Partagez | .
 

 Facing The Past [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Facing The Past [PV]   Sam 24 Jan - 15:04

Facing The Past
   Alwenn & Axel

-Allez camarade. En route !

Oui. Il était temps d’y aller. Axel traînait depuis trop longtemps à Camelot et il avait entendu que quelqu’un cherchait une personne taillée pour l’aventure. Evidement cette personne c’était lui. Parce qu’il était devenu très bon pour gagner de l’argent en exécutant des missions pour d’autres personnes trop peu courageuses pour les faire par elle-même. Et cela arrangerait bien le pirate pour tout dire. Parce qu’il avait besoin d’argent. Rapidement. Il ne supportait plus la terre. Il s’y était fait oui, évidement. Il s’adaptait rapidement. Et il appréciait même de partager sa route avec un cheval. Mais un cheval n’était absolument rien comparé à un bateau. A un vrai bateau. Le genre de bateau qui vous fait vibrer. Le genre de bateau qui, lorsque vous êtes à la barre et que vous commandez à vos hommes, vous donne l’impression d’être le roi du monde. Le seigneur des mers. Le plus grand marin de tous les temps. L’odeur de sel lui manquait. L’odeur de la mère lui manquait. Le ballotement d’un navire lui manquait. Sa vie de pirate lui manquait. Piller et voler lui manquaient. Son indépendance lui manquait. Oui. Il était temps d’y aller.  D’autant plus que lui et son compagnon de voyage avait de la route à faire. Ils étaient partis à l’aube, le soleil venait à peine de se lever et il avait pu sortir de la ville sans trop de soucis. Le pirate terrestre avait passé toute sa matinée à battre la campagne de Camelot tout en réfléchissant à l’endroit où il se trouvait. Le vieil homme qui lui promettait une fortune s’il lui rapportait ce qu’il convoitait lui avait parlé d’un château royaume abandonné depuis un certain temps déjà. L’homme lui avait raconté toute l’histoire du château, sois disant piller par des pirates sans cœur. Le roi tué et le prince héritier enlevé. Aucun survivant. Mais c’était tout bonnement ridicule. Et puis Axel se fichait complètement des paroles d’un vieillard qu’il ne connaissait même pas. Même si, il fallait tout de même avoué que l’homme pour qui Axel entreprenait son grand voyage, intriguait légèrement ce dernier. Le vieux semblait vraiment connaître le royaume de Fyrien, destination du jeune pirate.

Enfin bref. Axel devait arrêter de trop réfléchir à tout ça. Il devait se contenter de récupérer ce qu’on lui avait demandé et il pourrait enfin se racheter un bateau digne de ce nom. Et retrouver sa chère et tendre mer. Mais avant cela, il devait réussir et plus vite il arriverait à se château abandonné, plus vite il pourrait récupérer cette babiole et être payé. Alors hors de question pour lui et sa monture de trop traîner. Le temps de faire une petite pause et revoilà le cheval et son maître sur les routes. Si tout se passait bien, le pirate arriverait le lendemain. Mais encore faut-il que tout se passe bien.. Et tout se passa bien. L’homme se faisait discret. Dormait dans la forêt. Mangeait stratégiquement les réserves qu’il avait emmenées. Sa mission commençait bien. Il n’y avait aucune raison d’échouer. Alors au bout de toute une nuit de galopades entre coupé de poses plus ou moins longues selon la fatigue, le pirate arriva au moment prévu aux abords du vieux château qui tombait doucement en ruine. La bâtisse avait certainement dû avoir un certain charme dans le temps. Aujourd’hui, elle se contentait de tomber en ruine. Magnifique. Le vieil homme l’avait envoyé dans un vieux château qui s’écroulait à moitié et qui se trouvait près de la mer. La mer. Il n’y avait pas meilleure motivation pour l’homme qui voulait plus que tout au monde retrouver sa vie d’avant. Mais il avait besoin de sommeil et il ne voulait pas rentrer dans le château en pleine journée. Non.. Il allait attendre la nuit. Il se trouva une petite clairière ou il laissa son cheval pie brouter en paix pendant que lui fit un inventaire que ses armes avant de s’endormir jusqu’à la nuit.

Une fois réveillé, il mangea un petit quelque chose et se dirigea à pied vers le château abandonné. Etrangement, il avait l’impression d’être déjà venu à cet endroit. Comme s’il était déjà venu. Cet endroit lui semblait familier. Mais c’était impossible ! Parce qu’il n’était jamais venu ici auparavant. Alors pourquoi en avait-il l’impression ? Peut-être était de la faute de son employeur ? Axel n’en savait fichtre rien. Il allait récupérer cette chose précieuse pour la ramener à l’autre ancien et voilà. Fin de l’histoire. Sauf que quelque chose n’allait pas. Une branche venait de craquée. Il se trouvait devant la porte principale du château et ce dernier était sous invasion végétale. Sortant doucement l’épée de son fourreau. Il y avait quelqu’un. Et ce quelqu’un allait regretter de se retrouver là. Agile, le prince oublié plaqua contre l’un des vieux murs la personne qu’il avait repérée. Et il l’a reconnu. Ses yeux bleus. Ses cheveux dorés.

-Toi ?


Oui. C’était elle. Axel n’avait même pas besoin d’une quelconque réponse. D’ailleurs elle n’en donna aucune. Elle profita simplement de la surprise qui s’étalait sur le visage d’Axel pour le plaquer à son tour contre le mur.

-Oh allez. Tu ne tuerais pas un si bel homme, dis. Alors range ton truc, tu pourrais te couper avec. Et dis-moi ce que tu fais ici. Je m’attendais à trouver un château vide tu vois, alors je suis un peu surpris.. C’est bien légitime !


Pas de remarque sur le bateau de la demoiselle. Non. Ce n’était pas la peine. Comme il l’avait marqué dans le journal qu’il avait d’ailleurs perdu, elle était dangereuse. Et il était bon parfois de ne pas trop jouer avec le feu.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Facing The Past [PV]   Lun 2 Fév - 21:32

Facing the past

Après des semaines de maigres récompenses, Alwenn était enfin sur une piste qui promettait d'être alléchante. Tout allait bien trop lentement et elle avait presque l'impression de ne plus connaître la sensation que pouvait procurer l'air marin. Ce n'était pas en amassant quelques pièces par ci par là qu'elle pourrait se racheter une flotte et rejoindre les océans. Toute sa vie s'y trouver, elle n'appartenait à personne d'autre qu'à la mer et, pour tout dire, quand elle pensait à cette dernière, elle avait parfois le sentiment d'être orpheline. Tout était trop compliqué sur terre. Alors qu'avec sa flotte il suffisait d'un pillage en bonne et dû forme pour remonter la pente, les règles du jeu étaient bien plus complexes là où elle se trouvait actuellement. Sans son bateau, sans ses canons, sans les bourrasques de vent dans les cheveux, elle était démunie. Qu'importait les alliances qu'elle avait pu faire depuis qu'elle avait posé les pieds sur la terre ferme, il était temps qu'elle retrouve le chemin de sa véritable destinée, et un certain château abandonné – ou tout du moins ce que renfermait ce dernier – pouvait apparemment en être la clé.

A peine avait-elle eut l'information qu'elle s'était mise en route, enfourchant le premier cheval qu'elle parvint à voler. Si tout se passait bien et si on lui avait dit vrai, ce qu'elle trouverait là bas lui redonnerait ses ailes, et c'était après tout tout ce qu'elle attendait. Au bout de deux journées entières de trajet, elle se retrouva enfin devant les impressionnantes ruines de ce qui devait être par le passé le fief du royaume de Fyrien. La nuit commençait déjà à tomber et elle ne se permit qu'une courte demi heure de repos avant de s'aventurer dans l’enceinte du château sans vie. Enfin, sans vie, c'était vite dit. Il s'avérait qu'elle n'était pas si seule que ça finalement et, alors qu'elle s’apprêtait à sauter sur l’intrus, ce fut lui qui lui tombe dessus, la prenant totalement au dépourvu elle aussi. Ce n'était pas le visage auquel elle s'était attendu, loin de là. Le minois qui se tenait à quelques centimètres du sien seulement en ce moment, elle pensait ne jamais le revoir un jour, et ç'aurait été pour le mieux – pour lui comme pour elle. Son cœur, qui était resté tranquille depuis le naufrage de leurs deux navires respectifs, venait de subir un nouveau sursaut. Et, rien que pour cela, ce pirate de malheur méritait la mort. Profitant de son instant de surprise pour reprendre le dessus, elle se dégagea de son emprise et vint à son tour le plaquer contre le mur, une main enserrée autour de sa gorge et le genou remonté entre ses jambes, prêt à s'encastrer dans sa virilité si le besoin se faisait sentir.

- Ce serait plutôt à moi de te poser cette question, répondit-elle en prenant bien soin d'ignorer tout son baratin. Tu n'as quand même pas l'intention de me noyer en plus d'avoir fait couler ma flotte ? Oh oui, elle n'était pas du genre à s'abstenir de remuer le couteau dans la plaie. Sauf qu'habituellement, elle n'était pas concernée par cette dernière... Peu importe ce qui t'amène ici, tu peux faire demi tour. A moins bien sûr que tu ne préfères que j'honore la promesse que je me suis faite de te tuer si je te recroisais un jour... Ce qu'elle aurait déjà dû faire d'ailleurs, mais hormis son genou et ses mains – qui pouvaient tout de même faire de beaux dégâts – aucune arme n'était de sortie. Une pirate hein ?! Elle aurait dû naître sans cœur, voilà tout.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Facing The Past [PV]   Sam 28 Fév - 13:53

Facing The Past
Alwenn & Axel


SERIEUSEMENT ? Qu’est-ce qu’elle foutait là elle ? Le vieil homme avait dit à Axel que ce château au fin fond du monde était vide et désert depuis de longues années maintenant. Comment l’autre pirate pouvait-elle donc savoir qu’il existait ? Et comment cela se faisait-il qu’ils se retrouvent au même endroit, au même moment ? Si Axel avait ce sourire niais pendu aux lèvres, son cerveau était en pleine ébullition. La présence de l’autre demoiselle n’était pas pour arranger ses affaires. Elle allait tout faire foirer. Il le sentait. Mais Axel n’avait pas le droit à l’erreur. Le vieil homme lui promettait une grosse somme d’argent pour l’objet qu’il devait récupérer. Et cette somme à elle seule pouvait lui permettre d’acheter son propre bateau. Un nouveau bâtiment sur lequel il pourrait de nouveau voguer sur les flots. Il avait BESOIN de réussir cette mission. Et il allait la réussir. En aucune façon il allait laisser une pirate aux cheveux blonds lui voler la vedette. Non non non. Donc oui, l’autre avait intérêt à intérêt à lui donner une réponse digne de ce nom. Parce qu’il ne se priverait pas de la tuer. Et la surprise était passée. Si elle lui laissait rien qu’une petite ouverture, il la tuerait. On ne tue pas une femme ? Ce n’était pas une femme, c’était une pirate. Une sacrément bien belle pirate, mais elle restait une pirate. Elle, elle n’hésiterait pas à le tuer. Donc pourquoi lui devrait ? Et puis. Il avait déjà tuer des femmes.. Et sa conscience s’en sortait plutôt remarquablement bien. Alors pourquoi en fait tout un plat, hein ? Non. Soit elle partait d’ici et laissait Axel faire ses petites affaires, soit le pirate l’éliminait ! Ce n’était quand même pas compliqué à comprendre. Si ? Mais non. De toute façon, Axel n’était pas compliqué. Enfin pas trop. Il était qu’il utilisait parfois des mots dont il ne connaissait même pas l’origine et qu’il connaissait pourtant, mais peu lui importait. Cette fois ci, il allait être, on ne peut plus claire et l’autre allait déguerpir, ou mourir.

Enfin, l’autre se mit à parler. La noyer ? Oh noooon. C’était trop bête comme mort pour quelqu’un qui pouvait vivre sur l’eau pendant des mois. Noon. Il pouvait tout simplement la tuer avec son épée. Dans le cœur. POUF. Cela serait suffisant. Après tout, il fallait bien au moins cela pour venger son cher bateau qui se retrouvait à présent au fin fond de la mer à cause d’une blondasse. Oui, Axel Eoghan allait se venger, en la tuant. Et. AHAHAH. C’était trop drôle. Décidément, les femmes avaient un sacré humour ! Faire demi-tour ? Impossible, il était arrivé avant elle. C’était elle qui devait partir. Et elle pouvait le tuer s’il le souhaitait, mais elle allait devoir s’attendre à une certaine résistance ! Et puis quoi encore ? Rien du tout. Axel n’allait pas quitter ce château. Il avait trop de chose à gagner pour abandonner parce qu’une pirate le lui avait demandé. Il était un pirate lui aussi. Et il allait monter à cette femme qu’on ne menace pas un Eoghan aussi facilement. Si Axel ne se plaignait pas d’être payé pour faire quelques sales petits boulots, il avait tout de même une fierté. Une fierté d’homme et une fierté de pirate. Pas aussi importante que celle de son père, mais tout de même bien présente. Et être menacé par une femme n’était pas très acceptable. Enfin, l’homme était bien décidé à se sortir de ce mauvais pas si l’autre idiote n’était pas en train de menacer directement ses bijoux de famille. Là, elle déclarait la guerre. Elle voulait la guerre ? D’accord. Elle allait l’avoir. Toujours un air particulièrement niais sur le visage, niais et arrogant, Axel se contenta de hausser les sourcils.

« T’es yeux sont vraiment jolis tu sais. »


Allez, un faux vrai compliment. Juste le temps pour le jeune homme de reprendre le dessus. Maintenant, il tenait la pirate et la plaqua sans aucune douceur contre le mur en face. A son tour maintenant, de mener la danse. Le pirate sortit une dague de l’une de ses manches et le posa contre le coup de sa belle ennemie.

« Alors, tu vas être gentille, et tu vas me dire ce que tu fais là. Et non, je ne partirais pas. J’ai trop à gagner dans cette affaire pour te laisser faire tout foirer, encore une fois.  Sinon.. Sinon. Peut-être qu’on pourrait s’entendre tous les deux. Un grand et vieux château abandonné. Il doit bien en avoir assez pour deux pirates, tu ne penses pas ? »


Après tout ce qu’il s’était dit et promit, voilà qu’Axel pensait à s’associer avec l’autre ? Oui. Il s’était rendu qu’il ne pourrait peut-être pas la tuer. Pas tout de suite, tout de moins. Alors autant qu’elle serve à quelque chose, puisqu’il était évident qu’elle n’abandonnerait pas non plus. She’s a pirate, after all !



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Facing The Past [PV]   Jeu 12 Mar - 21:47

Facing the past

Non mais franchement. Avait-elle tant la poisse que ça pour que son unique espoir de refaire pleinement richesse depuis son naufrage soit remis en totale question par celui là même qui l'avait fait sombrer ? Elle aurait pu croiser n'importe qui d'autre ou même n'importe quoi d'autre que ça n'aurait pu être pire. Elle l'avait voulu mort à la seconde même où le premier boulet de canon avait transpercer la belle coque de son bâtiment et l'unique chose qu'elle faisait maintenant qu'elle l'avait en face d'elle était de menacer sa virilité. Mais qu'est-ce qu'il lui arrivait au juste ? Elle était tout sauf faible d'ordinaire, et le beau pirate – car oui, il était on ne peut plus séduisant et c'en était d'autant plus énervant – aurait déjà dû faire face à son épée si c'était dérouler comme d'habitude. Plongée dans cette espèce de frustration et bien trop de questionnements, les mots qui sortirent alors d'entre les lèvres de son adversaire finirent de lui faire perdre le contrôle sur la situation. Un contrôle qui, en vérité, n'était qu'artifice. Si elle l'avait vraiment eut, il fallait bien le dire, elle serait déjà en train de visiter les lieux, une larme de sang sur son épée.

Elle fut tellement prise de court par cette remarque qui n'avait aucun sens dans l'instant qu'elle ne vit pas venir le revirement de situation. Il n'y avait pas à dire, elle avait bien moins de force que son adversaire et il n'eut pas grand mal à l'écraser à son tour contre le mur. Le choc lui coupa le souffle un court instant et elle laissa échapper un léger hoquet quand l'air retrouva le chemin jusqu'à sa bouche. Si ses yeux avaient pu faire fondre son interlocuteur, il ne serait déjà plus qu'une vilaine flaque à ses pieds. Elle ne pouvait pas être plus en colère qu'en cet instant. D'une, ses plans de richesse soudaine étaient on ne peut plus chamboulés. De deux, le coupable était de loin la personne qu'elle voulait le moins voir au monde au vu du court mais intense passé commun qu'ils avaient. De trois, il aurait du mourir à la seconde même où elle l'avait aperçu et l'idée qu'elle n'en avait pas eu la force – ou le courage, peu importait – la mettait hors d'elle. Et voilà qu'en plus elle avait perdu le dessus et qu'une foutue dague venait de s'installer sur son cou, prête à la saigner comme il se devait. Il y avait franchement de quoi regretter d'autant plus sa faiblesse actuelle.

- Plutôt crever ! lança t-elle pour répondre à la proposition de son interlocuteur, tout en le fusillant du regard. Je n'ai pas l'intention de partager quoi que ce soit avec le foutu pirate qui a fait sombrer mon navire. C'est bien pour cette raison que je suis là d'ailleurs, parce que cette saleté de terre est pas faites pour moi et que je risque pas de rejoindre l'océan sans bateau. Oh oui, j'oubliais, toute ma richesse était gentillement rangée dans mon bâtiment quand tu l'as troué avec tes canons ! Elle marqua une courte pose. Alors vas-y, enfonce donc cette dague dans mon cou, il n'y a que comme ça que je dégagerai de ton chemin, lança t-elle d'un ton de défi.

Ah la fierté des pirates, ça en perdait plus d'un. Mais elle n'était pas non plus idiote et n'avait pas la moindre intention de mourir si jeune. Sa main se tenait prête à dégommer sa propre dague au moindre nouveau geste suspect de son « interlocuteur » et, cette fois, elle ne ferait pas de quartier. Enfin...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Facing The Past [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Facing The Past [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Facing The Past [PV]
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Taverne :: Archives Camelot-