Partagez | .
 

 La découverte ou l'ignorance [pv Manon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Dim 18 Jan - 12:08

La découverte ou l'ignorance

Cela faisait une bonne semaine à présent que Freya avait quitté le château pour retrouver les quartiers qui convenaient mieux à sa condition – autrement dit au sein de la partie la moins riche de la citée de Camelot – et elle commençait doucement à y trouver ses marques. Cela faisait concrètement plusieurs années qu'elle n'avait pas vécu dans un lieu fixe et, en vérité, elle n'avait même jamais vécu que dans la nature auparavant, que ce soit dans les camps druidiques ou dans le lac d'Avalon qui étaient devenu le temps de quelques années la demeure de son âme à demi morte. Seulement, la nature pouvait difficilement l'accueillir de nouveau de manière convenable – pour le moment tout du moins –, à moins qu'elle ne décide d'embrasser la solitude. Avait-elle une famille quelque part ? C'était là l'un des points qu'elle avaient encore à éclaircir. Pour l'heure, et en attendant que son passé refasse entièrement surface dans sa mémoire – les grandes lignes n'avaient pas mis bien longtemps à lui revenir mais certaines zones sombres persistaient encore et de nombreux détails manquaient au puzzle –, la ville semblait le meilleur choix et, elle devait bien l'avouer, la présence de gens autour d'elle, l'agitation quotidienne, lui faisait un bien fou. Elle avait trop longtemps été coupée du monde, la civilisation ne pourrait que lui faire du bien.

Et quand on parlait de civilisation, les civilités allaient de soit. Or, elle avait déjà bien trop tardé à remercier la reine pour l'attention qu'elle lui avait porté et pour les soins sans lesquelles elle n'aurait probablement pas survécu à sa sortie des eaux profondes. C'est qu'elle n'avait pas la moindre idée de comment aborder une personne d'une telle importance. Certes, elle l'avait déjà fait par le passé mais elle n'avait pas eu besoin de se montrer, là était toute la différence. Elle finit cependant par prendre son courage à deux mains, suivant l'exemple de Merlin et s'insérant dans le château par les cuisines. L'agitation qui régnait dans cette partie de la demeure royale était impressionnante et il était aisé de se faufiler sans se faire remarquer. Émerveillée, la jeune druide jeta un regard circulaire sur l'immense pièce avant de se figer et de sentir des sueurs froides s'installer dans son dos. Manon, la servante de la reine, venait d’apparaître dans son champ de vision et elle était très clairement la dernière personne qu'elle souhaitait croiser. Elle aurait dû y penser pourtant. Les servants ne restent jamais très loin de leurs maîtres, or c'était précisément celui de cette dernière qu'elle cherchait à atteindre. Dans un réflexe un peu stupide, elle se tourna d'un geste brusque et entreprit de contempler le plat de rôti qui se trouvait en face d'elle, espérant que la jeune femme qu'elle avait blessé par le passé ne la remarque pas plus que tous ces gens qui s'affairaient autour d'elle.

Deux jours auparavant, un tas de souvenirs douloureux avaient trouvé la porte d'entrée de son cerveau. Le bastet... Cette sale bestiole qui avait été la cause de tous ses maux n'était pas morte avec elle. La malédiction, elle, en revanche, semblait avoir été levée. Mais, quand bien même Freya avait le contrôle sur la bête à présent, cela n'enlevait rien de ce qu'elle avait pu faire à son insu. Quand elle s'était transformée sans vraiment le vouloir, mais sans que ça ne lui soit imposé non plus, une déferlante de vision d'horreur s'était emparée d'elle et le visage de Manon avait été l'un des premiers à faire son apparition. A la façon dont la bête l'avait éjectée contre l'arbre, au son de son corps percutant l'écorce... Freya avait presque du mal à croire qu'elle ait réellement pu survivre à l'attaque. Une chose était sure, elle n'en était pas ressortie indemne et jamais la dame du lac ne pourrait se le pardonner, et ce encore moins si le visage de celle qu'elle avait failli tuer venait à rentrer trop souvent dans son champ de vision.

Ce merveilleux rôti, donc.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Dim 18 Jan - 20:03


La découverte ou l'ignorance
E

lle n'aimait pas l'ambiance qui régnait aux cuisines, elle n'aimait pas ce chaos constant, le bruit, l'agitation, la précipitation. Certes, son travail auprès de la reine exigeait parfois d'elle qu'elle pare à des urgences et qu'elle se montre rapide dans ses actes et avisée dans son jugement, mais au moins n'avait-elle pas constamment à combiner avec les urgences des autres. La servante de la reine ne parvenait pas même à comprendre comment tous parvenaient à communiquer entre eux, à s'entendre et à se comprendre, et aussi, à ne pas finir la journée en souffrant d'une terrible migraine. Elle laissait tout cela aux autres. Oh, elle n'irait pas jusqu'à dire que sa situation était idéale, outre le fait qu'un travail de serviteur n'était pas toujours le plus glorifiant et le plus honorifique qui puisse être, même si la reine la considérait avec beaucoup d'égards.... mais en plus du reste, il lui était de plus en plus difficile pour elle de servir une reine encore en deuil, de faire mine de compatir à une douleur qu'elle avait provoquée, de supporter le poids d'une culpabilité qui ne pouvait que la ronger chaque fois que son regard croisait celui de la personne à qui elle avait juré une loyauté qui lui avait clairement fait défaut. Elle avait beau croire dans le bien fondé de sa cause, ses journées, dernièrement, étaient lourdes de complications... Finalement, elle se sentait un peu soulagée quand elle pouvait échapper à son regard... Cette contradiction en elle : l'envie de demeurer auprès d'elle, afin de rester aux petits soins, et s'assurer qu'elle ne manquerait de rien. Et celle de rester loin pour ne pas laisser la honte la submerger. Au final, à certains moments, elle se disait que devoir hanter les cuisines comme présentement n'était pas un mal, bien au contraire. Quand bien même cette ambiance continuait de lui hérisser le poil.

Alors qu'elle se frayait un chemin parmi les employés, tous affairés à leur tâche, elle reconnut une silhouette familière et, contrairement à toutes les autres, immobiles. Elle éprouva ce même sentiment d'inconfort, mêlé à un frisson désagréable quand elle la vit. Elle ne se l'expliquait pas. D'autant que Freya, du peu qu'elle avait parlé avec elle, était quelqu'un de parfaitement inoffensif, et même, elle évoquait en elle une certaine sympathie, peut-être parce qu'elles avaient connu toutes les deux les affres de l'amnésie, même si chez Freya, c'était parfaitement temporaire. Manon hésita un moment. Aller vers elle ou se contenter de l'ignorer ? Finalement, elle opta pour la première option. Parce que la demoiselle continuait de l'intriguer, parce qu'elle avait toujours cet étrange sentiment, celui de la connaître, quand bien même il lui était impossible de la remettre (et tant mieux, sans doute).

-Bonjour
, fit-elle en tapotant son épaule afin d'attirer son attention (et de détourner son attention du... rôti... par lequel elle semblait captivée, allez savoir pourquoi). Que faites-vous ici ?

Elle avait quitté le château de Camelot depuis un moment déjà, ce n'était pas là l'endroit où Manon s'attendait à la revoir. En fait, elle ne s'attendait pas vraiment à la revoir, dans quelque contexte que ce soit.






code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Dim 1 Fév - 16:24

La découverte ou l'ignorance

Freya ne supportait pas l'idée d'avoir pu blesser autant de gens, d'avoir fait couler tout ce sang et d'avoir semer la terreur chaque nuit pendant toutes ces années. Elle qui prônait le pacifisme, ainsi que toutes les autres valeurs pleines de bonté des communautés druidiques, la vérité lui était arrivée comme une énorme claque en pleine figure et elle avait bien du mal à accepter le fait que le bastet vivait encore en elle à l'heure d'aujourd'hui. Quand bien même il s'avérait qu'elle avait à présent le contrôle sur lui, il gardait l'enveloppe de la bête sanguinaire et reflétait d'autant plus la fardeau de sa culpabilité. Cette dernière se trouvait dans tous ces souvenirs qui lui étaient revenus soudainement et qui, depuis, ne la quittait qu'en de très rares moments. Mais si encore ça ne se résumait qu'à sa propre personne... Au lieu de ça, elle se trouvait dans la même cité que l'une de ses victimes et était amené en ce moment même à recroiser cette dernière. Devoir lui faire face à nouveau était pire que tout et elle ne réussi pas à bloquer le léger soupir qui s'échappa d'entre ses lèvres lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était démasquée. Quelle idée elle avait eut aussi de s'élancer sans réfléchir dans les cuisines du château ? Comme regarder celle qui se nommait Manon – et qui avait prit soin d'elle lorsqu'elle était en convalescence, soit dit en passant – dans les yeux maintenant qu'elle savait être à l'origine de ses maux – tout du moins, elle en était rapidement venue à cette théorie – ? L'unique chose qui pouvait un tant soit peu la consoler, c'était qu'elle était encore en vie, elle, et que ce n'était probablement pas le cas de toutes les personnes qui avaient eut le malheur par le passé de croiser la panthère noire ailée sur leur chemin. Tout compte fait, non, ce n'était pas une consolation... Ses épaules se soulevèrent malgré elle lorsque Manon lui tapota l'épaule, rétrécissant légèrement son cou et lui donnant un vilain air de chien battu. Il allait bien falloir qu'elle laisse de côté la vue de ce merveilleux rôti totalement inintéressant, elle ne pouvait plus se défiler à présent.

- Oh, bonjour, répondit-elle en se redressant pour lui faire face. Je... J'espérais pouvoir remercier la reine pour tout ce qu'elle a fait pour moi ces dernières semaines. Quoi de mieux que la vérité pour faire passer la pilule de la gène et du stress ? Enfin, c'était vite dit. Maintenant que Manon se trouvait littéralement sous son nez, c'était pire que tout. Ses mains se serrait autour des pans de sa robe sans qu'elle ne s'en rende compte. C'était sa façon à elle de se raccrocher à quelque chose, n'importe quoi. Elle parvint tout de même, non sans mal, à servir un sourire à son interlocutrice. Vous allez mieux ? Euh non... Ça, c'était une question qui aurait dû lui être adressée à elle, et non pas l'inverse. Pourtant, c'était bien là une chose qu'elle souhaitait savoir, mais qui l'emmenait dans un même temps dans une pente bien glissante. Elle ne pouvait pas se résigner à faire savoir la vérité à Manon, tout comme ça la rongeait de se tenir ainsi devant elle aussi effrontément...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Mar 3 Fév - 17:53


La découverte ou l'ignorance
F

reya semblait perdue, en tous cas pas complètement à l'aise, si bien que Manon ne put s'empêcher de se demander si, finalement, la jeune femme n'avait pas quitté le château de Camelot trop tôt, et n'aurait pas mérité de rester se reposer un peu plus, histoire de se remettre complètement. Que ce soit parce qu'elle n'était pas encore au meilleur de sa forme, ou pour une raison toute autre qui pour l'heure lui était obscure, Manon avait le sentiment que la personne en face d'elle n'allait pas vraiment bien... au point qu'elle lui posa une question que la servante de la reine ne put manquer de trouver parfaitement insolite. Elle ne lui avait pas demandé si elle allait bien comme on le demande par politesse, sans forcément s'intéresser sincèrement à la santé de son interlocuteur, elle lui avait demandé si elle allait mieux, et ça faisait une sérieuse différence. Et quoi ? Lui avait-elle donné l'impression d'être si mal qu'elle s'interrogeait à présent sur comment elle allait ? Ou était-elle confuse pour une toute autre raison... Manon ne savait pas vraiment quoi répondre à cela. Elle n'avait pas voulu donner à Freya l'impression d'aller mal (et par ailleurs elle n'allait guère mieux désormais, c'était même pire, la culpabilité n'aidant pas), mais il se pouvait qu'elle n'ait pas su complètement feindre... Il est vrai qu'elle avait eu ce sentiment étrange en sa présence lors de leur rencontre, ce sentiment confus, celui de la connaître et d'être angoissée de la connaître. Est-ce que ça s'était à ce point vu ? Il valait mieux qu'elle ne surinterprète pas trop les choses dans tous les cas, ça pourrait avoir des conséquences tout à fait néfastes par la suite. Alors elle se contenta d'exprimer à voix haute sa pensée première.

-Ce serait plutôt à moi de vous poser la question.
remarqua-t-elle en se permettant un fin sourire. Après tout, c'était elle qui l'avait veillé et prit soin d'elle durant sa convalescence, et non l'inverse. Et en effet, même si elle n'avait pas eu cette politesse plus tôt, il était tout naturel qu'elle vienne demander à la jeune femme si elle allait mieux... Ce dont elle n'était pas certaine, étant donné ce début d'échange. Pour ma part je vais bien, je vous remercie. Ce n'était pas tout à fait vrai, mais elle n'allait pas s'épancher auprès de Freya sur ses problèmes. Elle ne pouvait le faire auprès de personne, d'ailleurs, personne ne serait à même de comprendre ce qu'elle traversait, sans la juger, et quel que puisse être le camp de ces personnes. La reine est en réunion pour le moment, mais je peux vous organiser une rencontre, si vous voulez. Je suis certaine qu'elle sera ravie de vous revoir et d'avoir de vos nouvelles.

Et elle ne mentait pas. Connaissant Guenièvre (et elle commençait à bien la connaître, à force de la côtoyer, ce qui rendait les choses d'autant plus difficiles), elle aurait en effet plaisir à recevoir (et avec humilité, bien sûr) les remerciements de Freya et à avoir de ses nouvelles. Elle était comme ça. Elle avait le coeur sur la main.






code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Mer 18 Fév - 22:21

La découverte ou l'ignorance

Cette escapade dans les cuisines du château était un véritable fiasco, et si l'esprit de Freya avait pu être pansé pendant son séjour dans les appartements des invités du royaume, le visage brut de Manon sous ses yeux, et non plus seulement dans ses souvenirs, était clairement en train de tout foutre en l'air. Bon, ok, c'était peut-être exagéré étant donné que sa mémoire lui était revenue à elle, mais, justement, elle se serait bien passé de certaines parties de cette dernière. Qu'avait-elle eut en tête au juste pour s'aventurer ainsi à la rencontre de la reine elle même sans prendre en compte la présence certaine de la servante de cette dernière dans les parages ? Il était vrai que ses conditions de vie actuelles ne lui permettaient pas un sommeil radieux toutes les nuits, et que les retrouvailles avec l'adorable et doux Bastet avaient légèrement foutu le désordre là dedans quelques jours plus tôt, mais tout de même... Elle s'était elle même jeter dans la situation face à laquelle elle avait espéré si ardemment ne jamais se retrouver. Mais maintenant qu'elle s'y trouvait, il fallait se rendre à l'évidence, aurait-elle réellement pu y échapper ? Les deux jeunes femmes vivaient toutes les deux dans la cité rapprochée de Camelot et avaient suffisamment de personnes en commun dans leurs entourages respectif pour que leurs chemins se croisent. Au moins, la pression de cette éventualité n'existait plus, ne restait plus qu'à y faire face. Et de toute évidence, Freya n'était pas tellement douée pour ça pour le moment. Fort heureusement, sa remarque de travers et le stress qui devait habiter son visage ne sembla pas interloquer outre mesure son interlocutrice.

- Oui, pardon, ma langue a fourché, je n'ai pas encore récupéré toutes les heures de sommeil qu'il faudrait, répondit-elle dans un sourire gêné.

Déjà qu'il était difficile pour elle de se tenir en face de la jeune femme sans lui faire part d'une information pour le moins capitale de leurs vies à toutes les deux, c'était encore pire maintenant qu'elle osait lui mentir directement sous le nez. Bon, tout n'était pas complètement faux, elle était en effet fatiguée, mais sa langue n'avait pas fourchée, non, c'était en effet bel et bien ce qu'elle avait voulu dire, ou tout du moins ce qu'elle avait pensé et qui était sorti tout seul d'entre ses lèvres. Quand bien même la question était étrange dans le contexte, elle reçut une réponse et Freya oscilla entre se réjouir que la jeune femme aille bien et se sentir d'autant plus mal de lui cacher une chose qui aurait très certainement le don de tout détruire. Elle finit par opter pour l'idée qu'elle n'était en fait qu'une réponse polie et banale et qu'elle ne valait en vérité pas grand chose puisqu'il n'y avait pas réellement d'autres réponses possibles pour des étrangers. Car c'était ce qu'elle était.

- Oui, ce serait très aimable à vous, merci, répondit-elle en hochant la tête. Puis, comme dans un élan masochiste. Elle n'est pas la seule que je doive et que je veuille remercier. Vous avez été présente durant toute ma convalescence et je vous dois en partie ma guérison, j'en suis certaine. Voilà de quoi la faire se sentir d'autant plus coupable. Maudit endroit, maudite malédiction, maudite vie !

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Ven 20 Fév - 20:21


La découverte ou l'ignorance
P

ersonne ne s'intéresse à la servante. Et plus la personne que l'on sert a du prestige, plus le nom et le visage de la personne à son service s'estompe au profit de l'image grandiose de la personne en question. Oui, on faisait rarement attention à Manon, puisqu'elle servait la reine. Souvent, quand on venait la voir, c'est parce que l'on souhaitait s'adresser à elle, elle n'avait d'utilité que dans cette haute sphère royale. C'était un fait, mais un fait qu'elle acceptait sans mal. Sa fierté aurait pu en prendre un coup, ce n'était pas le cas, ce n'était jamais qu'un travail, et faire partie du décor du château de Camelot la dérangeait d'autant moins qu'elle ne comptait pas outre mesure attirer l'attention sur elle dernièrement... Si elle pouvait se faire suffisamment discrète pour passer inaperçue et n'éveiller aucun soupçon à son sujet, alors c'était tant mieux. Pour cette raison, elle fut assez surprise que, apprenant que la reine n'était pas disponible pour le moment (ceci dit, Manon lui apprendrait bel et bien sa visite - elle avait beau être une véritable traîtresse, elle n'en demeurait pas moins une servante consciencieuse, d'autant plus qu'elle avait de quoi se faire pardonner), Freya reste malgré tout, et ne se désintéresse pas immédiatement d'elle. Qu'elle lui demande comment elle allait, soit, c'était une convenance, une formule de politesse, ce n'était pas pour autant qu'elle devait s'intéresser pour de vrai, comme l'on écoute à peine la réponse que la personne a à formuler pour passer immédiatement à autre chose, sachant que "oui" est la seule réponse valable, et que "non" est absolument tout sauf recevable. Mais Freya ne se contenta pas de lui demander comment elle allait, d'apprendre que Guenièvre n'était pas disponible, et de prendre la tangente... Non. Elle la remercia. Ça, clairement, Manon ne s'y était pas attendue. Elle allait même jusqu'à dire qu'elle lui devait le fait de se porter mieux. C'était sûrement exagéré.

-Je n'ai fait que mon devoir.
affirma-t-elle dans un fin sourire.

Et effectivement, c'était bel et bien le cas. Elle ne se serait très certainement jamais intéressée au sort de la druidesse si la reine ne lui avait pas demandé de veiller sur elle et d'en prendre soin. C'est vrai, elle s'était assurée qu'elle ne manquait de rien, lui avait apporté à boire et à manger, était venue la retrouver régulièrement, mais jamais elle ne se serait donné ce mal si elle n'en avait pas eu l'obligation professionnelle. C'était sans doute horrible que d'affirmer cela, mais c'était un fait quoi qu'il en soit. Manon n'était pas quelqu'un d'altruiste, loin de là, rares étaient les personnes dont le sort lui importait suffisamment pour qu'elle prenne la peine de faire l'effort de s'oublier elle-même à leur profit. Cela étant, il était toujours agréable de voir son travail récompensé d'un compliment, et puis, elle devait bien admettre que Freya avait attisé sa curiosité autant que fait naître en elle une forme de sympathie un rien distante.

-Pardonnez ma curiosité... où vivez-vous, à présent ?





code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Jeu 5 Mar - 23:48

La découverte ou l'ignorance

C'était tout de même dingue de se montrer aussi contradictoire entre ses mots et ce qu'il pouvait se passer dans son esprit – à savoir une bataille intense pour rester digne, ne pas flancher et surtout ne pas s'aventurer dans un terrain trop glissant et qui pouvait engendrait un tas de choses déplaisantes. Pour le moment, ce dernier point n'était pas atteint, ce qui était une très bonne chose, mais pourquoi diable se trouvait elle encore en face de Manon alors que sa principale envie – pour ne pas dire besoin – en ce moment même était de se trouver à mille lieux d'elle et de ne pas devoir affronter la gentillesse à son égard de celle qu'elle avait tant blessé par le passé. Mais au lieu de se carapater à la première occasion, celle que lui avait donné la jeune servante en l'informant que la reine – qui était après tout l'objet premier de son passage dans les cuisines du château – n'était pas disponible pour le moment, elle avait relancer la conversation. Que ce soit pour se soulager d'un poids ou par sincérité totale, Freya aurait tout aussi bien pu remercier purement et simplement son interlocutrice avant de prendre congé, plutôt que de lui faire part des bienfaits de sa présence à ses côtés durant sa guérison. A quoi cela lui servait-il au juste ? Se faisait-elle inconsciemment passer pour faible, pour ne pas recevoir trop de représailles si son secret récent venait à se savoir ? Ou bien était-ce un moyen pour elle de commencer à se faire pardonner avant même que les choses ne soient avouer ? Peut-être qu'il y avait une part de tout cela, c'était même très probable, mais, en vérité, l'ancienne Dame du Lac était on ne peut plus sincère également. Elle n'était certes pas aussi faible que son état des dernières semaines avait pu laisser paraître, mais elle gardait la profonde gentillesse qui l'avait habité tout au long de sa vie. Et c'était ce trait de caractère exacerbé qui rendait l'existence passé et présente du Bastet encore plus insupportable. L'ironie du sort avait voulu que le monstre s'empare du corps et de l'esprit d'un être des plus inoffensifs. Malgré ses pensées négatives, Freya parvint à rendre un sourire à son interlocutrice, avant que cette dernière ne renchérisse une fois encore la conversation par une nouvelle question. Le calvaire ne semblait pas vouloir toucher à sa fin.

- Je n'ai pas encore de logis fixe, mais je réside dans la cité et je parviens à avoir un toit au dessus de la tête chaque nuit, répondit-elle dans un sourire gêné. Encore une fois, ne donnait-elle pas autant de détail sur sa situation plus que précaire afin d'accentuer son innocence ? Qu'importe. Je dois vous avouer quelque chose. Depuis la première fois que je vous ai vu, j'ai le sentiment de vous connaître, mais je ne parviens pas à me souvenir...

Quelques jours plus tôt, cette phrase n'aurait pas été un mensonge éhonté. Elle n'avait pas pu s'en empêcher. Mettre Manon sur la piste de ses souvenirs rendait les choses un tantinet moins insupportables et, au fond d'elle, Freya savait que la culpabilité ne pourrait s'apaiser que quand la servante serait au courant de leur lien premier. Encore faudrait-il que cette dernière lui laisse le plaisir de se sentir mieux...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Sam 7 Mar - 14:10


La découverte ou l'ignorance
M

anon aurait pu s'intéresser concrètement à l'endroit où la jeune femme vivait, à ce qu'elle faisait désormais de sa vie... à qui elle était... Pas tant parce qu'elle était altruiste et se souciait généralement des autres, mais parce qu'elle ne pouvait s'empêcher d'être intriguée par Freya. Ce sentiment qu'elle l'avait connue, et surtout, qu'elle avait joué un rôle important dans sa vie... ou devait en jouer un, va savoir. Mais finalement, la phrase qu'ajouta la druide coupa net à toute question supplémentaire, pour en ajouter d'autres à tout cela. Elle ne pouvait s'empêcher de sentir que quelque chose la liait à Freya. Peut-être une chose positive, peut-être une chose négative, elle ne parvenait pas à se décider. Mais quelque chose, en tous cas. Dès leur première rencontre, elle l'avait perçu. Ce sentiment de malaise... ce sentiment effrayant... Et puis, cette sorte de panthère dont elle lui avait parlé d'emblée, ce n'était sûrement que les hallucinations d'une femme en piteux état, mais pourquoi Manon avait-elle su si bien le visualiser ? Quoi qu'il en soit, il y avait quelque chose... Et en effet, Freya ne fit que le lui confirmer en lui assurant avoir l'impression de la connaître. En soi, ça aurait pu être une excellente chose. Manon était toujours en recherche de ceux qui pourraient lui permettre de se rappeler qui elle était, c'est pour cela en partie que sa relation avec Ena lui était à ce point essentielle, parce qu'elle avait l'impression de se recomposer elle-même, mais il lui manquait des fragments d'elle. Peut-être que Freya les avait en sa possession... Ou peut-être pas ? C'était bien leur chance, l'une et l'autre étaient convaincues de se connaître, et ni l'une, ni l'autre, n'arrivaient à s'en souvenir. Elles n'allaient pas aller bien loin, comme cela.

-J'ai le même sentiment vous concernant.
admit-elle doucement, ne sachant pas dissimuler l'agacement qu'elle éprouvait à l'idée que cette conversation soulèverait certainement plus de questions qu'elle n'y répondrait. C'était pire que tout. À vrai dire, j'ai eu un accident, il y a quelques temps... j'ignore ce qui m'est arrivé. Quand je me suis réveillée, je n'avais plus le moindre souvenir de qui j'étais. Encore maintenant, je n'ai pas de souvenir de mon passé. Si nous nous sommes connus à cette époque, je n'en sais plus rien...

Manon savait bien que, quand elle avait veillé sur la jeune femme quand elle était hébergée dans le château de Camelot, elle avait perdu un peu de sa mémoire. Peut-être n'en avait-elle pas tout récupéré.. Ou qui sait, peut-être que leurs esprits respectifs cherchaient à tout prix à les protéger de ce qu'elles avaient vécu en commun. Manon n'avait qu'une impression, à ce sujet, mais elle avait quelque chose d'assez sombre. Étant donné que la servante de la reine se savait avoir été loin d'une enfant de choeur par le passé (et elle ne l'était pas spécialement plus à présent, au passage)... il se pouvait peut-être qu'elle ai fait souffrir Freya sans le vouloir, et que l'esprit de cette dernière s'en soit protégée. Elle n'imaginait pas que ce puisse être l'inverse, elle lui semblait si douce et inoffensive...




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Dim 15 Mar - 22:55

La découverte ou l'ignorance

Sans trop de surprise, Freya aurait tout donné pour que ses dernières paroles ne transpirent pas le mensonge. Revenir quelques jours auparavant et tuer la bête tant qu'il était encore temps. Avoir le contrôle sur cette dernière à présent ne changeait absolument rien au fait qu'elle était rongée par la culpabilité, par des actes qu'elle avait commis à son insu mais qui avait blessé – et pire que ça encore – tellement de gens autour d'elle. Elle savait très bien d'où elle connaissait ce visage et elle se souvenait très bien également de cette même tête percutant violemment l'arbre sur lequel elle l'avait elle-même projetée. La servante avait croisé sa route au mauvais moment, et voilà que la jeune druide apprenait qu'elle avait totalement changé le cours de sa vie, et pas de manière positive, loin de là. Rien d'étonnant lorsque l'on voyait la trace que les pattes du Bastet était capable de faire sur le sol. En soit, il n'aurait pas été étonnant que Manon ne fasse pas le lien entre la bête et la jeune femme dont elle avait prit soin de longues semaines durant, mais c'était loin d'être une amnésie passagère dû au choc. Elle avait apparemment provoqué un lavage de cerveau complet chez la servante, elle lui avait enlever sa vie sans pour autant la tuer. Pour avoir vécu une amnésie assez violente après sa libération du lac, cette nouvelle ne faisait qu'augmenter sa culpabilité, à tel point qu'elle en avait profondément mal au ventre et qu'il allait être très dur pour elle de contenir la vérité encore longtemps. Ce qu'elle faisait en cet instant était de la torture, quand bien même son interlocutrice n'en savait rien. Elle était en train de lui cacher une partie d'elle même, une partie qui, en plus de cela, pourrait bien s'avérer être la clé de ses autres souvenirs. Elle détenait la source. Non, rectification : elle avait provoquer la sécheresse de cette source, installant un barrage dans l'esprit de Manon au moment même où la bête en elle l'avait envoyée s'écraser contre un arbre. Mais ce n'était ni le lieu, ni le moment de lui faire une telle révélation. Ou bien était-ce de le pure et simple lâcheté ? La vérité c'est que Freya voulait profondément se libérer de ce fardeau, mais elle avait le sentiment que ce serait comme faire une exploser une nouvelle bombe dans l'esprit de la servante. Avait-elle réellement le droit de faire ça ? Que devait-elle seulement faire au juste ?

- Mon passé reste encore assez flou également, je n'ai pas l'impression d'avoir récupéré tous les souvenirs perdus avant mon arrivée au château. Ce n'était pas totalement faux en soit. Être habitée par le Bastet et avoir vécu plusieurs année dans le lac d'Avalon avaient rendu pas mal de choses confuses en elle. Il était même possible qu'elles aient toutes les deux été amies par le passé et que ce détail lui ait échappé dans sa demie mort. Ça expliquerait en partie pourquoi leur chemin s'était croisé à une heure aussi tardive, la bête ne se réveillant qu'au douze coups de minuit. Mais ça se réinstalle doucement, continua t-elle, et je ne manquerai pas de venir vous trouver si ce mystère s'éclaire un tant soit peu, acheva t-elle dans un sourire qu'elle dû forcer. Quelle menteuse elle faisait... Elle se dégoûtait elle même, comment allait-elle pouvoir vivre avec ça ? Pour le moment, il serait peut-être plus sage que je vous laisse retourner à vos tâches. Dans cette dernière phrase résonnait une certaine interrogation. Si Manon la retenait, il était fort possible que les nerfs lâchent, ce qu'elle ne voulait pas et voulait en même temps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Jeu 19 Mar - 14:54


La découverte ou l'ignorance
Q

uelle chance que de pouvoir récupérer ses souvenirs petit à petit, que de les sentir revenir à soi, et de comprendre qu'ils ne nous ont pas complètement échappées, que tout est susceptible de revenir à la normale. Manon avait eu cet espoir, au tout début. Depuis, elle l'avait tout bonnement abandonné. Parfois, oui, certains souvenirs semblaient lui revenir par fragments, ou des sensations de déjà-vu, mais elle ne pouvait jamais avoir véritablement la certitude que tout ceci appartenait à son passé. Ce n'était jamais certain, ce n'était jamais tangible, et c'était là, bien sûr, tout le problème. Elle s'était si bien réinventée à présent qu'elle ne s'imaginait plus même capable de regagner ce qui lui appartenait. Oui, elle enviait Freya et sa situation, quand bien même cette dernière n'avait pas l'air d'avoir grand chose d'enviable en soi... Et elle se sentait partagée vis à vis d'elle entre fascination, jalousie... et toujours cette angoisse latente totalement impossible à comprendre. C'est vrai, leur conversation aurait pu s'arrêter là. Freya lui aurait donné l'assurance de la prévenir si d'autres souvenirs paraissaient, et n'aurait sans doute jamais tenu sa promesse, soit parce qu'elle aurait oublié, soit parce qu'elle aurait eu peur. Et ça se serait arrêté là. Mais Manon ne voulait pas que cela s'arrête là. Tant de questions en suspens, tant de choses à découvrir. Puisqu'elle avait l'occasion de parler avec la druide, elle ne voulait pas passer à côté d'une telle opportunité. Qui sait si elle se présenterait une nouvelle fois ? Elle ne pouvait être sûre de rien, de vraiment rien... Alors non, même si Freya avait l'air de vouloir prendre congé, Manon n'avait pas l'intention de la laisser faire. Trop de choses à comprendre encore, à expliciter. Il fallait qu'elle puisse avancer, mettre le doigt sur ce qui lui semblait à la fois effrayant et familier chez son interlocutrice.

-Je n'ai aucune tâche à faire qui ne puisse attendre.
dit-elle doucement. Ce n'était pas complètement faux. Elle n'avait pour le moment aucune mission urgente à accomplir, aucune que l'on puisse en tous cas lui reprocher d'avoir retardé, surtout si ce n'était l'affaire que de quelques minutes, et quelques minutes pourraient peut-être être suffisantes, qui sait. Que diriez-vous de sortir un peu, de prendre l'air ? Vous pourriez me parler de vos souvenirs retrouvés ? Qui sait, peut-être cela m'aidera-t-il à recouvre la mémoire ?

Elle en doutait un peu, mais elle se disait qu'elle pourrait bien obtenir un indice, n'importe lequel, qui lui permettrait d'y voir plus clair, de mieux comprendre, de débloquer quelque chose. Au point où elle en était, elle voulait bien tout essayer. Manon avait le sentiment que Freya n'était peut-être pas la clé, mais peut-être au moins une clé à son inconscient, à cette partie inaccessible d'elle-même qu'elle brûlait de retrouver comme elle l'appréhendait, car les quelques indices qu'elle en possédait avaient de quoi autant l'intriguer que l'angoisser. Quel soulagement ce pourrait être, ceci dit, de savoir qui elle était. Ne plus ressentir la peur, le scrupule, la honte, tous ces sentiments qui l'oppressaient et l'angoissaient.




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Mer 8 Avr - 23:15

La découverte ou l'ignorance

C'était définitif, Freya aurait dû prendre la tangente à la seconde même où la première opportunité s'était présentée à elle. Au lieu de ça, elle en avait laissé passer plusieurs, trop faible qu'elle était pour tourner le dos à une personne à qui elle avait déjà fait bien assez de mal. Plus les secondes passaient et plus elle sentait le secret qu'elle s'était promis de garder pour l'heure s'approcher de ses lèvres et bientôt, elle le savait, elle ne serait plus à même de faire bonne figure et d'ignorer volontairement le fait qu'elle détenait en elle quelque chose qui était très probablement à même de changer le cours de la vie de son interlocutrice. Elle qui avait toujours fait preuve d’honnêteté – tout du moins, il lui semblait bien que c'était le genre de vie qu'elle avait mené – et qui avait déjà bien du mal avec le concept de surprise – il y avait toujours un moment où tout lui échappait – il n'y avait rien d'étonnant à ce que le secret qu'elle détenait en ce moment soit en mesure de la ronger de l'intérieur. Elle ne connaissait certes pas vraiment Manon, mais de ce qu'elle avait pu entrapercevoir jusqu'à présent, elle semblait être une bonne personne et elle méritait qu'on l'aide à se retrouver elle même. Enfin, quand bien même la personne en face d'elle aurait été une peste doublée d'une mégère, Freya aurait eu autant de mal à tenir sa langue, c'était plus fort qu'elle, elle avait l’honnêteté, la culpabilité et la gentillesse dans le sang. Et lorsque ces trois traits décidaient de s'emmêler, ça ne faisait pas bon ménage, d'autant plus lorsqu'ils étaient titiller par la jeune druide qui lui faisait face.

Prise au dépourvu par la proposition de Manon, elle baragouina quelques mots sans queue ni tête, cherchant à savoir de quel côté prendre cette situation. Elle avait bien failli réussir à s'échapper, remettre l'échéance à plus tard, mais voilà que la servante souhaitait prolonger les réjouissances et lui demandait même de parler plus précisément de ses souvenirs retrouvés. Certes, le sujet avait été abordé, mais ses mots lui firent l'effet d'une flèche en plein cœur. Elle n'aurait pas pu viser plus juste.

- Oh... Il n'y a rien de très intéressant à raconter, répondit-elle finalement. Je ferais peut-être mieux de repasser lorsque la reine sera libre pour me recevoir, ajouta t-elle en vitesse sur le coup de la panique.

Elle s'éloigna les yeux baissés après avoir fait un rapide signe de tête à son interlocutrice. Pour autant, la volonté de lui tourner le dos, et de faire perdurer le mensonge par la même occasion, n'était très clairement qu'un leurre – comme s'il était encore nécessaire de le prouver – puisqu'elle se stoppa avant de disparaître derrière les portes des cuisines, se retournant pour faire de nouveau face à Manon, quelques mètres derrière elle à présent.

- A vrai dire, il y aurait peut-être bien quelque chose qui pourrait vous intéresser. Elle avala difficilement sa salive avant de reprendre. La bête, mi panthère mi aigle, dont je vous ai parlé lors de ma convalescence... Elle marqua un court temps de silence. Je pourrais vous en parler un peu plus que la dernière fois si vous voulez. Les souvenirs qui me sont revenus n'ont pas toujours été... très plaisants.

Plus de retour en arrière possible à présent. La machine était lancée. Restait à savoir qu'elle contrepartie recevrait sa conscience libérée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Sam 11 Avr - 11:40


La découverte ou l'ignorance
M

anon ne pouvait guère retenir Freya contre son gré. Si cette-dernière prenait la décision de s'en aller, alors la servante de la reine ne pouvait pas faire grand chose pour la retenir. Sans provoquer d'esclandres, tout du moins. Elle l'aurait sans doute fait, si elles n'avaient été que toutes les deux et que, par conséquent, personne ne serait là pour assister à la scène, mais là, au beau milieu des cuisines du château de Camelot, mieux valait éviter de faire un scandale, même si Manon, par pure égoïsme, un peu plus convaincu à chaque seconde qui passait que son interlocutrice détenait la clé de certains de ses souvenirs passés, n'avait aucune envie de voir la jeune femme disparaître dans la nature, sans aucun moyen de la retrouver, d'autant qu'elle lui avait appris auparavant ne pas vraiment avoir de logis fixe, ce qui n'arrangeait guère les choses. Elle se fichait bien que ce que son interlocutrice ait à lui dire soit à ses yeux inintéressant et purement anecdotique. N'importe quoi, même le détail à l'apparence la plus insignifiante pourrait bien éveiller chez elle des bribes de mémoires, quelconques, peut-être, mais à force de les combiner, n'en arriverait-on pas à un souvenir complet. Sa mémoire s'était comme éclatée en pièces de puzzle, et maintenant, elle fournissait tous les efforts dont elle était capable pour mettre ces pièces bout à bout, et voir se composer une image complète, et qui tout à coup lui deviendrait certaine et familière. Non, elle ne pouvait pas la laisser s'en aller comme ça, il fallait qu'elle lui en dise plus, qu'importe si cela ne servait à absolument rien. Ce fut dans cette optique qu'elle avança d'un premier pas, avec l'intention certaine de rattraper la jeune femme, mais ce fut finalement cette dernière qui rebroussa chemin et daigna lui adresser à nouveau quelques mots. Et non des moindres en vérité.

Elle lui parla de la bête mi-panthère, mi-aigle, qu'elle avait déjà évoqué avec elle lors de leur première conversation, cette créature qui, la première fois, lui avait évoqué comme un sentiment vivace et nauséabond, une capacité à le représenter qu'elle avait dû puiser dans les entrailles de sa mémoire. Et voilà qu'elle lui en reparlait. Malgré elle, Manon sentit une vague d'angoisse lui traverser l'échine. Elle avait donc davantage de souvenirs concernant ce monstre. Pour le coup, Manon avait clairement l'intention d'en apprendre plus. Elle rejoignit Freya et, appuyant sa main sur son épaule, elle l'invita à sortir. Allez savoir pourquoi exactement, et outre le fait qu'elles seraient plus au calme qu'au beau milieu de l'agitation constante qui régnait dans les cuisines, parce qu'elle avait le sentiment qu'elles ne devraient être entendues de personne. Elles se frayèrent donc un chemin jusqu'à l'extérieur, et une fois qu'elles furent seules, la servante de la reine reprit la parole.

-Je vous écoute.

Et elle allait se montrer très attentive, en effet, car si Manon était convaincue que Freya détenait la clé qui permettrait à la jeune femme de mieux se comprendre elle-même, elle l'était plus encore que la bête avait un rôle à jouer dans l'affaire, d'une façon ou d'une autre.




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Lun 27 Avr - 20:18

La découverte ou l'ignorance

Freya était lâche tout en ne l'étant pas. Elle n'avait pas su se tenir à l'idée qu'il n'était pas nécessaire que la jeune servante de la reine soit au courant de ses souvenirs retrouvés, ou tout du moins pas tout de suite, mais le fait qu'elle ait échoué à la tâche – car, très clairement, elle s'était suffisamment aventuré dans le chemin des confessions pour qu'un quelconque retour en arrière ne soit possible – montrait tout de même qu'elle était incapable de nuire à autrui. Ce qu'elle avait appris quelques jours plus tôt sur elle même et, par la même occasion sur Manon, aurait fini par la consumer de l'intérieur de toute façon. Tant pis pour les conséquences, elle les mériterait sans doute de toute façon. Bon, elle espérait tout de même que son interlocutrice soit encline à comprendre que ce n'était pas elle la coupable de son malheur mais bel et bien le bastet.

Plantée là devant la porte d'entrée des cuisines du château – ou de sortie, puisque c'était plutôt ainsi qu'elle la voyait à présent, comme l’échappatoire qu'elle aurait pu et du prendre au moment même où elle avait aperçu la servante de la reine – elle n'osait plus bouger, attendant que son interlocutrice, qui avait également été sa soigneuse et sa victime, ne réagisse à ses paroles. La bombe venait d'être enclenchée, il allait devoir faire bien attention aux endroits où elle allait poser les pieds, mieux valait ne pas la faire exploser trop tôt, ni même trop violemment. Ce fut en silence que Manon répondit finalement à ses mots, l'emmenant, d'une pression sur l'épaule, à l'extérieur, loin de l'agitation et des bruits oppressants des cuisines. Freya se laissa faire, suivant le mouvement de la jeune femme et profitant de cet air frais qui lui donnait un peu de courage et faisait redescendre la températures élevée de son corps tout entier, vestige des montées de stress et de panique. Maintenant qu'il n'y avait plus d'issu et qu'elle devait se résigner aux aveux, sa respiration se faisait étrangement plus calme. Au signal de Manon, la jeune druide se lança donc sans trop de mal, mais non sans appréhension.

- Des souvenirs me sont revenus il y a de cela quelques nuits. La bête dont je vous ai parlé la dernière fois et dont l'image revenait sans cesse dans mes rêves agités durant mon rétablissement... il s’avère que c'était moi. Elle marqua un temps de silence, avalant le peu de salive qu'elle arrivait à trouver dans sa bouche soudainement devenue si sèche. Si mes souvenirs retrouvés sont bons, j'ai été victime d'une malédiction qui me condamnait chaque nuit à devenir le Bastet, sans que je n'ai aucun contrôle sur lui. Détail plus qu'important aux vues de ce qui allait suivre. Il est fort possible que... Enfin, cela ne relève en fait pas du domaine de la possibilité... Je... Elle baissa les yeux vers les pieds, ses mains moites enserrant les pans de sa robe. Vous devez me prendre pour une folle... Tout cela ne sert peut être pas à grand chose. C'est qu'il y avait des vérités qui écorchait la gorge, l'estomac et le cœur lorsqu'elle sortait et qu'il valait peut-être mieux y aller doucement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Sam 2 Mai - 12:55


La découverte ou l'ignorance
D

ans un monde où la magie était une réalité établie, et dans la mesure où Manon elle-même était un être magique, la servante de la reine était toute disposée à entendre les récits les plus rocambolesques et à bien vouloir leur reconnaître une existence. Pour cause, tout ou presque était susceptible d'exister en ce monde, mais ce qu'évoquait Freya dépassait tout ce que Manon avait bien daigné imaginer. Alors, cette créature étrange et terrifiante, cette créature que Manon était convaincue d'avoir déjà rencontré, et pas dans les meilleures circonstances qui plus est, se pouvait-il qu'il s'agisse bel et bien de la jeune femme en face d'elle, qui pouvait ainsi se métamorphoser en monstre. Même pour le seuil de tolérance de Manon, c'était pousser le vice assez loin, mais il suffisait d'observer attentivement Freya et d'entendre convenablement le ton de sa voix pour avoir la certitude qu'elle ne mentait pas. Elle n'était peut-être pas certaine de ce qu'elle avançait, mais il y avait suffisamment de malaise dans le ton de sa voix pour que Manon sache que l'impression qu'elle ait pu être la créature était chez elle infiniment vivace. Alors difficile de ne pas prendre son propos en considération. Manon oscillait entre la crainte et la compréhension. Si ce qu'elle disait était vrai, alors Freya vivait vraiment une situation très difficile, ce devait être épouvantable, d'être ainsi à la merci d'une partie de soi qu'on est incapable de contrôler. Déjà parfois, Manon avait le sentiment qu'il y avait deux personnes en elle, la Manon du passé, impitoyable et cruelle, celle qu'elle avait invoquée pour empoisonner la reine et tuer son enfant. Et celle d'après l'amnésie. Plus douce, plus compréhensive, et dépassé par son autre elle. Mais à tous moments, elle restait consciente de qui elle était et de ce qu'elle faisait, même quand elle regrettait son attitude. Ce ne pouvait pas être le cas de Freya si elle disait vrai, et si cette créature était ce que Manon avait l'impression de connaître, alors la bête qui sommeillait en elle était bien plus terrifiante que toutes ses considérations. Est-ce qu'elle la prenait pour une folle ? Non. Est-ce qu'elle supposait qu'elle pouvait seulement être désorientée par tout cela ? Oui... Mais maintenant que cela était dit, elle avait besoin d'aller jusqu'au bout et de comprendre pour de bon. Comprendre pourquoi cette créature lui était si familière, pourquoi il lui semblait pouvoir la visualiser. Tout pouvait peut-être se résumer en une question... Ou plus précisément dans la réponse qui y serait apportée.

-Se peut-il...
demanda-t-elle prudemment... que je vous ai rencontrée sous cette forme ?

Elle ne voyait pas d'autres explications, mais dans un même temps, et sans tout saisir de ce que la vérité pourrait bien impliquer pour elle, elle n'était pas sûre d'être prête à accepter pleinement ce qu'une réponse de la part de son interlocutrice pourrait avoir d'impact sur elle... comme les faits avaient eu un impact sur sa vie entière à l'époque, la réduisant à c qu'elle était à présent, en proix au doute constant.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Ven 15 Mai - 0:31

La découverte ou l'ignorance

Il était clair qu'à présent Freya ne pourait plus rejeter dans les tréfonds de son esprit les souvenirs qui lui étaient revenus si brusquement. Les secrets ne peuvent véritablement rester dans cet exact état lorsqu'ils ne sont la propriété que d'une seule et même personne. Quand bien même la jeune duide aspirait réellement à faire confiance à la nature humaine et à tout ceux qui l'entourait au quotidien, il y avait des choses qu'elle n'imaginait pas pouvoir partager un jour avec ces derniers, y compris avec Merlin – bien que ce dernier était sans contexte celui qui detenait le plus de clés à son sujet. Il existait des vérités qui méritait d'être tues, et celle dont elle avait déjà commencé à faire part à son interlocutrice innatendue en faisait partie. Parce qu'au delà d'impliquer Manon, le souvenir qu'elle contait en cet instant la mettait bien trop à nue et elle se sentait plus vulnérable que jamais. Seulement, et malheureusement pour elle même, Freya n'était pas du genre égoïste et préférait se mettre elle même dans une position inconfortable ou même en danger, plutôt que d'infliger cela à quelqu'un qui n'avait rien demandé. Manon, clairement, n'avait rien demandé et, quand bien même elle aurait tout simplement pu n'être au courant de rien et continuer sa vie sans se douter de l'impact qu'avait pu avoir Freya sur cette dernière par le passé, elle avait le droit de savoir. En vérité, à bien y réfléchir, cet aveu qu'elle faisait était tout sauf de la faiblesse, c'était du courage. Elle se rendait elle même vulnérable en faisant part à la jeune servante d'une très grande, et malheureuse, partie de son existence, dans l'unique but de lui faire retrouver, à elle, ne serait-ce qu'une partie de la vie qu'elle avait perdu. C'était une vérité qui, pour autant, ne risquait pas d'être reconnu une fois qu'elle aurait enfin tout déballé. Elle doutait qu'il soit possible d'être reconnaissant d'apprendre qu'on avait un jour bien failli mourir à cause de la personne qui se trouvait juste en face de nous aujourd'hui. D'autant plus que Freya n'avait aucune idée de  l'avis que Manon portait sur le monde magique – elle ignorait encore qu'elles appartenaient toutes deux au même peuple.

Ce fut à cette dernière pensée qu'elle arrêta son propos, consciente qu'il était tout à fait possible que Manon ne croit pas un traitre mot de ce qu'elle était en train de lui raconter. En vérité, il n'y aurait rien eut d'étonnant à cela d'ailleurs, mais ce ne fut pourtant pas le chemin qu'elle emprunta. Freya hocha doucement la tête en réponse à la question de son interlocutrice. Elle était bien contente que Manon n'éprouve pas vraiment de mal à comprendre le chemin qu'elle cherchait difficilement à prendre. Maintenant que le principal lien était fait, il ne restait plus qu'à plonger.

- Il se pourrait même que le contact n'ait pas été des plus agréables. Elle marqua une courte pause, prenant son courage à deux mains pour défier directement les yeux de la servante avant de reprendre. Dans le souvenir qui m'est revenu, je... la bête vous projette contre un arbre et vous laisse inconsciente derrière elle. C'était tout ce qu'il y avait à dire pour l'heure. Un demi homicide qui n'avait fait que tuer l'intérieur en conservant l'enveloppe charnelle. Et ce meurtrier qui n'avait pas complêtement disparu lui non plus...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Mar 19 Mai - 15:36


La découverte ou l'ignorance
C

ette révélation fut, pour Manon, comme se prendre un nouveau coup en plein crâne, tout aussi violent, et tout aussi douloureux. Il lui semblait que des images lui transperçaient le cerveau à toute vitesse comme des lames de rasoir qui lui transperceraient de toute par le crâne pour lui laissait des traces incurables. Peut-être n'était-ce que son imagination qui la travaillait, mais elle ne le pensait pas, ces flash étaient trop violents, trop brutaux... et trop distinct, aussi. Elle revoyait la bête, comme si elle était de nouveau là, sous ses yeux, elle le toisait de son regard, puis elle éprouvait comme ce mouvement vif qui l'avait propulé contre l'arbre. C'était comme si elle revivait chaque sensation, elle n'avait jamais rien connu de plus désagréable. Son coeur s'emballait, elle sentait des frissons glacés lui traverser l'échine, et l'impression que sa cervelle allait exploser. Elle ferma un instant les yeux histoire de calmer un peu ces émotions soudaines, alors qu'elle reculait de quelque pas, mais rien n'y faisait. Elle en était convaincue, à présent. Freya lui disait bel et bien la vérité. Normal que la mention du Bastet trouve à ce point écho dans son esprit dénué de souvenirs, c'était par lui que tout avait fini, par lui que tout avait recommencé. C'était à lui, à elle, qu'elle devait d'avoir perdu la Manon d'autrefois et de ne plus savoir que faire de celle d'aujourd'hui. Quand elle ouvrit les yeux, c'était une rage sourde qui illuminait ses pupilles. Son interlocutrice, au-delà de ses airs doux et inoffensifs, était celle qui lui avait dérobé sa vie. Il n'y avait plus guère de place en son coeur pour la compassion, non... le tout avait bien vite réussi à se muer en haine et en souffrance.

-C'est vous.
Le ton de sa voix était froid, pour ne pas dire glacé, elle sentait ds décharges de haine la traverser de part en part, et si elle n'avait tenu à sa place au château, elle l'aurait tué là, sur le champ. Jamais, de toute sa vie, ou du moins, de ce dont elle arrivait à se souvenir... elle n'avait à ce point eu l'envie de tuer quelqu'un, d'en découdre de ses propres mains. Vous m'avez détruite ! Comment osez-vous seulement vous présentez devant moi ?

Elle parlait à un débit très rapide, se laissant complètement gagner par ce flot intense d'émotions qui la saisissaient sans la ménager, ne voulaient pas la laisser tranquille. Et la druidesse, en face d'elle, cette envie tenace de serrer ses doigts autour de son cou...

-Vous allez me le payer, je vous jure que vous allez me le payer.


Ici et maintenant, elle ne pouvait rien faire, elle perdrait sa place sur le champ, et elle avait prit déjà trop de risques en assassinant le fils héritier au trône avant même que ce dernier ne vienne au monde, elle ne pouvait se permettre un nouvel esclandre, mais Freya allait le lui payer, quelle qu'en soit la manière, Manon ne la laisserait pas s'en sortir blanche comme neige. Tout ce qu'elle avait potentiellement pu éprouver de compassion à son égard était bien loin, maintenant. Et pour ce qui restait dorénavant, les menaces de Manon n'étaient pas à prendre à la légère.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   Sam 6 Juin - 11:31

La découverte ou l'ignorance

Les mots ne pas manqué de rapper sa gorge et son âme – comme si cette dernière n'avait pas déjà été suffisamment usée de vivre ces derniers jours avec ce secret meurtrier – à mesure qu'ils passaient la frontière de ses lèvres. Elle avouait son crime, se confessant presque tant le ton de sa voix se faisait plus désolée à chaque syllabe, espérant profondément que ses actes incontrôlés du passé allait lui être pardonné, même si elle n'y croyait pas vraiment au fond d'elle. Et elle avait raison. Elle aurait pu annoncer à Manon qu'elle avait agi en totale connaissance de cause et qu'elle était même déçue d'avoir manqué son meurtre que ça n'aurait rien changé à la réaction de cette dernière. Elle n'avait pas même finit de parler que déjà son visage, jusqu'alors jovial à son égard, se refermait, au même titre que ses yeux qui se rouvrirent plus noirs et menaçants que jamais. Freya s'était bien douté que les quelques pas que la jeune servante avait fait en arrière ne présageait rien de bon, mais elle avait espéré jusqu'au bout qu'elle saurait mesurer sa réaction et comprendre qu'elle n'avait en définitive rien à voir avec tout ça, quand bien même le Bastet avait vécu en elle. Elle n'avait été que l'hôte, forcée de se voir transformée en monstre sanguinaire chaque nuit. Les rôles étaient presque inversées aujourd'hui. La bête était toujours là – et elle allait d'ailleurs bien se garder de faire part de cette nouvelle à Manon – mais c'était elle qui en avait le contrôle à présent et, aux vues de l'animosité à laquelle elle faisait face en cet instant même, elle commençait doucement à se rendre compte que c'était une force et un pouvoir non négligeable – ne serait-ce que pour faire fuir ceux qui lui voulaient un peu trop de mal, puisqu'elle était en vérité bien incapable de blesser volontairement autrui. Elle recula à son tour, surprise de ne pas déjà voir son cou enserrée par les mains de son interlocutrice tant son corps tout entier semblait appeler au meurtre.

- C'est à la bête qu'il faut s'en prendre, pas à moi, lança t-elle à la fois apeurée et en colère. En colère parce qu'elle détestait l'injustice et que c'était très clairement ainsi qu'elle voyait la situation actuelle. Elle qui avait voulu bien faire, qui s'était battue avec elle même pour parvenir à partager ce lourd secret avec la principale intéressée... Tout cela allait au moins, peut-être, lui servir de leçon. Vous êtes en colère et vous mélangez tout. Je n'essaie que de vous aider.

C'était sans doute peine perdue mais Freya n'aimait pas particulièrement se faire des ennemies, la bête en avait justement bien assez eu pour elle lorsqu'elle était maudite. Sous la panique et la peur, ses mains s'étaient d'elles mêmes préparées à agir, elle qui n'avait pas utilisé ses pouvoirs druidiques depuis qu'elle était sortie d'Avalon. Seulement, trop c'était trop et, suite aux dernières paroles de Manon, elle préféra de loin prendre la tangente. Elle lança un dernier regard à la jeune servante, où se lisait un mélange de tristesse, de déception et de colère, avant de rejoindre l'agitation de laquelle elles s'étaient éloignées, à tord.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La découverte ou l'ignorance [pv Manon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La découverte ou l'ignorance [pv Manon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» manon-hp
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» manon caniche 5 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Taverne :: Archives Camelot-