Partagez | .
 

 Une visite inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Message#Sujet: Une visite inattendue    Mer 17 Sep - 4:12

Ealwin Gaulmyn et Guenièvre Pendragon
Une visite inattendue
Les sabots des chevaux frôlaient le sol de terres qui n'appartenaient pas à un jeune homme. Deux serviteurs et trois gardes accompagnaient le Roi des Francs  en chemin vers un royaume loin du sien en Bretagne. Il a reçu une lettres il y a quelques jours de la part d'un Roi d'un royaume situé en Bretagne. Il désirait le recevoir chez lui dans son royaume. Camelot se trouvait sur le chemin d'Ealwin alors il a décidé de rendre visite au Roi Arthur et à sa Reine Guenièvre. Il voulait s'assurer pour lui-même que leurs souverains étaient bons et voir ce qu'est devenu le royaume qui a longtemps appartenu à la lignée des Pendragon depuis sa dernière visite.

Il faisait froid à l’extérieur, il fallait s’habiller chaudement, ce qui laissait croire que la saison froide approchait à grands pas, au grand agacement de notre jeune Roi qui n'aimait pas le froid. Mais il voulait rendre visite à ce Roi il a quand même accepté malgré l'air froid. Ealwin connaissait les Pendragon depuis qu’il était tout jeune. Ses parents, le Roi et la Reine des Francs, étaient amis avec le père d'Arthur, Uther. Malheureusement pour lui, le père d'Arthur lui a déclaré la guerre simplement parce qu'il était tolérant envers les êtres magiques. Ealwin ne connaissait pas vraiment Arthur, encore moins sa Reine, mais d'après les dires de d'autres habitants de contrées, ils étaient de bons souverains. On parlait d'eux dans toutes les contrées. On disait qu'ils ont apporté paix et prospérité à leur peuple.

Arrivés aux portes de la cité, les gardes qui étaient postés à l'entré leur ont demandé de s'arrêter et de leur révéler leurs identités. C'est après leur avoir révélé qu'il était le Roi des Francs et qu'il désirait voir soit la Reine ou bien le Roi de Camelot qu'Ealwin fut conduit à l'intérieur du château avec ses gardes et ses deux serviteurs personnels. Le Roi était occupé en ce moment et la Reine était, selon les dires des gardes de Camelot, libre de les recevoir. De voir un inconnu habillé comme un personnage royal, accompagné de ses serviteurs et ses gardes pouvait être surprenant, il le savait. Si elle n'était pas libre de les recevoir, qu'elle avait autre chose de plus important à faire, il comprendrait. Après les avoir amenés dans la salle du trône pour les faire patienter, le Chevalier qui les a escorté partit avertir la Reine de leur présence. Après qu'elle ait ouvert la porte, le Chevalier l'a informé que quelqu'un désirait la voir dans la salle du trône.

Pendant ce temps, le jeune Roi attendait patiemment avec ses serviteurs et ses gardes. Il observait autour de lui silencieusement chaque détail de la décoration du château. C'était digne d'une famille noble. Ce n'était rien de bien extravaguant, mais c'était joli. Il y avait ces fenêtres à vitraux, ces armoiries, ces boucliers et ces épées accrochées au murs avec deux grande chaises au fond de la pièce, mettant bien en évidence que c'était les trônes du Roi et de la Reine du royaume. Puis, un son attira l'attention d'Ealwin et puis celui-ci se retourna vivement vers la source pour découvrir ce que c'était, se demandant si c'était la Reine ou bien le Chevalier qui revenait pour leur dire qu'elle n'était pas libre.


Dernière édition par Ealwin Gaulmyn le Lun 27 Oct - 3:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite inattendue    Ven 26 Sep - 22:06

Ealwin & Guenièvre
Une visite inattendue
L’état physique de Guenièvre n’était clairement pas au beau fixe, mais ce n’était pas pour autant qu’elle devait s’arrêter de vivre. Ce n’était pas de son genre de ne se ménager après tout, elle avait toujours besoin d’être active. Evidemment, la femme se montrait quand même raisonnable en se reposant le plus possible. Mais elle ne restait cependant pas la journée au lit, cela n’aurait de toute manière pas arrangé son état. Arthur était occupé, l’attaque des Chasseurs restait gravée dans leurs esprits. La Reine savait bien que son époux avait envie de découvrir qui était le traitre, qui avait pu ainsi permettre à ces Chasseurs de rentrer dans le château malgré son dispositif de sécurité. Ils avaient de nouveau un sujet d’angoisse, comme s’ils n’en avaient pas assez avec ce qu’ils avaient déjà. Le fait de devenir bientôt (ils avaient encore quelques mois à attendre) parents était suffisamment stressant. Surtout que la situation était évidemment problématique, comme s’ils ne pouvaient pas vivre quelque chose facilement. Le couple avait traversé de nombreuses épreuves depuis le début, bien avant même qu’ils n’acceptent tous les deux l’amour qu’ils portaient à l’autre. Ils étaient forts, Guenièvre le savait, elle avait confiance en l’avenir. Sans doute trop, elle ne se doutait pas encore que son état physique était la prémisse d’une grande mauvaise nouvelle.

Pour l’instant, la femme devait remplir son rôle de Reine. Arthur étant absent, elle devait s’occuper de la gestion du royaume. C’était une chose qu’elle n’aurait jamais imaginé faire autrefois, que personne n’avait pu imaginer qu’elle le ferait au vu de son statut de servante d’autrefois. Arthur avait surpris tout le monde en décidant de l’épouser, de faire d’elle sa reine alors qu’elle n’avait rien d’une noble. Il n’y avait aucune raison « valable » dans les convenances habituelles de la royauté pour qu’elle devienne l’épouse du Roi Arthur. Et pourtant, il y en avait une qui dépassait tout le reste, l’amour. Et donc en tant que Reine, Gwen devait donc être digne de son rôle. Un homme vint la trouver dans ses appartements afin de la prévenir de la présence d’un roi. Elle ne s’y attendait évidemment pas et sans doute qu’Arthur non plus, sinon il se serait arrangé pour ne pas être absent. Guenièvre demanda plus d’explication au chevalier qui lui annonça donc que c’était le roi des Francs. L’homme avait donc fait un très grand voyage pour venir les voir, elle devait évidemment aller l’accueillir.

La femme se prépara rapidement et quitta ses appartements en compagnie de l’homme, elle pouvait rarement se balader seule dans le château dernièrement, et se rendit dans la salle du trône. Rapidement, Gwen pu deviner qui était le roi des Francs, cela se voyait parfaitement. Elle s’approcha de lui, un grand sourire sur le visage, cachant du mieux possible sa fatigue chronique. Mais elle ne pouvait évidemment pas cacher le petit ventre qui avait commencé à apparaitre, montrant qu’elle était enceinte de l’héritier du trône.


« Je suis enchantée de faire votre connaissance Majesté. Si nous avions su que vous aviez l’intention de nous rendre visite, vous auriez eu le droit à un accueil différent. J’espère ne pas vous décevoir. » Dit-elle une fois qu’elle fut à la hauteur de l’homme. « Je suis Guenièvre, l’épouse du Roi Arthur. Malheureusement, mon époux n’est pas présent pour le moment. Je suis seule pour vous accueillir. » Elle marqua une pause. « Que nous vaut le plaisir de votre visite ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite inattendue    Ven 3 Oct - 4:32

Ealwin Gaulmyn et Guenièvre Pendragon
Une visite inattendue
Le jeune homme, ses gardes et ses deux serviteurs se retournèrent pour voir une femme se rendre à eux. D'après son allure, elle devait être la Reine de ce royaume aux côtés d'Arthur. Le Roi pouvait voir qu'elle était visiblement enceinte, de l'hériter ou l'héritière du royaume, sans aucun doute. Il remarqua que la jeune femme avait des traits mornes, comme si elle était fatiguée et il regretta tout de suite de l'avoir dérangé. Maintenant qu'il était là, il ne pouvait pas s'excuser et partir, cela serait encore plus irritant alors il décida de lui répondre. Il plaça sa main derrière son dos et se tient bien droit, comme la Reine Mère et leurs serviteurs lui ont enseigné, s'avança à une distance respectueuse de la Reine de Camelot puis lui souris chaleureusement.

Je suis tout aussi enchanté de faire votre connaissance, Majesté, se présenta-t-il d'un langage clairement propre aux Francs. Le Breton de Guenièvre était quelque peu difficile à comprendre, mais ils se comprenaient quand même. Non, vous ne me décevez pas, ajouta-t-il avec un léger rire, faisant référence à l’accueil que Guenièvre avait à offrir compte tenu du fait qu'elle ne savait pas que le jeune Roi venait leur rendre visite et qu'Arthur n'était pas présent.

Puis, elle lui demanda la raison de sa visite. Il se tut pendant une fraction de seconde pour pouvoir penser à comment il allait lui répondre, son sourire perdant son éclat. Ealwin ne faisait que passer dans le royaume de Camelot, il n'avait pas l'intention de rester, il devait rencontrer un autre Roi Breton. Comment réagirait Guenièvre, après lui avoir révélé son identité, si elle viendrait à apprendre que son beau-père lui a déclaré la guerre? On ne la déclarait pas pour rien dans ces temps lointains, il devait y avoir une bonne raison derrière cela. Enfin, pour Uther, oui, il y en avait une, mais pour Ealwin, elle était ridicule et injuste. Alors il prit quelques secondes pour bien mesurer ses mots.


Voyez-vous, je connais Uther depuis mon tout jeune âge, mes parents et lui étaient amis, répondit-il, marquant une petite pause pour observer sa réaction. J'ai décidé de venir à Camelot pour voir ce qui est advenu du royaume depuis ma dernière visite. Je voulais aussi rencontrer ses souverains dont tout le monde parle. Qui ne voudrait pas, hum? Ajouta-t-il, haussant un sourcil, un léger sourire sur les lèvres.


Dernière édition par Ealwin Gaulmyn le Lun 27 Oct - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite inattendue    Mar 7 Oct - 14:57

Ealwin & Guenièvre
Une visite inattendue
Il n’était pas difficile de remarque que l’homme que Guenièvre avait sous les yeux, était un roi. Il en avait clairement l’attitude, il avait sans aucun doute obtenue une éducation stricte concernant la manière de se tenir. La reine n’avait pas eu cette éducation. Son père n’en avait eu que faire de la manière dont elle se tenait, ce n’était pas ce qui comptait pour lui. Pour autant, la jeune femme avait quand même une tenue correcte pour son nouveau rôle, tenue qu’elle avait de toute manière eue quand elle était encore une servante. Après tout, elle avait été la servante de la pupille du roi, ce n’était pas rien. Guenièvre n’avait donc aucun doute sur l’identité il était bien un souverain. Guenièvre ne perdit pas son sourire quand l’homme s’adressa à elle. Elle était fatiguée et cela la peinait un peu ce genre de rencontre, mais elle devait quand même faire bonne figure, surtout qu’elle était réellement heureuse de le rencontrer.  Elle devait cependant se concentrer un peu plus pour comprendre le langage de l’homme, elle n’avait pas l’habitude de discuter avec des Francs. Soit, ils arrivaient quand même à se comprendre et c’était le principal. Guenièvre ne s’était pas préparée à recevoir de la visite aujourd’hui, le roi des Francs n’avait pas prévenu de sa visite. Elle espérait donc être à la hauteur, surtout qu’Arthur n’était pas disponible. Rapidement, la reine de Camelot voulu connaitre la raison de la visite de l’homme, pour pouvoir le servir comme il le fallait.

Elle attendit donc patiemment qu’Ealwin prenne la parole afin d’expliquer la raison qui le poussait à venir rendre visite à la royauté de Camelot. Elle se demandait bien pourquoi il venait et l’homme finit par lui expliquer la raison. Cela avait un rapport avec Uther, le père d’Arthur. Ainsi, les parents de l’homme étaient donc amis avec le roi Uther. Cela n’étonna pas réellement Guenièvre, après tous les amitiés entre souverains étaient communes. Cependant, la jeune femme ne savait pas réellement ce qu’elle devait penser de cela. Arthur était bien différent d’Uther, elle espérait qu’Ealwin ne s’attendait pas à ce qu’il retrouve une copie conforme. Parce que le royaume avait quand même énormément changé depuis la mort de l’ancien roi, depuis que c’était Arthur qui était aux commandes.

« Vous pourrez constater que le royaume a énormément changé depuis l’époque où le roi Uther gouvernait. » Dit-elle dans un sourire, sans montrer ce qu’elle pouvait bien penser de cette époque. A ses yeux, son beau-père n’avait pas été un bon roi. Il avait d’énorme qualité bien sûr, mais également énormément de défauts. Il était borné sur certains points, ce qui était clairement pénalisant. Comme cette histoire de sorciers, qui avait entraîné la mort d’énormément d’innocent. « Vous avez beaucoup entendu parler de nous ? » Guenièvre était bien curieuse de savoir ce que les autres personnes pouvaient bien raconter sur eux. Cela n’allait pas changer sa façon de vivre, mais tout de même. Il était toujours agréable de connaitre ce genre de détails. « J’espère que mon époux sera rapidement disponible pour vous rencontrer. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite inattendue    Lun 27 Oct - 4:23

Ealwin Gaulmyn et Guenièvre Pendragon
Une visite inattendue
Ealwin était effectivement un Roi et a apprit les usages de la court. Il n'avait aucune idée que Guenièvre n'a jamais été une noble avant de devenir la femme d'Arthur. Ce serait un énorme choc s'il viendrait à l'apprendre, car elle se montrait capable de se comporter comme tel. Étant un homme également différent de son défunt père, le jeune souverain était tolérant. Il était d'accord pour que des personnes nobles épousent d'autres dont la noblesse ne coulait pas dans leurs veines. Une personne pouvait très bien être issue de ce statut social, mais n'était pas apte à diriger un royaume ou bien une contrée. Ealwin a toujours cru que ce n'était pas le rang qui faisait la personne, mais bien le contraire.

En venant à Camelot, Ealwin ne s'attendait pas à voir une copie conforme de Uther compte tenu du fait que le père et le fils étaient deux hommes bien différents. Le jeune Roi avait envie de savoir ce que leurs souverains ont apporté de différent au royaume et non voir Uther dans les yeux d'Arthur. Dès le moment où le Franc s'est approché de la citadelle, il a sentit une atmosphère différente. Elle était plus calme, paisible et sécurisée. À l'époque où Uther gouvernait, le royaume vivait dans la peur, car leur Roi persécutait les êtres magiques. Cette guerre contre la magie a mené les habitants de son royaume à cacher leur nature pour ne pas être envoyés au bûcher. Au fil du temps, Uther s'est créé des ennemis. Ealwin et lui ont formé une alliance ensemble, car le Roi de Camelot était un ami de la famille. Deux ans après, le vieux Uther a découvert que le Franc autorisait les êtres magiques à venir s'installer sur ses terres. Ne tolérant pas de voir son ami faire ce qu'il a toujours détesté, il lui a donc déclaré la guerre, de ce fait devenant dorénavant ennemis.

Ealwin ne connaissait pas Guenièvre. Pour être honnête, c'était la première fois qu'il la rencontrait. Il était très heureux de faire sa connaissance, mais il ne voulait pas la déranger bien longtemps, car il devait se rendre dans un autre royaume et il pouvait voir qu'elle faisait de son mieux pour se montrer digne de cette rencontre malgré les traits mornes de son visage. Quant à Arthur, le jeune Roi l'a déjà vu à quelques reprises, car leur pères étaient amis, mais ils se doutait qu'il le reconnaisse, car cela remontait à bien trop longtemps. Tout comme la jeune Reine, le Roi espérait que la famille royale puisse se rencontrer plus formellement dans un futur proche.


Oui, en effet. J'ai constaté. Un royaume magnifique que vous avez là, Majesté, la complimenta-t-il sur le royaume de Camelot avec un chaleureux sourire et un léger hochement de tête.Votre règne s'est rendu jusqu'à mes portes. Paix, prospérité et sécurité sont les mots qui reviennent souvent dans les louanges de mon peuple. Puis, il marqua une pause lorsque Guenièvre lui mentionna qu'elle espérait qu'Arthur soit rapidement disponible pour le rencontrer, ce qui lui arracha un léger rire, car il se doutait que le Roi se souvienne de lui. Leurs rencontres, du temps où le royaume de Camelot et celui des Francs, dirigé par son père, le Roi, remontaient à bien longtemps. Arthur était prince à l'époque et encore moins officiellement reconnu héritier par la loi. Je doute fort qu'Arthur se souvienne de moi. Nos rencontres remontent à bien longtemps, ajouta-t-il, secouant la tête à la négative, ses lèvres abordant un sourire. Mais je souhaite faire officiellement votre connaissance à tous les deux lorsque vous serez plus disponibles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Message#Sujet: Re: Une visite inattendue    Mer 5 Nov - 21:57

Ealwin & Guenièvre
Une visite inattendue
Guenièvre en tant que Reine, se devait d’accueillir correctement les invités de marque. Même si elle se sentait fatiguée, elle n’avait pas le choix. C’était son rôle d’épouse d’Arthur, qu’elle avait accepté le jour où elle avait accepté de se marier avec lui. Elle le faisait donc, avec plaisir concernant ce Franc qui venait leur rendre visite. La femme devait bien avouer que ce roi semblait très gentil, contrairement à d’autre qu’elle avait eu l’occasion de rencontrer dans sa courte vie de reine. Ealwin semblait être quelqu’un de très agréable en tout cas. Du moins, d’un premier coup d’œil, c’était le sentiment de Guenièvre. En tout cas, il parlait très bien. La femme appréciait d’entendre le roi lui annoncer qu’il avait entendu de bons échos dans son royaume concernant le sien. Elle savait que tout n’était pas rose dans leur royaume, parce qu’ils avaient des soucis également. Les Chasseurs étaient une menace assez grande pour faire peur aux habitants, ils avaient de nombreux ennemis à cause d’Uther Pendragon. Mais d’une manière générale, ils n’avaient quand même pas trop à se plaindre. La jeune femme ne se doutait pas qu’elle allait malheureusement connaitre des malheurs encore prochainement, pour l’instant elle se contentait de jouir de l’instant présent. Et elle ne pouvait qu’apprécier d’entendre cet homme lui dire que le royaume de Camelot était magnifique.

« Je vous remercie Majesté, nous nous donnons du mal en effet pour que le royaume continue de vivre en paix. Evidemment, cela n’est pas toujours simple, mais nous faisons du mieux que nous pouvons. »

Du moins, Arthur principalement. Guenièvre faisait beaucoup moins que son époux, elle n’avait pas été élevé pour gérer un royaume non plus et elle était une femme, mais elle le soutenait du mieux qu’elle le pouvait. Ce n’était pas toujours facile avec son état de fatigue de ces dernières semaines, mais elle faisait de son mieux. Par chance, Arthur était vraiment un bon roi. Il savait allier la fermeté et la douceur quand il le fallait, il savait prendre des décisions afin d’améliorer les choses. La preuve concernant les êtres magiques. Même si visiblement, cela ne plaisait pas à tout le monde, il avait osé prendre le choix le détournant complètement du règne de son père. Uther Pendragon était un bon roi dans son sens, mais il s’était perdu dans sa haine ensuite.

« Dès qu’Arthur aura un peu de temps, il vous rencontrera. Ainsi, vous pourrez savoir s’il se souvient de vous. »
Arthur avait dû rencontrer énormément de personne dans sa vie, de différent royaumes. Cela ne devait donc pas être simple pour lui de se souvenir de tout le monde. « Si vous le souhaitez, mangez avec nous ce soir au dîner. »

C’était sans aucun doute le meilleur moyen de rencontrer Arthur, il avait énormément de chose à faire de ses journées malheureusement. C’était la vie d’un souverain en même temps, il avait peu souvent l’occasion de se poser réellement.

« Est-ce que cela vous dis de venir vous promener avec moins dans le jardin, afin de continuer de faire connaissance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une visite inattendue    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite inattendue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Une visite inattendue [PV Kira]
» Une visite inattendue. (Zoé)
» Une visite inattendue [PV Garkach et Khaad ]
» Visite inattendue [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage d'un Royaume :: Taverne :: Archives Camelot-