle ressentait en mentionnant évidemment l'oeuf de dragon. Elles avaient fait ce long voyage pour ce dernier. Ena avait donc hâte de le voir et de s'assurer qu'il en était bien un (elle croisait vraiment les doigts pour ça). Et si c'était bien le cas, Alwenn et elle seraient tous les deux biens contents au vu de ce que la sorcière avait ramené pour la récompenser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Dim 13 Sep - 16:42


Tu la veux comment, ton omelette ?
S

ans la jeune pirate qui venait de paraître au moment où Manon avait légèrement craint qu'elles aient fait tout ce long chemin pour rien, Manon ne serait certainement pas en vie, aujourd'hui, et cette dernière le savait. Pour autant, elle ne lui inspirait pas forcément des sentiments très agréables. Déjà parce que la servante de la reine n'aimait pas être redevable de quoi que ce soit à qui que ce soit, ensuite, parce qu'elle n'avait guère apprécié découvrir que Ena et Alwenn étaient demeurées en contact (même si c'était à des fins purement pratiques) sans avoir pour autant été consultée... C'était plus fort qu'elle, elle n'y pouvait rien et ne faisait très clairement rien pour lutter contre. Raison pour laquelle il n'y avait rien de bien surprenant à la voir garder un visage plus que fermé quand son regard se posa sur la pirate, à laquelle elle se contenta d'adresser un rapide signe de la tête quand Ena remarqua qu'il était inutile de les présenter l'une à l'autre. Elle n'avait pas l'intention de bavarder longuement avec la jeune femme. À dire vrai, si la transaction pouvait se dérouler le plus rapidement possible, sans que trop de mots soient échangés, en parvenant à s'abstenir de tout bavardage inutile, alors ce serait plus que parfait. Même si le voyage avait été long et que Manon ne s'imaginait pas repartir dans la journée, elle se voyait mal tailler le bout de gras avec cette femme qu'elle voulait bien voir disparaître de son sillage aussitôt qu'elle ne serait plus utile. Autant faire vite, donc, et pour faire vite, Manon préférait s'abstenir de la moindre parole et du moindre commentaire. Elle avait elle aussi hâte de savoir où se trouvait cet oeuf, si la pirate l'avait bel et bien en sa possession, si elle ne les avait pas mené jusqu'ici sans raisons.

Son regard passait donc successivement d'Ena à Alwenn, d'Alwenn à Ena, consciente que pour l'heure, elle ne pouvait pas faire ou dire grand chose, si ce n'est jouer le rôle de simple spectatrice, qu'il s'occtroirait la permission d'intervenir si la situation devait finir par l'exiger. Elle était animée de ce qu'elle pensait être la même curiosité et la même impatience que son amante. Ce n'était certes pas elle que ce marché concernait en premier lieu, mais elle tenait à ce qu'Ena accède à ses rêves et à ses ambitions. Pour l'avenir, si Ena pouvait bel et bien mettre la main sur un oeuf de dragon, la situation pourrait bien changer, et leurs convictions trouver une force et une puissance telles qu'elles n'avaient pas encore eu l'opportunité d'en connaître. Manon ne savait pas quel rôle elle pourrait bien jouer là-dedans, mais elle arrivait à se complaire dans le simple rôle de soutien (pour l'heure du moins - allez savoir si cela lui suffirait toujours), qui se contentait donc d'assister et de soutenir sans prononcer le moindre mot, sans esquisser le moindre geste. Qui sait, ce rôle aurait peut-être plus d'importance plus tard, quand elle serait capable de trouver sa juste place.







code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Jeu 22 Oct - 22:34

Tu la veux comment ton omelette ?

Peu importait les intentions exactes d'Ena quant à ce que lui permettrait d'accomplir l’éventuelle possession d'un dragon – plus elle observait l'oeuf, plus ses doutes sur ce qui se trouvait à l'intérieur s'amoindrissaient –  tout ce qui intéressait Alwenn dans cette trouvaille c'était ce qu'elle allait bien pouvoir obtenir en retour – puisqu'apparemment les ruines dans lesquelles elle se trouvait ne cachait pas toute la richesse qu'on lui avait promis. A moins bien entendu que la vente de cette œuf lui aurait permis de remplir sa bourse et bien plus encore. Cette pensée l'avait évidemment effleurée, aucune option n'était mise de coté lorsqu'il s'agissait d'or et qu'on était pirate, mais elle avait rapidement décidé de l'ignorer. Elle s'était surprise elle même, mais cette alliance qu'elle avait mis en place avec Ena lui paraissait être ne chose plus importante encore. Elle était après tout à la dérive sur la terre ferme et elle avait rapidement pris conscience que l'or seul ne lui permettrait pas d'aller bien loin. La présence de la sorcière dans ses parages était donc, pour l'heure, sa meilleure porte  de sortie. Et dans ses parages, elle l'était à présent concrètement d'ailleurs.

Quand bien même la situation était importante – elle le sentait d'autant plus dans l'air qu'affichaient les deux femmes qui se trouvaient à présent face à elle – Alwenn avait opté pour une entrée en matière sur le ton de l'humour. Si elle s'était permit de faire cette petite blague, c'est que, quelque part, elle était en position de force pour le moment. Elle était celle qui avait trouvé l’œuf et qui savait exactement où il se trouvait au sein de ces ruines. Bon, il était assez facile à repérer en vérité, mais il y avait tout de même quelque chose de rassurant dans cette pensée. Certes, elle avait confiance dans cette alliance qu'elle avait crée avec la sorcière, mais cela n’empêchait pas le fait que les pouvoirs de cette dernière la dépassaient toujours autant et qu'elle les craignait encore, plus raisonnablement certes, mais encore tout de même. Le ton sec qu'employa alors Ena la ramena d'autant plus à cette crainte et elle répondu à sa remarque d'un simple hochement de tête compréhensif, non sans garder sa prestance.

- Suivez-moi, répondit-elle à la question de la sorcière.

Elle se demandait bien pourquoi elle avait amené la servante de la reine avec elle pour une affaire aussi importante. A vrai dire, Alwenn trouvait cette jeune femme pour le moins insignifiante et son absence totale de parole et de réaction depuis qu'elles étaient arrivées ne lui faisait pas changer d'avis à son sujet, bien au contraire. Cependant, elle était bel et bien présence, elle n'allait donc pas l'ignorer purement et simplement. C'est pourquoi elle fit bien attention que les deux femmes la suivaient tout au long de son gravissement des pierres, ascension nécessaire pour rejoindre l'endroit où elle avait laissé l’œuf, non sans ordonner à son aigle de garder un œil sur lui en attendant leur retour à toutes les trois. Ce qu'elle avait fait miroiter à la sorcière était bien trop capitale pour risquer d'en voir la source se volatiliser ou elle ne savait quoi d'autre. Le chemin ne fut pas long et un sourire satisfait éclaira le visage de la pirate lorsqu'elle pointa du doigt la petite merveille du jour, légèrement enfouie sous un tas de mauvaises herbes. Libéré de sa mission, l'aigle retourna vaquer à ses occupations, tournoyant majestueusement au dessus d'elles.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Mar 10 Nov - 12:07

Ena & Alwenn & Manon
Tu la veux comment ton omelette ?
Ena aurait sans doute pu (et aurait dû) se montrer plus avenante envers Alwenn, mais elle était trop impatiente de savoir si l’œuf que la pirate avait trouvé était bien un œuf de dragon. Il y avait énormément d’enjeu, elle n’allait pas se contenter d’avoir un petit dragon de compagnie. C’était une race toute entière qui pouvait revenir en force dans les années à venir si c’était bel et bien un dragon qui se trouvait dans cet œuf, en train de dormir depuis sans doute de nombreuses années. Les dragons n’étaient vraiment plus nombreux en ces terres et cela depuis la grande purge, causé évidemment par Uther. C’était donc une revanche contre l’ancien roi de ramener ces créatures sur le devant de la scène, en plus pour Ena d’obtenir un pouvoir supplémentaire. Elle ne pouvait pour le moment qu’imaginer tout ce qu’elle allait pouvoir accomplir avec un dragon à ses côtés, un dragon qu’elle aurait fait naître et donc lui serait loyale. Elle espérait ainsi que celui qui se pensait être le dernier dragonnier (Merlin donc) n’aurait pas autant d’emprise sur lui. Enfin, pour le moment la sorcière se contentait de rêver en espérant fortement qu’elles n’avaient pas fait ce chemin pour rien. La jeune femme tourna un instant son regard vers Manon avant de suivre Alwenn quand cette dernière leur demanda de le faire.

Elle crapahuta donc dans les rochers pour rejoindre l’endroit où Alwenn avait laissé l’œuf. Pour le coup, elle ne pouvait que se fier à la pirate. Même si la femme n’avait pas entièrement sa confiance (il n’y avait bien qu’une seule personne en ce monde qui aurait le droit à son entière confiance), elle en avait suffisamment pour que la sorcière ne craigne pas trop une entourloupe. Ce qu’elle craignait le plus, c’était simplement le faux espoir. Alwenn devait vraiment penser avoir trouvé un œuf de dragon, mais elle se trompait peut-être. Ena ne pouvait pas être certaine de se retrouver devant un potentiel dragon, raison pour laquelle elle avait vraiment hâte de voir l’œuf afin de le savoir de suite. Et elles arrivèrent enfin sur place. Sans un mot, Ena s’approcha de l’œuf qui était enfouit dans un tas de mauvaises herbes. Elle l’observa longuement, se baissant pour le prendre entre ses mains d’une manière délicate. Elle eut un doute sur le coup, ne parvenant pas à savoir si c’était bel et bien un dragon qui s’y nichait. Et finalement, elle le sentit.

« Il y a une sacoche remplit d’or accroché à mon cheval, il est pour toi. »
Prononça-t-elle à l’adresse d’Alwenn, sans pour autant lâcher l’œuf du regard. « Je devrais même t’offrir un bateau… » Elle releva alors son regard, un large sourire sur son visage, déposant ses yeux sur Manon. « C’est bien un dragon. »

Elle l’avait espéré, tellement fort, mais elle peinait à peine à vraiment s’en rendre compte. C’était bien un dragon qu’elle avait entre ses mains. Et en cette seconde, elle était vraiment heureuse que Manon soit à ses côtés. Elle n’aurait pas pu attendre le retour à Camelot pour lui annoncer la nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Mer 11 Nov - 16:26


Tu la veux comment, ton omelette ?
S

i Manon était habituée à ce qu'on lui en donne (après tout, être la servante de la reine et ne pas recevoir le moindre ordre de quiconque eût tout de même été très étrange), elle n'avait jamais supporté les ordres pour autant. Elle les tolérait dans le cadre de son travail, parce que c'était ce qui lui permettait de gagner son pain et parce que - même si elle n'articulerait pas cette réflexion-ci à voix haute- la reine la traitait avec suffisamment d'égard pour qu'un ordre ressemble toujours plus à une requête quand c'était elle qui le formulait mais elle n'aimait pas quand ces derniers étaient articulés par une totale inconnue. Quoique "suivez-moi" n'était pas forcément à entendre de la sorte. Manon était sans doute tâtillone (elle l'était même complètement, à la vérité) mais c'était tout simplement plus fort qu'elle, parce qu'elle ne savait vraiment pas quoi penser de cette pirate, et faute d'avoir su se faire un jugement la concernant, elle ne l'appréciait donc pas, par principe, et un petit quelque chose lui disait que c'était ce qu'il y a de plus réciproque. Dans tous les cas, et comme il aurait été absurde de se formaliser pour un "Suivez-moi", elle s'exécuta donc à la suite d'Ena et se laissa guider à travers les rochers jusqu'au lieu où le présumé oeuf de dragon avait été caché. Manon ne prononça pas le moindre mot (en même temps, on ne pouvait pas dire qu'elle ait été franchement loquace depuis le début de cette entrevue), se contentant d'observer attentivement la scène qui devait suivre, tandis qu'Ena observait avec la plus grande minutie ce qui avait fait l'objet d'un si long voyage. En son for intérieur, la servante priait pour que ces heures de trajet n'aient pas été vaines, non pas tant parce qu'elle l'avaient incommodée que parce qu'elle ne supporterait pas de lire de la déception sur le visage d'Ena, vraiment pas. Elle avait besoin que cet oeuf de dragon en soit bel et bien un, pour que tout cela ait un sens, pour que sa vie ait un sens que Manon, quoi qu'elle fasse, ne serait pas capable de lui donner à elle seule. Quand elle découvrit l'enthousiasme croissant de la sorcière, Manon ne put qu'être rassurée, et ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire quand Ena lui confirma pour de bon qu'elle avait face à elle tout ce qu'elle avait cherché. Manon osa se rapprocher pour observer le phénomène de plus près. Ce n'était pas tous les jours, tout de même, que l'on pouvait se vanter de voir un oeuf de dragon de ses propres yeux. Elle l'observa à distance mais en détail, son sourire grandissant légèrement avant de tourner finalement son regard vers Alwenn.

-Comment l'avez vous trouvé ?


Non pas que ce détail ait véritablement une grande importance, même, il n'en avait aucune, ce qui importait était le résultat, mais Manon s'interrogeait sur cette question depuis qu'Ena lui avait parlé de cette expédition, et cette dernière ne semblant pouvoir répondre à cette question non plus, elle s'adressait donc à la principale concernée, espérant qu'elle saurait apporter un complément d'informations au peu qu'elle avait déjà. Très peu, en définitive.






code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Lun 4 Jan - 1:04

Tu la veux comment ton omelette ?

Si tout se passait bien, les trois jeunes femmes se trouvaient en ce moment même sur le lieu de l'une des plus grandes découvertes de l'époque. Pour Alwenn, la certitude n'était pas encore pleine, elle n'était après tout pas une experte en magie, et donc encore moins en créatures qui peuplaient le monde de cette dernière, mais elle allait très vite avoir la confirmation de ses pensées – elle l'espérait tout du moins – maintenant qu'Ena était arrivée : les dragons étaient sur le point de refaire surface après leur prétendu extermination, et ce entre des mains qu'elle savait expertes. Cet œuf qu'elle avait trouvé à la place des richesses qu'elle avait espérait se révélerait finalement peut-être bien plus précieux que ce que sa quête première lui aurait apporté. Certes, il y avait une certaine part de risque dans le choix de faire venir la sorcière jusqu'ici alors qu'un léger doute subsistait encore dans son esprit mais la pirate l'assumait totalement. Si tout se passait comme prévu, elle ne pourrait qu'obtenir une contrepartie intéressante et, dans le cas contraire, elle espérait que la sorcière lui accorderait le bénéfice d'avoir au moins essayé. Concernant ce deuxième point, elle n'était pas le moins du monde sure de bénéficier d'une quelconque bonté de la part de la sorcière qu'elle savait cruelle pour l'avoir vu à l’œuvre de ses propres yeux, mais pour ce qui était du premier point en revanche... Elle ignorait ce que pourrait être sa récompense mais elle savait que cette alliance qu'elle avait créée avec Ena saurait se montrer équitable. Elle ne confierait pas sa vie à la sorcière – elle ne la confierait d'ailleurs jamais à personne d'autre qu'à elle même – certes, et c'était rien de le dire, mais elle avait confiance en elle en terme d'affaire. Et c'était tout à fait ce dont il était question en ce moment même, d'autant plus à présent que l’œuf de la taille d'un crâne humain se trouvait entre les mains, soudainement si délicates, de la sorcière. Le temps que mis cette dernière à sortir ses premières impressions quant à l'objet tant convoité paru durer une éternité. Une éternité qui s'acheva finalement sur la confirmation qu'Alwenn espérait, une confirmation couronnée, en plus de cela, de mots que la pirate adorait : or et bateau. Chose qu'elle ne se laissa bien évidemment pas prier pour relever.

- Il n'y a rien dans cette idée qui me déplaît, bien au contraire, répondit-elle d'un ton stoïque, quand bien même l'excitation à la vue de ce bâtiment encore totalement imaginaire lui rongeait littéralement les os en ce moment même. Elle affichait tout de même elle aussi un léger sourire, pour l'harmonie du groupe. Un sourire qu'elle garda lorsqu'elle répondit ensuite à Manon, dont la langue se déliait enfin. En cherchant ce que cette découverte va finalement m'apporter, n'est-ce pas merveilleux. J'ignore à qui était ces ruines mais il me semble à présent que des recherches au sujet de ce château ainsi que tout ce qui tourne autour de lui pourraient s'avérer fructueuses. Elle marqua un temps de silence, retournant son attention vers Ena. Simple question technique, car c'est bien ça qui me concerne le plus, ce bateau, tu comptes me le dégoter où, quand et comment ? C'était clair, net et précis. Ce bateau, maintenant qu'il lui avait été très clairement proposé, elle le voulait, et elle ne comptait pas laissé s'évanouir cette promesse, quand bien même elle n'avait été dites qu'à demi mot.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Lun 8 Fév - 0:33

Ena & Alwenn & Manon
Tu la veux comment ton omelette ?
Ena avait cru (comme le jambon) que jamais ce moment arriverait enfin, et pourtant elle portait bien un œuf de dragon (et pas de poule hein) entre ses mains. Il était encore « endormi » et pas tout à fait utile, mais la jeune femme allait pouvoir posséder officiellement un dragon. Avec cela, elle allait enfin pouvoir parvenir à sa vengeance tant convoitée, celle pour laquelle elle vivait depuis la mort de ses parents. Et une fois que cela serait fait, elle allait pouvoir envisager une vie bien différente, aux côtés de Manon évidemment. Cet œuf (qui n’était pas cuit) était donc la promesse de tant de choses, de tant de pouvoir qu’elle ne pouvait que vouloir récompenser Alwenn. Manon la questionna sur la manière dont elle avait trouvé l’œuf (il était dans le frigo) et visiblement, c’était un concours de circonstance. Elle cherchait de l’or et elle était tombée dessus. La sorcière avait donc bien fait de lui confier cette tâche quand elles s’étaient rencontrés la première fois, de la mettre dans la confidence de ses recherches. Elle avait fait confiance à la bonne personne, au bon moment. Et maintenant, un œuf de dragon bien vivant se trouvait entre ses mains et les pouvoirs qui lui avaient été confié allaient donc lui servir.

« J’avais bien fait de t’en parler alors. »

Fit-elle remarquer avant que la jeune femme ne reprenne la parole, pour lui demander plus de précision sur le bateau qu’elle avait l’intention de lui offrir. Elle lui avait dit, effectivement, qu’elle allait lui en procurer un puisqu’au vu de ce qu’elle venait de lui offrir, elle trouvait que juste de l’or ne suffisait pas. Et puisque le désir le plus cher d’Alwenn était de retrouver de quoi naviguer sur les mers, il semblait équitable qu’elle l’aide pour cela. Même si, visiblement, la pirate se posait des questions sur sa manière d’y parvenir.

« Tu ne perds pas le nord. »
Ena adressa un sourire amusé à Alwenn, elle pouvait aisément la comprendre. Après tout, à sa place, elle s’arrangerait également pour être certaine d’obtenir ce qu’on lui avait promis. Même si, en cet instant prévis, la sorcière n’avait pas de bateau à disposition. « Pas ici en tout cas. » Il était évident qu’elles n’allaient pas trouver un bâtiment pour la jeune femme, dans le coin. « Il y a plein de moyen d’obtenir un, je suppose. » Ena ne connaissait pas grand-chose au monde de la mère, il fallait bien l’avouer. Mais elle supposait qu’un bateau pouvait se procurer comme n’importe quoi d’autre. « En donnant de l’or, en volant… en tuant, j’obtiens toujours ce que je veux. »

La sorcière tourna son regard vers Manon, à qui elle adressa un sourire complice. S’il y avait bien quelqu’un qui la connaissait, c’était elle. Ena n’avait aucun doute sur sa capacité à obtenir un bateau pour Alwenn, même si cette dernière n’était sans doute pas sans ressource non plus. Mais elle concevait vraiment de l’aider, parce qu’elle lui avait été d’une grande aide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Mer 10 Fév - 21:05


Tu la veux comment, ton omelette ?
L

e moins que l'on puisse dire, c'est qu'Alwenn y tenait, à son bateau. En même temps, c'était tout à fait compréhensible. On a tous un but à accomplir, quelque chose pour quoi on se sait né. Alwenn était sans doute née pour être pirate et voguer à travers les océans, et Ena, sans l'ombre d'un doute, était né pour être dragonnière. Et Manon ? Bah, ce n'était pas elle que toutes ces histoires concernaient, de toute façon, elle était globalement spectatrice des événements (même si elle se sentait naturellement concernée par tout ce qui concernait Ena)... mais en vérité, elle n'en savait rien du tout. Peut-être que ce but avait été plus précis dans son autre vie, mais Manon post-amnésie ne savait pas exactement ce qui pourrait être l'objet (inanimé, précisons) de toutes ses convoitises. D'une façon ou d'une autre, elle parviendrait bien à le découvrir... du moins osait-elle le croire. Pour l'heure, donc, ce n'était effectivement pas d'elle qu'il était question, mais bel et bien de celles qui procédaient au marché le plus équitable que l'on puisse imaginer. Chacune accédait à ce qu'elle désirait ardemment, et il se pouvait bien que, de cet échange, la face du monde s'en voit changée. Cet œuf de dragon pourrait bien être le symbole d'une ère nouvelle, rien de moins que cela. Elle demeura silencieuse tandis que la pirate s'enthousiasmait à l'idée de récupérer un bâtiment digne de ce nom, après avoir répondu à sa question. C'était apparemment en quête d'un navire qu'elle avait fait cette incroyable découverte. En effet, faire de plus amples recherches sur ses ruines, leur histoire, ce qui avait pu précéder. Elles renfermaient peut-être d'autres trésors cachés qu'il serait plus qu'impératif de découvrir. Manon avait en tous cas la ferme intention de se renseigner autant que possible sur le sujet, elle se découvrait une curiosité qu'elle n'aurait pas forcément deviné, mais en même temps, le jeu en valait très sérieusement la chandelle. Ce voyage, en tous cas, avait été des plus fructueux, et Manon était vraiment satisfaite pour Ena. C'est vrai, techniquement, ça ne la concernait pas exactement, mais son bonheur à elle faisait le sien aussi.

Au final, tout le monde pouvait s'estimer satisfait. Certes, Ena avait entre ses mains sa récompense, quand Alwenn attendait encore la sienne, mais la druidesse gageait que celle-ci ne saurait tarder. En effet, il y aurait mille et une manière d'obtenir à la pirate ce qu'elle convoitait. La sorcière avait plus d'un tour dans son sac, plus d'une carte dans sa manche, et quelle que soit la méthode employée, elle pouvait être assurée de voir son rêve se réaliser. Ena saurait y mettre les moyens, c'est une certitude. Manon ne prononça mot. Si elle était intéressée par la transaction, ce n'était pas son rôle d'intervenir. Tant pis si ça la faisait passer pour une idiote.






code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   Ven 4 Mar - 23:45

Tu la veux comment ton omelette ?

Dans les fait, non, Alwenn n'avait pas trouvé de grandes richesses au sein de ses ruines abandonnées au beau milieu de nulle part. Elle n'avait pas ajouté une seule pièce à sa bourse, n'avait rajouté que quelques babioles à moindre valeur dans son sac et avait essentiellement fait chou blanc dans les recoins qui, pourtant, promettaient tant de par leur apparence. Elle aurait pu quitter les lieux, déçue de tout ce temps perdu, et ne plus jamais pensé à ce château dont on lui avait injustement venté les richesses. Fut un temps oui, peut-être avait-il abritait des hommes importants aux bourses bien pleines, mais il était très clair que ce temps était révolu depuis au minimum une centaine d'année. Elle arrivait donc bien trop tard. Tout du moins, c'était ce que ces ruines vides auraient pu lui faire penser si elle n'était pas tombée sur un trésor bien plus beau encore qu'un coffre rempli de pièces d'or et de joyaux. En soit, l’œuf qui se trouvait à présent en possession d'Ena aurait pu passer sous ses yeux sans qu'elle n'y prête pas plus d'attention qu'à un tas de caillasse tombé là suite à un éboulement quelconque. Un œuf, qu'importe la taille de ce dernier, n'avait rien de bien attirant et n'éveillait pas foncièrement la curiosité d'un pirate. Seulement, les circonstances étaient telles qu'elle avait connaissance de ce qui pouvait bien se trouver à l'intérieur et de ce que la sorcière dont elle était devenue l'alliée attendait d'une telle découverte. En vérité, Alwenn savait surtout que cette dernière rêvait d'avoir une telle chose, ou devrait-on dire créature, entre ses mains, mais elle ne connaissait pas véritablement l'objectif exact de sa quête. Ce n'était pas ses affaires après tout. Être alliées ne voulait pas dire qu'il fallait tout savoir sur l'autre, bien heureusement.

Toujours était-il donc qu'avoir trouvé cet œuf de dragon était en fait certainement la meilleure découverte qu'elle avait pu faire lors de cette excursion, d'autant plus suite aux paroles de son alliée qui semblait prête à lui offrir sur un plateau ce qu'elle dont elle aspirait depuis qu'elle avait dû fouler la terre ferme. Forcément, Alwenn ne pouvait s’empêcher de poser certaines questions pressantes quant à cela. Elle avait beau s'être attendu à une certaine récompense de la part de la sorcière, ce n'était tout de même pas exactement ce qu'elle avait eu en tête. Mais puisque c'était bel et bien Ena qui avait parlé de bateau, la pirate pouvait bien se permettre d'insister sur le sujet et tant que ça faisait sourire la sorcière – puisque c'était le cas – tout allait bien. Les réponses de cette dernière furent d'ailleurs bien plaisantes. Aux vues de leur toute première rencontre, elle ne doutait pas le moins du monde que la jeune femme soit en mesure d'obtenir tout ce qu'elle voulait. Alwenn n'avait pas particulièrement envie d'être dotée de pouvoirs mais elle devait bien avouer que c'était actuellement ce qu'il lui manquait. Enfin, rectification : c'était ce qu'il lui manquait quelques minutes plus tôt. Elle répondit au sourire d'Ena tout en hochant la tête de satisfaction à la fin de ses mots. Ce qu'il se passait aujourd'hui marquait définitivement un beau tournant dans sa vie et elle était même prête à sourire aussi au petit chien de son alliée, même si elle ne savait toujours pas pourquoi elle s'était également pointée au rendez-vous.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu la veux comment ton omelette ? [pv Ena]
» Airbrush, spray gun, pourquoi, comment ?
» Omelette Party
» Comment devenir un elfe???
» Alcool, drogue et femme... on sait comment ça finit (a) [Qui veut xD]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Taverne :: Archives Camelot-